Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour lire sur les épisodes 1 à 8: ICI

 

 

 

EPISODES 9 & 10

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Pour commencer sans spoiler qui que ce soit :

T______________T

Fuck everything.

Revenir aux dramas était une idée de merde.

Mon cœur est brisé.

Au revoir.

 

Bon.

Mais pour de vrai : T___T J’ai besoin d’une licorne très vite, parce que forcément, Shin Joon Young souffre un peu plus à chaque épisode qui passe, et moi j’ai du mal à l’encaisser. Donc parlons d’autre chose.

Ironiquement, cette semaine, j’ai eu mon petit souci avec l’utilisation de la musique dans ces épisodes ! Je ne sais pas vraiment si ça venait d’un changement dans le drama cela dit. Je crois plutôt que c’est parce que, ce coup-ci, j’ai dû regarder le drama avec un casque, ce que je ne fais généralement pas à moins de vouloir profiter d’un OST justement, si bien que j’ai plus entendu la musique, parce que (je ne sais pas pourquoi, je suis nulle en technologie) quand je mets mon casque la piste « musique » est plus forte. En tout cas, il y a une scène où quelqu’un se précipite à l’hôpital qui m’a été gâchée par la musique, et par le fait en général que l’exécution de cette scène (qui aurait dû être poignante) la rendait un peu ridicule. Dommage. En revanche, à un moment donné, dans le fond, le drama a fait jouer Monster d’Exo, et je suis droguée à cette chanson, donc j’étais contente de l’entendre~ Bref. J’essaie de me distraire comme je peux là, parce que les moments qui ont fait leur effet, ont fait un effet grave. Du genre « enclume sur ton cœur ». Et pas une enclume en mousse. Kim Woo Bin (attention, j’utilise son nom pour faire sérieux là *omg*) est vraiment bon dans ce drama, particulièrement cette semaine. A chaque pas qu’il faisait en luttant contre la douleur, on pouvait vraiment la sentir. Au sein de ce drama, il n’a jamais été aussi bon que dans ces deux épisodes, et il porte en grande partie l’OTP et le drama sur ses épaules pour le coup. On l’a déjà déterminé, j’aime bien Suzy (qui a interprété deux personnages féminins dramatesques qui font partie de mes favoris, ça aide) mais je ne suis pas sûre que le mélo soit bien fait pour elle, parce qu’elle a du mal à vraiment jouer les nuances. Enfin d’un autre côté, je m’en réjouis presque, parce que si on avait quelqu’un comme Lim Soo Jung (par exemple) dans le rôle principal, je pense que j’irais rejoindre Kang Chul sur un pont pour me jeter dans le fleuve Han.

Non, sinon, c’est comme d’hab quoi : triste, mais joli, et j’ai envie de voir la suite. Simplement, je m’inquiète de la longueur du drama, qui fait quand même 20 épisodes. Je pense vraiment que 16 épisodes auraient été bien suffisants. Enfin, que voulez-vous, hein ! (aussi : où est Pororo le chien, hein ?! Ca manquait de Pororo cette semaine)

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et maintenant, en spoilant (gaiement) des choses :

Je dois commencer par rectifier mon erreur ! En voyant Joon Young tout joyeux en répondant au téléphone (on a eu la version longue cette semaine et c’était ♥) puis prendre No Eul sans ses bras, l’air aussi heureux, j’avais vraiment cru qu’elle l’avait appelé pour lui dire « okay, je vais tenter ma chance avec toi », mais en vérité non, elle tenait simplement à lui dire qu’elle allait lui faire confiance et accepter de croire qu’il était sincère. Du coup, cela rend la réaction de Joon Young encore plus adorable d’ailleurs, parce que la raison de son bonheur n’est même pas que No Eul lui rend ses sentiments, mais simplement qu’elle accepte de le croire… quand on y pense, c’est limite un petit peu triste, mais tâchons de ne pas nous rajouter une couche de tristesse, parce que le drama nous en tartine déjà suffisamment comme ça. Enfin cette semaine, on a quand même eu droit à un peu de bonheur (comme ça, après ça fait encore plus mal quand les choses se cassent la gueule mwhahahaha… FML) car si les personnages n’étaient finalement pas « ensemble » à la fin de la semaine dernière, à présent, c’est bon. No Eul, après un stratagème de Joon Young que j’ai trouvé plutôt moyen (je lui pardonne en partie parce qu’il devait réellement aller à l’hôpital en urgence, mais c’était limite, et quand il a réitéré ça avec sa mère, j’ai quand même drôlement froncé les sourcils… faire croire aux gens qu’on est gravement blessé, ce n’est pas un truc à faire), finit par lui dire que oui, il est son style d’homme, et oui, elle l’aime en retour (et je la crois, même si elle utilise encore « aimer » avec un petit « a »… mais le grand « A » où en est Joon Young viendra), ce qui a trois conséquences (1) Joon Young va pouvoir rayer deux lignes sur sa liste de choses à faire avant de mourir (2) on a droit à un (vrai) baiser qui a fait palpiter mon cœur tout mou et (3) pfiou, l’OTP est formé pour de vrai, YES ! Ce qui veut dire qu’il est temps pour les choses de déconner, pas vrai ? :D Ils ont l’air trop heureux, Univers, donc pourquoi ne pas pousser No Eul à pratiquement tuer quelqu’un ?

