Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Coucou les gens !

Comme vous le savez, je ne vous parle pas de tout ce que je regarde en détails… parce que si je faisais ça, vous auriez les yeux aussi niqués à force de me lire (je pars du principe que vous liriez tout, parce que j’ai toujours eu un faible pour la fantaisie, et parce que je suis narcissique comme ça) que j’ai les yeux niqués à force de regarder tous ces trucs. En général, j’essaie de sortir un article sur ce dont je n’ai pas discuté en détails, de temps en temps, mais là, c’est vrai que ça commence à faire un bail que je n’ai pas écrit ce genre de post, alors je me suis dit qu’il était temps ! Sauf que j’ai accumulé beeeeaaaaucoup de choses ! Plus d’une trentaine de films et séries que je m’en vais aborder, rapidement (un petit paragraphe, c’est tout, d’autant qu’il y a des films que j’ai vus il y a des mois). Donc j’ai divisé ça en trois articles, en tâchant de répartir à peu près équitablement les choses entre eux, et chacun se présentant en trois parties :

- Films : ne perdez pas votre temps

- Films : jetez-y un coup d’œil !

- Séries télé

Et les séries télé, en général, j’ai pas divisé, parce que quand j’en regarde une saison entière, ou plusieurs, c’est généralement que ça rentre dans « jetez-y un coup d’œil ». Voilà. Vous me connaissez, il va y avoir pas mal d’horreur dans le tas (parce que j’en regarde beaucoup, mais aussi parce que quand j’en regarde, j’en parle moins, vu que personne ici ne semble partager ma passion, donc quoi que vous puissiez vous dire –haha-, je limite mes articles sur le sujet) mais pas que, promis. Alors sur ce, let’s go !

 

 

~ Films : ne perdez pas votre temps ~

The Messengers

Une famille s’installe à la campagne, et leur nouvelle maison s’avère pleine de (mauvaises) surprises, parce que déménager, dans les films d’horreur, sérieusement, ça craint.Il ne faut jamais déménager. Sauf si votre maison est hantée, mais bizarrement, là, les gens ne déménagent pas.

J’ai regardé ce film (que j’avais peut-être déjà vu ? je suis pas sûre) pour la combinaison de gens bossant dessus : Sam Raimi (Evil Dead, Drag me to Hell, etc) a produit le film, les frères Pang (The Eye, the Storm Riders, etc) l’ont réalisé et Kristen Stewart (Twilight, American Ultra, etc) joue dedans. Je ne suis pas fan de Kristen Stewart, mais les noms m’intriguaient, en particulier ceux des frères Pang, parce que the Eye est un film que j’aime particulièrement, et que je voulais voir ce qu’ils donneraient aux USA. Et malheureusement, ben, pas grand-chose de bon. Le film est bourré de jump-scares à la con, les personnages ne sont pas très intéressants, et même si je ne me suis pas ennuyée, je ne peux pas dire que je me sois impliquée. Cela dit, je dois bien admettre que la seule personne dont j’avais quelque chose à faire, c’était le personnage de Kristen Stewart, parce qu’elle se démenait tellement que je ne voulais pas voir ses efforts ne servir à rien. Mais le film était bof, ni ce que j’ai vu de pire, ni bon, et donc je passe pas trop de temps dessus, passez votre chemin.

 

Arbor Demon

Un couple va camper dans les bois, mais se retrouve près d’une bande de chasseurs et subitement ces chasseurs sont attaqués par quelque chose de rapide, mortel et non-identifié. Un chasseur blessé trouve refuge dans leur tente.

J’aimais bien l’idée de ce film… c’est une sorte de huis clos dans une tente, avec trois personnages sous pression, qui ne sont protégés du monstre dehors que par du tissu, sans savoir s’ils sont vraiment protégés ou pourquoi, vu que quand même une tente n’est pas un rempart. Mon souci vient du fait que j’ai trouvé les acteurs assez mauvais, et les personnages assez peu intéressants, si bien que passer tout le film en leur compagnie ne marche pas franchement. Et lorsque la créature est révélée, bien que j’en aime bien le design, elle est très « statique », et perd vraiment de sa superbe. En somme, j’aime bien l’idée mais l’exécution laissait vraiment à désirer, et je pense que ce film va assez rapidement me sortir de la tête (je vais pas vous mentir, il a déjà commencé).

 

 

~ Films : Jetez-y un coup d’œil ~

The Proposal ♥♥♥

Un assistant détestant sa patronne beaucoup trop exigeante accepte, contre une promotion, de l’épouser afin qu’elle ne soit pas expulsée du pays.

J’avais envie de regarder quelque chose de léger, j’avais envie de voir plus de Ryan Reynolds après the Voices, SALT m’avait parlé de ce film, j’aime bien Sandra Bullock, bref, le seul truc qui me retenait, c’est que le poster ne me plait pas, mais j’ai dépassé ça, et écoutez, je me suis bien amusée devant ce film, en particulier devant ses deux premiers tiers. Je dois bien admettre néanmoins que c’est surtout le casting qui a fait le film pour moi. Les personnages ne sont pas particulièrement passionnants on va dire. Ils ne sont pas désagréables non plus, hein, mais ce sont surtout les interprètes que j’ai appréciés. Je n’avais jamais trouvé Ryan Reynolds particulièrement séduisant, mais j’ai eu le déclic dans ce film, je le trouve très attachant, et Sandra Bullock délivre une ligne comme personne, qu’il s’agisse de se montrer cinglante, vulnérable ou de se ridiculiser. J’aime beaucoup la voir dans des comédies romantiques, je dois dire, même si je me dis qu’il faudrait que je regarde un peu plus le reste aussi (et pas juste en revoyant SPEED quarante fois), et les deux ont une bonne dynamique. La fin m’a laissée un peu sur ma faim, cela dit. En fait, l’héroïne interagit beaucoup avec la famille du personnage masculin…. A peine leur deal passé, ils se retrouvent dans cette famille, et la mère et la grand-mère n’arrêtent pas d’interrompre les moments du duo principal (il y a d’ailleurs un passage de danse dans les bois dans la seconde moitié qui m’a mise un peu mal à l’aise en semblant parodier une cérémonie amérindienne), si bien qu’au final les deux personnages principaux n’ont pas tant d’interactions privilégiées que ça. A cause de ça, j’aimais bien les personnages, mais j’ai eu du mal à les « croire » en tant que couple amoureux, et c’est pour cela que la fin ne m’a pas entièrement convaincue. Néanmoins, charme des interprètes aidant, le reste du film, m’a bien amusée, remplissant son rôle de divertissement.

 

The Void ♥♥♥(♥)

Un policier fait entrer un drogué blessé dans un hôpital qui manque de personnel, et l’hôpital se retrouve bientôt encerclé de figures inquiétantes sous des costumes blancs, tandis qu’à l’intérieur, une créature de cauchemar fait son apparition.

Je vais vous avouer que la fin m’a laissée un peu…perplexe ? Mais je ne pense pas que j’étais censée ne pas finir perplexe. Donc tout va bien, parce que le reste du temps, je me suis beaucoup amusée devant ce film. On a un huis clos, encore une fois, avec un nombre limité de personnages enfermés dans un hôpital, et même si on n’en sait pas long sur eux, j’ai trouvé que les acteurs s’en sortaient plutôt bien, et j’ai réussi à m’attacher à deux d’entre eux rapidement. Je ne dirais pas que je me suis profondément attachée à eux du tout, mais simplement, je n’avais pas envie de les voir mourir. A les voir dans ces conditions stressantes, avec des moyens limités, essayer de survivre, j’étais tout à fait rangée de leur côté. Mais si j’ai vraiment bien aimé ce film, c’est quand même surtout pour les créatures dans l’hôpital, qui ont l’air d’être le résultat d’effets pratiques, et ont vraiment de la gueule. L’ambiance angoissante est très réussie, et j’ai aussi apprécié tout le build-up, mais pour une fois, plus on voyait « l’ennemi », plus j’étais ravie, et waouh, il y avait de quoi donner des cauchemars.

 

The Thing ♥♥♥♥♥

Un camp américain en Antarctique se trouve méchamment en danger lorsqu’une créature non-identifiée capable de prendre n’importe quelle apparence s’infiltre dans leurs rangs.

Puisqu’on parle d’endroit confiné, d’effets pratiques et de créatures de cauchemar :D Comme vous le savez peut-être, j’ai du mal avec le cinéma de John Carpenter, bien que je ne sache pas pourquoi et en sois la première désolée… mais j’ai toujours adoré the Thing, et du coup récemment j’en ai ressorti le DVD, et bonne nouvelle, j’adore toujours ce film. Je ne vois pas passer le temps quand je suis devant… Je ne peux pas dire que le film me stresse, parce qu’à ce stade je l’ai beaucoup vu, donc il n’y a plus beaucoup de suspense à me mettre devant (même si je suis toujours pas décidée sur la conclusion, et que je trouve ça super comme ça) mais je m’amuse toujours devant en revanche, et je vous avoue que la créature du titre me fait toujours un peu trembler, en particulier lors d’un certain passage « araignée » qui… eh bien mettons que l’image est marquante. Si vous aimez les huis clos bien tendus comme il faut, avec des personnages qui ne savent pas où se trouve l’ennemi si bien que tout le monde se méfie des autres, ce film est pour vous. Mais je ne vous apprends certainement rien.

 

Cooties ♥♥♥(♥)

Pas de chance pour le nouveau prof : lors de sa première journée, une épidémie parmi les enfants les transforme en sorte de zombis, qui ont très envie de bouffer leurs enseignants (enfin ils boufferaient n'importe qui, mais ils ont leur enseignants sur la main, alors pourquoi s'emmerder, hein).

Honnêtement je n’avais jamais entendu parler de ce film jusqu’à ce que j’entende Elijah Wood en faire la promo sur youtube. Parce qu’il est dedans. Et c’est pour ça que je voulas le voir d’ailleurs : Elijah Wood dans une comédie horrifique avec des enfants zombis ? Yes please. Et après une entrée en matière plus difficile à digérer que tous les films de zombis que j’ai vus (oui gore de zombis < production d’un nugget de poulet), le film s’est avéré très drôle ! Elijah Wood est très drôle dans son rôle d’enseignant complètement dépassé, et le reste du cast ne l’est pas moins (on retrouve en particulier Rainn Wilson, qui jouait Dwight dans la version US de the Office, et qui m’a de plus en plus plu au fil du film). Tout le film a énormément d’humour, en fait. A aucun moment Cooties ne fait vraiment peur, ce n’est pas le but, mais pour autant il ne bâcle pas son action ou ses « zombis », et le résultat est un petit film franchement agréable, devant lequel je me suis amusée et qui m’a même fait m’attacher à ses personnages.

 

The Ghost and the Darkness ♥♥♥

Au Kenya, un pont peine à se construire car les employés ne cessent d’être attaqués par des lions, et commencent à flipper (en plus de mourir) ce qui gêne le travail (la panique et la mort c'est pas bon pour la productivité, les gens). L’ingénieur sur place, également chasseur de renom, doit se débarrasser des lions.

J’étais en plein dans ma folie « must watch horror movies with animals » quand j’ai regardé ce film, dont j’avais entendu beaucoup de bien par une amie. A noter cela dit que ce n’est pas un film d’horreur du tout. A noter aussi qu’il y a Val Kilmer dedans, à une époque où j’avais un gros crush sur lui, donc… yay (il a reçu un prix du pire acteur secondaire pour ce film, donc moins yay, mais je le trouve pas non plus si terrible que ça et en plus il est personnage principal donc je dis non :D Pas qu’il soit excellent, mais …), . Et j’ai trouvé ça bien comme film, en effet ! Le film est basé sur une histoire vraie –qui a sans doute été romancée, mais le chantier de Tsavo a une sacré réputation, et une centaine de travailleurs africains se sont apparemment fait manger quand même- et quelque part, j’ai trouvé que ça se sentait, dans le sens où ça semblait un peu moins « spectaculaire » que beaucoup des films animal attacks que j’ai vus. Je ne dis pas ça de façon négative, au contraire, ça semble plus réaliste, et la menace semble donc plus réelle, tandis que la peur s’insinue de plus en plus sur le chantier. Au final, j’ai surtout vu le film comme un drame, et comme je trouvais les personnages principaux étonnamment attachants, je me suis rapidement prise au jeu. C’est pas le film de ma vie, mais vu qu’on est dans la catégorie « jetez y un œil » et pas « révolutionnez votre existence », ben… jetez y un œil ? :D

 

The Autopsy of Jane Doe ♥♥♥(♥)

Un médecin légiste et son fils reçoivent le cadavre d’une jeune femme dans leur morgue. Mais elle est… étrange. Et plus l’autopsie avance, plus la nuit se fait  menaçante dans la petite morgue où ils se trouvent seuls.

Encore un huis clos~ Vous commencez à le comprendre : j’aime ça. Et celui-là, en plus il est bien foutu. Mon seul léger souci avec est qu’on a véritablement deux acteurs pour porter tout le film, et que je n’ai pas été convaincue par eux 100% du temps, mais apparemment je suis un cas relativement isolé, donc ne laissez pas ça vous arrêter. J’ai trouvé que the Autopsy of Jane Doe arrivait vraiment bien à instaurer et faire monter la tension. Il y a bien un ou deux jumpscares à la con (avec un chat :D parce que ce sont des jumpscares à la con *classiques*) mais ils sont très rares, le film cherchant plutôt à nous faire stresser, et ça fonctionne. Les deux personnages sont enfermés avec ce corps, et ils sentent bien que quelque chose n’est pas normal, mais en tant que public on est bien plus rapides qu’eux à comprendre qu’il y a une menace, et à accepter l’idée de surnaturel, si bien qu’on les regarde faire leur autopsie, se mettant plus en danger à chaque coup de scalpel et on est de plus en plus mal à l’aise face au regard vide du cadavre qu’on s’attend à voir bouger à chaque instant. Pour moi, il y a eu un petit souci de casting par moment, mais ça n’a pas empêché le film d’être une agréable surprise.

 

 

~ Séries télé ~

The Strain, saison 1 ♥♥♥♥

Une étrange infection se propage à New York, transformant les gens en sortes de vampires, et menaçant l’humanité.

Cela faisait un moment que je voulais voir cette série parce que j’étais attirée par le nom de Guillomo Del Toro, et que l’affiche me plaisait (ainsi que le genre, bien entendu), mais j’ai mis un bon moment à me lancer, et une fois devant j’ai réalisé qu’en fait, je ne savais pas vraiment de quoi il serait question. Du coup, j’ai été vraiment surprise quand j’ai constaté de quoi ça parlait. Je ne savais pas du tout qu’il serait question de « vampires » (parce que bon, l'affiche ne semple pas vraiment hurler "vampires" quand même) ! Je le mets entre guillemets, car ce sont des vampires un peu particuliers, mais franchement, c’est ça, et cette saison 1 partage plusieurs similitudes avec le Dracula de Bram Stoker (l'arrivée du cercueil, le vieil homme qui sert de mentor, le grand "maître" des vampires, etc) qui l’ont rendue fun pour moi. C’était comme voir une adaptation libre et moderne (un peu comme ce qu’a fait Salem, mais en plus libre encore) et moi, je prends ! Et je suis gaiement renrée dedans. La série est très joliment réalisée, on a le sentiment que personne n’est en sécurité, et je trouvais ça fascinant de voir comment la ville vivait sa fin du monde petit à petit. Mais je vous avoue que je n’ai pas l’intention de voir trop rapidement la saison 2. J’ai vu l’épisode 1 de cette saison 2, mais le gosse du héros est devenu insupportable d’une saison à l’autre, j’avais envie de lui foutre des baffes, et ça m’a tout de suite bien refroidie, et surtout c’est vrai que dans la saison 1 j’ai trouvé ça intéressant et divertissant de voir le monde vivre sa perte, alors qu’après ça, la fin du monde a eu lieu, et on a des groupes de survivants dans un contexte post-apocalyptique où l’humanité se bat contre des monstres morts-vivants… dites-moi si ça sonne familier. Je ne dis pas que the Strain va devenir générique, et c’est pour ça que je verrai la saison 2 un jour, mais simplement, ça m’attire moins, j’étais plus intéressée par l’apocalypse elle-même, en gros.  Enfin la saison 1 était fun, et donc si vous voulez voir une sorte de transposition moderne de Dracula à New York, allez-y :D

 

Wayward Pines, saison 1 ♥♥♥(♥)

Alors qu’il enquête sur la disparition de deux collègues, un agent du FBI a un accident de voiture, et se réveille dans l’hôpital de Wayward Pines. Rapidement, il commence à se rendre compte que les habitants de la ville sont plus qu’étranges et semblent cacher bien des secrets. Et malheureusement, il réalise également qu’une fois entré à Wayward Pines, on n’en sort plus.

 Là pour le coup, c’est le nom de M. Night Shyamalan qui m’a attirée ~ Je ne suis pas fan de tous ses films (j’aime bien the Sixth Sense, j’ai des sentiments qui fluctuent sur Signs, The Village et the Visit, je trouve the Happening et The Last Airbender involontairement très drôles, et je me suis endormie devant After Earth), mais j’ai toujours envie de savoir ce qu’il va faire ensuite, je suis toujours intriguée, et même s’il ne fait que produire la série ici, j’étais intriguée par Wayward Pines également. Et j’ai vraiment bien aimé la saison 1 ! Je ne dis pas qu’elle était absolument parfaite, mais elle m’a tout de suite embarquée parce que je voulais savoir ce qui se passait, ce qui se cachait sous les façades des habitants de Wayward Pines, et après ça, la série est constamment divertissante, ne nous laissant jamais le temps de nous ennuyer, accumulant les révélations et/ou les retournements de situation. Un peu comme pour the Strain, cela dit, je n’ai pas l’intention de voir la saison 2 tout de suite. Parce que le fun de Wayward Pines c’était de découvrir et comprendre peu à peu ce qui se passait, et maintenant que c’est fait, je suis moins intéressée. J’ai quand même envie de voir la saison 2, mais je ne suis pas pressée outre mesure, on va dire. N’empêche que la saison 1 (qui peut tout à fait se regarder seule, je pense, d’ailleurs) était vraiment sympa, et mention spéciale à Melissa Leo, qui a toujours été l’actrice et le personnage le plus intriguant de la série à mes yeux.

 

 

Et voilà pour la partie 1 les gens :D

Dans partie 2, on parlera, entre autres, des trois premières saisons de Suits, de Frailty et de Rosemary’s Baby~

 

Ja

Tag(s) : #Blablas, #Cernes sur petit et grand écrans, #Cinéma, #TV, #Dramas - séries et animes, #Série, #Cinéma Occidental, #The Messengers, #Arbor Demon, #The Proposal, #The Void, #The Thing, #Cooties, #The ghost and the darkness, #The autopsy of Jane Doe, #The Strain, #Wayward Pines, #Horreur

Partager cet article

Repost 0