Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Coucou les gens !

Comment vous portez-vous ? De mon côté, ça va bien mieux niveau santé dans ma tête, mais comme vous le savez, internet a donc décidé de me lâcher, wouhou. Non parce qu’on peut pas tout avoir non plus ! Mais au moins ça va mieux, parce que j’ai de la compagnie à la maison, ce qui évite à ma tête de faire n’importe quoi, vu que j’ai l’esprit occupé (enfin… j’ai quand même eu le temps de me poser pas mal de questions à la con, mais pas de « ai-je trois cancers du genou ? » au moins :D). Bon, parce que je suis une grande chieuse, j’ai hâte d’être à nouveau seule, pour que mes soirées m’appartiennent à nouveau… parce que là j’ai dû jouer à la ninja de l’emploi du temps pour caser ces épisodes (et encore j’ai pas tout pu voir, donc je vous parlerai de Rebel Hong Gil Dong la semaine prochaine, quand j’aurai vu les quatre derniers épisodes : autant les deux autres ça me dérangeait moins de caser les épisodes ici et là, autant je veux me poser devant Rebel vraiment bien comme il faut), j’ai pris un retard considérable sur mes préparations de Semaine Anniversaire (que je vais devoir rattraper le mois prochain du coup) et je n’ai pas eu beaucoup de temps pour écrire ces Cernes, que j’ai un peu dû écrire en « pointillés », c’est-à-dire en saisissant tous les petits instants libres possibles. Mais j’ai fait ce que j’ai pu, becoz, à l’instar de nos amis les B.A.P., I’m a warrior. Tout ça. Donc, sans trop de préambule, parce que « dis leur que j’ai pas le temps (mon esprit glisse ailleurs) », causons de dramas !

(Note : comme la semaine dernière, parce que sont des bébés Cernes, donc pas des Cernes développées, tout ce qui est en noir peut être lu par tout le monde, les parties en blanc sont à surligner si vous voulez lire les spoils, et les images ne spoilent pas… un exercice drôlement limitant d’ailleurs :O !)

 

Defendant, épisodes 7 et 8 :  Cette semaine n’était pas mauvaise, mais pour être honnête, j’ai un petit peu le sentiment que le drama se traîne, et que ces huits épisodes auraient tout aussi bien pu être racontés en 5 ou 6. La semaine dernière, l’impression de surplace était créée par le cliffhanger qui se répétait, nous laissant apparemment deux fois au même endroit, mais de manière générale, je me demande si cette impression de surplace et de lenteur ne vient pas du fait que nous passons autant de temps dans un espace aussi limité : la prison. Bien entendu, nous allons dans le passé, nous intéressons un peu aux personnages secondaires et tout, mais le fait est que depuis sept épisodes, notre personnage principal est dans une prison. Et n’en a pas bougé. Donc certes, on a des explications sur ce qui s’est passé, et on découvre des choses, mais le fait que notre lead soit aussi confiné créé quand même un sentiment de surplace. On aimerait bien en sortir de cette prison, d’autant que, okay, on a envie de savoir ce qui s’est passé, mais soyons honnêtes, on sait bien qu’il n’a pas tué sa femme (et que sa fille n’est pas morte, becoz les lois de dramaland), on a quand même une assez bonne idée de *qui* est derrière tout ça (le drama aurait pu jouer la carte du suspense sur son ami procureur, mais à moins qu’il souffre de personnalités multiples, le drama écarte la possibilité dès ses débuts, donc il ne reste véritablement qu’un suspect dont on sait qu’il en a après le lead, et aime taper sur des femmes… à la limite, on peut se dire qu’il n’a pas accompli la chose lui-même, mais on se doute quand même que, si c’était le cas, c’est lui qui aurait donné l’ordre) et en plus on sait que le lead va devoir s’enfuir de la prison (le drama s’ouvre là-dessus), donc tandis qu’il menait ses affaires de procès, on savait même qu’il n’allait pas être innocenté lors de ce processus-là (sinon quel besoin de s’évader ?). Donc il y a juste un petit sentiment de frustration, parce qu’on regarde un personnage, en gros, avoir un long « dans les épisodes précédents », à l’intérieur même d’un « dans les épisodes précédents », puisqu’on sait que son séjour en prison abouti sur une évasion. Les trous à combler sont intéressants, et on a envie de savoir les détails, hein, c’est ce qui me tient devant l’écran et me fait regarder les épisodes avec plaisir, mais n’empêche qu’il serait quand même vraiment temps qu’on sorte de cette prison.

[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10

D’autant que cette incarcération a tendance à isoler notre lead. Vous me direz : c’est le but. On isole les criminels loin de la société...

Encore qu’on se demande pourquoi, vu qu’en tout cas dans la cellule de notre lead, tout le monde a l’air cool, et sérieusement je continue de me poser des questions sur la façon dont il y a apparemment plus de pourris chez les geoliers que chez les criminels, qui eux sont présentés sous un jour comique et léger, à renfort de chorégraphie kpop… et encore une fois, je dis pas qu’on peut pas avoir des geoliers pourris, et des criminels repentis, parce que je crois à la rédemption et la réhabilitation aussi, mais la façon dont le drama nous apprend que deux d’entre eux sont emprisonnés pour viol, puis propose une scène enjouée où ils fantasment et font des remarques sur la nouvelle doctoresse de la prison, le tout pris à la rigolade par les geôliers aussi, moi, ça me parait un peu limite…   et en tout cas, oui, il semble qu’il y ait plus de gens cools derrière les barreaux qu’en liberté, et que le système judiciaire soit franchement défectueux, avec des gens dedans qui font un peu n’importe quoi. Même notre lead, quand on y réfléchit bien. [spoiler] Non, parce que c’est quoi cette connerie d’arrêter quelqu’un qu’on sait innocent, et de l’envoyer en prison juste « en attendant » « pour arrêter quelqu’un d’autre » ? C’est carrément limite, d’autant qu’il se passe quoi si tu peux pas le faire sortir le mec au final ? Genre, comme là. C’est du grand n’importe quoi, dude ! [/spoiler]

Mais bref, notre lead est donc à l’écart de tout le monde, et en particulier des autres personnages. Ce qui limite les interactions, et donc l’évolution des relations de tout le monde. Notre antagoniste interagit principalement avec sa famille (et son père lui fait d’ailleurs, à un autre sujet, une remarque qui s’avèrera certainement prophétique : à savoir que c’est en négligeant les petites choses, les détails, qu’on précipite sa perte), tandis que l’héroïne est très oubliée par le scénario (sérieusement, on la connait très peu, et du coup c’est dur de s’intéresser à ses doutes professionnels du coup). Les autres personnages sont quasi tous anecdotiques (et/ou violemment écartés par le scénario une fois leur mission scénaristique accomplie), et finalement le drama manque d’une impression « d’ensemble », étant plutôt centré sur un one-man show de note lead (et Ji Sung fait ça très bien) avec d’autres gens qui vivent d’autres choses moins intéressantes sur le côté. Tout de même [spoiler] je suis contente qu’on nous ait confirmé que, duh, Ha Yeon est vivante *what a twist !*, et surtout que Poupinette n’est pas tout à fait perdu : il est évidemment en proie aux remords, n’a pas pu aller au bout de sa mission avec Ha Yeon, et a donc encore une chance d’obtenir sa rédemption. Dans un drama aussi porté sur les camions de la mort, je redoute ce qui pourrait lui arriver, mais au moins le drama ne me fait pas le détester, et j’apprécie, car détester une Poupinette va contre ma nature. Cela dit cette affaire avec Ha Yeon met quand même bien en lumière un truc important : l’héroïne n’est peut-être pas beaucoup dans le drama, mais elle n’est pas conne, donc elle a tout de suite remarqué que sur la vidéo, la valise avait l’air légère, et donc aurait du mal à contenir une gamine, mais du coup comment ça se fait qu’elle soit la seule à l’avoir remarqué, et que personne ne se soit dit « elle semble n’être jamais sortie du building… donc peut-être qu’elle n’est jamais sortie du building… en fait ». [/spoiler]

Je m’amuse devant ce drama, ça ne change pas, mais j’aimerais quand même bien qu’on sorte de cette prison, et que tous les personnages puissent interagir plus souvent ensemble. Or mes deux vœux sont sur le point d’être exaucés, à priori, donc… yay.

[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10

 

 

Missing Nine, épisodes 9 et 10 : Je trouve toujours que le drama se casse la gueule au niveau de l’écriture, mais j’ai beaucoup aimé regarder les épisodes de cette semaine. Je n’exclue pas la possibilité que passer deux heures loin de la population excessive qu’il y a dans ma maison en ce moment ait rendu l’expérience particulièrement agréable (j’aime les gens qu’il y a chez moi, hein, j’ai juste du mal avec le contact humain prolongé, surtout en endroit clos), mais il y a aussi juste le fait que j’aime tous les personnages. Enfin, presque tous, mais ceux que j’aime, je les aime sincèrement : j’adore Ji Ah depuis le début pour sa franchise, sa droiture d’esprit, et son énergie ; j’aime beaucoup Ki Joon pour sa gentillesse (et aw, le flash-back auquel on a droit avec Joon Oh était adorable…), [spoiler] du coup, oui je suis un peu déçue qu’ils aient menti tous les deux, mais d’un autre côté, je comprends leur peur, et l’envie de Ki Joon de protéger les personnes vivantes… c’est pas comme s’il avait été acheté : on a braqué un flingue sur lui et la personne qu’il aime. Au moins Ki Joon n’a pas manqué de malmener un peu Tae Ho subtilement :’) [/spoiler] ; le président de la compagnie dont, à la façon dont il traitait ses employés, je pensais vraiment qu’il serait le premier à péter un câble et abandonner les autres, mais qui revient encore et encore en arrière pour s’occuper des autres ; le policier en charge de l’enquête ; le procureur Yoon qui va plus ou moins trouver en Bong Hee une seconde petite sœur ; etc, etc, et Joon Oh, bien entendu, qui n’a pas de parents mais considère ses amis comme sa famille, et allie une lâcheté amusante (il m’a fait rire quand il sort à Bong Hee « j’ai entendu un bruit… va voir ce que c’est », il change pas haha) à un courage étonnant quand il s’agit de protéger ceux qu’il aime, quitte à mettre sa vie en danger. Je ne suis pas fan de la façon dont le drama gère son passé, mais j’ai énormément d’affection pour ce personnage qui refuse d’abandonner qui que ce soit. Mais surtout, surtout, je surkiffe Bong Hee. Cette semaine, j’ai adoré la voir ne jamais abandonner, gérer une course-poursuite comme personne, se retrouver face au danger et lui foutre un gros coup de boule dans sa face, avant de le tabasser comme il se doit alors qu’il essaie de l’étrangler. Bong Hee est un personnage que j’aime énormément : elle n’est pas surpuissante au point d’en devenir trop incroyable, elle doit compter sur les autres elle aussi plusieurs fois au cours du drama, mais elle est capable de survivre à une île déserte toute seule, et si le danger lui fonce dessus, elle est capable de lui foutre une droite comme personne (faut dire qu’elle a de qui tenir, parce que je trouve que sa mère gère pas mal aussi). Dans l’épisode 10, j’écoutais les gens dire du bien d’elle, et j’étais toute émue. C’est un peu comme quelqu’un dit du bien de mon film ou mon livre favori, j’étais happy dans mon cœur. Et j’aime décidément sa relation avec Joon Oh, la façon dont elle a tellement envie qu’il soit vivant et refuse d’abandonner, la façon dont elle le défendra (à raison) quand il n’y aura plus personne pour le faire. Ils remplissent mon petit cœur de marshmallows et arcs en ciel [spoiler] et du coup, quand ils se retrouvent à la fin de l’épisode 10, vous vous doutez que le petit cœur en question a battu come un malade… enfin j’ai aussi beaucoup ri au fake-out de Joon Oh. C’était un peu dégueulasse de faire ce genre de frayeur à Bong Hee, mais c’était évident qu’il n’était pas vraiment amnésique (vu que c’est quand même lui qui l’a appelée), donc j’ai pas eu de moment de flip, et j’ai juste rigolé. Et donc oui, j suis vraiment contente qu’ils se soient retrouvés, et j’ai hâte de les voir rétablir la réputation de Joon Oh, mais aussi se faire toujours plus de calins :D [/spoiler]

Je trouve du charme à ce drama en fait. J’ai souvent ri, et souvent « aw »-é face à ces épisodes. Je souhaite beaucoup de bonnes choses à (quasiment) tous ces personnages, et du coup je regarde vraiment avec intérêt. Mais c’est vrai, en effet, que l’écriture n’est tristement pas excellente. Elle veut vraiment nous faire avaler des trucs vraiment gros, et elle n’y va pas avec subtilité. Par exemple :

- le personnage du reporter est un personnage-prétexte assez balèze. Il est vraiment juste là pour 1/ donner des infos 2/ envenimer un conflit et 3/ apporter une trouvaille matérielle utile, mais sinon, il n’est jamais un vrai personnage, et c’est fait de manière supra grossière. Joon Oh aurait tout aussi bien pu juste tomber sur « cet objet » et un bout de papier avec listé tout ce qu’il devait savoir dessus, que cela n’aurait pas changé grand-chose finalement.

- les fake-outs à répétition ne surprennent vraiment que les personnages eux-mêmes, et m'ont fait lever les yeux au ciel une ou deux fois.

- il y a vraiment des éléments… qui ne passent pas. Du genre, cette semaine, des gangsters qui infiltrent un hôpital et prennent la peine d’y aller camouflés, mais en même temps, foutent des cadenas aux portes, et sortent leurs armes sans y réfléchir. Du coup, ça sert à quoi de se déguiser ? Et puis après l’opération terminée, ils ont apparemment eu le temps, en quelques secondes, d’acheter le silence de tout l’hôpital, patients y compris ? Faut pas déconner non plus.

- toujours plus de bêtise de la part de personnages qui se séparent, ne se disent pas les choses, ne prennent pas avantage de leur nombre, etc.

Etc.

[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10

Bon et puis moi je suis toujours déçue par le fait que le drama, au lieu d’explorer ce qu’il a de plus intéressant, se fasse de plus en plus simpliste, de plus en plus facile, et de plus en plus familier, aussi, finalement. Les histoires de point de vue ne sont plus exploitées, et même ’ïle est à peine utilisée [spoiler] (sérieusement, quand on y réfléchit, il n’y a que 9 épisodes sur 16 d’île, et en vérité, même dans ces épisodes on passe pas mal de temps à Séoul, donc on peut dire qu’en gros, à la louche, sur ces 16 épisodes, il y a 6 épisodes d’île… moins de la motiié… je me sens un peu arnaquée sur ce coup-là) [/spoiler], les personnages n’ont pas vraiment à faire face à la nature, à leur nature, ou à la nature des autres, mais juste à une seule menace en particulier, et à une affaire de corruption. Plus le drama avance, plus il se fait noir et blanc, et c’est juste triste. Je reviens un peu sur la question.

[spoiler] Je n’aime pas ce que fait le drama avec Tae Ho, en fait. Cette semaine, dans l’hôpital, il en était sérieusement à se délecter de la situation, et à poursuivre l’héroïne en marchant, tel un méchant de film d’horreur. Voilà où on en est. Le type est un méchant de film d’horreur (inclus avec la tendance à ressusciter :D il est tellement fort qu’il n’a même pas de cicatrice quand on lui coupe le visage, dites-donc !). Le drama est même allé jusqu’à le rendre responsable de l’accident de voiture de Joon Oh. Bon, moi, déjà, je sais vraiment pas si le drama avait besoin d’une histoire de conspiration, mais surtout, ça a pour effet de blanchir encore plus Joon Oh, et de noircir encore plus Tae Ho, avec toujours ce message rassurant pour le spectateur : Tae Oh était un monstre de base, tout va bien, on ne va pas explorer la nature humaine, on ne va pas vraiment mettre les héros à l’épreuve ou les rendre imparfaits, Tae Oh est responsable de tout. Bref je répète pas ce que je disais la semaine dernière, j’y ai déjà mieux expliqué mon souci, et il ne fait que s’accentuer. J’en ai un nouveau cela dit. En vérité, le drama n’a pas à être ce que je voudrais qu’il soit, et s’il a choisi de faire de Tae Ho son grand antagoniste, et de virer « innocents devant lutter contre grand méchant et pouvoir corrompu » (ce qui est hypra commun, du coup, mais c’est l’exécution qui compte… le souci étant que jusque là l’exécution du drama laisse sérieusement à désirer) c’est son droit. Ca le rend moins intéressant à mes yeux, mais il raconte l’histoire qu’il veut. Le souci c’est que Tae Ho, il est assez nul comme antagoniste en vrai. Il a réussi à tuer So Hee, okay, et le reporter j’imagine (mais on a déjà déterminé que le reporter était une ligne de scénario, un outil et pas un vrai personnage, donc ça compte à peine), mais le reste de ses victimes relevaient de l’accident, et il a été infoutu de tuer qui que ce soit, même avec un couteau, à côté de ça. Tous les types qu’il était censé tuer n’arrêtent pas de revenir vivants, et au-delà du fait que ça casse la gravité du drama (qui a en gros sacrifié deux personnages pour faire genre « je suis sérieux », mais a rendu les autres semi-invincibles : ils survivent aux falaises, aux coups de pierre à la tête, aux accidents de voiture, à un couteau dans le ventre/une veine tranchée + une tempête, etc… à ce stade, si ça se trouve, Yeol est vivant), ça casse aussi pas mal le sérieux de la menace de Tae Ho (et au passage je capte toujours pas que les personnages n’aient pas réussi à le maitriser… bordel, ils sont plein contre un seul type, organisez-vous, merde !) [/spoiler]

Bref. Le drama se fait moins complexe, retombe sur des bases connues, et est écrit grossièrement. Mais il a des personnages (et un casting) que j’aime beaucoup, en particulier l’héroïne, et je lui trouve beaucoup de charme, alors j’ai quand même beaucoup aimé le regarder cette semaine~

[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10
[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10[Cernes rapides sur petit écran] Defendant 7-8 / Missing Nine 9-10

 

 

Sur ce, c’est tout pour moi :D

Bonne fin de dimanche les gens ♥

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'espace commentaires peut contenir des spoilers, il est à lire à vos risques et périls :) -mais bien sûr si vous me parlez sans spoiler parce que vous n'avez pas lu/vu l'oeuvre, je vous réponds sans spoiler également hein^^ juste faites gaffe aux autres commentaires-

Tag(s) : #Cernes sur petit et grand écrans, #Missing Nine, #Defendant

Partager cet article

Repost 0