Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Diffusé en 2017

Sur MBC

16 épisodes

Réalisé par Ashbun (Angry Mom, entre autres)

Ecrit par Han Jung Hoon (Vampire Prosecutor, entre autres)

 

Avec :

Baek Jin Hee (Hair Show, Jeon Woo Chi, Horror Stories II, etc) >>> Ra Bong Hee

Jung Hyung Ho (Smile you, Heartless City, Time  between dog and wolf, etc) >>> Seo Joon Oh

Oh Jung Se (Marry him if you dare, Miss Korea, Maundy Thursday, etc) >> Jung Ki Joon

Choi Tae Joon (The Great Seer, Padam Padam, The girl who sees smells, etc) >>> Choi Tae Ho

Lee Sun Bin (Another Oh Hae Young, entre autres) >>> Ha Ji A

Chanyeol >>> Lee Yeol

Kim SangHo (City Hunter, TEN, Blade and Petal, etc) >>> Hwang Jae Gook

Tae Hang Ho (Age of Feelings, It’s okay it’s love, Uncontrollably Fond, etc) >>> Tae Ho Hang

Ryu Won (Uncontrollably Fond) >>> Yoon So Hee

Yang Dong Geun (Hero, I am Sam, the Three Musketeers, etc)  >>> Yoon Tae Young

Song Ok Suk (Queen Seon Deuk, Fated to love you, Gaksital, etc) >>> Jo Hee Kyung

Min Sung Wok (Arang and the magistrate, Pinocchio, Hello Monster, etc) >>> Det. Oh

 

Dontesque ?

Un jet transportant plusieurs artistes ainsi que des membres du staff et management s’écrase violemment, et les survivants se retrouvent sur une ile déserte. Personne ne sait où ils sont. Quatre mois plus tard, Ra Bong Hee, une des survivantes, est retrouvée sur une plage, ne se souvenant plus du tout de son séjour sur l’île déserte.

 

~oOo~

Le temps du bilan est venu~ J’ai un peu laissé reposer, mais il est temps de boucler l’affaire et de dire au revoir au drama dans le même temps. Ce qui ne me cause pas vraiment de tristesse, mais pas non plus spécialement de soulagement, car je n’ai pas trouvé que Missing Nine soit très bon, mais j’ai passé de très bons moments devant, donc je suis entre deux sentiments, en quelque sorte. En tout cas, une chose est certaine : j’ai décidé de regarder Missing Nine à la base en grande partie par affection pour le casting (et par « casting », j’entends avant tout Jung Kyung Oh, certes), et j’en suis ressortie avec encore plus d’affection pour ce casting (et par « casting », je n’entends plus spécialement avant tout Jung Kyung Oh), donc yay pour ça. Après, le cast n’était pas ma seule motivation bien entendu. Non, à vrai dire, ma motivation principale était que j’ai un faible pour les fictions de type « survival ». J’aime quand une fiction balance des personnages dans une situation difficile, où survivre n’est pas une évidence, et j’aime les voir devoir faire face à leur propre nature, à cause de ça. Finalement, la nature de la situation difficile ne m’importe pas *tant* que ça, dans le sens où j’apprécie ce genre de concept qu’il s’agisse de placer deux personnes dans une pièce, de balancer des lycéens dans un jeu à la mort, ou de coincer des gens sur une île déserte, mais c’est vrai que l’île sauvage me parle peut-être encore plus parce que j’ai *aussi* un faible pour les histoires de gens devant survivre après la perte de la civilisation. Et puis j’étais curieuse de voir ce que ça donnerait à la télé en Corée du Sud, parce que c’était un truc que je n’avais pas encore vu. Et … j’estime que je n’ai toujours pas vu ça dans un Kdrama, haha. Ok, ok, il y en a un peu dans Missing Nine, d’accord, mais finalement pas tant que ça, et le drama se tire un peu une balle dans le pied à plusieurs reprises. En général, je dirais que j’ai été très divertie, mais également déçue par Missing Nine, car je pense vraiment que le drama avait le potentiel d’être bien plus que ce qu’il n’est, mais qu’il s’est planté dans l’écriture (apparemment, il y a eu un changement de scénariste, je ne sais pas si ça a joué ? je vais rester concentrée sur le résultat). C’était très divertissant, il y a des choses dedans que j’ai adorées, mais ce n’était pas un drama très solidement écrit, on va dire. Cela dit, comme toujours, on va commencer par le positif.

Et s’il y a une chose que j’ai vraiment, vraiment appréciée dans ce drama, ce sont ses protagonistes. Je les adore. Et le casting est très bon. D’accord, certains membres du casting ne provoquent pas d’exclamations d’admiration non plus, mais tout le monde fait du bon boulot, et ils sont tous attachants dans leurs rôles, le drama créant un très bon ensemble de protagonistes. Je n’étais pas juste attachée à un ou deux personnages, mais plus six, sept, à un groupe, et je dois dire que c’était agréable. Alors, cela n’empêche pas que de temps en temps, ils sont bêtes, et donc frustrants. Notamment lorsqu’il y a un type qui pose problème sur l’île (et on parle de ‘problème’ côté ‘meurtre’ de la Force) et que personne ne semble penser à l’attacher à un arbre (lui y pense cela dit :D… ils sont infoutus de l’attacher à trois, mais lui est parfaitement capable d’en maîtriser deux, je trouve ça balèze). Il y a des moments où on a envie de rentrer dans l’écran et de leur dire qu’ils se compliquent bien la vie à ne pas voir les solutions les plus faciles et évidentes à leurs problèmes. Mais malgré tout, ils sont vraiment attachants, de façon surprenante même, parfois (le personnage dont je pensais sincèrement qu’il serait le plus égoïste de tous, se révèle être loyal et généreux, par exemple), et ce jusqu’au bout. J’ai été surprise de constater à quel point ils me plaisaient, et pour tout vous dire, j’ai parfois même regretté qu’ils se retrouvent dans ce drama-là, parce qu’ils sont tous un peu décalés et écrits avec affection d’une façon qui aurait très bien convenu, par exemple, à un drama de Park Yun Sun. Mais j’ai adoré les protagonistes, et je vais certainement pas m’en plaindre, hein ! Et je veux rendre à César ce qui appartient à César, j’apprécie en particulier le fait que le drama n’en fasse pas des tonnes côté romance (on a un OTP, ils sont incroyablement adorables, mais malgré qu’ils aient clairement des sentiments de nature romantique l’un pour l’autre, ils ont une dynamique très amicale, très ‘camaraderie’, et surtout, ils ont plus important à penser), et qu’il nous propose deux personnages féminins qui déchirent au début du drama, déchirent le long du drama, et déchirent à la fin du drama. Il arrive souvent à Kdramaland que les personnages féminins principaux soient bad-ass au début, puis semblent perdre leurs capacités de réflexion/action lorsque les personnages masculins prennent de l’importance, mais pas dans Missing Nine. Bong Hee est une héroïne super capable, qui prouve son savoir-faire sans arrêt, et sans qui tout le monde (à commencer par Joon Oh) serait sans doute mort. Elle est émotionnellement solide, elle est intelligente, et quand elle se retrouve face à l’antagoniste et qu’il la frappe, elle ne se met pas juste à chialer : elle lui envoie une droite, puis une gauche, et un coup de boule. Bong Hee est une combattante. Elle a aussi bon cœur, une présence chaleureuse, et des moments de faiblesse dans lesquels elle doute, mais dans lequel brille encore plus son refus de compromettre ses convictions et son sens moral. Bref, Bong Hee, elle gère, et à côté de ça on a Ji Ah, qui ne gère pas moins. Elle est moins versée dans l’art de la survie, simplement parce qu’elle n’a pas été élevée pareil, mais elle est active, elle l’ouvre quand il faut, elle forme une véritable amitié avec Bong Hee et dans sa relation avec son ex-manager, le drama essaie plusieurs fois de « retourner les conventions » : par exemple, c’est lui qui se fait tout émotionnel, et elle qui le couvre de son manteau. Ji Ah, comme Bong Hee, elle gère du début à la fin. Et j’aime beaucoup les personnages masculins aussi hein ! Joon Oh est adorable comme tout, j’ai aimé le voir se révéler bien plus solide et généreux qu’on ne l’aurait cru au début, sa relation avec Ki Joon était très touchante, etc, mais c’est vrai que les personnages féminins ont tiré leur épingle du jeu à mes yeux, pour le coup. Donc yep, beaucoup d’amour pour les protagonistes.

[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인

Malheureusement, je ne peux pas étendre mes compliments à tous les personnages tout le temps. Déjà parce qu’il y a quand même effectivement des moments où ils se montrent particulièrement stupides (je ne leur demande pas d’être des oufs de la survie, juste de faire prendre de bon sens), ensuite parce que certains personnages (okay, surtout un) font vraiment figure d’outils (introduits, utilisés, évacués direct), et pas d’outils bien utilisés (dans le sens où leur statut est évident, leur introduction forcée, et leur évacuation pas mieux gérée), et enfin, il y a les antagonistes… et aucun des antagoniste n’est très bien géré, en particulier l’antagoniste principal. Je n’ai vraiment pas aimé la façon dont il était utilisé par Missing Nine, qui en faisait beaucoup trop à son sujet ( [spoiler] avant de revenir sur ses pas de façon drôlement cheloue… Tae Ho nous est tellement présenté comme le fils du Diable, que sa rédemption express à la fin ne prend pas [/spoiler] ) Et c’est con, parce qu’au début, c’était un personnage que je trouvais très intéressant. Mais voilà, le drama n’arrête pas de lui mettre la responsabilité de tous les malheurs du monde sur les épaules et… ça marche pas. Au début, ça va, parce qu’il commence juste à déconner et créé un conflit pour les autres personnages : faut-il qu’ils l’isolent ? s’en débarrassent « pour de bon » ? à quel point menace-t-il leur survie ? qui est prêt à aller jusqu’où ? Et ça, j’aimais bien, parce que ça faisait ressortir des choses chez les personnages, et que certains, entrainés par leur instinct de survie ou/et d’autres raisons, spiralaient aussi, donc il y avait bien l’idée d’explorer un peu les dessous de la nature humaine qu’on n’a pas nécessairement envie de voir, et encore moins envie de comprendre. Mais plus tard, notre antagoniste est poussé à l’extrême, le drama lui fout tout sur les épaules, et ça ne devient plus tant « les personnages vs leur nature », ou « les personnages vs les uns les autres », mais « les gentils vs le méchant », ce qui est moins intéressant, et ne tire pas autant avantage de la situation « île déserte ». Alors, c’est vrai, c’est sans doute en partie ce qui m’a rendue aussi libre d’aimer tous les protagonistes, mais je ne peux m’empêcher de trouver ça dommage, car le drama avait une situation de départ intéressante, et n’en profite pas pleinement.

A vrai dire, même l’île est un peu gâchée, parce que finalement, en tant que spectateurs, on n’y passe pas tant de temps que ça. On revient un peu tout le temps à la civilisation (à cause de la narration et du jonglage entre les époques) avant de vraiment y revenir (et pas si tard dans le drama que ça) si bien que le temps passé sur l’île représente finalement une minorité du temps d’écran, et je trouve ça dommage. Et puis, je suis un peu perdue quant à ce que l’île est censée représenter, et on dirait que le drama aussi, parce que clairement l’île fait ressortir le meilleur de certains personnages, mais également le pire chez d’autres, et au final, la vie sur cet endroit loin de la situation est quand même majoritairement rempli de difficultés, de drames, de sang, etc. Alors, oui, les protagonistes créent aussi des liens très forts, mais n’empêche qu’ils manquent de mourir plusieurs fois et que le désespoir n’est jamais loin, si bien qu’à la fin quand ceux qui ont survécu commencent à dire que l’île leur manque, et que sur cette île ils étaient libres, je me suis subitement sentie drôlement perturbée, parce que le drama n’a pas l’air d’être supra sûr de savoir quelle histoire il veut nous raconter ( [spoiler] ce qui s’illustre dans la fin aussi, où après avoir été traité comme l’incarnation du Mal, Tae Ho trouve sa rédemption d’un coup, et se retrouve à peindre dans la joie et à la bonne humeur avec des personnages qui l’ont haï –pour de bonnes raisons- pendant la majeure partie du drama… il faut choisir parfois, bordayl, tu ne peux pas tout écrire et son contraire, Missing Nine ! [/spoiler] ). Bref, le drama n’exploite pas ce qu’il avait de plus intéressant (ça comprend aussi l’histoire des différents points de vue et la construction en puzzle, qui ne sont finalement pas utilisés tant que ça : au début du drama je pensais qu’il gagnerait à être vu en marathon à cause de sa structure, mais finalement la structure est peu exploitée, donc même si le marathon est cool, il ne s’impose plus autant) et semble confus, au niveau des idées, de ce qu’il veut raconter, et du ton.

Qu’on s’entende bien : je n’ai rien montre le mélange des tons. A vrai dire, dès le début, Missing Nine a des scènes résolument comiques au milieu de ses moments plus dramatiques, et ça me plaisait carrément, car je trouvais ça dosé correctement, et que la comédie ne retirait rien à la gravité des situations. Mais au bout d’un moment, le drama … devient chelou, un peu. C’est comme si le scénariste s’était subitement rendu compte qu’il était impossible de prendre son drama au sérieux (parce que les personnages sont souvent stupides, parce que les gens survivent à dix milles trucs improbables, parce que le trait est forcé, etc) et avait décidé de ne plus se retenir tant qu’à faire. Et c’est très bien. Je comprends que certaines personnes n’aient pas accroché, vraiment, parce que le drama prenait un drôle de tournant du coup, mais pour ma part, après avoir ajusté mes attentes, je suis carrément rentrée dans la chose, parce que la comédie, bien que complètement incongrue et faisant parfois office de parenthèse totale dans l’intrigue, était vraiment drôle, et parce que les protagonistes étaient des personnages avec lesquels j’avais envie de m’amuser. Et puis tant qu’à faire, si un drama ne peut plus être pris au sérieux, je préfère que lui-même cesse de se prendre au sérieux, et décide de s’amuser à fond. En même temps que Missing Nine, je regardais Defendant, et justement, Defendant se prenait tellement au sérieux, qu’il en devenait ennuyeux à pleurer. Missing Nine ne cassait peut-être pas trois pattes à un canard, mais au moins il soignait ses protagonistes, et m’offrait toujours de quoi m’amuser. Defendant aurait largement bénéficié d’une approche similaire. Donc, voilà, c’était peut-être pas  toujours bien solidement écrit Missing Nine, mais au moins c’était fun. A l’exception peut-être des deux derniers épisodes, qui ralentissent un peu (on sent que le scénariste n’avait plus grand-chose à raconter)… et se terminent sur une note drôlement WTF. Oui, la conclusion n’a pas beaucoup de sens. Si vous décidez de rentrer dans le drama, soyez prévenus : vous allez finir sur une grimace, et dans l’incompréhension. Mais je ne dirais pas pour autant que ça m’a gâché le drama, vu qu’à ce stade je n’avais pas d’attentes sérieuses vis-à-vis de Missing Nine.

D’un point de vue « présentation » enfin, le drama est assez… cheap, c’est vrai, comme beaucoup de gens l’ont noté. En particulier, l’île ne parait jamais bien sauvage ou menaçante, on n’a jamais le sentiment que les personnages sont vraiment bien loin de la civilisation… ça fait très faux, tout ça. Mais ça m’a pas dérangée plus que ça. A vrai dire, honnêtement, en prenant en compte la façon dont le drama évolue, je dirais que le côté cheap est carrément dans le ton général, et finalement va avec le drama. Ce qui va carrément moins avec le drama, par contre, c’est la chanson de Ga In pour l’OST, qui a une ambiance drôlement sérieuse, mystérieuse et sombre, et serait bien plus à sa place dans un drama tel que TEN ou, si on veut rester dans Jung Kyung Oh, Heartless City. Cela dit, je me plains pas, parce que surkiffe cette chanson donc toute occasion de l’entendre est bonne à prendre :D

Dans l’ensemble, j’ai drôlement apprécié de regarder Missing Nine, à vrai dire. J’ai eu un moment d’amertume au milieu parce que le drama était largement moins bon qu’il aurait pu l’être, mais une foi passé ce moment d’amertuume, je me suis beaucoup amusée. Je ne le recommanderais pas sans d’abord prévenir que la fin n’est pas bien satisfaisante, que l’écriture est souvent bancale avec pas mal de moments à la con, et des variations de tons parfois pas supra bien gérées, mais je ne le déconseillerais pas non plus, parce qu’au final je suis contente de l’avoir regardé, m’étant beaucoup amusée, et étant tombée sous le charme de ses protagonistes. Je ne pense pas le revoir, mais je le remercie de m’avoir divertie~

[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
[Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인 [Ile déserte et dessous de l'industrie musicale] Missing 9 미씽나인
Tag(s) : #TV, #Dramas - séries et animes, #Drama, #Corée du Sud, #Missing Nine, #2010s, #2017, #MBC, #~ 15 épisodes, #Ashbun, #Han Jung Hoon, #Baek Jin Hee, #Oh Jung Se, #Choi Tae Joon, #Lee Sun Bin, #Chanyeol, #Kim Sang Ho, #Tae Hang Ho, #Ryu Won, #Yang Dong Geun, #Song Ok Suk, #Min Sung Wok, #Amitié, #Comédie, #Survival, #Thriller, #Female Crush, #Jung Kyung Ho

Partager cet article

Repost 0