Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Saison 1

Episodes 1-4/13

 

Crée par Tom Fontana & Will Rokos

Diffusée en 2012

 

Avec :

Tom Weston-Jones >>> Kevin « Corky » Corcoran

Kyle Schmid >>> Robert Morehouse

Ato Essandoh >>> Matthew Freeman

Anastasia Griffith >>> Elizabeth Haverford

Franka Potente >>> Eva Heissen

Kevin Ryan >>> Francis Maguire

Dylan Taylor >>> Andrew O’Brien

Kiara Glasco >>> Annie Reily

Etc

 

Dontesque?

Dans le New York des années 1860, un détective irlandais s’étant illustré à la guerre, enquête sur des affaires sordides tout en cherchant à déterminer où est passée sa femme disparue et qui a tué leur fille.

 

~oOo~

L’année dernière c’est fou le nombre de séries procédurales que j’ai commencées en me disant « allez, c’est bien ça va tuer une heure de ma vie, je n’y reviendrai jamais et cela ne me manquera pas » et le nombre de surprises que j’ai eues. Cette année, j’ai donc décidé de ne pas me laisser arrêter par mes aprioris et quand je suis tombée sur Copper, je n’ai pas hésité, d’autant qu’il y avait des choses à propos de cette série qui m’attiraient. Et par « des choses », je veux vraiment dire « deux choses », à savoir la gueule des acteurs et le contexte : le fait que ce soit une série historique et qu’elle se situe à cette période-là, pendant la guerre de sécession, une période où tout le monde semble essayer de trouver sa place et où les tensions entre communautés –surtout les irlandais et les noirs pour ce que j’ai pu en voir- vont bon train. Au début, j’ai vraiment été embarquée par l’ambiance de la série, j’avais envie d’en voir plus, mais, très vite, j’ai commencé à déchanter et si cet article ne concerne que les quatre premiers épisodes, c’est que j’ai décidé de ne pas aller plus loin. J’avais pensé à ne rien écrire dessus du coup mais, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois –me semble t-il- sur ce blog, j’estime que plus je vous parle de ce que j’aime et n’aime pas, plus cela vous permet de me situer et de savoir quel crédit et quelle confiance vous accordez à mes opinions –et le premier qui me répond « aucun » je le tape parce que vous êtes censés le penser seulement, pas me le dire en face ;A;-. Donc on va causer de Copper et de pourquoi, après quatre épisodes, dans le cadre d’une résolution que j’essaie de tenir depuis plusieurs mois -à savoir « si tu as envie d’arrêter de regarder, arrête de regarder et ne perds pas ton temps »-, j’ai décidé de ne pas continuer. L’article sera probablement plutôt court parce que, du coup, je n’ai pas une vue d’ensemble sur la série, mais allons-y malgré tout~

Et en premier lieu, je n’aimerais pas vous donner l’idée que Copper est une série complètement inapte. J’avais été attirée par le contexte historique, la promesse de décors « dépaysants » et de jolis costumes : j’ai eu tout cela. N’étant *clairement* pas une historienne, je ne saurais juger de si oui ou non la série est une bonne reconstitution historique mais, en tous cas, de mon point de vue, j’ai eu ce que je voulais et c’était intéressant, effectivement, de voir les tensions qui existaient entre les différentes communautés de la ville, le fossé entre les pauvres et les riches, etc. C’est un peu vrai que, parfois, on sent que les décors ne sont vraiment que des décors mais je n’ai pas trouvé cela plus dérangeant que cela, ça ne m’a pas empêchée de me plonger dans l’époque et l’ambiance. Mon seul véritable souci, en fait, est peut-être que pour tout ce que le contexte et l’histoire peuvent avoir de dur –on commence quand même sur l’histoire de meurtre et prostitution d’enfants et la première ligne  de la série est une proposition de « services » venant d’une gosse-, il y a quelque chose de très « clean » aux gueules des personnages et j’avais la sensation qu’ils auraient du avoir des physiques plus marqués par leurs vies. Enfin j’imagine que c’eut été moins vendeur et, vraiment, je n’ai pas eu de gros souci au niveau de l’ambiance et du look de la série, elle et moi nous entendions plutôt bien de ce côté-là. De même, je n’ai rien eu contre le casting. Sans dire que tout le monde était une révélation, les acteurs tenaient bien leurs rôles et je ne serais pas opposée du tout à les retrouver jouant d’autres personnages dans d’autres séries. Le souci que j’ai avec Copper ne se fait pas au niveau de sa forme en clair, mais bel et bien au niveau du fond. Ne serait-ce que parce qu’une fois qu’on la dépouille de ses habits de série historique, Copper n’est, du moins dans ses débuts, pas bien originale et pas plus démarquée que cela de ses copines de séries policières. Le contexte est différent, le contenu pas tant que cela. Et si vous êtes un public friand de séries policières alors il y a des chances que Copper vous parle mais, forcément, cela n’a pas été mon cas. Au début, pourtant, j’avais entretenu l’espoir que la première enquête ne soit au centre des premiers épisodes que pour lancer véritablement l’histoire et former un nouvel entourage à Corky avant que le fil rouge –la recherche de la femme et du meurtrier de la fille de Corky- ne prenne le dessus sur le reste mais cela n’avait pas l’air d’être parti pour et, surtout, même si cela avait été le cas, à quatre épisode du début je me suis rendue compte que de toute façon les personnages ne m’intéressaient pas.

[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)
[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)
[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)
[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)[Oui... mais non en fait] Copper : Saison 1 (épisodes 1 à 4)

Si, okay, il y a un personnage qui m’intéresse un peu : Morehouse, l’ami de Corky qui a perdu une jambe à la guerre. Pour le coup le personnage a un certain attrait, une position ambigüe qui m’intriguait, j’avais envie d’en voir plus sur lui et peut-être d’explorer plus la relation qu’il entretient avec son père, avec Corky, avec son époque. Mais c’était le seul. Au début j’avais pensé qu’Elizabeth serait un personnage également intéressant et, oui, il y a du potentiel là-dedans parce qu’elle est clairement en avance sur son temps et se débat comme elle peut pour échapper aux contraintes qu’on lui impose –et elle est justement aidée là-dedans par Morehouse qui a bien vu qu’il a affaire à quelqu’un d’à son niveau- mais après avoir été introduite comme un personnage interpelant, voilà qu’on la fait courir après le héro et je vous avoue que cela me fait soupirer. Ce n’est pas vraiment qu’elle le trouve attirant le problème : c’est que tous les personnages féminins pensent la même chose. Que ce soit la prostituée avec laquelle il couche régulièrement, la prostituée avec laquelle il n’a couché que deux fois –parce que c’est un homme d’honneur mais qu’il avait pas le choix alors, forcément, il a couché avec la femme dont son meilleur ami est amoureux pendant que la prostituée à qui il avait juré fidélité était absente… le tout tout en pleurant la disparition de sa femme-, la femme de la haute qui vient de perdre son mari –bon c’était pas une tragédie cela dit hein, [spoiler] le type violait des enfants quand même [/spoiler]- ou même la gamine qu’il a sauvé de la prostitution : tout le monde veut se taper Corky et la gamine est bien la seule à laquelle il dit vraiment non. Y a un moment donné ce n’est pas que cela devient saoulant de voir tous les personnages féminins sortir les griffes pour se disputer Corky mais un peu quand même, d’autant que de toute façon il papillone mais au final la série nous a bien rendu clair qu’il ne pouvait aimer que sa femme –que je soupçonne de s’être barrée simplement parce qu’elle en avait ras le bol- donc bon…  Le pire c’est que dans le tas tout ne serait pas forcément à jeter et, par exemple, que la gamine ait une sexualité perturbée par des années d’abus est compréhensible et c’est bien mieux d’écrire des conséquences à ses souffrances que de faire comme s’il n’y en avait pas. Mais le trajet des personnages féminins semble toujours aboutir sur le même concours de « qui remportera Corky? » et, au bout d’un moment, ça use. D’autant que si ce type est agréable à regarder, okay, et sans doute moins con que la moyenne –ainsi que moins violent que son pote Francis- je ne le trouve pas plus intéressant que cela et sa tragédie personnelle est assez « bateau », j’ai l’impression d’avoir déjà vu ce type d’intrigues. Et, encore une fois, si cela pourrait passer dans une autre série, ici l’accumulation d’éléments qui ne fonctionnent pas rend chacun de ces éléments insupportable.

J’ai par ailleurs appris tandis que j’entamais l’épisode 3 que la série avait été annulée à la fin de sa saison 2, laissant le public sur une note finale peu satisfaisante et des personnages en plein milieu de leur évolution. L’idée de suivre dans une enquête qui ne m’intéressait pas des personnages qui ne m’étaient pas sympathiques jusqu’à une non-conclusion ne me tentant pas des masses, j’ai décidé d’arrêter les frais tout de suite. Il y a des séries avec lesquelles j’insiste mais là cela ne me semblait pas la peine parce qu’en admettant que j’aie fini par accrocher à Copper, je me serais de toute façon retrouvée frustrée. Ca ne valait pas le coup, j’ai abandonné. Maintenant si vous aimez vraiment les séries policières et si vous aimez les séries historiques, oui, il y a des chances pour que Copper vous plaise. Gardez juste à l’esprit que vous pourriez n’avoir jamais la fin que vous vouliez~

Je suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coupJe suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coup
Je suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coupJe suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coup
Je suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coupJe suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coupJe suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coup
Je suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coupJe suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coup

Je suis désolée pour la qualité des screencaps, j'ai pas pu en faire en regardant alors j'ai fait comme j'ai pu après coup

Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0