Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

SAISON 2

 

Diffusée en 2014 – 2015

16 épisodes

Crée par Josen Rothenberg

D’après le roman de Kass Morgan

 

Avec :

Eliza Taylor >>> Clarke Griffin

Bob Morley >>> Bellamy Blake

Thomas McDonell >>> Finn Collins

Larue Avgerioiykis >>> Octavia Blake

Ricky Whittle >>> Lincoln

Lindsey Morgan >>> Raven Reyes

Devon Bostick >>> Jasper Jordan

Richard Harmon >>> John Murphy

Christopher Larkin >>> Monty Green

Alycia Debnam-Carey >>> Lexa

Henry Ian Cusick >>> Marcus Kane

Paige Turco >>> Abby Griffin

Isaiah Washington >>> Thelonious Jaha

 

Lire l’article sur la saison 1

ICI

 

Dontesque?

Après les évènements de la saison 1, les rescapés de l’Arche, et les survivants des 100 sont éparpillés un peu partout en terrain hostile, et doivent lutter pour se regrouper, se défendre, et récupérer ceux des leurs qui ont été faits prisonniers sans le savoir.

 

~oOo~

Okay, donc après avoir écrit sur la saison 1, je n’ai pas hésité, j’ai sauté sur la saison 2. Le temps de publier l’article, en fait, j’avais déjà avalé une bonne partie de la 2. Après cela, j’ai essayé de me contrôler, donc j’ai pris un peu mon temps pour la terminer, mais cela n’a pas duré bien longtemps malgré tout, et quand je pense qu’à présent, je dois attendre la fin de la saison 3 pour la dévorer d’un coup, avant de me retrouver, comme tout le monde, en suspense de la 4… je vous avoue que ça me fout un coup au moral un peu. Va falloir que je prenne mon mal en patience, et ce n’est pas ce que je fais de mieux. Je sais, je sais, c’est du #firstworldproblem total, je ne vous demande pas de pleurer sur mon malheur, mais c’est ma façon de vous dire que j’ai adoré la saison 2, que je n’ai strictement aucun doute que j’adorerai la saison 3, et que j’ai déjà envie de voir la 4. Enfin, en attendant, on va causer de cette saison 2, et avant de se lancer, je vais vous rappeler un peu les « règles » de cet article, histoire de ne gâcher l’appréciation de personne. Donc pour évitez tout spoiler :

- Si vous n’avez jamais rien regardé de the 100, même pas la saison 1, vous pouvez allez lire la conclusion en gras, au bas de l’article, qui résume mon avis général –et je vous conseillerais d’éviter les commentaires, s’il y en a-

- Si vous avez regardé la saison 1 de the 100, vous pouvez lire tout ce qui est écrit en noir, ne surlignez juste pas ce qu’il y a en blanc entre les balises [spoiler] [/spoiler] –et je vous conseillerais également d’éviter les commentaires, s’il y en a-. A moins bien entendu que vous ne vouliez vraiment RIEN savoir de la saison 2, sinon un avis très général, auquel cas reportez –vous à la conclusion en gras à la fin, parce que pour discuter de la saison 2, bah faut bien que j’en discute un minimum quand même, hein !

- Si vous avez regardé les saisons 1 et 2 de the 100, faites-vous plaisir, surlignez et lisez tout –même les commentaires, s’il y en a :D-

- Si vous êtes en avance sur moi, ne spoilez rien de l’après-saison 2 dans les commentaires, s’il vous plait ♥

Et comme cela, tout le monde devrait bien s’entendre, et tout devrait bien se passer~ Donc, causons.

