Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 2014

Dure 2h13

Réalisé par Kitamura Ryuhei

Ecrit par Yamamoto Mataichiro

D’après le manga de Monkey Punch

 

Avec :

Oguri Shun >>> Lupin III

Kuroki Meisa >>> Mine Fujiko

Asano Tadanobu >>> Zenigata Koichi

Tamayama Tetsuji >>> Jiken Daisuke

Ayano Gou >>> Ishikawa Goemon

 

 

Dontesque ?

Lupin III, descendant doué d’Arsène Lupin, fait partie d’une ligue de cambrioleurs, mais quand l’un d’entre eux les trahit, et assassine leur bien-aimé leader, les forçant à se disperser, Lupin III forme une petite équipe de gens doués, et s’apprête à se venger.

 

Fiche Ecrans d'Asie: ici

 

 

~oOo~

 

Je commence par une précision : je vois le design du personnage de Lupin the IIId parce qu’il est connu, mais je n’ai jamais lu les manga, jamais vu l’anime, et en fait, bien que j’aie lu des romans de la série des Arsène Lupin (dont le personnage du manga est censé être le petit-fils) quand j’étais jeune, c’était il y a si longtemps que je ne m’en souviens honnêtement quasiment pas (la vieillesse, c'est triste, les gens). Donc j’ai vraiment abordé Lupin III comme un film indépendant de sa source. Ce qui est assez idéal à mes yeux, vu que j'essaie de le faire en général, mais je vous préviens pour que vous sachiez de qui vient le point de vue sur ce film : quelqu’un qui ne connaissait de Lupin III qu’une image ou deux, vite fait. Cela dit, je n’avais pas besoin de connaître la source pour avoir envie de voir ce film parce que… parce que… sérieusement, vous avez vu ce casting ?! Oguri Shun, Tadanobu Asano, Ayano Gou… et je n’irais pas donner un oscar ni à Jerry Yan, ni à Kuroki Meisa, mais ils font du bien à mes yeux. Donc oui, sans savoir de quoi allait parler le film, j’étais carrément enthousiaste, à la simple idée du casting. Malheureusement… le film n’est juste pas très bon. Tristesse dans mon petit cœur. Enfin, ça ne veut pas dire qu’il foire complètement tout, donc pour commencer à quelque chose que j’ai aimé : le film est joli.

 

Lupin III est coloré et fun, avec des contrastes agréables pour les yeux, et des designs de personnages que j’ai personnellement appréciés. Les personnages portent tous des habits aux looks très distinctifs, et j’ai trouvé que parce que les décors étaient également colorés, avec un look très manga, les styles des personnages s’inscrivaient bien dans leur univers. Ils ont clairement des gueules « manga-esques », mais leur décor aussi, alors tout va bien. En général, j’ai bien aimé le « look » du film, et c’est vraiment dommage que la musique ne suive pas. L’ambiance « jazzy » était une bonne idée, elle se marie avec ce que le film se veut de cool et décontracté, mais le style musical général a beau être le bon, l’OST est tout sauf mémorable et apporte rarement quoi que ce soit aux images, s’avérant même limite dérangeant lors de quelques scènes qui auraient pu s’en passer. Mais oui, visuellement, au niveau purement du look, j’ai aimé ce que proposait le film. Et sans surprise, le casting se fait une jolie battle de « qui aura l’air le plus cool ». Bien qu’on voit clairement qu’ils prennent la pose, ça ne m’a pas dérangée, je dois dire, parce que le film avait réussi à me convaincre que oui, poser était exactement ce que feraient ces personnages, qui pour la plupart aiment quand même drôlement frimer. Vu qu’en plus ils posent drôlement bien et ont fait fondre mon écran sous l’esthétique de leurs visages… c’est dur pour moi de me plaindre. Je ne saurais vraiment décider qui a gagné par contre. Je dirais que ça se joue entre Tamayama Tetsuji (que je retrouve partout en ce moment ! … je le vis bien o.o) et Kuroki Meisa, mais ils faisaient tous de très jolies décorations d’écran, et je les aurais volontiers embauchés pour décorer ma maison aussi.

[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世

Et l’autre bonne nouvelle, c’est que les personnages étaient en fait agréables ! Lupin lui-même est divertissant, Shun étant en forme et rendant sympathique un personnage qui, clairement, s’amuse beaucoup à faire ce qu’il fait (or, j'ai un faible pour les personnages qui kiffent ce qu'ils font de façon évidente). Il a un côté joueur qui m’a parlé, et ses relations avec les autres avaient du potentiel. Je regrette que les personnages féminins soient assez limités par contre, car là où les leads masculins ont le droit de se ridiculiser, il faut vraiment qu’elles soient sexy en permanence (j’aime particulièrement le montage où tout le monde fait son entraînement bad-ass tandis que Kuroki Meisa… s’étire pour nous montrer les courbes de son corps :D Qu’elle a très jolies, certes, mais…) mais j’aime bien la dynamique qu’il y a entre Fujiko et Lupin, cette relation où il ne sait jamais trop si elle va le doubler ou pas, mais ne l’en kiffe que plus. Il y a un jeu entre eux, qui est assez bien exprimé lors de cette scène où ils dansent et se battent en même temps (dommage que la bande-son suive pas…), et qui me parle. De même, j’aime bien l’amitié entre Lupin et Jiken (qui en plus d’être superbe, fait la cuisine… *gimme*), et en général, il y avait quelque chose d’amusant et d’agréable chez quasiment tous les personnages (oui « quasiment », parce que y a aussi Michael, ou les antagonistes, par exemple). Mon favori étant de loin Goemon (Ayano Gou), parce que c’est celui qui me faisait le plus rire. Il vit complètement dans son monde, et il m’a vraiment fait éclater de rire plusieurs fois dans le film. Néanmoins, toute l’équipe était sympa, et en regardant le film, je me suis dit que je me verrais tout à fait regarder ces acteurs jouer ces personnages dans un drama, où on pourrait mieux en explorer la dynamique, et avoir des intrigues plus « concentrées ».

 

Parce qu’un des gros soucis du drama, c’est son rythme. Son rythme général, niveau intrigue, mais également son rythme au niveau des scènes, et entre autres, je pense que c’était une erreur d’écrire une aussi grosse partie des dialogues en anglais. Je comprends bien que le film se déroule dans plusieurs pays, et que l’organisation à laquelle appartiennent les personnages est internationale, si bien qu’il y a des moments où l’anglais est nécessaire. Mais il y en a également d’autres où il ne l’est évidemment pas : les mêmes personnages qui se causent en anglais, se parlent et se comprennent en japonais dans d’autres scènes. Une grosse partie des lignes anglophones auraient tout aussi bien pu s’écrire en japonais et le film y aurait vraiment gagné, car le fait est que le cast a du mal à délivrer les lignes de façon toujours convaincantes. Ils brisent parfois les phrases à des endroits pas naturels du tout, donnant l’impression de ne pas 100% comprendre ce qu’ils racontent (et je dis pas qu’ils ne comprennent *vraiment* pas, mais les pauses mal placées en donnent le sentiment…. J’ai beaucoup repensé à ma prof d’anglais et à nos leçons de lecture orale en regardant ce film :’) ). Ce qui a pour conséquence, en premier lieu, de casser le rythme des dialogues et répliques, qui se veulent clairement légers et drôles, or le timing, c’est crucial en matière de comédie. Et ensuite, autre conséquence: ça rend les personnages moins crédibles parce qu’on *voit* les acteurs jouer, on sent qu'ils sortent des lignes qu'ils ont apprises. Sans compter que la difficulté à délivrer les lignes empêche l’émotion de passer quand elle le devrait. Jerry Yan est celui qui en souffre le plus, car il semble tellement concentré sur son anglais qu’il ne met pas toute l’émotion qu’il devrait dans son jeu, ce qui rend ses scènes un peu sérieuses très plates. Or il est au centre de l’axe « émotion » du film, donc c’est quand même con. Notez bien, cela dit, que cet axe « émotion » est parfaitement inutile. Le film aurait tout aussi bien fait de le couper. En fait, il aurait même mieux fait.

[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世

En effet, comme je vous le disais, Lupin III a un souci de rythme à toutes les échelles, et à la grande échelle, je pense qu’il aurait très facilement pu faire trente minutes de moins, parce que tout le bordel autour de Michael/Jerry Yan ne servait à rien. L’idée, je pense, était d’injecter un peu de cœur et une intrigue plus « sérieuse » au film, mais ça ne marche pas. Déjà à cause des lignes, ensuite à cause de ce que cette intrigue a de super bateau, et enfin parce que le film n’est pas très bon à mélanger comme il faut ce qui est léger à ce qui l’est moins. Lupin III veut tellement conserver son côté fun et divertissant qu’il a tendance à vraiment passer le moins de temps possible sur tout ce qui est plus « sombre » (à la fin, par exemple, il se passe un truc qui craint, et les personnages n’en ont tellement rien à battre que l’espace d’un instant, j’ai sincèrement été persuadée qu’il y avait un twist quelque part et que les personnages allaient m’annoncer qu’en fait, haha, cette chose n’était jamais arrivée, et qu’ils étaient tous au courant dès le début). Du coup, toutes les choses plus pesantes n’ont pas de conséquences importantes, et perdent leur impact, au point qu’on se demande à quoi ça pouvait bien servir de les inclure à la base. Le film veut tellement ses personnages cools, et invincibles, et blaguant au milieu de la bataille, qu’à aucun moment on ne les sent vraiment mis en difficulté (la dernière baston manque complètement de tension par exemple, car on ne les croit jamais en danger du tout). Et comme ils se rient des conséquences également, le film n’a aucun véritables enjeux. Ce qu’il y a de vraiment triste, c’est qu’en ne voulant surtout pas se montrer lourd, le film enlève tout poids à sa face « sombre », mais en voulant quand même avoir cette face « sombre » pour ne pas sembler superficiel, il plombe également son rythme, ce qui fait du mal au côté fun. Et, en bonus, il parait encore plus superficiel, à introduire son « sérieux » sans le traiter, sans oublier que les lignes anglophones mal délivrées blessent toutes les facettes du film (comédie manquant de rythme, tragédie manquant d'émotion convaincante). Bref, y a pas de gagnants dans cette affaire, et Lupin III aurait gagné à être une aventure fun d’1h30, avec le moins d’anglais possible.

 

Et puis à côté de ça, je trouve qu’il y a un manque au niveau du scénario également. Pour des voleurs de génie qui se doublent les uns les autres tout le temps, y a quand même un gros manque de finesse au niveau de l’histoire. Je m’attendais à quelque chose de plus subtil, mais au final, je crois que Lupin avait annoncé la couleur dès le début du film : dans l’introduction, on voit tous ses collègues s’introduire dans un musée avec le plus de précautions et discrétion possible, et lui il fait juste tout péter aux explosifs. Ben ce film, c’est un peu pareil : je m’attendais à ce qu’il y ait des plans un peu élaborés, mais au final c’est vraiment « on rentre dans le tas en faisant boum ! de partout, et on réfléchit après à comment on s’en sort ». J'ai beaucoup d'appréciation pour tout ce qui bien bourrin en général, je suis une grande fan de taper des trucs, mais je n’ai vraiment pas été impressionnée par les plans de nos cambrioleurs de haut vol pour le coup. Après, j’aurais pu ne pas le regretter tant que ça, parce que du coup il y a plein de scènes d’action, et que vous savez que j’aime l’action, mais si j’ai trouvé quelques moments cools (le moment Indiana Jones de Mine à la fin, par exemple), dans l’ensemble Lupin III succombe à la même maladie que beaucoup de films d’action actuels : il multiplie les coupes, et essaie de rendre ses scènes d’action aussi peu claires que possible, parce qu’il n’a rien de très impressionnant à montrer, ses chorégraphies étant très basiques.

 

Donc… voilà. Je pense que le film a un bon look, de belles couleurs, et un bon casting, ainsi que des personnages attachants et amusants, mais il gère mal son rythme, gère mal son ton, a un scénario très peu intéressant, une musique oubliable, et de l’action banale. Ce n’est donc pas un très bon film à mes yeux. Cela dit, mes yeux ont été ravis par tout ce beau monde tout le long, j’ai pris quelques jolies screencaps, et Goemon m’a fait bien rire à plusieurs reprises. Mais quitte à regarder AyaGou se battre dans une adaptation live de manga, autant le regarder dans Crows Zero 2 ou Rurouni Kenshin, parce que les deux sont meilleurs (et j’ai envie de dire que Gantz aussi, mais en vrai, je me souviens pas très bien de Gantz, donc je pourrais dire une connerie).

[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
[Gentleman péteur de coffres-forts] Lupin III  ルパン三世
Tag(s) : #SA2017, #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #Japon, #Lupin III, #2010s, #2014, #Kitamura Ryuhei, #Yamamoto Mataichiro, #Monkey Punch, #Adaptation, #Oguri Shun, #Kuroki Meisa, #Asano Tadanobu, #Tamayama Tetsuji, #Ayano Gou, #Fuck la loi, #Aventure, #Action, #Comédie, #Heist, #Vengeance

Partager cet article

Repost 0