Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Récap des dramas 2016

 

Bien, bien, bien, les gens, il est l’heure de commencer les bilans, et avant de se lancer dans les différents tops, on va faire une petite récap des dramas de 2016, que j’ai vus en 2016. En général, ça prend deux articles, et je fais un petit article (c’est un mensonge, je suis obligée de faire ça en deux parties aussi) pour distribuer des awards imaginaires que tout le monde se moque de recevoir, mais cette année, comme vous le savez, j’ai été en hiatus longtemps, ce qui veut dire que j’ai regardé très peu de dramas. Donc l’article est court, et il n’y aura pas d’awards, mais vous pouvez vous consoler avec [cet article].  Et sur ce, donc, on va se lancer !

 

~Dramas définitivement abandonnés~

 

Blow Breeze

Abandonné à l’épisode 3

Histoire qu’on se mette bien d’accord, je n’ai pas décidé de laisser tomber Blow Breeze parce que ça ne me plaisait pas (j’avais pas eu un coup de cœur, mais ça me parlait bien) mais parce que je manquais de temps et que les échos que j’avais n’étaient pas ouffisimmes au point que je sacrifie mon temps. Soyons honnête, je finis rarement les longs dramas, et là en l’occurrence je savais que j’avais trop de dramas et de projets en cours pour bien m’investir. Donc j’ai laissé ça de côté, et je n’ai pas d’avis sur la question. Une bonne façon de commencer cette récap donc :D Mais ne vous inquiétez pas, j’ai des avis plus « définis » sur les autres dramas (surtout ceux que j’ai finis, forcément).

Article Premières Impressions [ici]

 

Dame na watashi ni koi shite kudasai

Abandonné à l’épisode 2

Eh non, Fukakyon a beau se faire de plus en plus superbe avec les années, ça n’a pas suffi à me faire apprécier cette rom-com. Notez, je la trouve pas complètement loupée : les acteurs sont pas mauvais, les deux leads ont une bonne dynamique, le drama propose une second lead féminine qui m’a tout de suite vraiment plu… mais j’étais pas d’humeur à regarder une romcom « omg j’ai trente ans et je suis célibataire, j’ai clairement raté ma vie, what’s a me to do ?! T.T », et puis c’est vrai que, si le lead masculin se montrait généreux envers l’héroïne à plusieurs occasions, il l’humiliait aussi à plusieurs reprises, et la traitait en général comme un animal de compagnie dont il fallait qu’il gère la vie, sinon elle ne survivrait pas. Le plus triste étant que le drama lui donnait raison, car elle est complètement inepte, et passe son temps à se planter. Elle est infoutue de faire quoi que ce soit toute seule, à tel point que ses trois premières rencontres avec le second lead masculin sont littéralement « elle se casse la gueule, il l’aide à se relever », parce qu’au littéral comme au figuré, elle sait juste pas tenir debout toute seul. Donc c’est justifié que le lead s’insère dans sa vie privée et se mêle de tout, parce que sinon elle se tuerait sans doute de nullité.

J’étais pas d’humeur.

Je ne doute pas que la demoiselle finit par grandir et par apprendre à tenir sur ses pieds, mais le drama ne me donnait aucune vraie raison de vouloir regarder ça, et bref, j’ai zappé.

Article Premières Impressions [ici]

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016
[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

Gentlemen of Wolgyesu tailor shop

Abandonné à l’épisode 2

Parce que je trouvais ça relou et, surtout plat. Apparemment, j’ai des amis (okay, surtout un) sur twitter qui ont continué et ont plutôt l’air d’apprécier, donc peut-être que les deux premiers épisodes n’étaient vraiment pas représentatif du reste (en fait je sais qu’ils ne le sont pas, le drama étant bien trop long pour qu’ils le soient) mais dans ces deux premiers épisodes, j’avais trouvé la réalisation reloue, l’humour poussif et pas vraiment drôle, les situations grossières, et les personnages sans charme. En particulier les leads qui m’ennuyaient à en pleurer, surtout le lead masculin. Bref, vous pouvez le constater, j’avais pas accroché. Le feeling ne passait pas du tout, et clairement je n’allais pas m’embarquer dans un drama de cinquante épisodes sur ces bases-là, hein !

