[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo 데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)

Publié le 14 Mars 2018

 

(épisodes 1-4)

 

Diffusé en 2018

Sur MBC

Parti pour faire 24 épisodes

Réalisé par Baek Ho Min

Ecrit par Yoo Yoon Kyung

 

Avec :

UEE : Han Seung Joo

Kim Kang Woo : Oh Jak Doo

Jung Sang Hoon : Eric Cho

Han Sun Hwa : Jang Eun Jo

Et des gens

 

Dontesque ?

Han Seung Joo semblait sur le point d’entamer le meilleur chapitre de sa vie, mais à la place, l’Univers (et un monsieur aux intentions meurtrières, aussi) semble la prendre pour cible. Traumatisée, et dans une société qui ne fait déjà pas de quartier aux femmes célibataires de son âge, Seung Joo se tourne vers Oh Jak Doo, un montagnard qu’elle connait à peine, et lui propose un marché : elle ne l’expulsera pas de sa maison s’il accepte de devenir son mari.

 

.oOOo.

Mwhahaha, non, vous ne rêvez pas, ce sont bien des Premières Impressions sur un drama en cours de diffusion !!! Bon, okay, si cela se trouve, vous n’en avez strictement rien à faire, et je ne peux pas vous en vouloir, mais ça fait une éternité que je n’ai pas écrit ce genre d’article, donc dans ma tête c’est un peu la fiesta quand même. Ces derniers temps, j’ai vu plusieurs dramas qui m’ont bien plu, et il faut croire que cela m’a donné un certain élan car j’ai eu envie de jeter un œil à ce qui passe en ce moment. Et comme d’hab, ma méthode de choix a été de ne surtout pas faire de sélection et de me plonger dans à peu près tout, en ne lisant surtout aucun synopsis. En revanche, j’avais le droit de lire le casting, et en l’occurrence celui-là me parlait bien, car j’ai de l’affection pour UEE grâce à Ojakgyo Brothers, et parce que j’ai découvert que Kim Kang Woo c’était le Bien avec Story of a Man (où il joue plutôt le Mal, okay, mais bon) et que ça ne s’est pas démenti depuis. Et le drama semble l’avoir bien compris, car il insiste pour le déshabiller dès les premières minutes de l’épisode 1 : bien joué, drama, bien joué. C’est pas ça qui va tout rattraper, mais ça aide. Ces premières minutes m’ont également indiqué que ce serait une histoire de faux-mariage avec contrat à la clé (ce que je ne savais pas, vu qu’encore une fois : no synopsis allowed) et j’étais ravie, ayant un faible pour ce type d’histoires, même si elles peuvent rapidement tourner au vinaigre (le contrat devenant facilement une excuse pour que l’un des personnages se mette à abuser du second). J’étais toute prête à me détendre face à une comédie romantique sympathique, et là BOUM MURDER DANS TA FACE. Oui, j’étais pas au bout de mes surprises, puisque l’épisode 1 nous explique également que l’héroïne a un meurtrier au cul, parce que (on y reviendra) l’Univers lui en veut, apparemment.  J’étais surprise, un peu méfiante, mais intriguée. Au bout de quatre épisodes, cela dit, je ne suis plus bien surprise, et suis plus méfiante qu’intriguée. Il y a peu dans ce début de drama que je trouve très bon, beaucoup que je trouve moyen, et un peu qui me tape pas mal sur les nerfs, aussi.

 

