Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2000

Réalisé par Ang Lee

Ecrit par Kuo Jung-Tsai, Wang Hui-Ling, James Schamus

D'après un roman de Wang Dulu

 

Avec :

Michelle Yeoh >>> Yu Shu Lien

Zhang Ziyi >>> Jen Yu

Chow Yun Fat >>> Li Mu Bai

Pei Pei Cheng >>> Jade Fox

Chang Chen >>> Lo

 

Dontesque ?

Décidant de laisser derrière lui le monde des arts martiaux, Li Mu Bai confie son épée de légende à Yu Shu Lien, son amie de toujours, pour qu’elle aille la confier à quelqu’un d’autre. Mais lorsque l’épée est volée, une tragédie est sur le point de se dérouler.

 

~oOo~

HA ! Parce que oui, j’ai fini par le revoir. Il a fallu que je passe par des moyens… détournés o.o, vu que mon dvd était kaput, mais je l’ai revu, et ça faisait un moment que ça me démangeait, parce qu’en avais souvenir que c’était bien, mais surtout, j’en avais peu de souvenirs. Je savais que c’était joli, je savais que la musique était jolie parce que je l’écoute encore, je me doutais qu’il devait y avoir de belles chorégraphies, et je me souvenais de la fin, mais sinon pour être honnête, je me rappelais surtout de Lo, parce qu’il est super beau, et que j’ai regardé ce film pour la première fois étant assez jeune, faisant de lui un de mes gros crushs d’enfance. Quelque part, j’avais quand même un peu la suspicion que « Lo = *Q* » ne devait pas être le propos principal du film, d’où mon envie de me replonger dedans. D’autant qu’à l’époque, encore une fois, j’étais jeune (10 ans), et je crois que j’étais un peu moins rôdée aux sous-titres qu’à présent, si bien que je n’avais pas profité à fond du film.  Ceci étant mon excuse pour n’avoir absolument rien capté à Tigre et Dragon la première fois. Parce qu’il faut bien que je m’en trouve une : j’étais passée cooooomplètement à côté. Moi, dans ma tête, ce film c’était en gros Roméo et Juliette, en Chine, avec Lo et Jen dans les rôles titulaires. Alors qu’en fait, absolument pas, et résumer ce film à une histoire d’amants contrariés, c’est quand même d’une tristesse assez balèze. Même si oui, il y a une histoire d’amour, et même deux en fait, toutes les deux difficiles. Mais le film est bien plus que ça…. Quant à Lo, c’est quasiment le personnage qui m’a le moins intéressée à la revoyure. Il est charismatique, et il n’a rien perdu de son charme visuel (non, vraiment, et le crush est toujours bien présent), mais à présent, je le vois plus comme un « accessoire » à l’histoire de Jen (qui ne manque pas de charme visuel non plus, btw), pour qui il représente une rébellion contre ses parents qui veulent la marier à un homme qu’elle n’a pas pu choisir (et qu’on ne verra d’ailleurs jamais, parce qu’il n’est pas important au-delà du fait qu’il est imposé à Jen) qu’elle n’a envie de se marier à qui que ce soit.

Quand j’étais jeune, à vrai dire, j’étais passée parfaitement à côté de la véritable tragédie de Jen, à savoir que c’est une femme. Oui, il se trouve que Lo n’est pas quelqu’un que ses parents approuveraient (ce qui en fait certainement en partie le charme), et c’est pour ça que dans ma tête était née la conception « Roméo et Juliette », mais la tragédie de Jen a commencé bien avant ça, à sa naissance à vrai dire, parce que le vrai frein à son existence est qu’elle est une femme, dans un monde qui limite toutes les femmes, comme le film nous le montre en mettant en scène trois personnages féminins chacun appartenant à un monde différent (l’une, Jen, est fille d’une famille aisée, l’autre, Shu Lien, fille d’un marchand devenue marchande elle-même en plus d’être douée en arts martiaux, et la troisième, Jade Fox, semble venir d’un milieu social plus bas, et est hors-la-loi) mais toutes retenues par leur sexe. Jen a une vie toute tracée pour elle, passant de la tutelle de ses parents à celle de son mari, et elle rêve donc de liberté, n’importe quelle liberté, mais plus particulièrement celle qu’elle voit dans le monde des arts martiaux. Elle admire Shu Lien, y voyant une héroïne, la personne qu’elle aimerait devenir, pensant que Shu Lien vit une existence libre. Ce qui est bien entendu faux, puisque celle-ci est également limitée, notamment par un fiancé mort qui, des années plus tard encore, l’empêche de refaire sa vie, parce que ce serait contraire aux règles morales. Quant à notre troisième grand personnage féminin, à savoir Jade Fox, elle est peut-être finalement le personnage que j’ai trouvé le plus tragique, sans doute parce qu’elle cumule les limitations, à la fois à cause de son sexe et de sa position sociale. Elle s’est vue refuser une éducation en arts martiaux parce qu’elle est une femme (ce qui n’a apparemment pas empêché le grand maître de coucher avec, parce que, comme elle le dit, ça y avait pas de souci : elle était assez bonne pour être un objet sexuel, mais pas assez pour être traitée en égale), et elle se rend compte en plus finalement que son manque d’éducation causé par son rang social (elle ne sait pas lire) lui ferme encore d’autres portes. Et je ne vais pas vous mentir, quand elle s’en rend compte, ça m’a troué le cœur.

