[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

Publié le 12 Décembre 2016

Coucou les gens !

Comment allez-vous ? :) De mon côté, je tourne au ralenti cette semaine, parce que ma petite sœur est à la maison. Bon, je bosse, écrit et dramate quand même un peu, mais forcément, on passe du temps ensemble (c'est pas ma faute, elle me force T.T), les repas durent plus longtemps aussi, et on sort un peu (c’est une grande malade ma sœur, elle veut aller dehors o.o), donc j’ai quand même moins le temps, et si j’ai pu gérer les commentaires, mon retard sur les choses à écrire s’est encore accentué. Argh. En plus, après son départ (mercredi), je ne vais pas rester seule bien longtemps, et après ça y aura les fêtes, donc je pense rentrer dans la nouvelle année avec une pile de choses en retard. Yay :D -Y a des chance que le bilan 2016 se fasse avec un peu de retard du coup-. Je pense que le mieux est donc encore que je ne traîne pas trop, on se lance tout de suite dans ces Cernes !

 

 

Legend of the Blue Sea

Episodes 7 & 8

[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

Pour commencer par ne pas spoiler ceux d’entre vous qui étaient sous un coquillage ces derniers temps:

J’en suis en gros au même stade que la semaine dernière. Je me suis beaucoup, beaucoup amusée, et les épisodes sont passés en un éclair (en particulier, le 7, je ne sais pas où il est parti), mais je ne me sens toujours pas connectée au drama à un niveau profond. Legend of the Blue Sea reste toujours très surface pour moi, si bien que je n’ai pas grand-chose à creuser. Mais ça me va, parce que je m’amuse énormément. Et que cette semaine, on a eu droit à Jo Jung Suk dans un petit rôle, et c’est ma nouvelle chose favorite de tous les temps, (jusqu’à la prochaine) voilà. Il m’a fait beaucoup rire, mais aussi m’a rendue triste, j’ai beaucoup aimé le personnage, la référence à Jealousy Incarnate, et bref j’étais toute heureuse de le voir, ainsi que toute triste de le voir partir (c’est cruel les petites apparitions, les gens T.T des fois, on aimerait vraiment qu’elles durent). Oh, et le drama s’est débarrassé de son « This is love story » !!!! Dieu merci. Ou alors je me suis habituée et ne l’ai pas repéré cette semaine ? En tout cas, l’OST ne m’a cassé aucune scène et pfiou, bonne nouvelle.

Bref, je m’amuse vraiment, et j’ai super hâte de voir la suite.

[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

Et maintenant avec des spoilers pour les gens qui sont trop dans la tendance (cliquez ICI pour sauter tout ça) :

Les gens, on va procéder comme la semaine dernière : en liste. Pour les mêmes raisons que la semaine dernière, à savoir que comme je suis très en surface avec ce drama, je n’ai pas vraiment de fil directeur. En plus, j’aime les listes. Aussi. C’est vrai. Mais surtout la première raison. Et, me direz-vous, je pourrais aussi arrêter d’écrire, et c’est vrai, mais d’un autre côté, pour le moment j’apprécie beaucoup le drama, donc… j’aime bien faire des listes de choses que j’aime. Si je commence à avoir beaucoup de négatif à lister, sans pour autant avoir plus de choses intéressantes à dire, j’arrêterai les Cernes, mais j’ai rien contre le superflu du moment que c’est du superflu majoritairement positif, donc let’s go \O/

