[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~ ランナウェイ~愛する君のために

Publié le 24 Février 2018

 9 épisodes

Diffusés en 2011

Sur TBS

Réalisé par Ishii Yasuharu, Yamamoto Takeyoshi, Sakai Masahiro & Hori Hideki

Ecrit par Habara Daisuke & Yatsu Hirouki

 

Avec :

Ichihara Hayato >>> Katsuragi Ataru

Tsukamoto Takashi >>> Kawashima Ryunosuke

Ueda Tatsuya >>> Takimoto Soraya

Suda Masaki >>> Kagami Shun

Kumada Sea >>> Miyamoto Sakura

Fukuda Saki >>> Sasaoka Yuki

Chiba Yudai >>> Inui Toshio

Yamazaki Kento >>> Panda

 

 

Dontesque ?

Lorsqu’il apprend que sa petite fille va mourir si elle n’est pas soignée rapidement, Ataru décide de s’évader de prison pour trouver l’argent nécessaire. Il est rejoint dans son évasion par trois autres détenus, ayant chacun leurs propres raisons. Et par coïncidence, ils sont tous jeunes, jolis, et pas coupables des crimes pour lesquels on les a enfermés, parce que la vie est quand même drôlement bien foutue.

 

Fiche Ecrans d'Asie: ici

 

 

.oOo.

J’adore KAT-TUN. Et j’adore Ueda. Et en 2017, j’ai pas eu droit à beaucoup de KAT-TUN, donc il fallait que j’aille les chercher ailleurs, d’où : Runaway (qui, ironiquement, en bon jdrama, commence par la phrase « ne t’enfuis pas »… Caoch Ogi serait fier, mais dude, lis le titre o.o). Parce qu’Ueda est dedans, que je l’ai moins vu jouer que Kame, et que ça avait l’air de pouvoir donner un thriller fun, à la Two Weeks un peu, vu l’aspect « course contre le temps, et la police, pour sauver une gamine malade que le héros n’a pas vue grandir » (je dis pas que c’est propre à Two Weeks, ni que les deux sont vraiment similaire, parce que le héros de Runaway il a des potes dans sa fuite, et il est moins désespérément seul que Lee Jun Ki dans Two Weeks, mais c’est simplement l’association qui m’est venue quand j’ai lu le synopsis).  Bon, en fait, il y avait un peu de ça, mais c’était quand même bien moins fun, et surtout pas mal surdramatique de façon qui m’a plusieurs fois perdue. Sauf que je pouvais pas le savoir avant de me lancer, donc je me suis lancée, d’autant que j’étais contente de retrouver des acteurs pour qui j’ai une certaine affection : Ichihara Hayato, Suda Masaki, et puis, surtout, Tsukamoto Takashi, et bien sûr, Ueda Tatsuya. Bon alors pas de pot, j’ai été déçue par le casting… mais au moins j’ai bien aimé les personnages ?

 

Déjà, je voulais évidemment voir Ataru  (Ichihara Hayato) réussir. De façon générale, je suis très peu pro-la mort d’enfants innocents, donc forcément, j’espérais voir notre papa en fuite arriver à sauver sa gosse d’autant que ça n’impliquait de faire de mal à personne, donc y avait pas de gros dilemme à avoir. En plus, la gamine était mignonne, et la femme d’Ataru avait l’air gentille, donc yep, Ataru avait mon soutien. Et j’aimais aussi bien ses compagnons de route, qui se serrent progressivement de plus en plus les coudes. Ryuu (Tsukamoto Takashi) était un peu stalker sur les bords, mais j’aimais bien son bon cœur sous l’apparence râleuse ; on ne sait pas grand-chose de Shu (Suda Masaki) mais il m’était a priori sympathique (probablement en partie parce que c’était Suda Masaki, certes, et j’ai de la sympathie pour lui, bien qu’il soit en dessous de ce qu’il est capable de faire dans ce drama) ; et Kyouya (Ueda) était mignon dans sa bêtise inoffensive (et parfois moins, parce que tweeter post-évasion de prison pendant que tu fuis la police, c’est chaud quand même) et son ignorance. J’avais un gros faible pour lui à cause de ça, d’ailleurs, parce qu’il avait tendance à me faire sourire, et qu’il avait une certaine innocence qui me parlait. De même, j’ai eu un faible pour Panda (un follower de Kyouya…) parce que lui aussi me faisait sourire, dans un drama qui se faisait de plus en plus relou, et parce que sa backstory a été une bouffée d’air frais, un peu aussi (encore une fois: on étouffait, dans ce drama).

 

Tout le monde est raisonnablement attachant, donc, mon personnage favori de la troupe ayant probablement été Sakura, la petite fille qu’ils embarquent avec eux quand ils réalisent que la laisser avec ses parents abusifs serait la pire chose qu’ils puissent lui faire. Sakura est intelligente et pleine de ressources. Sans elle, ils auraient tous été chopés des tas de fois, et si elle m’a plusieurs fois malmené le cœur (ce qui n’a rien d’étonnant, vu la raison pour laquelle elle fuit sa famille), c’était aussi amusant de la voir prendre Kyouya de haut et imposer ses choix de menus parce que vu que c’est elle qui paye (bah oui, eux ils se sont évadés de prison, donc ils ont pas d’argent), c’est elle qui choisit ce que tout le monde mange. Bref, les personnages sont plaisants. Je ne dirais pas que j’ai eu un gros coup de cœur, sur aucun d’entre eux, mais je voulais bien les suivre, il y avait des moments amusants entre eux, et d’autres touchants, parce que pour la plupart, ils sont animés d’une même question : est-ce qu’il y a encore une place pour eux dans le monde en dehors de la prison ? Peuvent-ils avoir une famille ? Peuvent-ils retourner à leurs anciennes vies ? Les gens qu’ils aiment n’auront-ils pas tourné la page, par lassitude, ou par colère à cause de ce qu’ils ont fait ?

[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために

Sauf qu’ils ont rien fait.

 

Enfin, je dis pas qu’ils ont mené une vie parfaite, hein, mais on apprend très rapidement qu’ils sont innocents des crimes pour lesquels on les a enfermés, et pour être honnête, j’ai trouvé que c’était trop facile, trop lâche de la part du drama, qui va parfois vraiment loin pour arranger les choses [spoiler] (le pire était l’histoire d’Ataru : il est en prison pour meurtre, mais en fait, il couvrait juste sa femme, sauf qu’en fait, haha, elle non plus, même en self-defense, elle a pas vraiment tué le type, non, tout va bien, c’était quelqu’un d’autre !) [/spoiler] comme si le drama me disait « mais non, ne t’en fais pas, les gentils sont gentils, et les méchants sont méchants, on ne t’obligera pas à te poser des questions ou à avoir des émotions compliquées ». Cela m’a déçue. Oui, c’est sûr que du coup c’était plus confortable : certes ça voulait pas dire que j’aimerais forcément tout le monde en tant que personne, mais j’étais quand même plutôt tranquille, sans complexe « argh, je comprends sa position et ses objectifs, mais c’est un criminel ». Et ça s’inscrivait dans un manque de nuances général, ce qui est le vrai souci. Bon, puis aussi, j’ai trouvé le jeu des acteurs très inégal.

 

Etonnamment, cela dit, Ueda n’était pas le maillon faible (je l’aime beaucoup en tant que KAT-TUN, mais il a largement moins d’expérience que les autres, et je m’attendais à ce qu’il ait un peu de mal). Je n’ai pas été convaincue par son interprétation de l’ivresse, et il y a des moments maladroits, mais sinon, il s’en sortait bien mieux que j’aurais cru. Kumada Sea (qui joue Sakura) est parfois maladroite également, mais bon, c’est une enfant, donc je suis plus indulgente, tout le monde ne peut pas être Ashida Mana, et puis elle est également très bonne lors d’autres scènes. En fait, véritablement, l’acteur qui m’a dérangée, c’est Ichihara Hayato. Et c’est con, parce que c’est quand même le personnage central. Oui, les autres personnages sont importants aussi, mais le lead, c’est lui, et je trouvais qu’il surjouait beaucoup trop pendant tous les moments d’émotion (et il y en avait beaucoup). Chaque fois qu’il se mettait à pleurer, ça sonnait terriblement faux et forcé pour moi. Et il pleure souvent. Pas juste lui, du reste : il y a un moment de « break-down/crise de désespoir » par épisode, parfois plus. Au point où ça devient assez répétitif, lassant, et relou. « Relou », ou plutôt « lourd » (pour causer plus littéraire, et tout) étant de toute façon le mot qui a fini par le mieux définir ce drama à mes yeux.

