Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coucou les gens !

Et bienvenue dans ce mois de Décembre~

Causons un petit peu de 2016 jusqu’ici, voulez-vous ? Comme vous le savez, je me suis remise aux dramas en cours d’année, après un an de hiatus, et c’est la raison pour laquelle, cette année encore, je ne ferai pas de *grand* bilan de fin d’année. J’en ferai un petit, une récap rapide ce que j’ai vu, mais mon bilan de cette année ressemblera sans doute plutôt à celui de l’année dernière. Alors, pour compenser, revenons à notre mois de Décembre: Noël approche, et Luthien, dans sa grande génialitude (je vous donnerais sa position sur l’échelle de Kimu, mais vu que l’échelle va de zéro à l’infini (Kimu), ça fait que tout le monde semble être classé ridiculement bas dessus), a proposé un projet : un calendrier de l’avent. Auquel plusieurs personnes vont participer. Tout le résumé et les liens vers les sommaires de tout le monde sont ici (les questions sont données dans l'article aussi, donc vous pouvez les lire, mais aussi ne pas le faire si vous préférez préserver la surprise, pour que ça fasse plus vrai calendrier de l'avent). Il y a 24 questions, et je m’en vais répondre à une question par jour, jusqu’au 24 donc. Pour ma part, j’ai l’intention de tout rassembler sur cet article-là, que je mettrai à jour à chaque fois (en mettant la dernière question en date en début d’article). Parce que je trouve ça plus pratique que de créer 24 articles séparés, et parce que comme ça, à la fin, tout sera rassemblé.

Ah, et le projet laisse le choix à chacun de répondre aux questions en ne parlant que de dramas DE 2016, ou en parlant des dramas qu’on a VUS en 2016, qu’ils soient de l’année ou pas. J’ai choisi la seconde option, parce que j’ai vu moins de dramas que les autres cette année, donc ça me permet d’avoir quand même plus de séries parmi lesquelles piocher.

Voilà :D Sur ce, écoutez, je vous laisse lire~

 

 

MWHAHAHAA.

One down. Rest of the world to go:

Si tu devais résumer ton année 2016 avec une image provenant d’une scène d’un drama que tu as vu en 2016, quelle serait-elle ?

SO MUCH SLEEP I DID NOT GET o.o

Quel drama pourrait devenir meilleur si on ajoutait des zombies dedans ?

J’ai longuement réfléchi à cette question. Parce que je voulais y répondre sérieusement, pas juste à la blague (pour la blague je foutrais sans doute des zombies dans Uncontrollably Fond, par exemple… ça laisse une chance au Woobie de « survivre » en plus comme ça :D), donc il a fallu que je me demande ce que les zombies pouvaient apporter à chaque histoire de chaque drama. Et je dois dire que, dans certains cas, ça donnait des trucs que j’aurais presque aimé voir. Genre les cousins de Cinderella and the four knights, enfermés dans leur grande baraque, essayant d’empêcher les zombies d’entrer, et se demandant si la 2nd lead est zombifiée ou pas (vu le degré de vie dans son regard, la réponse n’est sérieusement pas évidente). Ou bien Jae Ha de the K2 défonçant du zombie dans une scène d’action mieux filmée que ce qu’on a eu dans le drama (et à la fin Cloud Nine serait le dernier repère de l’humanité :O).

Au final, j’ai surtout deux réponses possibles : Scholar who walks the night, et Moonlight drawn by the clouds. Et je m’en vais (gaiement)(bien entendu) vous expliquer pourquoi j’ai ces deux-là en finalistes.

En soi, le zombie, c’est pas un personnage intéressant, parce que sauf cas exceptionnel à la Warm Bodies, le zombie ça n’a pas de personnalité, à la différence des loups-garous, vampires, fantômes et autres trucs qui veulent ta peau. Tu peux pas vraiment interagir avec un zombie, juste lui exploser la tête ou te faire bouffer, en gros. Donc l’intérêt des zombies, c’est souvent pas les zombies eux-mêmes, mais leur effet. Ils créent une menace, souvent constante, et ça fout la pression aux personnages, ça rend les enjeux plus lourds et plus pressants. D’où mes choix. Parce que Moonlight manquait d’intrigue et de poids, tandis que Scholar who walks the night trainait sérieusement en longueur, les personnages passant beaucoup de temps vissés sur leur cul à ne rien faire. Croyez-moi qu’en pleine apocalypse zombie, il aurait fallu qu’ils se bougent un peu plus rapidement. En fait, j’ai juste choisi des dramas qui à mon sens manquaient de tension et de rythme, et j’ai essayé de relever le plat. Et bien que je pense que Moonlight aurait largement gagné à ce qu’on le pimente un peu, ma réponse finale va être Scholar who walks the night, parce qu’en plus les zombies ajouteraient un autre élément fantastique au drama, et ne sembleraient pas trop hors-contexte avec les vampires qu’il y a déjà.

Quelle est la meilleure/pire scène de baiser ?

La pire, c’est facile hein, vous savez ce que je vais répondre: Our Gap Soon, épisode 1. La seule raison pour laquelle je pourrais ne pas répondre Our Gap Soon, est si le geste n’était pas tant vendu comme un baiser, mais plus comme ce qu’il est, c’est-à-dire une agression. Sauf qu’apparemment une partie du public, et le réalisateur veulent parler de scène de baiser, et oui, techniquement il y a des lèvres sur d’autres lèvres. N’empêche que quand la propriétaire des lèvres qui « reçoit » le baiser n’est aussi évidemment *pas* consentante et pleure « non, non », en se débattant face à un partenaire qui la plaque contre un mur pour l’empêcher de bouger, ça fait une scène de baiser qui craint (par contre c’est effectivement une scène d’agression réussie, et si le drama l’avait plus vendue comme ça, elle se retrouverait pas là, donc). Bref, cas réglé.

Dans le meilleur maintenant, c’est plus chaud, je dirais. Parce que cela dépend légèrement de si on parle du « baiser » en lui-même, ou de sa signification. Par exemple, voilà, le premier baiser de Louie et Bok Sil n’est pas vraiment spectaculaire, et est plus innocent que passionné, mais moi j’étais super investie dans ces deux personnages, donc… Alors que celui de W dans la prison, il m’aurait fait trembler les genoux si j’avais été debout parce que moi aussi je voudrais que la Poupinette Jong Suk m’embrasse comme ça, mais si j’étais encore investie dans le drama à ce stade, une partie de moi trouvais déjà que la romance avançait trop vite donc finalement ce n’était pas aussi satisfaisant que Louie et Bok Sil se faisant un baiser de maternelle. Les baisers d’Another Hae Young et le premier baiser Hwa Shin / Na Ri dans Jealousy Incarnate font un bon mix des deux ,(avec un arrière-goût de culpabilité pour Jealousy Incarnate, okay), mais au final je vais choisir Okitegami Kyoko no Biboroku, dans l’épisode final.

C’est un baiser rapide, léger, qui tient limite de l’effleurement en fait, mais il arrive dans une très belle scène, à la fin d’un grand voyage émotionnel des personnages, et en dit très long sur une relation qui aurait pu ne jamais évoluer (vu que l’héroïne perd sa mémoire toutes les nuits, ce qui n’est pas l’idéal pour construire une relation). La scène en général est celle qui m’a fait regarder le drama, et j’y suis passée par tous les sentiments, donc yep, Okitegami Kyoko FTW.

A quel drama aimeriez-vous donner une saison 2 ?

Je n’ai pas hésité sur ce coup-là : il s’agit de Kaito Yamaneko. Déjà, je savais qu’il faudrait que ce soit un Jdrama, parce qu’ils ont tendance à finir de manière plus ouverte, ce qui forcément se prête plus à une suite. Et dans les Jdramas que j’ai vus, ou revus cette année,  je pense que ceux qui se prêteraient à une saison deux seraient sans doute Okitegami Kyoko no Biboroku (parce qu’il y a de grandes questions en suspens à la fin du drama,  parce que l’OTP pouvait encore se rapprocher, et parce que je les aime et veux les voir plus),  Watashi kekkon dekinai janakute, shinain desu (il y a de bonnes choses dans la fin, mais elle est frustrante pour des raisons que je n’explicite pas, de peur du spoiler… cela dit, je ne sais pas si c’est le drama dont je pense qu’une saison 2 serait la meilleure) et ma réponse, Kaito Yamaneko. Ma seule réserve c’est qu’on n’aurait plus Narimiya Hiroki au casting (à moins que ce soit le projet qui le fasse revenir ? On peut rêver hein !), mais sinon, dans mon article sur le drama, j’écrivais déjà :

La conclusion elle-même m’a semblé un petit peu précipitée, c’est dommage. Qu’elle soit ouverte n’est pas un souci –cela laisse la possibilité d’une suite et, honnêtement, je suis à 100% pour et j’espère sincèrement qu’elle verra le jour parce que j’en veux plus !- mais tout se passe très vite, il y a des raccourcis, tout n’a pas l’air d’avoir beaucoup de sens… et s’il n’y a pas de saison 2 : rien ne finit du tout et c’est frustrant.

Et je n’ai pas changé d’avis. Kaito Yamaneko remplit tous mes critères : la fin est ouverte, laisse plein de choses en suspens, est suffisamment frustrante pour que je ne veuille pas que ce soit la fin mais pas mauvaise au point que ça m’ait gâché le drama, et contrairement à Watashi kekon dekinai janakute, shinain desu, c’est un drama dont j’aimerais beaucoup voir une dizaine d’épisodes de plus. A peine la saison 1 finie, j’en espérais une seconde, et yep, gimme la saison 2.

Quelle est la meilleure bromance/sismance ?

ARGH.

TROP DE POSSIBILITES.

Des deux côtés.

 

Du côté des bromances, dans mes finalistes, j’ai -je m’en fous, je vais vous niquer les yeux sur la longueur, tant pis-:

- Nobuta wo produce - Shuuji/Akira : je l’ai revu cette année, et Shuuji et Akira sont un peu une des bases de la bromance : ils en ont même sorti un single, c’est vous dire. Bon c’est vrai que s’ils attirent le regard, Nobuta existe bel et bien, et elle a une très jolie relation avec l’un comme avec l’autre, et je les aime beaucoup à trois Mais ça n’enlève rien à la bromance, parce que la bromance n’exclue pas le reste… Donc ils sont quand même dans la course, et ce sont de sérieux compétiteurs. Ils sont trop adorables.

- Shopping King Louie – Louie/tous les personnages masculins de ce drama: Bon, d’accord, certaines relations sont plus mises en avant que d’autres, et donc marquent plus, mais Louie étant une machine à se faire aimer, j’ai fondu, qu’il déclare son affection à son rival Joong Won, se fasse apprendre la vie par son voisin Jo In Sung, se gagne la loyauté d’un employé (Kyung Kook) dont il est le seul à voir la valeur parce qu’il pense en terme de « personnes » plutôt que de « rouages d’entreprise », ou autre…

- Jealousy Incarnate – Hwa Shin/Jung Won : C’était tellement agréable de voir que, tout en se disputant la même demoiselle, l’un comme l’autre ne voulait pas remettre en question leur amitié, considérant simplement la chose comme un moment de tension dont ils arriveraient à se remettre. Et puis je sais pas, je suis faible moi, et le soutien de Jung Won à Hwa Shin quand celui-ci n’a plus nulle part où dormir, par exemple, ça me fait chaud dans le cœur.

- My wife’s having an affair this week – Hyun Woo/Ahn PD : J’ai craqué sur ces deux-là lorsque Hyun Woo annonce sa situation à Ahn PD, et que le lendemain on les retrouve, yeux cernés jusqu’aux joues parce que ni l’un ni l’autre n’a dormi de la nuit, et qu’Ahn PD se met même à chialer tout le temps, semblant prendre la situation de Hyun Woo encore plus à cœur que Hyun Woo lui-même. Il y a des raisons, mais tout le long, Ahn PD épaule Hyun Woo, et c’était une jolie démonstration d’amitié.

- He who can’t get married – Jae Hee/Hyun Kyu : Pour une romcom, je dois dire que dans ce drama, c’est peut-être finalement la romance qui m’a le moins embarqué (encore qu’elle pouvait être mignonne par moment). A la place, j’ai adoré voir Hyun Kyu (adorable Yoo Ah In) exprimer une loyauté sans faille à son employeur difficile. Travailler pour lui, c’est galère, mais Hyun Kyu ne veut travailler avec personne d’autre, et faut le voir flipper quand il trouve Hyun Kyu inconscient chez lui, aussi. Aw puppy.

Et j’ai aussi envie de vous citer Kaito Yamaneko, Bring it on ghost, etc, mais après on s’en sortirait plus. Donc je m’en suis tenue aux essentielles.

 

Du côté des sismances (faudrait trouver un mot moins laid quand même T.T) j’ai :

- Jealousy Incarnate – les deux mères de Ppal Kang : Franchement, je comptais pas dessus, d’autant qu’au début je trouvais les deux personnages aussi agaçants l’un que l’autre, mais une fois qu’elles se retrouvent à devoir cohabiter ensemble, je dois dire que les deux personnages m’ont beaucoup amusée, et que j’ai adoré les voir interagir. Même si je me suis arrêtée (pour les raisons que vous savez) avant qu’elles puissent tout à fait se racheter à mes yeux.

- Little Mom Scandal – tous les personnages principaux : Pour le coup, l’amitié entre toutes les femmes du drama est vraiment son centre, et c’est même ce qui les rachète. Les personnages de ce drama ne sont pas parfaits, et peuvent même virer dans l’antipathiques selon les moments, mais ce sont les liens qu’il y a entre elles qui leur ont fait trouver grâce à mes yeux dans les moments difficiles. Il y a des disputes, certaines plus graves que d’autres, mais au final les liens entre tous ces personnages sont forts, et c’était agréable de voir un drama sur des femmes qui restent vraiment sur ces femmes, et mettent leurs relations entre elle en son cœur.

- He who can’t get married – Jang Mun Jeong / Yu Jin : J’ai parlé de la bromance (à sens unique OKAY) entre les deux leads masculins, mais la vérité c’est que dans ce drama, la relation entre nos deux leads féminines est ce qui m’a le plus parlé. Elles ont des niveaux sociaux différents, des âges différents, mais elles se rapprochent et se lient très naturellement, formant une amitié dans laquelle elles s’amusent, se soutiennent, sont à l’aise l’une avec l’autre, se comprennent, et c’est super à voir. Elles sont mon OTP de ce drama, pour le coup.

- Shopping King Louie – les « mères » des leads amoureux : c’est une question de surprise, un peu, pour cette amitié-là. Mais on a trois femmes, deux plutôt riches, une plutôt pauvre (et dans les dramas c’est rarement bon pour l’entente entre « ahjummas »), qui en plus sont parentes (bon pas de « sang » pour une, mais peu importe) de trois pièces d’un triangle amoureux… dans n’importe quel autre drama, on aurait le portrait classique de trois ahjummas qui s’engueulent, comparent leur statut de manière passive-agressive, sont en compétition, disent du mal des autres dans leur dos… là, absolument pas. Elles s’ouvrent les bras les unes aux autres, et tout ce qui leur importe, c’est leurs amies, les *personnes*. Ca fait du bien les gens, vraiment.

Bon puis je m’arrête là (même si j’aurais voulu parler de My wife’s having an affair this week, Kazoku no Katachi, voire Scarlet Hearts aussi, par exemple)… parce qu’à un moment donné, j’imagine qu’il faut o.o

Au final, mes deux gagnants sont Little Mom Scandal et Shopping King Louie. Little Mom Scandal parce qu’il a l'amitié féminine la plus creusée de mes finalistes, je pense, et Shopping King Louie parce qu’il a plus de bromances que les autres… (oui écoutez parfois on se repose sur les chiffres quand le choix est trop dur à faire ;A;). Mais ça me brise le cœur de laisser tous mes petits finalistes le cœur brisé comme ça T.T Je vous aime quand même !

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel drama a eu la meilleure/pire fin ?

Mmmh. Pas évidente cette question… bizarrement. Il y a des années où ça aurait été facile, parce qu’il y a des fins de dramas qui, notamment, craignent particulièrement, mais cette année, j’ai eu moins de « rage » à l’intérieur de moi. Bien sûr, il y a des dramas qui m’ont laissée sur une déception, à la Scarlet Hearts, mais en vérité le dernier épisode de Scarlet Hearts n’était pas mauvais, c’est plus tout le drama post-excellent-épisode-11 qui m’a laissée sur ma faim. En fait, au contraire, le dernier épisode était franchement plutôt pas mauvais , et plus émouvant que j’aurais cru, compte tenu de là où j’en étais. De même, W m’a laissé un goût amer dans la bouche sur le moment, mais c’était pas tant à cause du dernier épisode que parce que le drama faisait n’importe quoi depuis l’épisode 8. A partir de là je pense pas que la fin ait vraiment été le problème, c’était plus le drama en général. Or pour cette question, je veux rester sur la dernière semaine de diffusion, c’est-à-dire les deux derniers épisodes pour les Kdramas et le dernier épisode pour les Jdramas.

Donc allons-y.

Pour la pire fin… pour rire j’aimerais dire Jumong, parce que je n’arrive pas à l’atteindre depuis quasiment huit ans, mais pour moins rire, parmi les fins qui m’ont laissée un drôle de goût dans la bouche, on aura par exemple, la fin de Watashi kekkon dekinai janakute, shinain desu (ce putain de titre à rallonge >< damn you Japan)  qui délivre un message que je trouve vraiment cool, et a plusieurs points positifs dans l’idée, mais n’a pas été bien préparé par le reste du drama, si bien que son plus gros retournement tombe complètement à plat ; ou encore celle de Kurosagi qui détruit en quelques minutes toute la gravité de sa conclusion en la faisant paraitre super anecdotique. Nos deux finalistes, cependant, sont clairement Cinderella and the four knights, et Bring it on, ghost (cf. ICI). Cinderella, déjà, il m’a fallu un petit temps pour m’en souvenir, parce qu’elle n’est vraiment pas mémorable, mais en plus d’être vraiment forcée, elle délivre un message qui pue grave, c’est-à-dire ce fameux « la famille c’est trop magique, et tous les abus peuvent être pardonnés becoz  yay, liens du sang ». Well fuck you Cinderella o.o Quant à Bring me Hyun Ji plize, les derniers épisodes souffrent de soucis de rythme qui font que la conclusion a des airs de soufflé qui se dégonfle, le personnage féminin est complètement arnaqué par le scénario, et l’OTP est bien cute, certes, mais la conclusion pour l’antagoniste (mal exploité jusqu’au bout), en voulant écarter autant que possible les questions difficiles, laisse sur une image assez désagréable de la façon de penser de nos leads. Niveau qualité, je trouve les deux conclusions aussi foireuse l’une que l’autre. Niveau ressenti, je crois que j’aime encore moins celle de Cinderella, donc Cinderella for the fail !

Pour la meilleure fin, à présent… bon si on se passe sur celle qui a le plus gonflé mon cœur de joie, on retombe bien entendu sur Shopping King Louie (ai-je mentionné que je vous conseille ce drama ? Parce que je vous conseille ce drama !), et j’ai un faible pour les fins de Nobuta wo produce (finalement… car ça n’a pas toujours été le cas) et Dragonzakura. La fin d’Okitegami Kyoko no biboroku, bien qu’elle puisse potentiellement frustrer, contient également une scène tellement adorable qu’elle a fait mon cœur se gonfler d’amour et chamallows, et pour la blague, je vais reciter Jumong, parce que ça me fait plaisir de savoir que, oui, ce drama a une fin. Mais sur ce coup-là, je vais prendre la fin qui m’a surprise, à savoir celle d’Uncontrollably Fond (cf ICI). Il est vraiment chelou ce drama, c’était comme si la scénariste avait écrit le début, la fin, puis avait commencé à écrire le milieu, d’abord correctement, puis s’était dit « yOlO » en cours de route. Pour un drama qui déconnait quand même pas mal, la fin était étonnamment très bonne, et satisfaisante. Les conclusions pour les personnages ne semblaient pas toujours correspondre à leur parcours, mais c’étaient de bonnes conclusions, c’est juste que le parcours, lui, avait été écrit n’importe comment. Ces derniers épisodes nous ont offert un face à face mère-fils absolument parfait (faut dire que la relation mère-fils était ce qu’il y avait de mieux écrit dans Fond, alors forcément, ça a aidé), et beaucoup, beaucoup d’émotions, avec une réalisation au rendez-vous, des silences où il en fallait, de la musique discrète où il en fallait. J’ai un regret sur l’épilogue qui est trop rapide et pas très bien amené, mais dans l’ensemble, Fond a une très bonne conclusion.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quelle est votre OST favorite/détestée ?

Dur. Enfin, en “détestée”, j’ai une réponse: ce foutu Love story, de Legend of the Blue Sea. Mais heureusement, le drama a l’air d’avoir compris que cette chanson n’était pas une bonne idée, et s’en est débarassé. Ouf. N’empêche que. Et après, je dirais que the K2 avait des soucis musicaux, mais c’est pas tellement qu’il avait un mauvais OST, c’est juste qu’il en abusait, et que certaines scènes en devenaient un peu ridicules. Donc on va rester sur Legend of the Blue Sea pour ce qui est du négatif.
Et maintenant, on rentre dans la difficulté. Et on va commencer par mettre des dramas de côté : Nobuta wo produce et Kurosagi. Parce que bon, Nobuta wo produce en particulier a de très bons instrumentaux, et les deux dramas ont des endings que j’adore, mais ça relève de la concurrence déloyale, parce que j’ai vu ces dramas dans mes débuts à Dramaland, donc y a toute une part de nostalgique qui joue énormément en leur faveur. Je connais les paroles des chansons par cœur, j’ai « grandi » avec en tant que dramavore, et bref, c’est pas juste envers les autres séries. Donc je les mets de côté.... mais écoutons-les quand même, hein, on va pas se priver.

Après, on va éliminer Shopping King Louie, et Uncontrollably Fond. Les deux ont des utilisations de musique que j’aime beaucoup, mais la question c’est « OST », donc « original soundtrack », ce qui est différent de juste « soundtrack » : l’OST ce sont les musiques composées spécialement pour le drama. Or les musiques dont j’aime particulièrement l’utilisation, dans ces deux dramas, n’ont pas été composées pour SKL et Fond, et ne devraient donc, par simple définition, pas faire partie de leur OST. Ce qui m'arrange, ça me permet de réduire les choix, yay. Pareil pour Cinderella and the Four Knights dont j’aime beaucoup la reprise de For You des Super Junior. Au final, bien que j’aie un gros faible pour la chanson de 2bic pour My wife’s having an affair this week, ainsi que quelques morceaux de Jealousy Incarnate, sans compter beaucoup de the K2  (oui, comme je vous le disais, j’ai trouvé que le drama abusait de sa musique par moment, pas que l’OST était mauvais, et j’en aime les morceaux féériques, ainsi que ses chœurs allemands), en prenant les OSTs entiers des dramas, ça s’est joué entre essentiellement deux dramas pour moi : Scarlet Hearts et Jumong. J’ai un faible pour les OST de dramas historiques, oui.

Et c’est très difficile de trancher, en fait. Si je jugeais sur un seul morceau, ça serait plus simple, Scarlet Hearts l’emporterait pour sa collaboration Lee Hi/Epik High, mais si je dois considérer les OSTs entiers… je pense que c’est Jumong que je préfère. J’ai toujours pas réussi à regarder le drama en entier, mais l’OST est moi, on est copains.

Les autres participants : Luthien (BlogTwitter), Titesilve – (BlogTwitter), Busanblue (BlogTwitter), Manga Suki (BlogTwitter), Sam & les Dramas (BlogTwitter), Min Soo Tae (Twitter), Moushou (BlogTwitter), BeastKya (BlogTwitter), Maruna (BlogTwitter), World-Of-Drama-Passion (BlogTwitter), Kalyani (BlogTwitter), Bouya (BlogTwitter), Park Léna (BlogTwitter), Gekkou (BlogTwitter), Marluuna (Blog), Mudaepo (Blog ), Minju (BlogTwitter), Lili (Blog), Yuuki (BlogTwitter)
 

Quel(s) personnage(s) (deux maximum) de drama aimeriez-vous rencontrer ? Et pourquoi ?

Okay, je pense que j’ai un peu répondu à cette question, en quelque sorte. Je disais précédemment que je voudrais aller vivre parmi les personnages de Shopping King Louie, et j’ai aussi dit que je pourrais tomber amoureuse d’Ahn PD de My wife’s having an affair, donc je pense qu’il va de soit que j’aimerais les rencontrer tous, et prendre un verre avec eux, voire les garder chez moi. Mais histoire de varier un petit peu les réponses, je vais sortir de tout ça. Voyons voir.

Dans un sens, j’aimerais bien rencontrer les deux personnages principaux de Samurai Sensei. Parce que ce sont quand même des personnages d’une autre époque, dont une figure historique super importante (Sakamoto Ryoma), qui se retrouvent à notre époque, et ce serait très certainement intéressant de pouvoir leur poser des tas de questions sur l’endroit dont ils viennent. Et bien que rencontrer des figures du passé puisse parfois s’avérer un peu difficile, parce qu’il y a un fossé entre les valeurs de l’époque et celles de maintenant, ce qui peut handicaper le dialogue, ils ont eu un drama pour nous prouver que c’était malgré tout possible. Dans le même ordre d’idée, j’aimerais pouvoir discuter avec l’héroïne de Legend of the Blue Sea, parce qu’elle vient carrément d’un monde sous la mer, et que je pourrais aussi lui poser plein de questions. J’avais aussi pensé à Jumong, du drama Jumong, mais d’un autre côté, si c’est vrai que les historiens n’en savent pas beaucoup sur le Jumong historique, si bien que ce serait sympa de se renseigner, il est question de parler au personnage, pas de la personne sur laquelle il est basé, et pour le coup le personnage, on a 60 épisodes de drama pour le regarder, donc j’ai moins de curiosité (pareillement pour les autres personnages de sageuks de cette année, dont on voit la vie à l'écran). Elle est chaude cette question en fait…

Mais si je dois choisir deux personnages, je vais donc garder le Sakamoto Ryoma de Samurai Sensei (parce qu’il a été plus longtemps chez nous, donc le dialogue serait plus aisé) et Cheong de Legend of the Blue Sea. Ils ont en commun de venir d’univers dont on nous parle mais qu’on ne voit pas vraiment, et puisque je prends la question en tant que « rencontre unique », je choisis ces deux-là, parce que j’aurais beaucoup de questions à leur poser.

(J’avais aussi pensé aux fantômes de Bring it on ghost, pour parler avec eux de l’après-vie, mais je me suis rappelée ensuite que je suis une grande flippée de la vie, et que si je rencontrais un fantôme, je risquerais de ne plus jamais dormir de ma vie :D)

Quel duo d’acteurs a partagé la plus belle alchimie ?

Etrangement, j’ai un petit peu galéré à répondre à cette question, aussi parce que je m’interrogeais sur le mot « alchimie », qui finalement est assez vague. Quand on l’utilise dans des articles, souvent on sait ce que ça veut dire, mais par exemple, même si Louie et Bok Sil n’avaient pas vraiment le côté « physique » de la relation (sans qu’il ne soit pas là, le drama était vraiment plus dans le choupisme innocent), mais ça veut pas dire qu’ils avaient pas l’alchimie qu’il fallait pour le drama. Enfin, dans le cadre de la question, j’ai décidé qu’ « alchimie » serait un synonyme de « attirance physique palpable » (il me semble que c’est généralement comme ça que c’est utilisé de toute façon).

Auquel cas, j’avais une réponse évidente, et même une mention honorable, mais…  ce qui me rend triste c’est que je n’ai fini aucun des deux dramas. Alors que j’ai beaucoup aimé le début des deux, et les ai d’ailleurs arrêtés pour la même raison : je n’en profitais pas comme il fallait. L’un parce que mon rythme de visionnage foutait en l’air celui du drama, et le second parce que j’étais dans une période trouble, si bien que mon esprit n’arrêtait pas de dévier de ce qui se passait à l’écran. Ca me semblait dommage de passer à côté de ces deux dramas, donc je me suis dit « okay, Mila, mets les de côté, et tu les reprendras en entier plus tard » (et un « plus tard » qui risque d’être lointain du coup, car je vais me laisser le temps d’oublier un peu les débuts). Ces deux dramas, ce sont Jealousy Incarnate et Another Oh Hae Young. La mention honorable va à Jealousy Incarnate, et ma vraie réponse, c’est Another Oh Hae Young, que j’ai regardé jusqu’à l’épisode 9. Je vais être honnête : l’alchimie entre les deux personnages principaux est même ce qui à la base m’avait fait lancer le drama. J’avais vu des vidéos et photos passer sur twitter, et vu qu’en plus j’aime bien Eric (au final je l’ai kiffé dans ce que j’ai vu, mais c’est surtout l’actrice principale et son personnage dont je suis tombée amoureuse), ça m’avait décidée. Je n’ai vraiment pas été déçue, parce que dans le genre « tension physique palpable », je pouvais pas espérer mieux, et quand finalement les personnages craquent… ça envoie pas mal d’étincelles. Je ne vous en dis pas plus : après tout, c’est le genre de choses qui se ressent au visionnage, pas tellement qui s’explique.

Au contraire, qui n’en avait aucune ?

Alors, cette année, j’ai revu Kurosagi… ce qui rend le choix supra simple :D Il y a d’autres couples cette année qui ne m’ont pas envoyé d’étincelles magiques à m’en faire péter les globes oculaires (genre dans Scholar who walks the night, ou Watashi kekkon dekinai janakute, shinain desu), mais dans la catégorie « plat », Kurosagi se pose méchamment là. Le drama ne développe pas beaucoup sa romance, juste suffisamment pour qu’on ne puisse pas tout à fait l’ignorer, et elle n’est ni très bien écrite, ni très bien interprétée, parce que Yamapi n’a pas la subtilité pour son rôle, et qu’Horikita Maki a surtout l’air de s’ennuyer. Ils sont tous deux capables de meilleur, et même de meilleur ensemble (cf. Nobuta wo produce) mais ce coup-ci, on a le sentiment que rien ne passe entre eux, et ça a rendu ma réponse drôlement facile.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quelle est la scène qui vous a brisé le cœur ?

Bon, du coup, j’ai déjà répondu à cette question : c’est celle où on réalise une complication qu’a eue la maladie de Joon Young dans Uncontrollably Fond. Elle est la reine incontestée des scènes qui m’ont mise très mal. Mais comme je l’ai déjà citée, je vais tâcher de trouver autre chose. Et en vérité, j’aurais de quoi faire un choix dans Uncontrollably Fond à nouveau, parce qu’entre toutes les tentatives désespérées de Joon Young pour nier sa maladie, les différents rejets de sa mère et cette foutue scène où elle le trouve à terre, dans sa chambre, à la supplier de l’aider… argh. Sans oublier le moment où il finit par avouer à l’héroïne ce qu’on savait déjà tous, à savoir qu’il est terrifié et ne veut pas mourir. Bref. Le drama n’est ni parfait ni même vraiment bon, mais il m’a allègrement brisé le cœur, ça c’est certain.

Néanmoins, dans l’optique « choisir une autre réponse », je dirais qu’une scène qui m’a fait mal au cœur, c’est celle où Hyun Ji, interprétée par Kim So Hyun, dans Bring it on, ghost, réalise vraiment son propre isolement. Grâce à la prestation de Kim So Hyun, Hyun Ji est un personnage dont je suis tombée amoureuse, et du coup j’ai vraiment vécu tout le drama avec elle. Lors d’une scène où les personnages sont tous réunis et s’amusent ensemble, elle s’amuse avec eux, rit beaucoup, est contente de participer… mais Hyun Ji est un fantôme, les autres ne l’entendent et ne la voient pas vraiment. En vérité, elle ne fait que *semblant* de participer, et la seule personne qui peut la voir et l’entendre ne fait pas attention à elle. Graduellement elle réalise qu’elle est toute seule, qu’elle ne fait que regarder les autres, et elle se met sur le côté pour les regarder. Cela m’avait fait un sacré coup au cœur de voir sa propre solitude lui tomber dessus comme ça.

Dans les mentions honorables, je citerais la scène où Hyun Woo (lead masculin de My wife’s having an affair this week) craque devant la porte ouverte de son frigidaire et se met à pleurer, plusieurs scènes du final de Scarlet Hearts avec Jung, le flash-back en début d’épisode où le héro de Beautiful Mind ne comprend pas les intentions de ses camarades et commence à en taper un par erreur, la fin de l’épisode 8 de Kazoku no Katachi, et My way dans Shopping King Louie, entre autres. Mais bon, Uncontrollably Fond est le vrai vainqueur, et si je devais vraiment choisir une scène, au delà de celle de la complication, ce serait le dernier dialogue avec sa mère. "Je ne veux pas que tu penses que je n'ai pas fait de mon mieux". Je sais Joon Young, je sais T.T #reparsaufonddutrou

Et fait hurler de joie ?

Aussi étrange que ça va vous paraître, ce n’est pas Shopping King Louie :D Ce drama m’a rendue heureuse, mais j’en pleurais des larmes de joie, et en riais, il ne s’agissait pas de hurlement. Pour moi, un « hurlement » évoque aussi une idée de surprise, ou bien de « enfin ! ». En clair l’arrivée de quelque chose soit qu’on attendait pas du tout, soit (plus souvent, dans mon cas) qu’on attendait avec impatience. Et du coup, je galère un peu. J’ai failli choisir le moment où l’héroïne rompt avec son copain dans Our Gab Soon, mais c’était pas fort sympa, et en plus je sais que ça tient pas, alors… Au final, il me reste donc quelques possibilités, dont la fin de l’épisode 8 de Legend of the Blue Sea où je me suis rendue compte que le drama s’était ENFIN débarrassé de son morceau This is love story à la con, un moment de Jealousy Incarnate que j’attendais avec impatience mais qui m’a fait me sentir super coupable, et celui où Kyoko, dans Okitegami Kyoko no Biboroku, décide qu’elle peut faire confiance à Yakusuke et l’intègre véritablement à sa vie (wiiii, my puppies ♥). Au final, j’ai retenu My wife is having an affair this week. Et j’aurais pu choisir plusieurs moments entre les deux personnages principaux (Hyun Woo et So Yeon, interprétés respectivement par Lee Sun Gyun et Song Ji Hyo), mais au final j’en ai choisi un autre :

[spoiler] Celui où Ah Ra décide enfin de divorcer de son mari infidèle, Yoon Ki. Ce moment était d’autant plus satisfaisant, que le drama avait fait *exprès* de rendre Yoon Ki aussi caricaturalement dégueulasse que possible. Parce que tout leur axe était censé être une exagération menant à un fantasme de vengeance lui aussi exagéré. Tout est amplifié, la pourriture de Yoon Ki y comprise, si bien qu’on attend qu’une chose : qu’Ah Ra se casse. Du coup, forcément, quand elle le fait, j’ai fait péter le champagne imaginaire ! [/spoiler]

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel est le plus beau sourire ?

J’aime bien quand les questions sont faciles :’)

En général, ça ne le serait pas pourtant, parce qu’entre la Poupinette Jong Suk, Seo In Guk dans Shopping King Louie, le Woobie dans Fond (vouip, il sourit des fois et j’adore son sourire), Kim Young Kwang dans Man in our House, Kim So Hyun dans Bring it on, ghost, Park So Dam dans Cinderella and the four knights ou Beautiful Mind, Kame, Okada Masaki, etc, etc, etc… y a de quoi faire. En vérité, le fait est que je trouve quasiment tous les sourires jolis à regarder, ce qui rend les présélections impossibles, et le choix cornélien par la suite.

Heureusement, cette année, j’ai regardé Samurai-sensei, et revu Zettai Girl. Et dans ces dramas, y a Nishikido Ryo. Et moi, j’ai un problème avec le sourire de Ryo. Je l’aime. Le seul autre sourire que j’aime autant, c’est celui de Narimiya Hiroki, mais je n’ai pas vu Narimiya Hiroki cette année (et maintenant je le verrai sans doute plus, et y a des larmes dans mon cœur ;A;). Donc choix facile, question réglée, let’s enjoy ♥

Euh...

Donc en fait:

 

Donc... ILS SONT EXAEQUO VOILA JE M'EN FOUS JE TRICHE.

 

RYO ET NARI FTW !!!


Enjoy more~♥

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

 

Quel est le drama dont le début t’a impressionnée mais qui t’a beaucoup déçue au final ?

Je pense que ça ne va surprendre personne mais… W. Forcément.  Ce drama avait une idée de départ intrigante et originale, des thèmes ambitieux, un casting qui me plaisait, une scénariste dont j’avais aimé tous les projets jusqu’ici. J’étais à fond. Et puis au bout de quelques épisodes (8, en gros), je me suis rendue compte que l’écriture avait des problèmes qui s’empilaient, jusqu’à ce qu’en fait je réalise que je ne trouvais pas l’écriture imparfaite, mais juste vraiment mauvaise, dans la catégorie « foutage de gueule » (involontaire peut-être, mais n’empêche que), avec juste des paillettes pour qu'on ne voit pas que le drama était infoutu de gérer même les bases de l'écriture. Ca m'a agacée. Je ne vais pas trop revenir dessus, parce que j’ai écrit un article entier sur la question et que je sais que beaucoup de gens ont adoré, si bien que ça m’ennuie de jouer (encore) les emmerdeuses… mais voilà, j’ai trouvé que ce drama se cassait la gueule de manière spectaculaire, et j’ai été très déçue.

Quel est le drama qui a finalement été meilleur que prévu ?

Vous connaissez déjà la réponse : Shopping King Louie. Forcément. Au synopsis, je ne m’attendais à rien, et vous avez pu lire dans ma réponse à la toute première question que j’ai aimé ce drama de tout mon cœur. C’était ma grande surprise de l’année. Mais comme vous connaissez déjà cette réponse-là, et que du coup c’est pas drôle, même si c’est toujours le drama-vrainqueur, laissez-moi citer un autre drama qui a été meilleur que prévu : Okitegami Kyoko no Biboroku.

En vérité, je triche un petit peu, parce que Kaa m’avait donné envie de le voir, que j’ai confiance en Kaa, et me doutais donc que ce drama aurait ses arguments.  Mais tout de même, entre autres choses ne m’enthousiasmant pas, il appartenait à un genre (le JDrama policier avec un épisode = une enquête) dont je ne suis généralement pas fana, et en plus les quatre premiers épisodes ne m’avaient pas embarquée plus que ça. Enfin ils étaient plaisants, mais parce que de base je ne suis pas « le public cible », on va dire, je n’étais pas à fond dedans, juste divertie (ce qui est déjà pas mal, je lâche beaucoup de ces dramas vers l'épisode 3). Et puis finalement, à l’épisode 5 le duo principal a volé mon cœur, et maintenant, c’est un drama que je reverrais avec plaisir. Le principe du drama est que son lead féminin est une enquêtrice dont la mémoire se remet à zéro chaque fois qu’elle s’endort. Et à côté, on a le lead masculin qui tombe amoureux d’elle (parce qu’elle est extra), ce qui forcément n’est pas évident. On se dit qu’ils vont avoir du mal à construire une relation, et pourtant, petit à petit, parce que Yakusuke est d’une douceur, loyauté et gentillesse assez incroyables, il y a quand même quelque chose qui s’installe, un confort et une confiance. Ils sont adorables, il y a quelque chose de particulièrement touchant à leur relation, et autant j’ai regardé les quatre premiers épisodes de façon espacée, autant après ça, j’ai enchaîné. Okitegami Kyoko no Biboroku était un petit drama dont je n’attendais pas grand-chose, et qui s’est avéré drôle, émouvant, et même plus surprenant que j’aurais cru sur certaines enquêtes. Très bonne surprise donc !

Quel est le personnage dont tu aurais pu tomber amoureux(se) ?

Argh. Difficile. Il y a des tas de personages sur lesquels j’ai eu un crush cette année, mais je pars du principe que, parce que la question est formulée comme elle l’est, elle sous-entend un « dans la vraie vie de la réalité véritable ». Donc, par exemple, j’ai un crush énorme sur Bidam dans Queen Seon Deuk, mais dans la vraie vie, je pense que le côté sociopathe ne me plairait pas autant (bizarrement). Pareillement, je kiffe Wang So dans Scarlet Hearts, mais soyons honnête, si j'avais été à la place d'Hae Soo, j'aurais sans doute été chercher du côté de Wook, moi aussi. Donc j'ai pu éliminer pas mal de personnages pour lesquels j'avais le béguin. Et pourtant, ça laisse, tellement, de, choix, mon, Dieu. Et au final, après avoir mis de côté la poupinette Kang Chul de W (je sais pas, il est trop irréel, je pense… idem pour le lead de Moonlight par exemple), et le petit-frère de l’héroïne d’Uncontrollably Fond (pour des questions d’âge…), j’ai fini par arriver à une sélection de six personnages qui ont leur chance :

. Kakushidate Yakusuke (Okada Masaki) dans Okitegami Kyoko no Biboroku.

. Bong Pal (Taecyeon) dans Bring it on, Ghost!

. Seo Woo (Jungshin) dans Cinderella and the Four Knights

. Go Jung Won (Go Kyung Pyo) dans Jealousy Incarnate

. Ahn Joon Young (Lee Sang Yeob) dans My wife’s having an affair this week

. Nam Joon Hyuk (Kang Ji Sub) dans Shopping King Louie

Ils ont tous deux choses en commun: je suis attirée physiquement par chacun d’entre eux (c’est important), et ils sont gentils (bon il me manque un tiers de Jealousy Incarnate par contre, donc peut-être que Jung Won prend un mauvais détour, je ne sais pas). Dans la vraie vie, j’ai tendance à être attirée par la gentillesse, et les gens qui me mettent à l’aise, surtout. J’ai du mal avec les relations amoureuses, et la dernière fois que je suis tombée amoureuse ainsi que celle d’avant, c’était après un long moment à être amie avec la personne, et à me sentir bien avec elle. Donc il faut des gens avec qui je me vois être amie, passer du temps, etc. Par processus d’élimination, j’imagine que Seo Woo (sa horde de fans, et son manque de temps libre), et Bong Pal (je suis une flippée de la vie, donc les fantômes…) se retrouvent donc hors course. Ce qui nous en laisse quatre. Et c’est dur. Mais je pense que la personne avec laquelle je serais la plus à l’aise serait certainement Ahn Joon Young. Je pense que je m’amuserais avec, et que je n’aurais pas peur, au bout d'un certain temps, de me montrer en mode « relax » (par rapport à Jung Won, par exemple, avec qui j’aurais plus de mal à me « laisser aller » tout à fait). Je suis sûre qu’on pourrait se trouver des hobbies communs, et qu’on pourrait avoir des discussions amusantes. Donc je pense qu’au final, c’est de Joon Young (Ahn PD \O/) que j’aurais pu tomber amoureuse dans la vraie vie.

Quel est le drama qui t'aura fait le plus pleurer/rire ?

S’il s’agit de pleurer de tristesse, la réponse m’apparait évidente : Uncontrollably Fond. Ce n’est pas bien étonnant en même temps, vu que c’est un mélodrame à propos d’un type qui va mourir, et s’arrange pour que ça se fasse dans les pires conditions possibles (BECOZ THAT IZ ZE KOREAN DRAMA WAY DAMN IT)… mais le drama m’a prise par surprise quand même. En vrai, c’était pas le meilleur des mélodrames, mais à un moment donné dans le drama, une complication de la maladie du héros fait son apparition, et pour des raisons personnelles, ça a beaucoup résonné chez moi. Tellement en fait que lorsque les complications apparaissent, au début, mon cerveau a fait une sorte de looping et j’ai sincèrement bloqué l’information. C’était parfaitement inconscient, mais j’avais refoulé le truc. Et quand ça n’a plus été possible, j’ai connu une sorte de crise. Mais pas le genre agréable. Parce qu’en vrai quand les dramas tristes nous font pleurer, il y a un certain soulagement en fait (la catharsis quoi), mais là c’était plus proche de la crise de panique. Enfin du coup, c’est clairement le drama qui m’a fait, en une seule scène, plus chialer de tristesse que tous les autres dramas de l’année réunis. Parfois à d’autres moments moins traumatisants, aussi. La fin, qui était très bonne, m’a transformée en fontaine de larmes lors du dernier dialogue entre Joon Young et sa mère par exemple. Bref larmes incontrôlables sur Uncontrollably Fond.

Si on parle de larmes de joie maintenant, il nous faut bien entendu revenir à Shopping King Louie. Parce que j’ai passé en gros les épisodes 12 à 16 à avoir des larmes de bonheur aux yeux un peu tout le temps. Bon à un moment donné, c’était de la tristesse (foutu « My way »), mais c’est passé, et après j’en suis revenue à pleurer parce que tout le monde était heureux et que moi aussi. Donc si on parle de larmes de bonheur, Shopping King Louie est clairement vainqueur.

Quant au rire… je pense que je vais me tourner vers Kaito Yamaneko (même si j’ai beaucoup ri devant Shopping King Louie aussi, mais un moment donné, faut que je réponde autre chose à une question o.o… ah et Legend of the Blue Sea m’a fait mourir de rire cette semaine aussi, et me fait rire en général, donc mention honorable à ce drama).  Faut dire que les Jdramas ont des avantages à ce niveau-là : ils ont des épisodes plus courts, ce qui permet un rythme plus soutenu, ils sont aussi plus courts niveau « nombre d’épisodes » ce qui signifie qu’ils se sentent moins obligés de compliquer leurs intrigues pour tenir la durée, et je ne sais pas pourquoi mais autant au Japon on voit des dramas vraiment consacrés à 90% à la comédie, autant en Corée du Sud ça m’a l’air largement moins courant. Je ne sais pas trop à quoi ça tient. En tous les cas, Kaito Yamaneko, c’était vraiment drôle. Cela faisait du bien de voir un Kame enfin en forme s’en donner à cœur joie, le cast secondaire (Narimiya Hiroki = ♥ … dans un de ses derniers dramas du coup ? NOOON NARI REVIENSSS T.T) était très bon, les personnages sympathiques, et le drama trouvait le bon équilibre, donnant dans un absurde sympathique sans aller dans un gros n’importe quoi bordéliquement OTT qui m’aurait repoussée. A côté de ça, il a aussi ses moments plus touchants, une certaine part d’ombre étonnante, et un mystère sous-jacent, mais il est surtout fun à regarder, et je me suis beaucoup amusée.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel drama t’a le plus surpris ?

Ben… en vrai… Uncontrollably Fond, mais pour de mauvaises raisons : je n’avais absolument pas capté que c’était un drama causant de maladie incurable. Je n’étais (comme souvent) pas beaucoup renseignée, si bien que lorsque j’ai lancé le premier épisode et qu’on m’a annoncé que Woobie était parti pour mourir, au début j’ai sérieusement cru que c’était pour de faux. J’étais persuadée qu’Uncontrollably Fond était censé être une romcom, donc sincèrement, j’ai pensé que c’était un quiproquo. Et ça m’a pris une bonne partie de l’épisode à finalement accepter que si, si, je m’étais embarquée dans 20 épisodes de « let’s watch Woobie die ». Joie. Si vous voulez le processus, ça a donné ça :

« Je vous dis pas le choc que ça a été lorsque le personnage de Woobie nous sort qu’il est condamné à mourir dans l’année. « WHUT ? Dans une romcom ? C’est forcément un gros quiproquo ! » me suis-je dit. […] On commence par nous présenter Joon Young comme le voit le monde extérieur : un acteur capricieux et difficile qui, dans la première scène, décide que finalement le script ne lui va plus, il refuse de laisser mourir son personnage. A ce moment-là, j’étais toujours persuadée qu’on était dans une romcom, je pensais que le côté « imbus de soi » allait faire partie de l’aspect comique du drama. Et là BOUM, scène d’après, on nous apprend que Joon Young va mourir. Oui, quand il a lu le script la première fois, il en était content, mais maintenant la mort c’est un sujet difficile pour lui, et c’est quand il sort au médecin « Et si je refuse de mourir ? » que j’ai commencé à avoir la gorge bien, bien étranglée. Sur le moment, je n’y croyais pas encore cela dit. Joon Young continuait à parler, avançant qu’il se sentait bien, qu’il pouvait courir très vite, qu’il prenait soin de son corps, et que sa maladie ne lui semblait pas réelle, et moi je me disais pareil, que ce n’était pas réel. J'étais en mode "quiproquo de ouf". Mais lorsque, dans la voiture, son manager lui dit d’accepter de laisser mourir le personnage, que ça facilitera la vie de tout le monde, lorsque Joon Young se met à pleurer, c’est là que j’ai eu ce moment de « oh merde, c’est pour de vrai en fait ? », et que j’ai craqué, parce que dans la vie, on ne peut pas changer le script, bien entendu, et Joon Young le sait bien. »

Ce drama a ensuite brisé mon cœur de beaucoup de façons.

Après si on veut une surprise qui ne se base pas sur le fait que je ne me renseigne pas beaucoup sur ce que je regarde, et plus sur le drama lui-même, … j’imagine qu’il devait y en avoir dans les débuts de W, avant que le drama tire tellement de retournements de son chapeau que plus rien ne m’atteignait, mais une plus récente,  se trouve dans l’avant-dernier épisode de My Wife’s Having An Affair This Week [spoiler] par rapport à l’identité de Tuna Mayo… le drama semblait avoir laissé ça de côté, et au dernier moment il nous donne une réponse que je n’avais absolument pas vue venir, et qui à la fois m’a semblé presque… naturelle. Bien joué. [/spoiler]

Enfin, même si c'est pour de mauvaises raisons, j'imagine qu'Uncontrollably Fond obtient quand même la palme du plus gros choc de l'année, haha.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel est le méchant le moins/plus crédible ?

Pour le moins, j’avais une réponse toute prête: celui de Shopping King Louie. Sauf que, voyez-vous, je fais la différence entre « antagoniste » et « méchant », ce n’est pas tout à fait la même chose dans ma tête. L’antagoniste c’est le personnage qui s’oppose au protagoniste, mais parce qu’il a de bonnes raisons (qu’elles ne semblent bonnes qu’à lui, ou parfois au spectateur). Le méchant c’est le personnage qui fait le mal parce qu’il est fondamentalement mauvais. Et après y a forcément des personnages qui se situent entre les deux, mais le truc avec le « méchant » de Shopping King Louie, c’est que, en effet, il est nul et il fait rire, mais surtout le drama est tellement à fond sur rendre son spectateur heureux et nous réchauffer le cœur, qu’il ne veut pas rendre ses méchants réellement menaçants, et même pas mauvais jusqu’au bout, parce que la série est trop gentille et optimiste pour ça. Il s’avère donc au final que le personnage est plus stupide que méchant, et ma réponse facile tombe à l’eau. Arf.

Heureusement, j’ai 9 de Scarlet Hearts sous le coude, yay ! En vrai, il arrive quand même à faire un peu de mal autour de lui, mais le scénario aurait pu se débarrasser complètement de lui, il ne faisait qu’assister d’autres personnages plus intéressants que lui, et pour le coup, tout en riant beaucoup à chacune de ses apparitions, je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qui le motivait exactement. Enfin, il y avait clairement une question de pouvoir (comme pour tous les autres), mais le personnage était si peu développé, que finalement il aurait pu subitement décider de soutenir quelqu’un d’autre que ça ne m’aurait pas plus choquée que ça, et souvent on avait juste le sentiment qu’il aimait foutre la merde. Ce qui fait de lui un méchant, et un méchant ridicule, donc 9 for the win again ! (enfin « the win »… dans la lose, quoi)

Pour le plus, … Alors, je prends « crédible » dans le sens « qui m’a le plus foutu les boules », et à ce niveau-là, à mes yeux il n’y en avait que deux qui sortaient réellement du lot, à savoir ceux d’Okitegami Kyoko no Biboroku et W. Alors, le souci étant que dans Okitegami Kyoko no Biboroku, le personnage dont je parle n’intervient en vérité que sur les derniers épisodes, et on ne peut pas vraiment parler DU méchant du drama. Mais honnêtement, c’est celui que j’ai le plus détesté de l’année, parce que ce qu’il fait est un tel viol du personnage principal que j’avais envie de lui arracher les yeux. Mais la question semble vouloir plus s’intéresser aux « grands méchants », ceux qui œuvrent vraiment contre les personnages principaux tout le long de la série, et je pense qu’à ce niveau-là, celui de W est un bon spécimen. Le « tueur sans visage » de W, c’est pas juste un méchant, c’est *le* méchant, dans le sens où c’est littéralement un concept de personnage qui fait le mal avec zéro autre motivation que de faire le mal. Un méchant « pur » en quelque sorte. Ce qui signifie qu’on ne peut pas raisonner avec, en plus du fait qu’il est très difficile à arrêter.

Par ailleurs, W propose aussi la figure de l’auteur. Qui, pour le coup, est plutôt antagoniste : le père de l’héroïne ne souhaitait faire de mal à personne à la base, il inventait juste une histoire dans laquelle la famille du héros (notre protagoniste) a été assassinée. Il ne pouvait pas savoir que le héros en question était plus que des lignes sur le papier, mais un être doué de conscience et sentiments. Bon, après il prend des décisions douteuses, mais elles sont toutes motivées par de véritables raisons (valables ou pas), du coup je le considère antagoniste. Néanmoins, W nous rappelle quand même qu’il est le créateur du méchant, et qu’il a créé la tragédie dans la vie du héros, pour l’amusement de son public. Dans ce cas-là, les vrais méchants ce seraient l’auteur, et le public, pour lequel la torture du protagoniste est réduite au rang de divertissement. Bref, je choisis le « tueur sans visage », mais dans W, les méchants derrière le méchant, en fait, c’est nous :D Joie !

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel est ce drama qui aurait dû avoir moins/plus d’épisodes ?

Plus – J’ai été tentée de dire Scarlet Hearts.
C’était même un réflexe. Parce que comme je l’ai dit plusieurs fois pendant sa diffusion, un des soucis de Scarlet Hearts était qu’il avait clairement envie de raconter trop de choses, dans un format qui ne s’y prêtait pas. Mais après, j’ai réfléchi. Parce que, oui, c’est clair que j’aurais voulu que Scarlet Hearts fasse 60 épisodes pour qu’on puisse prendre le temps de vraiment bien développer tout le monde, et tous les axes du scénario. Et Scarlet Hearts serait donc ma réponse à la question si la question était « plus d’épisode et une équipe différente en charge de l’histoire ». Parce que la scénariste n’était pas assez bonne pour adapter l’histoire au format, et il y a eu aussi tout le bordel SBS, du coup rien ne me dit que Scarlet Hearts aurait été meilleur s’il avait été plus long. Peut-être qu’il aurait été tout aussi maladroit, mais sur 60 épisodes, voilà tout.

Alors à la place, j’ai choisi Beautiful mind. Parce que ce drama-là, malgré ses quelques maladresses, et oui, des problèmes scénaristiques (notamment une héroïne souvent frustrante), avait une histoire intéressante, des personnages complexes et/ou attachants, et a réussi plus de choses qu’il n’en a foirées. Notamment, sur la fin, lorsque ses deux derniers épisodes lui ont été soufflés, la scénariste a vraiment fait de son mieux pour régler ce qui avait le plus besoin de l’être, et honnêtement, elle n’a pas fait un mauvais boulot du tout. J’ai eu le sentiment qu’il y avait un vrai soin apporté à l’écriture, et que sans ce sabordage d’épisodes finaux, le drama aurait eu plus la place de développer comme il faut ce qu’il avait d’intéressant. Donc j’ai choisi Beautiful Mind, et je lui donnerais simplement ses 16 épisodes initialement prévus.

Moins – Encore une fois, j’ai eu plusieurs tentations. La première a été Moonlight drawn by the clouds, parce que clairement, le drama a fini par m’ennuyer… mais d’un autre côté, même en le raccourcissant de quatre ou six épisodes, le drama n’aurait pas eu plus d’intrigue, ou plus de respect pour ses personnages secondaires, donc je ne suis pas certaine que le raccourcir l’aurait vraiment rendu bon. Ca l’aurait rendu moins long, certainement. Mais « bon » ? Ca j’en sais rien. Après, j’ai pensé à Shopping King Louie, parce que je pense que tout le monde s’est rendu compte qu’il y avait une… ben… conclusion, à l’épisode 12. Mais au final, même si c’est vrai qu’à l’épisode 12 l’histoire des personnages principaux semblait terminée, et de façon satisfaisante en plus, ben, en fait, j’étais vraiment contente de regarder la suite, juste pour passer plus de temps avec ces personnages, et laisser au drama le temps de boucler les histoires des personnages secondaires aussi. Honnêtement, ça a fait partie du charme de Shopping King Louie à mes yeux finalement.

Alors, j’ai choisi Uncontrollably Fond. Fond dure 20 épisodes. Sur ces 20 épisodes, les deux premiers sont bons, les deux derniers sont très bons, et j’estime personnellement que les vrais gros soucis scénaristiques commencent vers les épisodes 11-12. Avant ça, on pouvait ne pas accrocher (et il y a des tas de gens qui n’ont en effet pas accroché), et je ne dis pas que le drama était parfait, mais il n’avait pas encore tout à fait pris la connerie à la scénariste. Ce que ça veut dire, c’est qu’il y a 12 épisodes sur 20 qui tiennent la route dans Fond. Bien sûr, je ne peux pas le réduire à 12 épisodes, mais je dirais honnêtement que 16, c’aurait été très bien. La scénariste aurait eu le temps de tout boucler sans faire faire n’importe quoi à ses personnages, le rythme aurait été plus soutenu tout en laissant la place au drama de prendre son temps, d’avoir ses scènes tranquilles, etc, et le drama aurait été meilleur. Donc voilà, 16 (voire 14) épisodes d’Uncontrollably Fond, c’aurait été mieux.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)
[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel(le) acteur/actrice a pris le plus de risques sur un rôle (totalement différent des rôles habituels) ?

Malheureusement, je n’ai pas de réponse à cette question. J’ai réfléchi, mais je n’ai rien trouvé. Je n’ai pas eu le sentiment de voir des acteurs sortir vraiment (vu que la question dit « totalement différent ») loin de leur zone de confort dans les dramas que j’ai regardés cette année. Peut-être que c’est juste moi qui oublie quelqu’un, mais personne ne m’a fait me dire « wah, je n’arrive pas à croire que XXX a pris ce rôle ! Quelle décision risquée ! » (oui surtout que dans la prise de risque c’est vrai que j’inclus aussi un peu la nature du projet). Cela me rend un peu triste de le constater d’ailleurs… mais que voulez-vous.

Donc… regardez cette photo de TOP à la place :

Quelle est la scène la plus ridicule qui vous a fait exploser de rire ?

Grosse hésitation sur ce coup-là, je ne savais pas qui choisir, de the K2, Cinderella and the four knights ou Scarlet Hearts. Pour finir, j’ai choisi Scarlet Hearts, pour une raison simple. Parce qu’en fait, on parle d’une scène ridicule, mais il ne s’agissait pas tant d’une scène ridicule que de scènes ridicules, au pluriel. Dans the K2, je pense aux abus de ralentis (la danse des ramens, la course sur la plage)(encore que certaines situations du genre « envoyons le type qui ne peut pas tuer assassiner notre ennemi » ou « fuis sans moi pendant que je me mets en danger pour absolument 0 raison » étaient pas mal dans le genre aussi). Dans Cinderella and the four knights, je pense à toutes les scènes au début où l’héroïne finit accidentellement dans les bras de quelqu’un, avec ralenti (aussi) et paillettes sonores. Dans Scarlet Hearts, je pense à en gros toutes les apparitions du neuvième prince, particulièrement post-épisode 11. La différence, c’est que dans the K2 les ralentis qui n’en finissaient pas ont fini par me faire soupirer, de même pour les scènes de Cinderella and the Four Knights, alors que toutes les apparitions du neuvième prince m’ont fait éclater de rire.

En soi, c’est pas que l’acteur était ridicule ou que les scènes étaient mal filmées, c’est plus une question de la place de ces scènes dans le scénario. Si vous avez vu Scarlet Hearts, alors vous savez qu’un des gros soucis du drama était qu’il avait trop d’histoire et de personnages pour son format. Et 9 est un personnage qui était devenu tellement anecdotique que je redécouvrais son existence à chaque fois qu’il apparaissait pour faire prendre un gros tournant au scénario, et que j’étais persuadée que le drama finirait par nous mettre un « P.S. il est mort » dans son dernier épisode. Et j’étais pas si loin de la vérité les gens, j’étais pas si loin. Donc oui, Scarlet Hears for the win, sur ce coup-là !

(Et indeed, j'ai zéro screencaps de lui, rapport à son inexistence, donc j'ai dû aller chercher le poster...c'est le monsieur sur la droite)

A quel personnage aimeriez-vous offrir une préquelle ou un spin-off ?

La moitié des personnages de Scarlet Hearts mériteraient qu’on se penche plus sur leur cas, et je dois dire que j’aimerais bien savoir ce que font Shuuji et Akira après la fin de Nobuta wo produce. Et quelque part, j’aimerais aussi bien voir une sorte de SOS fantômes avec les Ghostfacers de Bring it on, ghost … Ils sont déjà en mode Scooby Gang à la fin du drama, et j’aime à penser qu’après ça ils ont pris leur van qui avance à peine pour parcourir le pays et chasser les fantômes ici et là. Le souci c’est que ça reprend tous les personnages du drama (car je les aime quand ils sont tous ensemble) donc il s’agit plus d’une suite qu’autre chose, et ça tourne pas autour d’un seul personnage.

En fait, il y a deux personnages qui me viennent à l’esprit. Le premier sort effectivement de Scarlet Hearts, et il s’agit de Ji Mong, parce que le type est une énigme et on a beau avoir des indications sur son passé, je serais vraiment curieuse de savoir comment c’était pour lui de se retrouver dans la peau d’un gosse en plein Goryeo, comment il a tissé ses liens avec les princes, comment il vivait à l’époque moderne, comment il a vécu après son retour, ce genre de choses. Du coup mon drama serait à la fois un spin-off, une préquelle et une suite j’imagine, ce qui le fait pas pour cette question.

Alors, le second personnage, celui que je sélectionne réellement, c’est Choi Yoo Jin de the K2. Choi Yoo Jin était clairement le personnage le plus intéressant et le plus charismatique de the K2, et il est fait souvent allusion à son passé, qui n’a pas l’air facile… or j’aimerais bien voir ce passé. J’aimerais voir, en se débarrassant des personnages moins intéressants qu’elle et changeant de scénariste et réalisateur, ce qui s’est passé avant the K2, et la façon dont elle est passée de victime à bourreau, ou « agneau à loup », comme elle le présente. Le seul souci de cette préquelle, en fait, c’est que pour l’interpréter il faudrait probablement une actrice plus jeune pour une partie du drama, et l'attrait du personnage reposait quand même à 80% sur la magnifique performance de Song Yoon-A, et je ne voudrais pour rien au monde m’en séparer. Mais malgré tout, j’aimerais voir un drama préquelle sur elle.

Ce serait un drama court, quelque chose en 12 épisodes par exemple. Cela commencerait dans son enfance, ça raconterait sa relation avec son père, sa belle-mère, bien entendu son frère. Je dirais qu’en gros il y aurait 2 épisodes où elle est vraiment enfant, puis 4 épisodes sur son adolescence, passage à l'âge adulte. A la fin de l’épisode 6, elle rencontrerait son mari. Et pendant un temps tout semblerait aller bien, elle essaierait de réfréner comme elle peut son ambition, essayant de coller au rôle d’épouse qu’on attend d’elle. Puis, elle apprendrait la trahison, et là ce serait la rupture. Je dirais dans l’épisode 8, en gros. Les 4 derniers épisodes seraient consacrés à la reprise du dessus de son ambition, et à l’élaboration de Cloud Nine et Miss Mirror. Et j’aimerais que la dernière scène du drama se déroule dans Cloud Nine, avec pour conclure la série sur Miss Mirror répondant à Choi Yoo Jin pour la toute première fois. Bref j’aimerais voir l’ascension de Choi Yoo Jin et la quitter au top de sa puissance. En clair, c’est une origin story, et je base le modèle de série sur quelque chose à Daredevil, version Netflix.

Quel(le) acteur/actrice que tu n’avais pas vu depuis longtemps as-tu le plus pris de plaisir à retrouver ?

J’ai d’abord hésité sur Lee Jun Ki. Sauf que techniquement, Lee Jun Ki, je l’ai retrouvé avec Scholar who walks the night, seulement quelques mois avant de regarder Scarlet Hearts. Donc même si j’ai pris énormément de plaisir à voir Lee Jun Ki dans Scarlet Hearts, techniquement, les retrouvailles « après un certain temps » s’étaient faites dans Scholar who walks the night, un drama que je n’ai pas réussi à finir et dans lequel Lee Soo Hyuk a quasiment volé la vedette à Lee Jun Ki à mes yeux, d'autant qu'il introduisait le thème le plus intéressant du drama (j’aurais presque pu le considérer pour le second jour s’il avait été plus actif) … niveau « plaisir » c’était pas le top donc. Après, j’ai pensé à Kame dans Kaito Yamaneko, parce qu’il était très bien là-dedans, que je m’étais beaucoup amusée, et que ça faisait longtemps que je n’avais pas autant apprécié un drama de Kame. Mais la question est « que tu n’avais pas vu depuis longtemps », et techniquement j’avais vu Kame l’année d’avant dans Second Love, et pour moi ça ne constitue pas assez longtemps (je me prends beaucoup la tête sur ces questions, oui). Pareillement, j’ai voulu sélectionner Seo In Guk dans Shopping King Louie (vous sentez peut-être une sorte d’amour assez balèze à l’égard de ce drama), mais je l’avais vu juste un peu plus d’un an avant. Jang Hyuk, dans Beautiful Mind, et la poupinette Jong Suk dans W sont tombés pour la même raison (pour la poupinette la qualité du drama a un peu joué aussi, certes). Alors j’ai pensé à Woobie, que pour le coup je n’avais pas vu depuis trois ans, et qui était très bon dans Uncontrollably Fond, mais je ne sais pas si, même si j’ai vraiment aimé le drama, on peut parler de plaisir vu que le drama est assez bancal, et surtout que l’idée était de regarder Woobie crever sur vingt épisodes, tout en rendant le processus le plus douloureux possible. Y a plus « plaisant » niveau retrouvailles.

Au final, je me suis donc décidé pour Lee Sun Gyun, dans My wife’s having an affair. Parce que je pense que je ne l’avais pas vu depuis suffisamment longtemps (deux ans, à peu près si je ne me trompe pas), et que clairement, c’était un plaisir de le retrouver. Même lorsque son personnage m’a tapé sur les nerfs, ça ne changeait rien au fait qu’avoir Lee Sun Gyun à l’écran est un plaisir. En fait, même juste *entendre* Lee Sun Gyun est un plaisir, et l’image est un bonus. Et en plus, il se trouve que My wife’s having an affair, ben, c’est drôlement bien. Personnages complexes, attachants et drôles, cast au poil, réalisation généralement inspirée, histoire tenant pile poile dans le format imparti, thèmes compliqués traités de façon mature… on pourrait difficilement en demander plus, et la série est un plaisir à regarder, Lee Sun Gyun, un plaisir à retrouver :)

Juste, j’ai une mention honorable à faire à Jeon Ji Hyun. Je ne l’ai pas retenue parce que Legend of the Blue Sea n’en est qu’à 6 épisodes sur 20, si bien que je ne sais pas comment ça va progresser, si ce sera toujours un plaisir à regarder ou pas. Et j’ai envie de dire que même si le drama déconne complètement, cela m’étonnerait fortement qu’il puisse me gâcher Jeon Ji Hyun mais je sais aussi qu’on n’est jamais tout à fait à l’abri d’une mauvaise surprise. Mais sinon, elle est à ex-aequo avec Lee Sun Gyun. Parce que My wife’s having an affair this week est meilleur (à mes yeux…), mais d’un autre côté justement, le plaisir vient de l’ensemble, tandis que dans Legend of the Blue Sea, ça vient quand même en très grande partie d’elle, de son personnage. Donc… ex-aequo pour le moment, mais Lee Sun Gyun l’emporte parce que Legend of the Blue Sea pourrait encore me torturer les nerfs, et donc me gâcher le plaisir.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Dans quel drama aimeriez-vous pouvoir intervenir (être dans le drama comme dans W) et que feriez-vous ?

Ma première réponse a été Shopping King Louie (je vous avais bien dit qu'il allait revenir). Vu le type de personnages qui peuplent cet univers, je pourrais me présenter chez Louie, sans argent, sans maison, sans identité, et il proposerait sans doute immédiatement de me nourrir, me donner un toit et peut-être même un travail, déjà parce que c’est le genre de personne qu’il est, et en plus parce qu’il peut certainement s’identifier. Je ne ferais rien de spécial dans cet univers, je me contenterais de côtoyer tous ces gens, et je pense que ma vie n’en serait que meilleure. Mais vu que la question parle « d’intervention », je me suis dit qu’il fallait que je sois un peu plus active que ça, et je sais que ce n’est pas bien glorieux, mais je pense que j’irais bien faire un tour du côté de Cinderella and the Four Knights, et tâcherais de faire amie-amie avec Ha Won, histoire de rencontrer Seo Woo (le troisième cousin), et peut-être me trouver un puppy pour moi-même.

Il y a dix milles choses que je pourrais faire, genre essayer de rectifier certains évènements de Scarlet Hearts, appeler la police dans From 5 to 9, hurler les secrets de tout le monde dans Uncontrollably Fond pour éviter un gros bordel, venir en aide à Kyoko dans les derniers épisodes d’Okitegami Kyoko no Biboroku, suggérer au héros de Bring it on ghost de taper le nom de l’héroïne dans google, etc… mais je suis super égoïste, Seo Woo est adorable, et je veux le même. En plus, il est pété de thunes, et soyons honnête, ça fait pas de mal non plus. Alors après, bien entendu, je pourrais choisir un autre jeune homme joli à regarder et pété de thunes (genre Go Jung Won dans Jealousy Incarnate) mais pour ça, il faudrait certainement que j’entre sérieusement en compétition avec l’héroïne. Et si j’ai appris un truc de W, c’est que changer le cours des évènements, ça créé forcément du bordel. Donc il faudrait que les règles de mon intervention soient bien établies, mais à la limite, avec Seo Woo, j’aurais moins le sentiment de jouer avec le feu. Je ne volerais pas la place de la meilleure amie d’Ha Won (qui a une suggestion de romance avec Seo Woo) parce que justement, son rôle premier est d’être la meilleure amie d’Ha Won, donc je ne lui retirerais pas sa raison d’être. Seo Woo n’a personne aux trousses donc personne pour essayer de nous tuer, il n’est pas réellement censé être avec qui que ce soit, donc je ne devrais pas trop perturber le cours du drama. Il est largement mis à l’écart par la série en fait, donc à priori mon intervention aurait moins de grosses conséquences que si je décidais d’aller faire les yeux doux au lead de Moonlight… Je pense que c’est le choix qui me permet de finir la plus heureuse, tout en rendant le moins de gens malheureux. Alors que si je rentre dans Scarlet Hearts, je peux potentiellement y mourir, et surtout c’est le genre de drama où si un papillon (moi) bat de l’aile, ça peut entrainer un véritable ouragan, et on parle du genre d’ouragan qui tue des gens. Je veux dire, techniquement, Soo est également un papillon qui bat de l’aile, et on voit le bien que ça a fait. C’est pour ça qu’avec des dramas tels que the K2, ou même Bring it on, ghost ! j’aurais trop peur de toucher quoi que ce soit. Dans Cinderella, je pense qu’il y a plus de chances que je m’en sorte, et ne tue personne. Faudra que je supporte le grand-père, mais c’est à peu près tout. Donc, parce que je vise le moins de conséquences désastreuses possibles, va pour Cinderella and the four knights.

 

OH !

Non !

 

Au moment de poster, je viens de réaliser un truc: le policier canon et super adorable de Shopping King Louie est parfaitement célibataire ! Du coup, ça compte pour une intervention ! Il n'est pas pété de thunes lui, mais c'était plus un bonus qu'autre chose. Et du coup, ça me permet de vivre dans l'univers de Shopping King Louie :O Désolée Seo Woo, tu es adorable quand même, et tu viens avec la tête de Jungshin (Jungshin ♥)(mais aussi avec une horde de fans qui font peur...), mais Nam Joon Hyuk il vient avec toute la bande à Bok Sil ♥ Et comme je prendrais la place de personne, encore une fois, il ne devrait pas y avoir de conséquences désastreuses, surtout dans un drama qui respire le happy-end. Et parce que le drama respire le happy-end, je pourrais certainement aussi lancer mon propre business, et ça marcherait ! Donc c'est moi qui serais pétée de thunes \O/ Bref changement de dernière minute, Shopping King Louie FTW \O/ Encore.

[2016 à Dramaland] Calendrier de l'Avent (q. 24/24)

Quel personnage secondaire a volé la vedette au protagoniste ?

J’ai tout de suite pensé à Choi Yoo Jin de the K2. Parce que clairement, à mes yeux, elle a volé absolument toute la série. Mais même si le drama l’oubliait parfois, il n’était pas qu’ une romance, or mon réflexe de penser à elle, était en fait juste un résultat de cette tendance à envisager les dramas en termes d’OTP. Une tendance dont j’essaie de me débarrasser, car je trouve qu’elle fait une injustice à certains dramas et personnages. Dans le cadre de la question, j’imagine cela dit que cette réponse pourrait passer, car elle n’est pas « protagoniste », mais je ne pense pas que Choi Yoo Jin était un personnage secondaire. A bien des égards, en fait, je la considère *le* centre du drama, parce que tous les autres gravitent autour d’elle, elle est au milieu de toutes les relations. Sans elle, rien ne serait arrivé. En fait, si Je Ha est considéré protagoniste, elle est l’antagoniste, et un antagoniste peut être aussi personnage secondaire, mais en l’occurrence elle a une importance égale à mes yeux : sans Choi Yoo Jin, absolument tout s’effondre. Pas juste niveau satisfaction, mais purement de façon scénaristique : sans elle, son mari n’est pas politicien, Anna n’est pas enfermée, ne rencontre pas Je Ha, qui ne se retrouve pas mêlé à l’histoire, ne retombe pas sur son ennemi, etc. Elle est le moteur de tout le drama. Donc ça ne va pas fonctionner.

Alors j’ai pensé à Wang Wook de Scarlet Hearts… (et oui, je suis en train de vous écrire tout le processus de pensée et d’élimination. Parce que vous connaissez ma tendance à partir en tangente, mais aussi parce que ça me permet de revenir sur plusieurs choses, et de parler de la question, et de la façon dont je vois les dramas). Donc, disais-je, j’ai pensé à Wang Wook de Scarlet Hearts. Car contre toute attente, j’ai trouvé qu’il était le mieux développé de tous les personnages de ce drama, mais encore une fois, j’ai rencontré un souci, parce que si on peut le classer « personnage secondaire » à partir du moment où le drama l’a complètement foutu au placard dans sa seconde partie (avant ça j’avais tendance à le considérer comme un personnage principal), je ne dirais pas qu’il a vraiment volé la vedette à Wang So. Il était mieux écrit que Wang So, mais on avait quand même pas mal les yeux braqués sur Wang So, question de charisme, et interprète… donc ça marchait pas non plus, et j’ai fini par en venir à Kang Hyun Min dans Cinderella and the Four Knights.

Ce n’est pas un personnage très secondaire, mais dans cette romcom qui met effectivement de plus en plus l’accent sur son OTP, et a une formule volontairement très classique, il est clairement 2nd lead. Or, je l’ai tout de suite trouvé infiniment plus fun que le 1st lead (Ji Woon, interprété par Jung Il Woo), et moins baffable aussi. Même si c’est vrai que le 1st lead devient moins désagréable et redescend de son piédestal au bout d’un moment, Hyun Min est quand même celui que je préférais, parce qu’il me faisait rire, tout simplement. Je ne dirais pas que le personnage va me marquer pour les années à venir (ou même les mois à venir), mais dans ce drama, il a volé la vedette au 1st lead à mes yeux.

 

Quel est le projet dont personne n’a parlé mais que tu as adoré ?

J’ai hésité.

C’était chaud, en fait, de trouver un drama qui ait vraiment été un coup de cœur (vu que la question dit « adoré »), et dont personne n’ait vraiment parlé. Parce que soit j’avais des dramas dont les gens ont assez peu discuté mais que j’ai juste beaucoup aimés (genre Kaito Yamaneko ou Okitegami Kyoko no Biboroku), et pas non plus adorés, soit j’avais des dramas que j’ai véritablement aimés de tout mon petit cœur, mais que tout le monde connait, à la Nobuta wo Produce. Heureusement, alors que je réfléchissais à cette question, un drama a terminé sa diffusion dont je puisse dire que je l’ai aimé d’amour, et que finalement il n’a pas été si populaire : Shopping King Louie. Bien entendu, je ne prétends pas que personne ne l’a regardé, et sur twitter j’étais en fait envahie de tweets à son sujet des trois mêmes personnes qui lui faisaient une déclaration d’amour un peu tout le temps, mais finalement, il a quand même été un petit peu noyé entre les autres dramas diffusés en même temps (Moonlight en partie, Scarlet Hearts, the K2, etc). Sans compter que le synopsis ("chaebol amnésique rencontre choupette travailleuse et pauvre") ne donnait vraiment pas envie (sauf aux gens comme moi qui trouvaient ça trop blague pour ne pas tenter le coup), si bien que beaucoup de gens l’avaient écarté. Alors comme les gens ayant vu le drama semblent, pour la plupart, l’avoir beaucoup aimé, d’autres ont fini par s’y mettre, mais je vais estimer que ça rentre dans le cadre de la question.

Et donc oui, j’ai vraiment, vraiment aimé Shopping King Louie (attendez-vous à le retrouver mentionné plusieurs fois dans mes réponses aux questions…). Parce que ce drama, il était heureux, et il était gentil. Et ce jusqu’au bout. Y a bien eu des moments un peu tristounets, forcément, mais il était clair que Shopping King Louie aimait tous ses personnages, qu’ils lui tenaient tous à cœur, et donc il en a pris soin. Il les a rendus attachants, il les a rendus drôles, et il m’a réchauffé le cœur de son premier épisode à son dernier. C’était pas vraiment un drama parfait, mais il avait décidé d’être le moins cynique possible, et honnêtement, son bon cœur, d’une constance assez rare à Dramaland (qui a parfois des variations de ton assez brutales), a fait fondre le mien du début à sa fin. Que voulez-vous, je ne suis pas du genre à bouder un drama dont l’objectif principal semble être à tout moment de répandre le plus de bonheur possible autour de lui. Shopping King Louie : j’achète ! Et si vous voulez lire à quel point, vous avez un article juste [ici].

Quel est le projet dont tout le monde a parlé mais que tu as détesté ?

A la base, je voulais répondre W à cette question, mais si tout le monde a effectivement parlé de W (en mal aussi, mais surtout en bien), je n’ai pas détesté le drama. J’ai été déçue, j’ai été frustrée, j’ai même été en colère deux ou trois fois, mais je n’ai pas eu la haine, et je n’ai même pas regretté d’avoir regardé le drama, ou d’avoir passé du temps à écrire dessus chaque semaine.

Donc ça ne fonctionnait pas.

J’ai alors voulu choisir Our Gap Soon dont je n’ai pu encaisser qu’un seul épisode avant de décider que je n’avais pas envie de regarder un drama essayer de me convaincre que l’héroïne devrait rester dans la relation abusive dont elle avait l'air de vouloir sortir elle-même… mais même s’il y a des gens qui ont trouvé que c’était romantique de voir Gap Soon agresser sa petite-amie, la grande majorité du public s’est heureusement dit que c’était un problème, et finalement le drama a été très critiqué, beaucoup de gens (côté anglo/francophone de Dramaland en tout cas) ont jeté l’éponge (et en fait, même côté Corée du Sud, apparemment, le public s’est plaint, au point que le réalisateur a du réagir). Du coup, Our Gab Soon (même s’il a son public, évidemment, mais pas un public qui en fasse la septième merveille du monde généralement), ça marchait pas non plus, et finalement je me suis décidée pour un drama ayant un souci similaire, mais ayant eu largement plus de retours positifs : From 5 to 9.

De même, c’est un drama que je n’ai pas terminé. Je ne suis en fait allée que jusqu’à l’épisode 2, mais le héros avait déjà eu le temps de séquestrer l’héroïne et détruire son rêve derrière son dos, en lui laissant croire que c’est parce qu’elle n’avait pas le niveau pour atteindre ses objectifs. Y a un moment donné, faut pas déconner. Bon après, j’aurais pas dû être étonnée, vu que le drama est l’adaptation d’un manga de Miki Aihara, qui est fréquemment accusée (même par ses fans, en fait… c’est d’ailleurs de fans que j’ai entendu parler de ça, et je dois dire que c’est assez drôle de lire, sur certains mangas, des reviews de gens qui commencent par « je suis désolée, je suis un monstre d’aimer ça »… au passage, non, je ne pense pas que ça rende qui que ce soit monstrueux, ça me fait juste sourire de lire ce genre de review, parce que je comprends le sentiment) de banaliser/romancer des relations extrêmement abusives… mais je le savais pas en commençant le drama, et bref au bout de deux épisodes, Yamapi ou pas Yamapi, j’ai décidé que cette série se ferait sans moi. Le souci étant que j’ai décidé, un jour, de voir/revoir tous les dramas de Yamapi, donc faudra bien que je repasse par celui-là. J’ai pas hâte.

Tag(s) : #Blablas, #Dramas - séries et animes, #Les tops du Guru, #Bilans Annuels, #Drama, #TV

Partager cet article

Repost 0