Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2010

Réalisé par Lee Joon Ik

Ecrit par Jo Chul Hyun, Oh Seung Hyun & Choi Suk Hwan

D’après le manhwa de Park Heung Young

 

Avec :

Baek Sung Hyun >>> Kyeon Ja

Hwang Jung Min >>> Hwang Jeong Hak

Cha Seung Won >>> Lee Mong Hak

Han Ji Jye >>> Baek Ji

 

 

Dontesque?

Fils illégitime d’un noble et d’une courtisane, Kyeon Ja a été rabaissé toute sa vie, et vit sans but, mais lorsque son père est assassin par Mong Hak, un épéiste dangereux qui mène une véritable révolte à travers le pays, Kyeon Ja se trouve un objectif : venger son père en tuant son assassin. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire.

 

~oOo~

Cha Seung Won et des épées.

 

Qui a besoin de plus, pas vrai ? Enfin pour lancer un film, c’est-à-dire. Parce qu’après, malgré tout l’amour que je porte à Cha Seung Won (et aux épées j’imagine), je ne me vois pas regarder une heure de cet acteur assis dans une pièce à côté d’armes. Même s’il les manipule, ça fait mince. A la limite, selon ce qu’il porte ou pas (surtout « pas ») on pourrait peut-être s’arranger, mais quand même, c’est mieux s’il y a des trucs à côté. Mais bref, en tant que motivation à regarder un film, Cha Seung Won en épéiste, ça marche. D’autant qu’en plus, il se trouve que Blades of Blood est réalisé par Lee Joon Ik, également réalisateur du Roi et le Clown dont j’ai un bon souvenir (flou le souvenir, mais bon), donc c’était d’autant plus encourageant. Et en lançant effectivement le film, j’ai découvert que Hwang Jung Min et Baek Sung Hyun étaient également de la partie, alors que demander de plus ? Enfin, si, j’aurais pu demander à ce que quelqu’un rase Baek Sung Hyun à la limite. Non parce que la moustache là :

 

 

… c’est un coup à nous brouiller Sung Hyun, tu t’en rends compte, pas vrai ? Quand je pense qu’en plus il y a des irresponsables qui veulent l’encourager à continuer dans ce sens-là.

 

 

MALHEUREUX !

 

Mais quelque part, vous vous doutez (peut-être) que l’histoire du film n’est celle de la quête de Sung Hyun pour faire pousser une moustache qui finit tragiquement (pour lui, moi j’estime que c’est un happy end) rasée à la « blade/lame » d’un rasoir qui dérape un peu, et se retrouve donc couvert de « blood/sang ». En même temps, vous avez (normalement) lu le synopsis donc vous trichez un peu. Okay, okay, causons du film. Le truc c’est qu’honnêtement, je l’ai trouvé assez peu remarquable. Il y a des choses que j’aime bien dedans (pas la moustache), mais dans l’ensemble, c’était plutôt décevant comme long métrage. Cela dit, parce que dans la vie je suis positive comme ça, commençons par ce que j’ai aimé.

Essentiellement, c’est la relation entre Kyeon Ja (le personnage de Baek Sung Hyun donc) et Hwang Jeon Hak (l’épéiste aveugle interprété par Hwang Jung Min) qui m’a parlé, tandis que le second, sous couvert de le balader dans tous les sens, apprend à se battre au premier après lui avoir sauvé la vie, afin que Kyeon Ja puisse venger son père. Bon, honnêtement, je trouve que les choses de ce côté-là avancent un peu vite cela dit. C’est-à-dire que les liens qui se tissent entre les deux m’ont paru naître un peu vite, et que j’ai eu du mal à croire à l’évolution de Kyeon Ja, à son amélioration au combat. En fait, lorsqu’il se bat réellement pour la première fois après avoir suivi Jeon Hak un moment, il est très étonné de constater qu’il arrive à se débarrasser de ses adversaires (et ça créé un moment potentiellement intéressant parce qu’il tue des gens, et ne s’était pas rendu compte jusque là qu’il avait le pouvoir de le faire, si bien qu’il est dépassé), et j’étais étonnée avec lui. La progression n’est pas très naturelle on va dire. Mais, déjà, il y a plusieurs scènes entre ces deux-là qui m’ont fait sourire, ils avaient une dynamique amusante, et qu’elle soit un peu rapide ou pas, au moins il y avait une progression, et on ne peut en dire autant de quasiment aucune des relations entre les personnages de ce film. A la limite peut-être entre Kyeon Ja et Baek Ji (qui est la gisaeng amoureuse de Mong Hak, l’homme qui a tué le père de Kyeon Ja)… et il se trouve que ça a été mon élément favori numéro 2. En partie parce que Han Ji Hye a du charisme, mais aussi parce qu’encore une fois, même si elle était résumée à quelques scènes, on pouvait sentir une évolution dans leur rapport tandis qu’ils se prenaient d’affection l’un pour l’autre, tout en étant enfermés dans un conflit insoluble : Baek Ji suit Kyeon Ja tandis qu’il poursuit et cherche à tuer l’homme qu’elle aime plus que sa propre vie, après tout. Mais à la fois, une partie d’elle sait certainement que Mong Hak doit être arrêté, tandis que Kyeon Ja ne peut détester Baek Ji, parce qu’elle est la première personne (du moins on le suppose) à s’être moquée de savoir s’il était un bâtard ou pas. Je ne dis pas que leur relation m’a prise à la gorge, essentiellement parce que le film ne va pas au fond des choses, mais je m’en préoccupais quand même un peu.

[Un truc en rapport avec la lune apparemment] Blades of Blood  구르믈 버서난 달처럼[Un truc en rapport avec la lune apparemment] Blades of Blood  구르믈 버서난 달처럼
[Un truc en rapport avec la lune apparemment] Blades of Blood  구르믈 버서난 달처럼
[Un truc en rapport avec la lune apparemment] Blades of Blood  구르믈 버서난 달처럼[Un truc en rapport avec la lune apparemment] Blades of Blood  구르믈 버서난 달처럼

Et c’est à peu près tout ce qui me gardait devant ce film. De temps en temps une scène d’action sortait un peu du lot, mais honnêtement, la plupart du temps, j’ai trouvé les combats assez peu impressionnants, d’autant que certains n’étaient pas filmés de manière à ce qu’on en profite de toute façon. Mais le gros problème du film, c’est que c’est le bordel. Ou plus exactement qu’il est trop chargé. Parce qu’en vérité, on comprend très bien ce qu’il se passe, ce n’est pas dur de démêler qui sont les personnages, quelles sont leurs motivations, et quel est le contexte. Le film ne m’a jamais semblé difficile à suivre du tout, mais en revanche (et je me demande si c’est un cas de « ils ont trop voulu garder de ce qu’il y avait dans le manhwa »… mais comme j’ai pas lu manhwa, je ne me prononce pas) il semblait s’embarrasser de choses inutiles. Notamment cette histoire d’invasion Japonaise qui allait arriver ou pas. Ce n’était pas indispensable, et tant qu’à faire, le film aurait aussi bien fait de passer du temps à nous parler de Mong Hak, parce qu’il y avait un gros souci de ce personnage. Cha Seung Won est un acteur que j’apprécie beaucoup, et il n’est pas en faute dans ce film, mais son personnage parait bien trop rigide, pas assez développé. Son histoire avec Baek Ji est complètement dénuée de sentiments de sa part (en même temps ils partagent deux scènes au total), et le film, si j’en crois la fin, veut en faire un personnage complexe pour lequel on ressente quelque chose, mais la sauce ne prend jamais réellement. Il manque trop d’humanité. Je pense comprendre ce que le film voulait nous proposer, mais je n’ai pas eu le sentiment qu’il y arrivait, et ça gâche en grande partie la conclusion. Qui n’avait vraiment pas besoin de ça d’ailleurs, parce que c’est un beau bazar cette conclusion. En mettant de côté le fait que j’ai ri à un moment où je ne saurais sans doute pas dû (cela m’est arrivé une ou deux fois dans le film… je m’en suis voulue, mais mettons que les acteurs ne surjouaient parfois pas de la meilleure façon à mes yeux… surtout Baek Sung Hyun d’ailleurs), cette conclusion part en sucette, et l’image figée sur laquelle se termine le film m’a semblée « cheesy » à mourir (la chanson était jolie par contre).

En clair, ce n’était pas bien folichon tout ça. Au niveau du spectacle, il n’y a rien de si impressionnant que ça à se mettre sous la dent, et au niveau des personnages, même les plus développés semblent un peu résumés, si bien que l’émotion ne prend pas des masses. Bref, y a mieux, donc autant aller voir mieux, hein ! Tant qu’à faire…

LOL j'adore cette bande-annonce parce que je pense que la voix-off n'a pas vu le film.

Tag(s) : #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #Corée du Sud, #Blades of Blood, #2010s, #2010, #Lee Joon Ik, #Jo Chul Hyun, #Oh Seung Hyun, #Choi Suk Hwan, #Park Heung Young, #Adaptation, #Baek Sung Hyun, #Hwang Jung Min, #Cha Seung Won, #Han Ji Hye, #Historique (ou "historique"), #Action, #Drame, #Tragédie, #Coming of age, #Vengeance

Partager cet article

Repost 0