[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor

Publié le 20 Décembre 2015

 

 

Sorti en 2011

Réalisé par Kenneth Brannagh

Ecrit par Mark Protosevitch, Ashley Miller & Zak Stenz

 

Avec:

Chris Hemsworth >>> Thor

Tom Hiddleston >>> Loki

Natalie Portman >>> Jane Foster

Anthony Hopkins >>> Odin

Idris Elba >>> Heimdall

Stella Skarsgard >>> Erik Selvig

Kat Dennings >>> Darcy Lewis

Clark Gregg >>> Phil Coulson

Etc

 

Dontesque?

Alors que Thor, fils d’Odin, était sur le point d’être nommé futur roi d’Asgard, un attentat met fin à la célébration. Impulsif et immature, Thor va contre les ordres de son roi et, avec son frère Loki et ses compagnons d’armes, va chercher vengeance dans le pays ennemi et, ce faisant, déclenche une guerre. Pour le punir Odin le prive de ses pouvoirs et l’exile sur Terre.

 

 

~oOo~

Je ne vais pas vous mentir, Thor n’était pas exactement un film qui me tentait. C’est-à-dire qu’à la base j’étais persuadée de l’avoir déjà vu. Ne me demandez pas pourquoi, j’étais certaine de l’avoir regardé…. Et c’est en me lançant dans le MCU à nouveau que je me suis rendue compte qu’en fait non et qu’en plus de cela, je ne le sentais pas des masses. Je mets cela sur le compte du marteau. Thor a cette image du type un peu bourrin avec l’armure flamboyante et ça ne me parlait pas plus que cela. Mais d’un autre côté, on avait deux frères, un royaume à partager et un habitué de Shakespeare –Kenneth Brannagh- à la tête du film. Je ne m’imaginais pas qu’on allait me sortir du King Lear mais mettons que j’avais quand même espoir que le tout se tienne. En plus, du coup, j’avais déjà vu The Avengers et même si Thor, dedans, ne m’avait pas fait d’impression particulièrement forte, j’avais trouvé Loki assez adorable dans son genre … Pauvre Loki, c’est vraiment l’un des moins impressionnants de tous les antagonistes Marvel que j’ai vus jusque là. Pas un des moins intéressants, tout le contraire, mais j’ai juste envie de lui faire un calin la moitié du temps… cela dit qu’il ne le prenne pas mal, il reste mon personnage favori de ce film -et il est dans mon top5 de mes persos favoris du MCU en général-. Film qu’au passage, j’ai trouvé sympathique. Pas grandiose mais sympathique.

Tout de même, il m’a fait me poser une question, une question -que j’aurais certainement du me poser avant mais là j’avais plus le temps parce qu’il y a quand même des moments de creux dans ce film-. Je me suis interrogée en fait sur ce que je laissais passer dans les films du MCU niveau narration. Parce que dans Thor, on retrouve le SHIELD et on ne nous explique pas vraiment ce que c’est. On peut recoller les morceaux bien entendu, même sans avoir vraiment vu d’autres films Marvel, mais il n’y a pas vraiment d’explication. De même on nous montre vite fait Hawkeye, il a l’air d’être un personnage un peu important parce que le film fait attention à le différencier de la masse, mais après cela il est presque aussitôt oublié. Et ce n’est pas vraiment dérangeant parce qu’on se dit que les réponses viendront dans les films suivants puisque chaque film fait partie d’un tout plus grand mais du coup je me demande parfois si cela fait que je laisse couler des « fautes » d’écriture qui ne sont rattrapées encore ailleurs. Ou bien ne le seront peut-être jamais car, qui sait, peut-être qu’un film finira par faire couler le MCU et qu’on n’aura plus que des morceaux non-assemblés un peu partout un de ces jours. Enfin Hawkeye et le SHIELD ne sont pas des défauts d’écriture, ils interviennent effectivement par la suite et il est raisonnable qu’un film introduise des éléments qui seront développés dans sa ou ses suite/s, je me pose juste la question de savoir si parfois je ne suis pas plus « clémente » avec ces films en général et ne laisse pas passer ce qui ne devrait *pas* passer. Bon en même temps ce n’est pas comme si j’étais du genre impitoyable en général, je suis bon public, un peu trop même diraient certains. Donc revenons-en à notre film.

