Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Diffusé en 2017

Sur MBC

3 épisodes

Réalisé par Kwon Sung Chan

Ecrit par Kim A Jung

 

Avec :

Kim Seul Gi >>> Mo Nan Hee

Ahn Hyo Seop >>> Park Se Gun

Yoon So Hee >>> Kang Mi Joo

Hwang Jeong Min >>> Moon Je Hwan

Jeon No Min >>> Mo Joong Hun

 

Dontesque ?

Nan Hee a toujours été laissée pour compte, pas assez jolie pour qu’on s’intéresse à elle. Amère, elle se voit subitement révélé un secret de famille : sa mère est en possession d’une bague qui lui donnera l’apparence idéale aux yeux de quiconque la lui passera au doigt. Or Nan Hee est folle amoureuse de Park Se Gun, un jeune homme froid mais magnifique.

 

Fiche Ecrans d’Asie : ici

 

.oOo.

Kim Seul Gi + Semaine Anniversaire 2017 = must watch. Et comme elle a un rôle principal, c’était du « must watch +++ ». Par ailleurs, dans le cas de Queen of the Ring, j’avais d’autres motivations, car la série tape dans le fantastique (un genre qui m’attire de façon générale) et parce que j’étais intriguée par le concept de la bague magique, même si je dois bien admettre que je partais avec quelques appréhensions, parce que les tentatives Kdramatesques de parler de rapport à l’image et au corps n’ont pas toujours été bien adroites. Et ce drama avait quand même un synopsis commençant par « Kim Seul Gi est laide », ce qui, excusez-moi, mais wtf, un peu. Mais j’étais quand même curieuse, et puis j’allais quand même pas faire un procès au drama avant de l’avoir regardé ! Donc je l’ai regardé… et.. euh, je crois que j’ai bien aimé ? Parfois ? Mais c’était super, super maladroit quand même, la série s’embrouillant dans son message, son histoire, et faisant preuve de pas mal d’hypocrisie. Et comme tout le drama tourne autour de son message, que ce n’est pas un truc dans le fond mais ce qu’il met en avant, c’est dur à ignorer. Il nous gave tellement (et explicitement) avec, que je n’ai pu qu’être progressivement de plus en plus dérangée par la façon maladroite dont il s’y prenait, et ce qu’il me fourrait réellement dans la gorge.

 

L’intention du drama, je pense, est de nous dire que l’amour des autres nous rend beaux à leurs yeux, et… bah, très bien ! « Tu seras belle aux yeux de ceux qui t’aiment, même quand toi, tu ne te trouveras pas belle », en gros (dans l’intention). S’aimer soi-même est (je trouve) une encore plus grande victoire parce que ça permet de se sentir plus libre et de faire en sorte que son estime de soi ne dépende pas d’une autre personne, mais c’est une étape difficile à atteindre (perso, j’y suis pas…) et au moins, à la fin du drama, Nan Hee, l’héroïne s’accepte, ce qui est déjà pas mal. Elle n’en est pas encore à s’aimer, c’est l’étape d’après je suppose, mais elle a décidé d’être qui elle est, et de ne plus porter de masque, parce que porter un masque pour se rendre plus jolie aux yeux des autres ne fait que la faire se sentir plus laide elle-même. C’est déjà ça, même si j’avoue que je n’ai pas super adoré l’épilogue qui martèle bien le fait que tout le monde a besoin d’un.e petit.e-ami.e pour être beau. Mais surtout, je pense qu’il y a une nuance importante entre dire « les gens qui t’aiment verront ta beauté même quand tu ne la vois pas », et « même si tu ne l’es pas, les gens qui t’aiment te trouveront belle », or le drama prend plutôt la seconde position. Non parce qu’on n’est pas dans un cas où l’héroïne a simplement des complexes (ce que je pourrais carrément accepter parce que même les sex-symbols peuvent avoir des complexes et détester l’image que leur renvoie le miroir… justement parce qu’être aimé et s’aimer soi-même, c’est très différent, et que l’un n’entraîne pas nécessairement l’autre), et où le drama nous dit « elle est belle, mais elle n’arrive pas à le voir ». Non, jusqu’au bout, la position prise est que oui, comme le répète le monde entier autour d’elle, et même constamment ses amis (des putains d’amis, donc… ils sont censés faire partie des gens qui l’aiment, non ?), l’héroïne est laide. C’est juste que c’est pas grave, mais bon, elle l’est quand même.

 

Mais alors, pourquoi Kim Seul Gi ? Parce que Kim Seul Gi, certes, ne colle pas à 100% aux standards de la beauté en Corée du Sud apparemment, mais :

[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕

Faut pas déconner non plus. Ce qui la rend « laide » dans ce drama, ce sont juste ses habits et sa coupe de cheveux, point barre. Ah, oui, mais soyons sérieux, elle pouvait pas être vraiment laide, après tout, parce que sinon, comment aurait-elle pu finir avec le héros ? Faut pas pousser, oh ! Et puis si elle était vraiment loin des canons de beauté, elle ne serait pas agréable à regarder pour le public, donc bon. Et là vous avez le premier souci: le drama partage complètement la superficialité qu’il entend dénoncer. Ils ont choisi une actrice habituée à jouer les petites rigolotes et qui n’a pas le profil top model, pour qu’elle puisse être considéré « laide », mais ils l’ont choisie un peu jolie quand même, parce que les gens beaux ne peuvent pas non plus s’abaisser trop à sortir avec des gens en dessous de leur niveau, et parce que personne ne voudrait suivre l’histoire d’amour de quelqu’un pas agréable pour les yeux. Joli niveau d’hypocrisie, et surtout ça me fait me demander en quoi le drama est finalement meilleur que son héros, qui est censé corriger sa superficialité.

 

Notre lead nous est effectivement présenté comme étant particulièrement difficile, ce qu’il est, et une exception… ce qu’il n’est pas. Parce qu’à partir du moment où Kim Seul Gi décoiffée peut nous être sincèrement présentée comme laide, je pense qu’on peut dire que le drama a des critères de beauté aussi ridiculement impossibles que ceux de Se Gun (le héros, donc). Mais même en restant à l’intérieur de l’univers de Queen of the Ring, c’est vrai que Se Gun n’est pas délicat avec ses conquêtes et est impossible à contenter, mais ne peut-on en dire de même de son entourage ? Parce que quand il se met à sortir avec Nan Hee, le monde entier (encore une fois, amis de Nan Hee inclus) se montre super dur envers la jeune femme, personne ne peut y croire. Alors oui, c’est en partie parce que tout le monde est au courant des critères impossibles de Se Gun, mais en fait, même les inconnus ne la trouvent pas au niveau, donc qu’on n’aille pas prétendre que Se Gun est une exception : il est bien plus proche de la norme qu’on aimerait, et c’est juste qu’il peut se permettre, lui, d’agir et de l’ouvrir… parce qu’on lui passe tout… parce qu’il est beau. Et puis d’ailleurs, en parlant de superficialité, quid de celle de Nan Hee ? Non parce que c’est très explicite : elle kiffe Se Gun parce qu’il est beau. Et puis c’est tout. Sinon il lui a vaguement parlé une fois, et oui il se trouve que j’aime bien leur rencontre, mais son crush est avant tout basé sur le fait qu’il a un joli visage, et elle a beau ne le connaître ni d’Eve ni d’Adam, ça lui suffit. Elle le dit elle-même : elle aime les jolies choses. Ce que je lui reproche pas, d’ailleurs, parce que moi aussi, j’aime bien les jolis messieurs (je crois que vous le savez, j’ai pas été super discrète à ce sujet), et j’ai des crushs superficiels sur des tas de gens, mais la différence c’est qu’elle finit par le côtoyer (alors que moi, je suis pas plus proche de T.O.P. qu’il y a cinq ans T.T), et qu’il s’avère rapidement être un connard sur plusieurs points. Mais bon... il est beau. Et pendant un petit temps, ça résume l’intérêt de Nan Hee pour le jeune homme, qui n’en sait sinon pas grand-chose.

 

Pour résumer : la superficialité de Se Gun n’a strictement rien d’exceptionnel, elle est partagée par quasiment son monde entier. Ce qu’il a d’exceptionnel, c’est son manque total de « filtre », qui est le résultat de la superficialité du monde autour de lui. Si c’était le sujet du drama, pas de souci (parce que je trouve ça finalement très proche de la réalité, y a qu’à passer 10 minutes sur twitter pour s’en rendre compte), mais quand la série commence à me dire que l’attitude de Se Gun n’est pas courante, et est un problème à corriger, tout en ayant la même… ça commence à le rendre bien moins solide. Un peu comme si un film me disait que la violence envers les animaux, c’est mal, tout en tuant des animaux pour les besoins de l’histoire.

[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕

Cela dit, c’est vrai, je les aime bien ensemble quand même. Déjà parce que je suivrais Kim Seul Gi presque n’importe où, et qu’elle m’a brisé le cœur à plusieurs reprises, en parlant de comment elle est reléguée au « second plan », à servir de faire-valoir aux femmes plus belles qu’elle, ou en se comparant aux pommes un peu abimées que personne ne veut acheter, et qui finissent par être bradées. Et puis parce qu’il y  a effectivement des moments mignons entre Nan Hee et Se Gun, du pur fluff, que, dans une gymnastique mentale, je séparais du reste. De toute façon, ce drama… mettons qu’il vaut mieux ne pas trop réfléchir o.o Ce qui n’est pas un compliment à lui adresser, mais le truc c’est que… quand on y réfléchit, elle est quand même drôlement malsaine cette idée, non ?

 

Je me demande sincèrement à quel moment Nan Hee s’est dit que ce serait une bonne idée. En y pensant, ne serait-ce qu’un peu, elle aurait déjà dû réaliser que faire marcher cette relation serait du domaine de l’impossible, parce qu’il faut que tous les jours elle rende la bague à sa mère (car sinon sa mère ne serait plus belle aux yeux de son père !) donc d’un point de vue pratique, ça voudrait déjà dire qu’elle ne pourrait voir Se Gun sous son « apparence améliorée » que quelques heures par jour… pas évident de construire une relation là-dessus. Et maintenant, sans parler du pratique, en admettant qu’elle arrive à avoir une relation avec Se Gun, est-ce que ce ne serait pas affreusement triste pour elle ? En admettant que, comme sa mère, elle finisse par épouser l’homme qui la voit comme sa femme idéale à cause de la bague, est-ce qu’elle ne se dit pas que ce serait affreusement déprimant de vivre toute sa vie avec un homme qui n’a aucune idée d’à quoi elle ressemble, et aime l’image d’une autre ? Mais surtout, cette affaire de bague, c’est de la manipulation totale, donc Se Gun est également une victime. Non parce que c’est différent du principe du maquillage, par exemple. Le maquillage, c’est se présenter au monde sous le jour qu’on veut, et oui on peut opérer de vraies transformations si on sait  faire (donc moi je peux pas, par exemple :D), mais c’est présenter la version de soi qu’on a envie d’exprimer, et super !  Là, la bague, elle opère différemment : elle ne transforme pas Nan Hee en la personne qu’elle voudrait être, elle la transforme précisément en la femme idéale de Se Gun. Elle va chercher dans la tête du jeune homme, et créé une image factice pour le tromper, lui (et personne d’autre, vu que le reste du monde la voit sous son apparence normale)… c’est moi, ou c’est franchement tordu ? Et honnêtement très limite de la part de Nan Hee de continuer dans cette voie particulièrement manipulatrice (et qui ne fait que la blesser, en plus) ? Un make-over c’est une chose, mais là c’est un peu l’équivalent d’un philtre d’amour, finalement.

 

Et les choses se compliquent encore plus à cause des traits que prend Nan Hee en particulier, parce qu’elle prend ceux de la femme idéale de Se Gun, et qu’il n’y a aucune garantie que cette femme n’existe pas quelque part (la mère de Nan Hee fait part d’une histoire du genre). Et justement elle existe. Ce dont je me serais passée, déjà parce que ça nous aurait épargné un personnage inutile et très désagréable, mais aussi parce que ça complique énormément le scénario, et personne n’en ressort plus reluisant. En fait, personnellement, je pense qu’ils auraient dû continuer sur ce qu’ils faisaient au début : faire interagir Se Gun à la fois avec Nan Hee 1.0 (la version originale) et Nan Hee 2.0 (la version « baguifiée »), tout en le faisant tomber amoureux de Nan Hee 1.0. Parce que même si ça n’aurait pas complètement dissipé l’idée de manipulation :

 

1/ ça aurait rendu l’intrigue largement moins embrouillée à la fin

2/ ça aurait rendu le héros plus agréable, parce qu’à vrai dire je ne l’ai jamais trouvé aussi sympathique que lorsqu’il s’inquiète de Nan Hee 1.0 alors qu’il est avec Nan Hee 2.0, et reprend sa « femme idéale » quand elle se moque de Nan Hee 1.0… graduellement il aurait effectivement pu décider de ne pas choisir son « corps idéal » mais Nan Hee

3/ ça aurait fait sembler leur relation plus sincère. Parce que c’est vraiment de Nan Hee, corps et âme, qu’il serait tombé amoureux.

 

Et on pourra me dire « mais il est tombé amoureux d’elle, et après, quand il a découvert son vrai corps, il a fini par accepter que c’est l’intérieur qui compte, et que c’est véritablement de Nan Hee et pas son apparence qu’il est amoureux ». Oui sauf que. Je sais que le drama veut dire que c’est l’intérieur qui compte, quelle que soit l’apparence, mais ça marche pas, à cause de la façon dont Queen of the Ring est tourné.

 

Un truc que j’ai bien aimé dans Queen of the Ring, c’est que sous son apparence « baguifiée », Nan Hee ne parle jamais. Nous, on voit toujours Kim Seul Gi parler, et jamais son autre apparence, si bien que le drama s’assure que son autre apparence ne nous soit toujours présentée que comme ce qu’elle est : un masque. Pas une personne, mais un masque sur la véritable personne qu’est Nan Hee, et qui est jouée par Kim Seul Gi. Donc nous, nous voyons Seul Gi, ses expressions, et nous nous attachons à elle, nous ressentons ses émotions. Le souci ? Se Gun n’a pas du tout cette connexion, lui, parce qu’il ne voit que le masque. Et certes, lui aussi à droit aux mots, aux dialogues, mais le drama nous le met sous les yeux : le masque de Nan Hee n’a pas du tout les mêmes expressions que la jeune femme. Quand Kim Seul Gi a l’air gênée, ou mal à l’aise, ou quand elle se ridiculise, la bague renvoie toujours une image mignonne, une Nan Hee qui a l’air enjouée, sûre d’elle, etc. Et ça, ça pose souci. Parce que Se Gun n’a pas juste Nan Hee avec des traits différents sous les yeux : il a une personne complètement différente, avec des expressions et des sentiments différents. Pendant toute la phase où il apprend à connaître Nan Hee, il a les mots mais ni les expressions, ni l’aura, ni le ton qui vont avec. Et le souci, c’est que bien entendu, même en disant que l’apparence ne compte pas, tout ce que j’ai cité, si. Les mêmes mots peuvent avoir des significations différentes selon comme ils sont dits.

 

Dans la Belle et la Bête, le message « c’est l’intérieur qui compte » passe, parce que la Bête communique avec Belle, laisse transparaître ses vraies émotions, et il se créé un véritable lien entre eux, d’âme à âme, si bien qu’après il pouvait se transformer en prince ou en crapaud, ou rester une bête, et ça marchait (sentimentalement en tout cas…), parce que son vrai lui s’était connecté à sa vraie elle. Mais dans Queen of the Ring, Se Gun reçoit un message différent de ce qui est émis, donc l’idée que c’est à l’intérieur de la jeune femme qu’il s’est attaché se retrouve entachée par le fait qu’il n’a pas vu tant que ça ce qu’elle avait à l’intérieur, ayant toujours eu une illusion en face des yeux. Alors, au final, effectivement, il tombe amoureux de Nan Hee sous son apparence normale, faisant fi de ses critères impossiblement stricts, mais ça ne rend pas le développement moins maladroit, car toutes leurs interactions avec bague (et c’est la majorité de leurs interactions) sont en partie faussées. Et tout cela aurait été résolu s’il était tombé amoureux d’elle sous son apparence normale tout le long du drama.

 

Bref. Pour résumer mes soucis avec ce drama :

 

1/ il est assez hypocrite car aussi superficiel que son héros qui n’est pas aussi exceptionnel qu’il voudrait nous le faire croire. Bref c'est un peu l'hôpital qui nous explique que la charité, c'est mal.

2/ son scénario est inutilement compliqué et s’emmêle les pinceaux.

3/ plusieurs des personnages sont difficiles à apprécier.

4/ la maladresse du développement fait du mal aux idées que Queen of the Ring aimerait faire passer.

5/ il vaut mieux ne pas trop réfléchir au concept, qui devient biiieeen moins mignon si on y pense deux secondes.

 

Voilà, voilà.

 

Queen of the Rings est un drama qui, ironiquement, peut plaire si on le regarde de façon superficielle, en appréciant le choupisme et l’émotion de certaines scènes, en acceptant le message positif qu’il veut faire passer sans trop penser à la façon dont il est délivré, et en profitant bien entendu des jolis visages au casting, en particulier celui d’Ahn Hyo Seop pour ma part (qui, au passage, était aussi avec Kim Seul Gi dans Splash Splash Love, que je vous conseille plus, même si dans celui-là, la romance ne se faisait pas entre eux). Qu’on s’entende bien : dire d’un drama « c’est sympa si on fait attention à ne pas y réfléchir » n’est pas un compliment, et j’estime donc que Queen of the Ring est un échec d’écriture. En revanche, esthétiquement, c’est un joli drama, le casting est bon (et par « casting », je veux juste dire « Kim Seul Gi », en vrai… qui m’a foutu les larmes aux yeux une ou deux fois d’ailleurs), il y a quelques scènes qui  sortaient du lot, et le drama est court. S’il avait été plus long que 3 épisodes, j’aurais certainement jeté l’éponge, mais en l’occurrence…

 

P.S. désolée pour l’article un peu embrouillé, j’ai eu du mal à m’exprimer sur celui-là.

[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
[Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕 [Un anneau pour le charmer, et dans l'illusion le lier] Queen of the Ring 반지의 여왕
Tag(s) : #Dramas - séries et animes, #Drama, #Corée du Sud, #Queen of the Ring, #2010s, #2017, #< 5 épisodes, #Kwon Sung Chan, #Kim A Jung, #Kim Seul Gi, #Ahn Hyo Seop, #Yoon So Hee, #Jeon No Min, #Lee Tae Sun, #Choi tae HWan, #Kim Min Young, #Romance, #Comédie, #Fantastique, #Hwang Jeong Min

Partager cet article

Repost 0