Oui, cette semaine, donc, No Eul manque de renverser notre daddy procureur… Ce qui ne se fait pas (bien sûr… et puis à choisir, je renverserais sa femme moi, de toute façon) et heureusement Joon Young était là pour l’arrêter, à moitié parce qu’il ne peut pas voir mourir son père comme ça, et sans doute à moitié parce qu’il ne peut pas non plus regarder No Eul balancer sa vie par la fenêtre. Donc oui, heureusement qu’il était là, et je pense d’ailleurs que la partie « être là » est sans doute la raison pour laquelle No Eul aime Joon Young. La mort de son père et la « trahison » de Ji Tae ont été difficiles pour elle, elle semble avoir peur de l’abandon et avoir besoin de quelqu’un sur qui se reposer, si bien qu’elle doit trouver un grand réconfort dans un Joon Young qui refuse de la lâcher (la seule fois où il a fait mine de disparaître, elle a méchamment flippé), quitte à miser tout ce qu’il a. Bien sûr, ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’en vrai il n’a plus grand-chose à perdre et qu’il va forcément finir par la « lâcher », haha *dying inside*. Vraiment, il FAUT qu’il se décide à lui dire qu’il est malade, parce qu’elle a l’air heureuse d’être avec lui, qu’elle va tomber plus amoureuse et que ça ne fera que la blesser encore plus lorsqu’il devra la quitter. Mais en attendant, elle le voit certainement comme un refuge. Lorsqu’elle accepte de lui faire confiance, au début de l’épisode 9, il la prend dans ses bras, et lui demande de le laisser se reposer sur elle « encore une minute », puis « encore une minute de plus ». Parce que ce n’est pas juste qu’il est heureux de sa décision, heureux qu’elle le croit : il est aussi à deux doigts de tomber par terre, à cause de sa maladie, et il a besoin de quelque chose à quoi se raccrocher. La scène est ensuite reprise dans l’autre sens lorsque Joon Young vient la chercher pour partir en voyage après qu’elle se soit retrouvée à l’hôpital suite au moment où elle s’est brisée et a failli foutre sa vie en l’air en commettant un crime. Il lui propose de partir en voyage un mois ensemble, loin, là où personne ne les reconnaîtra. Cela fait forcément écho à la scène de l’épisode 9 car on y retrouve la même ligne : dans l’épisode 9 Joon Young demandait un baiser à No Eul qui l’envoyait bouler, tandis que dans cet épisode 10, c’est No Eul qui demande à Joon Young de l’embrasser, celui-ci lui sortant alors la même réponse qu’elle (avant bien entendu de l’embrasser pour le coup). Et les rôles sont renversés également dans le sens où ce coup-ci, c’est No Eul qui se repose sur Joon Young pour ne pas tomber. Et elle a même le même genre de requête : lui disait « encore une minute, encore une minute de plus », et elle veut partir et oublier la réalité avec lui pas juste un mois, mais un an, non, dix ans.

Et il accepte, bien entendu, parce qu’il ne peut pas lui refuser son soutien, mais nous on sait bien que si No Eul a « encore une minute de plus », Joon Young n’a pas dix ans, ou même un seul, de plus, ce qui nous ramène à : ce drama me fait du mal, j’ai besoin d’aide. J’ai le sentiment que mon cœur s’est brisé quinze fois par épisode cette semaine. A commencer par le début de l’épisode 9 d’ailleurs, parce que la scène du « encore une minute » se termine par un Joon Young super heureux qui dit « au revoir » à No Eul en lui disant qu’il la verra « demain » puis « le jour d’après » et le « jour d’encore après », comme s’il lui disait qu’il la verrait toute sa vie… ce qui est techniquement sans doute vrai parce que des « jours d’après », il n’en a plus beaucoup. Excusez-moi donc pendant que je vais boire 4 litres d’eau pour compenser les larmes. Oui, je suis faible, mais aussi on le regarde se briser petit à petit, et c’est pas gai quoi. D’autant que, comme je le disais,  Woobie s’est montré particulièrement bon cette semaine, si bien qu’on pouvait sentir la lutte dans chacun de ses gestes quand il devait braver la douleur, le désespoir dans sa voix quand il suppliait son manager de le laisser sortir (au passage, c’est quoi cette technique d’enfermer les gens ?!), etc. Cela dit, pour le coup, les deux moments qui m’ont achevée ne sont pas des moments « OTP-esques » cette semaine, mais deux scènes en rapport avec la mère de Joon Young. Le premier, c’est lorsqu’il finit par craquer au téléphone et lui demander ce qu’il a fait de si mal, s’il mérite vraiment d’être renié. La réponse est « non », btw. Il y a clairement un gros nœud dans cette relation : la mère de Joon Young est en colère que son fils ne se pense pas qualifié pour être procureur, et sa colère est exacerbée par un complexe d’infériorité, le sentiment qu’elle a échoué, et aussi la peine que, peut-être, il ait honte d’elle, et qu’elle ait été la pierre sur son chemin. Ce qui ne justifie pas le traitement qu’elle lui a infligé et la voir dormir dans la chambre de son fils ne m’a pas fait lui pardonner, mais la voir courir à sa rescousse à la fin de l’épisode 10, déjà un peu plus. Parce qu’aussi, je veux qu’ils réparent leur relation, avant que Joon Young n’obtienne une seconde vie grâce à notre Bienveillante Licorne –loué soit son nom-. Et donc, le second moment qui m’a balancé une enclume, c’est justement la fin de l’épisode 10. Terrassé par la douleur, incapable de sortir de sa chambre malgré que tout lui hurle d’aller retrouver et secourir No Eul, Joon Young appelle sa mère qui, sentant que c’est important, vient le chercher. Elle trouve son fils par terre, faible comme tout, et quand il ouvre les yeux, la voit (croyant probablement à peine qu’elle est vraiment venue), il a ce regard et cette façon de dire juste « maman » qui, plus que jamais, donnent le sentiment qu’il est un enfant suppliant sa mère de faire magiquement en sorte que tout aille bien à nouveau. Elle le sent, d’ailleurs, et à ce moment-là, elle n’est plus qu’une mère s’inquiétant pour son fils, sans s’occuper de leurs problèmes. C’est là que pour moi les vannes ont juste lâché. Parce qu’on a déjà vu Shin Joon Young craquer tout seul sous la douleur, et il a toujours eu cette supplication dans le regard qui trahissait sa faiblesse même si les gens en face ne la voyaient pas forcément, mais c’était la première fois, je pense, qu’on le voyait aussi réduit à ce qu’il est au fond : une personne qui a mal, qui est terrifiée, et qui a douloureusement besoin qu’on lui tienne la main.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

A côté de ça, histoire de passer à ce qui ne me donne pas envie de me mettre en position fœtale, Ji Tae ne va pas fort non plus, et pour tout vous dire, je le plains. Je trouve toujours que sa partie de l’histoire, avec les secrets additionnels, aurait facilement pu être coupée, et j’aurais vraiment aimé mieux pour Lim Ju Hwan (j’ai besoin de revoir cet acteur dans un rôle principal, pourquoi ça n’arrive pas ? T.T), mais j’ai de la peine pour le personnage parce que sa famille n’est vraiment pas évidente. La pire étant sa mère. Le père, honnêtement, je n’arrive pas à vraiment le détester. Je pense que c’est en grande partie grâce à sa relation avec Haru, mais je n’arrive pas à le croire complètement mauvais. Alors que la mère ? J’ai rigolé amer quand elle jouait les effarouchées à ne pas pouvoir regarder mourir un poisson, alors qu’elle « étrangle » No Eul et semble bien s’arranger du fait que Joon Young est mourant. Elle, pour le coup, je la ferais bien passer sous un camion of doom. Elle a vraiment manipulé tout son entourage, et est responsable du malheur de beaucoup de gens. Pauvre Ji Tae, sa famille n’est décidément pas un cadeau. Au passage, je suis contente que Joon Young soit au courant de son identité, et que Ji Tae soit au courant de la maladie de celui-ci. Parce que c’est un pas en avant dans la découverte de la vérité pour tout le monde. J’ai un peu peur de ce que chacun va faire de l’information par contre. Surtout du côté de Ji Tae, car j’ai peur qu’il s’acharne à essayer de séparer notre couple pour le « bien de No Eul ». Enfin si ça peut ENFIN faire en sorte que la jeune femme soit au courant, ce sera déjà ça. Au moins, elle a vu Joon Young s’effondrer dans le parking (pour une fois que c’est lui… elle a drôlement tendance à tomber No Eul quand même), donc elle va peut-être se poser des questions.

Enfin, histoire de finir sur une touche plus légère : Jik/Haru is real, woohoo !!!! Jik me fait fondre, petite poupinette adorable, et sa partie de l’histoire est décidément la plus mignonne. Alors, tout n’est pas rose pour lui (il se fait du souci pour sa sœur et se retrouve à supplier Joon Young de l’aider, pleurant devant sa porte, parce qu’il a été abandonné par son ahjussi bien aimé… sans compter qu’Haru et lui font partie de « familles ennemies » aussi) mais en attendant, je le regarde serrer des chatons contre lui, et ça me réchauffe le cœur. Il est tout choupi, et pas mauvais sur les tournures non plus, parce que le « les jolies personnes sont généralement gentilles » à Haru pour obtenir d’elle qu’elle s’occupe du chaton, c’était joli. Et elle lui retourne le compliment en lui disant plus tard qu’il est drôlement mignon (elle a raison). HAJIK IS REAL PEOPLE ! Et j’adore le fait qu’elle ait beau l’agacer, il se met quand même à lui parler plus poliment quand elle lui fait la remarque qu’elle est plus âgée que lui. C’est un bon petit ce No Jik.

Voilà où j’en suis.

J’ai envie de voir la suite maintenant.

Et à la fois, j’ai peur de la suite.

Arf.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
 
 
 
 

EPISODES 11 & 12

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Pour commencer par ne pas spoiler :

C’est bien, cette semaine, j’ai eu envie de baffer un peu tout le monde, en fait. Alors certains plus que d’autres (dans la famille de Ji Tae notamment, mais aussi le manager de Joon Young), mais quand même. Et même Joon Young d’ailleurs. Pas trop fort, parce que j’aurais peur que ça le dérègle et qu’il tombe mort sur place (ON SAIT JAMAIS OKAY ?! LE WOOBIE EST FRAGILE DAMN IT), mais un peu quand même. Il y a quelque chose de bizarre qui se passe entre ce drama et moi. Cette semaine, je pense sincèrement que les épisodes avaient pas mal de faiblesses et commencent à rentrer dans la phase casse-gueule qui était certainement inévitable. Je ne dis pas qu’il n’y avait rien de bon cette semaine, simplement, je dois être sortie de la période « lune de miel » en quelque sorte, si bien que ces épisodes décevants m’ont encore plus agacée. Je n’aime pas le manque de « constance » de ce drama, qui se permet de balancer ses personnages dans tous les sens pour rallonger la sauce. Je me sens pas spécialement pris en traître car dès le début du drama je disais l’apprécier en attendant le moment où ça coincerait et m’inquiétais de la longueur de 20 épisodes, mais ça me contrarie quand même.

J’ai déjà parlé de Ji Tae qui fait des allers-retours tout le temps, mais cette semaine j’ai eu le sentiment que le drama nous arrachait des mains le jouet qu’il nous avait offert dans les épisodes 9 et 10 (de façon abrupte et pas pour de très bonnes raisons), et ça m’a méchamment agacée, sans compter qu’au niveau de la forme, je trouve également le drama moins solide. Mais à la fois, je suis ressortie de ces épisodes 11 et 12 avec le cœur vraiment serré, et une envie de pleurer assez triste (okay, j’avoue, enchainer sur un album de Nell n’a sans doute pas aidé… mais je l’ai mis parce qu’il correspondait à l’humeur sur laquelle m’avait laissée UF ! #déclinetouteresponsabilité #woobiemademedoit). Emotionnellement, je suis toujours très impliquée dans cette histoire et dans ces personnages, si bien que j’ai beau soupirer un peu sur certains passages, j’ai toujours envie de voir la suite, parce qu’il y a quelque chose de plaisant à « vider ses émotions » chaque semaine. Ce qui me rend triste par contre, c’est que pour la première fois depuis le début du drama, Suzy m’a agacée. Jusque là, ma sympathie naturelle pour cette actrice avait compensé les manques qui s’étaient déjà faits sentir, mais cette semaine, pour la première fois (sans doute parce que j’étais déjà agacée par le reste), j’ai eu un moment de « rah, mais ils ne pouvaient vraiment pas caster quelqu’un d’autre ? ». Ca m’a fait de la peine.  Et je suis désolée mais : OU EST PORORO DAMN IT ? T.T Bref, petite semaine~

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et maintenant, avec des spoils :

Bon. Par contre je commence ? Allez, par Ji Tae, tenez. Pour changer un peu ! On va dire qu’il l’a mérité cette semaine en plus. Pour être honnête, je me méfie un peu de lui, cela dit. Enfin pas du personnage, car je ne doute pas de sa sincérité du tout, mais plus de son évolution, parce que Ji Tae n’a pas été écrit de manière bien constante depuis le début du drama. Il a eu l’air de vouloir soutenir Eul, puis il s’est lancé à fond avec sa fiancée, puis il est revenu vers Eul mais en fait non, et bref, il n’avait pas l’air de bien vouloir trouver sa place. Cette semaine, cependant, il semble avoir véritablement pris position, s’opposant à son père à la fois en privé et en public. Donc j’ai bon espoir. Et tout aussi satisfaisant que ç’ait été de le voir enfin prendre position contre sa famille, je pense que ça l’était encore plus de le voir avouer la vérité à Eul, qui la pauvre, a été tenue dans le noir bien assez longtemps comme ça. Cela n’a pas été facile pour lui, mais il l’a fait, et puisque le grand truc récurrent autour du personnage était cette question de « prendre la main de No Eul ou la lâcher », pour le coup on peut dire qu’il l’a prise, et que cette fois-ci, il a effectivement tout risqué, et n’y va plus en demi-mesure. Plus ou moins. Parce qu’il y a quand même un « mais » dans tout ça. Forcément. Faut bien faire durer, j’imagine. Et pour moi le « mais » c’est qu’il n’ait pas réellement et clairement rompu ses fiançailles auprès de tout le monde, dont la fiancée elle-même (pour laquelle j’ai eu un vague moment de compassion je dois dire… mais surtout, le drama se met juste ça de côté pour pouvoir avoir des situations du genre de la fin de l’épisode 12 et ça m’énerve). Je ne suis également pas fan du fait qu’il ne dévoile pas l’identité de la coupable à No Eul, mais j’imagine qu’il se dit que ça ne servirait à rien. Cela dit, moi, trouver la coupable et rétablir la justice me semble largement plus sain et satisfaisant que d’aller sortir avec Ji Tae purement pour se venger. Parce que ça, ça ne profite réellement à personne : ça va énerver les parents de Ji Tae, oui…. et rendre sa mère plus vicieuse sans doute. Ca va aussi faire du mal à Ji Tae (qui n’a jamais non plus vraiment expliqué à No Eul pourquoi il s’était rapproché d'elle, et ça aussi, ça manque), peser sur le cœur de No Eul, et probablement blesser Joon Young (qui en ce moment n’est pas la grosse priorité de No Eul, okay, mais quand même). Encore une décision à la con juste pour créer des scènes tendues de fin d’épisode. Arf. MAIS… je suis quand même un peu fière de Ji Tae d’avoir enfin éclairci pas mal de points, quitte à ce que ça lui coûte.

Maintenant si l’autre tâche de Joon Young pouvait faire pareil, ce serait cool, parce que… rah. Il a trahi toutes ses promesses ! Il avait dit qu’il n’abandonnerait pas No Eul, il avait dit qu’il avait le droit d’aimer qui il voulait, et puis aussi qu’il ne serait pas triste et ne baisserait pas les bras, bordayl. Bon, le « baisserait pas les bras », c’était peut-être plus par rapport à sa maladie, okay, mais aussi parce qu’il avait No Eul. Le charme de Joon Young, en grande partie, c’est qu’il est direct. Les trois mois qu'il lui reste à vivre avant sa guérison miraculeuse lui ont vraiment clarifié les idées, si bien qu’il sait ce qu’il lui faut pour être heureux, et que jusqu’ici, malgré une petite tentative il y a quelques épisodes pour s’éloigner, il était plutôt du genre à poursuivre ces choses-là (pas juste No Eul donc, mais également la réconciliation avec sa mère, par exemple). Mais cette semaine, tout est foutu en l’air, comme ça, d’un coup. Et dans un sens, je comprends… Je comprends le regain de culpabilité de Joon Young on va dire (même s'il est écrit de façon un peu trop abrupt). Parce que les éléments que lui balance Ji Tae au visage (le fait qu’il est aussi le fils de Choi Hyun Joo, et l’histoire de la clé USB et de l’accident de voiture) n’ont rien de neuf, et Joon Young avait déjà fait le choix d’être avec No Eul malgré tout cela, mais comme il dit lui-même, il vient tout juste de réaliser à quel point Eul vit toujours dans ses cicatrices, et forcément ça ne peut que le secouer, et lui donner envie de tenir la jeune femme aussi loin de tout ce qui a rapport avec son passé, lui y compris, alors même qu’il serait prêt à se laisser crever de faim s’il ne peut pas la rejoindre (pas cool dude, va pas précipiter les choses, tu meurs déjà suffisamment vite comme ça, merde !). A la place, j’apprécie qu’il se bouge, aille confronter Choi Hyun Joon, et décide de rétablir la vérité et la justice : très bien. Mais il le fait avec le même égoïsme qui l’avait en partie empêché de prévenir No Eul de sa maladie, et j’ai détesté la façon dont il abandonne Eul sans un mot, alors qu’il doit bien savoir à quel point elle a besoin de soutien, surtout en ce moment. Ca m’énerve parce qu’on a passé quelques épisodes à faire que Joon Young se décide à être sincère quant à ses sentiments pour Eul, puis il a tout fait pour qu’elle le croit, il a tout fait pour qu’elle tombe amoureuse de lui, et alors qu’ENFIN elle a décidé d’être avec lui, BAM l’épisode d’après, tout se casse la gueule. A partir de maintenant, toutes les petites choses qui me faisaient grimacer à la base, vont certainement me faire grimacer encore plus. Pourquoi personne ne veut COMMUNIQUER ? Bordayl. Alors que ça fait clairement du bien ! Y a qu’à voir Joon Young et sa mère.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

 

 

Ca, c’était le petit moment « communication » satisfaisant pour le coup. Alors, il avait aussi quelque chose de frustrant au début, surtout à cause du piédestal sur lequel Young Ok a mis Choi Hyun Joon. A la limite, bien que j’ai trouvé super injuste la façon dont Joon Young sort à sa mère « tout est de ta faute » (parce que : non. Tout simplement.), je l’ai plutôt bien vécu parce que j’ai peu de compassion pour Young Ok, qui s’apprêtait à ré-enfermer son fils à ce moment-là du drama, un fils qu’elle a renié pendant cinq ans à cause, à la base, de l’image idéale qu’elle se fait d’un type qu’elle a pas vu depuis des années. Et même quand Joon Young lui explique ce que Choi Hyun Joon a fait, elle ne veut pas le croire, s’entêtant dans son idée. Encore une fois, c’est pas que je ne comprenne pas, parce qu’elle a en gros bâti toute sa vie (et celle de son fils) autour de son illusion, si bien que c’est difficile de la voir attaquée aussi de front, mais ça veut pas dire qu’il faille que je la prenne en pitié quand elle met cette illusion au dessus du bien-être de son gosse qui était au sol y a pas deux minutes à la supplier de l’aider. Donc c’était frustrant. Mais Young Ok a fini par écouter ce que raconte Yoon Young et surtout, la vérité est enfin dite, elle sait enfin pourquoi son fils a laissé tomber ses études pour devenir procureur. Et ça, ça fait drôlement du bien, et ça veut dire aussi qu’ils vont enfin pouvoir continuer à communiquer sans tous leurs malentendus. Déjà, Young Ok commence à apporter à manger à son fils ! Elle n’arrive pas encore à sonner à la porte, mais il y a quand même un gros déblocage d’exécuté, et OUF. Donc si Joon Young pouvait se rendre compte que dire les choses c’est cool, ce serait bien qu’il applique ça à sa situation avec Eul et arrête de prendre des décisions de son côté, tirant la jeune femme à lui pour mieux lui briser le cœur au final, sans rien lui dire. Tu crains, Shin Joon Young. Et si encore il se contentait de craindre, ça irait (enfin ce serait agaçant quoi, mais ça irait), mais en plus il craint de manière qui ne cadre pas, selon moi, avec ce qu’était devenu le personnage, et donc ça pue le « omg, must create conflit to have 20 episodes ! », ce qui est sans doute le pire du problème.

Pauvre Eul, en attendant. Je suis pas fan de sa décision de sortir avec Ji Tae par vengeance (je ne suis pas certaine qu’elle soit encore sérieusement en place, heureusement), mais sinon, pauvre Eul. Elle s’est sentie tellement abandonnée ! Et je vous avoue qu’elle m’a un peu brisé le cœur dans sa cellule de prison, à imaginer les kilomètres entre elle et Joon Young et toutes les raisons pour lesquelles il pouvait être en retard. Elle était tellement persuadée qu’il allait venir la chercher. Et même si je n’ai vraiment pas aimé le coup de « Il arrive à la trouver, mais omg c’était juste un rêve en fait » parce que c’est de la manipulation basse et que j’ai tendance à mépriser ce genre de twists scénaristiques à moins qu’ils soient vraiment bien utilisés et justifiés, ce rêve est au moins très révélateur du fait qu’à présent Eul croit (enfin... croyait) en Joon Young et se repose sur lui (ce qui continue de retourner les situations puisqu’à présent c’est elle qui le supplie de la croire), ce qui rend la trahison d’autant plus douloureuse. Entre ça et les révélations de Ji Tae, je ne suis honnêtement pas convaincue qu’elle ne devrait PAS partir à l’étranger et dire lolfuckyouandbye à tous ces gens qui lui mentent, parfois sous le prétexte que c’est pour son bien, et parfois pas (le résultat est en gros le même de toute façon). Le souci étant que si elle s’en va, Jik aussi, et il faut que Jik soit dans le même pays que Haru pour que ces deux-là puissent continuer à m’offrir ma dose de choupisme hebdomadaire.

Jik, c’est un peu mon petit rayon de soleil dans toute cette merde où tout le monde patauge (en partie parce que l’Univers leur en veut, et en partie parce qu’ils sont apparemment pas assez courageux/trop allergiques aux mots pour se DIRE!LES!CHOSES!BORDAYL!). Il joue aussi sur la corde sensible un petit peu : quand il est tout inquiet pour sa sœur et nous sort son, dans un rendu approximatif, « A travers toutes les épreuves, je n’ai jamais vu ma sœur pleurer… Si je la vois pleurer maintenant, je pense que ça va me rendre dingue. », j’ai failli craquer… à la place j’ai craqué en voyant Eul se forcer à sourire pour ne pas l’inquiéter. Mais bref, même si Jik joue un peu sur ma corde sensible parce que son affection et son inquiétude pour sa grande sœur font du mal au marshmallow fondu que j’ai à la place du cœur, il reste quand même ma source de choupisme dans ce drama, et rien ne m’a donné plus de joie cette semaine que de voir Haru reconnaître (avec réticence un peu) qu’elle a le béguin pour Jik (normal), et Jik être complètement non-intéressé (pour le moment, pour le moment). Ca me rend triste de me dire qu’ils sont dans des familles ennemies et que tout ce choupisme va sans doute vivre des jours sombres (surtout maintenant que la vipère qui sert de mère à Ji Tae menace de s’en prendre à Jik… vous-ai-je déjà dit que je la haïssais ? Parce que je la hais), mais en attendant, je profite, je profite.

Bref. J’en suis là. J’ai toujours envie de voir la suite, parce que j’aime bien m’en prendre « en plein dans les feels », comme dirait l’autre, et aussi parce que Jik, Woobie, Lim Joo Hwan, tout ça… mais je pense que nous avons atteint ce moment où le drama commence à se casser la gueule. J’espère me tromper ^-^

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
 
 
 
 

EPISODES 13 & 14

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Pour commencer par ne pas spoiler :

Ce drama est un jeu. Intitulé « qui aurai-je envie de baffer cette semaine : la compétition » (d’ailleurs, lol, dans mon plan il y a pas mal de jurons). Et cette semaine, comme absolument toutes les semaines, la médaille d’or revient à mère de Ji Tae parce qu’elle doit mourir, mais les autres s’affrontent pour l’argent et le bronze et la bataille fait rage. Pour l’argent, cette semaine, je dirais que Ji Tae a largement mérité sa place sur le podium, aux côtés de Jung Eun quand même (pour laquelle j’avais commencé à ressentir une pointe de tristesse, mais c’est bon, c’est passé). Quant au bronze, je dirais qu’il revient à un personnage que je n’avais pas vu venir : Na Ri, la meilleure amie de No Eul. Cela dit, elle est bien loin du niveau des autres, et c’est juste de l’agacement passager. Alors que les autres, j’aurais bien encastré leur tête dans le pavé pour le coup (figurativement évidemment, la violence c’est mal et tout). Parce que je n’en peux plus de comment ils traitent No Eul, qui est devenu un accessoire à ce stade. Ce n’est pas qu’elle n’ait aucune volonté (pas du tout, et elle m’a pas mal fait plaisir dans ces épisodes d’ailleurs) et ne prenne pas de décisions, mais simplement, comme on ne lui donne jamais toutes les informations, elle se retrouve à être ballotée dans le drama selon des courants décidés par les autres personnages, et c’est super agaçant. C’est probablement ce que le drama a de plus frustrant, en plus de la connerie « NOUS NE NOUS PARLEEERROOONS PAAAS » (faut le chanter avec la voix de Jean Jacques Goldman, sinon ça marche pas). Le drama a toujours un peu plus penché du côté de Joon Young que de celui de No Eul, mais quand même c’était aussi son histoire à elle, sauf que maintenant elle est une pièce dans l’histoire de Joon Young et Ji Tae, et ça me frustre.

Honnêtement, je suis prête à ce que le drama se termine à présent, même s’il faut tuer Woobie pour ça (mais tant qu’à faire, j’aimerais autant que ça n’arrive pas… non parce que devant sa caméra à filmer ses messages pré-mortem, c’est pas qu’il me fait du mal, mais quand même, si). Il reste encore trois semaines malheureusement, donc le drama a le temps de bien me taper sur les nerfs encore. Arf. Déjà que dans mon plan pour aujourd'hui il y avait des jurons partout, haha.

Au moins Pororo est de retour \O/ Et si ça c’est pas une bonne nouvelle ! ♥

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Et puis maintenant spoiler party \O/ (cliquez ICI pour la sauter) :

Je commence par les bonnes choses (j’en ai trois… encore que la première était Pororo, donc en fait j’imagine que j’en ai deux) :

(1) Young Ok accueille à nouveau les fans de Joon Young dans son restaurant et ça fait plaisir ♥ Du coup, je peux presque compatir quand elle se demande si tout est de sa faute (la réponse est non). Je suis contente de voir que les liens sont en train de se reformer de ce côté-là, même si ce n’est pas encore parfait non plus. Petit à petit, on va arriver à quelque chose, pfiou.

(2) Je suis vraiment contente que No Eul décide de ne pas croire au revirement de Joon Young, et au contraire, semble voir à travers toutes les conneries qu’il lui dit. C’est un peu à double-tranchant cela dit : elle a raison de ne pas croire à ce qu’il lui dit, mais a-t-elle raison de s’accrocher ? Elle sait qu’il lui ment, et elle estime qu’il doit avoir une autre meilleure raison (et c’est le cas, même si je trouve toujours qu’il s’y prend comme un con…), mais je ne suis pas sûre qu’elle ne ferait pas mieux de jeter l’éponge sur tous ces gens qui lui mentent et d’aller refaire sa vie ailleurs. Cela dit, elle l’aime, elle veut être avec lui, et moi j’approuve juste qu’elle soit directe quant à ce qu’elle ressent (non parce que je sais pas si vous avez remarqué, mais c’est un truc qui commence à se faire rare) et qu’elle refuse de se laisser raconter n’importe quoi. En plus ça donne lieu à de jolies scènes. J’avoue, je me suis peut-être un peu étranglée à l’intérieur de moi-même quand Joon Young essaie de la faire abandonner mais qu’elle insiste qu’elle le connait mieux que ça, qu’elle sait qu’elle lui manque, et qu’à elle aussi, il lui manque. Encore une fois, c’est un peu à double-tranchant cela dit, parce que, okay, elle est persuadée qu’en vérité il a envie de la voir, au fond, et elle a raison, mais qu’elle ait raison ou pas, s’il lui dit de le laisser tranquille, est-ce qu’elle ne devrait pas respecter son souhait ? Le « tes lèvres disent non, mais tes yeux me disent oui », c’est casse-gueule comme argument quand même (contente que Joon Young ait vu le contraire au fait : lorsqu’ils sont sur le lit et qu’il lui demande si elle veut coucher avec lui, elle répond qu’elle ne s’en ira pas et ferme les yeux, et j’ai beau être généralement partante pour du Woobie-sex, j’étais contente qu’il décide de ne pas l’embrasser parce qu’elle disait « okay » en gros, mais il était clair qu’en vrai, elle avait les boules). Enfin bon, quand elle lui sort ce « je te verrai demain, et après-demain, et tous les autres jours » (qui vient en parallèle à ce qu’il lui avait dit après qu’elle ait décidé de lui accorder une confiance à laquelle elle ne semble pas renoncer à présent), j’ai quand même eu la larme à l’œil un peu, car je suis faible comme ça. D’autant que nous aussi, on sait que Joon Young a besoin qu’elle s’accroche de cette façon, parce que sinon il est bien foutu d’aller crever tout seul dans son coin.

Là au moins, il se pose des questions. En fait, il ne fait même que ça de toute la semaine (bon, presque, il bosse aussi sur le front Jung Eun), et c’est un peu frustrant. Je suis tout à fait pro le retour à No Eul, mais SEULEMENT S’IL SE DECIDE A LUI DIRE LES CHOSES (non parce que s’il revient juste sans lui dire pourquoi, ça va m’agacer : y en a marre de jouer au yoyo là), et surtout ce qu’il y a de frustrant c’est qu’il se débat avec un « ai-je le droit d’aimer No Eul et d’être avec elle avant de mourir ? » qu’il avait DEJA RESOLU. On a passé plusieurs épisodes sur la question déjà, et l’impression de redite est forte. Donc qu’il résolve ça (encore) rapidement, et explique les choses à No Eul. Parce que, vraiment, c’est agaçant de la voir réduite au rang d’accessoire. Encore une fois, c’est un personnage que j’aime bien, mais en gros elle joue un jeu de poker sans voir ni ses cartes, ni ses adversaires, ni savoir à quel type de poker elle joue, si bien que tu m’étonnes qu’elle ne puisse pas jouer correctement et parte dans tous les sens. Et cette semaine, c’est vraiment Ji Tae qui m’a énervé avec ça. Joon Young aussi, mais encore plus Ji Tae. A cause de cette histoire d’argent. Même Na Ri s’en mêle ! Qu’elle ne veuille pas accepter les cadeaux achetés avec l’argent que No Eul a reçu de la mère de Ji Tae, c’est une chose, mais dire que No Eul est devenue un « monstre » et qu’elle n’était pas comme ça avant ? Hein ? Quoi ? Où est la monstruosité de No Eul au juste ? Et je veux pas être chieuse, mais on commence quand même le drama en la voyant se faire renvoyer parce qu’elle a mis ses principes au placard et accepté d’être soudoyée… donc le « pas comme ça avant », euh, bof quand même. No Eul est quelqu’un qui a toujours mis ses principes et sa fierté de côté par praticité, dans un effort pour survivre. A la limite, on pourrait même dire qu’elle a évolué dans l’autre sens : par fierté, elle renvoie chier Yoon Ho (à raison) quitte à perdre son emploi, et je ne suis pas sûre que c’est quelque chose qu’elle aurait fait au début du drama.

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W

Revenons à Ji Tae.

Eul accepte l’argent contre une promesse de ne plus traîner avec Ji Tae. Ce qui, sans parler d’argent, ne me parait pas plus mal : le plan de sortir avec lui pour se venger a toujours été foireux et ne profitait à personne, et leur relation est toxique pour eux deux. A cela donc, vient s’ajouter l’argent, et Ji Tae s’offusque d’avoir été vendu (ça fait mal à la fierté, d’accord, on va pouvoir le mettre en relation avec Ji Woon de Cinderella, ils ont des choses en commun :D). Puis il ajoute qu’elle a aussi vendu son père, et c’est là que ça dérape pour moi : il l’engueule en disant qu’elle doit se venger comme il faut, et qu’elle fait n’importe quoi. Et j’ai envie de lui répondre que « va bouffer du caca, jeune homme », un peu. Déjà : c’est SON père, et c’est SA vie, donc ce serait bien qu’on arrête de la saouler. Elle vit son deuil comme elle se le sent. A la limite, Jik est le seul qui aurait son mot à dire (pas sur la question de « Eul arrête de voir Ji Tae » mais sur celle de si oui ou non il veut aller à l’université avec cet argent-là). Mais surtout ce « venge-toi comme il faut ». Oui, merci Ji Tae : comment ? Comment est-elle censée se venger  au juste alors que PERSONNE NE VEUT LUI PARLER DE QUOI QUE CE SOIT ? Les gens qu’elle pensait avoir en alliés la trahissent de partout, personne ne lui a dit que c’était Jung Eun qui a renversé son père, elle est gardée complètement dans l’ombre, et dans ces conditions, comment veux-tu qu’elle pense avoir la moindre chance de se venger ? Comment se venger ? Sinon en tuant Choi Hyun Joon à la limite … et elle a plus ou moins essayé, mais c’était pas une bonne idée. Elle est complètement bloquée, et entre temps, parce qu’elle manque d’argent, elle a un petit frère qui abandonne ses rêves d’avenir, elle est obligée de crécher chez une amie, de ravaler sa fierté tout le temps, et elle est poursuivie par les gens auxquels elle doit de l’argent. Donc de quel droit Ji Tae, qui lui a menti pendant des années et continue de la tenir à l’écart tout en la gardant suffisamment près pour qu’elle continue à étouffer dans la même merde, de quel droit vient-il lui faire la leçon sur ce qui est insultant ou pas pour un homme qu’il n’a pas connu, et dont il n’a certainement rien à battre ? C’est clair que moi aussi je veux voir les parents Choi trainés dans la boue, mais si Eul ne peut pas faire ça (et de son point de vue, à ce stade, elle ne peut pas), alors qu’elle s’assure au moins de pouvoir vivre correctement ! La vérité, c’est juste que LUI est en colère contre son père, en colère contre lui-même d’avoir été lâche, et aussi qu’il ne veut pas laisser partir Eul parce qu’il est persuadé, comme il dit, que s’il attend suffisamment longtemps, elle finira par lui tomber dans les bras. Y a un moment donné, c’est beau la mauvaise foi, mais faut arrêter de déconner.

Et j’en ai aussi voulu à Ji Tae de ce qu’il va raconter à Joon Young. Je suis tout à fait d’accord avec son « arrête de jouer au con avec elle et de la faire se sentir complètement perdue » (je paraphrase un peu, mais c’était ça), mais le « arrête de perdre ton temps, il t’en reste pas beaucoup » et « tu vas mourir de toute façon », c’était cruel et vraiment déplacé. De base de toute façon, ces discussions sur l’avenir de Eul dans le dos de la jeune femme à laquelle personne ne dit rien, ça commence à me saouler. Moi je dis : qu’elle prenne l’argent, chope un avion, et aille refaire sa vie avec Jik quelque part. Enfin Jik et Haru quoi. C’est vrai que je suis pro-Joon Young/No Eul, parce qu’eux-mêmes veulent être ensemble et que ça me fait du mal d’imaginer Joon Young mourir tout seul et malheureux (enfin il aura Pororo au moins), mais honnêtement, je pense que tout laisser derrière elle serait le choix le plus sain pour Eul.

 

… arf, Jik, sauve-moi T.T

Au moins, je peux compter sur Jik et Haru pour me remonter le moral. Okay, c’est un peu dysfonctionnel de ce côté-là aussi (elle fait des recherches sur lui derrière son dos, elle fait semblant d’être folle pour le coller, et il l’a quand même poussée un peu fort, après l’avoir un jour jetée dans une poubelle…) mais au moins, c’est léger, et je les trouve choupis. Donc moi je dis : mettons Eul, Jik et Haru dans un avion. Et avec un peu de chance, ça fera exploser le cerveau de la mère de Ji Tae, c’est un bonus.

Voilà pour cette semaine… j’étais un peu énervée, haha. Mais ce n’est sans doute rien comparé à ce qui va suivre…v

[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W[Cernes sur petit écran] Bring it on, Ghost ! / Uncontrollably Fond / W
 
 

Pour lire sur les épisodes 15 à 20: ICI

Tag(s) : #Cernes: récap, #Uncontrollably Fond

Partager cet article

Repost 0