Pour le moment, ce que j’apprécie dans My Husband Oh Jak Doo, c’est Oh Jak Doo, justement, parce que… eh bien… il est gentil. Et ça me fait l’apprécier. Ce qui ne veut pas dire que je ne fais pas parfois la grimace car le carré amoureux qui se profile à l’horizon m’ennuie déjà…. Il me pré-ennuie... Je suis prennuyée. Eun Jo, le premier amour de notre lead masculin, ne me laisse qu’une impression de fadeur pour le moment, et bien que j’apprécie le sérieux d’Oh Jak Doo à tenir ses promesses, je n’ai pas spécialement hâte de le voir se débattre avec son sentiment de culpabilité vis-à-vis de la mort de son grand-père, bien que le flash-back qu’on a d’eux soit relativement chaleureux et touchant. C’est surtout le carré amoureux, en fait, qui me fait peur, et je me demande sincèrement ce qu’il a d’indispensable, dans un drama qui semble avoir déjà suffisamment d’obstacles à surmonter pour nos héros, dont un monsieur qui veut tuer notre héroïne. Malgré tout, Oh Jak Doo m’est sympathique. Il a un côté un peu « brut » qui me parle et surtout, il est altruiste, il semble s’inquiéter véritablement des autres, et tend la main à son prochain. C’est un réflexe chez lui de vouloir aider, et ça ressort d’autant plus en contraste avec l’héroïne qui, au contraire, a tendance à se la jouer perso, avec pour sous-entendu qu’en ville, on est bien obligés, surtout dans le monde du travail, surtout quand on est une femme. Forcément, Jak Doo, lui, la compétition, il la ressent pas trop (et la pression mise aux femmes encore moins), vu qu’il vit dans un trou paumé dans les montagnes (et le drama m’a donné envie d’aller à la montagne, j’avoue), avec une communauté réduite qui s’entraide, et vit du terrain. Il a une naïvité qui me parle, j’aime bien sa timidité, et j’ai été toute attendrie de le voir essayer de commander un capuccino dans Séoul, lui qui n’est pas habitué, le pauvre. Je n’ai pu m’empêcher de trouver son arrangement avec l’héroïne bizarre, parce qu’il me semblait y avoir quelque chose de contradictoire à « épouse-moi et viens vivre avec moi à Séoul, comme ça je te laisserai vivre dans ta montagne », mais, eh, ils ont trouvé un moyen de s’en sortir, et je suis contente qu’il veuille aider parce que ça lui vient si naturellement.

[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)

Aussi, j’aime que globalement les deux personnages principaux, à défaut de s’entendre tout à fait (ils sont très différents, après tout) semblent au moins apprécier l’autre. Seung Joo est très angoissée et il lui arrive de péter des plombs, mais elle est reconnaissante à Jak Doo pour tout ce qu’il fait pour elle, et lui voit qu’elle a bon fond, qu’elle est juste stressée, et il lui est reconnaissant de le laisser vivre là où il veut vivre. Pour être honnête, cela dit, j’ai bien plus de mal avec l’héroïne que lui ne semble en avoir… Et si ça n’aide pas que je trouve UEE un peu inégale pour le moment, cela vient, je pense, surtout de l’écriture et de la direction d'acteurs.

 

Ce n’est pas que je déteste Seung Joo, mais je ne sais pas trop ce que je ressens à son sujet. Au début, je m’identifiais un peu à son célibat volontaire, et sa tendance au bordel (dans une maison de ouf o.o tu m’étonnes qu’elle ait pas envie de déménager !), j’admirais son amibition au travail, et sa volonté d’aller jusqu’au bout, et puis aussi, je la plaignais, parce que la société semblait vraiment remontée contre elle, en tant que femme de plus de trente ans célibataire. Arrive le meurtre, puis le syndrôme de stress post-traumatique, et oui, j’avais de la compassion pour elle, j’avais envie qu’elle s’en sorte, et aussi qu’elle découvre qui peut bien lui en vouloir à ce point.

 

A ce propos : un peu plus tôt dans l’article, j’ai exprimé mon prennui (C'EST UN MOT A PARTIR DE MAINTENANT VOILA) vis-à-vis du carré amoureux, et mes doutes quant à son utilité dans le parcours de personnages ayant déjà bien assez à surmonter comme ça. Si j’ai des doutes, c’est aussi parce que j’ai eu droit à mon lot de carrés amoureux et qu’une certaine lassitude s’est installée. Bien sûr, tout est question d’exécution, donc le véritable souci, ici, c’est que l’exécution ne me laisse pas présager de quoi que ce soit d’excitant (je serai ravie de me tromper cela dit !). Néanmoins, on pourrait aussi se poser la question dans l’autre sens, et se demander pourquoi il faut une histoire de meurtre dans ce qui semblait vouloir se vendre comme, avant tout, une comédie romantique. En vérité, j’ai un sentiment général de « charge », comme si le drama craignait que les interactions de ses personnages ne suffisent pas à intéresser le spectateur, et empilait un peu trop de choses les unes sur les autres, se donnant malheureusement une certaine lourdeur (lourdeur qui n’est pas que là, mais again : on y reviendra). Malgré tout, cette affaire de meurtre m’intrigue…

