Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Re-coucou les gens !

Aujourd’hui, on devait avoir deux choses sur notre programme : la musique, et les livres. Et on va bien rayer les deux de notre liste, mais pour la musique, j’ai beaucoup  abrégé. En fait, je voulais faire une sorte de « clip favori », « artiste favori », « chanson favorite », bla bla bla, mais soyons honnête, ma chorégraphie favorite nous vient de BTS, mes chansons favorites viennent de BTS, mon album favori de l’année est de BTS, je soupçonne que mon clip favori serait Blood, Sweat and Tears de BTS…. Donc il aurait fallu que je fasse un « bilan de l’année 2016 sans BTS », en vrai. Que voulez-vous, ils sont le groupe qui m’a gardé un pied dans la Kpop en plein hiatus. Enfin j’étais quand même aussi en suspense des clips de Big Bang. Mais sinon, ouaip, mon année Kpop 2016 a été BTS, BTS, solos de BTS, BTS. BON. J’exagère un peu. En vrai il y a plusieurs chansons que j’ai écoutées en boucle cette année (genre Monster d’Exo, plusieurs de Big Bang, un peu d’AOA, du Block B, Jun K., Xia, etc etc) d’artistes que j’aime beaucoup, ou que j’apprends à connaître. Je vous ai donc fait un petit et très incomplet échantillon de ce que j’ai écouté cette année (et sérieusement il manque plein de choses, mais que voulez-vous).

Et pour ce qui est du reste de la musique que j’ai écoutée cette année, la musique non-asiatique, et même pas forcément de 2016, je me fais des playlists annuelles, donc c’est simple, les voici :

Sur ce, parlons de…

 

Livres

Comme vous le savez, cette année, j’ai un peu plus lu que d’habitude. Du coup, je me suis dit que ce serait une bonne idée de faire un petit top, là aussi. Bon, j’ai pas non plus lu des kilomètres de pages, hein. Donc c’est un petit top5 seulement, mais eh, c’est plus que les années précédentes, donc je trouve cela déjà pas mal. D’autant que j’ai triché, donc en vrai c’est un top6. Et dans les mentions honorables, je citerais the Rats, qui m’a fait découvrir James Herbert alors qu’il était temps (je ne dirais pas que j’ai eu le coup de foudre, mais je suis curieuse quand même), et Juste une Ombre parce que grâce à ça j’ai trouvé un très bon cadeau de Noël pour une tante (okay c’est peut-être pas une raison super valable, mais j’ai aussi aimé le livre, je l’aurais pas offert sinon). Anyway, voici les 5 (enfin, 6) livres que j’ai le plus appréciés cette année.

 

5- Childhood’d End de Arthur C. Clarke.

Roman découvert sur les conseils d’une amie, c’était la première fois que je lisais de l’Arthur C. Clarke (on n'en a jamais eu à la maison, parce que mon père, qui est le lecteur de SF du foyer, dit que c’est quand même « bien mauvais ce qu’il écrit »… désolée papa) et cela m’a vraiment bien plu. C’était la première fois que je tombais sur ce type d’histoire (une invasion extra-terrestre tellement bénéfique pour l’humanité, qu’elle en est dangereuse), et j’ai trouvé une jolie mélancolie à tout le roman. C’était facile, et rapide à lire, avec des thèmes intéressants, et ça m’a même donné envie de regarder l’adaptation télévisuelle, bien que ça ne soit pas encore fait (mais c’est cool, je me laisse le temps d’oublier le roman comme ça). [Article]

4- Saumon d’Ahn Do Hyun

Ce livre acheté dans un vide-grenier parce que je trouvais la couverture jolie, s’est avéré être une bonne pioche. Après avoir mis un peu de temps à rentrer dedans à cause des illustrations qui, bien que très adaptées à l’histoire et aux intentions du livre, m’angoissaient un peu, j’ai fini par accrocher, et j’ai vécu le livre de façon très émotionnelle sur la fin. Parfois il a un peu le derrière entre deux chaises niveau description des saumons, mais il a de jolis thèmes (la place de l’individu dans le groupe, celle de l’homme dans la nature, le temps qui passe, etc) qu’il exploite avec nuance, simplicité et poésie, jusqu’à un final qui m’a vraiment mis la larme à l’œil. C’est un livre très, très court, écrit comme un poème en prose, et je suis bien contente d’être tombée dessus. [Article]

3- Faerie de Raymond E. Feist / Six of Crows de Leigh Bardgo 

Mettons que Faerie, c’est un petit peu de la triche, en fait, parce que je l’ai surtout relu cette année: je savais déjà que j’aime énormément ce livre. Mais je l’ai inclus quand même, parce que je l’avais lu il y a longtemps, et que j’ai donc redécouvert que, oui, j’aime vraiment beaucoup ce livre. Il a un set-up familier, avec une famille qui s’installe dans une nouvelle maison, et découvre qu’ils n’ont peut-être pas choisi le bon coin, mais j’aime beaucoup ce que Feist en fait. Bien entendu, le roman n’est pas parfait, mais je le trouve très prenant. Il ne perd pas de temps et est à la fois fascinant et très angoissant, tout en tapant dans un folklore que j’aime beaucoup (la mythologie celte). Le livre s’avale facilement, le style étant vraiment direct (Feist a juste tendance à la répétition de temps en temps), et je suis rentrée dedans comme au premier jour. Niveau fantasy, c’est un de mes romans favoris.  [Article]

Six of Crows, quant à lui, est un roman qui m’a été indirectement conseillé par Athena Zelda, et que j’aurais sans doute dévoré d’une traite, si je ne m’étais pas trouvée en pleine semaine « Japan Expo » en même temps. Pour y travailler je veux dire. Ce qui signifie que le soir, j’étais juste trop crevée, et je *devais* dormir, mais je me récompensais de quelques pages, et j’ai lu dans les transports aussi, parce que je *voulais* la suite à cette histoire. Pas juste parce que, c’est vrai, j’ai un faible pour les histoires d’arnaques et « cass impossibles », mais aussi parce que Leigh Bardugo a un style très agréable, et gère vraiment bien le timing de ses révélations, ainsi que la création de ses personnages. Ils sont tous attachants, et j’avais envie d’en savoir plus sur chacun d’entre eux. En particulier, le personnage central est charismatique, complexe, et je vous avoue que j’ai eu une sorte de gros crush littéraire tel que je n’en avais pas connu depuis un bail sur lui. Mais j’ai aimé tous les autres. Le roman a une suite, qui est sortie en fin d’année et que j’ai achetée. Je ne l’ai pas encore lue, mais il va sans dire que ça fait partie de mes projets, avec « relire le tome 1 d’abord ». [Article]

2- Jurassic Park de Michael Chrichton

Lire ce livre a toujours fait partie de mes envies, parce que j’aime beaucoup le film et étais curieuse d’en lire l’origine, dont on n'arrêtait pas de me dire qu’elle était encore meilleure. Bon au final, j’ai écouté le roman, mais vu qu’écouter un audiobook a également toujours fait partie de mes projets « curiosité », finalement, j’ai buté deux oiseaux innocents avec le même sale caillou, donc tout est bien qui finit bien (sauf pour les oiseaux quoi). D’autant mieux qu’en effet, j’ai beaucoup aimé le roman. Sans m’amuser à le comparer au film, je vous dirais en tout cas que je trouve les deux excellents, et qu’ils valent tous les deux le coup que vous vous penchiez dessus. Et si vous avez peur qu’avoir vu le film vous empêche de pleinement apprécier le roman : n’ayez pas peur. Il y a pas mal de différences finalement, si bien que l’histoire est familière, mais pas courue d’avance non plus. Le livre a des tas de thèmes intéressants, et les présente de manière très divertissante, avec du suspense, de l’aventure et des dinosaures : que demander de plus ? C’était vraiment mon livre favori de l’année (et de même, j’ai acheté la suite, et je compte m’y pencher), jusqu’à ce qu’on m’offre le numéro 1 à Noël … [Article]

1- Journal d’Edward, hamster nihiliste (1990-1990) de Myriam et Ezra Elia

C’est ma petite sœur qui m’a offert ce mini-livre pour Noël, et que voulez-vous que je vous dise : elle me connait bien. Alors, ce livre illustré qui se lit en une petite demi-heure raconte les tribulations d’un…ben… hamster nihiliste, nommé Edward. En gros il a été acheté par une famille, mis en cage, et il le vit mal, alors il pense. Il essaie la grève de la faim, tâche de communiquer avec le chat, se demande pourquoi la vie, etc. Le livre peut prêter à la réflexion, surtout si vous avez un animal de compagnie (perso les animaux de compagnie en cage me sapent le moral de toute façon), mais il m’a surtout beaucoup, beaucoup fait rire. Bon, j’avoue, je l’ai d’abord lu juste après l’avoir déballé, et j’étais un peu pompette au champagne, mais après je l’ai relu, et il m’a à nouveau fait beaucoup rire. Je sais pas trop quoi vous dire les gens, ça tombe juste pile dans le type de choses qui me font rire, beaucoup rire. Et comme je vous aime bien, j’aimerais que vous riiez avec moi, alors surtout, n’hésitez pas, allez découvrir la vie d’Edward, hamster nihiliste, neurasthénique et philosophe.

Tag(s) : #Blablas, #Musiques (artistes - albums - concerts -...), #Littérature, #Bilans Annuels, #Playlist

Partager cet article

Repost 0