Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Well : DUH.

 

Je n’allais évidemment pas faire une Semaine Anniversaire sans ramener des Johnny’s dans l’équation. Parce que je les aime, et qu’ils font partie de mon identité, un peu. Un fait dont je me suis d’ailleurs rappelé de façon cruelle lorsque mon disque dur externe bien aimé m’a lâchée, emportant avec lui des lives rares que… *snif* Je ne suis toujours pas remise.

 

Néanmoins, je n’ai pas attendu cette tragique disparition pour inclure des Johnny’s dans ma Semaine Anniversaire : ça allait de soi. Sur ma liste de choses à inclure, j’avais, entre autres, ça, T.O.P (là je vous spoile un peu), et le monsieur introduisant la quatrième journée (là je ne vous spoile pas). J’ai hésité un moment entre KAT-TUN et les KinKi Kids, car vous savez que ce sont mes deux groupes favoris quand on en vient à la JE (pardon les autres)(je vous kiffe quand même)(pour la plupart d'entre fous), mais j’ai fini par m’arrêter sur KAT-TUN, parce que… ha, Kame et moi avons une relation privilégiée, un peu, quand même, et cela m’aurait vraiment fait bizarre de ne pas l’inclure (okay en vrai il est aussi dans la dernière journée, je vous re-spoile... mais j'aime le reste du groupe !). Ainsi, puisque le dernier clip de KAT-TUN dont j’ai parlé était leur tout premier, Real Face, je me suis dit qu’évidemment, il fallait que je vous parle du second (la logique est forte dans ma famille), à savoir… ben, pas Bokura no machi de, en vrai. Non, le second c’est Signal (et d'ailleurs le dernier clip de KAT-TUN dont je vous ai parlé, c'est même pas Real Face, mais YOU).

 

Sauf que j'avais zappé que j'avais parlé de YOU. Aussi, j’étais persuadée d’avoir déjà parlé de Signal, et que l’article était juste passé en brouillon dans le cadre de mon grand ménage. Or, pour la SA, je voulais quand même écrire sur quelque chose de neuf, un peu, pas juste me reposer sur quelque chose de déjà écrit. Il s’est avéré que Signal, apparemment, fait partie de ces 2 clips de KAT-TUN (avec Bokura no machi de) dont je n’avais pas parlé sur ce blog à l’époque où je ne faisais que ça… OUI BON ECOUTEZ VOILA QUOI (la mémoire est moins forte que la logique dans ma famille T.T). J’aurais pu changer d’avis du coup (d’autant que Bokura no machi implique de ne pas parler de Jin, vu que déjà à l’époque il était parti vivre sa vie de l’autre côté de l’océan) mais Bokura no machi de, c’est une chanson que j’aime beaucoup, plus que SIGNAL (même si j’ai un certain attachement à SIGNAL), et en plus le clip est plus un challenge pour moi que celui de SIGNAL, qui poursuit la grande épopée KT-ienne du Cube, et s’écrirait donc quasi tout seul.

 

Une photo de Jin pour compenser son absence

 

Pour Bokura no machi de, j’ai dû regarder le clip plusieurs fois ! Ce qui est une bonne chose : plus de Kame, plus d’écharpe.

 

Bref, un jour, je vous parlerai de SIGNAL, mais aujourd’hui, on va causer de Bokura no machi de, qui est le troisième single du groupe, est sorti en 2006, et servait de thème au drama Tatta Hitotsu no Koi, dans lequel Kame a le premier rôle, partageant l’affiche avec Ayase Haruka. On trouve aussi Koki dans un second rôle (qui, dans mon souvenir, est mon personnage favori de ce drama, à vrai dire), sans oublier Hiraoka Yuta et Erika Toda, donc bref, y a du très joli monde au casting, et bien que le drama ne fasse pas partie de mes dramas favoris (mais il attend d’être revisité), il a une excellente bande-son, avec en particulier Cool Whisper, composée par Ike Yoshihiro. Et on a Bokura no machi de, donc, que l’on retrouve aussi sur l’album Carton KAT-TUN II you.

 

C’est une chanson que j’ai toujours aimée, une de mes ballades favorites du groupe, dont j’ai tendance à adorer les renditions live, avec un gros faible pour la version Queen of Pirates où Jin (revenu des USA avant d’y retourner) ouvre le morceau en acapella. Ce dont vous pouvez profiter grâce à cette vidéo :

 

 

Comment ça, il n’y a pas de vidéo mais une image des KinKi Kids à la place ?