Article Premières Impressions [ici]

 

Our Gab Soon

Abandonné à l’épisode 1

Pour le coup, avec celui-là, j’ai même pas attendu l’épisode 2 avant de me casser. Ecoutez, c’est simple : j’aime beaucoup le casting, et je trouvais même l’ambiance générale plutôt réussie, mais pour me citer moi-même : je n’avais pas envie de regarder un drama essayer de me justifier qu’une femme doive continuer de se faire maltraiter par son petit-ami abusif dans l’espoir que, peut-être, il grandisse dans sa tête. Oh BIEN SUR, je sais que la plupart des Kdramas font grimacer à un moment où un autre (parfois plus que sur un moment), et je sais aussi que le jeune homme allait grandir dans sa tête, mais dans l’épisode 1 on avait un lead masculin abusant mentalement et physiquement d’une lead féminine qui avait envie de couper les ponts, et rien ne me donnait envie de les voir ensemble. RIEN. Se casser était la meilleure chose qu’elle pouvait faire, c’était apparemment ce qu’elle voulait faire, et moi y a un moment donné j’ai mieux à faire que de regarder une série me dire « non mais c’est cool qu’il la maltraite, parce qu’il y a une chance qu’à un moment donné, après des années d’abus, il devienne décent."

Maintenant, en y réfléchissant, je me demande ce qui est le plus nocif, cela dit. Parce que, même si le drama n’a peut-être pas la bonne attitude vis-à-vis de la chose, au moins l’attitude du « héros » d’Our Gap Soon est clairement abusive, avec des agressions évidentes, alors que dans d’autres Kdramas (enfin je dis « Kdramas » parce que c’est le sujet, mais ça vaut pas que pour eux), ça peut être plus subtil, et plus insidieux du coup. Bref, j’ai des questions à me poser, mais en tout cas je sais qu’Our Gab Soon, c’était pas pour moi.

Article Premières Impressions [ici]

 

 

~Dramas en pause que je vais reprendre, mais je sais pas quand~

 

Another oh hae young

Arrêté à la moitié de l’épisode 9

J’aimais beaucoup ce drama, il n’a simplement pas eu de chance niveau timing. Les personnages sont attachants et sonnent très humains, avec une héroïne que je trouve particulièrement bien écrite et interprétée, avec énormément de charme. La dynamique entre elle et le lead masculin est également prenante, et j’adorais les regarder se rapprocher, tout en les regardant gérer leur propre vie, particulièrement du côté de l’héroïne, dont je comprenais si bien le complexe d’infériorité. Que ce soit niveau casting, forme, ou histoire, j’étais tout à fait ravie de ce qu’il y avait à l’écran, mais simplement, c’était pas le bon moment, j’étais pas dans le meilleur des états, et bref, j’aimais ce que je voyais à l’écran, mais n’y prêtais qu’une moitié d’attention (comme je le faisais avec tout ce que je regardais à ce moment-là, donc c’est vraiment pas contre cette pauvre Oh Hae Young). Je me suis dit que c’était trop dommage, car ce drama avait vraiment le potentiel de me plaire jusqu’au bout, alors je me suis arrêtée, avec l’idée de le reprendre dans un « plus tard » indéfini, lorsque je pourrai en profiter comme il faut. Mais c’était une bonne pioche en soi. C’était juste pas la bonne pioche au bon moment.

 

Goblin

Arrêté à l’épisode 1

Mais bon, il dure 1h30 l’épisode 1 donc ça compte presque pour deux, hein, hein ? Okay, non. Mais c’était un bon épisode 1, et encore une fois je me suis arrêtée pour une question de timing : les épisodes étaient à rallonge, la période des fêtes approchait, et j’avais juste pas le temps de me lancer dans ce drama. J’ai même pas lancé l’épisode 2, parce que je savais que si je faisais ça, c’était foutu, j’allais jamais pouvoir me contenir et ne pas lancer l’épisode 3. Et je dois dire que c’est toujours galère, car les francophones de ma Tline semblent à FOND sur le drama et donnent drôlement envie (elles rendent aussi très difficiles de pas se spoiler, mais je suis un ninja). Bon en revanche j’ai plusieurs amies anglophone qui, elles, trouvent le drama très « poudre aux yeux » et ont fini par abandonner, mais je vois quand même plus d’enthousiasme et bref, c’est galère d’attendre que tout soit sorti. Mais je tiens bon. Cela dit, l’épisode 1 m’a beaucoup plu : le fait qu’on ait un véritable monde fantastique de proposé me plait, j’aime que le drama fasse souvent sourire tout en ayant un sacré potentiel tragique, les interprètes me parlent, et je ne suis pas sûre d’où l’histoire va aller, ce qui est très positif dans le cas de ce drama (non parce que j’ai l’impression qu’elle va quelque part, c’est juste que je sais pas exactement ). Quand le drama sera terminé, sous réserve que j’aie le temps, ce sera sans doute la série sur laquelle je me jetterai en premier.

Article Premières Impressions [ici]

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

Jealousy Incarnate

Arrêté à l’épisode 12

A l’instar d’Another Oh Hae Young, je me suis arrêtée dans le drama parce que j’avais l’impression de ne pas l’apprécier autant que j’aurais pu. Oh je l’appréciais déjà énormément ! Mais dans mon emploi du temps, je m’étais retrouvée à le regarder par tranches de six épisodes, et c’était pas une bonne idée, car je ne profitais pas bien du rythme de l’histoire. J’aimais beaucoup, mais je sentais que le coup de cœur était vraiment là, et que j’étais en train de passer à côté, alors je me suis arrêtée, en me disant encore une fois que je reprendrai ça plus tard, quand je pourrai en profiter à fond.

Mais c’était vraiment un bon drama, qui traitait le triangle amoureux d’une façon différente de d’habitude, avec des conversations honnêtes, quitte à fouiller dans le moins reluisant (assumé par le drama) des personnages. La série fait aussi pas mal d’efforts visuellement, avec un montage souvent original, et un drama à la mise en scène de toute façon doucement décalée d’une manière que j’aime beaucoup. Les personnages sont imparfaits, mais j’aimais vraiment les suivre, et j’aimais la façon dont le drama mettait parfois sur le tapis des sujets que je ne m’attendais pas à voir. Bref, c’était franchement bien, et un jour je m’y remettrai, et comme il faut cette fois.

Article Premières Impressions [ici]

 

Man living in our house

J’en suis à l’épisode 10

Je n’ai pas mis « arrêtée » parce qu’en l’occurrence je n’ai pas, comme avec les dramas précédents, pris la décision de m’arrêter spécialement, c’est juste que le timing a fait que je n’avais pas le temps de continuer, que le retard s’est accumulé, et que je n’ai pas encore repris. Parce qu’il faut dire aussi que je n’en ressens pas un besoin vraiment pressant. J’aimais vraiment bien ce drama au début : il n’avait rien de bien spécial, mais il était fun, et malgré l’absurdité du sénario de base, j’aimais bien le lead. Sauf qu’en fait vers les épisodes 7-8, il me semble, il y a une sorte de « bond » dans la relation de l’OTP,  qui parait trop exagéré, et à partir de là le drama commence pas mal à tourner en rond. Enfin en vérité, je trouvais déjà qu’il tournait un peu en rond au début, mais de façon plus légère, et après ça tourne en rond de façon plus lourde, ce qui est moins amusant, forcément. Mais j’ai envie de voir ce qui va arriver à Mr. Robot, donc j’ai les épisodes au chaud, qui m’attendent pour quand j’aurai envie.

Article Premières Impressions [ici]

 

Moonlight drawn by clouds

J’en suis à l’épisode 14

De même, je n’ai pas « arrêté », mais simplement, pour le coup, j’ai perdu mon intérêt pour le drama. Comme je n’écrivais plus de Cernes dessus, je n’avais plus besoin de rester à jour spécialement, et il se trouve que depuis quelques épisodes déjà, le drama me semblait fort plat, rapport à une dynamique d’OTP répétitive et à un manque d’intrigue général. Les acteurs avaient du charme, mais les personnages étaient devenus plats, en particulier l’héroïne, et si la présentation était jolie, le contenu commençait à sérieusement me sembler fade. J’aime bien le fluff, mais y a un moment donné, ça ne me suffit malheureusement pas, et c’est comme ça que Moonlight drawn by the clouds, avec ses second leads bâclés, s’est retrouvé dans cette liste. Je n’ai pas encore réellement abandonné le drama, il est toujours dans ma liste « à finir + écrire bilan » mais je ne suis pas bien pressée.

Article Premières Impressions [ici]

Dernières Cernes [ici]

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

Oh my geum bi

Arrêté à l’épisode 2

A la base, celui-là devait se trouver dans la catégorie des abandonnés, mais Héla m’a fait changer d’avis. En fait, le truc c’est que de base, c’est vrai, je suis rarement d’humeur à regarder une gosse voir son esprit se détériorer lentement mais sûrement jusqu’à, potentiellement, mourir (je me souviens plus si c’est dans le synopsis, mais bon déjà le reste est affreux, donc…). Et ensuite, il y avait la relation avec son père, interprété par Oh Ji Ho, et si la petite actrice était remarquable, je trouve Oh Ji Ho du genre moyen en général, et son rôle ne m’était pas sympathique du tout, sans oublier que je trouvais les deux premiers épisodes mal équilibrés, si bien que la colonne des « plus » n’était pas assez fournie pour que je laisse le drama me briser le cœur à malmener le seul personnage qui me plaisait réellement. Mais Héla (qui, certes, avait accroché dès le début) a décrit le drama, et surtout le lead masculin, de façon plaisante, qui fait que j’ai décidé de ne pas complètement tirer un trait sur la série, et de plutôt la mettre de côté, dans l’idée de la ressortir un jour. D’accord, ça risque de me détruire le cœur, mais bon, que voulez-vous, ma curiosité me perdra.

Article Premières Impressions [ici]

 

The K2

J’en suis à l’épisode 14 (ou 12… subitement j’ai un gros doute)

Nous sommes un peu dans le même cas de figure que Moonlight drawn by the couds ici : j’ai arrêté les Cernes parce que je n’avais pas assez de matière, du coup j’avais plus spécialement besoin d’être à jour, et il se trouve que si le drama était de plus en plus absurde, il me semblait également de plus en plus plat. The K2 est un drama qui ne m’avait pas convaincue de base, car ses deux premiers épisodes proposaient beaucoup d’action mal filmée qui m’agaçait, et j’avais peur que ce soit ça tout le long, mais il a fini par me garder devant l’écran parce qu’il avait plusieurs éléments intéressants. Malheureusement il s’est avéré que ces éléments sont mal exploités, avec beaucoup de petits moments à la con qui s’accumulent et fragilisent énormément le tout. Sur les trois personnages principaux, un seul est bien géré, les deux autres étant laissés beaucoup trop pour compte, beaucoup trop simplifiés. Mais le drama était fun, même (voire surtout ?) dans son absurdité donc ça allait, sauf qu’il a cessé d’être vraiment fun, si bien que je n’ai pas encore vu la fin. Sans compte qu’on m’a spoilé un élément essentiel de la conclusion qui fait que j’ai l’enthousiasme un peu coupé également. Je suis dans la dernière ligne droite du drama donc je vais finir par le terminer un jour, mais ça n'urge pas vraiment.

Article Premières Impressions [ici]

Dernières Cernes [ici]

 

Weightlifting Fairy Kim Bok Joo

Arrêté à l’épisode 2

Ce drama-là entre dans la catégorie de ceux que j’ai testés en sachant que je ne les continuerais pas, pour des raisons d’emploi du temps, mais que j’ai mis de côté parce que je sais que je veux les reprendre un jour. A priori ça va rentrer dans le fluff, et puis c’est tout. Les premiers épisodes étaient amusants, avec une héroïne attachante, et une ambiance estivale pas exactement de saison, mais du coup fort plaisante quand même, parce que le soleil manque un peu (le chaud par contre, non). Les échos que j’ai du drama me disent que l’OTP est absolument adorable, et construit une relation amicale vraiment plaisante et choupesque avant d’aller plus loin, ce qui me parle beaucoup. Ce qui m’enchante largement moins, c’est que le drama a l’air de vouloir de parler de complexes liés au corps et au poids, que déjà dans les deux premiers épisodes je lui trouvais une hypocrisie grimaçante, et qu’apparemment le drama n’apprend pas à mieux gérer le sujet, ce que je craignais car de base je vous avoue que les Kdramas ne sont pas ma source la plus sûre pour ce genre de thèmes (même si ofc, ça peut être bien fait hein, c’est parce que beaucoup se plantent que tous vont se planter non plus, on a des dramas qui évitent les pièges aussi). Je veux rester optimiste mais j’ai confiance en les deux personnes m’ayant fait le « rapport », donc… je suis plus sur mes gardes qu’optimiste. Donc la question c’est de savoir à quel point c’est foiré, et si ça fout en l’air le reste.

