[Calendrier de l'avent 2017] Questions 13 à 18

Publié le 18 Décembre 2017

 

 

Quel personnage secondaire a volé la vedette au protagoniste ?

 

Fleya : Je voulais parler un peu de Xue Junshan dans Battle of Changsha. Ce drama est excellent et que vous devez le regarder. Ensuite, il est peuplé de personnages vraiment bien écrits, travaillés et surtout, brillamment interprétés. Si Wallace Huo était au sommet de sa beauté dans ce drama, que chacune de ses apparitions et scènes magiques de l’OTP me rendaient folle, ce n’est pas lui qui a le plus retenu mon attention dans ce drama, niveau personnage en tout cas.

 

And that makes Wallace Huo super sad :'(

https://mookiehyun.wordpress.com/2014/07/18/the-battle-of-changsha-watch-along-ep7/

À mes yeux, dans Battle of Changsha, deux personnages (et interprètes) se distinguent : Yang Zi, jouant l’héroïne (mes mots ne sauraient décrire combien je l’aime et combien elle est géniale) et Ren Changwei qui joue son beau-frère Junshan et c’est donc à ce dernier que je vais m’intéresser ici. Junshan est quelqu’un qui aime servir ses intérêts et manipuler les gens autour de lui pour obtenir ce qu’il veut. C’est une figure autoritaire et charismatique dans la famille dont on suit les aventures. Plus on apprend à le connaître, plus on s’y attache à cet homme, dont la personnalité est très complexe et intrigante. Il aime sa famille et est prêt à tout pour elle, mais en même temps il a fait des choses horribles pour arriver à ses fins. Mes scènes favorites sont entre lui et le héros. L’évolution de leur relation est à la fois touchante et franchement amusante (Junshan ne se prive jamais de jouer les cupidons entre sa belle-sœur et cet excellent parti qu’est Gu Qingming et surtout, de jouer à embarrasser le militaire d’ordinaire stoïque dès qu’il en a l’occasion)

 

Xue Junshan est un personnage très « gris ». On le hait pour certaines choses, on l’adore pour d’autre. Il ne laisse pas indifférent et une chose est sûre : il est l’un des éléments les plus marquant de Battle of Changsha.

 

Mention honorable : Seok Dong Cheol dans Save Me. Woo Do Hwan ira loin, je l’espère en tout cas. Même si le drama aimait nous dire que Dong Cheol était une forte tête, une ado rebelle qui pense plus avec ses poings qu’avec son cerveau, il s’est révélé en fait beaucoup plus intelligent et réfléchi que les autres ne voulaient bien le reconnaître. Tandis que les « génies » étaient ceux qui fonçaient tête baissée face au danger. Woo Do Hwan y est très charismatique et livre une interprétation solide. Certes, c’est facile de voler la vedette à Taecyeon, mais il le fait avec grâce et beaucoup de talent.

*Wallace Huo is still sad he was eclipsed, mais il admet gracieusement la réponse*

 

Mila :  Euh…. Joker ?

Je n’ai pas de réponse à cette question. Le seul truc qui m’est venu, c’est la poupinette de Defendant, mais en vérité, je trouvais son parcours mieux écrit que celui du lead, certes (pas que son parcours soit PASSIONANT, hein... mais juste, celui du lead manque passablement d'intérêt), mais le lead prend toute la place. Si on me demande « quel personnage secondaire avait plus d’intérêt », je répondrais lui, mais la vedette était entièrement à Ji Sung, pour le meilleur et un peu le pire aussi. Donc je n’ai pas de réponse, désolée :’( (je ne m’en plaindrai pas \o/)

 

Quel drama t’a bluffée visuellement ?

 

NOTE: cliquez sur les images pour les voir en grand, ça vaut le coup ♥

 

Mila : Mmmh. Là, pour le coup, ça été plutôt compliqué. Il y a des tas de dramas dont j’aime beaucoup le visuel, dans ce que j’ai vu cette année. J’adore la réalisation de Saikou no Rikon, je suis en admiration des kimonos d’Okatsu dans Atsuhime, j’adore les décors de Peach Blossoms, VOICE (pour ce que j’en ai vu) pouvait se montrer très joli malgré sa violence et son floutage à la con. J’ai beaucoup de mal à départager. Mais je vais répondre Rebel Hong Gil Dong. Alors : visuellement le drama (que je n’ai pas encore terminé, btw, mais pas parce que j’aimais pas, au contraire) n’était pas parfait, il y  avait surtout des soucis au niveau du montage pour moi, et certains effets spéciaux aussi. Mais il y avait des scènes, et des paysages de toute beauté, qui me donnaient envie de tout screencaper et partager sur twitter (ce que j’ai fait) pour propager toute cette bioutioulitude. Et rien n’était plus beau que les scènes avec Lee Honey dedans

Jour 14Jour 14
Jour 14Jour 14Jour 14
Jour 14Jour 14

Fleya : Je n’ai pas encore terminé The Advisors Alliance pour des raisons de sous-titres pas dispo (je veux pas regarder sur Youtube avec les logos moches T^T), mais il est de loin le drama le plus beau que j’ai vu cette année, avec Nirvana in Fire. Comme j’ai déjà pas mal parlé de ce dernier, je tenais à mettre en lumière un autre drama chinois historique fort intéressant, beaucoup moins connu et visuellement à couper le souffle. Si on aime les réalisations soignées avec décors symétriques (*OOO*) et jeux de lumières, ce drama est un vrai paradis pour l’œil. C’est merveilleusement beau, je prends des screenshots en permanence. J’ai l’impression d’avoir un tableau en mouvement devant mes yeux. Chaque plan est exécuté avec tellement de maîtrise, j’en suis émerveillée à chaque épisode.

Jour 14Jour 14
Jour 14Jour 14Jour 14
Jour 14Jour 14
Jour 14Jour 14Jour 14

Et puis en plus, même le poster est superbe :

Un peu comme...

 

 

 

Jin Dong \O/

 

Quel acteur ou quelle actrice t’a le plus surpris cette année (que tu l'aies découvert•e cette année ou pas) ?

 

Fleya : Je sens venir les « I knew it ! » à des kilomètres, mais j’assume : Mark Chao \o/ (OMG ! I iz shocked :O !) C’est un acteur confirmé, mais je ne le connaissais pas du tout et ce fut l’une de mes principales découvertes de l’année et quelle découverte, mes ami·e·s ! \o/ J’ai l’impression d’être un disque rayé à force d’en parler en permanence, mais Mark Chao dans Ten Miles of Peach Blossoms fut la meilleure performance d’acteur que j’ai vu cette année. Certes, mon objectivité a pris un coup dans l’aile devant de ce drama, mais l’interprétation de son (ses ?) personnage(s) était si forte, si intense, si mémorable… *a des étoiles dans les yeux rien que d’y penser*  Décrire le jeu de quelqu’un ne rend pas justice à son interprétation. Et ici, elle est grandiose et incroyable. J’aime ce drama avec force et j’aime Mark Chao pour ce qu’il a fait avec ces personnages. Et je ne saurais que trop vous dire de voir le voir en action pour confirmer l’exactitude de mes mots. (indeed, je vous conseille aussi de confirmer... pas parce que vous ne pouvez pas faire confiance à Fleya, mais parce que si vous ne mettez pas plus de Mark Chao dans votre vie... ben, c'est triste quoi)

 

Mentions honorables : Yang Zi dans Battle of Changsha, Hu Ge dans Nirvana in Fire, Shin Se Kyung dans Six Flying Dragons (je pourrais citer tout le cast, mais cette actrice est tant décriée qu’il est important de montrer qu’elle est capable du meilleur), Kim Hee Sun dans Angry Mom.

 

Mila: J’ai vaguement hésité à parler de Park Hae Jin dans Man to Man, parce qu’il m’a fait rire bien plus que je ne m’y attendais, mais au final, je pense que la vérité réponse, ici, c’est quand même vraiment Fujiwara Sakura dans Love Song. Je ne m’attendais à rien, parce que je ne connaissais absolument pas cette actrice, et je suis tombée amoureuse d’elle et de son personnage en l’espace de quelques secondes. Je l’ai trouvée tellement adorable, et émouvante dans la fragilité qu’elle donnait à un personnage qui pouvait également se montrer incroyablement résolu, et fort. Il se trouve qu’en plus elle a une très jolie voix, ce qui a donné lieu à des tas de moments musicaux touchants. Le drama se casse la gueule sur sa seconde moitié, mais elle m’a portée jusqu’à la fin. Et j’ai hâte de la voir à nouveau ! Certes, je suis un peu en hiatus asiatique ces derniers temps, mais quand l’envie me reviendra, Fujiwara Sakura fera clairement partie des arguments en faveur de tout ce dans quoi elle jouera (mais pour le moment elle a rien joué d’autre, et c’est dommage). Je ne sais pas, il y a juste eu un déclic entre elle et moi….

Et le manque de Mo Yuan dans cette réponse me perturbant grandement:

 Quelle scène romantique t’a fait fondre ?

 

Mila : Je fonds plus facilement qu’un marshmallow dans un volcan, mais cette année, bizarrement, je n’ai pas tant de choix possibles que ça. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que cette année j’ai regardé des dramas où j’avais tendance à regarder plutôt ce qu’il y avait *à côté* des romances ? Mais heureusement, et même si 1% of anything, Watakoi, Atsuhime, ou encore Slow Dance avaient des scènes rentrant dans cette catégorie, nous avons le grand champion de l’année 2017 : Weightlifting Fairy Kim Bok Joo. J’ai des soucis avec ce drama, je ne le trouve pas absolument pas parfait, mais la romance centrale est puissamment adorable, des bébés pingouins se faisant des câlins ne seraient pas aussi adorables (okay, peut-être que si, mais c’est balèze un pingouin niveau adorabilitude, faut dire). Maintenant… choisir un moment… bordayl, j’en sais rien, est-ce que je peux pas choisir l’intégralité du drama ?

 

Mais bon, s’il faut vraiment choisir, je suppose que leur premier baiser se pose là, quand même. J’étais telle le marshmallow dans un volcan sur un volcan

LOL EN FAIT NON RE TWIST OMG

 

...

Pardon, c'est juste que Peach Blossoms a vraiment foutu le bordel dans mes réponses.

Bon... Je vais quand même garder Fairy histoire de dire, parce que j'aime véritablement cet OTP. Mais sinon, en vrai, même réponse que Fleya, pour le coup.

 

 

Fleya : J’ai plutôt eu tendance à graviter autour d’histoires sans romances cette année (ce qui pourrait paraître choquant pour les gens qui me connaissent, avant c’était ce que je recherchais le plus dans un drama) et celles que j’ai vues ne m’ont pas tant fait kyatter que ça. J’ai l’impression de devenir hermétique au romantisme fictionnel, c’est assez triste.

 

Donc, je vais choisir la seule scène romantique vraiment mémorable que j’ai vue cette année et elle inclut une petite fête devant une hutte au milieu des bois, se conclut de manière assez hot… (OUIOUIOUIOUIOUI *goes to rewatch*) je peux tellement pas en parler sans spoiler, donc je vais m’arrêter là. C’est une scène si belle, si romantique. Les personnages en question sont si beaux à cet instant *o*  (je confirme) (je parle évidemment de Peach xD)

 

Mention honorable : La scène entre l’OTP de Battle of Changsha dans la chambre de l’héroïne, épisode 18. (Ces deux-là sont les plus choupinous du monde )

 

Quel est le drama dont le début t’a impressionnée mais qui t’a beaucoup déçue au final ?

 

Fleya : Je dirais Candle in the Tomb. J’ai trouvé les premiers épisodes vraiment cool et sympa. Ce drama me vendait de l’aventure, de l’archéologie et du pillage de tombes avec Jin Dong. Et donc, des malédictions, des monstres en CGI pourries. J’étais trop hypée, quoi. Sauf qu’après cette longue introduction plutôt passionnante, on passe 99% du drama avec des personnages relous qui se promènent à dos de chameau dans le désert. Et 0 aventure. Pour visiter des grottes et se plaindre non-stop, là il y a du monde. Mais pour le reste… Ennui/10

 

Mention honorable : Le dernier arc de Ice Fantasy (Why ? T^T)

L’attitude anti-chameau me perturbe et m’attriste énormément. Je tiens à me désolidariser de cette discrimination. Ah, mais je tiens à préciser que les chameaux et leur propriétaire étaient les seuls éléments de ce drama que j’aimais 😊 Bon, alors ça va :’)

 

 

Mila : Une seule réponse : Man to Man. Il y a d’autres dramas qui m’ont déçue cette année, et je n’ai pas fini par détester Man to Man, mais c’est le drama dans lequel il y a eu le plus gros décalage entre ce que j’en pensais au début, et ce que j’en pensais à la fin. Les premiers épisodes m’ont beaucoup plu : c’était léger, ça se prenait pas au sérieux, c’était fun. Et puis au bout d’un moment, ça a basculé, parce que je sais pas, les lois de Kdramaland doivent stipuler quelque part qu’il faut un peu de lourdeur dans une fiction. Bref le drama commence à vouloir se la jouer sérieux, sauf que c’est bien simple : il n’en a juste pas les moyens. Il n’a pas les bases scénaristiques qu’il faut. Et il semblait en être conscient, puisque lui-même s’en amusait, mais … bref, le drama devient lourd, devient ennuyeux, et essaie de nous faire avaler des absurdités sans les traiter en tant que telles, et ça marche plus. Y a encore de bons moments : comme je vous le disais, je n’ai pas fini par *détester* le drama, d’autant que j’avais beaucoup d’affection pour ses personnages (et son cast) centraux… mais j’ai été salement déçue, et si j’ai dévoré le début, j’ai eu furieusement de faire « avance rapide » sur la fin.

Quel•le acteur/actrice a gâché son talent ?

 

Mila : Plusieurs d’entre eux à vrai dire… Ji Sung dans Defendant (il est très bon, le drama non, il aurait pu être très bon dans un très bon drama), Wallace Huo et Shu Qi dans Romance of Red Dust (deux bons acteurs enfermés dans un drama qui manque surtout beaucoup d’ambition), même Eita dans Kyokuhoku Rhapsody (bordayl qu’est-ce que c’était ennuyeux, ce truc)… mais personne n’a été plus gâchée, à mon sens, qu’Ueno Juri dans Ouroboros.

 

Il y a beaucoup de gens qui aiment Ouroboros, donc ne vous arrêtez pas à mon opinion (ne faites jamais ça, de toute façon), mais personnellement je trouve que c’est un drama très grossier, écrit de façon peu convaincante dans les grandes et petites lignes, et bien trop souvent surjoué. Donc, de base, quand on est un bon acteur ou une bonne actrice, et qu’on se retrouve dans ce type de projet, c’est dommage. Mais, par exemple, Oguri Shun est dedans, et au moins, il a un rôle qui fait quelque chose. Au moins, le drama l’utilise pleinement. Ueno Juri, qui est excellente actrice, se retrouve, elle, reléguée au second plan. On nous dit que le personnage est compétent, et pleine de convictions très fortes, mais c’est complètement du vent, et tout passe par la fenêtre rapidement, quand ça arrange le scénario, parce que la vérité c’est que Mizuki (le personnage, donc) n’existe que pour se faire assommer, kidnapper et surtout pour servir d’accessoire au personnage d’Ikuta Toma, en étant sortie de SES PROPRES CONFLITS. Il y a une histoire autour de son père, et même ça, le drama ne la laisse pas le gérer : ça devient un outil pour faire avancer l’histoire d’Ikuta Toma et Oguri Shun. Ce personnage n’est pas un personnage, c’est un accessoire, et Ueno Juri vaut mieux que ça. Enfin... à vrai dire, ON vaut mieux que ça, car c'est de la mauvaise écriture, et le public vaut mieux que de la mauvaise écriture, mais en plus c'est un sacré gâchis d'Ueno Juri.

 

Fleya : Ce prix ne peut revenir qu’à Im Joo Hwan qui semble être coincé dans des seconds rôles au service de dramas médiocres (T.T). J’ai ouï dire qu’il était l’un des rares éléments intéressants de Bride of the Water God. Je n’ai pas tenu assez longtemps devant pour juger, mais je ne suis pas étonnée. Je n’irai pas vérifier l’exactitude de ce qui m’a été rapporté sur ce drama, je me respecte.

 

Rédigé par Fleya et Mila

Publié dans #Blablas, #Fleya proudly presents, #TV, #Dramas - séries et animes, #Drama

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :