[Partir là-bas] Surplus Princess 잉여공주

Publié le 24 Octobre 2017

 

Diffusé en 2014

Sur tvN

10 épisodes

 

Réalisé par Baek Seung Ryong

Ecrit par Park Ran & Kim Ji Soo

 

Avec :

Jo Bo Ah >>> Kim Ha Ni

Song Jae Rim >>> Kwon Shi Kyung

On Joo Wan >>> Lee Hyun Myung

Kim Seul Gi >>> An Hye Young

Kim Min Kyo >>> Do Ji Yong

Nam Joo Hyuk >>> Big

Lee Sun Kyu >>> Lee Sun Kyu

Park Ji Soo >>> Yoon Jin A

Ahn Kil Kang >>> An Ma Nyeo

 

Dontesque ?

Folle amoureuse d’un chef célèbre, une sirène troque sa queue de poisson contre des jambes, mais dans sa précipitation, ne réalise pas qu’une fois sur Terre, elle n’aura que 100 jours pour trouver l’amour véritable, ou elle disparaîtra.

 

Fiche d’Ecrans : ici

 

 

.oOo.

Kim Seul Gi ayant tendance à enchainer les caméos ou les tous petits rôles, il allait de soi que pour parler d’elle lors de ma Semaine Anniversaire, il allait falloir que je regarde Surplus Princess, vu qu’elle y a un rôle plus principal que d’habitude. Pas le rôle principal, elle n’est pas la princesse du titre, mais néanmoins un rôle de front, essentiel, et ne se limitant pas à deux épisodes. Oui, il fallait que je regarde ce drama. Sauf que je craignais un peu l’expérience, parce qu’à vrai dire, l’année de sa diffusion, attirée en majeure partie par la présence de Song Jae Rim au casting (à une époque où lui non plus n’avait pas vraiment droit à des rôles principaux), j’avais essayé de regarder le drama, mais n’avais pas pu dépasser le tiers de l’épisode 2 à peu près, car la série m’insupportait. Je la trouvais reloue. Elle ne me faisait pas rire, et je n’aimais pas l’héroïne. Mais je m’étais toujours dit qu’un jour, je retenterais le coup, des fois que mon non-amour soit plus lié au timing et à mon état d’esprit du moment qu’à la qualité de la série. Alors je me suis relancée dedans, et au début, je dois bien vous avouer que j’ai à nouveau eu du mal... et c’est en grande partie à cause de l’héroïne d’ailleurs. Pas parce qu’elle est antipathique, mais parce que dans l’épisode 1, elle nous parle sans arrêt en voix-off, et que les bruitages vont bon train, si bien que j’ai retrouvé ce qui avait fait que je trouvais le drama relou. La différence, cela dit, c’est que quand l’héroïne voulait bien se taire, je trouvais effectivement la série drôle. Et l’héroïne aussi. Parce qu’encore une fois, je trouvais pas le personnage antipathique, et j’avais rien contre l’actrice, c’est juste que de base je ne suis pas fan du procédé de la voix-off quand il est utilisé pour faire toute l’exposition et me dire ce que pense le personnage, plutôt que de me le montrer. Et puis le bruit constant, ça a tendance à m’agacer aussi. Mais une fois l’épisode 1 passé, et parce qu’après ça la voix-off n’est quasiment plus utilisée (elle sert surtout dans le pilote, parce que l’héroïne présente la situation et n’a pas grand monde avec qui interagir), j’ai commencé à rentrer dans cette série, et au final j’ai tout regardé en deux soirées, trouvant le drama drôle, attachant, et assez adorable, à vrai dire. Ce coup-ci, l’humour a vraiment fonctionné sur moi (comme quoi, y avait vraiment une question de timing…).

 

Que ce soit les blagues de situation (comme lorsque le personnage principal reçoit à répétition un sms lui indiquant qu’il s’est planté à un entretien), les références et clins d’œil à des choses connues (GTA, Terminator 2 parce que les KDramas adorent T2, les Avengers… enfin…vu que leurs Avengers incluent Wonder Woman et Blanche Neige, je sais pas si on peut vraiment les appeler comme ça, haha), et surtout, mes favorites : les bagues musicales. Là-dedans aussi, il y a des références (notamment à Man from another star, à La petite sirène de Disney, bien entendu, et plusieurs références à Attack on Titans qui m’ont fait rire jusqu’à ce qu’elles me fassent également réaliser que la première saison d’AoT a quatre ans et que je ne sais pas sont passées ces quatre années) mais surtout des tas de moments où la musique part dans une surenchère énorme qui m’a beaucoup fait rire, comme lorsqu’on se retrouve avec une musique exagérément dramatique pour une douche de Song Jae Rim… Le drama m’a beaucoup fait penser à Shopping King Louis dans ces moments-là, et si vous me connaissez un peu, vous savez que c’est une bonne chose. Le drama est très self-aware, très conscient de ce qu’il est, et du coup il s’en amuse (la première apparition over-théâtrale d’Ahn Ma Nyeo, le sorcier permettant à Ha Ni d’obtenir des jambes, avec son brouillard mystique, m’a fait éclater de rire, par exemple). Oh, notez que si je parle de la musique qui m’a fait amusée, il y a aussi des morceaux dans l’OST que j’ai bien aimés plus « sérieusement », et en particulier un instrumental, qui avait une ambiance magique me rappelant pas mal les OST des Harry Potter.  Et parfois, le drama arrivait à me faire rire tout en me touchant, comme lorsqu’à la fin de l’épisode 1, notre héros désespéré de ne pas trouver sa place dans la société, déambule le long d’un pont au son d’Home de Kim Yu Na. La scène a ce côté over-the-top qui la rend drôle, et à la fois, j’ai compris son désespoir, et Home est une chanson qui me donne toujours envie de pleurer, si bien que la scène m’a fait sourire et à la fois m’a emplie de compassion pour le personnage. Donc même si j’ai eu du mal avec l’aspect sonore du drama au tout début, il y avait aussi de bonnes choses, et au bout d’un moment il n’y avait même surtout que ça. D’autant que, comme je le disais, la voix-off finit par disparaître, ce qui m’a permis de me mettre à apprécier l’héroïne, ouf. Encore qu’elle n’ait pas été mon personnage favori du drama.

[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주

Mettons que je trouve le personnage un peu… frustrant ? Par moment. Elle est mignonne, mais parfois elle est frustrante. Ariel, la petite sirène de Disney, est souvent accusée d’avoir fait la bêtise d’avoir tout abandonné pour rejoindre un type qu’elle ne connait pas vraiment et dont elle s’est entichée en un regard, mais à mes yeux, ce n'est pas vrai (parce qu’elle fuit aussi un père abusif et était fascinée par le monde terrestre bien avant qu’Eric n’apparaisse)… en revanche, je trouve que c’est un peu ce que fait Ha Ni, en l’occurrence. Alors, Ha Ni a bien une appréciation, semble-t-il pour le monde terrestre (notamment, elle a une liste de plats à essayer avant de mourir), mais elle rend quand même très clair que c’est pour rencontrer Si Kyung (Song Jae Rim) qu’elle veut monter à la surface, un homme à qui elle n’a jamais parlé mais qu’elle aime parce qu’il a un joli visage et de jolies fesses (ce qui est très vrai, notez bien… surtout pour le visage de mon point de vue). Et pour ce faire, elle fonce complètement, sans même chercher à savoir dans quelle situation elle se met. Ariel accepte un contrat risqué, et gère mal l’après coup, mais au moins, elle prend connaissance des termes du contrat avant de le signer o.o Ha Ni, elle, fonce tête baissée… Je l’ai trouvée un peu frustrante parfois à cause de ça, du moins au début, parce qu’elle n’a que Si Kyung en tête (et après ça, il devient sa seule chance de survie, donc forcément, ça n’arrange pas les choses). Mais j’ai fini par l’aimer quand même. Parce que l’actrice est assez adorable, parce que j’aimais son enthousiasme général, parce que j’aimais aussi qu’elle soit aussi libérée (le drama lui autorise même une libido et une curiosité pour son nouveau corps, dites donc ! Une des premières choses qu’elle fait, est de regarder ce qu’elle a entre ses jambes, par exemple, pour voir à quoi ressemble un vagin). Et puis, oui, elle part avec juste Si Kyung à l’esprit, et passe une partie du drama comme ça, mais Surplus Princess est justement l’histoire de comment elle finit par se rendre compte qu’il peut y avoir plus à son existence, comme se faire des amis, être créative, travailler dur et accomplir quelque chose, par exemple. Le souci, c’est que cette réalisation, bien qu’elle naisse clairement au fil du drama, n’est jamais menée complètement à terme, parce que le drama lui-même a été coupé avant. L’épisode 9 était en train d’être filmé lorsque la décision est tombée : il n’y aurait que 10 épisodes au lieu de 14, faute de public. Vous imaginez le bordel que ça a pu créer. Non seulement 4 épisodes étaient coupés, mais en plus c'est tombé sur l'équipe de façon abrupte.

 

Et ça a créé un souci au niveau du personnage d’Ha Ni. Il y a des axes qui se terminent de façon plutôt satisfaisante, comme celui de Hye Young (le personnage de Kim Seul Gi, que j’ai aimé d’amour), ou celui de BIG (le personnage de Nam Joo Hyuk, qui est tellement choupissime là-dedans que c’était dur de retenir mes couinements de hamster moyen, je ne vous le cache pas), mais la fin pose plein de problèmes, déjà parce qu’on sent que c’est super accéléré si bien que certaines choses arrivent sans qu’on sache pourquoi, et qu’il y a des problèmes de raccord (le drama commence par sa fin, sauf qu’une fois à la fin, ben du coup, c’est pas celle qu’on nous avait montrée au début, et on se sent un peu arnaqués quand même), et surtout parce qu’il y a des axes non finis, dont celui de l’héroïne qui était au milieu de son évolution quand s’arrête le drama. Elle commençait à vraiment grandir, mûrir, mais elle ne peut pas aller au bout. Elle n’est pas la seule à être dans ce cas-là, d’ailleurs, et Jin Ah, sa rivale en amour, se voit bazardée une conclusion étrange qui ne convainc absolument pas, parce qu’il nous manque absolument toutes les étapes entre le point de départ A et l’arrivée Z. La conclusion à l’axe « Jin Ah » m’a presque autant frustrée que l’interruption du développement de l’héroïne d’ailleurs, parce que je détestais Jin Ah de toutes mes forces et que j’espérais la voir récolter ce qu’elle méritait…

 

Mais ce qui arrive à l’héroïne est tout de même plus dommageable, vu qu’elle est le centre de la série. Elle ne semble jamais arriver au bout de son développement en tant que personne. Et puis il y a cette grande question de « l’amour véritable ». Parce que c’est ça le deal : Ha Ni a 100 jours pour trouver l’amour véritable, sinon elle mourra. Si bien que forcément, la quête de cet amour véritable est la force motrice de la série qui, à la fin, se sent donc obligée de nous donner une solution au triangle amoureux entre Ha Ni (notre sirène d’héroïne), Si Kyung (le chef un peu narcissique dont elle est tombée amoureuse et pour qui elle est venue sur terre, bien qu’il ne se souvienne absolument pas d’elle), et Hyung Myung (le jeune homme qui galère à trouver un boulot et vit au même étage de la colloc où Ha Ni trouve refuge). Sauf que je n’ai pas du tout aimé la résolution à ce triangle amoureux. Parce que je pense qu’il n’y avait de toute façon aucun moyen de finir ça de façon satisfaisante. Non, ça n’a rien à voir avec « elle n’a pas fini avec le type que je voulais »: à vrai dire, j’aimais beaucoup les deux, j’étais dans tous les ships dans ce drama... Mais de même que l’héroïne est interrompue dans son évolution et ne semble jamais arriver au « terme de sa formation », ses relations avec les deux personnages masculins semblent être « en cours de développement » quand le drama s’arrête.

[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주

Hyung Myung, de son côté, représente une relation posée, plus réaliste. Comme il vit avec Ha Ni, ils sont plus intimes, ils développent une familiarité l’un avec l’autre. Et il est plus proche de sa réalité, parce que comme elle, il est paumé, fauché, vient d’avoir le cœur brisé, et n’a aucune idée de ce qu’il va faire de sa vie. Le jeune homme n’est pas parfait (je l’ai trouvé sincèrement relou avec Jin Ah au début du drama, entre autres choses) mais j’ai quand même beaucoup aimé le personnage (ça aide que l’acteur soit adorable, certes), sa gentillesse et ses marques d’affection. J’aimais les regards entre lui et Ha Ni, ses petites attentions,  la façon dont il est ravi de la voir réussir, ce genre de choses. Mais après qu’ils se soient croisés dans l’épisode 1, le temps d’une rencontre où ils ne communiquent pas vraiment (vu que toute la scène est placée sous le signe de la confusion puis des qui pro quo), il faut attendre l’épisode 5 pour qu’ils interagissent vraiment, et à ce stade, on en est déjà au milieu de la série ! Après ça, il faut encore qu’ils apprennent à vraiment s’entendre et développent leur relation. Lorsqu’on arrive à l’épisode 9, tous sentiments amoureux entre eux n’en sont qu’à leurs balbutiements, donc l’idée de les voir se mettre ensemble dans l’épisode 10 ne fonctionnait pas, parce qu’ils n’en étaient juste pas encore là.

 

Si Kyung, lui, représente plus le fantasme. Il est riche, il est célèbre, il est populaire, il fait partie d’un monde complètement différent de celui d’Ha Ni (d’autant plus au début de la série, mais même après ça), et oui, elle fantasme aussi dessus physiquement, comme le drama nous le met sous les yeux à plusieurs reprises sous formes de petites fantaisies ou rêves (qui sont souvent amusants, mais ont aussi l’avantage de nous montrer des expressions… mmh… suggestives…  sur Song Jae Rim… je ne suis pas de pierre, j’apprécie). Et je l’ai aussi aimé avec Ha Ni. Quand elle est avec lui, elle semble automatiquement aux anges, elle sourit à s’en décrocher la mâchoire, et lui aussi sourit, quelque chose qui n’a pas l’air de lui arriver spontanément des masses. Ils ont l’air toujours absolument ravis de se parler, mais si lui voit Ha Ni telle qu’elle est parce qu’elle ne cache rien (bon sauf son identité de sirène), et porte toutes ses émotions sont sur son visage, elle, elle est encore amoureuse d’une image de lui. Comme je le disais, il représente le fantasme, et à l’épisode 9, Ha Ni n’a pas encore vraiment vu l’homme derrière ce fantasme, si bien que les mettre ensemble dans l’épisode ne fonctionnait pas plus, car l’évolution de leur relation semblait également incomplète.

[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주

Aucun des deux couples potentiels ne semblait être arrivé au bout de son voyage. Ce qui est bien naturel : si Ha Ni ne s’est pas encore complètement définie, comment attendre d’elle qu’elle ait pu tout à fait définir ces relations-là ? Je pense donc qu’il n’existait aucune solution satisfaisante (scénaristiquement… après, question fanservice, les gens qui étaient dans le bon « ship » ont au moins pu se régaler de voir les personnages qu’ils aimaient être choupis ensemble) à ce triangle amoureux, et personnellement, j’aurais largement préféré qu’on n’ait tout simplement pas de résolution. J’imagine fort bien que ça en aurait frustré certains, mais à ce stade je pense que c’était la seule conclusion naturelle, et honnêtement, je pense que ne pas s’embarrasser de ces questions d’OTP final aurait même permis au drama de donner une vraie résolution au personnage d’Ha Ni.

 

Parce que si l’idée était de faire découvrir à Ha Ni qu’il y a plus dans la vie que de suivre aveuglément le type dont elle est amoureuse, mais qu’il fallait aussi qu’elle trouve l’amour véritable, il y avait une solution simple : faire de ses amis, sa nouvelle famille, son amour véritable. Après tout, pourquoi pas ? Ça aurait demandé un petit retournement, mais tout le long du drama,  Ha Ni s’interroge, se demande ce qu’est le véritable amour, elle n’arrive pas à le définir, et était-ce bien nécessaire que cet amour soit un amour romantique ? Ma Nyeo lui-même, bien qu’il ait trouvé son premier véritable amour avec sa femme, semble s’en être trouvé un second avec sa petite fille, et tel que je le comprenais, c’est son amour paternel qui le garde sur terre. Faire de ses nouveaux amis, et plus particulièrement de Hye Young, sa nouvelle meilleure amie, son amour véritable, aurait non seulement permis de donner une conclusion plus satisfaisante à son évolution (bouclant ce « il y autre chose dans la vie que les messieurs »), mais nous aurait aussi évité de terminer sur une conclusion romantique forcée et bancale. Et surtout, j’y aurais cru. Parce que toute l’amitié des gens de colloc, elle, j’y croyais vraiment, et plus encore à celle entre les deux jeunes femmes. A la fin, lorsqu’Ha Ni fait ses adieux aux gens, au cas où elle disparaîtrait, c’est quand elle dit au revoir à Hye Young que j’ai craqué. J’ai aimé tout le monde dans ce drama, mais surtout elles. Mais les autres aussi.

 

Bon, sauf Jin Ah. Au début, je lui avais laissé le bénéfice du doute, mais plus le drama avançait, et plus j’avais envie de l’étrangler, et elle a achevé de creuser sa tombe lorsqu’elle a monté tout un mensonge pour faire du mal à une autre personne, et a eu un sourire de plaisir face au malheur de sa victime. Wtf. Mais sinon, j’ai aimé tous les autres personnages, en particulier les habitants de la colocation, et la façon dont sont présentées leurs relations. Ils ont tous réussi à me toucher à un moment ou un autre. A vrai dire, un des moments les plus émouvants de la série, pour moi, a été une scène de Ji Young, le fana de jeux vidéos de la maison, qui a voulu devenir un avocat mais a échoué et est sans emploi depuis. Le personnage est la plupart du temps utilisé comme comic-relief, mais dans cette scène, après un nouvel échec, il s’assied et explique à Hyung Myung que s’il joue autant aux jeux vidéos, c’est pour avoir une impression de contrôle sur quelque chose dans sa vie, parce que c’est tout ce à quoi il est bon. Des larmes partout, les gens. Et la réaction de Hyung Myung pour réconforter son ami, puis celle de tous les autres habitants, ont enfoncé le clou. Tout le monde avait sa place dans cette colocation, et ils avaient à la fois leurs petites étrangetés charmantes, et des aspects qui rendaient facile de s’y identifier (pour moi) parce qu’ils sont paumés, parce qu’ils ont du mal à entrer dans la vie adulte, parce qu’ils sont complexés… Mais si j’ai adoré le hyung de la maison et ses manières taciturnes (ses interactions monosyllabiques avec le sorcier, Ahn Ma Nyeo, n’ont jamais manqué de me faire rire), si Hyung Myung était adorable, et si je suis honnêtement plus tombée amoureuse de BIG que des deux male leads réunis (désolée), je maintiens que Hye Young et Ha Ni ont été le cœur du drama pour moi. Faut dire que c’est assez rare d’avoir une amitié féminine à Dramaland aussi positive, pleine d’affection, confiance, soutien à tous les tournants… Je vous parlais de Shopping King Louis, un peu plus haut dans ce post, et pour moi ces deux dramas ont quelque chose en commun : l’histoire se fait souvent un peu (voire très) ridicule, mais le drama le sait, s’en amuse, et il (me) garde accrochée quand même parce que les personnages, eux, ont quelque chose de sincère, et semblent avoir tous été écrits avec autant d’affection qu’il y en a entre eux (sauf Jin Ah). Bon, on n’atteint pas le niveau Shopping King Louis parce qu’en même temps c’est un sacré niveau à atteindre, mais quand même, beaucoup d’amour dans ce drama, et donc j’ai accroché, même si du coup, une fois à la fin, j’aimais tellement les personnages que j’étais ravie d’avoir regardé le drama, et à la fois, je m’en sentais encore plus dégoûtée que leur évolution n’ait pas été menée à un terme satisfaisant.

 

Mais quand même, je suis contente d’avoir retenté le coup, et d’avoir regardé ce drama. C’était parfois un peu ridicule, mais c’était drôle, chaleureux, charmant, touchant, et j’ai aimé les personnages. J’ai été frustrée à la fin, et soyez prévenus, donc, si vous voulez tenter le coup, vous finirez forcément avec un goût amer dans la bouche, mais malgré ça, j’ai beaucoup aimé Surplus Princess, et sismance FTW.

[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주[Partir là-bas] Surplus Princess  잉여공주
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :