Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Fin du silence

 

Encore une fois, je vais être rapide.

Ces derniers jours n’ont pas été évidents. C’est un peu triste mais ma stratégie de deuil a été de me replier sur moi-même. Comme je ne pouvais pas faire grand-chose concrètement pour aider, j’ai essayé de me déconnecter autant que possible. Mais j’ai surtout pas mal tourné en rond, mangé n’importe quoi –oui comme beaucoup de gens, quand j’angoisse, je mange… alors que je n’avais jamais faim, l’appétit comme coupé, jolie contradiction- et regardé films, séries, pour m’occuper l’esprit à tous prix. Parce qu’à chaque fois que j’arrêtais et voulais faire un truc productif : rien. Impossible d’écrire correctement, impossible de cuisiner comme il faut, impossible aussi d’avoir une occupation un peu active, même lire parce qu’au bout d’un moment je n’enregistrais plus les mots. Et je finissais sur twitter, la réalité me retombait dessus et cela donnait un gros torrent de larmes. Ces deux derniers soirs, j’ai du demander à ma sœur de m’indiquer quand elle allait se coucher, quand elle était chez elle, histoire que moi je puisse dormir. Enfin au moins, si j’ai eu du mal à dormir, ce n’était plus par peur de la maison toute vide parce qu’à ce stade le croque-mitaine me semble un peu faible. Trop fatiguée, trop triste pour avoir le temps d’avoir peur du noir. Tu sais qu’il y a un problème quand j’éteins la lumière, me rends compte que mon placard est ouvert et que je n’ai pas l’énergie d’allumer la lumière pour aller le fermer.

En clair, je ne suis pas encore sortie de l’état de choc et j’imagine que c’est le cas pour beaucoup. Heureusement, chômage aidant, j’avais du contenu, pas mal d’articles de côté mais, simplement je ne me voyais pas juste balancer mon article sur Le Royaume des Singes –oui c’est ce qui arrive ce soir- sans transition. Balancer des animaux mignons sans un mot, changer de ton abruptement, faire comme si c’était le ton de mes pensées du moment. Non, je ne suis clairement pas d’humeur légère. Mais il y a un moment donné, il faut relancer le manège et j’ai aussi besoin de recommencer à faire des choses parce que tourner en rond toute la journée et m’abrutir d’images et de sons pour ne pas réfléchir n’est pas très sain.

C’était donc ma petite transition.

Les gens, je ne sais pas comment vous allez mais, bien entendu, je ne vous souhaite que le meilleur. A vous, à tout le monde.

Et parce que décidément, dire des choses sérieuses ce n’est vraiment pas mon fort, je vais me répéter et terminer là-dessus: particulièrement en cette période difficile mais, en vérité, dans tous les moments de votre vie, soyez humains, soyez la meilleure version de vous-mêmes.

 

A  ce soir pour des petits singes,

 

Mila

Tag(s) : #Blablas

Partager cet article

Repost 0