Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2002

Réalisé par Chris Colombus

Ecrit par Steve Kloves

D’après le roman de J.K. Rowling

 

Avec :

Daniel Radcliffe >>> Harry Potter

Emma Watson >>> Hermione Granger

Rupert Grint >>> Ron Weasley

Richard Harris >>> Albus Dumbledore

Maggie Smith >>> Minerva McGonagall

Alan Rickman >>> Severus Snape

Robbie Coltrane >>> Rubeus Hagrid

Kenneth Brannag >>> Gilderoy Lockhart

Tom Felton >>> Draco Malfoy

Etc etc etc

 

Dontesque ?

Une nouvelle année scolaire à Poudlard commence pour Harry et ses amis mais elle s’avère vite dangereuse lorsqu’une mystérieuse « chambre des secrets » est apparemment ouverte, jetant sur l’école une sérieuse menace.

 

~oOo~

Nous sommes donc partis pour la suite des aventures de notre sorcier préféré –même si c’est faux parce que "mon sorcier favori" se joue entre Severus Rogue et Sirius Black … et dans les plus jeunes mon sorcier favori est une sorcière favorite, aka Hermione… mais pour les besoins de la phrase et de l’intro, faisons comme si- : Harry Potter ! Et lorsque j’étais jeune, ce second volet était de loin mon favori. Pour le moment je suis plutôt d’accord avec moi-même dans le sens où, à la revoyure, j’ai préféré ce volet au précédent mais il faudra voir avec la suite. Et à l’époque la raison principale pour laquelle j’avais autant aimé le deux était que c’était dans celui-là que l’on voyait enfin plus de Malfoy ! Draco Malfoy pour commencer, parce qu’à l’époque je le trouvais carrément mignon –et il l’est toujours mais il n’est plus trop de mon âge… maintenant il me fait surtout sourire parce que, wow, la subtilité c’est pas son truc et ses regards mauvais sont presque caricaturaux si bien qu’il en deviendrait limite adorable en fait- mais également Lucius Malfoy sur lequel je faisais une fixation étrange dans les livres comme dans le film. Et clairement le fils tient du père parce que Lucius aussi  manque un peu de retenue. A la fin il était quand même à deux doigts de tuer Harry, comme cela, au milieu de Poudlard, pour un esclave qui ne lui obéissait de toute façon même pas. Bon je comprends que Lucius n’aime pas être mis en échec et que, de base, il a une dent contre Harry Potter mais ça aurait pu lui valoir quelques ennuis quand même…

Puisqu’on parle de cet esclave qui ne lui obéit même pas, d’ailleurs, la Chambre des Secrets est également le premier film dans lequel apparait Dobby et il est un peu étrange à regarder à présent. La plupart des effets spéciaux se tiennent vraiment bien dans ces films et Dobby n’est pas mal foutu du tout mais en le regardant j’avais toujours une étrange sensation de « faux ». Ce n’est néanmoins pas super dérangeant, je vous rassure, d’autant qu’il est important mais pas non plus à l’écran tant que cela. Après c’est vrai qu’autant j’aimais bien Dobby dans les livres, autant dans les films j’ai tendance à moins l’aimer. Je ne sais pas si cela vient du design ou si c’est parce que, oui, il est amusant, mais il également plutôt agaçant –et c’est voulu notez bien-… toujours est-il que ce n’est pas le personnage que j’aime le plus de cet univers. En revanche je compatis avec lui et je trouve aberrant que le monde des sorciers ait encore un esclavage toléré de la sorte. Je sais que je disais dans mon article précédent que le monde sorcier vivait de façon étrange dans le passé mais je faisais plutôt référence aux avancées techniques dont la non-utilisation m’étonnait… alors que là on parle de la réduction en esclavage de toute une communauté ! Dans le genre archaïque, c’est quand même balèze pour le coup. Cela ne m’étonne pas que la famille Malfoy trempe dedans, je m’étonne simplement que cela ne soit pas illégal… heureusement qu’Hermione est sur le point de passer par là.

Bon mais le plus grand crime de Dobby c’est tout de même d’avoir volé les lettres d’Harry. Avoir manqué de le tuer avec une balle enchantée est une chose mais l’expression d’Harry quand il dit n’avoir reçu aucune lettre et, ainsi, a le sentiment d’avoir été abandonné par ses amis, me rend juste beaucoup trop triste. Pauvre Harry. Cela ne s’arrange décidément pas pour lui dans ce début de film –il est quand même mis sous barreaux et affamé par son oncle et sa tante…- et heureusement que Ron et ses frangins viennent le chercher ! Déjà parce que la scène de l’évasion me fait pleurer –sérieusement c’est une scène plutôt fun en fait mais la musique me fait pleurer… j’adore cette musique, j’adore toutes les musiques de tous ces films et John Williams est un génie- et ensuite parce que cela nous permet de découvrir le Terrier et que j’adore le Terrier. Parce que (1) tout comme Harry, je trouve que découvrir une maison « ordinaire » dans laquelle la magie a sa place est fascinant (2) cela nous permet de faire connaissance avec Arthur Weasley, or je trouve qu’Arthur Weasley a bien du bon sens dans sa curiosité de la technologie moldue et je l’applaudis des deux mains (3) en général c’est juste super de vraiment apprendre à mieux connaître les Weasleys… outre Ron, Molly est ma favorite mais avec le temps je me suis également trouvé une affection pour Ginny –que, dans les films, je n’appréciais pas trop étant jeune- et c’est juste super de voir les Weasleys, c’est tout.

[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets
[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets
[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets

Ce film est également le premier film –oui, en fait ces articles ne sont que de gros trips nostalgie, rien d'autre, je suis désolée- dans lequel je me suis dit « eh, mais Rogue = sex-appeal en fait ! ». J’étais jeune pourtant mais… Ecoutez, le cœur veut ce que veut le cœur. Et je trouve toujours, d’ailleurs, que Rogue prend en sex-appeal dans ce film. Pour des tas de raisons dont deux principales : déjà il n’est plus autant dans le « je dois être le méchant absolument évident pour que toutes les suspicions se tournent vers moi » et, ensuite, il y a cette scène du duel et j’adore cette scène. Je trouve que Rogue y a particulièrement la classe, j’adore ses sourires en coin, la façon dont il bouge et j’adore le fait, aussi, qu’il foute la honte à Gilderoy Lockhart parce que foutre la honte à Lockhart est toujours un gros bonus quelle que soit la situation. Oh, ne vous méprenez pas : j’adore le personnage ! Il est hilarant de narcissisme et d’incompétence et je trouve Kenneth Brannag magique dans ce rôle. C’est un véritable bouffon inepte et je vis pour les regards que lui jettent McGonagall et Rogue –la scène où ils lui forcent la main pour qu’il rentre dans la Chambre des Secrets est une de mes favorites-. Par contre c’est vrai que cela pose un peu la question : mais pourquoi Dumbledore est-il allé chercher ce type ? Parce que soit il n’a pas capté que c’était un bouffon –ce qui ferait de lui un type drôlement peu perspicace…- soit il le savait, auquel cas : sérieux, pourquoi ? Enfin je ne vais pas m’en plaindre, le personnage est vraiment drôle. Et dans ce film on voit enfin un cours de défense contre les forces du mal, ce qui manquait drôlement dans le premier volet. En général, j’adore juste assister aux cours de Poudlard, cela m’intéresse en fait carrément plus que les matchs de Quidditch –qui ne sont pas dispensables cela dit vu qu’ils servent le scénario-. C’était super d’assister à tout cela et cela participe à faire de ce second volet un film que j’adore.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥

♥♥♥

Parmi mes autres raisons, ce film nous introduit à des tas de concepts, personnages, axes importants tels que : le fourchelang –super scène avec le serpent d’ailleurs et ils ont réussi à rendre la langue elle-même vraiment pas ridicule-, la notion de « sang de bourbe », Mimi Geignarde et même, peut-être, un début de romance Ron/Hermione dans la sorte de gêne qu’il y a entre eux lors des retrouvailles à la fin –Hermione se jette dans les bras d’Harry, avec Ron c’est plus compliqué-. Et La Chambre des Secrets contient l’une de mes révélations favorites, à savoir celle que le Choixpeau a envoyé Harry à Gryffondor parce qu’il le voulait, suivie d’une de mes répliques favorites de Dumbledore lorsqu’il explique à Harry que nous ne sommes pas définis par nos capacités mais par les choix que nous faisons. Plein de bonnes choses donc !

Après, comme dans le volet précédent, il y a quand même des choses qui font sourire –genre le « Poudlard n’est plus sûr » (je connais la réplique en anglais, je traduis vite fait) auquel j’avais envie de répondre que Poudlard ne l’avait jamais vraiment été-, des moments qui font lever un sourcil –la voiture enchantée qui se la joue deus ex machina, c’est un peu gros… honnêtement même Fawkes donne une impression similaire, encore que de façon moins appuyée- et des questions qui se posent, la plus grande étant quand même celle que je me posais déjà quand j’étais jeune, à savoir : comment se fait-il qu’aucune des victimes ne soit tuée ? Le basilisc pourrait clairement, à défaut de les tuer du regard, les tuer autrement, cela éviterait qu’ils finissent par se réveiller et révèlent la vérité. Au moins Ginny aurait pu tuer le chat ! Parce que « mort », c’est quand même nettement plus intimidant que « paralysé pour quelques semaines ». Il joue petit Voldemort. Et en parlant de lui, je trouve Tom Riddle peu impressionnant dans ce film en fait. Je ne sais pas si cela vient de l’acteur ou du fait qu’il s’amuse à écrire les lettres de son nom dans l’air pour expliquer l’anagramme comme le plus cliché des méchants qui expliquent tout … mais je ne le trouve pas très impressionnant.

On ne va pas cependant pas trop chipoter, c’est quand même un film que j’aime vraiment et c’était un plaisir de le redécouvrir ! Maintenant j’ai hâte de revoir le trois. C’est celui que je redoute le plus car c’est le seul que je n’avais vraiment pas apprécié à sa sortie mais le temps a passé, j’ai plus de recul et donc : sait-on jamais hein !  

[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets
[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets
[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets
[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets[L'héritier de Serpentard] Harry Potter et la Chambre des Secrets
Tag(s) : #Cinéma, #Cinéma Occidental, #USA, #Angleterre, #Harry Potter, #Harry Potter and the chamber of secrets, #2000s, #2002, #Chris Colombus, #Steve Kloves, #J.K. Rowling, #Adaptation, #Daniel Radcliffe, #Emma Watson, #Rupert Grint, #Richard Harris, #Maggie Smith, #Alan Rickman, #Robbie Coltrane, #Kenneth Brannag, #Tom Felton, #Aventure, #Amitié, #Fantastique, #Kid(s), #Coming of age

Partager cet article

Repost 0