Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 2015

 

Réalisé par Mark Linfield & Alastair Fothergill

 

 

Dontesque ?

 

Au Sri Lanka, Maya, une jeune macaque à toque au bas de l’échelle sociale de son clan va changer sa position.

 

 

7/10

Dog Soldiers, il y a deux semaines, ne m’ayant pas suffi: PLUS DE NATURE ! Mais ce coup-ci, nos animaux ne mangent pas d'êtres humains -arf :'(- parce qu'on est dans un documentaire Disney et qu'il semble assez improbable qu'un jour Disney décide de produire un film sur des singes sanguinaires mangeurs d'hommes. Cela dit la raison pour laquelle j'ai voulu voir ce film est en partie pour me foutre les boules, je dois l'admettre. Bien sûr je voulais voir les jolies images mais j'ai aussi une sorte de fascination ambiguë vis-à-vis des singes. La plupart des gens, apparemment, les trouvent adorables et moi aussi je trouve parfois qu'ils sont adorables mais.... est-ce que vous connaissez le principe de l' « uncanny valley » ? En français cela a été traduit par « vallée dérangeante ». Pour résumer un peu, à la base, c'est un principe lié à la robotique qui dit que plus un androïde a une apparence humaine, plus ses défauts deviennent dérangeants pour certaines personnes. Il y a plusieurs explications possibles à ce phénomène apparemment, dont l'une qui dit que nous identifions ces « faux humains » comme des prédateurs déguisés. Mais bref, ce principe que je trouve fascinant, est parfois étendu à d'autres domaines que la robotique. Par exemple il peut survenir à propos de poupées, de mannequins, même de clowns, etc. Et dans mon cas, apparemment, d'animaux. Les singes m’angoissent parce qu'ils ont l'air trop humains mais qu'ils ne sont pas humains et quelque part cela me stresse. Donc mue par ma fascination étrange, j'ai voulu regarder ce film. Et je vous avoue que cela a été difficile pour moi parce que ce film prête aux singes des motivations et des attitudes très humaines. Ce qui est d'ailleurs une des faiblesses du film à mon sens et même sans doute la plus grosse.

J'ai trouvé que la narratrice n'était pas mauvaise, c'est vrai -elle trouve toujours le bon ton, elle est drôle quand il faut mais retient une certaine crédibilité sobre dans les moments plus dramatiques également- mais était-ce bien nécessaire d'avoir une trame narrative ? Les images sont absolument magnifiques, vraiment superbes et valent carrément le prix de la place de cinéma donc à quoi bon avoir une histoire ? Je comprends bien que pour intéresser le public -surtout le jeune public- avoir une vague trame peut être utile, de même que ce n’est pas une mauvaise idée d’identifier un personnage principal et de lui donner un nom parce que donner un nom à une personne, un animal -voire même un objet dans certain cas- est une bonne façon de créer un lien entre cette « chose » et le public. C’est pour cela qu’on entend souvent qu’il vaut mieux éviter de nommer un animal qu’on a l’intention de donner à quelqu’un d’autre ou d’abattre. Donc bref, non je ne pense pas que c’était un problème de donner une identité à notre héroïne ni même d’avoir une trame simple comme le faisait si bien The Meerkats. Le souci c’est qu’ici la trame n’est pas si simple et surtout elle fait intervenir des sentiments et des retournements qui sont présentés de façon un petit peu trop « humanisée » si bien que l’on commence à douter sérieusement de la validité de ce que l’on est en train de regarder. Le fait que certaines images soient complètement fabriquées n’aide pas. Non parce que c’est une chose d’arranger le montage pour produire un effet mais là on parle carrément de créer une situation de toutes pièces parce que je suis désolée mais la scène où les singes s’introduisent chez l’habitant et où les caméras, comme de par hasard, étaient déjà posées dans cette cuisine en particulier… euh… non. Entre cela et le scénario trop travaillé, on a du mal à croire à ce que l’on regarde et franchement, où va le monde si l’on ne peut même plus compter sur Disney pour nous offrir une vision réaliste de la vie?

Mmh.

A la liste de ce qui ne fonctionne pas vraiment, je rajouterais au passage la musique. Ce n’est pas que je n’aime pas les chansons utilisées mais encore une fois, le style est tellement en décalage avec l’endroit géographique que je trouve que cela sort du film. Mais malgré cela et malgré le fait que les singes m’aient un peu faite flipper, je suis ravie d’être allée voir ce film parce que,  oh, les images les gens. C’est beau, tout simplement et il y a une scène en particulier, une scène avec des termites volantes, qui a failli me faire pleurer tellement ce qui était à l’écran était beau. Cela semblait droit sorti d’un rêve. Et rah, les images, même juste du décor ! Non vraiment, je ne regrette pas une seconde d’avoir vu ce film et si c’était à refaire, je paierais ma place à nouveau.

Après c’est à vous de voir donc. Si vous cherchez un documentaire pour apprendre réellement des choses, vous serez déçus. Mais si vous voulez voir de très belles images et des singes auxquels vous vous attacherez… alors oui, Monkey Kingdom pourrait certainement vous plaire. En tous cas moi cela m’a plu.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0