Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2009

 

Réalisé par Jaume Collet-Serra

 

 

 

Avec :

 

Isabelle Fuhrman >>> Esther

Vera Farmiga >>> Kate Coleman

Peter Sarsgaard >>> John Coleman

Jimmy Bennett >>> Danny Coleman

Aryana Engineer >>> Max Coleman

 

 

Dontesque ?

 

Un couple fragilisé par des évènements difficiles décide d'adopter une petite fille et de l'élever aux côtés de leur fils et leur fille. Mais la petite fille qu'ils ramènent de l'orphelinat est moins angélique qu'il n'y paraît.

 

 

 

7/10

 

Parce qu'overdoser sur de nouveaux films ne me suffisait apparemment plus, j'ai décidé de pousser le vice un peu plus loin encore et de continuer à repousser tous mes projets pour me lancer à fond dans la nostalgie et revoir des films que je connais déjà. Et les gens, je pense que nous avons développé une certaine relation vous et moi et que vous commencez à me connaître un petit peu si bien que le fait que mon choix se soit porté sur un film d'horreur n'aura probablement rien de bien surprenant pour vous. En l'occurence j'ai entendu ce film être mentionné il y a peu quelque part -je ne sais plus trop où malheureusement mais je crois bien que c'était dans une vidéo des Shmoes... je n'en jurerais pas mais je crois- et cela m'a fait me demander si ce film qui m'avait plu la première fois me plairait à nouveau maintenant que j'en connais la fin. En effet c'est en gros comme cela que je sépare mes films d'horreur favoris des autres : mes favoris sont ceux que je peux revoir et apprécier encore et encore -parfois de plus en plus même- et les autres sont ceux qui se reposaient trop sur l'effet de surprise. Bon cela marche aussi avec d'autres types de films mais les mauvais films d'horreur sont connus pour se reposer un peu trop sur la surprise -les fameux jump scares- donc... BREF j'ai revu ce film. Et c'était cool la seconde fois aussi. Et même si je savais ce qui allait se passer, cela ne m'a pas empêchée de ressentir une certaine tension.

 

Parce que bon, okay, je connais le sort de tous les personnages de ce film mais qu'ils aillent vers un happy end, leur mort ou un truc entre les deux, ils s'en prennent de toute façon plein la figure en attendant et comme ce sont des personnages que j'apprécie, cela me fait un peu de mal quand même. Enfin bien entendu je ne les apprécie pas tous et, notamment, je ne suis pas fan du tout du mari. Ce n'est pas que l'on ne puisse pas, en y réfléchissant deux secondes, comprendre ses positions et ses doutes, mais la façon dont il est écrit le fait sembler beaucoup trop insensible à la détresse grandissante de sa femme et, surtout, l'acteur, est un peu trop rigide pour son rôle, ce qui renforce cette impression désagréable d'insensibilité. J'étais du coup encore plus rangée du côté de sa femme qui, de toute façon, ne pouvait que s'attirer ma compassion, coincée qu'elle était dans un enfer que personne d'autre qu'elle ne semblait percevoir. Le monde entier lui renvoyait ses erreurs à la figure et voulait la faire passer pour folle, pour le bourreau et la responsable ultime de l'éclatement de sa famille et je la regardais sombrer avec énormément de tristesse. Mais c'est surtout Max, sa fille, à laquelle je me suis, une fois de plus, beaucoup attachée. Son frère n'est pas désagréable et la rapidité avec laquelle il tire les bonnes conclusions est appréciable mais c'est vraiment Max qui me fait fondre. La très jeune actrice est excellente et atteint des summuns de choupittude sans, à un seul moment, être agaçante. En partie je soupçonne que cela vient du fait qu'elle ne parle pas mais c'est tout de même surtout du à la très bonne interprétation d'Ariana Engineer qui, pendant les scènes les plus difficiles, fait passer beaucoup de nuances et, justement, le tout sans parler ce qui est d'autant plus difficile. Elle est en fait impressionante et Max est, à chaque fois, le personnage que j'ai envie de protéger si bien que lorsqu'elle était en danger, je commençais à me ronger les ongles.

[Il faut qu'on parle d'Esther] Orphan
[Il faut qu'on parle d'Esther] Orphan
[Il faut qu'on parle d'Esther] Orphan

En parlant d'interprétation cela dit, rendons à César ce qui appartient à César, Isabelle Fuhrmann, l'actrice interprétant notre orpheline, Esther, est en grande partie ce sur quoi repose tout le film et elle a les épaules apparemment très solides. C'est d'autant plus impressionant qu'elle est jeune -moins qu'Aryana Engineer mais jeune malgré tout-, son interprétation est excellente, elle glace le sang et on flippe pour nos personnages principaux car elle arrive à toujours nous faire sentir qu'il y a quelque chose sous la surface, quelque chose de déplaisant et de cruel. Parfois j'en oubliais presque que je regardais une enfant mais bien entendu le film nous le rappelle souvent car c'est le fait qu'elle soit une enfant qui rend le tout plus dérangeant encore. Et il y a une scène en particulier où je vous avoue que j'en suis venue à me demander comment la jeune actrice avait vécu le tournage -une question que je me pose devant plusieurs films d'horreur impliquant des enfants- mais en tous les cas grâce à elle, grâce à son Esther, grâce à Max et grâce à mon implication dans le sort des personnages, j'ai apprécié le film une seconde fois.

 

Le seul truc que je trouve finalement dommage est que les circonstances d'adoption d'Esther soient aussi peu réalistes -j'espère qu'elles ne le sont pas en tous cas o.o-. Les parents vont dans un orphelinat, croisent la gamine, lui parlent une fois, décident que c'est la bonne et boum, ils la ramènent chez eux un jour après, auprès de grosses à qui l'on n'a clairement pas suffisamment parlé. Je dois admettre que cela m'a un peu perturbée au début. En fait mon souci avec ce film est que je trouve qu'il aurait pu être un petit peu plus que ce qu'il est. Il parle déjà d'un couple brisé qui essaie de recoller les morceaux mais y peine, il touche légèrement à la difficulté que certaines personnes peuvent avoir avec l'adoption et on pourrait y voir encore autre chose dans Esther -mais je n'en rajoute pas parce que spoilers- sauf que ce n'est pas traité de façon suffisamment rigoureuse pour cela. J'ai juste le sentiment qu'on aurait facilement pu avoir plus. Faut dire que j'ai été gâtée avec plusieurs de mes films d'horreur ces derniers temps donc maintenant j'en veux plus !

 

Néanmoins le fait est qu'à la revoyure je trouve toujours que ce film est un bon film d'horreur. Il est tendu, dérangeant, il a un bon suspens et il est vraiment bien interprété. Si l'idée vous parle, je ne peux donc que vous conseiller d'y jeter un œil.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0