. Le « caméo » de Jo Jung Suk

Oh, oui, on va commencer par là, parce que clairement ça a été mon élément favori de cette semaine. Pour plusieurs raisons. La première étant qu’il m’a fait passer par des tas d’émotions : il m’a fait éclater de rire (l’image de lui et Cheong regardant des scènes tristes de dramas pour se faire pleurer, un sac plastique sous les yeux pour recueillir les larmes/perles était irrésistible, j’ai aimé le clin d’œil à Gong Hyo Jin, et Jo Jung Suk défendant les vertus de la jalousie = win), mais il a aussi été à deux doigts de me faire pleurer. Parce qu’il est mort, et savait qu’il allait mourir, ce qui est affreusement triste. Et Jo Jung Suk est vraiment aussi bon en comédie que lorsqu’il s’agit de me malmener le cœur. En vérité, je dirais que son « caméo » (que je mets entre guillemets parce qu’un « caméo » en vérité, c’est plus court que ça… il était plus guest-star) m’a plus émue que quoi que ce soit dans le drama jusque là. Je pense que c’est parce que je savais qu’il était à l’écran pour un temps limité, si bien que sa mort serait définitive. Mais aussi parce que c’était bien écrit, et bien joué.  Et parce que sa mort servait d’avertissement. Comme il dit à Cheong : ce qu’il vit, c’est ce qui l’attend, elle. Bon, bien entendu, nous on sait que si un humain a une chance d’aimer une sirène pour la vie, c’est bien Joon Jae, parce qu’on est à Dramaland, et qu’à Dramaland, un OTP c’est pour la vie, mais l’OTP ne le sait pas, donc ça donne à Cheong de quoi réfléchir, ce qui n’est pas plus mal. J’adore notre sirène, et dans un sens, j’aime beaucoup qu’aimer soit ce qu’elle fasse le mieux, le plus entièrement et le plus facilement, mais d’un autre côté, elle manque quand même pas mal de discernement, et c’était pas désagréable de la voir un petit peu se poser des questions.

Par ailleurs, le personnage de Jo Jung Suk nous a également apporté pas mal d’informations intéressantes. En premier lieu, il nous apprend que les sirènes pleurent des perles, roses si ce sont des larmes de joie, et il apprend à Cheong que ces perles peuvent être échangées contre de l’argent. Ce qui donne à notre sirène une manière de s’en sortir seule : elle pourra s’acheter à manger, s’acheter des habits, et bref, survivre, même sans Joon Jae (enfin…). Un peu d’indépendance, c’est pas plus mal. Bon, okay, elle veut filer tout son argent au jeune homme, parce qu’elle est comme ça, mais bref elle a de quoi se nourrir, et j’apprécie. Ensuite, ce n’est pas vraiment une information pour nous, mais JJS informe notre sirène que les hommes (et la pub) mentent, et qu’il y a moyen de repérer certains mensonges. Une leçon utile que Cheon ne tarde pas à utiliser. Mais surtout, on apprend que les sirènes sont en voie d’extinction parce qu’elles ont une fâcheuse tendance à monter à la surface, et tomber amoureuses. Et apparemment, le souci, c’est que si la personne qu’elles aiment (et rappel : les sirènes ne peuvent aimer qu’une personne, et pour toujours) ne les aime pas en retour, leur cœur se serre et se fige jusqu’à ce qu’elles en meurent (et c’est exactement ce qui arrive à JJS… T.T). Ce qui m’étonne moi, c’est que ça a l’air d’être une découverte pour Cheong, mais la semaine précédente elle avait déjà l’air de dire qu’elle n’aurait pas beaucoup de temps sur Terre, du coup est-ce qu’il y a deux limites de temps différentes ? En tous les cas, on a maintenant deux raisons de vouloir que cet OTP se dépêche de se former : ils sont mignons, et si ça n’arrive pas, Cheong va mourir. Ce qui serait affreux bien comme il faut.

[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

Je suis partagée sur la question au passage. Dans un sens, j’ai un faible pour la façon très littérale dont le drama pose son « vivre sans amour n’est pas vivre » (je ne suis pas nécessairement d'accord, mais j'aime la "littéralisation"), et créé des enjeux, mais d’un autre côté, ça veut dire que, véritablement, la vie de notre héroïne dépend de si oui ou non notre héros lui accordera son amour (de même que la vie de JJS dépendait des sentiments de sa femme). Ce qui m’ennuie là-dedans c’est que depuis le début du drama, le seul but de la vie de Cheong c’est d’obtenir l’amour de Joon Jae et d’être près de lui, et que cette révélation ne risque pas d’arranger les choses. Or j’aimerais bien qu’elle ait plus de motivations que ça. Ariel, de la Petite Sirène (version Disney, surtout), est souvent accusée d’avoir tout plaqué pour suivre un homme quasi-inconnu, mais en vérité, elle était déjà fascinée par le monde de la surface, et elle a été faire son deal avec Ursula après que son père ait pété un câble, donc malgré qu’Eric soit une grande motivation, fuir son père et découvrir le monde en étaient deux autres. Cheong a l’air bien plus simple que ça. Elle est curieuse de ce qui l’entoure aussi, mais Joon Jae est son idée fixe, et sur le long terme, un personnage à motivation unique, j’ai peur que ça puisse commencer à me frustrer, comme ça a été le cas pour l’héroïne de W, par exemple. C’est aussi pour ça que je suis contente de voir Cheong interagir avec plusieurs personnages, et suis curieuse de la voir continuer. Surtout la gamine qui entend ses pensées encore une fois : elles sont choupettes ensemble, et je me demande ce que ça cache. Apparemment les sirènes à la surface, ça arrive quand même de temps en temps, donc la gamine est peut-être à demi-sirène, qui sait ?

. La famille Escrocs

Nam Doo et Tae Oh se font de plus en plus une place dans mon petit palpitant. Bon, toujours en surface, d’accord, mais quand même. Et je suis vraiment contente qu’ils soient là. Déjà parce que oui, c’est toujours super adorable de voir Tae Oh vivre son crush (ses regards mauvais, et son air jaloux = aw puppy), mais surtout parce qu’ils sont le public interagissant avec l’OTP que nous ne pouvons pas être. Donc oui, ça comprend ces fameux regards en mode « Oh tu n’es pas amoureux ? Dude, tu espères tromper qui ? » de Nam Doo (il fait vraiment ça très bien, et maintenant il le met même à l’oral, haha) qui me font bien rire parce que je fais la même tête que lui, mais il n’y a pas que ça : ils sont également là pour souligner quand Joon Jae déconne. La semaine dernière, ils lui faisaient remarquer que c’était assez nul de mettre à la porte une jeune femme aussi vulnérable que Cheong (bien sûr, nous on sait que Joon Jae n’aurait jamais pu se résoudre à la laisser passer la nuit dehors de toute façon… il est même pas foutu de la laisser louper un repas, alors), et cette semaine ils soulignent l’abus de ses règles. En effet, Joon Jae, rendu jaloux par la performance de Cheong et Jo Jung Suk (okay, le perso a un nom, mais…), veut empêcher la jeune femme de voir ce nouveau rival en lui imposant un couvre-feu à 20h (ce qu’il lui annonce alors qu’elle s’apprêtait à sortir… à 19h30), puis parce qu’il est jaloux, lui fait des remarques sur la longueur de sa jupe. Et heureusement le drama trouve ça aussi naze de sa part que moi, se servant de Nam Doo et Tae Oh pour souligner la chose. Donc oui, je suis contente qu’ils soient là.

Bon, puis Nam Doo, je le kiffe ce monsieur. Déjà parce que je kiffe Lee Hee Joon (j’espère qu’ils vont lui donner de quoi se mettre sous la dent en tant qu’acteur !), mais aussi parce que comme je le disais la semaine dernière, c’est le seul à se poser des questions que, franchement, tout le monde devrait se poser. Déjà, je ne conçois pas que les médecins (au moins un quoi !) ne soient pas plus curieux, et surtout pour un type qui s’interroge beaucoup au sujet de Cheong, et d’où elle vient, je trouve que Joon Jae a vraiment pas de mal à laisser de côté toute l’affaire « oh, oui, ma copine a des super pouvoirs de guérison ». Apparemment c’est drôlement plus important de déterminer à qui elle a dit « je t’aime «  avant lui. Tss. Mais pour revenir à Nam Doo, donc, y en a au moins un qui se pose des questions, et c’est cool, mais je suis un peu inquiète quant à ce qu’il va faire des réponses. Je ne pense pas qu’il cherchera à nuire à Cheong, parce qu’il a l’air de s’y être attaché, et je le pense sincère, mais d’un autre côté, c’est le moins scrupuleux des trois, le flash-back l’établit bien (c’était cool d’ailleurs de découvrir les débuts de sa relation avec Joon Jae, j’espère qu’on en verra plus, et aussi qu’on en découvrira sur Tae Oh), et je me dis qu’il serait capable de faire une combine de son côté, en pensant que ça ne ferait pas trop de mal, mais qu’il pourrait finir par mettre gravement le bordel. Cela dit, si ça donne quelque chose à faire à Lee Hee Joon de plus que jouer les sidekicks, je prends.

[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

. OTP écrit dans les étouales (de mer)

En mettant de côté l’affaire « couvre-toi et couvre-feu » qui est clairement traitée comme un abus à la con de Joon Jae, je m’amuse bien à regarder ces deux personnages se tourner autour, et Joon Jae jaloux, c’est assez amusant également. Quand il est jaloux de Jo Jung Suk, déjà, mais surtout quand il est jaloux de lui-même. Cela m’a fait beaucoup rire de le voir poser des questions à Cheong, qui répondait sincèrement, le rendant affreusement jaloux de ce qu’il a vécu, mais dont il ne se souvient pas. Mais je crois que ce qui m’a fait le plus rire, c’est quand elle lui sort le fameux « aimer c’est perdre » qu’il lui avait lui-même sorti dans l’épisode 2, et qu’il répond « mais quel imbécile t’a raconté une chose pareille ? ». Au-delà du fait qu’il se traite d’imbécile, et qu’apparemment avoir côtoyé Cheong lui a complètement fait revoir sa vision de l’amour, ça me fait marrer parce que depuis le début je vous dis que j’ai du mal à cerner Joon Jae, le drama revenant sans arrêt sur ce qu’il semble vouloir établir, et le faisant trop rapidement pour que ça apparaisse comme une véritable évolution, mais plutôt présentant les choses comme si ce qui avait été préalablement établi était, volontairement ou pas, un simple écran de fumée. Et là, Joon Jae, littéralement, revient sur ses propres mots, ce qui me fait donc beaucoup sourire. C’est fou ce qu’il ne s’écoute pas. Personne en fait, ne l’écoute, parce que « les autres passent après soi-même », ni lui ni Cheong ne semblent l’avoir intégré, et ça m’a aussi fait sourire (et j’étais toute attendrie, aussi) de les voir en plein dialogue de sourd « -Tu vas bien ? Qu’est-ce qui t’es arrivé ? – Tu vas bien ? Tu t’es fait mal ? – Tu as mal ? – Mais tu es malade ? » etc. Sont choupis ces petits. Joon Jae est complètement défoncé de s’être fait taper sur la gueule par le serial killer, et lui il fonce vers Cheong parce qu’elle avait l’air malade au téléphone. Même le chauffeur de taxi, il est en mode « mais sinon, vous voudriez pas aller à l’hôpital plutôt ? ». Oh et en parlant de cette scène, à la fin, c’est pas clair : est-ce qu’il a entendu les pensées ou la voix de Cheong ? Dans les deux cas, ça relève du fantastique (non parce que si elle parlait, elle était de dos, elle parlait bas, et elle était pas si près… donc…), et j’imagine qu’il a entendu sa voix, mais après tout, ces derniers temps, il semble se connecter à sa vie passée, donc pourquoi pas à Cheong, hein !

J’aime vraiment bien, à présent, la façon dont les deux époques se répondent, et finalement influent l’une sur l’autre, car elles doivent certainement avoir un impact sur les décisions des personnages. Par exemple, je me demande si Dam Ryung n’a pas un peu accepté de se séparer de Se Hwa parce qu’il y avait la promesse d’une vie future où ils se retrouveraient (au passage, la scène où il parle de son rêve à Se Hwa en la portant vers la mer m’a rendue toute triste… jusque là, je n’avais pas été plus émue que ça par la partie Joseon, mais pour le coup, ça m’a fait un vrai pincement au cœur). Et clairement, Joon Jae est tout perturbé par ses rêves également. Je commence d’ailleurs un peu à m’inquiéter, car apparemment Dam Ryung est mort à l’âge qu’a Joon Jae, et bien que je ne doute pas que Joon Jae s’en sortira, c’est quand même la promesse que l’Univers va lui en envoyer plein la gueule. On se doutait, évidemment, qu’il allait s’en prendre plein la gueule, car telle est la loi des Kdramas, mais… bref, ça pue. Et quelque part, j’aimerais bien que Dam Ryung ne soit pas vraiment mort, mais qu’il ait trouvé un moyen de vivre sous l’eau. Genre un gros pactole de branchiflore, je sais pas, un truc. Parce que Se Hwa, sinon, il lui sera arrivé quoi ? Arf. En tout cas, j’ai bien aimé le dialogue entre eux de fin d’épisode 8, où Dam Ryung refuse à Se Hwa le droit de manipuler ses souvenirs, parce que ses souvenirs sont à lui, et qu’il lui revient de décider quoi en faire. S’il veut vivre la douleur, c’est son droit. Je ne dirais pas que Se Hwa jouait les Nobles Idiotes : de toute façon, elle allait souffrir, et je comprends qu’elle ait voulu épargner ça à l’homme qu’elle aime, car de son point de vue, il n’y a pas de raison qu’ils soient deux à souffrir si ça peut être évité, mais c’est vrai qu’il a le droit de choisir aussi. Ce n’est pas à elle de décider ce dont il doit se souvenir, et elle ne peut pas juger à sa place de si ses souvenirs lui apporteront plus de peine que de joie. C’est à Dam Ryung de faire ce choix, et j’espère que c’est un choix que, ce coup-ci, Cheong laissera à Joon Jae lorsque viendra l’inévitable moment où la question se posera.

[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

Parce qu’à ce stade, le mal est fait, hein. Elle est amoureuse de lui, et sera malheureuse pour toujours si elle retourne dans l’océan pour sauver sa vie (vu qu’encore une fois, on lui a dit que les sentiments des êtres humains changeaient toujours, parce qu’elle ne sait pas qu’elle a le pot d’être tombée sur un lead de Kdrama, aka la seule espèce capable de tomber amoureux à 5 ans d’une fille qu’ils ont croisée deux minutes, et de l’aimer toujours 38 ans plus tard sans l’avoir jamais revue). Et puis de toute façon, même si elle voulait vraiment partir, il veut la garder à ses côtés, et du coup c’est foutu, elle arrivera jamais à se barrer maintenant. Il m’a fait rire le jeune homme : « Je prévois de tomber amoureux de toi ». Dude, t’es en avance sur le planning de quelques épisodes, hein. Il en est déjà au stade de vouloir réarranger toute sa vie ! Au-delà de ses mots sur lesquels il revient sans arrêt, c’est juste adorable de le voir non seulement essayer de cacher son activité à Cheong parce qu’il veut qu’elle continue de le voir sous un jour idéal, mais en plus de *réellement* songer à changer de vie pour correspondre à cette image, se renseignant sur la fonction publique (et vu que Dam Ryung était un fonctionnaire de l’état aussi, ça se recouperait). Il en est pas encore à révolutionner son existence, mais rien que le fait qu’il se renseigne signifie qu’il y pense, et c’est déjà énorme. Il a déjà en gros demandé à Cheong de vivre avec lui, et je prévois que dans deux épisodes, il lui demandera de l’épouser (après tout, il lui a déjà fait enfiler une robe de mariée dans l’épisode 1… bon, pas pour de vrai, mais quand même). Tout en jurant qu’il ne fait que *prévoir* de l’aimer, hein ! Il n’est pas amoureux, non, non.

Dude.

. Stuff, rapidement

. Je suis perplexe vis-à-vis du demi-frère. Il a l’air de suspecter sa mère d’avoir contribué à l’accident de l’ahjussi (T.T)(et il a pas tort), ce qui n’a pas l’air de lui plaire. Je n’arrive pas à déterminer son niveau de décence…

. Je me demande vraiment pourquoi la mère de Joon Jae s’est évaporée dans la nature comme ça. On la voit courir après son fils, et lui, lui court après aussi, donc… ? Il y a clairement une entourloupe derrière tout ça, mais le truc c’est que je n’arrive pas à penser que le père ait pu abandonner sa famille. J’aurais plutôt tendance à soupçonner la belle-mère de Joon Jae d’avoir manipulé tout ce beau monde… enfin, on verra bien.

…  C’est tout. J’avais bien dit « rapidement », hein !

Et c’est tout pour Legend of the Blue Sea, cette semaine. Le drama a été un plaisir à suivre lors de ces deux derniers épisodes, et j’ai sincèrement hâte de voir la suite~ Tant pis si ça ne me fait pas réfléchir au sens profond de mon existence : ça m’éclate, et pour le moment, j’en demande pas plus.

[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)
[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)[Cernes sur petit écran] Legend of the Blue Sea (eps 7 - 8)

 

 

 

 

Sur ce, c’est tout.

Ainsi donc, je m’en vais vous souhaiter une excellente fin de semaine.

Ja ♥

 

Et tout spécialement pour SALT :

Love u ♥ Watch Hannibal ♥

 

 

 

 

 

 

 

L'espace commentaires peut contenir des spoilers, il est à lire à vos risques et périls :) -mais bien sûr si vous me parlez sans spoiler parce que vous n'avez pas lu/vu l'oeuvre, je vous réponds sans spoiler également hein^^ juste faites gaffe aux autres commentaires-

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :