Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Episodes 1 à 4

 

Diffusé en 2016

Sur SBS

Parti pour faire 20 épisodes

Réalisé par Jin Hyuk (Prosecutor Princess, City Hunter, Master’s Sun, etc)

Ecrit par Park Ji Eun (My love from another star, entre autres)

 

Avec:

Jeon Ji Hyun (My love from another star, Windstruck, etc) >>> Se Hwa / Shim Cheong

Lee Min Ho (City Hunter, I am Sam, Faith, etc)  >>> Dam Ryung / Heo Joon Jae

Lee Hee Joon (The Princess Man, Wild Romance, Jeao Woo Chi, etc)  >>> Jo Nam Doo

Shin Won Ho (Big, entre autres) >>> Tae O

Shin Hye Sun (School 2013, King of High School Life Savy, etc) >>> Cha Shi A

Sung Dong Il (Green Rose, Chuno, My girlfriend is a gumiho, Reply 1997, etc) >>> Ma Dae Young

etc

 

Dontesque ?

 

Une sirène monte à la surface et fait la rencontre d’un escroc. Comme dans leurs vies antérieures, ils sont destinés à tomber amoureux, mais ça pourrait finir tragiquement.

 

~oOo~

In extremis (parce que l’épisode 5 est diffusé demain), me voilà pour vous causer des quatre premiers épisodes de Legend of the Blue Sea, le nouveau drama de Jeon Ji Hyeon (que j’aime beaucoup), Lee Min Ho (que j’aime bien) et la scénariste Park Ji Eun (dont j’ai apprécié My Love From Another Star, avec lequel Blue Sea a pas mal de points communs : les scénettes à la fin des épisodes, le baiser rendu compliqué par une propriété spéciale, une moitié d’OTP venue d’un autre monde, une histoire de réincarnation, etc). Trois bonnes raisons de regarder cette série à laquelle s’en ajoutait une dernière : c’est un drama avec une sirène, et j’ai un faible pour les dramas fantastiques, sans compter que je n’y ai jamais vraiment vu de sirène, à part dans Surplus Princess dont je n’ai jamais dépassé l’épisode 1. Par ailleurs, cette série est également réalisée par Jin Hyuk, qui a réalisé Prosecutor Princess, City Hunter ou encore Master’s Sun, me laissant toujours une impression généralement positive. J’ai donc du retard à vous écrire cet article, parce qu’en ce moment je n’arrive à rien, mais je me suis jetée sur ce drama comme la hyène affamée sur le zazou. Et j’aurais pu vous parler des deux premiers épisodes seulement, comme je l’ai fait pour Oh My Geum Bi et Weightlifting Fairy Kim Bok Joo, mais Blue Sea est le drama que je comptais « Cerner », et en plus, à l’issu des deux premiers épisodes, je n’avais strictement aucune idée de ce que le drama voulait me dire. Honnêtement, j’ai trouvé que les deux premiers épisodes de Blue Sea, bien que drôles et profitant du charme de leur actrice principale, étaient scénaristiquement très faibles, entre répétitions et manque de direction (et aussi, mon Dieu que les « étrangers » s’en prennent plein la gueule dedans o.o). J’espérais donc qu’à l’épisode 4, les choses seraient plus claires, et elles le sont, un peu. Je trouve toujours que l’écriture de Blue Sea est ce que le drama a de moins bon, mais le reste est suffisamment divertissant pour que ça compense et rende le drama très agréable à regarder pour le moment.

Et on va pas se leurrer, ce drama, à mes yeux en tout cas, pourrait s’intituler « Legend of the Blue Sea : the Jeon Ji Hyun show ». Elle est une joie à regarder. Pas seulement parce qu’elle est magnifique (même si elle l’est, bien entendu), mais parce qu’elle est à fond dans son rôle, et ne retient rien. Au point que de temps en temps, vite fait, je trouve certains passages un peu trop « over the top » pour moi, mais c’est assez rare, et elle m’a fait éclater de rire plus d’une fois (par exemple quand elle apprend ce qu’est un feu rouge, flippe à cause d’un aspirateur, ou essaie de voler une gamine qui finit par lui apprendre la vie, un peu). Elle est touchante, drôle, adorable, à la fois dotée d’une force surhumaine mais également très vulnérable, car elle ignore tout de notre monde (mais elle apprend super vite, elle est apparemment très intelligente… par contre ce qu’elle sait et ne sait pas est drôlement arbitraire : elle sait ce qu’est un avion, apparemment, mais pas un téléphone ou un vélo, par exemple). Et c’est vrai que j’ai un faible pour les personnages un peu « candides » qui doivent découvrir ou redécouvrir le monde (cf. Shopping King Louie), surtout quand ils ne sont pas juste utilisés pour souligner « oh là là, l’humanité elle est méchante, regarde comme cet être innocent ne comprend pas la noirceur des hommes » mais font preuve également de véritable caractère, comme c’est le cas de Shim Cheong (le nom donné à notre sirène par notre héros, Joon Jae) qui n’en manque certainement pas. Je trouve qu’elle tombe dans le « je t’aime » à notre lead masculin un peu rapidement (d’autant qu’apparemment les sirènes, c’est comme les loups-garous : ça n’aime qu’une fois), et je suis pas supra fan de ce genre d’insta-lover forever (surtout qu’il y a une histoire de réincarnations qui donne à l’insta-love un quelque chose de prédéterminé qui n’aide pas), mais Jeon Ji Hyun le vend, elle est trop adorable pour que ça me dérange vraiment, et même si les « saranghae » ont fait leur apparition un peu vite, je comprends son attirance pour le premier humain qu’elle a réellement rencontré, surtout que, comme elle dit, il aurait pu l’abandonner (il a bien failli, d’ailleurs) mais ne l’a jamais fait, et a tâché de la protéger (même si au final c’est surtout elle qui lui a servi de garde du corps, bien qu’il n’en sache rien). Et comme il lui a défini "saranghae/je t'aime" comme le fait de croire en une personne, et de s'en remettre à elle, on peut se dire que c'est précisément ce que notre sirène essaie de lui dire. Shim Cheong a donc gagné mon cœur, pas de souci. Par contre, je me pose des questions sur certaines de ses décisions. Au début, on nous dit que les sirènes peuvent effacer les souvenirs si elles le désirent, et dans l’épisode 2, Shim Cheong efface ceux de Joon Jae, mais je n’arrive pas à comprendre pourquoi elle irait faire une chose pareille, si c’est pour immédiatement se mettre à sa recherche. Cela n’a pas de sens, si ? J’avais d’autres questions, et j’ai trouvé une réponse à la plupart, mais celle-là je ne sais pas trop, donc si vous avez une idée. Bref, Shim Cheong = ♥.

[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)

Je suis un chouïa moins convaincue par Heo Joon Jae. Essentiellement parce qu’au-delà du fait que j’ai énormément de mal à avaler ses histoires d’hypnotisme (désolée, c’est fait de telle façon qu’à mes yeux c’est un peu absurde, à moins qu’il soit tout aussi doté de magie que Shim Cheong), si bien que j’ai du mal à le voir comme un escroc si doué que ça, je ne suis pas certaine de savoir ce que le drama veut que je perçoive. Parce qu’il nous dit des trucs du genre « Aimer c’est dangereux », « ma mère ne m’a jamais dit au revoir » ou « il faut se protéger soi-même avant de protéger les autres », mais quand on y regarde bien, il est direct très affecté par les « je t’aime » de Shim Cheong, il revient sur son « moi > les autres » un demi-épisode après l’avoir sorti (même avant, en vrai), et cette histoire de mère qui n’a jamais dit « au revoir » se voit ponctuée d'« oh en fait, elle m’a apparemment dit au revoir » cinq minutes plus tard. Alors, ça résout pas sa peur de l’abandon, okay, mais n’empêche que le drama a l’air de le faire un peu tout le temps revenir sur ce qu’il dit, ce qui fait que je n’arrive pas à bien cerner s’il est effectivement censé être ce type qui se ment à soi-même et n’a rien d’endurci,  ou si le drama l’aimerait effectivement un peu froid, sauf qu’il ne l’écrit pas comme ça (un peu comme il y a des personnages dont on nous répète « ils sont super intelligents », sauf que ça ne se reflète nulle part dans leurs actions, et le script espère nous convaincre en répétant les choses). Je trouve Heo Joon Jae sympathique, j’aime avoir Lee Min Ho sur mon écran, et j’apprécie beaucoup les interactions des deux leads, mais je ne sais juste pas encore trop quoi dire du personnage. Enfin, Shim Cheong a raison : au fond, c’est quelqu’un de bien, et j’ai envie de vous dire que pour le moment ça me suffit. Et il va sans dire que tous ces « je ne déteste rien autant qu’une séparation sans au revoir », « aimer est dangereux, c’est comme baisser les armes et on se retrouve à croire à ce que dit l’autre » et autres « sirène capable de disparaître de sa mémoire comme de l’écume qui s’évapore » (jolie petite référence à La Petite Sirène) nous ferons du mal au cœur à un moment donné ou un autre. J’ai hâte ? Arf. Non. J’ai pas hâte. Sont choupis ensemble, j’espère qu’ils vont rester choupis encore longtemps.

Parce que cet OTP a vraiment une bonne dynamique (et en plus ils sont écrits dans les étoiles, of course). Dès leur première rencontre, ils sont divertissants et attachants ensemble. Cela dit, je suis contente de voir Shim Cheong commencer à interagir avec le reste des personnages. Dans les épisodes 1 et 2, le drama nous introduisait déjà les personnages secondaires, mais j’avais eu du mal à m’y intéresser (même si la poupinette qui ne parle pas était… ben… une poupinette, et que j’adore Lee Hee Joon) parce qu’ils semblaient trop périphériques à l’histoire, leur présentation me semblait brouillonne. Maintenant que le drama commence à être plus clair, néanmoins, et que les personnages secondaires prennent une vraie place dans l’intrigue générale, ça va mieux, et ça me permet de les apprécier. J’ai notamment un faible pour la mère de Joon Jae et sa relation avec ses employeurs (qui est expliquée dans un flash-back très drôle de vie antérieure). Après, je suis quand même un peu triste, parce que dans cette histoire de sirène venue sur Terre, le grand moteur de la série, celui qui place petit à petit les personnages, est… une histoire de fils de chaebol et de succession =.= Dans le genre « plus banale et moins magique tu meurs », elle est pas mal celle-là. Bien entendu, c’est juste ce qui fait bouger les pièces, et parmi celle-là on a un serial-killer qui va certainement découvrir le secret de notre sirène et vouloir la tuer pour en tirer de l’huile (sa vie antérieure avait l’air de vouloir faire ça en tout cas), mais mettons que le point de départ est un peu triste. Je suis intéressée par cette histoire de vase vieux de plusieurs centaines sur lequel se trouve une représentation de nos deux leads modernes, par contre. Je me demande s’il signifie que les vies précédentes des personnages ont eu des visions de leurs vies futures, ou si quelqu’un va voyager dans le temps. Je me demande aussi comment Shi A (demoiselle ayant un crush sur notre héros) peut bien avoir reconnu Joon Jae sur le vase, ça me semble aussi absurde que l’hypnotisme du jeune homme (à moins qu’elle aussi ait un super-pouvoir, bien entendu). Mais au-delà de ça, je suis curieuse de savoir ce que ce vase représente. Parce qu’en plus, il créé un lien entre les vies antérieures (sous les noms Se Hwa et Dam Ryung) et les vies actuelles de nos personnages, ce que j’apprécie. En effet, sans ce lien, bien que l’histoire de Se Hwa et Dam Ryung soit particulièrement esthétique à regarder (il y a des plans superbes partout dans ce drama mais particulièrement dans ces flash-backs… par contre je trouve ces moments plus guindés, forcément), je l’aurais trouvée un peu superflue. Parce qu’autant dans My love from another star, un des deux personnages était la même personne en plus âgé, autant ici nous avons deux nouveaux individus, si bien que l’inclusion des vies antérieures n’aurait pas forcément eu d’intérêt (selon l’exécution, bien entendu). Mais le vase créé un lien intriguant, et quelque chose de plus magique que « mais qui va succéder à papa chaebol ? », donc c’est cool.

Au final, le drama est drôle, et touchant, et joli à regarder, et un peu magique, et en plus il a un caméo de Cha Tae Hyun à un moment donné. L’écriture des deux premiers épisodes laissait à désirer, mais les deux seconds sont meilleurs, et peut-être que plus les choses se mettront en place, plus ça deviendra passionnant. Peut-être même que le drama se débarrassera de ce « This is love story » à la con, qui sait ! (j’ai rien contre l’OST de ce drama, mais cette chanson… non quoi… si au moins elle était écrit en anglais correct ! Mais « this is love story », à moins que la chanteuse parle du film Love Story, ce dont je doute, ça ne veut rien dire) Et en attendant Jeon Ji Hyeon dans le rôle de Shim Cheong me justifierait Legend of the Blue Sea à elle toute seule si, en plus, je n’appréciais pas aussi Heo Joon Hae, et plusieurs des personnages secondaires. Donc, bien entendu, c’est avec le sourire que j’attends l’épisode 5. Quant aux Cernes, pour le moment, je m’en vais gaiement les tenir, même s’il faudra voir au fil du drama si je continue : les Cernes parlant beaucoup d’écriture, si le drama s’avère bancal à ce niveau-là, j’ai peur de me retrouver à me gâcher le plaisir à en discuter trop. Mais pour le moment, let’s Cernes people !

[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] Legend of the Blue Sea  푸른 바다의 전설 (épisodes 1 à 4)
Tag(s) : #TV, #Dramas - séries et animes, #Drama, #Legend of the Blue Sea, #Premières Impressions, #Corée du Sud, #2010s, #2016, #SBS, #~ 20 épisodes, #Jin Hyuk, #Park Ji Eun, #Jeon Ji Hyun, #Lee Min Ho, #Lee Hee Joon, #Shin Won Ho, #Shin Hye Sun, #Sung Dong Il, #Romance, #Fantastique, #Amnésie, #Super pouvoirs, #Fuck la loi

Partager cet article

Repost 0