Je pense que, finalement, dans cette saison 2, les scènes qui m’ont le plus marquées sont toutes les embrassades. Chaque fois qu’un personnage en prenait un autre dans ses bras, je me suis repassée la scène une bonne dizaine de fois avant de pouvoir continuer à regarder l’épisode. Bon, j’avoue, celle de Clarke et Bell, je l’ai probablement passée un peu plus que cela. Peut-être le double. NE ME JUGEZ PAS BORDAYL. C’est juste que ces retrouvailles-là m’ont fait chaud au cœur. La façon dont elle se jette dans ses bras, dont il hésite à la serrer en retour, le soulagement et la joie qu’il y a dans l’étreinte. Et à côté, Octavia qui souligne qu’elle n’aurait jamais cru voir cela, nous rappelant qu’il y a une saison de cela, les personnages étaient véritablement toujours à la gorge l’un de l’autre, arf c’est beau tout cela. Mais même si j’ai un peu abusé de cette scène –je l’ai regardée plusieurs fois avant de pouvoir continuer l’épisode, j’y suis revenue en regardant la saison, après avoir fini la saison, en écrivant cet article…-, je parle bien de toutes les embrassades et retrouvailles de la saison : la joie de Jasper et Monty en retrouvant Clarke au début, le soulagement de Bell lorsqu’Octavia lui revient, et puis bien entendu –encore eux- le cri du cœur de Jasper lorsqu’il arrive à temps pour sauver Monty…  Et il y a une raison, évidemment, pour laquelle j’aime autant ces scènes-là ! Ce n’est pas juste que je kiffe de voir des gens se faire des câlins quelle que soit la situation –enfin j’aime bien, j’ai un côté bisounours comme cela, mais je ne flashe pas autant sur ces scènes-là dans toutes les séries, tous les films, et quand je vois des gens se faire un câlin dans la rue, je ne leur demande certainement pas de recommencer dix fois avant de poursuivre mon chemin…-, c’est que dans the 100, les liens qu’il y a entre les personnages m’ont été vraiment rendus profonds et précieux par la saison 1, je suis attachée à ces personnages, et aux relations qu’il y a entre eux, et cela se manifeste dans la façon dont, après les avoir vus passer autant de temps loin les uns des autres, mon cœur « explose » quand ils se retrouvent. Et puis, aussi, il faut compter le fait que les personnages n’ont pas *juste* passé du temps éloignés, ils s’en sont aussi pris plein la gueule entre temps. Ils vivent dans un monde de merde, du coup les uns sont tout ce qu’ont les autres, les liens qu’ils ont réussis à cultiver, construire, ou conserver, sont ce qu’ils ont de plus précieux. Dans ce monde pourri, on a besoin d’amour bordayl.

Oui, parce que si vous aviez peur –ou l’espoir ?- que la série en foute moins sur la tronche des personnages, ne vous inquiétez pas, c’est toujours autant la galère pour tout le monde. Et, bien entendu, j’en suis ravie, puisque vous savez à quel point l’un de mes aspects favoris de la saison 1 était qu’elle n’épargnait personne. J’adore une série qui peut se montrer intransigeante avec ses personnages, et celle-là ne fait clairement pas dans la douceur. Et cela se voit. On l’évoquait dans les commentaires sur la saison 1, mais j’adore le détail qu’est le fait que les personnages, dans ce début de saison, après avoir vécu l’enfer, ont des visages sanglants, bleuis, blessés, sales, et les gardent ainsi pendant six épisodes, parce qu’ils ont autre chose à faire que se laver le visage pour se présenter mieux à la caméra, ils n’ont juste pas le temps, il y a toujours une merde qui leur tombe dessus. Cette saison 2 est remplie de choix impossibles à faire pour les personnages, et j’avais, oh, si peur qu’elle se débine à la dernière seconde… mais, bien heureusement, j’avais tort, et je l’ai compris dès la résolution du premier choix, celui que les grounders demandent aux gens de l’Arche de faire s’ils veulent sceller une alliance entre leurs peuples. [spoiler] Je parle, bien évidemment, du destin de Finn. Je savais que Finn se livrerait aux grounders lui-même, c’était évident, et j’avais peur que cela se termine sans aucune participation des gens de l’Arche. Qu’ils ne prennent pas la décision de le livrer aux grounders, que Clarke, Bell, et Raven fassent tout pour le sauver, tout cela  était très bien, je craignais juste qu’au final la mort de Finn se fasse sans que les personnages se « salissent » les mains du tout, en quelque sorte. Dans certaines séries, on va dire que les choses ont tendance à se résoudre toutes seules –Supernatural, sur la même chaine, en est un exemple… je suis pas du tout en train de dire que c’est une série qui ne bouscule pas ses leads, oula non, mais parfois les choses se goupillent pour les tirer d’un choix impossible à faire on va dire, genre dans Faith de la saison 1-, et ici, oui, c’est Finn qui prend la décision, mais Clarke marche au milieu du camp de grounders, et c’est elle qui met fin aux jours de son ami, de la personne qu'elle aime. Elle aurait pu, dans un acte désespéré, essayer de tuer Lexa, de s’enfuir avec Finn, mais à la place, elle décide de le tuer, avec une compassion dont on l’avait déjà vue faire preuve à l’égard d’Atom dans la saison 1, et parce qu’il n’y a juste rien d’autre à faire, alors elle endosse la responsabilité. La scène d’adieux entre eux m’a fait sangloter un peu, je ne vous le cache pas, mais j’étais ravie de constater, encore une fois, que the 100 a le courage de tuer ses personnages quand il le faut, et celui de leur en mettre pas mal sur la conscience. [/spoiler]

[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2

Clarke, en particulier, a énormément de décisions très difficiles à prendre cette saison, et plus la série avance, plus c’est un personnage qui me plait. Je n’ai pas toujours envie de cautionner ses actions, mais la série prend toujours grand soin de nous montrer ce qui la motive. Parfois elle prend une mauvaise décision –à mon sens-, parfois elle ne semble juste plus avoir de meilleure option, et la série ne lui épargne décidément rien, ce qui en fait un personnage de plus en plus fort. Dans le sens « marquant » je veux dire. Pas dans le sens où elle n’a pas de faiblesses, elle en a… mais elle n’a pas vraiment le droit, ni le temps de les laisser s’exprimer cela dit, ayant un poids de fou sur les épaules :

- le poids qu’elle se met elle-même, déjà. Elle se sent responsables des autres, elle ne peut juste pas s’arrêter, ni se reposer tant qu’elle n’a pas la certitude que ses compagnons sont en sécurité. Quand, au début, Jasper essaie de la raisonner, de l’empêcher de gâcher la paix qu’ils ont trouvée à Mount Weather, il lui dit « Nous sommes en sécurité », et elle lui répond « Pas tous », parce qu’il y a des gens dehors, des gens de leur peuple, et que Clarke ne peut pas se disputer une part de gâteau comme le font Jasper et Monty –adorable scène, au passage- tant que certains des siens sont en danger à l’extérieur.

- le poids de la confiance des autres. Sans parler ecore de sa place de leader, parce que Clarke est justement cette personne qui ne se reposera pas avant que tout le monde soit en sécurité, les autres en sont venus à attendre cet acharnement. Lorsqu’ils sont prisonniers, Jasper et Monty se demandent si Clarke est morte, si elle arrivera à venir les chercher, mais en revanche ils n’ont strictement aucun doute que, si elle est vivante, elle viendra. Ils ont une confiance aveugle en le fait que Clarke n’abandonnera personne derrière elle, et le fait que tout le monde compte sur elle comme cela, est un sacré poids également.

- le poids de la position de leader. C’est un peu différent de mon point précédent, parce que Clarke aurait pu juste avoir sur le dos le poids d’une confiance d’individus à un autre, mais en plus elle est véritablement devenue leader, même plus juste des 100 –ou ce qu’il en reste- mais de tous les gens de l’Arche. Comme elle le dit à sa mère « Tu es peut-être chancelière, mais c’est moi qui suis en charge ». C’est vers elle qu’on se tourne pour prendre les décisions, c’est avec elle que les grounders négocient, et elle ne peut juste plus se défiler.  

En tous les cas, Clarke n’a juste plus le loisir de faiblir. Et pourtant, des fois, elle se sent au bout du rouleau, elle ne sait plus vers où se débattre, mais comme le lui rappelle Raven, elle « n’a plus le droit d’abandonner », parce qu’elle a un boulot à faire, parce qu’elle est en charge, parce que tout le monde a besoin d’elle, mais aussi parce que la situation, quelle soit meilleure ou pire qu’elle ne l’aurait été autrement, est une situation qu’elle a créé, en prenant les décisions qu’elle a prises. Je trouve Clarke infiniment intéressante, et appréciable, parce qu’elle a tout cela qui lui pèse sur les épaules, et parce qu’elle essaie tellement dur de prendre les bonnes décisions, de faire au mieux, d’être la « gentille » dans un monde où, de plus en plus, on se pose la question de savoir s’il peut y avoir des « gentils ».

Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant dans ses actions cette saison, c’est que certaines reflètent celles de Finn, elles ne sont juste pas motivées par les mêmes choses. Dans cette saison 2, Finn pète un peu les plombs. Et cela n’a rien d’étonnant. Déjà, on est dans une série dont les personnages changent beaucoup de toute façon : ils se compromettent, ils se repentent, ils se rachètent, ils rebasculent, etc. Finn a vécu l’horreur du carnage, il ne sait pas où est Clarke, ni même si elle est en vie, il a assisté à une tragédie pour le personnage de Raven, qui est sa seule famille, … Le monde le torture, ne lui offre plus grand-chose niveau « espoir », et donc le fait qu’il pète un câble est compréhensible, humain, et donc intéressant. Et également flippant. On dit que ce sont les gens calmes qui sont les plus effrayants quand ils craquent, et Finn était l’un des personnages les plus raisonnables de cette série, du coup lorsqu’il perd pied, c’est effectivement d’autant plus glaçant. On en arrive quand même à un stade où il est tellement hors de contrôle, que Murphy devient la voix de la raison et du calme … et ça, c’est pas bon signe o.o [spoiler] Avant de trouver la rédemption dans une mort qui était devenue inévitable, non seulement parce qu’elle en sauverait des centaines, mais également parce que le personnage ne pouvait plus vivre avec lui-même, Finn massacre des innocents, il exécute un homme, … [/spoiler] Et il y a cette scène absolument terrible dans le bunker où on le voit essayer de cacher sa honte des yeux de Clarke, et où, lorsqu’elle lui dit « Je ne sais plus qui tu es », il lui répond « Moi non plus ». Je me demande si c’est comme cela que se sent Clarke à la fin de la saison. Parce que si on y regarde bien, elle aussi [spoiler] a tué des innocents –les enfants de Mount Weather, et ceux que le missile qu’elle a laissé tomber a tués-, et elle aussi a exécuté un homme en la personne du président [/spoiler]. Alors, bien entendu, elle avait des raisons différentes, des raisons sans doute moins égoïstes, elle avait le dos au mur, et n’a pas pris ces décisions dans le même état d’esprit, mais je me demande si elle non plus n’arrive plus à se reconnaître, et comment elle trouvera sa rédemption tandis qu’à son tour, elle essaie de cacher sa propre honte. [spoiler]  Bien entendu, il n’y a pas que cela qui motive son départ, elle veut prendre ses responsabilités, elle ne veut pas vivre avec sous les yeux le rappel constant de ce qu’elle a fait, mais, comme Finn dans le bunker, il y a une part d’elle qui cache son propre « cadavre ». [/spoiler]

Ce qui me fait peur en fait, c’est qu’elle finisse par perdre Bellamy. Parce que quand elle lui sort « Je ne peux pas te perdre » ([spoiler]  avec un « aussi » se référant à Finn… je ne le zappe pas, j’essaie d’éviter le spoiler^^ [/spoiler] ), je pense que c’est très vrai. Elle ne peut pas se permettre de perdre Bellamy. Et je ne dis pas cela dans une optique « BELLARKE IS REAL » de shippeuse en folie. Je veux dire, oui, mon petit cœur palpite devant chacune de leurs scènes, et sur le long terme, ils sont l’OTP que j’ai choisi –mais dont je ne suis toujours pas certaine de *vraiment* vouloir parce que je suis un être compliqué, et parce qu’une relation aussi profonde, sans romance, et entre deux personnages de sexes opposés, est une chose rare et précieuse dans mon expérience télévisuelle-, parce que je ne peux juste pas m’empêcher de penser à cela quand je regarde une série, mais aucun des deux personnages n’en est là dans sa tête. A la limite, on pourrait argumenter du côté de Bellamy, et encore, je ne trouve pas cela très clair. Non, à ce stade, je ne vois rien de romantique dans cette relation –enfin, si, mais ça vient de moi, donc ça compte pas trop-, mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas essentielle. A ce stade, elle est probablement ce que Clarke a de plus solide, en fait, et je suis persuadée que la rédemption de Clarke, si rédemption il y a –on sait jamais hein !-, passera par Bellamy. Parce qu’il est l’épaule sur laquelle elle se repose. Elle a confiance en lui, ils ont beaucoup de respect et d’affection l’un pour l’autre, et surtout, il l’estime suffisamment, il l’aime suffisamment, elle lui tient suffisamment à cœur, pour qu’il essaie de la faire se racheter, pour se tenir à ses côtés. Il est, après tout, celui qui essaie de la rassurer et lui dit qu’elle a bien fait lorsqu’elle est hantée par sa propre décision, celui qui, le premier, lui assure que si elle s’embarque dans une mission dangereuse, elle ne s’y aventurera pas seule.

[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2

C’est parce qu’il y a ce rapport entre eux que, lorsque, parce qu’elle est désespérée, elle semble prête à l’envoyer dans un danger dont elle disait qu’il ne réchapperait pas, il a cette expression blessée, cette expression de « tu me sacrifierais ? » - [spoiler] il faut entendre les intonations dans leurs voix quand ils se parlent pour la première fois via la radio cela dit :’) …et même Lexa fait remarquer à Clarke qu’elle s’inquiète toujours plus particulièrement de Bellamy… [/spoiler]-. Mais lorsqu’elle prend la plus difficile de ses décisions, il joint sa main à la sienne, pour prendre la décision « ensemble » -pour le citer-, pour prendre une part de responsabilité. Si elle veut être pardonnée, il lui offrira ce pardon. Alors, malheureusement, encore faut-il que Clarke y soit réceptive et, pour le moment, il peut faire ce qu’il veut et essayer d’endosser une partie du poids qui pèse sur la jeune femme, elle n’est juste pas prête à le lui céder, et il n’a pas trop d’autre choix que de la laisser prendre de la distance… [spoiler] –il est possible que j’ai un peu chialé comme une merde lorsqu’ils se disent au revoir…- [/spoiler] mais j’ai l’intime conviction qu’au bout du compte, parce qu’ils ont besoin et se reposent tant l’un sur l’autre, indépendamment d’une relation romantique qui n’arrivera peut-être jamais, il sera sa salvation, ou en sera au moins un outil essentiel.  Du coup, j’ai un peu peur, parce que s’il y a une chose qui peut *vraiment* mettre à mal la relation entre Clarke et Bellamy, ce sont les sentiments de ce dernier pour sa petite sœur Octavia. Dans cette saison, il se montre moins étouffant vis-à-vis d’Octavia, reconnaissant qu’elle est devenue capable de se défendre toute seule –et pas qu’un peu o.o-, mais elle est la première personne à avoir donné un sens à sa vie, son désir de la protéger est certainement toujours une de ses principales forces motrices, et il y a quand même une sorte de grosse information qui ne lui a pas été donnée dans cette saison -[spoiler] le fait que Clarke a laissé tomber le missile sans rien dire à qui que ce soit, sacrifiant, pour ce qu’elle en savait, la vie d’Octavia parmi celles des autres [/spoiler]-, qui me fait un petit peu peur.

En tout cas, dans cette saison, Bellamy n’a fait que se montrer de plus en plus héroïque. C’est limite si je m’attends à ce qu’il devienne un serial-killer dans la saison 3… Oui parce que les personnages changent/évoluent tellement dans cette série que, lorsque j’en vois un tendre d’un côté, je m’attends à ce qu’il bascule de l'autre, c’est plus fort que moi. En attendant, Bell m’a rendue fière, tenez. Au début de la saison, pendant quelques épisodes, c’était assez amusant en quelque sorte, parce que j’avais l’impression de voir les rôles entre lui et Finn s’inverser. Enfin, j’aime beaucoup ce que Bellamy est devenu, et, si vous vous posiez la question, il fait toujours partie du top1 de mes personnages favoris. Sauf que, bon, mon top1, c’est plein de gens ex-aequo. Parce que j’adore tous ces personnages… Mais, bref, sans développer trop, Bellamy s’est pas mal illustré dans cette saison - [spoiler] une de mes scènes favorites : celle où il va chercher la jeune femme accrochée à la falaise… mais bien entendu, j’ai aussi adoré le voir s’aventurer au cœur des lignes ennemies pour saboter tout cela de l’intérieur… c’était dur de le voir se faire maltraiter, être pendu pour en pomper le sang, mais il a tout géré comme un chef ♥ [/spoiler]-. Et le monde a besoin de héros les gens. Bon, il est toujours imparfait hein, je suis pas en train de vous dire le contraire, il n’est pas subitement devenu un grand prince charmant sur un cheval blanc, symbole d’héroïsme et pureté –LOL non… et puis ce serait chiant en plus-, mais il est quand même du genre à inspirer les masses dans cette saison, et dans un monde aussi foutu que celui-là, bah c’est pas à négliger. Tout l’axe « Mount Weather » était abrupt, je ne vous le cache pas. Au début, cela dit, ça m’a fait rire, parce que quand Clake est là à se dire « Tout cela est trop beau pour être vrai », et que je me disais « ouip… et la plupart du temps, quand c’est trop beau pour être vrai, c’est que cela ne l’est pas », j’ai eu une sorte de flash-backs de plein de saisons de The Walking Dead, et de tous les endroits trop beaux pour être vrais par lesquels passent Rick et sa troupe. Mais bref, à cause de cette affaire, la saison 2 parait plus brutale encore que la 1. Non parce que dans la 1, c’est la guerre pour la survie, pour le territoire, okay, et ça craint un max, c’est violent, c’est traumatisant, c’est cruel, mais cela n’a rien à voir avec ce que les agissements de Mount Weather ont de dérangeant, de vraiment perturbant. Je n’avais pas détesté les grounders dans la saison 1. Je les avais craints, mais pas détestés, pas méprisés. Alors que là, certaines têtes de Mount Weather, je les ai haïes, craintes ET méprisées, tout à la fois. Cela dit, je m’en plains pas hein ! Parce que, déjà, je m'attends à cette brutalité de la part de la série, et parce que toute cette histoire de Mount Weather, cela nous a apporté plein de bonnes choses. Par exemple :

- plus d’importance à Jasper. Ce que j’ai accueilli avec joie, parce que c’est un personnage que j’apprécie, si bien que j’ai aimé avoir l’opportunité de le regarder devoir prendre les choses en main, le regarder être développé,… je suis juste un peu triste que, malheureusement, Monty soit resté un petit peu en retrait. Vous me connaissez, je suis faible face à toute bromance, donc la leur fait du bien à mon cœur, et la scène où Monty s’assoit tranquillement dans la chambre d’hôpital parce qu’il n’est pas question pour lui d’aller où que ce soit d’autre, est une de mes favorites… mais j’espère que dans la saison 3, Monty aura droit, un peu plus, à un rôle plus central~

- cela nous a permis d’explorer un peu plus le thème général de la série, qui est de savoir quel prix on est prêt à payer pour survivre, jusqu’où on peut aller avant de ne plus être digne de cette survie, de l’importance qu’on prête ou pas à cette limite. Et le fait que rien ne soit noir, ni blanc, créé de sacrés choix à faire du côté de Clarke et compagnie.

- cela permet d’étendre l’univers de la série.

[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2

Et pas seulement pour le fait évident que, bah, on découvre un nouvel endroit, un nouveau peuple, etc, mais parce que le fait d’avoir un ennemi commun, oblige les grounders et les gens de l’Arche à au moins considérer la discussion. Quant à savoir si elle aboutit à quoi que ce soit, c’est autre chose, mais au moins il faut bien qu’elle ait lieu, et cela nous permet d’en apprendre plus sur les grounders. Ce qui nous offre tout plein de bonnes choses, dont deux en particulier –je suis désolée, y a plein d’énumérations, c’est pas très « fluide », mais j’essaie de ne pas me perdre dans ce que je raconte- :

- Lexa, la grande chef des grounders. Non seulement j’ai beaucoup aimé le personnage parce que sa position, sa jeunesse, et ses nouvelles idées qui clashent avec celles de ses « sujets », la rendaient intéressante, mais je l’ai également beaucoup aimée parce que, déjà, elle a la classe dans sa bad-assitude, mais aussi parce que j’ai trouvé très intéressante sa relation avec Clarke. Les deux jeunes femmes sont des leaders, chacune de leur côté, et c’était intéressant de voir comment elles géraient cela, avec une Lexa durcie qui semble très froide, et veut pousser Clarke à se détacher du trop émotionnel pour la rendre plus solide –à ses yeux-, alors qu’elle-même n’est pas si insensible que cela. Je n’en dirai pas trop pour ne pas spoiler, mais c’est un personnage qui avait beaucoup de présence, et énormément d’intérêt. [spoiler] Du coup, je ne sais pas trop comment je me sens par rapport au fait qu’elle ait choisi de trahir Clarke à la fin… Si je mets de côté ma déception de ne pas avoir eu droit à ma bataille épique en mode « Gouffre de Helm : PDV inversé », cette trahison débouche sur plusieurs bonnes choses, dont ce choix difficile qui redéfinit le personnage de Clarke. Mais cela met aussi à mal la relation Clarke/Lexa, et j’aimais décidément vraiment bien ce qui se développait entre elles. Après leur baiser dans la tente, même si Clarke avait rejeté Lexa parce que la mort de Finn était trop récente dans son esprit et qu’elle avait beaucoup à gérer, je vous avoue que j’avais envie d’en voir un peu plus de ce côté-là, de voir plus de complicité se construire entre les jeunes femmes, de les voir se rapprocher, et de voir ce qu’une relation romantique pourrait donner à la fois pour elles, et vis-à-vis de leurs positions. Maintenant, je ne perds pas espoir, car la décision de Lexa, même si catastrophique pour Clarke, et pas celle que j’aurais aimée/approuvée, n’était pas incompréhensible, donc qui sait, peut-être que « Clexa » -le nom donné à ce couple-là donc- n’est pas mort et a de l’avenir, ce que je ne peux qu’approuver. Même si cela devait ne pas se faire, j’espère au moins voir ces deux personnages interagir à nouveau. [/spoiler]

- L’évolution d’Octavia. A chaque épisode qui passe, ce personnage devient de plus en plus bad-ass. Tu m’étonnes que Bell la croit enfin capable de se protéger : c’est une vraie guerrière. Octavia, dès le début de la série, a servi de pont entre les grounders et les 100, et la façon dont elle interagit avec les deux camps, dans cette saison, fait partie de mes axes favoris. Même plus tellement spécialement avec Lincoln –que j’aime toujours beaucoup hein-, j’aime juste voir la façon dont petit à petit elle gagne le respect des grounders, à force de volonté, de courage, de refus d’abandonner. J’ai absolument la regarder évoluer à l’écran.

[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2

En même temps, encore une fois, j’adore tous ces personnages. Cette saison, j’ai adoré découvrir Wick, regarder Raven se battre pour tenir debout, et puis retrouver aussi Kane, que j’aime toujours autant. J’ai eu un petit sourire tout ému à le voir planter l’arbre de sa mère, et plus le temps passe, plus ce personnage me plait. Cela dit, je pense qu’au milieu de tout cela, s’il y a encore un personnage que j’ai particulièrement aimé regarder, c’est Murphy. Dans mon article précédent, je vous disais que, malgré qu’il ne soit pas exactement à son plus reluisant, j’adorais l’avoir à l’écran,... et j’adore toujours l’avoir à l’écran. Murphy est un survivant, et j’ai une sorte de fascination pour ces personnages-là –un autre qui me vienne à l’esprit, là tout de suite, c’est Dokku dans Inspiring Generation/Age of Feelings, surtout à ses débuts, mais on pourrait sans doute trouver des tas d’autres exemples-. Alors « survivre » est le mort d’ordre de la série, tous les personnages ont en tête leur survie… mais l’écrasante majorité d’entre eux –je ne veux pas dire « tous » parce que j’ai peur d’oublier quelqu’un- ont une motivation à côté de cela, une motivation qui dépasse leur propre personne. Les leaders –Clarke, Bell, Lexa, ceux de Mt Weather aussi- se battent pour leur survie mais celle de leur peuple également. D’autres sont motivés par une personne en particulier –ça veut pas dire qu’ils ne se battent pas aussi pour d’autres hein, c’est juste qu’une personne ressort en particulier- : Finn par Clarke, Octavia par Lincoln et vice-versa, etc. Et puis après on va avoir le cas « Jaha » qui, lui, semble même habité d’une force au-delà de l’instinct de survie, une foi supérieure qui le guide. Mais Murphy, s’il va s’arrêter pour aider quelqu’un de temps en temps, dans l’ensemble, est motivé par sa survie, et c’est un peu « point barre ». Alors, ça veut pas dire qu’il n’a pas du tout le sens de la loyauté, et de la camaraderie – [spoiler] après tout, c’est lui qui sauve la vie de Bellamy en ne lâchant pas une corde qu’il aurait très bien pu lâcher pour protéger sa vie [/spoiler] -, mais il n’a pas vraiment d’attaches, pas vraiment d’idélogie, pas vraiment de cause, il veut juste se trouver un endroit où il puisse rester vivant. Et c’est pas évident étant donné le contexte, et étant donné ce que les autres pensent de lui, entre un Bell qui l’accuse d’être un traitre – [spoiler] et, okay, c’est pas faux, mais j’ai été contente de voir que Bellamy se faisait plus clément avec Murphy au fil des épisodes, après que celui-ci lui ait sorti que d’accord il a lâché les infos aux grounders, mais qu’il l’a fait après trois jours entiers de torture… les gens sont super durs avec Murphy cette saison, et même si je comprends bien leurs inquiétudes vis-à-vis d’un personnage qui a commis des actes irréparables la saison d’avant, il y a une pointe d’hypocrisie dans l’attitude de certains quand même [/spoiler]- , une Clarke qui refuse même de lui adresser la parole, certains qui seraient très prêts à se servir de sa vie comme d’une monnaie d’échange – [spoiler] j’ai un peu détesté Raven de proposer d’échanger la vie de Murphy contre celle de Finn honnêtement… cela a duré très peu de temps, parce que je comprends bien qu’elle était sous le coup d’un désespoir énorme, sans compter que Murphy est le type qui lui a tiré dessus, mais sur le moment, j’ai trouvé cela brutal pour Murphy [/spoiler] -, et une communauté en général qui s’attend à ce qu’il tue quelqu’un à chaque instant. D’ailleurs, à ce propos, lorsqu’il s’agace et sort un « touche-moi encore, et je ferai en sorte que tu ne me touches plus jamais », puis en sentant le petit raidissement de l’assemblée, ajoute un « d’une façon non-criminelle », j’ai eu un petit sourire. Au-delà de ma fascination générale pour les personnages « survivants », et au delà du fait que la backstory du personnage m’a touchée, il y a quelque chose d’appréciable dans la façon dont Murphy a les yeux très ouverts sur qui il est, et ce que les autres pensent de lui. C’est ce qui me le rend vraiment attachant, et je suis de plus en plus investie émotionnellement dans le personnage. Et j’ai beaucoup apprécié son association avec Jaha. Honnêtement, le personnage de Jaha ne me plait pas beaucoup. Je ne sais pas exactement d’où cela vient, mais contrairement à des personnages que je n’approuve pas mais que j’ai envie de regarder, Jaha m’agace vraiment. Ce n’était pas le cas dans la saison 1, et je cherche toujours d’où cela vient, pourquoi lui et pas les autres. Mais en tout cas, son association avec Murphy fonctionne, parce qu’il représente l’autorité et Murphy le mépris des règles, parce qu’il suit une idée plus grande, sa foi, tandis que Murphy reste perplexe face à ce genre de choses. Leur contraste rend leur duo à la fois intéressant, et amusant.

Et vu l’endroit où la saison les laisse, l’endroit où elle laisse tous les personnages… j’ai super, super hâte de découvrir la saison 3. Sauf que le problème de l’attente va bien finir par se poser. Déjà que l’idée d’attendre la fin de saison pour tout regarder me pèse, parce que les personnages me manquent déjà –il est possible que quelques fois dans la semaines je pense à Bellamy, Clarke, Murphy, ou re-Bellamy et ressente un petit vide à l’intérieur de moi… VOUS JUGEZ PAS ON A DIT BORDAYL-, et je sais qu’ils vivent des trucs en ce moment-même ! Arf. Mais si vous devez retenir quelque chose de tout cet article c’est que les liens entre les personnages se font de plus en plus prenants/intéressants/complexes, un peu comme les personnages eux-mêmes, que j’adore que la série ne se relâche pas et continue d’obliger les personnages à faire des choix difficiles sans les dédouaner de la responsabilité, que j’ai été ravie de voir l’univers s’étendre autour d’eux, que j’ai aimé les personnages nouveaux, comme j’ai adoré retrouver les anciens, et que j’ai super hâte de voir la suite, tout en ayant peur de la regarder et de me retrouver à court. En somme, c’est sur-positif comme bilan en fait, donc si vous ne vous êtes toujours pas mis à la série, je vous y encourage à nouveau !

[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2[Marche sur la montagne] The 100 - Saison 2
Tag(s) : #TV, #Dramas - séries et animes, #Série, #USA, #the 100, #CW, #~ 4 saisons, #2010s, #2015, #Jason Rothenberg, #Kass Morgan, #Adaptation, #Eliza Taylor-Cotter, #Bob Morley, #Marie Avgeropoulos, #Devon Bostick, #Christopher Larkin, #Lindsey Morgan, #Ricky Whittle, #Richrd Harmon, #Alycia Debnam-Carey, #Henry Ian Cusick, #Isaiah Washington, #Suvival, #Utopie-Dystopie, #Drame, #SF, #Coup de coeur

Partager cet article

Repost 0