 

Oui, bah écoutez, eux aussi ils manquent, et la vidéo, en vrai, vous ne pouvez pas en profiter, parce que papa Johnny a décidé que vous ne pouviez pas, voilà (en vrai papa Johnny ne doit pas prendre toutes ces décisions mais il nous faut un bouc émissaire) Mais croyez-moi sur parole : c’est une super version. Sinon, en matière de live, vous avez aussi celle-ci, avec Kame tout seul :

Elle est moins bien (mais je l’aime quand même), mais elle a l'avantage d'être trouvable sur internet, et en plus Kame porte un costume, et Nagase Tomoya joue de la guitare, donc on va pas trop se plaindre non plus (et à la fin, promis, je vous mets le clip, et il sera là jusqu’à ce qu’il soit supprimé des internets !)

 

C’est une chanson pour laquelle j’ai d’autant plus d’affection que Koki n’y a pas de partie rap, et j’ai rien contre les parties rap de Koki (au contraire, au contraire) mais ça veut dire que Bokura no machi de est une chanson que je peux chanter en entier, en émotant à mort, et c’est donc une chanson dont je connais toutes les paroles. C’est impossible pour moi d’écouter Bokura no machi de sans me mettre à la chanter, et des fois je m’y mets de nulle part, sans prévenir, si bien qu’il y a une relation un peu privilégiée entre moi et ce morceau. Et ce clip, aussi, parce que je l’ai beaucoup regardé, me demandant notamment si je pouvais acheter quelque part cette écharpe que porte Kame. C’est con, hein, mais à l’époque, je ne sais pas pourquoi, parce que l’écharpe était supra longue, elle me semblait magique, j’étais persuadée que ça n’existait nulle part… (j’étais un peu grave comme ça). Et depuis, j’ai des tas d’écharpes super longues (et par « des tas » je veux dire « deux », mais comme elles sont très longues, ça fait vraiment de gros tas quand on les roule en boule) donc ça a un peu perdu de sa magie (encore que pas tout à fait, car il y a toujours un Kame sous l’écharpe, et ça j’en ai pas –encore- des tas dans mon placard), mais j’aime toujours beaucoup ce clip.

[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De

Pourtant, c’est honnêtement pas le plus impressionnant ou le plus drôle du groupe, les mauvaises langues pourraient même dire qu’il fait un peu cheap, et qu’on dirait juste qu’on a sorti les KAT-TUN, et qu’on les a fait poser devant des décors randoms en leur disant « sois beau et aies l’air mélancolique ». Mais les mauvaises langues, ça se coupe, et c'est ce que je vais faire (parce que ce clip est clairement très réfléchi, porteur de messages profonds), figurativement (parce que j’ai pas envie de foutre du sang partout sur mes écharpes, et aussi parce que j’ai fait partie de ces mauvaises langues, et que j’ai envie de continuer de lécher des glaces en été).

 

En premier lieu, il faut tout de même bien s’arrêter deux secondes sur la chanson, et son sens. Bokura no machi de, ça veut dire « Dans notre ville » (sauf erreur de ma part), et dedans les KAT-TUN s’adressent à une autre personne, ou les uns aux autres, évoquant leur petite ville, leurs rêves qu’ils n’ont pas encore atteints, les souvenirs étincelants, l’avenir lointain, etc. Leurs objectifs semblent encore hors d’atteinte, et parfois la vie va si vite qu’on en oublie les choses importantes, mais ils veulent croire en leur potentiel, ils veulent avoir confiance en eux-mêmes, et dans la/les personne/s à laquelle/auxquelles ils s’adressent. On peut interpréter cela comme une chanson romantique si on veut, mais je vois cela de façon plus générale comme l’expression de sentiments entre amis qui grandissent les uns avec les autres, et se demandent s’ils réaliseront un jour les rêves qui les animaient à leur point de départ. Sur ce, donc : le clip. Massacrons figurativement des mauvaises langues :D

 

Le clip, pour résumer, a pour thème l’envie de s’échapper, d’être libre, et les difficultés qui peuvent venir avec ça,  tout en gardant malgré tout un point de vue plutôt optimiste sur la question, car à l’époque les KAT-TUN étaient encore jeunes et le cœur gonflé d’espoir, loin de la tragédie de certains clips plus récents.

 

A vrai dire la vidéo annonce la couleur dès ses premières images :

 

 

Le pont = un moyen d’aller explorer ce qu’il y a de l’autre côté, de s’ouvrir à un monde plus large, de changer d’air.

Mais il y a des grilles devant = difficulté d’accéder à ce monde nouveau.

L’eau = le danger si on trébuche et tombe sur le chemin, risquant alors de se noyer.

Les plantes dans le vent + les chantiers = les origines, les racines, l’idée de pousser, le fait que les KAT-TUN sont toujours en construction, parce qu’ils sont jeunes, mais qu’un jour ils seront un grand building solide. Avec des tas d'étages. Figurativement, encore une fois (parce que sinon, ils font ma taille en moyenne).

Le soleil levant = celui-là est un peu trompeur. On pourrait croire qu’il exprime le fait que la vie est courte et qu’il faut se presser, mais en vérité c’est le contraire : à la fin du clip, le soleil se retrouve plus haut dans le ciel qu’au début, et on pourrait trouver ça chelou, mais ça ne l'est pas du tout, ça signifie simplement que, certes, la vie a une fin, mais qu’on en est moins proches que l'on croit, qu'on a quand même le temps de se chercher un peu, et qu’il ne faut pas trop se stresser/presser, au risque sinon de, comme l'expriment les paroles de la chanson, passer à côté des choses importantes.

 

Donc voilà, dès les premières images, vous pouvez sentir toute la profondeur de ouf du clip de Bokura no machi de ! :O (si parfois j’ai l’air d’être vaguement ironique dans le ton, c’est juste parce que vous êtes de sales cyniques désenchantés)(honte sur vous)(et sur votre famille sur treize générations)

 

Ensuite on peut remarquer deux choses :

 

 

1- le clip a des tons généralement ternes, ce qui s’explique évidemment que les KT sont retenus en captivité dans leur petit monde dont ils n’arrivent pas à s’échapper. Sans doute qu’il y a plus de couleurs de l’autre côté du pont.

 

2- les pulls, les fourrures, les mitaines et les écharpes (<3) sont de sortie donc les KT ont froid, et bien qu’il fasse peut-être froid dehors aussi, le froid est certainement surtout intérieur. C’est leur âme qui a froid, parce qu’ils sont en train de dépérir et mourir de l’intérieur, à être étouffés par tous ces grillages.

 

D’ailleurs, on notera que dans les plans individuels près des grillages, trois des KAT-TUN ne regardent même jamais au-delà des grilles : Koki, Maru, et Junno. Bon Junno, des fois je pense qu’il regarde juste au mauvais endroit parce qu’il ne comprend pas les instructions du réalisateur, mais quand même.

 

 

Kame regarde le paysage à travers le grillage, et même Ueda y jette un œil avant de détourner le regard d’un air triste en mode « je n’y arriverai jamais »...

[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De

Mais Koki, Junno et Maru y restent toujours de dos, comme pour exprimer la mort de l’espoir, ils n'osent même pas rêver à ce qu'il y a derrière le grillage.  Et on parle bien de mort de l'espoir, et donc du soi, emprisonné :

 

. Junno porte un haut aux motifs rappelant des barres de prison retournées, ce qui signifie (clairement) qu’il a beau retourner le problème dans tous les sens, son torse/cœur se sent piégé.

. Maru a une écharpe à motifs « crânes » ce qui signifie (bien entendu) qu’il est mort de l’intérieur

. Koki porte une bague (et des boucles d’oreille) en forme de rose et sa rose n’a pas de tige : elle va (of course) donc flétrir et MOURIR TELLEMENT DE MORT OMG

[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De
[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De

Mais heureusement, tout n’est pas perdu, même pour ceux qui ont un moment abandonné, et le clip est optimiste, parce qu’il laisse entendre quand même que les KAT-TUN ont une chance de s’en sortir.  Par exemple, Koki regardait avec envie l’autre côté de la rue, visiblement bloqué du côté couvert, duquel on ne peut voir le ciel (= privation de liberté), à ressasser tout ce qui lui encombre le cœur tels des tags encombrant un mur. Il était tellement bloqué que l’Enfer semblait prêt à s’ouvrir sous ses pieds pour l’engloutir, comme l’exprime ce plan :

 

 

Cela me parait évident.

 

Mais à la fin : il traverse la rue !!!!!!! (libérez votre enthousiasme)

 

 

On pourrait même avancer que le passage piéton et ses lignes font référence au haut de Junno, rappelant le motif de prison, ce qui signifie que Koki utilise ce qui les enchainait pour avancer, remportant ainsi une double victoire.

 

Mais bon, je voudrais pas surinterpréter des détails insignifiants non plus.

 

C'est pas mon genre.

 

Après, ça ne finit pas bien pour tout le monde : Ueda, lui, est toujours bloqué dans ses escaliers. A un moment donné, on voit qu’il a atteint le haut des escaliers, et chaque marche est évidemment une métaphore pour une étape de la vie, sauf que voilà : en haut il n’y a nulle part où aller, c’est une impasse. Parce qu’Ueda n’est pas encore assez préparé pour passer la porte en haut des marches. En effet, on notera que le long du clip, Ueda n’a qu’une boucle d’oreille, et non, ce n’est pas juste pour le style, c’est pour exprimer qu’il lui manque quelque chose, et qu’il n’a pas encore trouvé son équilibre (rien n’est laissé au hasard dans ce clip, j’espère que vous l’avez compris à présent)(Kame aussi n’a qu’une boucle, mais il a une bague de l’autre côté, donc il y a quand même équilibre). Il n’a donc d’autre choix que de redescendre les marches pour le moment, mais je suis persuadée qu’il trouvera son autre boucle, et qu’avec les deux, il saura crocheter la serrure de la porte en haut de l’escalier.  Ou peut-être même qu'il aura l'idée de descendre l'escalier à la place, et qu'en bas, il y aura un chemin: il y a toujours plusieurs chemins dans la vie, et parfois le moins lumineux et tentant est en fait le meilleur.

[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De

Et certes, Junno n’a pas encore réussi à se sortir de son … euh… ok, je sais pas trop où il est, mais apparemment il veut en sortir et s’est perdu. Mais ce n’est pas parce que l’endroit n’a pas de porte de sortie, c’est parce que Junno lui-même est encore en construction, comme l’exprime ce plan :

 

 

Et qu’errer fait partie du voyage. Il n’a pas encore abandonné, il n’est pas résigné. On notera d’ailleurs le soleil: la lumière qui le guide, synonyme d’espoir.

 

De même Maru n’a pas encore décollé, mais c’est juste qu’il n’a pas fini de pousser, et il a au moins trouvé la piste de décollage, donc il y a du progrès !

[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De[Fail de la mémoire de Mila n°infini+beaucoup] KAT-TUN : Bokura no Machi De

Et à côté de cela, pour Kame, comme pour Koki, ça se finit bien ! On le voyait marcher le long des rails, n’allant nulle part, regardant sans arrêt en arrière,

 

 

mais levant les yeux vers le ciel, un sourire aux lèvres, il a eu un aperçu de la liberté (encore une fois, ciel = liberté, on en discutait à propos de Koki),

 

 

et à la fin du clip, il se met enfin véritablement en route avec un sourire confiant vers la caméra.

 

Cette fois-ci, il ne regardera plus en arrière.

 

Voyageur sans destination,

qui sait où te mèneront ces rails ?

 

Mais au moins tu seras

 

ailleurs...

 

et ton voyage ne fait certainement que commencer !

 

  (ohé ohé)                                               

(capitaine abandonné)

 

 

 

Enfin, dans un fondu, les KAT-TUN disparaissent de derrière les grilles, nous signifiant que

 

oui,

 

au bout du chemin,

ils seront libres…

 

ils

traverseront

ce

pont

 

bordayl

 

 

(versez vos larmes ici)

 

Voilà.

 

Maintenant j’ose espérer que vous voyez les choses sous un autre angle et que les mauvaises langues s’en sont pris plein leur sale face de lingua. Foutues choses. Et comme promis, à présent que vous avez les clés pour profiter de la brillance de Bokura no machi de, vous avez le droit de regarder le clip (avec des sous-titres chelous, pardon, mais c'est la seule version que j'ai trouvée... encore une fois: adressez-vous à Papa Johnny, bouc émissaire en chef)~

Tag(s) : #SA2017, #Musiques (artistes - albums - concerts -...), #Johnny's Entertainment, #Japon, #Clip, #KAT-TUN, #Bokura no machi de, #Kamenashi Kazuya, #Tanaka Koki, #Taguchi Junnosuke, #Ueda Tatsuya, #Nakamaru Yuichi

Partager cet article

Repost 0