Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 2015

Réalisé par Peyton Reed

Ecrit par Adam McKay & Paul Rudd

 

Avec :

Paul Rudd >>> Scott Lang / Ant-Man

Michael Douglas >>> Dr Henry Pym

Evangeline Lilly >>> Hope van Dyne

Corey Stoll >>> Darren Cross

Bobby Cannavale >>> Paxton

Michael Peña >>> Luis

Etc

 

Dontesque ?

Un cambrioleur doué à la famille brisée est recruté à sa sortie de prison pour enfiler un uniforme lui permettant de rétrécir jusqu’à atteindre la taille d’une fourmi et bloquer les plans d’un scientifique aux mauvaises intentions.

 

~oOo~

Oui, je me suis un peu plantée d’ordre…   j’étais juste persuadée que si la phase 1 se terminait sur the Avengers, la phase  2 se terminait forcément sur Age of Ultron. J’avais tort mais bon, au final, je l’ai plutôt bien vécu parce que ce n’est pas comme si Ant-Man était particulièrement lié à Age of Ultron. Tout ce qu’il y a à vraiment savoir est que Falcon fait désormais partie des Avengers et ce n’est même pas un personnage nouveau puisque je l’avais vu dans Captain America : the Winter Soldier. Je ne doute pas que certaines choses sont mieux appréciées –du moins j’imagine- en ayant vu Age of Ultron d’abord, qu’il y a peut-être de petites références que j’ai loupées, mais Ant-Man reste quand même une aventure séparée qui se suit sans mal et pour tout vous dire, j’ai plutôt apprécié de le regarder juste après Guardians of the Galaxy. J’aime vraiment bien la bande des Avengers mais faire une petite pause pour explorer un autre pan de l’univers Marvel est appréciable et le combo Guardians of the Galaxy/Ant Man –deux films qui sont assez différents l’un de l’autre question univers : l’un se passe dans le très grand, l’autre dans le tout petit pour ne citer que cela- est rafraichissant et ne me fera, je pense, apprécier que plus Age of Ultron comme un retour à des personnages que je n’ai pas vus depuis, omg, au moins … 48h :O –oui je les enchaine très vite-. Donc : Ant-Man, comment c’était ? Eh bien, fort sympathique les gens, fort sympathique !

Pour le coup je pense que ce que j’ai préféré dans Ant-Man c’est finalement le pouvoir du héro. Enfin ce n’est pas tant son pouvoir que, comme pour le Faucon par exemple, un accessoire qu’il enfile quand il en a besoin, mais j’ai vraiment aimé les possibilités que cela offrait. Déjà, cela donne des scènes d’action carrément divertissantes parce que le personnage change de taille tout le temps, ce qui rend le tout plus dynamique, la situation change sans arrêt. Et je vous avoue que je craignais que cela ne fonctionne pas mais finalement, ça passe très bien et cela ne rend pas ridicule à l’écran. Par ailleurs, le fait que le héro rétrécisse nous fait évoluer dans un monde qui nous est familier mais à une échelle différente de d’habitude et, de base, c’est toujours quelque chose que je trouve fun, j’ai toujours envie de voir ce que cela va donner, ce à quoi notre monde peut ressembler pour des êtres plus petits –ou plus grands- que nous. Que ce soit dans Arietty, Toy Story ou tout ce que vous voulez, c’est une idée qui me parle. Et puis je vous disais que c’était un changement appréciable après Guardians of the Galaxy mais, en vérité, tous les films du MCU essaient autant que possible de nous offrir du spectaculaire dans le « plus grand que nous ». Voir Ant-Man faire du grand avec notre petit, ça changeait un peu et, qui plus est, ça offrait pas mal d’opportunités comiques et j’ai beaucoup ri devant ce film. L’affrontement final entre l’antagoniste et notre héro était particulièrement réussi, j’ai adoré les changements de point de vue qui faisaient que la scène épique d’un train déraillant se transformait, sur le plan d’après, en un simple petit train en bois tombant sur le côté. C’est une idée très drôle et elle est vraiment bien exploitée par le film.

[Petit monde, grandes aventures] Ant-Man[Petit monde, grandes aventures] Ant-Man
[Petit monde, grandes aventures] Ant-Man[Petit monde, grandes aventures] Ant-Man

Du côté des trucs qui changeaient, c’était la première fois, dans Marvel –mais ce n’est pas supra courant en général j’ai l’impression- que je voyais un superhéro avec un enfant. En fait le personnage principal a une situation de départ qui m’a rappelé celle de pas mal de films d’action où le héro a perdu l’estime de sa famille et va la retrouver en leur sauvant la vie lors d’une situation particulièrement tendue. C’est en gros ce qu’il se passe pour notre protagoniste et si c’est un schéma classique de plein de fictions –encore que pour le coup, le film se finisse un peu différemment de d’autres parce que [spoiler] le personnage du beau-père n’est pas démonisé, il cherchait sincèrement à protéger sa famille et garde sa place à la fin de l’histoire [/spoiler] – je n’avais pas encore vu cela dans un film Marvel et cela nous change un peu la donne, le but du jeu n’est plus « save the world, get the girl ». On a envie que le personnage se rachète et devienne un père plus responsable. D’autant que Paul Rudd est un acteur que je trouve sympathique en général, cela m’est resté de mes visionnages excessifs de Friends et Clueless. Quand il est à l’écran, je prends instinctivement le parti de ce type et cela me donnait donc plus envie encore de le voir tout gagner à la fin. Tout de même, cela dit, je n’ai pas arrêté de me demander pourquoi il avait été choisi pour devenir Ant-Man et c’est un peu le gros point faible du film à mon sens. On nous dit que c’est un bon cambrioleur et moi je veux bien mais on le rencontre en prison et chaque fois qu’il s’introduit quelque part, il se fait choper. S’il était si bon que cela, il se ferait moins souvent attraper non ? Qu’est-ce qui le rend plus qualifié qu’un autre ? Pourquoi lui faire confiance à lui ? D’autant qu’au final ses talents en cambriolage ne sont pas plus sollicités que cela dans le grand final ! La team « côté lumineux de la Force » avait juste besoin d’un plan mais après cela ils avaient plus besoin d’un action hero que d’un cambrioleur. Donc encore une fois : pourquoi ce type ? Pourquoi pas son pote Luis –fort sympathique au passage- ? Ou n’importe quel autre type qui ne s’est *pas* fait attraper ? Alors je n’ai rien contre le personnage donc à la limite pourquoi pas mais c’est juste que cela devient rapidement frustrant, notamment par rapport au personnage féminin principal, Hope. Elle est plus au courant, elle est plus entrainée, elle passe une grande partie du film à le mettre à son niveau et du coup je n’avais qu’une question : pourquoi pas elle ? Oui, oui, okay, le film nous donne une explication mais je ne peux pas dire qu’elle m’ait satisfait plus que cela parce que cela ressemblait trop à une justification des scénaristes pour la garder sur le banc. C’aurait été pourtant simple de vraiment nous justifier le choix du personnage. Je ne sais pas moi, le montrer en train de réaliser le casse du siècle et s’en sortir par exemple –et l’ouverture du coffre au début ne compte pas vraiment parce qu’il n’était pas dans des conditions tout à fait « réelles »-. Quelque chose de vraiment impressionnant, quitte à le faire tomber après cela pour un truc con à la Al Capone. Bref, je me suis sentie un petit peu frustrée mais bon au moins la fin semble indiquer que notre héroïne aura, dans la suite, une place un peu plus sous les projecteurs –j’ai une question sur son costume cela dit mais je vais retenir cela pour le prochain film-.

Quant à l’antagoniste… Bon bah un peu comme d’hab en fait. En l’occurrence on n’est pas dans le méchant à la Thor mais dans le méchant à la Iron ManAnt Man emprunte énormément à Iron Man de toute façon-, c’est-à-dire le businessman rendu dingue auquel il faut retirer une technologie qui deviendrait dangereuse entre ses mains. Il n’est pas plus mémorable que cela mais, tout de même, il a une ligne de dialogue que j’ai retenue. En effet, à un moment donné il s’apprête à faire une expérience sur un petit agneau et l’héroïne, horrifiée de voir l’agneau mis en danger, lui demande pourquoi il n’utilise pas plutôt une souris comme c’est l’usage.  « Quelle est la différence ? » lui répond notre antagoniste et… oui, quelle est la différence Hope au juste ? Cela te dérange de voir la souffrance de l’animal en gros plan parce qu’elle est moins facile à ignorer ? Ca va laisser plus de sang sur le tapis ? Ou bien est-ce que tu as une vendetta personnelle contre les souris ? Est-ce que certains de tes meilleurs amis sont des moutons ? Dis-nous tout. Non plus sérieusement, j’ai vraiment bien aimé cette ligne parce que notre antagoniste met le doigt sur une hypocrisie qui va au-delà du film et dont, d’ailleurs, je ne suis pas exempte moi-même. Je ne sais pas si c’était l’intention mais en tous les cas c’était bien joué. Et bien joué aussi pour m’avoir fait m’attacher, même un petit peu, à une fourmi parce que vu ce que je kiffe les insectes, ce n’était pas gagné.

Et en général, il était très agréable à regarder ce film. Il ne va pas rester parmi mes favoris du MCU mais les personnages m’étaient sympathiques, il y avait pas mal d’humour, j’ai aimé l’action, c’était sympa de voir un héro avec des circonstances personnelles différentes de d’habitude et même si je me demanderai toujours ce que la version d’Edgard Wright aurait pu donner, cette version-là était loin d’être mauvaise et je suis curieuse de voir ce que donnera la suite.

7/10

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0