Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2014

 

Réalisé par Adrian Garcia Bogliano

 

Ecrit par Eric Stolze

 

 

Avec :

 

Nick Damici >>> Ambrose

Ethan Embry >>> Will

Et des gens

 

 

Dontesque?

 

Ambrose, veteran ayant perdu l’usage de ses yeux, déménage dans une maison au cœur d’une communauté de retraités mais il ne tarde pas à se rendre compte que quelque chose cloche dans cette communauté.

 

 

6/10

Encouragée par mon appréciation inattendue de Dog Soldiers, je me suis dit que les loups garous avaient finalement plus de potentiel que je ne l’avais pensé et me suis donc mis en tête de trouver plus de films mettant en scène nos amis lycanthropes. J’ai commencé par Howl –qui était regardable avec un personnage principal dont j’avais quelque chose à faire, mais au final ce n’était pas bien marquant non plus- puis j’en suis arrivée à Late Phases, me réservant An American Werewolf in London pour la fin –oh et il faut aussi que je revois Teen Wolf, bien entendu, parce que même si, dans mon souvenir, ce n’est pas un film extraordinaire, il reste que j’aime vraiment Michael J Fox-. La bande-annonce de Late Phases s’annonçant plutôt bien, j’étais optimiste mais j’avoue avoir été légèrement déçue. Pas nécessairement par la qualité du film d’ailleurs !

Non en vérité ma première déception a été de constater, tout simplement, que s’il y a bien des loups-garous dans ce film, il n’y en a vraiment pas beaucoup. Le premier fait son apparition assez tôt dans le film et on le voit très clairement donc il n’y a pas beaucoup de suspense quant au design des créatures puis on les revoit à la fin, lors du moment culminant du film, mais entre les deux finalement on n’a que des villageois qui semblent un peu louches –certains plus qu’un peu, okay-. Les images de la bande-annonce où l’on voit nos créatures sont en gros tirées de ces deux moments du film et à côté de cela Late Phases a un rythme bien plus lent parce qu’en vérité ce n’est pas tant un film de loups-garous que l’histoire d’un soldat et d’un père qui se sent inutile, dépassé et qui ne se trouve plus de véritable raison de vivre. Sa relation avec son fils ne se porte pas bien, il a du mal à s’intégrer, sa cécité le fait se sentir inapte et il ne croit plus en rien. Le film s’ouvre carrément sur son choix d’une stèle funéraire et en gros l’idée est qu’il cherche un endroit où mourir. En premier lieu : joie dans ta face, bien entendu. Et ensuite : ce n’était pas du tout le film que je pensais regarder. Notez cela ne signifie pas que le film est mauvais mais en gros imaginez-vous vouloir écouter du AC/DC et tomber sur du Francis Cabrel, ce n’est pas la même ambiance, pas le même rythme et vous n’étiez peut-être pas d’humeur à chanter que la rivière charrie les fils du téléphone avec dedans encore ses appels qui résonnent, sans compter la pluie qui a délavé tous les mots qu’il invente et les oiseaux qui ont crié pour ne pas qu’elle l’entende –okay j’adore Francis Cabrel, j’ai juste envie d’écrire ses paroles partout sur ce blog-. Donc voilà, moi je n’étais pas dans l’ambiance pour Late Phases.

[Retraite dangereuse et voisins mystérieux] Late Phases[Retraite dangereuse et voisins mystérieux] Late Phases

Mais au-delà de cela, il y a un léger autre souci, à savoir le casting. Pas *tout* le casting car en vérité l’acteur principal s’en sort plutôt bien. Et j’aime beaucoup l’idée de l’avoir isolé et aveugle à se battre contre une menace dangereuse qui, pour lui, est forcément invisible. J’imagine que l’idée du film était de nous faire goûter et ressentir l’espace d’une heure et demie la détresse que peuvent ressentir certaines personnes âgées isolées. A un moment donné je me suis même demandé si les loups-garous étaient réels ou si le personnage sombrait simplement dans la folie. Parce que lorsqu’elles ont été tuées, les créatures reprennent leur forme humaine, je me suis demandé si l’entourage du personnage ne lui avait pas juste paru monstrueux à cause de sa détresse grandissante. Mais bon la fin vient contredire cette théorie donc j’imagine que cela ne fonctionne pas. En tous les cas toujours est-il que l’acteur principal se débrouille bien et qu’on arrive, à défaut de réellement s’y attacher –je n’ai pas trouvé le personnage excessivement sympathique mettons-, à s’identifier à lui. Et oui, il y a d’autres acteurs secondaires qui livrent des prestations honnêtes mais la plupart des villageois sont interprétés de façon très peu naturelle. En partie je comprends bien qu’il fallait qu’une sensation de malaise les entoure simplement parce qu’on est censé détecter quelque chose de mystérieux, inquiétant et étrange sous la surface. Donc okay. Mais même pour jouer ce type d’ambiance, il y a un équilibre à atteindre et là j’ai juste vu des acteurs essayer très dur de jouer la comédie et se planter sur tout : les expressions faciales, le rythme du langage, leurs inflexions, etc. Des commères du village aux policiers particulièrement désagréables, ce casting ne tenait vraiment pas debout. Et c’est en partie aussi pour cela que je n’ai pas réussi à rentrer dans le film. Parce que sinon il est fait et rythmé de façon compétente et nos amis les loups-garous sont également plutôt bien foutus ! Mais les acteurs ne m’ont vraiment pas convaincue.

Et c’est vrai que puisque tout tournait finalement autour de notre soldat à la retraite, il aurait pu être encore mieux développé, notamment par rapport à son fils. Je ne sais pas ce qui m’a manqué à ce niveau-là en vérité. J’avais juste le sentiment vague que le film aurait du me donner quelque chose de plus, sans arriver réellement mettre le doigt sur quoi –enfin au-delà du fait que l’acteur interprétant le fils n’est pas plus convaincant que les villagelous-. J’étais frustrée en clair. Et pour tout vous dire, je ne sais pas trop quoi penser de Late Phases. Clairement ce n’était pas le film dont j’avais envie ou besoin à ce stade de ma soirée mais, en plus de cela, il a un casting vraiment très peu convaincant et une bonne idée dont il ne tire pas suffisamment partie. Il y a de bonnes choses dans le tas et une prestation centrale qui m’a plu mais ce n’est pas un film qui m’a passionnée. Il aurait pu être plus, c’est dommage. En attendant ce n’est pas vraiment un film que je vous pousserais à regarder.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0