[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために

Jusque-là j’ai parlé du manque de subtilité dans les personnages, et évoqué aussi le mélo écrasant, mais il n’y avait pas que ça qui alourdissait l’expérience. On ajoutera, par exemple, tous les flash-backs, en particulier sur la fin, qui tapaient franchement sur les nerfs, et me faisaient me demander si l’équipe du drama me pensait incapable de me rappeler de choses qu’on me rabâchait pourtant dans chaque épisode, et pas de façon légère. Alors, oui, oui, je comprends bien que lors de la diffusion, les spectateurs ont droit à un épisode par semaine, que peut-être ils oublient des choses, mais là faut pas déconner non plus, c’était bien trop excessif. Par ailleurs, le drama se lançait parfois dans des explications inutiles dans les dialogues, clairement destinées au spectateur et pas aux autres personnages, sans parler des scènes de fake-out à répétition « OMG LE POLICIER VA LES TROUVER ! … OMG EN FAIT NON ON NOUS MONTRAIT DEUX SCENES SE DEROULANT A DEUX ENDROITS DIFFERENTS MAIS A CAUSE DU MONTAGE ON CROYAIT QUE C’ETAIT AU MEME ENDROIT MBTLGBJGBKIBGKQBGN » ou bien « OMGLEPOLICIERVALESCHOPPER… MAIS WAAAH AU DERNIER MOMENT SON TELEPHONE SONNE ALORS POURQUOI CONTINUER D’INSPECTER L’ENDROIT WAAH ». Scènes qui ne prenaient jamais de toute façon, c’était juste de la fausse tension à la con. Et puis à la fin, je sais pas ce qui s’est passé, mais niveau antagoniste aussi, le drama s’est senti obligé d’en rajouter une couche, et ça a viré dans le n’importe quoi. Cela dit, à la décharge du drama, j’admets que malgré tout, je me suis surprise, dans le dernier épisode, à en avoir quand même toujours quelque chose à faire des personnages, et à m’attrister sur certaines choses, alors que je pensais en avoir suffisamment ras-le-bol pour que plus rien ne me fasse quoi que ce soit. Quelque part je soupçonne quand même que mon affection pour le casting y est pour quelque chose, et que si j’étais moins attachée aux acteurs eux-mêmes, la fin ne m’aurait fait ni chaud ni froid.

 

J’aurais juste été contente d’entendre l’ending, en fait. Parce que ça aurait voulu dire que le drama était terminé, mais aussi parce que j’aime bien l’ending de ce drama (qui est en fait sa chanson-thème, okay). 

 

Bon. Je sens bien que cet article a pas mal donné dans le négatif. Et c’est parce que le drama m’a petit à petit fatiguée, si bien qu’à la fin ma patience était mise à l’épreuve, donc ma frustration ressort dans l’article. Mais je n’ai pas détesté Runaways. C’est juste que… je n’ai rien trouvé d’excellent dedans à souligner, et mon appréciation était plus une appréciation du casting en général : j’étais ravie de voir Ueda, ravie de retrouver Tsukamoto Takashi, et ravie de continuer à être poursuivie par Suda Masaki. Ils ont tous joué dans de meilleurs choses (je pense… pour Ueda faut vérifier, parce qu’il a pas fait grand-chose et que je me souviens mal de Konkatsu… mais si on compte les PVs de KAT-TUN, il a joué dans des tas de chefs d’œuvre de scénario et subtilités philosophiques !) mais bon, j’étais contente de les voir, et j’ai connu quelques jolis moments avant que le drama ne commence à saturer complètement. Je ne peux pas vraiment conseiller Runaways. Mais si vous avez un faible pour le casting et voulez tenter le coup, je m’accrocherai pas à votre cheville en vous suppliant de retrouver la raison, mettons-le comme ça.  Bref c’est clairement ni excellent ni même vraiment bon à mes yeux, mais c’est pas ce qui s’est fait de pire à Dramaland non plus.

 

Ce qui me rend le plus triste, cela dit, c’est qu’en classant les screencaps, je regardais celles-là :

[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために

… et elles semblent toutes droit sorties d’un drama sur lequel j’ai envie de me précipiter. J’aime beaucoup ces screencaps. Mais pas question de revoir ce drama. Donc pour me consoler, un peu d’Ueda :

[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために
[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために[Prison Break] Runaway ~Aisuru Kimi no Tame Ni~  ランナウェイ~愛する君のために

Et sinon,  d’autres trucs avec des KAT-TUN dedans:

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :