Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Diffusé en 2015

Sur MBC

2 épisodes

Ecrit et réalisé par Kim Ji Hyun

 

Avec :

Kim Seul Gi >>> Jang Dan Bi

Yoon Du Jun >>> Lee Do

Jin Ki Joo >>> So Hun

Ahn Hyo Seop >>> Park Yeon

Im Ye Jin >>> La mère de Dan Bi

 

Dontesque ?

Dan Bi, encore lycéenne, s’apprête à passer des examens qui décideront de son avenir universitaire, mais a peur de se planter, n’ayant jamais été très bonne élève. Cédant sous la pression, quand elle découvre une flaque d’eau magique (comme toutes les flaques d’eau) lui permettant de la transporter dans un autre monde (ici la Corée du Sud, période Joseon), elle saute sur l’occasion, et surtout dans la flaque d’eau. Le souci c’est qu’une fois sur place, le (fort joli) roi est persuadé qu’elle sera capable de mettre fin à la terrible sécheresse qui sévit sur tout le pays. Or elle ne peut (évidemment) pas (sinon ce serait pas un problème).

 

Fiche Ecrans d’Asie : ici

 

 

.oOo.

Eh bien, vous le savez, j’avais sélectionné Kim Seul Gi pour faire partie de ma Semaine Anniversaire 2017, parce que je la kiffe, mais à vrai dire, je la kiffais tout en ne l’ayant jamais vue que dans des seconds rôles ou des caméos. C’est juste qu’elle a du charme, du charisme, et de l’humour, de la présence, du coup elle m’avait séduite même dans ses apparitions réduites dans des dramas que, pour certains/beaucoup, je n’ai jamais terminés (les aurais-je finis si elle avait eu le premier rôle ? la question subsiste). Tout de même, en préparation d’un article la concernant, il fallait bien que je la voie dans un premier rôle, et c’est ainsi que j’ai décidé de commencer par Splash Splash Love, parce que j’aime les histoires de voyages dans le temps, et parce que j’aime aussi vraiment bien Du Jun (c’est d’ailleurs en lisant après coup la fiche de ce drama sur Asian Wiki que j’ai appris que BEAST n’était plus BEAST mais HIGHLIGHT). En plus, c’était court, et il s’est trouvé que je manquais de temps, donc toutes les étoiles semblaient s’aligner pile comme il faut, or qui suis-je pour m’opposer à la volonté de l’univers, pas vrai ? Certes, l’univers a laissé Gong Yoo jouer dans BIG, n’a pas empêché Cha Tae Hyun de porter la garde-robe qu’il porte dans A Prince’s first love, et ne m’a pas offert de Lake Placid 6, mais des fois il fait quand même des trucs cools, donc j’ai laissé le destin me guider, et j’ai bien fait, parce que Splash Splash Love, c’était drôlement sympa. Pour des tas de raisons. La première étant que c’est drôle.

 

Splash Splash Love a un humour assez loufoque, mais je n’ai jamais eu le sentiment qu’il en faisait trop, qu’il était relou ou quoi que ce soit, que ce soit dans les références (j’avoue que le coup d’apprendre à faire du cheval en imitant la chorégraphie de Gangnam Style m’a beaucoup fait rire… et m’a aussi fait réaliser que Gangnam Style, c’était il y a 5 ans… :D … :D … D:  #Wherehazletimegone) ou le jeu parfois très appuyé de Kim Seul Gi, que j’ai trouvé parfaite. Bon faut arriver à avaler que (presque) tout le monde croit à fond à son numéro d’eunuque, mais sinon, elle est parfaite, elle a un excellent timing comique, est absolument adorable, et m’a très souvent fait rire. Il y a beaucoup de moments de ce drama qui m’ont fait rire à vrai dire (notamment, dans la catégorie « décalage entre époques », la façon dont notre roi a toujours pour réflexe de vouloir couper un bras à notre héroïne pour la punir de tout et n’importe quoi… c’est assez sombre dit comme ça, mais dans le drama, c’est tourné complètement à la farce), surtout dans le premier épisode. Parce qu’après ça, les choses se font un peu plus sérieuses.

 

Le drama est toujours drôle, mais comme on parle quand même d’une jeune fille moderne transportée des siècles en arrière, tout ne peut pas être rires, chansons et bras coupés, il y a quand même des questions un peu sérieuses à se poser, et des problèmes à régler. Et j’ai beaucoup apprécié, d’ailleurs, que Splash Splash Love fasse l’effort de les intégrer. Le drama étant court et visant clairement en majeure partie à nous divertir, il aurait pu se contenter d’être choupi et de tout prendre à la blague, mais on sent qu’il fait un effort. Il y a une vraie difficulté à ce genre d’histoires, et notamment, dans le cas d’un personnage voyageant dans le passé, il y a deux choses dont il faut s’occuper en particulier : (1) les actions du personnage risquent d’avoir des conséquences sur un futur qu’on connait (en ça je me dis qu’il est peut-être plus facile d’écrire sur des personnages allant vers le futur) (2) le décalage entre les époques est forcément difficile pour la personne qui se retrouve propulsée dans une autre époque. C'est également vrai si elle se retrouve dans le futur ; elle se retrouve complètement coupée du monde qu’elle connait, et des gens qu’elle aime. C’est déjà chaud de s’expatrier à l’étranger, alors imaginez ce que ce serait de s’expatrier à une époque différence.

 

Et quand les dramas ne parlent pas de ces difficultés, ça créé toujours un manque. Cela ne veut pas dire que le drama sera nécessairement mauvais (par exemple, Nobunaga Concerto met vraiment de côté le « je ne verrai plus jamais mon monde, ma famille ou mes amis, haha :D », et ça fait bizarre, on se demande pourquoi le personnage principal n’y pense pas plus que ça… mais Nobunaga Concerto est quand même un super drama que je vous conseille), mais ça reste handicapant, plus ou moins selon le drama. Par exemple, Scarlet Hearts avait une héroïne très faible (niveau écriture) en partie à cause de ça (elle manquait cruellement de contexte et de buts), là où malgré les imperfections de la série, l’héroïne de Faith semblait plus humaine et plus crédible parce qu’elle flippait et que son univers lui manquait. Splash Splash Love, même dans son temps réduit, s’attaque à la question, et ça ne rend le personnage de Dan Bi que mieux défini, plus intéressant,et plus crédible: elle veut rentrer chez elle, parce que cette nouvelle période est dure pour elle, et à la fois, elle a fui sa réalité à la base et est en train de tomber amoureuse, donc forcément elle est en plein dilemme. Elle n’a pas envie de quitter la personne qu’elle aime, mais sa famille lui manque, elle réalise qu’elle pourrait faire du tort au présent en risquant de changer le passé,  et se rend également compte qu’elle n’a pas d’avenir dans ce passé, où elle n’a ni le bon statut, ni le bon sexe. Le drama ne peut évidemment pas s’attarder sur tout, parce qu’il n’a que deux épisodes, mais il aborde toutes les questions (ou du moins une majorité d’entre elles) les plus importantes, et ça permet de vraiment construire son personnage, de la comprendre, de s’y identifier, mais aussi, ça créé de l’émotion à plus d’une reprise.

[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE

Parce que notre couple central, Lee Do/Dan Bi a un vrai conflit. Je veux dire, oui, d’accord le drama simplifie pas mal les choses (tout ce qui est politique est supra simplifié, et Lee Do est très difficile à prendre au sérieux en tant que roi) et on a quand même droit à des gens qui foutent des bâtons dans les roues des personnages, mais lorsque tout est dit, le fait est que la vraie grande question qui déterminera si oui ou non ce couple a un avenir, c’est juste : est-ce que Dan Bi veut rester ? Est-ce qu’elle est prête à vivre la vie d’une femme de Joseon et renoncer à un avenir plus émancipé ? Est-ce qu’elle est prête à ne jamais revoir sa mère ? A ne jamais retrouver internet ? A possiblement changer l’avenir ? A ne jamais savoir comment finira sa série favorite (c’est important, okay T.T) ? Et ça rend le tout meilleur, parce que le destin de l’OTP ne repose pas sur des obstacles extérieurs, mais sur une décision qu’ils doivent prendre, avec un vrai dilemme pour Dan Bi. Et le destin de l’OTP est bien entendu le cœur du drama, qui ne passe pas beaucoup de temps sur le reste. Faut dire qu’il est court, donc forcément faut se concentrer un peu, il ne peut pas se permettre de trop se dissiper. Donc il propose des personnages plutôt sympas à côté (les deux second leads s’avèrent tous deux étonnamment agréables) mais n’empêche que tout est centré sur Lee Do et Dan Bi. Du coup, ça tombe bien que je m’y sois beaucoup attachée.

 

Ils sont trop adorables, les gens. Ils ont une bonne dynamique, j’ai cru à l’affection qui se développait entre eux, Yoon Du Jun et Kim Seul Gi sont tous deux très attachants et vu que Dan Bi est le souffle d’air dont Lee Do, enfermé dans sa position, avait besoin, j’ai intérieurement crié « Don’t go » avec l’OST quand il lui courait après (même si ma tête me disait « il faut qu’elle go », mon cœur disait « don’t go »… un peu comme elle en fait) (et puisqu’on en parle, j’ai beaucoup aimé l’OST, et les couleurs du drama, notre série étant très joliment emballée).

[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE

Par ailleurs, Splash Splash Love confère encore un peu plus d’épaisseur à son héroïne, en lui donnant une vraie raison d’être projetée dans le passé (ou juste d’être projetée ailleurs). Ce n’est pas juste qu’elle se trouvait à tel endroit à tel moment, ou que quelqu’un est venu la chercher de force : elle voulait s’échapper. Encore une fois, la décision venait d’elle. Elle a vu qu’elle avait en face d’elle un portail lui permettant de fuir sa réalité, et de la même façon que la décision de rentrer était entre ses mains, c’est elle qui a pris celle de partir. Parce qu’elle voulait échapper à un monde où elle se sentait inutile. Lorsqu’on rencontre Dan Bi, elle est sur le point de passer un examen très important, et ce test, on le lui répète sans cesse, va déterminer son avenir.

Tout son futur se joue sur cette journée, et elle ne pense pas arriver à la gérer. Le drama parle pas mal de cette notion d’évaluer les gens, de les faire s’assimiler à des produits (ainsi Dan Bi fait elle le rapprochement entre elle et des paquets de nouilles instantanés, qu’eux aussi on classe et met plus ou moins en avant sur les étalages en fonction de la qualité, du prix, de la marque), et de briser leur estime de soi. Dan Bi se sent inférieure, a une pression de ouf sur les épaules, et veut s’enfuir. Je vous disais que dans son dilemme « rester ou rentrer », dans le « pro-rester » il y avait son amour pour Lee Do, mais il n’y a pas que ça : lorsque Dan Bi se retrouve dans le passé, alors qu’elle était nulle en maths à son époque, ici, elle est un génie, parce que les mathématiques n’en sont qu’à leurs balbutiements. Avec son éducation de lycée, elle est capable d’enseigner des tas de choses, et est considérée comme savante, et elle n’en revient pas : elle se sent utile, elle se sent respectée, et même admirée, un sentiment qu’elle n’avait jamais eu dans sa propre époque. Donc revenir chez elle, c’est aussi accepter de redevenir plus ordinaire. A côté de sa romance, le drama semble vouloir faire passer un petit message à son spectateur, à savoir que ce n’est pas grave de ne pas être meilleure que les autres, qu’on a de la valeur même si on est pas bien classé aux examens, qu’il faut croire en soi, que des gens s’en rendront compte. Et aussi que parfois les gens ont un talent qui ne semble pas forcément utile et ne fait pas partie des matières testées, mais que ça ne veut pas dire que ce talent ne s’avèrera pas crucial à un moment donné, comme c’est le cas pour Dan Bi dans le drama avec sa capacité à identifier toutes les voix qu’elle a entendues une fois dans sa vie.

 

Je ne vais pas vous vendre Splash Splash Love comme le drama du siècle, car il ne développe pas tout, par manque de place, et reste surtout à l’esprit comme une petite rom-com mignonne, mais j’apprécie beaucoup qu’il fasse l’effort de faire les choses bien, de créer une héroïne intéressante en plus d’être adorable et drôle, de ne pas la rendre passive, de s’intéresser à des questions auxquelles même certains dramas plus longs ne réfléchissent pas, et d’essayer de dire un petit quelque chose au passage, d’essayer d’envoyer un message positif à son public en plus de juste le faire sourire parce que les couleurs sont jolies, parce que le drama est choupi, et parce que Du Jun et Kim Seul Gi sont adorables et drôles. Mon seul regret, c’est la fin [spoiler] (qu’elle rentre chez elle, no souci, au contraire, mais je suis pas fan des fins-réincarnations) [/spoiler], mais ça ne m’a pas gâché le drama, que j’ai vraiment bien aimé, et si vous avez envie de passer un bon moment, je vous recommande sans mal Splash Splash Love~

[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE[A deux pieds dans la flaque] Splash Splash Love  퐁당퐁당 LOVE
Tag(s) : #TV, #Dramas - séries et animes, #Drama, #Corée du Sud, #Splash Splash Love, #2010s, #2015, #MBC, #< 5 épisodes, #Kim Ji Hyun, #Kim Seul Gi, #Yoon Du Jun, #Jin Ki Joo, #Ahn Hyo Seop, #Im Ye Jin, #Kim Gab Soo, #Romance, #Comédie, #Time travel, #Coming of age, #Historique (ou "historique")

Partager cet article

Repost 0