Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Coucou les gens !

 

Comment allez-vous, dites-moi ? :) Pour ma part, internet est revenu, la tranquillité d’esprit reste, pour le moment stable, et je suis également à nouveau seule chez moi, ce qui fait un putain de bien fou, parce que j’aime bien les gens, surtout ceux qui viennent chez moi (limite, c’est pour ça que je les reçois… INCREDIBUBBLE I KNOW) mais je commençais à me sentir à l’étroit. C’est affreux, hein, je me sentais coupable, mais sur la fin, j’en pouvais plus. Je ne suis juste pas faite pour vivre avec des gens, je crois bien. Enfin pas quand ce sont des gens à qui je dois parler, que je dois attendre pour manger, ce genre de choses. Asociale totale :( Enfin, je suis à nouveau seule, et je vais pouvoir rattraper mon retard monstre. Regarder les épisodes de cette semaine a encore une fois été un challenge, mais moins que la semaine dernière tout de même, et ouf, j’ai pu regarder Rebel Hong Gil Dong aussi, donc je vais pouvoir vous en parler. Mais je le garde pour la fin, car je vais vous en parler dans un format un peu différent des deux autres (en fait, les deux autres je vous en parle en résumé, et Rebel non).

En attendant, donc, causons de Missing Nine, et Defendant. Les règles sont les mêmes que celles des semaines précédentes : les images ne spoilent pas, tout ce qui est en noir non plus, donc vous pouvez y aller sans crainte, et surligner les passages en blanc si vous voulez lire ce qui spoile. Go, go, GO !

 

 

Defendant, épisodes 9 et 10 : Cette semaine était à la fois divertissante et frustrante, comme toujours. Et rah, comme le drama fait de bons taux d’audience (je blâme Ji Sung pour ça.. et autre chose, dont on parlera un peu plus tard), il va avoir droit à une extension de deux épisodes, et ça me saoule, je ne vous le cache pas. Les extensions, dans le meilleur des cas, ça ne fait pas trop mal à un drama, et j’imagine qu’il doit y avoir des exceptions où ça aide, mais en général, ça fait juste un ralentissement à la con sur la fin, le temps que les producteurs et la chaine gagnent plus d’argent. Parce que bon, c’est pas une décision prise pour aider à la qualité générale du drama, of course. Et en l’occurrence, Defendant a déjà tendance à traîner pour rien. Donc ça pue. Cela dit, donc, j’ai plus aimé cette semaine que la précédente, je pense. J’ai eu un grand moment de « noooon ! » à la fin de l’épisode 9 [spoiler] lorsque notre lead est tout prêt à être transféré et est finalement rapatrié dans sa prison de départ, ce qui m’a saoulée en mode « naaan, drama, tu m’avais promis une évasion, j’en ai maaarrre de cette prison ! » [/spoiler] mais heureusement la situation est corrigée dans l’épisode 10, donc mettons que ça va. Et donc j’en reviens à mon histoire d’extension et de gros taux d’audience : c’est en partie dû à Ji Sung, je pense, qui est un acteur très populaire (pour de bonnes raisons) et est très bon dans le rôle principal, mais je pense aussi que c’est dû au fait que Defendant est un drama basé sur l’instinct, en quelque sorte. C’est-à-dire que le drama ne demande pas beaucoup de réflexion à son public, et n’a rien de particulièrement bien écrit ou original finalement, mais il se base sur des envies, des sentiments : on a envie que le lead trouve sa petite fille en vie parce qu’elle est adorable et que les enfants morts, c’est pas cool, on a envie que tous les méchants soient punis parce qu’ils sont décidément de plus en plus méprisables ( [spoiler] Cha Min Ho jouant les derniers mots de Jung Woo, c’était assez affreux, et personnellement je crois que je méprise presque encore plus Joon Hyuk, qui est sur le point de laisser mourir son ami pour protéger sa position/son image… dude, sérieusement ? et tu vas même pas chercher à aider Ha Yeon du coup ? Fuck you o.o [/spoiler]), et on a aussi envie que Jung Woo prouve son innocence, et se trouve un peu de paix d’esprit et de bonheur (autant que possible quoi, parce que bon, sa femme a quand même été assassinée, et c’est pas le genre de truc dont on se remet facilement) parce que, déjà, on a tendance à se ranger du côté de l’innocente victime, et parce qu’ensuite Ji Sung se donne à fond, donc c’est dur de ne rien ressentir à le voir faire. Personnellement, je pense qu’on peut à la fois en appeler aux instincts du public et aux réactions « viscérales » tout en écrivant quelque chose de meilleur, et je pense également que le drama pourrait être plus viscéral s’il était mieux rythmé et mieux équilibré au niveau du soin porté aux personnages (la lead est toujours bien trop mise à l’écart à mon sens, elle est tristement périphérique, et n’est pas très efficace), mais je comprends son attrait, parce qu’après tout, je suis toujours devant, et pas prête d’en décrocher :D Parce que je veux toutes les choses que j’ai listées. Et parce qu’il y a plusieurs éléments qui me plaisent, et que j’ai envie de suivre, notamment la sorte de bromance qui commence à s’installer entre Jung Woo et Chul Sik, mais surtout [spoiler] la relation entre la poupinette et Ha Yeon… Je sais que Poupinette a merdé en enlevant la gosse, et dans un autre drama je pense que je serais plus sévère avec lui, mais j’ai du mal à vraiment prendre l’intrigue de ce drama au sérieux, le recevant plutôt, comme je le disais, de façon instinctive, et de manière instinctive : petite fille adorable prenant la main de poupinette toujours au bord des larmes, parce qu’elle a peur et qu’elle sait qu’il la protègera = win. Toutes leurs scènes sont quasiment mes favorites, parce qu’elles me transforment en sorte de gros marshmallow, et je flippe sincèrement à l’idée qu’il puisse arriver quelque chose à la poupinette. Ha Yeon, elle s’en sortira. La poupinette, c’est pas encore évident, et comme elle me brise le cœur à avoir l’air aussi perdue et aussi désireuse de se racheter, je prie. Je veux que la poupinette, Jung Woo et Ha Yeon (et Chul Sik, pourquoi pas) forment une grande famille, moi T.T [/spoiler]

Donc, voilà où j’en suis. Ce n’est toujours pas un drama que je trouve très bien écrit, et l’extension me fait frissonner, parce que les huit premiers épisodes auraient pu en faire 5 ou 6, et qu’à l’épisode 10, j’ai l’impression que le drama pourrait se conclure aisément en juste deux épisodes de plus (en clair, il pourrait faire 10 épisodes, mais il va en faire 18), donc y a intérêt à ce que la scénariste gère… mais c’est vrai que j’ai envie de voir ce qui va arriver à ces personnages, parce que j’ai ce besoin instinctif de voir les bons triompher et les mauvais être punis, or le drama a réussi à me faire m’attacher suffisamment aux bons, et mépriser suffisamment les mauvais. Donc… à la semaine prochaine :)

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

 

 

Missing 9, épisodes 11 et 12 : Euh… Donc… c’est bon, on peut dire que le scénariste a juste craqué, là, non ? Parce que ça devenait déjà dur, à cause des facilités et absurdités scénaristiques, de prendre son drama au sérieux les semaines précédentes (alors qu’au début, tout de même, il avait l’air de vouloir avoir ses moments de comédie, certes, mais au milieu d’une intrigue sérieuse), mais là c’est juste devenu impossible. Même les personnages soulignent à quel point le scénario n’est pas crédible, entre Tae Ho et son « votre plan n’a aucun sens », et [spoiler] Joon Oh soulignant à quel point le fait qu’il (et en vérité tous les autres survivants) ait survécu à tout ce à quoi il a survécu, est d’une improbabilité assez balèze [/spoiler]. Et là, une grosse partie de l’épisode 11, sans que ça ait aucune véritable incidence sur l’histoire, est passé dans des parenthèses humoristiques, avant de nous balancer dans une scène de course poursuite étrange, où les deux personnages qui courent s’interrompent pour jouer à un jeu vidéo, manger un bout, etc. Alors : c’est très drôle. J’ai beaucoup ri (la course poursuite en voiture, avec une Bong Hee au volant qui sait à peine conduire = priceless), et honnêtement j’ai beaucoup aimé regarder ces épisodes, mais par contre, le scénariste a cassé toute chance d’être pris au sérieux, on dirait qu’il a juste abandonné. Qu’il a réalisé qu’à ce stade, son histoire était de toute façon foireuse, et que du coup il s’est dit « well fuck it, je vais balancer tout ce que je veux ». Ce qui personnellement me convient tout à fait. Parce que du coup, c’est clair que y a des trucs que je comprends plus (genre So Hee, et la façon dont elle se comportait au début du drama), mais à choisir entre un drama moyennement écrit et très plat, et un drama à moitié barge (et honnêtement, la comédie est réussie ! Le souci c'est ce qu'elle fait au reste du drama, mais les scènes en soi, elles sont funs, et les acteurs y sont bons), je prends le second. Apparemment le scénariste aussi, donc très bien.

Même si, oui, c’est toujours dommage que ces personnages soient « coincés » dans ce drama. Parce que je les aime toujours beaucoup, au milieu de ce bordel. Joon Oh et Ki Joon me réchauffent le cœur, Bong Hee est toujours extra, elle et Joon Oh continuent d’être adorables ensemble (et même pas spécialement de façon romantique d’ailleurs, ils seraient adorables même sans ça… on dirait des gamins la moitié du temps, même s’il y a une romance dans le tas et que la mère de Bong Hee shippe clairement pas le bon OTP à s’extasier sur le procureur Yoon –ce que je comprends-), Ji Ah me fait l’aimer de plus en plus, etc … j’essaie d’imaginer ce que donnerait tout ce beau monde dans un drama à la Evasive Inquiry Agency, aussi bien écrit que EIA, et ça me vend du rêve. Mais bon, on est dans Missing Nine.

N’empêche que j’ai hâte de voir la suite. Parce que du coup, le scénariste a choisi d’emprunter une route familière, mais de le faire de façon à moitié délirante, et c’est bon, j’ai complètement tiré le trait sur le drama que j’espérais voir, et maintenant je profite du délire. Come on ! 

Honnêtement, c'est devenu impossible de prendre des screencaps qui ne spoilent pas, donc voici une screencap du procureur Yoon se posant autant de question que moi sur le scénario.

Honnêtement, c'est devenu impossible de prendre des screencaps qui ne spoilent pas, donc voici une screencap du procureur Yoon se posant autant de question que moi sur le scénario.

 

 

 

Rebel Hong Gil Dong

Episodes 5 à 8

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

Pour commencer par ne pas spoiler :

Oui, pour Rebel, j’ai décidé d’écrire mes Cernes en deux partie, essentiellement parce que :

1/ cela va être impossible de complètement jongler entre les spoilers dans les mêmes paragraphes. Le drama avance assez vite, et les situations changent pas mal, sans compter qu’il y a trente épisodes, donc ce serait trop chaud, tout le long, d’à la fois essayer de dire quelque chose d’un chouïa développé, et d’éviter les spoilers. Notez, j’aime beaucoup la vitesse à laquelle ce drama bouge ! Il prend son temps, il a quand même laissé 8 épisodes à Gil Dong pour réaliser qu’il faut faire bouger les choses (et je suis contente que ce ne soit pas une affaire de vengeance personnelle, du moins pas tout à fait), et le petit a encore du chemin à faire, mais tout en prenant son temps pour développer les personnages, il se passe beaucoup de choses dans les épisodes (je pourrais me passer des flash-backs par contre… ils passent vraiment en « flash », mais il y en a beaucoup, et bon, ça va quoi, c’est pas nécessaire)

2/ avec Defendant et Missing Nine, le plus dur n’est pas de garder les spoilers écrits cachés, mais de trouver des screencaps pour illustrer ! Parce que je veux éviter au minimum de spoiler tout le monde, donc je dois choisir des screencaps qui ne disent pas grand-chose (la semaine dernière, je vous avoue qu’il y en a une que j’ai même un peu trafiquée pour en virer un spoil… saurez-vous deviner laquelle ? :D) et ne sont donc honnêtement pas toujours très intéressantes. Pour Rebel, ça ne va juste pas être faisable. Déjà parce que le drama est long, si bien que je galèrerais de plus en plus, mais aussi parce que ce drama est trop magnifique. Déjà pour Missing Nine et Defendant, je suis terriblement frustrée de pas pouvoir partager mes moments favoris en images, mais alors Rebel, ça va juste pas être faisable. Ce drama est magnifique, parce que les couleurs sont magnifiques. Je ne saurais même pas comment expliquer, mais je trouve juste les couleurs absolument superbes.

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

Techniquement, le drama n’est pas parfait : les combats ne sont pas bien impressionants, même si certains sont funs parce que certaines techniques utilisées le sont, le montage déconne parfois, et on a aussi des doublages drôlement foireux pendant certaines scènes de chant… mais les couleurs, les contrastes, la lumière, la composition des plans =

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

Et j’aime beaucoup, aussi l’OST, ainsi que l’atmosphère du drama, qui a sa touche de magie sans jamais aller trop loin. Oh, et le design de la bande de voleurs ! Ils semblent droit sortis d’une bd, avec leurs looks très distincts, leurs armes fétiches, etc. L’esthétique générale de ce drama me plait. En fait, vous avez pu lire dans mes Premières Impressions que j’avais adoré le début de ce drama, et pour le moment, je ne l’aime que de plus en plus. J’aime le casting (Lee Honey a eu une scène particulièrement poignante dans l’épisode 7, mais tout le monde est très bon), j’aime la gueule du drama, et bien entendu j’aime les personnages. En partie d’ailleurs parce qu’eux-mêmes ont l’air de s’aimer énormément. On sent vraiment l’affection qu’il y a dans la famille de Gil Dong, que ce soit celle « de sang » ou celle plus étendue. Du coup quand la tragédie frappe, ben ça fait mal. Mais comme ils sont résilients, même le cœur un peu malmené, je les regarde se relever et leur souhaite de conquérir le monde. Parce que ces épisodes étaient dédiés à la place que chacun a dans la société, s’il faut oui ou non s’y cantonner, et j’espère bien que Gil Dong va tout foutre sens dessus dessous ! Go, go !

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

Et maintenant en spoilant, gaiement (pour sauter ça, cliquez ICI) :

 

… Ah Mo Gae est vivaaaaaannnntttttt \O/ Et ça c’est cool. Et ce qui est encore plus cool, c’est non seulement qu’on le sache, mais que Gil Dong le sache, parce qu’il y a des dramas qui nous l'auraient laissé mariner pendant des plombes, donc j’apprécie que celui-là non, et j’ose espérer qu’il fera de même pour le hyung, et Uh Ri Ni (mais Uh Ri Ni, c’est un chouïa différent : ce qu’il y a de frustrant c’est d’en savoir plus qu’un personnage, et de trépigner en mode « raaah, mais va par là, crétin », sauf qu’Uh Ri Ni, on ne sait pas où elle est non plus). Non, vraiment, je suis contente que Gil Dong ait appris la vérité aussi vite, après avoir passé un épisode dans le brouillard total. Ce qui ne m’a pas dérangée, au fait. Je ne sais pas si son amnésie a fait râler des gens, mais personnellement, je l’ai bien prise, parce que même si elle est amenée de façon peut-être un peu maladroite, elle ne dure pas bien longtemps, et surtout, elle me semble s’inscrire dans le récit. Ce n’est après tout pas la première fois que Gil Dong souffre de ce genre de chose, et à chaque fois, ça a un rapport avec le « tigre ». La première fois, c’était lorsqu’il a croisé le tigre dans la montagne, et l’épisode 4 semblait nous dire qu’il avait, en gros, intégré ce tigre à lui-même. Lorsqu’il se bat pour protéger Uh Ri Ni et libère le pouvoir qu’il avait enfoui au plus profond de lui, un rugissement se fait entendre, comme s’il libérait en fait le tigre, qui serait alors l’expression de son pouvoir. Les tigres, parait-il, volent l’âme des gens, et je me demande si on n’aura pas encore droit à ce genre d’amnésie dans le futur. Lorsqu’il ne se souvenait plus de ce qui s’était passé, ce n’est pas comme si Gil Dong était parfaitement heureux, puisqu’il pleurait et ressentait un vide qu’il ne pouvait pas expliquer, et je pense que le drama utilise l’image du tigre qui mange l’âme des gens comme un avertissement : un pouvoir non contrôlé, libéré sous l’effet de la rage, peut consumer lentement le cœur, transformer une personne jusqu’à ce qu’elle perde ce qu’elle est. Si Gil Dong n’est pas prudent, il risque de tout perdre, son identité y comprise. Alors, c’est vrai que cet épisode est placé de façon qu’il donne le sentiment d’être une pause dans l’intrigue, un prétexte pour garder Gil Dong loin des siens pendant que la tragédie se déroule, et pour qu’il puisse vivre son début d’histoire d’amour sans avoir la tête encombrée de trucs trop graves l’empêchant d’avoir l’esprit à tomber amoureux, mais comme la parenthèse est petite, a été préparée par l’incident du tigre, et à mon avis sera réutilisée plus tard, c’est très bien passé pour moi, finalement. Le fait qu’elle contienne des trucs que j’ai aimés et qui font avancer l’idée générale a aidé aussi. Ca et, donc, le fait que le drama ne traîne pas à aussitôt mettre notre lead au parfum dans l’épisode suivant.

Une autre raison qui fait que je suis contente qu’Ah Mo Ge soit vivant et ait retrouvé Gil Dong est bien entendu le simple fait que j’apprécie le personnage (on remercie encore une fois les quatre premiers épisodes qui lui ont offert un axe véritable), et que j’aime beaucoup sa relation avec ses enfants, et sa famille de brigands. Et sa relation avec Gil Dong en particulier. On sent que même s’il y a une dispute entre deux, la dispute nait d’idées différentes sur le monde qui ne remettent pas en question du tout l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre. Ah Mo Ge est déçu que son fils n’ait pas choisi de cultiver ses dons pour devenir quelqu’un d’extraordinaire, mais il l’aime, il en sèche les larmes, et au final était sur le point de renoncer à son « royaume » par amour pour son fils. Des quatre épisodes des dernières semaines, une de mes scènes favorites est la fin de l’épisode 8, avec cet « imbécile » d’Ah Mo Ge à Gil Dong. L’approbation et l’affection qu’il y a dans le ton d’Ah Mo Ge, et le sourire complice que lui rend Gil Dong, m’ont fait me repasser ce moment au moins cinq fois. La tâche que Gil Dong a décidé d’accomplir, de punir le prince pour ses erreurs, d’aller contre l’ordre établi et faire valoir ses droits d’être humain, paraît être idéaliste, impossible, et franchement dangereuse, si bien qu’un autre père s’y serait opposé, mais Ah Mo Ge est déjà passé par là, et il comprend Gil Dong mieux que quiconque. C’est le moment où père et fils se comprennent et se rejoignent enfin, le moment aussi où on a la confirmation que le corps d’Ah Mo Ge a certes été affaibli, mais que son esprit, que j'aimais tant, n’a pas été brisé, et cela m’a vraiment cognée de plein fouet. Le sourire de Gil Dong, lui aussi, est plein d’assurance, et on a le sentiment que c’est bon, la relève est assurée. Je suis infiniment ravie qu’on n’ait pas perdu cette relation avant d’en arriver au moins là, infiniment ravie de garder Ah Mo Ge avec nous parce que j’aime le personnage, est infiniment ravie également que Gil Dong ait à ses côtés quelqu’un d’intelligent qui s’est battu contre le système et pourra l’aider.

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

Les épisodes de cette semaine ont vraiment été consacrés à faire sentir à Gil Dong à quelqu’un point le monde craint. Pas juste parce que sa maison a été détruite, mais aussi parce qu’il a dû entendre l’histoire de Nok Soo (certainement le personnage de ce drama que je trouve le plus tragique) qui est affreuse et une bonne illustration de la façon dont leur société brise les gens très jeunes et continuera d’enfermer les enfants dans les prisons de leurs parents si personne ne décide d’y faire quelque chose.  Et au passage c’est ça que je veux dire par « la parenthèse a permis de faire avancer l’idée générale » : Gil Dong n’aurait pas pu entendre cette histoire à ce stade du drama si les circonstances n’avaient pas été ce qu’elles étaient, et je pense qu’il avait besoin de l’entendre (et Nok Soo avait besoin d’en parler). Il savait que le monde craint, parce qu’il en a fait les frais très jeune, mais il n’en avait pas tiré encore les bonnes leçons, pensant que le danger venait de ne pas connaître sa place, d’avoir une ambition au-dessus de la classe à laquelle on appartient. Lorsqu’il demande à son père de laisser sa vie de côté, c’est en partie parce qu’il n’aime pas ce qu’est en train de venir son père (même si Ah Mo Ge n’a rien de monstrueux à mon sens… ok, il y a morts et blessés, mais Ah Mo Ge est pas allé chercher la guerre, il avait même essayé de rester sur des termes pacifiques, mais on tenait de l’assassiner),mais surtout parce que son ambition lui fait craindre pour sa sûreté. Il comprend que son père ne veuille pas se résigner au destin qu’on lui a assigné, à lui et ses enfants, et c’est pour ça que Gil Dong le défend auprès des gens qui le critiquent, mais il craint également que son père ne soit victime de son ambition, comme, dit-il, l’a été sa mère. Sauf que, dans ces épisodes, Gil Dong se rend compte qu’à sa place ou pas, il sera toujours à la merci des envies et caprices de ceux au dessus de lui. Il pensait pouvoir survivre s’il ne faisait pas de vagues, mais le fait est que sa survie n’est pas entre ses mains à lui, mais entre celles des gens du dessus qui ne le considèrent même pas comme un être humain. Je ne suis pas d'accord avec Gil Dong lorsqu’il dit que l’oppression n’est pas de la faute des oppresseurs mais de celle des opprimés qui ne se soulèvent pas, mais je pense que c’est une question de formulation. Ce qu’il veut dire, je pense, c’est que le monde est détraqué et que personne, et surtout pas ceux qui en profitent, n’aidera les gens qui en souffrent s’ils ne s’aident pas d'abord eux-mêmes. Donc il est temps de s’aider soi-même.

C’est la même réalisation qu’a Nok Soo lorsqu’elle décide d’aller mettre le grappin sur le roi. L’histoire qu’elle confie à Gil Dong, et nous confie par la même occasion, est l’histoire terrible d’une petite fille brisée, puis endurcie petit à petit, par les injustices du monde, et jetée dans ce monde-là par sa propre mère, ce qui doit encore retourner le couteau dans la plaie déjà bien, bien béante. En grandissant, Nok Soo, qui est un personnage que j’aime beaucoup et trouve très intéressant (je crois aussi que j’ai déjà parlé de mon affection particulière pour les femmes ambitieuses, surtout dans ce genre d’époque encore plus contraignante), s’est endurcie, mais certainement pas aussi vidée qu’elle ne semble le penser : lorsque la gisaeng faisant partie de son établissement est éborgnée, elle ordonne aux autres d’arrêter de pleurer parce que pleurer ne sert à rien, parce que personne ne viendra les secourir, mais on la voit pleurer elle-même un peu plus tard, dans son coin. Néanmoins, elle décide qu’il est temps d’arrêter de pleurer, justement. En revivant la scène avec sa mère (on est bien d’accord qu’elle vit dans les conséquences de cette scène tous les jours, donc ce n’est pas comme si ça l’avait quitté, mais je pense qu’en parler à voix haute a dû la replonger en plein dedans), elle revit l’impuissance à la sauver de sa mère. En se dévoilant entièrement à un Gil Dong qui finit par la quitter (pour de bonnes raisons, et il revient, comme promis, mais il est compréhensible qu’elle ait douté), il lui semble à nouveau ne pouvoir compter sur personne. En disant aux gisaengs de ne pas pleurer, elle réalise à nouveau que pleurer ne l’avancera pas, et tout ça lui fait prendre sa décision : elle aussi va s’aider elle-même. Et j’ai hâte de voir cela.

De même que j’ai hâte de voir Gil Dong continuer à grandir, et renverser le système. J’apprécie également que ce ne soit pas vraiment une question de pure vengeance. Il ne veut pas *tuer* le prince, ce n’est pas œil pour œil et dent pour dent, il veut le punir, et il veut faire comprendre à ceux d’en haut que ce sont des êtres humains sur qui ils marchent. Comme son père, Gil Dong ne pense pas juste à assouvir son envie de vengeance : il a aussi toute une famille qui compte sur lui, la vie de gens qu’il aime à améliorer, et c’est une responsabilité plus importante que le reste. Ce que j’apprécie. J’aime vraiment Gil Dong, les gens. C’est bien qu’il grandisse, parce qu’il était encore clairement un peu immature, et qu’on l’a beaucoup vu pleurer (pour de bonnes raisons, et il m’a fait mal au cœur), donc c’est cool de le voir prendre les armes, mais il m’était sympathique avant ça, parce qu’il est gentil. Je comprends carrément pourquoi Nok Soo et Ga Ryung ont craqué toutes les deux. Il y a quelque chose d’attachant à son affection pour sa famille, et la façon très naturelle et nonchalante dont il voit tout de suite les qualités des gens (en particulier Nok Soo et Ga Ryung) et les met en mots. Ce n’est pas étonnant du tout d’que les deux jeunes femmes tombent amoureuses, justement à cause de ça. D’un côté on a Nok Soo, qui en tant que gisaeng ne jouit déjà pas du respect de la société et qui, en plus, est jugée trop vieille pour être encore séduisante (… WHAT LE FUCK IS WRONG WITH YOU, PEOPLE ??!), et de l’autre on a Ga Ryung qui est également de classe sociale basse, et qui en plus n’est même pas considérée comme étant assez jolie pour être gisaeng. Alors, forcément, quand Gil Dong reconnait le talent de l’une et voit la beauté de l’autre, sans le vouloir ni s’en rendre vraiment compte, il tape exactement là où ça fait leur fait du bien. Cela ne va pas être simple pour la suite, les gens, va y avoir des cœurs blessés, dont le mien. Idéalement, j’aimerais juste qu’ils vivent leur vie à trois, mais forcément, ça marcherait pas… c’est juste que j’aime vraiment leurs scènes à trois, parce que je trouve l’amitié entre Nok Soo et Ga Ryung également touchante, et je veux que tout le monde soit heureux (mais lol, c’est un sageuk, alors autant jouer au loto).

Au début, j’étais un peu inquiète cela dit, de constater que nos deux personnages féminins, dans un drama qui en manque (ç’aurait été sympa, par exemple, qu’il y en ait un dans les brigands), tombent toutes deux amoureuses du héros parce qu’il « valide » leur existence, en quelque sorte. C’est sensé dans le cadre de l’histoire, mais j’avais peur qu’elles se limitent à ça. Néanmoins, l’ambition de Nok Soo me rassure un peu, et j’ai bon espoir que Ga Ryung devienne quelque chose également. Pour le moment, elle en est encore à suivre Gil Dong, et à accomplir ce qu’elle estime être son « devoir de femme, mais on lui fait déjà comprendre que ce n’est pas quelque chose qu’elle a à faire. Idéalement, ç’aurait été bien qu’elle en vienne à cette réalisation toute seule, plutôt que ça vienne de Gil Dong, mais d’un autre côté, encore une fois, c’est sensé : on est à une époque où la règle est de rester à sa place pour tout le monde, et Gil Dong est une exception, ayant été élevé par des gens ayant chamboulé l’idée de places (d'où qu'une brigande aurait été une addition sympathique, ça aurait équilibré un peu). Maintenant mon espoir c’est que Ga Ryung intègre réellement l’équipe de brigands. Je ne sais pas si cela arrivera, mais si dans l’introduction on nous la montre en position de détresse, on nous la montre aussi drôlement décidée. Elle n’a pas froid aux yeux, et a beaucoup de personnalité, ce que j’apprécie depuis qu’on nous l’a introduite. C’est un personnage auquel j’espère que le drama réserve de grandes choses, mais en attendant c’est un personnage que j’aime juste avoir à l’écran.

Bref, j’adore Rebel pour le moment. De plus en plus. J’ai super hâte de voir la suite

[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong
[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong[Cernes sur petit écran] Defendant / Missing 9 / Rebel Hong Gil Dong

 

 

 

Et sur ce, c’est tout pour cette semaine de mon côté

Il ne me reste donc plus qu’à vous souhaiter une bonne fin de week-end, et un bon courage pour la semaine ! Je sais que le lundi ça craint, mais... *hug*

Ja ~

 

 

 

 

 

 

 

L'espace commentaires peut contenir des spoilers, il est à lire à vos risques et périls :) -mais bien sûr si vous me parlez sans spoiler parce que vous n'avez pas lu/vu l'oeuvre, je vous réponds sans spoiler également hein^^ juste faites gaffe aux autres commentaires-

Tag(s) : #Cernes sur petit et grand écrans, #Defendant, #Missing Nine, #Rebel: thief who stole the people

Partager cet article

Repost 0