[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙
[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙
[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙
[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙

Oui, il y a de la tragédie partout, dans ce film. Même pour Li Mu Bai d’ailleurs, parce que si les personnages féminins prennent le devant de la scène, notre guerrier prestigieux réalise également à la fin du film qu’il a complètement gâché sa vie, s’étant perdu dans ce monde des arts martiaux, et passant à côté de choses peut-être plus importantes. Et réalisant aussi que son maître s’était trompé en refusant d’enseigner à une femme, vu qu’il a à présent sous les yeux Jen, qui regorge de talent, mais n’a juste pas de "plateforme" où s’en servir, et en conséquence, fait un peu tout et n’importe quoi, dans un monde auquel elle n’était pas préparée. Car dans sa soif de liberté, Jen s’est complètement idéalisé cet univers. Elle a de grandes idées plein la tête, et très certainement le talent, mais elle a été tellement contenue toute sa vie qu’elle est prise d’une sorte d’ivresse quand elle en sort, sauf que le monde n’était pas ce qu’elle s’était figuré, et que les conséquences ne tardent pas à se faire sentir. Donc yep, tragédie de partout… mais c’est fait si joliment <3 Tout est beau dans ce film ! Les combats sont bien entendus magnifiques (l’affrontement entre Shu Lien et Jen est particulièrement excellent, à la fois complètement bad-ass, triste parce qu’une amitié se brise, et drôle par moments, mais j’ai un faible aussi pour la scène où Jen détruit quasiment toute une auberge à elle toute seule, et puis tout le combat dans les arbres verdoyants n’est certes pas aussi précis niveau combat parce que les personnages doivent commencer par tenir en équilibre sur les branches, ce qui n’est pas évident, mais il est empli d’une poésie superbe), les couleurs éclatantes, la musique est de toute beauté, et pour tout ce qu’il a de tragique, le film ne manque certainement pas d’aventure, de grands élans romantiques ou même d’humour, avec quelques moments qui font sourire. Sans oublier une bonne flopée de moments qu’on va qualifier de « F*CK YEAH !!! », en particulier du côté de Jen. Ce que j’essaie de dire, en somme, c’est que Tigre et Dragon n’a vraiment rien de figé, ou de stoïque, et mêle parfaitement son action à sa tragédie, avec des personnages forts, bien définis, et dont les traits ne sont jamais forcés pour les rendre tout noir ou tout blanc. Et des personnages féminins, en plus, ce qui n’est pas si courant dans les films d’action. Bien entendu, le cinéma d’action a ses héroïnes (Sarah Connor, Ellen Ripley <3, et peut-être la Mariée de Kill Bill en sont sans doute les plus connues, et dernièrement on pourra ajouter Furiosa à la liste, par exemple) mais voir un film comme celui-là, dominé par des personnages féminins tous bien écrits, avec de vrais enjeux, des femmes qui seraient intéressantes même si on retirait toute son action au film (mais ce serait dommage, parce qu’elles sont bad-ass :D), ben ça fait plaisir,

Et tout cela nous mène jusqu’à une fin que je n’avais pas oubliée (alors même que je ne l’avais pas comprise, [spoiler] vu qu’encore une fois dans ma tête, tout ceci n’était qu’un grand Roméo et Juliette
si bien que je ne comprenais pas pourquoi Juliette se suicidait, vu qu’elle retrouvait son Roméo [/spoiler]), parce que… parce que je la trouve inoubliable, tout simplement. C’est un point culminant magnifique, où les images et la musique se marient parfaitement pour nous offrir une conclusion hantante, que chacun pourra interpréter comme il veut, mais qui ne manquera pas d’émouvoir de toute façon, je pense. [spoiler] On peut y voir un bon de Jen vers la liberté si on le souhaite, vu qu’après tout, elle fait un vœu, et disparait entre les nuages sans qu’on nous montre la fin de sa chute, si bien qu’on peut l’imaginer s’envolant vers un monde plus grand, où elle pourra s’épanouir. Et on peut y voir un suicide, parce qu’elle revient brisée de toutes ses expériences, le poids de la mort de Li Mu Bai, et même Jade Fox, sur ses épaules. Personnellement, je vois un peu des deux à vrai dire, dans le sens où je pense qu’elle se jette dans le vide à cause du poids sur ses épaules, mais où j’espère que son vœu n’en sera pas moins entendu. Et ce qui m’a tué dans cette scène, en plus de la musique emprunte de mélancolie et de tranquillité, ainsi que de l’image de Jen plongeant dans les nuages comme un oiseau immense, c’est aussi le visage de Lo, qui regarde Jen disparaître sans esquisser un geste pour la rattraper, sans hurler un « non », mais en se contentant de pleurer, parce qu’il sait qu’elle était revenue trop brisée pour qu’il puisse la retenir. [/spoiler]

Je suis décidément vraiment contente d’être revenue à ce film, parce que je ne m’en souvenais que comme d’un joli film d’action avec une histoire d’amour tragique et un joli monsieur, mais qu’il a bien plus que ça à offrir. L’action est évidemment superbe, et tout le film est une merveille pour les yeux, mais le film est tout aussi intéressant dans ce qu’il raconte, et dans les portraits qu’il fait de ses personnages. Bref, même si je ne vous apprends certainement rien, si vous n’avez pas encore vu Tigre et Dragon, il est peut-être temps de se lancer~   

[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙
[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙
[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙
[Etre une femme libérée, c'est pas si facile] Tigre et Dragon  卧虎藏龙

Ma piste favorite de l'OST ♥

Tag(s) : #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #Taiwan, #Hong Kong, #Chine, #USA, #Tigre et dragon, #Ang Lee, #2000s, #2000, #Dang Wulu, #Adaptation, #Michelle Yeoh, #Zhang Ziyi, #Cho Yun Fat, #Pei Pei Cheng, #Chang Chen, #Kuo Jung-Tasi, #Wang Hui-Ling, #James Schamus, #Action, #Drame, #Historique (ou "historique"), #Romance, #Female crush, #Bad-ass, #Tragédie, #Coup de coeur

Partager cet article

Repost 0