Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2015

Réalisé par One Hitoshi

D’après le manga d’Ohba Tsugumi & Obata Takeshi

 

Avec :

Sato Takeru >>> Mashiro Moritaka

Kamiki Ryunnosuke >>> Takagi Akito

Komatsu Nana >>> Azuki Miho

Yamada Takayuki >>> Hattori Akira

Kiritani Kenta >>> Fukuda Shinta

Arai Hirofumi >>> Hiramaru Kazuya

Minagawaa Sarutoki >>> Nakai Takuro

Kudo Kankuro >>> Taro

Lily Franky >>> Sasaki

Somentani Shota >>> Niizuma Eiji

 

Dontesque ?

Deux lycéens, l’un doué en rédaction et l’autre en dessin, décident de créer leur propre manga, avec pour but de décrocher une publication dans le célèbre magazine SHONEN JUMP.

 

~oOo~

Il y a quelques années, j’avais tenté de lire le manga Bakuman, mais je dois bien avouer que je n’étais pas allée très loin, car les dessins avaient beau me plaire, le manga n’avait juste pas réussi à m’accrocher. Cela dit, le film a toujours été sur mon radar malgré tout, et il l’a même été de plus en plus au film du temps, et ce pour trois raison : (1) Le réalisateur a réalisé les dramas River’s Edge et Mahoro Ekimae Bangaichi, or si j’ai moins aimé le premier que le second, les deux m’avaient visuellement beaucoup plu (2) J’aime bien le thème… c’est ça à la base qui m’avait fait tenter le manga d’ailleurs (2) Sérieusement, vous avez vu le casting ? Sato Takeru et Kamiki Ryunnosuke, dans les rôles principaux, suffiraient déjà à me motiver, mais ajoutez Yamada Takayuki, Sometani Shota et Kiritani Kenta dans l’équation et c’est bon, je ne me sens plus. Donc forcément, il allait de soi que j’allais regarder ce film un de ces jours. En vérité, je l’avais même prévu pour une Semaine Anniversaire, mais au final la SA en question ne s’est jamais faite, et donc j’ai décidé de regarder le film ce mois-ci, et de vous en parler aujourd’hui. J’ai même l’intention de vous le conseiller, parce qu’il m’a vraiment plu !

Et histoire de commencer par là : oui, le casting fait beaucoup pour le film, nous permettant vraiment d’apprécier les personnages. Qu’on s’entende bien, les personnages à la base sont très appréciables. En fait, c’est même quelque chose que j’ai particulièrement aimé dans ce film : la grosse majorité des personnages sont sympathiques. Même les « antagonistes ». Je ne sais pas vraiment si on peut les appeler comme ça, mais le rival de nos deux mangakas (interprété par Sometani Shota, donc… et c’est toujours une bonne chose) n’avait rien de détestable du tout (au contraire), et même l’éditeur en chef qui met parfois des bâtons dans les roues de nos protagonistes est un homme raisonnable qui ne joue pas les « méchants » (pour être honnête, y a même un stade où il veut empêcher notre personnage principal de dessiner et où j’étais plutôt d’accord avec lui). Les personnages sont généralement sympathiques, qu’il s’agisse de l’éditeur interprété par Yamada Takayuki qui semble sincèrement vouloir voir nos deux talents réussir, ou des différents mangakas que rencontrent nos deux héros (le reclus dépressif qui dessine des mangas comiques est mon favori, je pense… mais l’emporté interprété par Kiritani Kenta m’a fait rire également à se faire tabasser pour mieux dessiner ses scènes de combats). Simplement, ils ne sont pas vraiment *développés*, on va dire. Par exemple, le personnage féminin principal n’est rien de plus qu’un idéal pour le héro, et bien qu’elle ait des rêves et que je me réjouisse qu’elle aille vers ses objectifs, elle passe surtout ses scènes à poser et servir d’idée de perfection, en gros.

Et même du côté des deux personnages principaux, Mashiro et Takagi, finalement il n’y a que Mashiro qui ait droit à un peu de « background », grâce à tous les très jolis flash-backs avec son oncle (interprété par Kudo Kankuro, ce qui fait toujours plaisir…) qui expliquent, dans une ambiance toute douce et mélancolique qui m’a beaucoup plu, d’où est née l’envie de dessiner de Mashiro, et pourquoi ça devient une telle obsession petit à petit. Mais Takagi, lui, sort un peu de nulle part, et la collaboration entre les deux garçons s’installe à la vitesse grand V. Même après ça, on n’a pas dans de contexte que ça (par exemple on ne voit jamais leurs parents ! Alors que vu certaines situations, on se dirait qu’ils auraient une opinion) et bref, les personnages sont hauts en couleur et facilement identifiables, mais pas exactement « fournis », si bien qu’avoir un bon casting immédiatement sympathique, ça aide. Ils font vraiment marcher leurs personnages, et Kamiki Ryunnosuke et Sato Takeru, en particulier, ont beaucoup d’énergie et vendent bien la dynamique qu’il y a entre Mashiro et Takagi. J’avais envie de les voir réussir.

[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。
[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。
[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。
[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。[L'encre dans les veines] Bakuman  バクマン。

Niveau histoire, le film est plutôt direct, on ne se demande pas vraiment où il va aller, et il ne prend pas de détours trop compliqués. En fait, l’histoire paraît parfois même un peu simple et rapide, même s’il y a des efforts de faits. Je dirais que la fin rattrape un peu le côté prévisible, tandis que la simplicité du scénario n’est pas vraiment un problème de toute façon, parce qu’il y a toujours quelque chose de prenant, pour moi, à voir une histoire d’underdogs (pourvu que les underdogs en question soient attachants, bien sûr, et c’est le cas ici), et parce que, quand c’est exécuté comme il faut, je suis faible face aux grands moments de soutien amical. Et puis, encore une fois, j’aime le thème de base. Ca m’intéressait de voir un manga naître et grandir, et vu que j’adore regarder les gens dessiner (les vidéos de dessin sur youtube font mon bonheur), forcément, j’étais aux anges. J’aimais même juste entendre le bruit de la plume sur le papier qu’on entendait beaucoup. Et bien que le film m’ait largement convaincue que le métier de mangaka est un véritable enfer, j’ai senti un amour du support dans ce film, et c’était très plaisant. Cela dit, je ne dirais pas que l’histoire est le principal attrait de ce film qui, pour moi, se situait surtout au niveau des personnages, du casting, et juste de l’ambiance.

Il y a des défauts, je trouve, au niveau du rendu visuel du film. Parfois, par exemple, des scènes en slow-motion s’éternisent un chouïa trop, et  il y a aussi une scène de bataille en CGI vers les 2/3 qui peine à convaincre et dure, elle aussi, un peu trop longtemps… mais dans l’ensemble, j’ai vraiment aimé la présentation de ce film. J’ai trouvé que le réalisateur arrivait à faire vivre les pages du manga de nos deux créateur pendant leur processus de création, et j’ai également trouvé que le film  arrivait joliment à être à la fois dynamique et très calme. On sent que c’est une adaptation de manga dans la composition de certains plans qui rappellent justement des cases de manga, et c’est très bien (d’autant plus à cause du thème de l’histoire), mais on n’y retrouve pas trop la surenchère qui va souvent de pair avec ce genre de projets. Surenchère qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose, hein ! Elle peut même très bien marcher, mais dans ce film, j’ai vraiment apprécié l’ambiance posée qui, de temps en temps, m’a un peu mise la larme à l’œil (je sais que je dis souvent ça, mais c’est toujours vrai… je suis juste du genre sensible). C’est un très joli film, qui peut se montrer plein de dynamisme mais également proposer de belles scènes presque silencieuses qui laissent place à l’émotion.

Au final, je n’ai toujours pas lu le manga, et je ne le lirai probablement pas dans l’immédiat (il ne faut jamais dire « jamais » après tout !), mais le film en lui-même, est un film qui m’a plu. Ce n’est pas un chef d’œuvre qui va changer ma vie, et notamment je pense qu’il y aurait eu moyen de donner plus de contexte aux personnages, et d’arranger le rythme de certaines scènes, mais dans l’ensemble, je me suis attachée aux personnages, j’ai aimé le casting, j’ai adoré l’ambiance du film, et bref, c’était très agréable à regarder~

Tag(s) : #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #Japon, #Bakuman, #2010s, #2015, #One Hitoshi, #Ohba Tsugumi, #Obata Takeshi, #Adaptation, #Sato Takeru, #Kamiki Ryunnosuke, #Komatsu Nana, #Yamada Takayuki, #Kiritani Kenta, #Arai Hirofumi, #Minagawaa Sarutoki, #Kudo Kankuro, #Lily Franky, #Sometani Shota, #Amité, #Tranche de vie, #Coming of age, #Comédie

Partager cet article

Repost 0