Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Coucou les gens !

 

Comment allez-vous ? Tout est cool ? Je vais supposer que oui et espérer que vous ne me contredirez pas~ Vous regardez les JO ? Vos équipes favorites gagnent ? Vous gagnez des milliards en paris ? (non, je ne regarde absolument pas les JO pour ma part) Vous vous remplissez les pokeballs ? Il fait beau (mais suffisamment frais) chez vous ? J’espère bien que la réponse à toutes ces questions est oui. Et si c’est bien le cas, can I haz quelques milliards plize ? Ou bien juste un, je suis pas chiante !

Je suis de bonne humeur, aussi. Ces derniers temps, j’ai été physiquement un peu faible parce que j’étais malade (fièvre et tout), mais j’ai récupéré, et je dois dire que j’ai été productive. Bon, à un moment donné je me suis égarée et mise en retard, mais c’était  pour des raisons parfaitement valables (*kof*W*kof*épisode7*kof**kof*), et après je me suis rattrapée méchamment. Donc plein de yays.

Mais cette semaine, promis, je vous tiens pas dans l’intro des plombes, et on va passer directement aux dramas de la semaine ! Let’s go !

 

 

 

Bring it on, Ghost !

Episodes 9  et 10

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Pour commencer par ne pas spoiler:

Cette semaine, je ne vais pas faire trop long sur ce drama, je pense, car essentiellement, mes impressions sont un peu les mêmes de semaine en semaine. A savoir : c’est toujours mignon à souhait, les histoires ponctuelles ne sont toujours pas passionnantes, Taec fait toujours du bien à mes yeux, Kim So Hyun est toujours excellente, et j’aime les Ghostfacers de plus en plus (aw, lorsque Chun Sang sort à un Im Rang au cœur brisé « Qu’est-ce que je ferais sans toi ? » j’ai rigolé parce que la scène était drôle, mais j’étais aussi toute attendrie). Cela dit, cette semaine, il y a quand même deux petites choses différentes de d’habitude ! Quoi donc ? Eh bien …

(1) Déjà, pour changer, alors que je suis généralement toujours de son côté, je suis en colère contre Hyun Ji cette fois-ci (mais elle est toujours adorable)

(2) Pour la première fois depuis le début de la série, j’ai commencé à ressentir un certain intérêt pour le Pr. Darkside, dites-donc ! Ca arrive tard, mais c’était agréable.

Sinon, c’est surtout « comme d’hab », ce qui n’est pas un mal. Par contre, ces épisodes m’ont fait me poser pas mal de questions. Déjà, ça fait quelques semaines que je me demande un peu si la scénariste a oublié la quête de l’identité de Hyun Ji, parce que d’accord, les flash-backs lui viennent de temps en temps, mais Bong Pal pourrait faire des recherches, non ? (si on compare à Arang and the Magistrate, dans celui-là, Jun-Ki faisait plus d'efforts quand même ! Et il vivait même pas à l'heure d'internet) Histoire de retrouver son identité ? (et comme ça il découvrirait qu’elle est dans un coma, et ils pourraient y faire quelque chose, peut-être, damn it) Et puis dans ces épisodes, je me suis demandé plus que jamais (car je m’étais déjà posé la question) : les gens voient quoi au juste par rapport à Hyun Ji ? Quand Bong Pal lui tend un verre, par exemple, il se passe quoi pour les autres ? Le verre est en l’air ? Ou bien il disparait subitement quand Hyun Ji le prend ? Car clairement, le verre existe. Alors est-ce qu’en vérité, du point de vue extérieur, Bong Pal tient toujours deux verres ? J’ai surtout l’impression que la scénariste n’y a pas réfléchi des masses. De même, cette semaine, on a toute une séquence « pretty woman » où Hyun Ji essaie des fringues sous l’œil de Bong Pal qui délivre son jugement, et c’est fort cool, mais aux dernières nouvelles, pour que Hyun Ji puisse mettre des habits, il fallait d’abord que Bong Pal les brûle ! Alors quoi, il a fait un feu de camp dans la boutique ? (tu m’étonnes qu’on le prenne pour un dingue…) La règle semble juste avoir été complètement zappée, et ça fait partie des raisons pour lesquelles ce drama est juste du fluff léger : il n’y a pas assez de rigueur dans l’écriture du tout, et tout ne semble être qu’un prétexte pour que les deux leads soient choupis ensemble. Ce qui est fort cool, mais commence à me frustrer un petit peu, parce que si le choupisme est toujours fort appréciable, j’y suis un peu plus habituée, et ce que le drama a de franchement bancal ressort de plus en plus.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et maintenant en spoilant :

Je vais rentrer directement dans ce que cette semaine avait de différent des autres, tant qu’à faire !

(1) J’ai eu un moment d’intérêt pour Pr. Darkside, comme je le disais. Lorsqu’il tend la main vers sa mère et qu’elle recule, il a l’air franchement blessé, et à ce moment-là, j’ai eu le sentiment de voir quelque chose de différent de d’habitude chez ce personnage. On a vu la façade qu’il présente au monde, et on a vu ce qu’il a de glauque derrière ce masque, mais on ne l’avait encore jamais vu faire preuve de vulnérabilité ou, réellement, d’humanité. Du coup, ça nous change un peu, et je me suis sentie triste pour lui l’espace d’une seconde. Et puis, quelque part, j’ai aussi ressenti plus la menace du personnage, parce que sa mère avait l’air véritablement terrifiée. En même temps, apparemment, il a tué son père alors qu’il était sous l’emprise d’un mauvais esprit (qui n’a pas l’air de l’avoir quitté), donc forcément, y a de quoi avoir un peu peur. Cela nous permet d’ailleurs de nous rendre compte que lui et Bong Pal ont en commun cette possession dans leur jeunesse qui leur permet de continuer à voir les fantômes à présent. Maintenant, la différence c’est que Bong Pal a été exorcisé du mauvais esprit, tandis que Pr. Darkside est toujours sous son emprise. Je ne dirais pas que le professeur s’est soudainement mis à me passionner, mais j’ai ressenti un début d’intérêt, et c’est fort cool.

(2) Je suis en colère contre Hyun Ji, donc. Et franchement, ça me tue que personne n’ait pensé à taper son nom sur google. On vit à l’heure d’internet, où retrouver une personne est devenu tellement plus facile, que c’est limite flippant ! Mais ce n’est pas pour ça que j’en veux à Hyun Ji : je lui en veux de la façon dont elle abandonne Bong Pal. Pas vraiment de le quitter, mais de la façon dont elle le fait. Car en vérité, je comprends parfaitement ses raisons. C’était adorable de voir Bong Pal lui dire « je me moque de ce que pensent les gens » et décider d’être avec elle, et oui, j’étais ravie de les voir décider profiter de leur temps ensemble, mais même alors, ils avaient conscience que ce ne serait pas éternel. Bong Pal finirait par vieillir, Hyun Ji garderait l’apparence d’une lycéenne, ils ne pourraient pas avoir d’enfants s’ils en voulaient, elle serait toujours entièrement dépendante de lui, et bien qu’il se moque de l’opinion des autres, ça pourrait changer, et elle ne se moque pas de l’opinion que les gens ont de lui, elle. Ce n’était pas fait pour durer, et même si le moine est brusque dans sa façon de l’exprimer lorsqu’il découvre leur relation (il fait de la peine à Hyun Ji et tout, j’ai pas aimé T.T), il n’est pas vraiment dans le tort. Du coup, qu’elle décide de quitter Bong Pal, ça me rend triste (d'autant que Kim So Hyun, avec son talent habituel, rend vraiment bien le coeur brisé T.T), parait non seulement en accord avec le personnage, mais pas déraisonnable du tout Par contre, qu’elle décide de disparaître sans rien dire après l’avoir entrainé à fêter son anniversaire (tant qu’à faire) pour la première fois depuis des années, c’est limite cruel en fait. Et je comprends bien qu’elle souffre aussi (et c'est pas cool du tout ;A;), mais sérieusement, elle avait de bonnes raisons, alors pourquoi ne pas simplement lui en parler ? Ou au moins lui dire « au revoir » et pas juste l’envoyer chercher à boire et disparaître de son côté ! Le quitter n’est pas de la Noble Idiotie, mais le quitter comme ça est de la Cruelle Bêtise par contre.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et moi, c’est là que j’ai du mal avec le drama, et redoute un peu qu’on nous fasse le coup de l’amnésie : parce que Bring it on, Ghost ! se tord pour coller à des clichés, quitte à faire n’importe quoi. On a un « je te quitte sans rien te dire pour ton bien », on a un « séquence pretty woman » qui contredit complètement les règles de l’univers du drama (mais bon, on allait pas faire une rom-com sans, hein ?), alors pourquoi pas une bonne amnésie, pas vrai ? Ca m’agace, je ne vous le cache pas. Et ça s’ajoute à ce côté « ils se foulent pas pour trouver qui est Hyun Ji » pour former une impression désagréable que le drama n’est de plus en plus qu’un gros prétexte où l’écriture faible et ses gros manques n’importent pas pourvu que Taec et Kim So Hyun soient adorables. Je n’accuse pas le drama de fausse publicité, car c’était clair depuis le début, c’est juste moi qui commence à tiquer un peu plus.

Cela dit, effectivement ils sont adorables. C’était mignon de voir Hyun Ji se casser la tête à essayer de choisir entre ses trois habits disponibles pour sortir avec Bong Pal, c’était mignon de voir la réaction de Bong Pal en découvrant les photos sur lesquelles Hyun Ji a dessiné, c’était mignon de lui voir lui céder sa chambre, et saisir le prétexte d’un feu qui vire au vert pour lui prendre la main, c’était mignon de les voir s’amuser en faisant la vaisselle, et puis j’ai beaucoup ri à voir Bong Pal essayer d’appliquer les conseils de Chun Sang pour séduire Hyun Ji. Je me suis vraiment bien amusée cette semaine encore (j’ai même ri là où il fallait pas OTL...  genre à l’histoire tire-larmes de l’épisode 10… qui avait quand même le mérite de nous montrer Jin Yi Han, alors ça va ♥), et je ne voudrais pas que vous vous figuriez le contraire. Simplement, et c’est en partie pour ça qu’à la base je n’avais pas forcément l’intention d’écrire vraiment sur ce drama (car, comme je le disais, même si elles se voient de plus en plus, la série ne nous a pas pris en traître et les faiblesses étaient là dès le début) : comme je vous parle chaque semaine de la série, je me retrouve forcément à décortiquer un (tout petit) peu le tout (à mon niveau, quoi) et quand on décortique, on se rend forcément compte que c’est vraiment loin d’être full-proof tout ça. 

Mais c’est choupi quand même~

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

 

 

 

Uncontrollably Fucked Up

Episodes 11-12

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Pour commencer par ne pas spoiler :

C’est bien, cette semaine, j’ai eu envie de baffer un peu tout le monde, en fait. Alors certains plus que d’autres (dans la famille de Ji Tae notamment, mais aussi le manager de Joon Young), mais quand même. Et même Joon Young d’ailleurs. Pas trop fort, parce que j’aurais peur que ça le dérègle et qu’il tombe mort sur place (ON SAIT JAMAIS OKAY ?! LE WOOBIE EST FRAGILE DAMN IT), mais un peu quand même. Il y a quelque chose de bizarre qui se passe entre ce drama et moi. Cette semaine, je pense sincèrement que les épisodes avaient pas mal de faiblesses et commencent à rentrer dans la phase casse-gueule qui était certainement inévitable. Je ne dis pas qu’il n’y avait rien de bon cette semaine, simplement, je dois être sortie de la période « lune de miel » en quelque sorte, si bien que ces épisodes décevants m’ont encore plus agacée. Je n’aime pas le manque de « constance » de ce drama, qui se permet de balancer ses personnages dans tous les sens pour rallonger la sauce. Je me sens pas spécialement pris en traître car dès le début du drama je disais l’apprécier en attendant le moment où ça coincerait et m’inquiétais de la longueur de 20 épisodes, mais ça me contrarie quand même.

J’ai déjà parlé de Ji Tae qui fait des allers-retours tout le temps, mais cette semaine j’ai eu le sentiment que le drama nous arrachait des mains le jouet qu’il nous avait offert dans les épisodes 9 et 10 (de façon abrupte et pas pour de très bonnes raisons), et ça m’a méchamment agacée, sans compter qu’au niveau de la forme, je trouve également le drama moins solide. Mais à la fois, je suis ressortie de ces épisodes 11 et 12 avec le cœur vraiment serré, et une envie de pleurer assez triste (okay, j’avoue, enchainer sur un album de Nell n’a sans doute pas aidé… mais je l’ai mis parce qu’il correspondait à l’humeur sur laquelle m’avait laissée UF ! #déclinetouteresponsabilité #woobiemademedoit). Emotionnellement, je suis toujours très impliquée dans cette histoire et dans ces personnages, si bien que j’ai beau soupirer un peu sur certains passages, j’ai toujours envie de voir la suite, parce qu’il y a quelque chose de plaisant à « vider ses émotions » chaque semaine. Ce qui me rend triste par contre, c’est que pour la première fois depuis le début du drama, Suzy m’a agacée. Jusque là, ma sympathie naturelle pour cette actrice avait compensé les manques qui s’étaient déjà faits sentir, mais cette semaine, pour la première fois (sans doute parce que j’étais déjà agacée par le reste), j’ai eu un moment de « rah, mais ils ne pouvaient vraiment pas caster quelqu’un d’autre ? ». Ca m’a fait de la peine.  Et je suis désolée mais : OU EST PORORO DAMN IT ? T.T Bref, petite semaine~

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et maintenant, avec des spoils :

Bon. Par contre je commence ? Allez, par Ji Tae, tenez. Pour changer un peu ! On va dire qu’il l’a mérité cette semaine en plus. Pour être honnête, je me méfie un peu de lui, cela dit. Enfin pas du personnage, car je ne doute pas de sa sincérité du tout, mais plus de son évolution, parce que Ji Tae n’a pas été écrit de manière bien constante depuis le début du drama. Il a eu l’air de vouloir soutenir Eul, puis il s’est lancé à fond avec sa fiancée, puis il est revenu vers Eul mais en fait non, et bref, il n’avait pas l’air de bien vouloir trouver sa place. Cette semaine, cependant, il semble avoir véritablement pris position, s’opposant à son père à la fois en privé et en public. Donc j’ai bon espoir. Et tout aussi satisfaisant que ç’ait été de le voir enfin prendre position contre sa famille, je pense que ça l’était encore plus de le voir avouer la vérité à Eul, qui la pauvre, a été tenue dans le noir bien assez longtemps comme ça. Cela n’a pas été facile pour lui, mais il l’a fait, et puisque le grand truc récurrent autour du personnage était cette question de « prendre la main de No Eul ou la lâcher », pour le coup on peut dire qu’il l’a prise, et que cette fois-ci, il a effectivement tout risqué, et n’y va plus en demi-mesure. Plus ou moins. Parce qu’il y a quand même un « mais » dans tout ça. Forcément. Faut bien faire durer, j’imagine. Et pour moi le « mais » c’est qu’il n’ait pas réellement et clairement rompu ses fiançailles auprès de tout le monde, dont la fiancée elle-même (pour laquelle j’ai eu un vague moment de compassion je dois dire… mais surtout, le drama se met juste ça de côté pour pouvoir avoir des situations du genre de la fin de l’épisode 12 et ça m’énerve). Je ne suis également pas fan du fait qu’il ne dévoile pas l’identité de la coupable à No Eul, mais j’imagine qu’il se dit que ça ne servirait à rien. Cela dit, moi, trouver la coupable et rétablir la justice me semble largement plus sain et satisfaisant que d’aller sortir avec Ji Tae purement pour se venger. Parce que ça, ça ne profite réellement à personne : ça va énerver les parents de Ji Tae, oui…. et rendre sa mère plus vicieuse sans doute. Ca va aussi faire du mal à Ji Tae (qui n’a jamais non plus vraiment expliqué à No Eul pourquoi il s’était rapproché d'elle, et ça aussi, ça manque), peser sur le cœur de No Eul, et probablement blesser Joon Young (qui en ce moment n’est pas la grosse priorité de No Eul, okay, mais quand même). Encore une décision à la con juste pour créer des scènes tendues de fin d’épisode. Arf. MAIS… je suis quand même un peu fière de Ji Tae d’avoir enfin éclairci pas mal de points, quitte à ce que ça lui coûte.

Maintenant si l’autre tâche de Joon Young pouvait faire pareil, ce serait cool, parce que… rah. Il a trahi toutes ses promesses ! Il avait dit qu’il n’abandonnerait pas No Eul, il avait dit qu’il avait le droit d’aimer qui il voulait, et puis aussi qu’il ne serait pas triste et ne baisserait pas les bras, bordayl. Bon, le « baisserait pas les bras », c’était peut-être plus par rapport à sa maladie, okay, mais aussi parce qu’il avait No Eul. Le charme de Joon Young, en grande partie, c’est qu’il est direct. Les trois mois qu'il lui reste à vivre avant sa guérison miraculeuse lui ont vraiment clarifié les idées, si bien qu’il sait ce qu’il lui faut pour être heureux, et que jusqu’ici, malgré une petite tentative il y a quelques épisodes pour s’éloigner, il était plutôt du genre à poursuivre ces choses-là (pas juste No Eul donc, mais également la réconciliation avec sa mère, par exemple). Mais cette semaine, tout est foutu en l’air, comme ça, d’un coup. Et dans un sens, je comprends… Je comprends le regain de culpabilité de Joon Young on va dire (même s'il est écrit de façon un peu trop abrupt). Parce que les éléments que lui balance Ji Tae au visage (le fait qu’il est aussi le fils de Choi Hyun Joo, et l’histoire de la clé USB et de l’accident de voiture) n’ont rien de neuf, et Joon Young avait déjà fait le choix d’être avec No Eul malgré tout cela, mais comme il dit lui-même, il vient tout juste de réaliser à quel point Eul vit toujours dans ses cicatrices, et forcément ça ne peut que le secouer, et lui donner envie de tenir la jeune femme aussi loin de tout ce qui a rapport avec son passé, lui y compris, alors même qu’il serait prêt à se laisser crever de faim s’il ne peut pas la rejoindre (pas cool dude, va pas précipiter les choses, tu meurs déjà suffisamment vite comme ça, merde !). A la place, j’apprécie qu’il se bouge, aille confronter Choi Hyun Joon, et décide de rétablir la vérité et la justice : très bien. Mais il le fait avec le même égoïsme qui l’avait en partie empêché de prévenir No Eul de sa maladie, et j’ai détesté la façon dont il abandonne Eul sans un mot, alors qu’il doit bien savoir à quel point elle a besoin de soutien, surtout en ce moment. Ca m’énerve parce qu’on a passé quelques épisodes à faire que Joon Young se décide à être sincère quant à ses sentiments pour Eul, puis il a tout fait pour qu’elle le croit, il a tout fait pour qu’elle tombe amoureuse de lui, et alors qu’ENFIN elle a décidé d’être avec lui, BAM l’épisode d’après, tout se casse la gueule. A partir de maintenant, toutes les petites choses qui me faisaient grimacer à la base, vont certainement me faire grimacer encore plus. Pourquoi personne ne veut COMMUNIQUER ? Bordayl. Alors que ça fait clairement du bien ! Y a qu’à voir Joon Young et sa mère.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Ca, c’était le petit moment « communication » satisfaisant pour le coup. Alors, il avait aussi quelque chose de frustrant au début, surtout à cause du piédestal sur lequel Young Ok a mis Choi Hyun Joon. A la limite, bien que j’ai trouvé super injuste la façon dont Joon Young sort à sa mère « tout est de ta faute » (parce que : non. Tout simplement.), je l’ai plutôt bien vécu parce que j’ai peu de compassion pour Young Ok, qui s’apprêtait à ré-enfermer son fils à ce moment-là du drama, un fils qu’elle a renié pendant cinq ans à cause, à la base, de l’image idéale qu’elle se fait d’un type qu’elle a pas vu depuis des années. Et même quand Joon Young lui explique ce que Choi Hyun Joon a fait, elle ne veut pas le croire, s’entêtant dans son idée. Encore une fois, c’est pas que je ne comprenne pas, parce qu’elle a en gros bâti toute sa vie (et celle de son fils) autour de son illusion, si bien que c’est difficile de la voir attaquée aussi de front, mais ça veut pas dire qu’il faille que je la prenne en pitié quand elle met cette illusion au dessus du bien-être de son gosse qui était au sol y a pas deux minutes à la supplier de l’aider. Donc c’était frustrant. Mais Young Ok a fini par écouter ce que raconte Yoon Young et surtout, la vérité est enfin dite, elle sait enfin pourquoi son fils a laissé tomber ses études pour devenir procureur. Et ça, ça fait drôlement du bien, et ça veut dire aussi qu’ils vont enfin pouvoir continuer à communiquer sans tous leurs malentendus. Déjà, Young Ok commence à apporter à manger à son fils ! Elle n’arrive pas encore à sonner à la porte, mais il y a quand même un gros déblocage d’exécuté, et OUF. Donc si Joon Young pouvait se rendre compte que dire les choses c’est cool, ce serait bien qu’il applique ça à sa situation avec Eul et arrête de prendre des décisions de son côté, tirant la jeune femme à lui pour mieux lui briser le cœur au final, sans rien lui dire. Tu crains, Shin Joon Young. Et si encore il se contentait de craindre, ça irait (enfin ce serait agaçant quoi, mais ça irait), mais en plus il craint de manière qui ne cadre pas, selon moi, avec ce qu’était devenu le personnage, et donc ça pue le « omg, must create conflit to have 20 episodes ! », ce qui est sans doute le pire du problème.

Pauvre Eul, en attendant. Je suis pas fan de sa décision de sortir avec Ji Tae par vengeance (je ne suis pas certaine qu’elle soit encore sérieusement en place, heureusement), mais sinon, pauvre Eul. Elle s’est sentie tellement abandonnée ! Et je vous avoue qu’elle m’a un peu brisé le cœur dans sa cellule de prison, à imaginer les kilomètres entre elle et Joon Young et toutes les raisons pour lesquelles il pouvait être en retard. Elle était tellement persuadée qu’il allait venir la chercher. Et même si je n’ai vraiment pas aimé le coup de « Il arrive à la trouver, mais omg c’était juste un rêve en fait » parce que c’est de la manipulation basse et que j’ai tendance à mépriser ce genre de twists scénaristiques à moins qu’ils soient vraiment bien utilisés et justifiés, ce rêve est au moins très révélateur du fait qu’à présent Eul croit (enfin... croyait) en Joon Young et se repose sur lui (ce qui continue de retourner les situations puisqu’à présent c’est elle qui le supplie de la croire), ce qui rend la trahison d’autant plus douloureuse. Entre ça et les révélations de Ji Tae, je ne suis honnêtement pas convaincue qu’elle ne devrait PAS partir à l’étranger et dire lolfuckyouandbye à tous ces gens qui lui mentent, parfois sous le prétexte que c’est pour son bien, et parfois pas (le résultat est en gros le même de toute façon). Le souci étant que si elle s’en va, Jik aussi, et il faut que Jik soit dans le même pays que Haru pour que ces deux-là puissent continuer à m’offrir ma dose de choupisme hebdomadaire.

Jik, c’est un peu mon petit rayon de soleil dans toute cette merde où tout le monde patauge (en partie parce que l’Univers leur en veut, et en partie parce qu’ils sont apparemment pas assez courageux/trop allergiques aux mots pour se DIRE!LES!CHOSES!BORDAYL!). Il joue aussi sur la corde sensible un petit peu : quand il est tout inquiet pour sa sœur et nous sort son, dans un rendu approximatif, « A travers toutes les épreuves, je n’ai jamais vu ma sœur pleurer… Si je la vois pleurer maintenant, je pense que ça va me rendre dingue. », j’ai failli craquer… à la place j’ai craqué en voyant Eul se forcer à sourire pour ne pas l’inquiéter. Mais bref, même si Jik joue un peu sur ma corde sensible parce que son affection et son inquiétude pour sa grande sœur font du mal au marshmallow fondu que j’ai à la place du cœur, il reste quand même ma source de choupisme dans ce drama, et rien ne m’a donné plus de joie cette semaine que de voir Haru reconnaître (avec réticence un peu) qu’elle a le béguin pour Jik (normal), et Jik être complètement non-intéressé (pour le moment, pour le moment). Ca me rend triste de me dire qu’ils sont dans des familles ennemies et que tout ce choupisme va sans doute vivre des jours sombres (surtout maintenant que la vipère qui sert de mère à Ji Tae menace de s’en prendre à Jik… vous-ai-je déjà dit que je la haïssais ? Parce que je la hais), mais en attendant, je profite, je profite.

Bref. J’en suis là. J’ai toujours envie de voir la suite, parce que j’aime bien m’en prendre « en plein dans les feels », comme dirait l’autre, et aussi parce que Jik, Woobie, Lim Joo Hwan, tout ça… mais je pense que nous avons atteint ce moment où le drama commence à se casser la gueule. J’espère me tromper ^-^

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

 

 

 

W

Episode 7

 

Eh oui, un seul épisode pour W cette semaine~ Foutus JO, tss.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Donc, d’abord, pour ne pas spoiler :

Mais c’est toujours aussi chaud de causer de ce drama sans spoiler… pour résumer cela dit : ça va toujours très bien entre le drama et moi. Cet épisode était étrange cela dit. Il s’y dit des choses, et on a pas mal de réponses, mais à la fois, j’ai eu le sentiment de regarder un épisode un petit peu de « entre deux ». Comme s’il ne se passait pas tant de choses que ça mais que cet épisode se contentait de joindre (avec plus ou moins de succès) ce qu’il y a eu avant à ce qui nous attend. Et pourtant, il se passe des trucs. Et j’ai beaucoup aimé les regarder ! Drôle de sentiment. Je me demande si ce n’est pas juste dû au fait que cette semaine on n’a eu qu’un épisode, si bien que la semaine a été moins riche que les semaines précédente et m'a laissée sur ma faim. Je veux dire, en général j'ai déjà toujours envie d'en voir plus, alors si en plus on ne me donne que la moitié de ma dose, hein !

Bon, et puisqu’on parle de drôles de sentiments, je pense que j’ai un sérieux problème de Poupinette Jong Suk. En général, bien que je sois une grande fangirl assumée, j’estime quand même avoir un certain degré de lucidité, mais cet épisode m’a révélé que quand on en arrive à la Poupinette, ma rationalité s’en prend un peu plein la gueule. A un moment donné, j’ai quand même été tellement jalouse de l’actrice principale que j’ai hésité à arrêter de regarder l’épisode… Je l’ai pas fait, mais autant il m’arrive d’envier une actrice, ou un personnage à la limite, autant c’est largement plus rare que ça me donne envie de cliquer sur « stop » (tout en ayant aussi envie de revoir certaines scènes quinze fois, car je ne suis rien sinon un gros concentré de contradictions, comme tout le monde :D). Je vous avoue que j’ai un peu froncé les sourcils en me jugeant toute seule sur ce coup-là. Bref. « Je m’appelle Mila, et j’ai un problème » en gros. Mais ça m’empêchera pas de regarder la suite, parce que si j’étais raisonnable, ça se saurait~ et puis j’ai besoin de ma dose de Poupinette aussi.

Enfin, pour revenir au drama, si je suis honnête, le rythme est tellement rapide, que je trouve que l’écriture ne laisse pas le temps aux choses d’avoir suffisamment de poids. C’est rattrapé par l’OTP adorable, les performances, le fun général, et les concepts addictifs, mais je regrette quand même un petit peu que le drama ne soit pas plus béton au niveau de l’écriture également. Enfin, je pleure quand même de pas avoir la suite, donc j’imagine que ça va plutôt bien, haha.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et maintenant avec des spoilers (et les images spoilent aussi donc si vous voulez complètement vous préserver, je vous conseille d’arrêter votre lecture ici^^) :

Comme je le disais, cette semaine, ça a été la grande tristesse parce que j’ai découvert l’étendue de mon problème « Lee Jong Suk », et que j’ai été privée d’une heure de sa présence à mon écran. Je ne vais pas vous mentir les gens, j’ai hésité à sacrifier une peluche aux Dramagods pour qu’ils m’accordent l’épisode 8. MAIS RAH AUSSI CES BAISERS. Cela ne se fait pas de me mettre ça sous les yeux, moi qui ai une vie si tristement dépourvue de toute Poupinette. Arf. Et donc, je les ai regardés dix fois. Oui, j’ai hésité à arrêter l’épisode, mais d’un autre côté : les lèvres de la Poupinette Jong Suk. J’ai une volonté … faible. En fait, j’ai pas de volonté. Donc j’ai perdu contre l’appel des lèvres de la Poupinette, et au bout de la dixième fois, ma jalousie a disparu, parce qu’à ce stade mes pensées étaient réduites à un retentissant « kyah ». Cela dit, quand j’ai rebooté mon cerveau, je me suis rendue compte que j’étais un peu partagée sur cette scène, et sur la romance en général. Entendons-nous bien, j’ai trouvé cette scène du « je t’aime », suivi de ces baisers, hypra-satisfaisante pour des tas de raisons, et principalement trois :

(1) Les lèvres de la Poupinette (je l’ai déjà dit, mais j’aime bien réitérer parce que ça me fait parler des lèvres de la Poupinette, et donc y penser)

(2) Yeon Joo avait déjà dit « Je t’aime » à Kang Chul deux fois (comme nous l’a rappelé le drama via des flash-backs assez peu subtils), il avait prédit que la troisième fois il se laisserait avoir, on avait tous prédit que cette fois-là Yeon Joo serait sincère, tout le monde avait raison, et c’était agréable d’avoir la culmination de cette petite chose récurrente.

(3) Ce passage a répondu à une question importante, à savoir celle de « quand Yeon Joo rentre-t-elle dans le manhwa ? ». Et apparemment, c’est lorsque Kang Chul pense à elle. Ce qui est tout joli, parce que ça veut dire qu’elle a été sa dernière pensée avant de "mourir", et sa première pensée en se réveillant. Après, pour moi, ça pose quand même des questions : ne pensait-il pas à elle, par exemple, après l’épisode « gifle/baiser/disparition » ? Cela me parait vague comme règle, j’ai le sentiment qu’elle aurait dû apparaître plus souvent du coup, et ça me fait un peu le même effet que le « à suivre » qui, selon les règles établies, aurait du apparaître plus d’une fois. Néanmoins c’est une jolie découverte.

Et en général, comme je le disais, je suis contente que leur relation résiste aux évènements… mais je trouve aussi, parce que je suis une chieuse comme ça dans la vie, qu’elle avance un peu trop vite, au point que ça ne sonne pas supra naturel et qu’avec des acteurs moins adorables ensemble, ça ne passerait pas forcément. Je suis ravie qu’ils sachent faire la part des choses, que Yeon Joo veuille sauver la vie de Kang Chul, et que Kang Chul sache la distinguer de son père, mais les « je t’aime » sont venus un peu rapidement à mes yeux. Le mec a quand même tiré sur son paternel dans le dernier épisode ! Et bien que j’adore les regarder s’embrasser et être absolument craquants ensemble, il y a une part de moi qui regrette qu'une partie de la gravité de la situation semble avoir été zappée. Comme je le disais, le drama ne donne pas tout son poids aux situations et aux conflits, et je pense que c’est un effort pour garder le drama léger, fun et rapide, ce qui fait en partie son succès, mais d’un autre côté, niveau écriture, ça créé une superficialité regrettable qui empêche le drama d’atteindre le niveau supérieur.

Bien sûr, cela dit, si on m’offrait la chance d’embrasser la Poupinette, je la saisirais aussi. En plus, pour Yeon Joo c’était véritablement embrasser l’homme de ses rêves, vu que le drama nous confirme que c’est bien comme ça qu’elle l’a créé (et bordel, elle sait dessiner la demoiselle o.o). J’ai été légèrement perturbée, par contre, par le changement d’actrice. Il y avait un souci dans la chronologie non ? Parce que Yeon Joo-enfant avait créé Kang Chul, on la voyait déjà le dessiner avec le flingue et tout. Et elle est enfant quand son père commence à le dessiner avec les traits de Jong Suk. Mais après on la voit créer le personne en tant qu’ado ? Ze fuck ? J’ai zappé quelque chose ? Enfin l’essentiel c’est que le drama nous ait bien confirmé que Kang Chul a été créé par Yeon Joo, ce qui veut dire qu’elle a son destin entre les mains, et que le destin en question y est certainement mieux qu’entre celles d’Oh Sung Moo.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

En tout cas, j’étais contente de retrouver le monde du manwha, car je le préfère, ne serait-ce que parce que c’est fun d’en découvrir les règles (une petite touche que j’ai trouvée sympa par exemple : quand Kang Chul allume la radio, il tombe directement pile sur l’info dont il a besoin), mais aussi parce qu’on y retrouve Do Yoon, et que j’aime Do Yoon. Le drama est très centré autour de l’OTP, les personnages secondaires ne sont pas trop développés, mais certains sont très sympathiques, et Do Yoon fait partie de ceux-là. Le pauvre est tout perturbé cette semaine, parce qu’il a vu So Hee commencer à disparaître ! Et… forcément. Cette semaine, en fait, on a eu deux gros chocs je pense : l’homme à la capuche qui s’adresse à Kang Chul, et le début de disparition de So Hee. Qui découlent en fait de la même chose : le fameux "set-up" des personnages.  La semaine, à propos de l’homme à capuche, j’écrivais : « Et maintenant, nous avons donc le méchant sans visage, et je suis très intéressée de savoir s’il a une véritable identité (genre, dans un twist, s’il pourrait être quelqu’un que les leads connaissent, ou en tout cas un type avec une histoire) ou bien s’il s’agit juste d’un « concept ». Après tout Sung Moo l’a créé sans visage, avec la capacité d’apparaître et disparaître n’importe où, et une seule motivation : tuer Chul et les gens qui en sont proches ». Pour le moment, il semble que le drama emprunte la seconde direction (la première n’est pas exclue cela dit, car même si le méchant n’a pas forcément d’identité pour le moment, ça ne veut pas dire qu’il n’en aura jamais). Parce que le fait est qu’avec ou sans identité, cet homme existe, et il a une motivation, un set-up. Ce même set-up qui fait à présent défaut à So Hee, qui a perdu sa raison d’exister lorsqu’elle a perdu le statut d’héroïne. Je me demande si l’ami ex-policier de Kang Chul aurait connu la même menace de disparition, après que Chul ait décidé d’abandonner le projet W, lui ôtant ainsi sa raison d’exister dans le manwha ? Enfin, on le saura jamais, vu que l’homme à la capuche s’est manifesté, et que Chul aura à nouveau besoin de ce personnage-là, mais j’imagine que c’est ce qui se serait passé. En tout cas, j’ai super hâte de voir ce qu’il va se passer de ce côté-là ! Et j’ai adoré voir aussi un bout de la crise existentielle de Kang Chul tandis qu’il se retrouve face à des gens et des endroits dont il a vu les « croquis », dont il sait la véritable nature à présent.

Bref. Vivement la suite. Je sais que cette semaine (et les semaines précédentes un peu aussi) j’ai soulevé mes soucis avec l’écriture, et il y en a (à mes yeux). J’ai le sentiment, en fait, de voir une sorte de mix entre Nine et Queen In Hyun’s Man. Pas au niveau des histoires/contextes réellement, mais plus dans le côté « deux personnages de mondes différents entament une romance qui progresse rapidement et facilement (QIHM) dans un drama au concept élaboré qui multiplie les retournements de situation (Nine) ». Et c’est addictif de voir l’un dans l’autre, mais si le mix est particulièrement fun et entrainant, il n’est pas parfait, et la romance était plus naturelle dans Queen In Hyun’s Man (en partie parce qu'ils avaient à gérer des mondes différents mais pas de conflits entre eux, ce qui permettait à leur attirance d'évoluer facilement) tandis que les implications du concept élaboré étaient mieux développées dans Nine. C’est dur d’avoir le cul entre deux chaises en même temps, et dans l’ensemble, W s’en sort quand même bien. Et je n’aimerais pas que vous m’imaginiez autrement que guettant chaque sortie, parce que c’est ce que je fais. Oui, cette semaine, je me suis mise en retard dans mon travail pour regarder l’épisode 7 (et dix fois certaines scènes), oui j’ai absolument fondu lorsque les tous premiers mots de Yeon Joo à Kang Chul en le retrouvant ont été « Est-ce que tu vas bien ? », oui j’ai beaucoup ri aux choix de romance proposés à Yeon Joo (qui, je suis désolée, voulait la 4 inconsciemment… et Chul aussi, et moi aussi, mais de façon largement plus consciente :P), à sa fouille dans les caleçons de son nouveau mari, et j’ai craqué quand il lui attache les cheveux, je suis devenue tel le hamster face à la scène de lecture sur le lit, et je me suis largement éclatée. Les imperfections sont là (notamment, le laxisme dans les règles de l'univers de la série n'est pas une bonne chose)  mais ce drama est particulièrement divertissant, et la semaine prochaine me parait bien trop loin (et d’après la preview, elle va être raide aussi).

Arf. Moar. Plize ? :(

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

 

Sur ce les gens, c’est tout ce que j’avais à raconter cette semaine~

Donc je vous souhaite une bonne fin de week-end ♥

 

Ja !

 

Tag(s) : #Cernes sur petit et grand écrans, #Bring it on, ghost !, #Uncontrollably Fond, #W

Partager cet article

Repost 0