Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Diffusé en 2016

16 épisodes

Réalisé par Park Joon Hwa

Ecrit par Lee Dae Il

D’après un manwha de Im In Seu

 

Avec :

Taecyeon >>> Park Bong Pal

Kim So Hyun >>> Kim Hyun Ji

Kwon Yool >>> Joo Hye Sung

Baek Seo E >>> Im Seo Yeon

Kim Sang Ho >>> Moine Myung Chul

Kang Ki Young >>> Choi Chun Sang

David Lee >>> Kim In Rang

Lee Do Yeon >>> Oh Kyung Ja

 

Dontesque ?

Bong Pal voit des fantômes depuis son plus jeune âge, et si au début il a eu du mal à l’accepter, il a fini par en faire son business, exorcisant les fantômes les plus faibles pour gagner de l’argent tandis qu’il fait ses études. Un jour, il tombe sur Hyun Ji, le fantôme amnésique d’une jeune femme, qui semble retrouver une bribe de souvenirs en l’embrassant par accident. Aussitôt, elle décide de lui coller aux basques, et comme il se trouve qu’elle est drôlement utile quand il s’agit de chasser les fantômes, il accepte de la loger chez lui.

 

 ~oOo~

L’heure du bilan a sonné ! Hyun Ji et Bong Pal nous ont quittés il y a une semaine, j’ai pris le temps de bien tout ressasser, et il est donc temps de faire le point sur ce drama, en commençant par revenir, comme toujours (on est très attachés aux traditions sur ce blog… sauf quand elles sont pourries ou qu’on a la flemme, bien entendu) sur les raisons de base qui m’ont fait lancer ce drama, et qui étaient au nombre de trois : (1) tout drama fantastique m’intrigue, et si en plus on touche un chouïa à l’"horreur", il y a 90% de chances que je me retrouve devant (2) Kim So Hyun est une actrice que je trouve à la fois excellente et adorable (3) Taecyon n’est pas un acteur que je trouve excellent, pour le coup, mais j’ai de la sympathie pour lui, et même s’il me frustre parfois (comme dans Who Are You, son dernier drama tvN + fantôme, ce qui me faisait ressentir une légère appréhension), en général je suis juste contente de le regarder. Ainsi, je me suis trouvée devant BIOG et maintenant que les seize épisodes ont été diffusés (et que je les ai regardés... je précise), mon sentiment est que le drama a tenu son rôle d’usine à fluff. J’avais peur que ce qu’il a de mignon ne suffise pas à me faire l’apprécier jusqu’au bout, mais finalement si, et le drama était très imparfait, mais il était choupi, et comme rapidement, je me suis mise à ne pas lui en demander plus, ça s’est bien passé. Je trouve intéressant de constater que BIOG a été écrit et réalisé par la même équipe que le drama Let’s Eat (on retrouve une partie du cast de l’un en caméo dans l’autre d’ailleurs), et que les deux séries m’ont laissée un peu la même impression, à savoir que moins elles allaient quelque part, et mieux elles se portaient. Let’s Eat avait cette histoire de serial killer qui était assez mal gérée, et dès que le drama partait dessus il se faisait super maladroit, tandis que lorsqu’il réunissait simplement ses leads et les laissait vivre, ça se passait largement mieux. Pour BIOG, c’est un peu pareil.

Parce que, clairement, l’écriture n’est pas toujours bien solide. Le scénario est grandement prévisible, beaucoup de « twists » ayant été anticipés par le public dès la première semaine, les histoires ponctuelles et secondaires (donc les affaires de fantômes qu’exorcisent les personnages principaux) sont pour la plus part faibles et pas bien marquantes, sans compter que le drama se tord (dans le sens où il zappe les règles de son propre univers, ou parfois fait agir étrangement ses personnages) pour rentrer dans des clichés comme s’il voulait à tout prix correspondre au schéma type de la romcom, pour une raison inconnue. Et bien entendu, mon plus gros regret est le grand antagoniste (on le reconnait aux effets sonores qui accompagnent chacun de ses mouvements avec la discrétion de la baleine d’appartement son totem), Hye Sung (interprété par un Kwon Yool qui a carrément le facteur « creepy »), rebaptisé « Pr. Darkside » sur ce blog. Comme dans Let’s Eat, on a un méchant qui finit par servir avant tout de menace flottante, afin de donner une certaine ambiance au drama, mais la différence est que Hye Sung est bien plus présent à l’écran, et surtout qu’il s’avère à la fin qu’il avait largement plus de potentiel que le drama n’en a exploité, ce qui est frustrant. C’est dommage que le drama n’en ait pas fait quelque chose plus tôt, au lieu de le laisser passer les trois quarts du drama à finalement ne pas faire grand-chose de plus qu’être malsain dans son coin. Au final, il fait un antagoniste peu passionnant et toute la partie du drama le concernant m’a laissée d’abord indifférente, puis frustrée.

Et pour revenir à ma comparaison avec Let’s Eat (après j’arrête, promis), comme je le disais, ce drama-là brillait généralement quand il réunissait ses leads, parce que son thème principal était celui de la communauté, tandis que ses personnages isolés pour diverses raisons formaient des liens et créaient leur propre petit groupe. BIOG a le même thème, et atteint son pic, pour moi, dans l’épisode 6, qui reste mon épisode favori de la série, parce que c’est dans celui-là que le « gang » de BIOG se réunit au complet pour la première fois, et parce que c’est l’épisode qui m’a le plus émue, mettant en avant le thème de l’isolement à travers le personnage de Hyun Ji. Bien sûr, c’est quelque chose de récurrent, mais je pense simplement que, le talent de Kim So Hyun aidant, l’idée ne touche jamais autant que dans cet épisode qui met en retrait l’histoire de l’antagoniste, oublie un peu les cas de la semaine, prend les personnages et les met tous ensemble loin de tout le reste. Les personnages de BIOG sont ce qui rend le drama attachant, après tout, et leur solitude est en partie ce qui les rend touchants.

[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)

Du côté de Bong Pal, interprété par un Taecyeon qui ne mérite certainement pas un prix mais se débrouille finalement mieux que je ne l’avais anticipé (et puis, plus superficiellement, c’est vrai que mon écran, mes yeux et Taec s’entendent bien), l’isolement est une conséquence de son « sixième sens ». En effet, comme on nous le montre dans des flash-backs assez tristes, sa capacité à voir les fantômes l’a très vite aliéné de ses camarades de classe quand il était enfant, et depuis il a tendance à se retirer du monde de lui-même, préférant ne pas trop se mêler aux autres. Pour lui, le drama est avant tout un voyage vers la connaissance de soi (en découvrant ce qui est arrivé à sa famille), l’acceptation de qui il est (grâce à Hyun Ji qui lui permet de faire quelque chose de vraiment positif de son don, et donc de le voir sous un nouveau jour), et l’acceptation des autres (grâce à Hyun Ji mais également In Rang et Chun Sang, les deux étudiants qui veulent lui faire rejoindre leur club sur le surnaturel et l’entraîner à exorciser des fantômes avec eux… faut dire qu’eux-mêmes ne peuvent rien exorciser ou voir du tout, donc forcément ils ont grandement besoin de Bong Pal). Et de côté-là, le drama fait plutôt du bon travail, ouvrant peu à peu Bong Pal aux autres dans un voyage que j’ai trouvé touchant.

Hyun Ji, malheureusement, a une évolution nettement moins réussie, ce qui est d’autant plus dommage que question casting, c’est clairement sur les épaules de Kim So Hyun que repose le drama. Elle est une bien meilleure actrice que son partenaire, et son charme et sa justesse, bien que soutenus par le reste du casting, certes, portent largement ce drama qui, sans elle (ou une actrice de sa trempe), aurait peine à convaincre. C’est donc d’autant plus dommage que le personnage ait été « arnaqué » en quelque sorte. Hyun Ji, jeune femme super attachante pour son énergie et son caractère enjoué et bien trempé, est l’incarnation de l’isolement : elle est un fantôme, personne ne peut la voir jusqu’à ce qu’elle tombe sur Bong Pal, et en plus elle est amnésique donc elle ne sait pas où est sa maison, son autel, sa famille, ou même si elle a une famille. Et au début, le drama prétend parler de sa recherche d’identité (qui se souvient qu’à la base c’est pour ça qu’elle collait Bong Pal ? Parce qu’elle espérait découvrir qui elle est ? Parce que par moments, je vous avoue que moi j’avais zappé cette histoire de « baiser qui réveille la mémoire ») mais très vite c’est zappé (sérieusement ils vivent dans le pays des netizens Sherlock Holmes et ils pensent même pas à taper son nom dans google !) il ne se met réellement à tourner qu’autour de l’OTP, et surtout Bong Pal, faisant de l’identité de Hyun Ji une pièce du puzzle Bong Pal plutôt que son propre puzzle. Que les deux soient liés n’est pas un problème, c’était évident dès le départ, mais la conclusion achève d’arnaquer et Hyun Ji, et le spectateur [spoiler]car si on y réfléchit bien, à la fin, la version de Hyun Ji que nous avons appris à aimer n’existe plus : nous ne connaissons pas la Hyun Ji pré-fantôme, nous connaissons un peu la Hyun Ji post-fantôme, mais la Hyun Ji-fantôme est celle que nous avons vu évoluer et elle disparaît, emportant avec elle le gros de l’évolution d’un personnage qui voit ainsi sa progression effacée- [/spoiler] et c’est dommage. En gros, le drama appartient à Kim So Hyun, mais l’histoire appartient à Bong Pal, et il y a un déséquilibre pas idéal. Mais j’ai affectionné les deux personnages en revanche, et la romance reste à un niveau « puppy love » assez adorable. Les deux formaient en plus de ça un duo qui fonctionnait bien quand il s’agissait de dézinguer du fantôme, et bref, j’étais contente de les regarder interagir.

[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)

Pour revenir à mon idée d’isolement à présent, Bong Pal et Hyun Ji ne sont pas les seuls à en être victimes. Je ne sais pas si on peut dire que Seo Yeon, la demoiselle dont Bong Pal est amoureux au début, est isolée car le drama ne se penche malheureusement pas assez sur son cas, se servant d’elle et s’en débarrassant un peu selon les besoins du moment (et c’est dommage), mais en revanche Chun Sang et In Rang, les deux membres du club du surnaturel, sont clairement des outsiders. On a le sentiment qu’In Rang pourrait s’intégrer dans la société, mais Chun Sang aurait certainement plus de mal, et In Rang aime trop son ami (il y a une bromance toute adorable de ce côté-là, oui) pour s’en séparer si bien qu’ils vivent un peu dans leur propre monde que, à leur grand damn, personne ne veut rejoindre (si bien que leur club menace toujours de disparaître). Même le moine qui sert de figure paternelle à Bong Pal vit seul et loin de la société la plupart du temps. Et je pense qu’il y aurait aussi de quoi discuter des circonstances du Pr. Darkside, même si je ne le ferai pas ici de peur de spoiler. Mais le fait est que les protagonistes, au moins, sont tous des gens en marge de la société pour une raison ou pour une autre, et que pour moi l’intérêt principal du drama a été de les regarder se réunir, c’est là qu’était tout le cœur de BIOG. Et c’est vrai que j’ai eu un gros faible pour Chun Sang et In Rang, nos deux exorcistes râtés, nos Ghostfacers (un surnom bien trouvé par SALT ♥). Au début, j’avais beaucoup de mal avec eux pourtant. En fait j’avais du mal avec tous les personnages secondaires : le moine m’agaçait (c’était toujours un peu le cas à la fin, ça dépendait des moments), Seo Yeon me semblait fade, et j’avais encore plus de mal avec les Ghostfacers. Parce qu’autant je les trouvais drôles quand ils réagissaient à ce que faisait Bong Pal, autant quand ils étaient seuls ils me laissaient de marbre, et surtout ils faisaient trop de bruit pour moi, or j’écrivais, dans mes Premières Impressions : Ce avec quoi j’ai eu beaucoup de mal, c’était le bruit constant de l’épisode 1. […] Cétait une véritable cacophonie, entre les chansons, les musiques d’ambiance horreur, les bruitages comiques, et bien sûr les personnages qui causaient entre ça. J’avais l’impression horripilante que le drama cherchait à attirer mon attention en faisant du bruit, ou bien qu’il avait peur du silence, et ça, avec moi, c’est un truc qui a beaucoup de mal à passer.  

Pour ce qui est des Ghostfacers, encore une fois, l’épisode 6 a été le tournant. Subitement, ils faisaient vraiment partie d’un groupe, et subitement ils m’intéressaient. Après ça, j’ai même aimé toutes leurs scènes individuelles, parce que vraiment les interactions entre personnages rendaient ces personnages meilleurs. Quant au bruit, je vous rassure, même s’il subsiste des effets sonores excessifs après ça, ça se calme méchamment et ça ne m’a plus dérangée. Le drama a un joli OST d’ailleurs, plutôt agréable quand on ne nous ne nous le martèle pas dans la face. Et en général, il est agréable à regarder. Bon, les fantômes sont assez kitshs, et les combats plutôt ridicules (mais je ne pense pas que le drama s’en cache, cela dit), mais les couleurs sont agréables, et le drama a une aura estivale de fraicheur qui fait de BIOG un bon drama à se passer en pleine canicule.  Même si cela peut vous rendre un peu triste car vous n’avez pas votre propre Hyun Ji à domicile (à priori)(car après tout je n’en sais rien)(si vous en avez une, puis-je avoir une copie, plize ?).

Au final, BIOG était un petit drama pas très ambitieux, avec certainement plus de maladresses que de rigueur, mais il avait son charme. Je regrette ce qu’il a fait d’une héroïne qui faisait pourtant en grande partie sa force (et qui continue de faire sa force même après la déception), mais les personnages étaient attachants, et j’aimais vraiment bien les voir passer du temps ensemble. Je ne pense pas que ce soit un drama à voir absolument, mais si vous êtes en manque de fluff, de mignon, BIOG en est plein. Et bien sûr, si vous avez un faible pour Taec ou Kim So Hyun, ou les deux, ça marche aussi~

[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
[Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan) [Hyun Ji, le gentil fantôme] Bring it on, Ghost ! 싸우자 귀신아 (bilan)
Tag(s) : #TV, #Dramas - séries et animes, #Dramas au fil des ans, #Corée du Sud, #Bring it on, ghost !, #2010s, #2016, #tvN, #~ 15 épisodes, #Park Joon Hwa, #LEe Dae Il, #Im In Seu, #Adaptation, #Taecyeon, #Kim So Hyun, #Kwon Yool, #Baek Seo E, #Kim Sang Ho, #Kang Ki Young, #David Lee, #Lee Do Yeon, #Surnaturel, #Romance, #Comédie, #Amitié, #Bromance, #Thriller, #Female crush, #From cohabitation to love

Partager cet article

Repost 0