[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생

Publié le 18 Janvier 2018

 

Sorti en 2006

Réalisé par Kim Tae Young

Ecrit par Kim Tae Young & Sung Ki Yeong

Dure 1h53

 

Avec:

Moon So Ri >>> Mira

Go Du Shim >>> Mu Shin

Gong Hyo Jin >>> Sun Kyung

Kim Hye Ok >>> La mère de Sun Kyung

Jung Yu Mi >>> Chae Hyun

Bong Tae Gyu >>> Kyung Suk

Uhm Tae Woong >>> Hyung Chuk

 

Fiche Ecrans d’Asie >>> ici

 

 

Dontesque ?

 

En trois segments, Family Ties explore les vies familiales de plusieurs personnages, et les conséquences que leurs liens familiaux ont sur eux.

 

.oOo.

 

Ce film me faisait un peu peur, pour tout vous dire. Pas dans le sens où je craignais qu’il ne s’infiltre chez moi et tue toute ma famille (je sentais que la précision s’imposait), mais dans le sens où je craignais qu’il ne me serve des conneries à la « Ta gueule, la famille, c’est magique », une chose à laquelle j’ai développé une sorte d’allergie. Cette allergie ne m’empêche pas d’apprécier une fiction selon la fiction, mais elle me fait grimacer, et oui, parfois elle m’agace suffisamment pour que j’emmerde le film/drama et rentre à ma maison (pour citer des gens recommandables au langage raffiné). Je ne sais pas exactement pourquoi je redoutais que Family Ties en particulier succombe à cette facilité écoeurante, par contre. J’ai toujours un nœud d’angoisse au fond de moi quand le thème commence à se profiler dans un Jdrama, surtout quand ce n’en est pas le thème principal, mais c’est parce que j’ai vu beaucoup de Jdramas se planter, donc il y a des précédents pour justifier mon angoisse. Dans le cinéma coréen, je ne sais pas. Mais si je vous raconte tout ça, c’est parce qu’une des grandes raisons pour lesquelles j’ai aimé Family Ties/Liens Familiaux, c’est justement que le film ne part pas du tout dans cette direction. Au contraire. Et j’ai donc terminé le film satisfaite, et le cœur plein de chaleur, ce qui est une très bonne façon de quitter un film. Et parce qu’aujourd’hui je me sens d’humeur flemmasse (ne me jugez pas, il fait chaud ;A;), je m’en vais vous expliquer en trois points pourquoi j’ai aimé ce film, becoz les transitions c’est pour les gens qui ont de la motivation.

 

Donc « raisons pour lesquelles j’ai aimé Familiy Ties », go, c’est parti.

 

Raison 1 : c’est un joli film,  très lumineux. Et la lumière, c’est bien, parce que quand y en a pas, on voit pas ce qui se passe. Mais aussi parce que la luminosité du film transmet un sentiment de chaleur et d’optimisme très agréable, ainsi que (couplé au fait que le film n’est pas bruyant, et a une OST calme, également très agréable) de tranquillité. Tranquillité + chaleur + optimisme = bon combo. Et même si ça rentre pas exactement dans ce point-là, je m’en vais quand même préciser que le casting est très bon, ce dont personne ne doutait, parce qu’on peut difficilement se planter quand on réunit Go Du Shim, Gong Hyo Jin, Kim Hye Ok, Jung Yu Mi (pour qui j’ai regardé le film, bien entendu : Semaine Anniversaire oblige), etc, dans un même film.

 

Raison 2 : comme je le disais, le film ne choisi pas du tout l’approche « La famille c’est magique ». Non, la famille, c’est compliqué, au contraire, et c’est ce que le film développe en trois segments séparés. Dans le premier, une jeune femme reçoit (après cinq ans de silence) la visite de son grand-frère, et elle est folle de joie jusqu’à ce que sans la préparer du tout, il lui apprenne subitement qu’il est marié (avec une femme bien plus âgée que lui, ce qu’elle voit d’abord d’un mauvais œil) et qu’il s’installe en gros chez elle avec sa nouvelle femme (et il fait pas un invité agréable, n’ayant aucune considération pour sa sœur, qu’il dénigre allègrement en public également). Dans le second, une jeune femme ayant une relation plus que tendue avec sa mère (qui vit seule avec son fils très jeune, et d’un père différent) a pour intention de quitter le pays afin de faire avancer sa carrière, et apprend quelque chose qui risque de changer la donne. Enfin, dans le troisième, une jeune femme incapable de refuser un service à qui que ce soit et extrêmement sociable est en couple avec un jeune homme qui commence à douter de ses sentiments pour lui.

[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생
[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생
[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생

Dans tous les cas, on a des relations qui ne sont pas idéales au départ, et si oui, certaines s’améliorent avec le temps, et des efforts, le film nous montre que les liens familiaux peuvent aussi être coupés, doivent parfois être coupés même pour le bien-être d’une personne, de même qu’ils peuvent être créés, sans qu’il y ait besoin de lien du sang pour ça. La famille vient sous différentes formes, et peut être une source de soutien, comme elle peut être une source de souffrances. Alors, oui, le film est quand même généralement optimiste, et veut laisser son spectateur sur un sentiment de bonheur, mais j’ai aimé la façon dont c’était fait, l’idée que la clé de ce bonheur n’était pas toujours de pardonner/oublier juste parce que « c’est ma famille, alors pas le choix ». Et puis j’ai aussi apprécié qu’il mette en scène des familles aux modèles non-traditionnels, avançant qu’on peut être heureux et avoir une famille fonctionnelle et aimante sans rentrer dans le schéma « papa/maman/enfants » (qui n’a rien de mauvais, c’est juste cool de voir autre chose).

 

Raison 3 : tous les personnages féminins qu’il y a dans ce film, et la façon dont on ressort avec une impression générale de solidarité féminine. Il y a plusieurs personnages masculins, mais à part dans le segment 3 où le petit-ami est personnage principal au même titre que sa copine (Jung Yu Mi), les rôles masculins sont tous des  étapes, ou des éléments de l’histoire des personnages féminins, et je vais pas vous mentir, ça fait plaisir de voir toutes ces femmes s’épauler, et gérer leurs vies. Pas forcément de la façon dont elles l’avaient prévu à la base, en devant parfois faire de gros sacrifices, mais en les gérant quand même. Alors, je vois pourquoi certaines personnes pourraient avoir un souci avec le fait que le film associe la famille avec, avant tout, des femmes, les hommes semblant tous incapables de gérer une famille, apparemment (presque comme s’ils n’étaient pas faits pour à la base, et nos personnages féminins si, dites-donc :D), mais personnellement cela ne m’a pas dérangée, j’ai trouvé que c’était suffisamment bien foutu pour que je n’y pense même pas pendant le film, ne me fasse la réflexion qu’en écrivant le plan de cet article, et décide que ça ne changeait rien à mon appréciation de Family Ties.

 

Mon petit souci c’est que le film se coupe vraiment en trois segments avec un milieu, un début, une fin, et qu’il m’est difficile d’en dire beaucoup sans vous spoiler, finalement. Et je ne veux pas vous spoiler. Parce que j’aimerais vous encourager à regarder ce film, donc forcément, c’est mieux si vous en découvrez les histoires par vous-mêmes. Histoires qui, au passage, forment un tout très « assorti ». C’est-à-dire qu’il n’y en a aucune qui semble détonner ou ne pas être à sa place, et aucune ne semble non plus trop courte, pas assez développée. Ou du moins, moi, ça ne m’a pas fait cette impression, et j’ai trouvé que les transitions entre chaque se faisaient bien.

 

Bref, c’est bien joué, joliment réalisé, ça réchauffe le cœur sans faire de la famille une sorte de miracle automatique, et en plus ça propose plein de personnages féminins attachants, intéressants, qui se soutiennent les uns les autres, donc j’ai vraiment bien aimé Family Ties, et je vous le conseille.

[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생
[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생
[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생[Le meilleur et le pire] Family Ties - 가족의 탄생
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :