Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2016

Réalisé par Jo Kyu Jang

Ecrit par Min So Yeon & Jo Kyu Jang

Dure 1h43

 

Avec :

Moon Chae Won >>> Bae Soo Jung

Yoo Yeon Seok >>> Kim Jae Hyun

Jo Jae Yun >>> Sr. Kang

Kim Seul Gi >>> Mlle Hong

 

 

Dontesque ?

Deux inconnus se rencontrent dans le train pour Busan, et passent 24h ensemble, 24h qui vont changer leur vie.

 

Fiche Ecrans d’Asie : ici

 

 

.oOo.

Voici encore un film que j’ai vu dans le cadre de ma Semaine Anniversaire 2017, parce qu’il y a Kim Seul Gi dedans. Et… bon, okay, il y a Kim Seul Gi dedans mais vraiment, vraiment, vraiment pas beaucoup.  Elle n’a encore qu’un rôle supra secondaire, et c’est fort triste. Enfin, au moins, j’ai eu droit à Yoon Yeon Seok et Moon Chae Won pour me consoler. Et plein de caméos de la bière CASS, ce qui est important. Mais j’ai été un peu déçue, cela dit, parce que CASS, ils visent généralement le TOP, et en l’occurrence Mood of the Day, ça avait rien de top. C’était même carrément meh, bien qu’il y ait un moment au milieu du film où j’ai plus accroché que le reste du temps. Mais, quand même, meh. Même la présentation m’a semblé un peu fade. Le film a de drôle de couleurs en fait, et certains filtres que j’ai trouvés kitsh.

 

Il y a aussi quelques jolies images, notamment quelques paysages sympas (parce que je suis persuadée que le film a été au moins un peu financé par l’office de tourisme de Busan, VOILA), mais dans l’ensemble, j’ai trouvé que toute l’esthétique du film faisait un peu cheap, pas très inspirée. Et la musique du film ne m’a pas semblé plus remarquable. Je veux dire, j’ai bien aimé la musique d’ouverture, mais l’OST pourrait sortir de n’importe quel film, et si Mood of the Day use beaucoup de silences (ce qu’en général, j’ai tendance à apprécier), je n’ai pas trouvé qu’il arrivait à créer réellement d’ambiance particulière pour autant (ce qui est ironique… parce que « mood » ça veut dire humeur ou ambiance… lol… #humour <= et là j’ai créé une ambiance très gênante, vous voyez :D). Je crois qu’il essayait de rendre une atmosphère réaliste, et intime, et que c’est pour ça qu’il n’y avait pas de musiques dans beaucoup de moments, mais ça n’a jamais vraiment pris pour moi. Et quand la musique revenait, je la trouvais générique ou mal utilisée. Par exemple, ça la fin, on nous sort Photograph d’Ed Sheeran (mais une cover, si je dis pas de bêtises), mais lorsqu’elle se met à jouer, on a l’impression de regarder un (médiocre) clip plutôt qu’un film. Je ne sais pas si c’est à cause de la chanson qui semble trop peu à sa place, mais plus probablement c’est une combinaison du fait que (1) ce qui se passe à l’écran est inintéressant tandis que (2) le volume de la chanson est mal géré, la chanson prenant trop le premier plan, si bien que les images semblent au service de la musique. L’accent est sur la chanson, et bref, ça fait clip. Et c’est aussi pour ça que les silences qui veulent poser une ambiance intime et plus réaliste ne fonctionnent pas : parce qu’à côté on a des filtres à la con et des moments clips, qui collent pas du tout à quelque chose de réaliste (sans parler de tous les clichés sur la fin). Mais le film ne se décide ni pour une ambiance ni pour une autre, et au final le résultat est assez bâtard.

 

De toute façon, de base j’étais déçue, parce que je trouve leur train pour Busan drôlement en manque de zombies. Pff.

[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기
[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기
[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기

Okay, non, plus sérieusement, j’ai trouvé que le film avait le cul entre deux chaises, n’allant pas au bout de quoi que ce soit, visuellement comme au niveau du ton. L’histoire ne fonctionne pas bien. Au début, le film semble très errant, avec une histoire de basketteur servant de gros prétexte pour que les personnages soient dans le même train, marchent dans Busan, et se retrouvent à devoir se côtoyer. Le scénario n’a pas beaucoup d’importance, au début, et on regarde simplement le duo principal déambuler. Ce qui moi, encore une fois, me conviendrait bien si les dialogues étaient intéressants (c’est pas le cas), ou si l’ambiance du film parlait pour eux, exprimant visuellement ce qu’ils ne disent pas (c’est pas le cas non plus). Mais les personnages ne sont pas bien passionnants, et il ne ressort pas grand-chose de leur errance, sinon que Busan ça a l’air sympa. De temps en temps, y a bien le personnage de Jo Jae Yung qui fait sourire avec sa malchance de malade, mais sinon… j’étais dans un stade proche de l’ennui. Je ne m’endormais pas tout à fait, parce que j’aime bien les deux acteurs, qu’ils sont jolis à regarder, et ont un certain charme même dans des rôles pas passionnants, mais j’étais pas rivée à l’écran non plus, dirons-nous.

 

Puis, vers le milieu, j’ai commencé à rentrer dans le film. L’héroïne a subitement eu une sorte d’épiphanie, et d’un coup la dynamique entre les personnages a commencé à prendre parce qu’elle ne cherchait plus à fuir le héros (nous avons droit à une scène comique où le monsieur lui fait des avances qu’elle rejette, et où il continue d’insister de façon reloue jusqu’à ce qu’elle se sente mal à l’aise au point d’aller s’asseoir n’importe où dans le wagon pourvu qu’elle soit loin de lui… on la regarde essayer de fuir, et c’est comique et tout :D bizarrement quand c’est le personnage de Jo Jae Young qui tente le coup, lui il se prend une gifle… parce que c'est creepy, sauf si t'es beau, apparemment -non-) et commence à réfléchir à sa vie, à donner un sens un peu plus intéressant à ce qui se passait.

 

Parce qu’en fait, je pense que le personnage de l’héroïne n’était pas forcément inintéressant. Faut dire que j’aime bien l’actrice, Moon Chae Won, je la trouve bonne, et que oui, j’avais envie de voir le personnage se sortir de sa sorte de stagnation. Au début du film, on nous la présente comme quelqu’un qui utilise le même ordinateur portable depuis une éternité et refuse d’en changer. Il ne marche quasiment plus, plante souvent, la ralentit, mais il n’est pas tout à fait cassé, alors elle le garde, elle ne le remplace pas, et ça reflète sa relation avec son petit-ami de dix ans, dans laquelle elle ne s’épanouit pas (et lui probablement pas non plus), dans laquelle son cœur n’est plus vraiment, mais bon, la relation n’est pas complètement « cassée », alors… Là-dedans, notre héros fait office d’élément perturbateur, il est une opportunité de sortir de sa routine, parce qu’elle lui plait, qu’il lui fait savoir, et qu’il ne lui propose pas de s’embarquer dans quoi que ce soit de long ou sérieux, mais juste de s’amuser un peu entre adultes consentants. Et je sais ce que j’ai écrit dans ma parenthèse, et je le retire pas, mais à vrai dire, une fois sorti du train, le tout s’arrange grandement, et au fil du film, le lead se fait de plus en plus plaisant. Bon puis j’avoue, j’ai un faible pour Yoo Yeon Seok, et en plus il a un accent de Busan, et j’ai aussi un faible pour l’accent de Busan. Mais surtout, cette affaire a commencé à m’embarquer quand leur rencontre commence à avoir un peu plus de signification, et quand les deux personnages se retrouvent dans une dynamique un peu plus « égale » : c’est elle qui le suit (parce qu’il sait où est le basketballer qu’elle cherche), et elle pourrait s’en aller à tout moment. Leurs interactions ne se font plus parce qu’elle n’a pas le choix, les deux personnages se mettent à apprécier la situation, et subitement, y a moins de malaise, quand même. On est donc plus libres d’apprécier une dynamique qui commence à prendre.  Tout ça pour aboutir à plusieurs scènes de complicité qui m’ont bien plu, et du coup, j'aim commencé à me dire qu’en fait, c’était pas si mal ce film. C’était pas encore un coup de cœur, mais c’était en train de devenir plus intéressant, et j’avais envie de voir les retombées que tout ça aurait dans la vie de chacun.

 

Sauf que les bonnes choses ne durent pas, et qu’après quelques moments convaincants qui ne durent pas assez longtemps, le film bascule et subitement on tombe dans des clichés de comédies romantiques, qui peuvent être bien utilisés, mais, ici, sonnent génériques, sans inspiration, et stupides, à l'image du quiproquo pour rallonger la sauce. Le film, au début, semble traiter ses personnages en tant que personnes et adultes, et semble vouloir être un minimum réaliste mais il vire fantaisie romantique totale à la fin, et ça ne marche pas, je me suis ennuyée à nouveau parce que je connaissais toutes les étapes, et encore une fois, le film m’a semblé avoir le cul entre deux chaises et ne s’engager dans rien.

 

Donc oui, au final, je trouve que ce film est médiocre. Il a des moments qui sont plus intéressants que d’autres, son casting est tout à fait charmant, mais dans l’ensemble je le trouve terriblement oubliable parce que tiédasse. Maintenant, si vous aimez le casting (comme moi) ça peut être une occasion de fangirliser (ce que j’ai fait, gaiement), mais si ce n’est pas le but recherché, le tout est décevant, et franchement, c’est pas foncièrement mauvais, mais j’ai certainement pas trouvé ça bon ou intéressant non plus, donc je vous dirais d’économiser votre temps.

[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기
[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기
[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기
[Train to Busan] Mood of the Day  그날의 분위기
Tag(s) : #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #Corée du Sud, #Mood of the Day, #2010s, #2016, #Jo Kyu Kang, #Min So Yeon, #Moon Chae Won, #Yoo Yeon Seok, #Jo Jae Yun, #Kim Seul Gi, #Romance, #Comédie, #Tranche de vie

Partager cet article

Repost 0