Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2005

 

Réalisé par Florent Emilio Siri

 

Ecrit par Doug Richardson Die Hard 2, Bad Boys, etc-

 

D’après le roman de Robert Crais

 

 

Avec :

 

Bruce Willis >>> Jeff Talley

Kevin Pollak >>> Walter Smith

Jimmy Bennett >>> Tommy Smith

Michelle Horn >>> Jennifer Smith

Ben Foster >>> Mars

Jonathan Tucker >>> Dennis

Marshal Allman >>> Kevin

 

 

Dontesque?

 

Un père et ses deux enfants se retrouvent pris en otages par trois adolescents dont deux particulièrement instables. Le chef de police Jeff Talley, ancien négociateur ayant quitté ses fonctions suite à une affaire ayant mal tourné, doit leur venir en aide mais la situation s’avère plus compliquée qu’il n’y paraissait.

 

 

5.75/10

Il y a quelques jours, j’ai eu un moment de creux. J’étais assise devant le PC, je ne savais pas trop quoi faire de ma vie, j’ai vu ce film sur Netflix et je me suis dit « Bruce Willis ? Okay, pourquoi pas ». J’étais un peu rebutée par l’idée de le voir avec de la barbe –parce que je suis superficielle comme cela… mais écoutez, Bruce Willis avec des poils sur le visage ou le crâne, à ce stade, c’est devenu chelou pour moi- mais j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai inspiré un grand coup, et je me suis lancée en plein dans l’inconnu et la capillarité faciale. Okay, okay, j’ai juste lancé le film, Willis avait une barbe et au bout de cinq minutes il n’en avait plus. Pas palpitant comme histoire, parlons donc plutôt du film. Au début, je le sentais bien. Avec les gamins à l’intérieur pris en otage, le gosse qui bougeait dans les conduits et Willis au téléphone, cela faisait très « Die Hard inversé » et moi tout ce qui a un rapport avec Die Hard, généralement, je prends. Et le film était cool, il avançait plutôt bien... puis, subitement, il a pris un tournant chelou, vraiment vraiment chelou.

En partie, c’est la réalisation qui faisait des choix étranges. La plupart du temps cela allait plutôt bien mais parfois il semblait prendre un peu la connerie au réalisateur et on se retrouvait avec des ralentis incongrus, des musiques pas forcément adaptées et cela donnait un résultat involontairement drôle. Sans compter qu’à la fin, le film commence à donner dans un sérieux excès de mis en scène. Je ne sais pas si cela m’a vraiment déplu car en général j’aime bien les excès dans les films d’action mais mettons que c’était peut-être un peu étrange parce que cela se déclare surtout à fond sur la fin et que je n’étais pas tout à fait préparée. Pas que la mise en scène avant cela soit un modèle de légèreté mais cela m’a malgré tout prise un peu par surprise. Cela dit je pense que mon souci principal avec ce film est tout simplement Bruce Willis. C’est con parce que j’aime vraiment bien cet acteur et c’est lui que je voulais voir mais son personnage est trop présent et trop peu intéressant. Le film s’ouvre sur une scène importante pour le personnage et essaie de nous dire qu’Hostages est son histoire, l’histoire de comment il a surmonté son traumatisme et recollé les morceaux avec sa famille. Et le poster, lui, essaie de nous faire croire que le film sera à propos de son dilemme: sauver sa famille, okay, mais à quel prix?. Sauf que, que cela vienne du jeu de Willis –qui n’est pourtant pas mauvais ici- ou –plus probablement- de l’écriture, le principal enjeu du film à mes yeux a été : les gosses. Recoller les morceaux de la famille de Willis m’importait peu. Cette histoire de DVD à récupérer m’importait encore moins, c’était juste du remplissage. Non le véritable cœur de l’histoire c’était le sort de ces deux gamins pris en otages. Et du coup il aurait finalement fallu que Willis ait droit soit à une histoire plus intéressante, soit à un rôle plus actif à l’intérieur du conflit principal –donc il aurait fallu carrément le faire rentrer dans la baraque en gros- soit qu’il soit moins présent parce que là chaque fois que le film se concentrait sur lui, il y avait une sensation de ralentissement assez balèze et lorsque l’histoire des gosses s’est retrouvée terminée, j’ai complètement décroché.

[draH eiD] Hostage[draH eiD] Hostage
[draH eiD] Hostage[draH eiD] Hostage

Notez bien, je n’étais pas absolument fana des enfants. Le gamin est débrouillard à un point où c’est assez impressionnant et sa grande sœur n’est pas désagréable, c’est juste que je n’ai pas trouvé les deux acteurs excellents. Mais bon, ce sont quand même des enfants dans une situation difficile, j’ai compati à ce qui leur arrivait et par principe j’avais envie qu’ils s’en sortent. De même que je compatissais avec le sort de ce pauvre Kevin, embarqué contre son gré dans toute cette histoire par son frère et Mars. Ah Mars. Il y a plusieurs bonnes raisons de regarder ce film, l’une entre elles étant d’entendre Willis nous expliquer que le capitaine Wubba va sauver la planète Xenon avec l’aide de l’agent Subzero. Mais la principale raison reste Mars, le frappadingue qui envenime la situation et met tout le monde dans le pétrin parce qu’il a eu une enfance malheureuse et qu’en conséquencs il a les idées un peu embrouillées. Au début il est cliché et interprété de façon très exagérée mais, finalement, mis en scène de façon assez banale. Déjà à ce stade il est presque attendrissant tellement il est over the top mais c’est à la fin que vraiment on atteint des sommets quand même. Entre la course poursuite dans les conduits qui fait de Mars une sorte de créature proche du Xénomorphe et, plus généralement, un véritable monstre de film d’horreur et la fin entre montage larmoyant/relou et flammes, ce type est du divertissement en barres. L’acteur n’est même pas réellement mauvais mais vu le contenu qu’on lui donne, il ne peut pas faire grand-chose, il faut qu’il surjoue et même s’il ne surjoue pas tout à fait autant que je l’aurais souhaité –parce que bon tant qu’à faire, autant aller au bout du truc- il a quand même fait mon bonheur.

Après … honnêtement je n’ai pas trouvé que ce soit un bien grand film. J’aime l’idée de départ, il y a de bons moments et pas mal d’occasions de rire –certaines voulues par le film, d’autres moins probablement- mais d’un autre côté je ne doutais pas trop de comment finirait le film, il n’y a pas de scènes d’action remarquable, les acteurs principaux sont plutôt maladroits… on n’est pas face à un navet, cela se laisse regarder, j’aime Willis même dans des rôles moyens et ce Mars m’a tuée mais… mais franchement ce n’est pas un film que je vous recommanderais particulièrement car je pense tout simplement qu’il y a mieux à voir.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0