Et il y *a* des problèmes dans l’écriture d’ailleurs. Notamment je me pose toujours des questions sur la politique d’Odin. J’ai bien compris qu’il ne voulait pas provoquer une guerre et je trouve cela très bien mais ça n’empêche pas d’avoir quelques questions quand même. Et son plan d’exiler Thor était également un peu flou. Quand il a balancé le marteau sur Terre avec comme instruction de revenir à celui qui en serait digne, qu’est-ce qui retenait n’importe quel être humain plus brave et plus réfléchi que Thor de choper le marteau ? Non parce que ce que dit Odin c’est que si quelqu’un, n’importe qui, met la main sur ce marteau et en est digne, il obtiendra le pouvoir de Thor. Donc si Captain America –qui est quand même du genre gravement digne- avait mis la main dessus, il aurait obtenu le pouvoir de Thor ? D’autant qu’Odin ne dit rien du tout à Thor donc si Thor n’était pas tombé sur les bons types dans le bon bar, il aurait très bien pu juste se faire surfeur et: alors quoi ? Y a quand même beaucoup de variables dans ce plan. Et il y a quelques moments dans le film où je me suis quand même posée des questions.

[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor
[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor
[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor[🎵Si j'avais un marteau🎵] Thor

Et puis dans la catégorie écriture, c’est un peu triste aussi mais le personnage de Natalie Portman –dont je n’ai pas vraiment retenu le nom, … *imdb check* Jane Foster voilà- est assez peu marquant. Ce n’est même pas qu’elle est antipathique et je sens que le film essayait d’en faire quelque chose : elle est caractérisée comme une scientifique intelligente et brillante sur le point de découvrir quelque chose d’important, elle n’a pas froid aux yeux –jusqu’à en prendre des décisions très questionnables- mais elle manque de personnalité et de relief. A sa décharge, elle n’est pas la seule et Thor n’est pas un personnage que je trouve passionnant non plus. Dans l’idée oui parce qu’il est un dieu exilé, un fils jugé indigne qui doit trouver sa rédemption en étant privé de tous ses pouvoirs mais son évolution est rendue de façon étrange, presque trop subite. Pendant toute la partie sur Asgard il est en gros une sorte de « jock », vous savez le stéréotype du type populaire qui fait partie de l’équipe de football dans les teen-movies américains. C’est vraiment à cela qu’il m’a fait penser. Immature, arrogant, il fonce tête baissée, n’écoute personne et croit qu’il est ce qui est arrivé de mieux à l’univers tout entier en gros. Il tombe sur Terre, rencontre Jane, casse un verre et quand elle lui dit « maintenant stop »… il arrête. C’est fou comme une phrase de cette demoiselle qu’il connait depuis quelques heures semble lui faire subitement prendre une toute nouvelle direction. Alors je comprends que c’est aussi parce qu’il est paumé dans un monde sans ses pouvoirs mais cela arrive très rapidement malgré tout et je me suis un peu sentie « volée ». J’attendais une évolution plus progressive et satisfaisante que cela. Oui, il devient effectivement fort sympathique et je me suis sans mal passée de toute la comédie attendue que le film aurait pu tirer de Thor et son nouvel environnement. Et oui je vous avoue que je me suis sentie touchée lorsque Loki vient lui servir ses mensonges et que Thor, au début pensant que son frère est venu lui venir en aide, le regarde en demandant « Est-ce que je peux rentrer à la maison ? ». Je n’ai rien contre le résultat, j’aime bien le résultat, mais j’aurais aimé voir le voyage, les étapes du changement ! Parce que là en fait ma sympathie pour Thor ne vient pas vraiment de l’écriture mais plus de Chris Hemsworth qui, s’il n’est pas un acteur qui me passionne à la base, a quelque chose d’attendrissant dans la catégorie « gros nounours blond qui tape sur des trucs ». J’aime bien ce type.

Mais clairement il n’est pas la star de son propre film à mes yeux car la star de ce film est, sans aucun doute, le casque de Loki. Ah le casque de Loki :’) Je ne sais pas pourquoi ce truc me fait autant rire mais je n’y peux rien, c’est le cas, et j’ai été assez déçue en fait qu’on ne le voit pas autant que j’aurais voulu. Enfin je kiffe bien le type qu’il y a dessous aussi alors ça va. Malgré tout je vous avoue que je suis toujours un petit peu déçue parce qu’on nous dit que c’est le plus grand sorcier de tous et qu’il a une « langue d’argent » si bien que je m’attends toujours à un type plus fin, plus insidieux. Genre, pour piocher dans les trucs que j’ai regardé récemment et que je tâche de vous conseiller à chaque coin de blog, dans Hannibal, le docteur Lecter correspondrait à peu près à ce que j’attends de Loki. Un type qui rentre dans ta tête sans que tu t’en rendes compte et te fait courir à ta propre perte. Et dans un sens c’est un peu ce que le film tâche de faire mais franchement, on le sent tellement venir à des lieues que ce n’est pas très impressionnant. Quand il parle à son frère au début en voulant le « décourager » de faire sa connerie, j’étais quand même à deux doigts du facepalm tant il avait la discrétion de la furtive baleine en appartement. Mais je trouve cela presque attendrissant et puis on ne va pas se leurrer, j’aime vraiment bien Tom Hiddleston et j’apprécie d’avoir un antagoniste dans l’univers Marvel qui soit plus exploité que d’habitude et que l’on puisse presque comprendre parce qu’effectivement c’est un peu dégueulasse de la part de papa Odin d’avoir voulu mettre sur le trône un adolescent irresponsable en ne considérant jamais son autre fils qui, jusque là, ne semblait pas être une option si mauvaise que cela. Bien entendu la raison finit par nous être expliquée mais on ne peut pas trop en vouloir à Loki de la prendre plutôt mal donc, oui, Loki est un personnage compréhensible pour lequel on peut même ressentir un brin de peine. Jusqu’à ce qu’il commence à déconner trop sévèrement c’est-à-dire.  Tout de même j’aime beaucoup Loki et s’il n’était pas dans Thor, le film s’en trouverait largement diminué.

A côté de cela, question « gueule » le film s’en sort mais c’est vrai que je n’ai pas été plus convaincue que cela par Asgard. J’ai bien senti que le film voulait jouer sur son échelle et c’est vrai qu’Asgard parait « grand » mais l’ampleur de l’échelle devait avoir plus d’effet au cinéma parce que chez moi, même si mon écran n’est pas petit, il n’est pas non plus suffisamment grand pour que le décor soit aussi « écrasant » qu’il devrait l’être et j’ai eu du mal à rentrer dans les paysages si évidemment faux et les couleurs trop éclatantes pour être réelles d’Asgard. Tout me hurlait « décor numérique » et j’ai eu du mal à étouffer cette voix. C’était joli, je n’avais juste jamais le sentiment que les personnages étaient réellement dans ces décors. Mais c’était joli quand même et je ne dis pas non à l’idée de retrouver ce monde dans la suite –si elle s’y déroule-.

Et je sais bien que j’ai été un peu négative mais je me suis amusée à regarder Thor, je vous assure ! J’aime beaucoup Loki, j’ai de la sympathie pour Thor, j’étais contente de voir l’agent Coulson, il y a de l’humour, de l’action et un casque avec des cornes beaucoup trop développées pour qu’il soit pratique à porter, sans oublier les armures en plastique et les couleurs partout. J’ai la ferme intention, donc, de regarder Dark World et d’en apprécier –j’espère- chaque minute.

6.5/10

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :