Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2009

Réalisé par Shin Jung Won

Ecrit par Shin Jung Won & Kim Yong Chul

 

Avec :

Uhm Tae Woong (Queen Seon Duk, The Devil, Blade and Petal, etc) >>> Kim Sun Kyung

Jang Han Sun (Story of a Man, Padam Padam, King and the Clown, etc) >>> Cheon Il Man

Jung Yu Mi (Silenced, Train to Busan, A Million, etc) >>> Su Ryun

Yoon Je Moon (IRIS, King 2 Hearts, The good, the bad and the weird, etc)>>> M. Baek

Park Hyuk Kwon (Dream High, LAST, Trot Lovers, etc) >>> Det. Shin

Etc

 

Dontesque ?

Les habitants d’un village dans la montagne se retrouvent proies d’un gigantesque sanglier. Un policier fraichement débarqué doit rétablir leur sécurité.

 

~oOo~

Comme vous le savez, après le film Silenced, je suis allée chercher du soutien côté Disney, histoire de me remonter un moral plus bas que les chaussettes, mais malgré que Silenced m’ait donné envie de ne jamais le revoir, il ne m’a en revanche absolument pas donné envie d’éviter Gong Yoo, ou Jung Yu Mi. Au contraire. J’ai hésité à lancer Goblin, mais soyons honnête, je n’ai juste pas le temps, alors à la place, j’ai regardé ce qu’ils avaient fait tous les deux, et c’est comme ça que je suis tombée sur le synopsis de Chaw. Or comme vous me connaissez un peu, vous vous doutez que les mots « film d’horreur » et « sanglier géant » ont forcément retenu mon attention. Je me demande ce qui se passe entre moi et les films d’animaux tueurs, en fait… Pourquoi est-ce que je les aime autant ? Qu’est-ce qui m’y attire spécialement ? J’aime l’horreur en général, même s’il y a des sous-genres qui me plaisent moins, et j’ai vraiment un faible pour les « animal attacks ». Peut-être parce que ça me change des fantômes et tueurs en séries, peut-être à cause du malaise que je ressens vis-à-vis des animaux en général (ils me font peur o.o parce que je sais pas ce qu’ils pensent, alors ça me stresse), même si j’adore les regarder à l’écran (parce que je suis logique comme ça). Toujours est-il que j’étais partante, et intriguée en plus, car je n’avais encore jamais regardé de films « animal attack » en provenant de Corée du Sud (j’ai envie de dire « Asie », mais je ne suis pas certaine que ce soit vrai, j’ai surtout le sentiment que ma mémoire me fait défaut… j’ai vu Godzilla, au moins). Il s’est avéré qu’Uhm Tae Woong était au casting, et bien que lui et moi ayons une relation instable, j’ai décidé que c’était une bonne surprise, et j’ai choisi de trouver ça encourageant. Malheureusement, je suis bien obligée d’admettre que le film ne m’a pas entièrement convaincue, et que je l’ai préféré « sur le papier », qu’à l’écran. Causons.

Chaw, c’est avant tout un film où la nature dit « fuck you » à l’être humain, et le réalisateur ne cache pas ses intentions. Ainsi, tout l’opening est ponctué d’images de chasse,  à grande, petite et moyenne échelle, avec la télé nous disant que les animaux sauvages sont dans une position de plus en plus stressante, et pendant le début du film, on voit de la viande être coupée, des têtes de porcs exposées, etc. Et surtout, le film veut nous montrer que la souffrance animale est devenue banale. Notamment, lors d’une scène qui m’a tout particulièrement fait me sentir mal à l’aise, nous avons deux personnages qui discutent autour de leur repas, tranquillement, sauf que leur repas en fait, c’est un poisson vivant qu’on fout dans un bol d’eau bouillante entre eux deux. Ils discutent et la scène dure un petit temps, avec ici et là des éclaboussures d’eau, parce que ce pauvre poisson est en train d’agoniser dans la douleur entre deux personnages qui continuent de causer, se plaignant juste des éclaboussures de temps en temps. Message reçu : l’être humain maltraite l’animal (of course l’être humain est aussi un animal, mais vous m’avez comprise), et aussitôt on nous fait ressentir de l’empathie pour les animaux. Les victimes de notre sanglier géant ne sont pas non plus laissées au hasard : la première est un chasseur qu’on vient de voir s’amuser avec ses potes tandis qu’une biche vivante et pendue par les pieds se vide de son sang, le gros massacre de milieu de film a une motivation personnelle que je ne vous dévoile pas mais qui semble vouloir nous dire que ce que nous voyons juste comme une « bête » est certainement plus que ça, et en général, il y a aussi l’idée que notre sanglier représente une nature se débarrassant d’un être humain envahissant. C’est la seconde victime (au début du film, donc je vous rassure, ce n’est pas un gros spoil) qu’on retient quand même surtout, parce qu’elle se fait achever par le sanglier, d’accord, mais à la base elle a été balancée sur le bord de la route par deux types l’ayant percutée en voiture et ayant décidé de la laisser mourir là, de peur d’avoir des ennuis. Entre ça et les autorités ayant appris de Jaws (le film a plusieurs points communs avec Jaws, à vrai dire) et faisant passer le profit avant la sécurité des gens, le film semble nous dire que l’être humain désensibilisé du sort des animaux, est peut-être bien en train de perdre sa compassion vis-à-vis de sa propre espèce (ça n’a rien d’un scoop cela dit…). Tout en craignant le sanglier et comprenant qu’il est une menace, le film nous demande donc aussi de ressentir de l’empathie pour lui, et à la fin, ça a marché sur moi, je dois dire. Ce que j’ai apprécié. Le sanglier devient un personnage, et à la fin, lorsque lui et les chasseurs l’affrontent, même si je savais qu’on ne pouvait pas le laisser continuer à tuer des gens, bah ça m’a rendue triste de le voir malmené, en fait. Donc ça, c’est un aspect du film que j’apprécie, qu’il essaie de dire quelque chose, et provoque un peu d’émotion sur la fin.

[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-
[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-
[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-

Ensuite, Chaw se veut également être une comédie (il n’hésite donc pas à ridiculiser les forces de l’ordre… et en même temps c’est un film Sud Coréen, donc forcément), et il y a certains ressorts comiques qui fonctionnent bien. Certains gags, ou certains personnages, comme l’inspecteur supra stoïque, ou mon favori, le collègue de l’héroïne biologiste, qui se fait de plus en plus abîmé au fil du film, comme s’il en était le souffre-douleur. Ca commence par une petite blessure, puis une autre, et y a un moment donné ils sont obligés de le traîner à la brouette. S’il y avait eu un piano quelque part, il lui serait certainement tombé dessus. Mais y avait pas de piano. N’empêche que c’était drôle de voir la poisse lui coller au derrière. Donc, oui, il y a une partie de la comédie qui fonctionne, et je pense que le film a aussi fait des efforts au niveau des personnages, tâchant de leur donner à tous un peu de matière : la lead féminine (Jung Yu Mi, donc) a soif de reconnaissance et veut découvrir cet animal gigantesque, le lead masculin (Uhm Tae Woong) est en pleine crise personnelle, avec une mère âgée dont il a de plus en plus de mal à s’occuper et une femme sur le point de donner naissance à leur enfant, et puis on a le père de la seconde victime qui veut se venger du sanglier, le chasseur qui a un passé avec le père de cette seconde victime, etc. On sent que le film essaie de faire quelque chose, de leur donner une identité, à eux mais aussi à l’endroit où ils se trouvent, tâchant de donner à cette montagne une ambiance étrange. Pas seulement à cause du sanglier gigantesque qui tue des gens, je veux dire, mais aussi à cause de ces habitants, et notamment de la madame qui ne semble plus avoir toute sa tête et traîne dans le coin comme un fantôme, houspillant parfois le gamin qu’elle semble avoir adopté plus ou moins contre son gré. Bref, j’ai eu le sentiment que le film faisait des efforts.

Malheureusement, le film n’a vraiment fonctionné qu’à moitié pour moi. Les effets spéciaux pas forcément convaincants ne m’ont pas dérangée (le film gardant en plus suffisamment sa créature dans l’ombre au début) mais je ne vous cache pas que les backstories des personnages, au-delà des deux leads, ne m’ont pas spécialement intéressée (particulièrement cette historie de trahison entre chasseurs, qui m’est passée complètement au dessus de la tête), et que si les personnages avaient des motivations à chasser le sanglier, bizarrement, j’ai trouvé qu’on ne les *ressentait* pas des masses (question de jeu ? de mise en scène ? de ton ? je ne sais pas très bien), et que les personnages avaient plutôt l'air d'être là parce qu’ils n’avaient pas spécialement d’autre endroit où aller. Par ailleurs, le film m’a paru trop long, avec des moments trop creux où tout retombait, que ce soit l’action, la tension ou la comédie, si bien qu’aucun de ces trois aspects ne m’a réellement « percutée » jusqu’au bout. La tension n’était pas assez prenante, la comédie pas assez drôle de façon constante, l’action pas assez spectaculaire, etc. Le film a de bonnes idées, et je pense qu’il prend de bonnes directions, mais pour moi, il n’arrivait jamais tout à fait « à destination », et aurait vraiment bénéficié d’un rythme plus soutenu, quitte à en couper 15 ou 20 minutes.

Au final, je suis contente d’avoir regardé Chaw, parce que c’était une curiosité, un peu, de voir Jung Yu Mi, Uhm Tae Woong et autres affronter un énorme sanglier, mais aussi parce qu’il y a quand même des moments qui m’ont fait rire, et d’autres qui ont eu leur impact émotionnel. C’est juste dommage que ce soit un peu perdu entre des moments un peu trop longs et plats. Donc pour ce qui est de le recommander ou ne pas le recommander, je dirais que je ne fais ni l’un ni l’autre, allez-y au feeling~ quant à moi, il est décidément temps que je regarde Razorback !

[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-
[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-
[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-[Pumba, smaaash] Chaw  차우 -ouiii, bon, sanglier, phacochère, même combat-
Tag(s) : #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #Chaw, #2000s, #2009, #Shin Jung Won, #Kim Yong Chul, #Corée du Sud, #Uhm Tae Woong, #Jang Han Sun, #Jung Yu Mi, #Yoon Je Moon, #Park Hyuk Kwon, #Horreur, #Comédie, #Animal Attack, #Animaux

Partager cet article

Repost 0