Article Premières Impressions [ici]

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

~Dramas en cours~

Legend of the Blue Sea

J’en suis à l’épisode 13

Je trouve ce drama extrêmement divertissant, que voulez-vous. Si je le regarde d’un œil un peu critique (et y a pas besoin de se forcer) je me rends compte que son scénario est … mince. C’est-à-dire que l’intrigue n’est vraiment pas très développée. Y a un serial-killer dans la nature mais il est exploité quand la romance en a besoin, et je sais pas, les personnages font leurs trucs, et… c’est difficile à exprimer, mais la série ne donne pas le sentiment d’avoir véritablement une direction. Ce n’est pas qu’il ne se passe rien, c’est juste que tout se passe sans qu’il semble y avoir véritablement de raison scénaristique pour que ça se passe. Et je comprends fort bien que ça puisse gêner, parce que du coup on croule pas sous le suspense, de même que beaucoup d’éléments ne sont pas développés autant qu’ils devraient, et que ça peut être vraiment frustrant. Bref, c’est pas très bien écrit. Mais je m’amuse beaucoup. J’aime bien les personnages secondaires aussi, et même si le drama n’exploite clairement pas tout le potentiel qu’il avait, cela me va aussi de regarder vivre tout ce petit monde. Je sais pas vraiment si je le recommanderais, mais c’est toujours un bon moment à passer pour moi chaque semaine donc j'apprécie.

Article Premières Impressions [ici]

 

~Dramas terminés~

Dans l’ordre de préférence (pas nécessairement de qualité, donc)

 

12- Please come back mister

Je pense bien que c’est le premier Kdrama de l’année que j’ai vu. En fait, en le regardant, j’étais persuadée de regarder un drama de 2015, et puis en fait non. En tout cas, je l’ai regardé parce que certaines personnes en chantaient les louanges, mais je dois dire que j’ai moyennement apprécié, au final. A 50% en fait. C’est-à-dire que le drama propose deux personnages : un père de famille, et un gangster. Et j'ai trouvé tous les interprètes au poil, de même que, niveau écriture, j’ai beaucoup aimé ce qui se passait du côté du gangster, je trouvais ça drôle, et vraiment touchant, mais à côté de ça, je ne supportais pas le personnage du père de famille, que j’ai honnêtement eu envie de baffer une grande partie du temps. Toute sa démarche était d’un égoïsme qui me l’a rendu plutôt antipathique, et bref il m’a saoulée. Le résultat c’était qu’une partie du drama me plaisait, et l’autre m’insupportait souvent, si bien que forcément l’expérience a été mitigée. Bon au final, maintenant que les mois ont passé, je me souviens surtout de peu de choses. J’ai ri devant le drama, il y a quelques personnages et plusieurs membres du casting que j’ai beaucoup appréciés, mais j’ai aussi grimacé, et maintenant, c’est sans regret que j’ai mis le drama à la poubelle car, soyons honnête, je n’ai pas l’intention de le revoir. La comédie est réussie, le reste est à qualité variable, on va dire. C’était pas un désastre du tout, mais il est en bas de ma liste parce que j’ai moins aimé ce que j’ai aimé dedans que j’ai aimé ce que j’ai aimé dans les autres.

 

11- W

Je n’ai pas super envie de m’attarder sur W, car j’ai l’impression d’avoir pas mal joué les rabats-joie sur ce drama, donc faisons court : l’idée était originale, le début était super prenant, la scénariste s’est fait caca dessus, c’est devenu n’importe quoi, ça m’a saoulée, puis ça m’a laissée complètement indifférente. Le drama est bien réalisé, généralement bien joué, mais mal écrit, mal rythmé, mal pensé et si vous voulez en savoir plus, j’ai un article sur le sujet. Quant à « mais pourquoi il est pas en dernière place du coup ? »…. Ben parce qu’au moins il a créé des discussions intéressantes, et j’ai apprécié cet aspect-là jusqu’au bout, peut-être même encore plus rétrospectivement.

Article complet |ICI|

 

10- Watashi kekkon dekinain janakute shinain desu

Comme j’avais envie d’une romcom et de voir Fujiki Naohito, ce drama au titre à rallonge (qui signifie « ce n’est pas que je ne puisse pas me marier, c’est juste que je ne veux pas ») semblait tout indiqué. Du coup, c’est triste quand même que Fujiki Naohito se soit retrouvé à jouer le personnage que j’aimais le moins. Désolée Fujiki Naohito … Enfin, lui, il est bien, et il a une bonne dynamique avec l’actrice principale, mais le personnage en soi, et son devenir sont frustrants. En vrai, le drama n’est pas mauvais, et il y a même une idée à en tirer que j’aime bien (le fait que voir le mariage comme un but en soi n’est pas nécessairement une bonne chose), je me suis amusée à le regarder, mais je crois bien que la fin m’a laissé un goût un peu amer dans la bouche. Ca manquait de … quelque chose. Bien sûr je ne peux pas dire quoi, parce que ça vous spoilerait, et que c’est pas mon genre, mais simplement, voilà, j’ai été un petit peu déçue. Bah, on ne peut pas toujours tirer le ticket gagnant, hein.

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

9- Bring it on, ghost!

C’était mignon. Et puis pas grand-chose de plus, mais n’empêche que c’était mignon et que Kim So Hyun est adorable dans le rôle de la jeune femme fantôme qui doit retrouver son identité, avant que le drama n’oublie cet axe pour se concentrer sur le lead masculin interprété par Taecyeon (qui ne fait pas des étincelles de folie, mais se débrouille honnêtement mieux que je m’y étais attendue). En fait, ce drama c’est un peu l’exemple parfait du truc que je vais mettre pour ne pas trop réfléchir et avoir ma dose de fluff, mais que j’aurai oublié l’année prochaine. Si j’avais regardé plus de dramas cette année, il aurait même pu faire partie de ces séries dont je me dis « hein ? J’ai regardé ça cette année moi ? » en faisant mon bilan. Et ça veut pas dire que ça a été une perte de temps, parce que j’ai vraiment aimé regarder l’actrice principale, et que j’ai fini par vraiment m’attacher au petit groupe central, mais au niveau de l’intrigue c’était pas la folie, la réalisation était souvent reloue, et la fin est complètement foirée. Donc c’est plus à voir pour avoir sa dose de cute, ou si vous avez un faible pour l’un des deux interprètes. Ou les deux, ça marche aussi (pour moi, c’était les deux… parce qu’okay Taec ne brille pas, mais ça veut pas dire que je l’aime pas :D)

Article complet |ICI|

 

8- Cinderella and the four knights

… Quelque part, je me dis que Cinderella devrait se trouver bien plus bas que ça sur la liste. Pendant tout son début, le lead masculin me sortait pas les yeux de condescendance, la second lead féminine m’a énervée de léthargie tout le long, le drama a fini par délivrer un message qui m’agace particulièrement, et voilà quoi, la réalisation était souvent bien, bien kitch (vive les paillettes sonores !) avec en son centre une histoire « jeune femme pauvre mais sérieuse et au bon cœur rencontre chaebol rendu froid par des traumatismes de jeunesse… MAIS QUE VA-T-IL SE PASSER OMG I CAN’T STAND ZE SUSPENSE ?! » pas des plus… innovatrices, mettons. Y a beaucoup de choses stupides dans Cinderella, ainsi qu’une tendance à flash-backer carrément abusive, mais déjà Park So Dam (l’actrice principale donc) a beaucoup de charme, et ensuite, le drama était souvent con mais fun en même temps. Alors à la fin moins, parce que forcément, fallait nous émouvoir (étonnamment sur moi ça n’a pas marché, c'est fou ça dites donc :P), mais la plupart du temps… Et puis, aussi, on a Jungshin pour décorer, et c’est triste à dire (un peu) mais le drama est vraiment très facile à regarder, et il y a un certain attrait (pour moi) à la familiarité, la facilité, et même, un peu, la stupidité.

Article complet |ICI|

 

7- Scarlet Hearts

J’ai un peu hésité à intervertir Scarlet Hearts et Uncontrollably Fond (qui vient après) parce que je pense que Scarlet Hearts, quand il était bon, était meilleur que Fond, mais d’un autre côté, j’ai fini indifférente à beaucoup de choses dans Scarlet Hearts, alors que Fond m’a laissée sur une très bonne note, et n’a jamais perdu mon implication. Donc, parce que « tout mais pas l’indifférence » comme le dit Jean Jacques Goldman (et en termes de Kdramas, Goldman fait clairement figure d’autorité, c’est bien connu), Scarlet Hearts se retrouve plus bas. C’est con, car c’est un drama que j’aurais vraiment voulu mettre en haut de la liste, d’autant qu’il aurait pu y prétendre. Sauf que malheureusement, la série atteint son point culminant à l’épisode 11, et malgré des sursauts ici et là, chute jusqu’à arriver à une fin qui ne m’a pas déplu (elle m’a en fait même plutôt plus plu que je m’y attendais) mais m’a laissée frustrée sur plusieurs points. C’est triste de se dire qu’avec un casting pareil (et c’est un des points les plus forts de la série, avec notamment un Lee Jun Ki qui assure, même quand son personnage n’est pas forcément bien écrit), et un potentiel pareil (niveau intrigue et personnages) le drama ait été coulé par une écriture qui, pourtant aurait eu le temps d’être soignée vu que le drama avait été préproduit (et certes SBS a fait de la merde au niveau du montage, mais à la base y avait clairement aussi un souci de script).

En général d’ailleurs, je trouve triste de constater que beaucoup des dramas pré-produits que j’ai vus cette année ont succombé aux mêmes soucis que les autres : ils pourront pas accusé le live-shooting sur ce coup-là.

Mais pour en revenir à Scarlet Hearts, c’est un drama que j’ai bien aimé pour ses images, sa musique, sa réalisation, ses acteurs, et quelques personnages en particulier, donc j’ai gardé la série et ce n’est pas comme si je vous disais de vous en tenir loin, mais j’ai été déçue : le drama aurait pu être bien meilleur, il a été bien meilleur, et au final, bah… c’était quand même pas très bon, quoi.

 

6- Uncontrollably Fond

Fond non plus, ce n’était pas très bon, d’ailleurs :D Mais à la limite, là, je m’y attendais parce qu’au vu de la scénariste, du genre et des maladresses des premiers épisodes, je savais que le drama risquait fortement de se casser la gueule. Du coup, j’ai pas été prise par surprise, et finalement ça m’a fait moins mal, d’autant que contre toutes attentes (pour le coup) Fond s’est relevé sur son épisode final et nous a offert une très jolie conclusion.

Honnêtement, si vous voulez un mélo sur un monsieur qui va bientôt mourir et une choupette qui ne va pas bientôt mourir, il y a sans doute mieux à regarder, et de même si vous voulez l’histoire d’un monsieur qui fait du mal à une choupette becoz passé compliqué, y a aussi mieux. Mais là y a le Woobie, et ça compte pour quelque chose… non ? Allez, en plus il était bon. Même si c’est vrai que finalement c’est l’ambiance visuelle et audio du drama qui m’a vraiment le plus parlé. J’aimais juste vraiment la tranquillité de Fond. Les personnages se déchiraient, mais la réalisation était calme, et moi j’aime le calme. Et puis le drama avait de vraies bonnes scènes au milieu du bordel, sans compter un début qui se tenait, et une très bonne fin. Ce n’est pas une série que je vous recommanderais, mais même quand elle m’agaçait, elle n’a jamais relâché mon attention, j’étais émotionnellement très investie, et bref, j’ai vraiment aimé.

Article complet |ICI|

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016
[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

Sur ce, on entre dans les dramas que j’ai non seulement aimés, mais que j’ai aussi trouvés globalement bons :D

 

5- Beautiful Mind

Beautiful Mind contient une de mes performances favorites de Jang Hyuk, dans le rôle d’un personnage dénué d’empathie que je trouve très intéressant, ainsi que touchant. Le drama n’est pas parfait, écrivant notamment un lead féminin frustrant (et le charme de Park So Dam aide, mais ne rattrape pas complètement les manques de l’écriture) et ne développant pas absolument tous ses axes jusqu’au bout, dû à une coupe de deux épisodes, mais la série est prenante et la scénariste a quand même bien compris ce qu’il y avait de meilleur dans son histoire, si bien qu’elle se concentre dessus, et nous offre une relation père-fils complexe que j’ai trouvé vraiment intéressante. Le drama m’a rapidement embarquée, et j’ai été intriguée et touchée à chaque épisode.

Article complet |ICI|

 

4- Kaitou Yamaneko

Même en plein milieu de hiatus dramatesque, s’il y a bien un drama que je me « devais » de voir, c’était celui-là, parce que là où Kame va, je vais, même si des fois ça veut dire que je me retrouve à regarder des trucs assez médiocres. Et justement, le dernier drama où je l’avais vu ne m’avait pas convaincue, pas plus que Kame lui-même ne m’avait convaincue dedans, donc il a été d’autant plus satisfaisant de constater que Kaitou Yamaneko, c’était bien. C’était drôle, surtout (et en plus y avait Narimiya Hiroki dedans, ça fait pas de mal). Et Kame était très bon dedans, pouvant s’en donner à cœur joie dans la comédie. Le drama a aussi une petite part d’ombre, que j’ai appréciée, mais il est avant tout drôle, et on regarde plus pour la petite bande de décalés que pour le grand mystère central, ce qui est tant mieux parce que la conclusion est assez bof. Mais pas bof au point de rétrospectivement gâcher le fun du drama, et tout le plaisir que j’ai pris à le regarder. C’était une bonne comédie, et j’étais ravie de découvrir chaque nouvel épisode chaque semaine. Et je veux toujours une saison 2.

Article complet |ICI|

 

3- Kazoku no katachi

J’ai rattrapé ce drama récemment, et ce fut une vraie bonne surprise. Je ne m’étais pas trop renseignée dessus, et j’ai eu le plaisir de découvrir une série pleine de personnages très humains, et très attachants, dans une ambiance calme, apaisante, mais sans que le drama nous cache les moments difficiles. Parce que le drama tourne en grande partie autour de deux célibataires qui veulent le rester, j’avais peur qu’il soit relou sur le « le couple = seul vrai happy end dans la vie », mais en fait non, et le drama trouve un très bon équilibre, et délivre de très jolis messages, développant des personnages que j’ai beaucoup aimés et qui, pour certains, m’ont agréablement surprise car je ne pensais pas les voir prendre la direction qu’ils ont prise. Le casting est très bon, j’en ai aimé la sobriété, de même que j’ai aimé la tranquillité de la réalisation, et j’ai juste beaucoup apprécié de regarder tous ces personnages se côtoyer, apprendre à communiquer, et changer tous ensemble.

Article complet |ICI|

 

2- My wife’s having an affair this week

Si vous avez suivi mes Cernes sur ce drama, vous savez qu’il m’a beaucoup plu, et vous vous attendiez donc certainement à le trouver dans ce top 3 : vous aviez raison. Clairement. Wife’s Affair est un remake coréen d’un drama japonais, et pour le coup, je trouve que ça se sent vraiment, autant au niveau du choix de sujet que de la façon dont il est traité. Ou même dans le rythme, parce que le drama fait 12 épisodes, ce qui lui réussi très bien : à aucun moment je n’ai senti de creux, ni de ralentissement, et à la fin j’avais le sentiment que le drama avait dit tout ce qu’il avait à dire. Wife’s Affair prend le thème de l’adultère, et nous propose de suivre avant tout un couple marié depuis longtemps, qui se retrouve en péril lorsque le mari apprend que sa femme l’a trompé, mais il a également d’autres axes, chacun trouvant sa place dans le récit, et abordant le même sujet d’une autre façon. La série n’est pas parfaite, et parfois il y a des ficelles un peu grosses, ou bien des éléments qui ne sont pas exploités jusqu’au bout, mais j’ai beaucoup apprécié la façon dont Wife’s Affair n’hésitait pas à nous montrer le pire et le meilleur de ses deux personnages principaux, et tâchait d’aller au bout de son sujet sans rendre l’un ou l’autre tout blanc ou tout noir. Le drama bénéficie également d’un très bon casting, ainsi que d’une réalisation soignée, et il fait un très bon mix de sérieux, de gravité même, mais également de comédie. Bref, c’est à voir.

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016
[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016

1- Shopping King Louie

Forcément. Ca va, sur ce coup-là, je pense que le suspense n’était pas exactement à son comble. J’aime tout de ce drama, même ses défauts : j’aime que les antagonistes soient ridicules parce que la série ne saurait se montrer véritablement menaçante, j’aime que dans les premiers épisodes le drama ait été trop cheap pour apparemment acheter « Ce rêve bleu » et ait l’air d’avoir rippé le son d’une vidéo youtube, et j’aime aussi qu’il y ait quatre épisodes à la fin qui n’avaient pas vraiment besoin d’être là, j’en aurais même pris quatre de plus, juste parce que je voulais rester avec ces personnages plus longtemps. Parce que c’est ça la force de Shopping King Louie : le drama aime ses personnages, tous ses personnages, et il aime ses spectateurs, et ça se sent, alors je lui ai rendu au centuple. J’ai écrit une longue déclaration à la série alors je ne vais pas trop en rajouter une couche, mais le drama m’a vraiment réchauffé le cœur, m’a fait rire, m’a fait m’émouvoir, et je l’aime, voilà.

Article complet |ICI|

 

C'est tout :D

A plus tard pour la suite des bilans !

(Après-demain, vu que demain = Cernes)

[Bilan 2016 1/4] Récap des dramas 2016
Tag(s) : #Blablas, #Dramas - séries et animes, #Bilans Annuels

Partager cet article

Repost 0