Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 2013

Réalisé par Shane Black

Ecrit par Drew Pearce & Shane Black

 

Avec:

Robert Down Jr >>> Tony Stark / Iron Man

Gwyneth Paltrow >>> Pepper Potts

Don Cheadle >>> James Rhodes / Iron Patriot

Guy Pearce >>> Aldrich Killian

Etc

 

 

Dontesque?

Un groupe de terroristes menés par le terrible Mandarin fait trembler les USA tandis que Tony Stark essaie tant bien que mal de se remettre des évènements de The Avengers. Il n’est néanmoins pas aidé dans sa tâche lorsqu’Aldrich Killian, un scientifique avec lequel il avait refusé de collaborer, revient dans sa vie avec des envies de vengeance.

 

 

~oOo~

La fin d’Iron Man les gens, arf. Enfin « la fin » pas vraiment mais à priori c’est la fin de son cycle perso et je dois bien admettre que cela me fait un peu de peine… et aussi que j’avais un petit peu peur. Un peu comme Iron Man 2, Iron Man 3 est un film dont j’avais entendu énormément de mal lors de sa sortie et si, à présent, les choses se sont calmées et les gens semblent plus l’apprécier, j’avais une sorte d’appréhension parce qu’un final c’est particulièrement facile à foirer et que j’ai d’ailleurs quelques expériences de trilogies de super héros qui se terminent sur un dernier volet décevant  -X-Men Last Stand et The Dark Knight Rises m’ont fait de la peine tous les deux-. Donc j’y allais avec enthousiasme et une prudente appréhension. Heureusement je rejoins les avis calmés et j’ai aimé ce film. En fait, et là par contre je vais me sentir sans doute un peu plus seule, je crois bien que je l’ai presque plus aimé que le premier. Au moins autant en tous cas. C’est sur qu’il n’y a plus l’effet de surprise dont avait profité le 1 lors de sa sortie –ou lorsque je l’avais vu pour la première fois- et il n’est pas vraiment *meilleur*, il y a plus de trucs qui partent dans tous les sens là où le premier film était plus direct, mais il y a plein d’éléments qui m’ont plus parlé –par contre y avait pas d’AC/DC dans celui-là et ça, ça craint, je me suis sentie arnaquée quelque part-.

Tenez, vous prenez juste les scènes d’action par exemple. Je vous ai pas mal répété que les scènes d’action ne sont pas ce qui m’intéresse le plus dans les films du MCU parce qu’en général tout ce qui se rapporte au développement des personnages et leurs interactions me parle plus. Cela ne signifie pas que je n’aime *pas* les scènes d’action –ce serait mal me connaître- mais elles ne sont pas ce qui m’enthousiasme le plus dans ces films-là et c’était particulièrement vrai dans Iron Man parce que je trouve généralement Tony Stark plus intéressant en tant que personne qu’en tant qu’action hero. Dans le second volet j’avais déjà plus accroché à l’action parce qu’elle était plus variée, notamment grâce au personnage de Mickey Rourke et dans ce troisième volet, j’ai eu le meilleur des deux mondes les gens parce que je suis toujours très intéressée par le personnage de Stark mais qu’en plus j’ai adoré les scènes d’action. Ce que j’ai aimé, encore une fois, c’était la variété des situations et la rapidité avec laquelle elles n’arrêtaient pas de changer. Voir Iron Man faire péter des trucs c’est sympa mais voir Stark se battre sans son armure puis avec quelques gadgets, puis avec juste un bras d’armure, un bras et une jambe, l’armure entière, plus d’armure, une autre armure, encore une autre, une qui peut faire cela mais pas ceci, c’est incroyablement plus fun pour moi parce qu’il faut qu’il s’adapte tout le temps. Ca donne un bon rythme au tout et, au-delà du côté « improvisation/réflexes », au-delà du rythme et de la variété des situations, le fait que Stark se retrouve souvent avec des armures incomplètes, pas super au point ou juste sans armure fait aussi qu’il est plus vulnérable, ça donne plus de poids aux combats. Bien sûr on sait qu’Iron Man ne risque pas de se faire tuer, ne serait-ce que parce qu’on a besoin de lui pour Civil War, mais il y a une grosse différence entre voir un « robot » mordre la poussière et voir un type pas entièrement protégé dont on peut souvent voir le visage dans la même position. Pour moi ces scènes étaient plus stimulantes, plus tendues et plus divertissantes que dans les volets précédents et j’étais ravie.

