[Disney Project] Toy Story

Publié le 3 Mars 2016

 

 

Réalisé par John Lasseter

Sorti en 1995

Des studios Pixar & Disney

 

Avec :

Tom Hanks >>> Wooddy

Tim Allen >>> Buzz

etc

 

Dontesque?

Les jouets d’un petit garçon nommé Andy dont c’est l’anniversaire s’inquiètent d’être remplacés par un nouveau jouet. Et pour cause, Andy reçoit une nouvelle « action figure » : Buzz L’Eclair, ranger de l’espace. Buzz devient rapidement son jouet favori et le cow-boy Woody, ancien favori, est rongé par la jalousie.

 

~oOo~

Cela faisait une éternité que je n’avais pas revisité le monde de Toy Story. Ce sont des films que j’ai tous bien aimés mais, simplement, la vie est courte et il y a beaucoup à voir donc c’est difficile d’en plus tout revoir.  Mais vu que j’ai mon projet Disney à mener à bien… je me suis dit qu’il était temps de me replonger dans Toy Story. Et puis honnêtement j’avais juste envie de revoir ces films. J’étais trop jeune lors de la sortie du 1 mais ma mère nous avait emmenées voir le 2 en revanche et je me souviens être sortie du cinéma des étoiles plein les yeux. Puis je suis allée voir le 3 avec une amie à sa sortie au cinéma et là pour le coup je me souviens être sortie avec des larmes plein les yeux… et aussi avoir entendu sangloter une grande partie de la salle avec moi. Apparemment Pixar nous prépare un quatrième volet et pour être honnête je ne suis pas certaine d’être très impatiente, je trouve que Toy Story 3 était une très bonne conclusion qui ne « demandait » pas de suite, mais d’un autre côté, vu ce que les Toy Story ont été jusque là, je ne suis pas pessimiste. Enfin voilà, je me suis dit que revoir ces films était une bonne idée, je me suis replongée dans ce premier et, écoutez…. c’était franchement bien. Après toutes ces années, Toy Story se tient même remarquablement bien en fait.

Alors, évidemment cela ne signifie pas qu’il n’y a pas des trucs qui ont vieilli et oui, c’est vrai que l’animation n’est plus trop au top niveau. Notez, l’animation des jouets il n’y a pas de souci, elle est encore vraiment convaincante et très belle à regarder. Et au passage puisqu’on parle des jouets, je ne sais pas pourquoi mais un truc qui m’a toujours particulièrement plu est le fait qu’ils aient tous des tailles aussi différentes. C’est normal quand on y pense mais je pense que j’ai tellement l’habitude de voir des personnages « bâtis sur une même échelle » que rien que la différence d’échelle donne une certaine dynamique différente et intéressante au duo Buzz/Woody –en particulier, mais à l’ensemble du cast également-. Mais si les jouets sont vraiment bien animés –et le seront encore plus dans le futur-, c’est vrai que le reste a effectivement vieilli. Les décors sont en dessous de ce que fait Pixar à présent, les personnages humains font très faux et il y un chien dans le film qui, pour le coup, est particulièrement laid à regarder. Autant le reste n’est juste plus aussi excellent qu’il pouvait sembler l’être à l’époque de la sortie du film, autant le chien est vraiment très laid. Et, par ailleurs, un autre aspect du film qui me plait moins maintenant qu’il m’avait plu à l’époque : les  chansons. Plus exactement : les chansons chantées par Randy Newman. Le truc c’est que, voilà, il n’a pas –en tous cas pas dans les cercles dans lesquels j’évolue- la réputation d’être un très bon compositeur/parolier… et ça, cela ne changerait pas vraiment mon opinion mais, par contre, j’ai du coup vu/entendu beaucoup de parodies le concernant et impossible, en regardant le film, de ne pas rigoler tant les parodies sont proches de la réalité. Je pense que c’est foutu, je n’entendrai plus jamais Randy Newman chanter sans sourire. Mais ce n’est pas un vrai problème. Je veux dire, on voit bien que les années ont passé et, okay, j’ai rigolé pendant les chansons, mais l’histoire, elle, n’a pas pris une ride et c’est vraiment l’essentiel.

[Disney Project] Toy Story[Disney Project] Toy Story
[Disney Project] Toy Story[Disney Project] Toy Story
[Disney Project] Toy Story[Disney Project] Toy Story
[Disney Project] Toy Story[Disney Project] Toy Story

Parce que Toy Story a une super histoire qui a de quoi plaire à tout le monde. Il y a des passages et des concepts qui parleront plus aux adultes –la crise existentielle de Buzz, sa cuite, les sous-entendus sexuels de la bergère, etc- mais le film a tout ce qu’il faut pour divertir et engager les enfants sans les prendre pour des imbéciles. Il y a de l’humour, de l’aventure, de l’action, de l’émotion, et même des passages qui feront peut-être froid dans le dos des plus jeunes parce que les jouets malmenés de Sid [spoiler] s’avèrent être finalement amicaux et nous rappellent qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, un moine à son habit, okay, mais n’empêche qu’au premier abord, [/spoiler] ils sont drôlement flippants. Sans oublier que Sid n’est pas bien rassurant non plus. Cela dit … okay Toy Story est une super série de films. Elle est pleine d’énergie, d’inventivité, de personnages originaux et colorés, de bons dialogues… et elle est également un excellent moyen de se faire culpabiliser ! Chaque fois que je regarde un Toy Story, je ressens ce besoin de demander pardon aux jouets avec lesquels je ne joue plus, aux jouets que j’ai remplacés par d’autres favoris –du coup c’est cool, si vous montrez le film à vos enfants, ils se sentiront peut-être suffisamment coupables pour ne plus demander de nouveaux jouets et vous faire économiser de l’argent…. mais y a quand même peu de chances-, à ceux que j’ai oubliés, etc. Sans oublier les pauvres barbies que j’ai torturées. Oui, moi aussi j’ai été une Sid à temps partiel. J’ai arraché des têtes, des bras, des jambes. Et je les ai recollés parfois n’importe comment, parfois pas du tout, parfois pas sur le bon torse. Du coup quand je vois Sid dans le film maintenant, même s’il est bien plus extrême et « à temps plein » que moi, … c’est dur de le voir comme un « méchant ». C’est un gamin énervant et turbulent, le genre qu’on a du mal à supporter quand il faut le garder ou le supporter à un repas de famille, mais c’est tout et, du coup, quand les jouets prennent leur revanche, je n’ai pas pu m’empêcher de me sentir un peu mal pour lui. [spoiler] Non parce que l’idée que nos jouets prennent vie derrière notre dos est, okay, amusante et magique quand on regarde Toy Story, mais aussi carrément flippante si on l’applique à notre réalité et du coup je pense que Sid est parti pour devenir un adulte drôlement perturbé, probablement paranoïaque, et peut-être ruiné à cause de toutes les séances chez le psy qu’il va devoir se payer. [/spoiler]  Méritait-il vraiment cela ? On voit le film du point de vue des jouets et de leur point de vue il est clair que oui mais … mais voilà, je me sens triste pour Sid un peu.

Enfin, voilà cela m’a traversé l’esprit mais je me suis surtout beaucoup amusée. Bon j’ai versé une petite larme aussi, non seulement sur le monologue de Woody sur son infériorité mais également sur la réalisation de Buzz qu’il n’est qu’un jouet parce que malgré la chanson qui allait avec, la scène reste très forte et émotionnellement puissante… mais surtout je me suis amusée et la construction de l’amitié entre Buzz et Woody se fait progressivement de façon très naturelle, avec beaucoup d’humour, et on sent vraiment les enjeux de leur course contre la montre, on s’investit. Et j’aime le fait, maintenant que j’ai une nouvelle perspective sur Sid, qu’il n’y ait pas de méchants dans ce film, tout juste des obstacles et quelques antagonistes qui ne le sont même pas vraiment intentionnellement. Cela dit, je pense honnêtement que je n’ai pas vraiment besoin de vous vendre Toy Story. En fait cela m’a même fait bizarre de mettre des balises spoilers dans l’article parce que ce film fait partie de ceux qui sont passés dans la « conscience commune » pour moi… donc tout ce que je vais vous dire c’est que ce film a peut-être vieilli mais il est toujours aussi joliment écrit, toujours aussi efficace et mérite donc toujours autant d’être regardé.  

8/10

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :