Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Nope, vous ne rêvez pas, cet article est un article « Cernes sur petit écran ». Pas un long, parce que je n’ai qu’un seul drama sur mon programme, mais un vrai, ce qui n’était pas arrivé depuis plus d’un an (le dernier était en juin 2015, et je vous y parlais de Warm and Cozy, et Orange Marmalade, deux dramas que j’ai laissés tomber peu après, le premier parce que le héro était un connard, et le second parce que j’ai beau apprécier le wtf, je devais pas être d’humeur). Réjouissez-vous ! (enfin vous êtes pas vraiment obligés, vous en avez peut-être rien à battre en fait, mais j’aime bien vous donner des ordres) Je suis tellement rouillée, que j’ai eu un grand moment de bug en préparant ce post. « Wait » me suis-je dis « comment je faisais déjà pour éviter les spoilers ? Je mettais des balises ? ». Je n’arrivais plus à me souvenir du tout quel format j’avais fini par retenir, il a fallu que je retourne un an en arrière pour me souvenir. Mais c’est bon, maintenant je sais, et donc on va pouvoir parler d’A Woobie not to kill, tranquillement. Et juste de ce drama. Il est possible qu’un autre vienne s’ajouter plus tard. Je vais tâcher de ne pas trop me charger, je prends les choses doucement et tout : les Kdramas c’est comme le vélo, ça s’oublie pas (sauf que si, apparemment, mais faisons comme si le début du post n’existait pas, histoire que la métaphore fonctionne, voulez-vous ?), mais quand vous vous y remettez pour la première fois depuis un bail, vous décidez pas subitement de faire le Tour de France. A moins bien sûr que vous soyez de grands malades de la vie, ce que je respecte, mais c’est pas mon cas, donc je prends les choses tellement lentement qu’en fait, j’en suis plus ou moins au stade « tricycle », et eh, je vais pas vite, mais au moins y a moins de chance que je me viande (encore qu’un tricycle c’est drôlement petit, donc y a des chances que je l’écrase par contre… cette métaphore est en train de m’échapper). DONC.

Pour le moment, je regarde I’m Sorry I Love Woobie, j’ai l’intention également de tenter Bring it on Ghost (parce que des fantômes, tout ça), et W (forcément). Soyons honnête, j’ai plus de chance d’accrocher à W (le casting et les scénaristes sont meilleurs), mais cela ne veut pas dire que ce sera le drama sélectionné, parce que suis-je vraiment prête à vivre à la fois le Woobie et la Poupinette Jong Suk ? (tout à fait, on vit la Poupinette et le Woobie) Mais surtout, je ne veux pas me charger, donc même si je finis par regarder les deux, il est possible que je finisse par ne parler que d’un des deux. D’autant que j’aimerais bien jeter un coup d’œil côté Japon, peut-être Taiwan (let’s get crazy in here), animes, et puis aussi côté dramas qui ne sont pas diffusés en ce moment, sans oublier les livres, les films, les séries occidentales. Mon tricycle va exploser, en fait, je vais avoir besoin d’un tank *va sur amazon voir s’ils vendent des tanks*.

Enfin pour aujourd’hui, le programme est léger (pour nous, parce que sinon le perso à Woobie, lui, avec les mois qui lui restent à vivre, il nage pas exactement dans un océan de légèreté, il aurait plutôt tendance à se noyer dans une piscine de caca…)(oui, je suis délicate comme fille)(mais ça va, au moins il a Suzy pour lui servir de brassards un moment, et c’est clair qu’il a les brassards les plus sexy de la piscine du coup)(je sens que les métaphores c’est juste pas mon truc, en fait)(...)(les parenthèses précédentes ne servaient à rien, j’aime juste vraiment bien les parenthèses, clairement).

Le programme, disais-je, est léger aujourd’hui, alors sans perdre (plus) de temps, let’s go !

 

Uncontrollably Woobie

Episodes 3 & 4

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond

Pour commencer, un ressenti court qui ne spoile rien :

Pour le moment, je kiffe toujours vraiment bien ce drama. Si je suis honnête, je le kiffe tout en anticipant le moment où il va se casser la gueule (désolée drama, tu t’en sors pour l'instantt, mais j’entrevois trop de façons pour toi de te prendre le mur… mais on va dire que je suis une optimiste, donc je garde mes doigts croisés), mais en tout cas, je le kiffe. Bonne chose, déjà : j’aime quand les personnages partagent l’écran, et j’ai envie de les voir ensemble, ce qui, dans une romance, est quand même plutôt cool (et pas si évident que ça à Dramaland). Leurs scènes à deux me plaisent, il y en avait des mignonnes dans les flash-backs et dans les présentes, tandis que d’autres jouent un petit peu plus avec mon cœur (fragile, le cœur, donc si le drama pouvait éviter les coups de marteau, ce serait cool)… et j’entrevois ce que chacun a à apporter à l’autre. Ils auraient pu passer leur vie sans se recroiser, mais chacun à de quoi enrichir celle de l’autre (dans le cas de Shin Young : littéralement :D Il est pété aux as et quand il sort à Noh Eul qu’il pourrait lui donner tout ce qu’il possède, je le crois, même si sur le moment il sortait ça sous le coup de la colère, et sans vraiment le penser). Ces deux épisodes m’ont fait sourire et me recroqueviller en mode « wae ? T.T » sur ma chaise, donc j’estime que, pour résumer, yay. Par ailleurs, je ne me lasse pas de regarder Woobie, que je trouve bon dans ce drama, et qui en plus a même droit à un moment « chanson », où il chante Winter Child. Et il fait pas des trucs de folie hein, il m’a pas super impressionnée, mais c’est quand même Woobie qui chante, donc je prends, et en plus la chanson qu’il chante est celle que chantait Suzy à Taecyeon dans Dream High, et même s’il n’y avait sans doute aucun clin d’œil (la chanson est populaire, et c’est pas comme si Woobie la chantait à Suzy), ça m’a fait sourire. En parlant de Suzy, elle n’est toujours pas l’actrice du siècle, mais pour le moment dans ce drama, je trouve qu’elle s’en sort bien, et je vous avoue que je m’émerveille de son visage un peu tout le temps, aussi. Et puis, j’aime bien Noh Eul, elle a une énergie qui me plait. C’est vrai que je trouve qu’elle a drôlement tendance à être en détresse quand même (Joon Young finit par lui demander si s’évanouir est son hobby), mais elle le sauvera certainement en retour de manière globale… j’ai hâte de vraiment rentrer là-dedans, histoire d’équilibrer un peu les choses (et aussi parce que je veux que quelqu’un sauve Joon Young… je n’ai pas encore tiré un trait sur la possibilité qu’une licorne descendue du ciel le soigne par magie). Après, je trouve que le drama complique son intrigue pour pas grand-chose, et n’est pas toujours d’une subtilité exemplaire, mais le cœur y est, et vous savez qu’avec moi, c’est toujours largement le plus important.

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond

 

Et maintenant, causons plus, et spoilons des choses, tels de fieffés saumons:

 

Alors, quand je dis que le drama complique son intrigue, je fais allusion aux secrets de famille, et à tous les gens qui ont des liens qu’ils n’avaient pas besoin d’avoir. Etait-il vraiment nécessaire que Ji Tae (le jeune homme qui vient en aide à Noh Eul et son petit frère tout le temps, et s’avère être le fils du père caché de Joon Young, qui est aussi l’homme ayant protégé la jeune femme qui a tué le père de Noh Eul) décide d’épouser Jeong Eum (la jeune femme qui a tué le père de Noh Eul, donc... et elle m’est fort antipathique, mais en revanche j’aime beaucoup l’actrice) par exemple ? Et à côté de ça, faut compter aussi sur un politicien corrompu, mari infidèle, et maintenant Haru, la petite sœur de Ji Tae amoureuse de son demi-frère caché, qui veut trouver Noh Eul, et tombe sur le petit frère de celle-ci. Cela fait beaucoup, et était-ce bien nécessaire ? (non) Pourquoi ne pas, quitte à couper quelques épisodes (ce qui ferait du bien à pas mal de Kdramas en général) se concentrer sur l’essentiel ? Enfin bref, c’est un petit peu le bordel. Après, j’aime bien Ji Tae hein (et c’est surtout autour de lui que se créé le bordel, en fait). J’ai envie de voir ce qu’il va faire, parce qu’il est dans une position assez désagréable, c’est adorable de voir le petit frère de l’héroïne (qui est adorable en général… faut dire que j’ai un faible pour les relations dongsaeng/noona familiales) shipper l’ « ahjussi » avec sa grande sœur, et j’ai beaucoup apprécié leurs scènes ensemble, d’autant que Lim Joo Hwan est un acteur que j’aime énormément et qu’on ne voit malheureusement pas assez, ... mais j’ai un peu peur du trop plein, on va dire. Puis c’est vrai que de temps en temps, le drama n’est pas subtil, et le coup du documentaire qui est justement sur « que ferais-tu, Joon Young, s’il te restait un an à vivre ? » c’est quand même un peu gros. Les coïncidences vont bon train à Fondville :D Cela dit, en bonne grosse faible que je suis, j’ai très envie de voir Joon Young cocher les cases de sa liste de choses à faire avant de mourir, tout ça sous les yeux de Noh Eul tandis qu’elle réalisera inévitablement que son postulat de départ est peut-être trop proche de la réalité (BEAUCOUP TROP PROCHE T.T #pleasedontkillziwoobie). Et puis j’ai aimé la scène d’interview qu’on nous montre à la fin de l’épisode 4, parce qu’à mon sens on y trouve ce qui fait l’intérêt de la relation Joon Young/Noh Eul pour Noh Eul, à mes yeux.

Lors d’une scène entre Ji Tae et le dongsaeng, celui-ci sort que sa grande sœur n’a pas toujours été comme elle est à présent, et qu’à une époque elle était cool, elle était extraordinaire et avait de la fierté. Alors Ji Tae répond qu’elle est encore toutes ces choses (et aussi admet qu’il la trouve jolie, ce qui envoie Dongsaeng dans les profondeurs du shipping), et oui, même si je n’approuve pas tous les choix faits par Noh Eul, il y a une force, et donc quelque chose d’extraordinaire, dans la façon dont elle serre les dents, et affronte sa vie. Mais, clairement, elle n’est plus qui elle était, elle doit prendre sur sa fierté tout le temps, et Joon Young fait justement ressortir la personne qu’elle était quand il l’a connue. Au-delà de ce qu’il peut lui apporter de matériel (grâce à lui, elle va pouvoir se débarasser de ses dettes), et même si elle se comporte de façon contenue avec lui la plupart du temps, on aperçoit déjà des bribes de sa fierté d’antan qui ressortent, lorsque, par exemple, elle l’engueule parce qu’il ne prend pas l’interview au sérieux (en vérité, il ne prend pas le documentaire au sérieux, mais la question si… sauf qu’elle ne le sait pas, bien entendu). Grâce à lui, également, elle peut se permettre de refuser une offre de travail qui lui aurait demandé de ravaler sa fierté, et petit à petit, je pense qu’il va continuer à la chercher, continuer à la trouver, jusqu’à ce qu’elle fasse un vrai come back, dont elle a bien besoin. Ca, c’est ce que lui peut faire pour elle. Et après, il y a ce qu’elle peut faire pour lui.

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond

Cette semaine, nous avons eu droit à plusieurs flash-backs, et même si je ne suis pas super fan de la façon dont Joon Young s’y prend pour obtenir de Noh Eul qu’elle fasse semblant de sortir avec lui (mais en vrai, on est bien d’accord que c’est un gros prétexte pour passer du temps avec elle), je dois dire que j’ai méchamment craqué sur leurs scènes ensemble. Joon Young est amoureux de Noh Eul depuis un moment, et je ne suis pas certaine qu’il s’en soit toujours bien rendu compte, mais cela se voit à la façon dont il sourit sans le réaliser en la regardant, dans celle dont il s’endort sur ses genoux, et aussi dans cette scène qui m’a fait palpiter le muscle cardio-vasculaire où elle passe des rires aux larmes. Elle lui a dessiné des moustaches de chat sur le visage et rigole en le regardant, puis semble se mettre à pleurer au milieu, comme si elle craquait parce que cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas ri de la sorte, et sentait subitement toute la fatigue lui tomber dessus (au passage cette fatigue qu’on ressent toujours derrière l’énergie du personnage fait toujours partie des raisons pour lesquelles j’apprécie Noh Eul, dont l’apparence de Choupette typique de Kdrama, au final, n’est qu’un méchanisme de défense, au même titre que Joon Young se protège en jouant les mauvais garçons). Joon Young ne pouvant voir son propre visage, il ne sait pas trop ce qui se passe, mais quand elle se met à rire, il a ce petit sourire, comme s’il était heureux (et peut-être un peu fier ?) de la faire rire, puis son regard change lorsqu’elle craque, et la douceur que j’ai vue dedans m’a fait craquer.  C'est après cette scène qu'il comprend vraiment qu'il veut que Noh Eul fasse partie de sa vie, et à ce stade, j'avais envie qu'ils fassent partie de la vie l'un de l'autre, moi aussi.

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond

Dans le présent, on voit Joon Young faire le ménage chez lui, faire même sortir son chien (son seul compagnon jusque là) pour se préparer à la venue de Noh Eul, dont il dit lui-même qu’il a hâte qu’elle arrive. Et c’est une des choses importantes que Noh Eul peut faire pour lui : lui offrir quelque chose à attendre.

La vie de Joon Young paraît super vide. A un moment donné, on le voit bien téléphoner à quelqu’un pour prendre un verre, mais au final, il n’a pas l’air d’avoir vraiment d’amis, il n’a personne à qui annoncer sa maladie notamment, ses relations principales étant celles qu’il entretient avec son manager (qui le connait surtout de façade), son chien, son docteur, et sa mère, qui ne veut plus lui parler. Et là aussi, j’ai vraiment envie de savoir ce qui s’est passé, parce qu’ils avaient l’air proches (la scène où il la porte sur son dos pour l’éloigner d’une situation qui la faisait souffrir, était un véritable serre-cœur) et à présent elle le regarde à peine, et il n’ose même pas lui dire qu’il va mourir (quand elle lui demande « tu es malade ? » d’un ton moqueur parce qu’il est inutile qu’il vienne la voir vu qu’elle ne veut pas lui parler, et qu’il répond « oui », mais en n’ayant pas l’air sérieux, excusez-moi mais je ne suis que larmes intérieures). WTF HAPPENED ? Je ne peux pas croire que ce soit JUSTE parce qu’il a laissé tomber l’école, si ? Cela parait léger pour renier son gosse de façon aussi radicale.

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond

Pour revenir à mes histoires de Joon Young, sa vie paraît super vide, du coup, comme je le disais dans mes PI, il n’a personne devant qui craquer, et ça aussi c’est quelque chose que Noh Eul peut lui apporter : une oreille (ou deux hein, soyons pas radins). Une oreille, et donc des attentes dans la vie, parce que là, je trouve que quand il n’est pas en colère, Joon Young sonne fatigué tout le temps, et ça me fait du mal. Cela dit, plus que la scène affreuse sous la douche où les premières douleurs le prennent (difficile à regarder cette scène, je vous avoue), plus même que celle où Joon Young sort à son médecin « félicitations, finalement vous aviez raison » après que celui-ci lui ait annoncé que finalement (Ô joie), il a moins de temps à vivre que prévu (et pourtant cette scène, elle était dure… la résignation de Joon Young, son souhait d’oublier la maladie, de la cacher pour le temps qu’il lui reste, c’était douloureux, les gens), plus que ça, la scène qui m’a tuée, c’est celle où le médecin et Joon Young échangent quelques mots après que le docteur soit venu examiner Noh Eul. Joon Young réitère qu’il se sent bien, et sort pour rire que finalement, le docteur s’est peut-être planté dans le diagnostic. Il le fait avec un petit sourire, sur le ton de la blague, mais on SENT qu’au fond, il (et moi aussi) espère encore que le médecin va rire et lui dire que, haha, oui, c’était une blague. Il plaisante, mais l’espoir fragile est bien là. Dans l’épisode 1, on le voyait dire au médecin «  Et si je refusais de mourir ? », comme si la vie était un script de drama qu’il pouvait refuser de jouer, et là l’idée était un peu l’inverse : dans l'épisode 1, Joon Young posait sérieusement une question qu’il savait absurde (parce que la vie n’est pas un drama, et il le sait bien), ici il sort à la blague quelque chose qu'il voudrait réel. En clair, il tend toutes les perches, celles auxquelles il veut croire sans l'admettre, celles auxquelles il ne croit pas, et à chaque fois on trouve dedans cet espoir qui côtoie une résignation qu’il n’arrive pas à s’avouer, jusqu’à ce que la douleur, enfin, rende les perches impossibles à tendre.

 

*LARMES PARTOUT DEDANS MOI*

 

… Je me suis perdue  je crois bien. Je ne sais plus trop ce que j’étais en train de raconter, donc je pense qu’il est temps de s’arrêter. De toute façon, je pense que j’ai dit l’essentiel de ce que je voulais dire, donc tout va bien~

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond

AH !

 

Non !

 

J’ai oublié un truc : cette semaine introduit cette notion bizarre que Joon Young a plus ou moins donné son temps de vie à Noh Eul. Alors, pas littéralement bien entendu car on n’est pas dans un drama fantastique (ce qui n’exclue pas la licorne de la fin, car les licornes sont des animaux dont la réalité n’est plus à prouver), mais lorsque Joon Young cause indirectement l’accident de voiture de Noh Eul (cette famille a une sorte de grosse tendance à se faire renverser, en fait), pendant qu’il attend à l’hôpital pour savoir si elle va s’en sortir, il promet à Dieu que s’il lui permet de vivre, il accepte de céder tout son bonheur (de ce côté-là, vu la vie de Noh Eul, c’est loupé) et tout ce qui lui reste de vie à la jeune femme, qui bien entendu, survit. Et on nous remet ça sur le tapis là, mais je ne vois pas trop à quoi ça sert, en fait ? Il est évident qu’il n’a pas littéralement donné son temps de vie à Noh Eul (sinon, si c’est faisable, je veux bien qu’on troque le temps de vie restant à Jeong Eum contre celui de Joon Young :D), et je sais pas… que Joon Young fasse le vœu sur le moment, c’est pas absurde parce que dans les moments de désespoir, on marchande avec l’Univers, et c’est aussi compréhensible qu’il ait abandonné ses études après ça par culpabilité, de même que je comprends qu’il soit en colère de voir Noh Eul sur le point d’abandonner sa vie (enfin c’était un malentendu, mais il le savait pas à ce moment-là) parce qu’il lui en reste si peu, mais le drama rebalance l’idée de l’échange dans l’épisode 4, et ça ressemble un peu à… je sais pas, quelque chose que le drama veut poétique, mais qui n’a pas beaucoup de sens au final, si bien que ça passe moyen.

 

Voilà, ce coup-ci, je pense que j’ai vraiment tout dit :D

 

Je conclue donc là mon article (qui était plus long que je pensais, en fait… ça va, c’est pas un roman fleuve, mais si j’ajoute des dramas, va falloir que je pense à pas vous écrire quatre pages sur chacun, haha) et je vous souhaite une bonne semaine ! Courage les gens, le week-end prochain n’est pas si loin (en fait si, mais vous avez peut-être remarqué avec mon histoire de licorne que j'aime bien me mentir à moi-même....  #SAVEZEFUCKINGWOOBIE), et pour vous accompagner jusque là, je vous ai gardé les meilleures screencaps pour la fin (j’avoue que j’ai abusé sur les screencaps au fait, pardon… et encore, je vous ai pas tout mis, mais c’est dur pour moi de me retenir, vous comprenez). You’re welcome.

 

Ja !

[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
[Cernes sur petit écran] Uncontrollably Fond
Tag(s) : #Cernes sur petit et grand écrans, #Uncontrollably Fond

Partager cet article

Repost 0