Et bien entendu le fait que Stark passe une grande partie du film sans son armure est important pour le personnage. Tony ne va pas bien dans ce film –pour changer  :D En fait c’est con à dire mais la seule portion de sa vie où il a du se sentir à peu près bien a du être celle avant son virage du premier film où il vendait des armes à l’état… mmh… non, heureusement, le film a l’air de nous dire qu’après la fin de notre histoire ça va aller aussi, revenons donc à ce que je disais avant d’ouvrir cette parenthèse qui a bouffé un nombre bien trop élevé de secondes de votre précieuse vie :- Tony ne va pas bien dans ce film. A la fin de The Avengers on l’a vu se précipiter droit vers sa mort et il s’en est sorti de justesse mais il a quand même bien failli y rester, sans pouvoir contacter Pepper, et il a réalisé au passage qu’il est un tout petit être humain dans un univers immense avec plein de dimensions remplies de gens qui n’ont pas que des intentions pacifiques. Il se sent impuissant, il se sent minuscule et donc il ne dort plus, il traite Pepper n’importe comment, il passe son temps à bosser sur des armures pour s’occuper l’esprit et parce que c’est tout ce qu’il sait faire. Oh et en plus de cela il souffre de crises de panique qui surviennent quand on lui parle des Avengers, d’Iron Man ou de New York. En parlant de ces crises de panique d’ailleurs, je comprends carrément qu’il en souffre parce qu’il a vécu un évènement traumatisant mais je dois admettre que je ne les ai pas trouvées particulièrement convaincantes. Trop rapides, pas assez impressionnantes en fait. Après, le truc, c’est qu’il y a sans doute des tas de façons d’avoir des crises de panique mais pour l’expérience que j’en ai –parce que j’en fais tout le temps et parce que j’ai des proches qui en font-, c’est souvent plus impressionnant que cela et ça se calme bien moins facilement. Enfin encore une fois, chacun vivant la panique à sa manière, j’imagine que cela vient surtout de moi. Donc j’ai parfois trouvé les crises pas supra crédibles mais en revanche elles ont carrément leur place dans la vie de Stark à ce stade. C’était intéressant de le voir comme cela, réalisant sa propre échelle dans l’univers et comprenant que c’est bien cool de faire des blagues mais qu’il peut mourir à tout instant en laissant tout le monde derrière lui. Et, en réponse à cela, c’était agréable de le voir se souvenir –grâce à une petite aide extérieure- de ce qui fait sa force à la base. Non parce qu’il nous sort qu’il n’est qu’un type dans une armure mais le super pouvoir d’Iron Man ce n’est pas tant le machin en « fer » qu’il a construit : c’est l’esprit qui l’a conçu. Stark se bat sans armure et se rend compte qu’il en est capable et il se remet à construire autre chose, il improvise et réalise qu’avec ou sans l’armure il *est* Iron Man –« you shoot him down but he won’t fall, he is titaniuuuummmmm iroonnn maaan »-. Ce film détruit –un peu- ses relations, sa baraque, sa technologie et l’exile loin de chez lui, tout seul –sans Jarvis ;A ; ne me jugez pas mais je me suis attachée à Jarvis et j’avais beau savoir qu’il allait revenir quand l’armure serait réparée et rechargée, j’ai eu un serrement de cœur lorsqu’il ‘quitte’ Stark… Stark l’a programmé avec une personnalité donc à ce stade, pour moi, c’est un personnage- et il ne reste presque plus à Stark qu’une seule chose : lui-même. Il se trouve de l’aide sur le chemin mais tout de même, il revient en gros à la base et ça lui permet de reprendre confiance en lui.

[Jing’hells Bells] Iron Man 3[Jing’hells Bells] Iron Man 3
[Jing’hells Bells] Iron Man 3[Jing’hells Bells] Iron Man 3

En parlant de l’aide sur le chemin cela dit, elle passe étrangement mieux que j’aurais cru parce que le gamin sidekick généralement c’est la fin de tout mais le film arrive à l’utiliser pile comme il faut. Il n’est pas à l’écran trop longtemps et il y a un côté chaleureux à la rencontre d’un gamin et de son héros –en plus c’est Noël, aw- mais Tony Stark reste fidèle à lui-même et on ne tombe pas dans la mièvrerie. J’ai aussi eu un petit faible pour la rencontre entre Stark et son fan un peu trop enthousiaste, cela m’a fait rire. Bref, Stark a quand même eu un peu d’aide mais c’était de l’aide improvisée, trouvée sur le chemin et on peut dire malgré tout qu’il a surtout regrimpé la pente tout seul. Après faut passer un peu sur le fait qu’il s’est foutu dans El Câca tout seul. Je ne parle pas du « Nous créons nos propres démons » -on va y revenir- avec lequel il ouvre le film mais du plan « oui, je sens que donner mon adresse à un groupe terroriste et donc, en gros, les inviter à détruire ma baraque est une excellente idée ». C’était sur un coup de tête, okay, et moi aussi j’étais en colère contre les terroristes à ce moment-là de l’histoire –en général je suis plutôt en colère contre les terroristes d’ailleurs mais là c’était pire- mais c’était quand même con. Notez, tout de même, que je me suis demandée pourquoi, si les terroristes voulaient buter Stark, ils ne l’avaient pas fait avant ? Sa baraque ne peut pas être si difficile à trouver et les mecs ont de la ressource. Mais de toute façon je n’ai pas super bien compris pourquoi ils voulaient le tuer ou même s’ils voulaient vraiment le tuer ou si le passage « nique la baraque » était juste un égarement passager. Non parce que moi j’avais compris que Killian, [spoiler] notre antagoniste numéro 1 –le numéro 2 étant le Mandarin qui finit par n’être qu’une grosse blague, ce qui peut passer ou pas… pour ma part j’ai trouvé cela drôle et comme je ne connais pas le personnage du comics, je n’ai pas ressenti la trahison dont semblent parler les fans– [/spoiler] voulait utiliser Stark et je trouvais cela censé !  Je trouvais cela plutôt intéressant même parce que jusque là on n’avait eu que des types qui voulaient tuer Stark. Voler et utiliser la technologie, oui, mais buter l’inventeur. Je trouvais cela intéressant et approprié que pour ce dernier volet –dans lequel on revient vraiment à l’idée, certes présente dans tous les films mais vraiment centrale ici, que le pouvoir numéro 1 de Stark est son intelligence- l’antagoniste soit intéressé par le cerveau plutôt que par les créations. Parce qu’honnêtement le coup de « Nous créons nos propres démons » se traduisant par « un jour j’ai posé un lapin à un type qui avait de toute façon *clairement* mal choisi son moment et du coup maintenant il veut faire exploser ma maison [spoiler] et je ne sers que de remplacement potentiel à la scientifique qu’il a butée [/spoiler] », je trouve cela assez naze. Alors oui il y a l’idée que Killian était peut-être instable à la base et qu’il a créé, lui aussi, son propre démon en se lançant dans des recherches et expériences qui lui ont bien agité l’esprit mais je ne suis pas convaincue. Quelque part j’ai le sentiment qu’il y avait moyen de se créer, assez facilement, un meilleur antagoniste dans tout cela.

Mais au moins Pepper Potts continue de gérer et ça c’est cool. J’avais eu peur à la fin du volet lorsque sur le toit elle et Tony s’embrassent puis ’elle sort qu’elle ne veut plus être CEO parce que je me disais vraiment « merde, on nous case les personnages ensemble et déjà Pepper tombe en statut ? » mais heureusement elle gère toujours la compagnie, elle n’a rien perdu de son caractère et même si au milieu du film elle prend une décision que j’ai trouvée assez moyenne –mais rien du niveau « bonjour terroristes, voici ma maison, voulez-vous que je peigne une cible dessus ? »-, somme toute, elle est toujours extra [spoiler] et, une fois de plus, elle a droit à un véritable rôle actif dans le final, ce que j’apprécie énormément… bon le petit moment « omg, Pepper est-elle morte ? » n’a pas supra fonctionné, le suspense n’était pas à son comble, mais j’étais ravie de la voir éclater la face de Killian, YOU GO PEPPER ! [/spoiler] et on peut même la voir en mode « Iron Woman » dans ce film. Alors okay, elle se tient pas aussi bien en équilibre que Stark parce qu’elle a moins d’expérience mais, eh, elle se débrouille. Bref ce volet m’a confirmé que je kiffais ce personnage. J’étais contente de retrouver tout le monde de toute façon. Rhoday devenu Iron Patriot –et c’est vrai que ça la fout mieux que « War Machine » quand même- est un personnage que j’aime bien, j’aime aussi le garde du corps –devenu chef de la sécurité- Happy,… il manquait juste Phil. PHIL ;AAAAAAA ;

Il y a, c’est certain, des choses dans l’histoire qui ne marchent pas des masses. Genre quand le petit Tony se retrouve paumé et tout seul, on se demande un peu pourquoi il ne tente pas de contacter SHIELD parce que bon, un terroriste qui massacre des gens avec des bombes humaines, ça doit quand même un peu les concerner non ? Mmh… En fait, mieux que cela, il envoie un message aux gens de son cercle de confiance pour leur dire « nan c’est cool je suis en vie » et j’imagine que dans ce cercle il doit quand même y avoir des types du SHIELD, ou des gens étant en contact avec le SHIELD, du coup est-ce que c’est juste que le SHIELD s’en fout que quelqu’un ait détruit la baraque de Tony Stark ? Encore mmh… Et en même temps, d’où elle est détruite cette baraque : le type il a une armée de machins à sa disposition, pourquoi il s’en sert pas ? … Plus de mmh… Bref, y a des trucs dedans qui me font me dire que ce n’est pas tout à fait étonnant que Stark ait envoyé à une organisation terroriste une invitation « Plize, viens à ma *boum* » - clin d’œil, clin d’œil, NOTE LE JEU DE MOT ! LE JEU DE MOT TUE ! Un peu comme une journée portes-ouverts pour organisation terroriste en fait…- MAIS …

… mais y a rien à faire, j’ai beaucoup aimé ce film et, une fois arrivée à la conclusion, j’ai eu le sentiment d’avoir, en quatre film, appris à connaître Stark, d’être allée au plus haut et au plus bas avec lui, d’avoir eu la satisfaction de le voir ressortir grandi et plus heureux de tout ce bordel. Au passage j’ai eu droit à du rock sympathique, à de l’action divertissante –surtout dans le dernier volet-, à des one liners drôles, à un personnage féminin qui m’a toujours plu et bien entendu à un Robert Downey Jr charismatique au possible, sans compter des tas de petits trucs au fil des films. Je n’aurais pas dit non à des antagonistes un peu plus intéressants de temps en temps et je vais pas aller prétendre qu’on est dans la complète cohérence mais j’ai aimé les trois films et c’est avec une pointe de regret que je dis « adieu » à Iron Man. Enfin jusqu’à Civil War c’est-à-dire. Et peut-être Iron Man 4 si on en croit certaines rumeurs. Okay donc en fait je lui dis trop pas « adieu »…. Bref, je kiffe ce film :D

7.5/10

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0