Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 1990

 

Réalisé par Hendel Butoy & Mike Gabriel

 

 

Détails sur Wikipedia

 

 

 

Dontesque ?

 

Bernard et Bianca sont cette fois-ci envoyés en Australie secourir un jeune garçon qui a été enlevé par un braconnier après avoir refusé de lui avoir dévoilé la location du nid d'un aigle géant après lequel en a le chasseur.

 

 

 

7/10

 

Il n'y a pas longtemps je vous ai parlé du premier film et en disais qu'il n'était pas mauvais mais simplement très oubliable.... ce n'est pas le cas du second. La preuve : j'avais vu les deux à peu près à la même époque -c'est ce que l'on me rapporte et les histoires se rejoignent- et je ne me souvenais même pas avoir vu le premier tandis que plusieurs éléments du second m'étaient restés. Et vous savez quoi ce n'est pas étonnant parce qu'il est bien meilleur. Les personnages sont meilleurs, la musique est meilleure, l'aventure est plus intéressante, il est juste vraiment meilleur. Ne serait-ce que parce que le gamin central ne me donne pas envie de me crever les tympans avec des aguilles à tricoter. Bon ce n'est pas mon personnage favori de tous les temps ni mon personnage favori de ce film d'ailleurs mais le film n'essaie pas de le rendre excessivement « cute ». A la place il est courageux, aventurier et clairement pas sujet au vertige. Peut-être parce qu'il est un petit monsieur et pas une petite dame donc lui fait des pirhouettes à dos d'aigle géant pendant que notre demoiselle du film précédent s'accrochait à son nounours en parlant aussi mignonnement que possible... ou bien peut-être aussi parce que le film se passe en Australie et qu'il faut avoir une sacrée trempe pour vivre dans un pays où toute la faune locale a évolué pour te tuer o.o Enfin en tous les cas le gosse me tapait nettement moins sur le système et tout le reste du film m'a plus parlé.

 

Du côté de l'animation, même si j'aimais bien celle du premier film, je préfère tout de même celle du second qui semble plus aboutie. Elle est clean, joliment colorée, elle est rapide et bien rythmée et on a droit à de très très belles séquences comme celle du vol à dos d'aigle mais également à des séquences plus petites et néanmoins réussies telles que, par exemple, celle où Joanna, le varan d'Australie, pique des œufs à son patron dans son dos. C'est un petit passage très drôle qui fonctionne grâce au timing de l'animation et aux expressions des personnages, un de mes passages favoris du film. Et d'ailleurs en général, Joanna est mon personnage favori de ce film parce que j'adore la façon dont elle est mise en mouvement -et en plus elle m'a appris l'existence des varans ce qui m'a directement renvoye à cette atroce vidéo d'un varan bouffant un lapin probablement piégé à la base par un être humain cruel... yay ? ^^''-, elle est super rapide, super expressive et elle est drôle, j'avais même pitié d'elle parce que son patron la traite très mal si bien que j'espérais secrètement qu'elle se retournerait contre lui et lui survivrait, et à la fois elle fout les boules. Sa première apparition dans le film est terrifiante et le souvenir que j'avais de Down Under était surtout celui des scènes où les animaux capturés par le braconnier cherchent à s'échapper parce que pendant toutes ces scènes je suis toujours super tendue à l'idée que Joanna puisse à tout instant débouler dans la pièce et prendre les pauvres animaux la patte dans le sac -cela dit même jeune j'avais déjà remarqué que Frank passait carrément entre les barreaux de sa cage si bien que tout le plan d'évasion paraît très compliqué pour pas grand chose-. Le moment où Frank voit les clés sur le sol juste en face de la trappe de passage de Joanna et pèse si oui ou non il doit aller les chercher et risquer de se faire bouffer est pleine de suspens et, à elle seule, plus prenante que tout le premier film -par contre à la fin on sait pas ce que deviennent les animaux et je trouve cela perturbant... j'ai toujours plus ou moins supposé que le gosse les libérait ou prévenait les autorités à la fin mais ce n'est jamais montré donc pour ce qu'on en sait ils sont peut-être morts de faim enchainés dans la planque du braconnier o.o-

[Disney Project] Rescuers down Under (Bernard et Bianca 2)[Disney Project] Rescuers down Under (Bernard et Bianca 2)
[Disney Project] Rescuers down Under (Bernard et Bianca 2)[Disney Project] Rescuers down Under (Bernard et Bianca 2)

Joanna n'est pas le seul bon personnage secondaire du film notez bien. Frank est un de mes favoris également car je le trouve très drôle et qu'il a judicieusement été gardé « ponctuel » -sur le long terme il aurait pu devenir agaçant-, le koala résigné m'amuse beaucoup -et le kangourou également capturé ne me marque pas vraiment en tant que personnage mais en revanche je me suis demandée pourquoi c'était le seul à avoir un accent-, le méchant est très menaçant et vil à souhait -le mec il en est quand même à buter des petits garçons pour pouvoir butter des animaux innocents... dans le genre ignoble il se pose là-, j'aime bien la sorte d'Indiana Jones en version souris sauteuse que nous fait Jake et Wilbur, l'albatros, est un excellent sidekick dont le passage à « l'hôpital » est certes légèrement inutile -il aurait pu être complètement coupé du film, la trame principale n'en aurait rien perdu du tout- mais également très drôle et, encore une fois, un de mes éléments favoris du film. En fait, c'est con à dire mais les personnages les plus oubliables de ce film sont le gamin -dont j'ai déjà zappé le nom... EDIT: Cody-, le grand aigle -qui est impressionant mais n'a pas énormément de personnalité... et je me suis toujours un peu demandé pourquoi c'était le seul animal à ne pas parler ?- et, surtout, Bernard et Bianca.

 

Pourtant ce n'est pas comme si Bernard et Bianca ne faisaient rien dans ce film ! Enfin Bianca, pour le coup, prend des décisions et participe le long du film mais, par rapport au premier volet, est très effacée. En vérité ce film appartient bien plus à Bernard dont le voyage personnel ici est de se prouver digne de sa dulcinée. Tout le long du film il essaie de la demander en mariage mais est sans cesse interrompu par diverses choses dont Jake, rival ponctuel bien plus charismatique que lui. Mais bien entendu Bernard sauvera la mise à tout le monde et par cet acte héroïque s'avèrera, à la surprise de personne, digne d'obtenir la main de sa belle. Et c'est fort cool tout cela mais malgré tout, cela reste tellement plus fade que ce qu'il y a à côté. Down Under est un film qui brille bien plus par ses personnages secondaires que par ses personnages principaux et ce n'est pas forcément grave parce qu'au final il est extrêmement divertissant mais bon c'est quand même un peu dommage parce que tant qu'à faire un meilleur film vaut toujours mieux qu'un bon, c'est même le principe.

 

Enfin voilà, Down Under c'est quand même une aventure sacrément prenante avec des personnages secondaires colorés et amusants, une très jolie animation, du suspens et plein de très bons moments. J'étais ravie de me replonger dedans et je pense que je m'y replongerai avec plaisir un de ces jours.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0