 

Pour revenir à Seung Joo, j’épouvais donc de la compassion à son égard, d’autant qu’en plus d’être victime de discrimination, et de crimes, elle se tape la famille reloue typique, et j’espérais vraiment (et espère toujours vraiment) qu’elle arriverait à s’en défaire, car si son petit frère, Seung Tae, peut parfois se montrer moins pire (il engueule la mère d’être un monstre, et fait preuve d’un soutien étonnant vis-à-vis du mariage de sa sœur) que sa mère, il craint quand même, sa mère aussi, et la façon dont ils vivent sur le dos de Seung Joon, n’hésitant pas à la voler et l’exploiter, est détestable. Donc : compassion.

 

Mais quelque chose chez Seung Joo a du mal à passer chez moi. Elle a un tempérament excessif et passe beaucoup de temps à crier, qu’elle réagisse à un meurtre (auquel cas c’est compréhensible, on est d’accord), à de la frustration, à un type qui conduit moyennement (alors qu’ELLE EST UN FOUTU  DANGER PUBLIC SUR LA ROUTE elle-même), un geste de gentillesse, ou même les biceps de son « mari ». Sa réaction par défaut semble être de hausser le ton, et j’ai du mal avec les personnages qui crient beaucoup en général, donc elle m’a donc souvent irritée. Par ailleurs, dans sa frustration (compréhensible), il lui arrive de se montrer méchante, et injuste, mais ça… à la limite, cela me dérange moins. Bien entendu, ce n’est pas très exemplaire, mais je demande pas à mes personnages d’être exemplaires, et le drama veut clairement écrire une héroïne imparfaite. Simplement, entre elle et moi, le courant n’arrive pas à toujours à passer, et mettons le comme ça : je ne pense pas que ce soit une mauvaise personne, et je ne la déteste pas, mais j’ai aussi du mal à voir son charme. Mais cela s’arrangera peut-être au fil des épisodes, nous verrons bien !

[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)

Un autre souci que j’ai avec le drama, c’est sa lourdeur générale. J’ai déjà parlé de l’empilement des choses à régler (le carré amoureux, la culpabilité vis-à-vis du grand-père, l’identité secrète, le meurtrier, et puis aussi les soucis professionnels bien entendu, sans oublier les problèmes de famille d’Eric Cho, le second lead masculin, parce qu’il n’y a pas de raison que seuls les deux personnages principaux aient des soucis de famille), et le drama a tendance à en rajouter des couches, dès le début. Il part d’un set-up classique : mettre le personnage principal le plus dans la merde possible, pour qu’il soit bien obligé d’aller vers le haut, et qu’on se sente trop victorieux à la fin, une fois la pente remontée (puis aussi ça donne une bonne occasion à notre héros d'être le chevalier sur son blanc destrier). Et bordayl, ça va loin. Tout s’accumule sur cette pauvre femme. Elle se fait frapper au front, quelqu’un veut la tuer, elle est traumatisée, elle oublie un papier chez elle, on doit l’emmener mais finalement quelque chose d’autre se poasse alors elle ne peut pas y aller alors elle se fait agresser, oh et aussi sa tante (seul membre potable de sa famille) meurt au début, son boulot est en danger ET BORDAYL ARRETEZ CA FAIT TROP DE JOIE D’UN COUP LA. Sans oublier bien entendu que la société entière est contre elle et/ou se mêle de sa vie, que ce soit le mécanicien qui essaie de l’arnaquer, le mari de son amie qui lui fait comprendre qu’elle est une mauvaise influence sur sa femme, ses locataires qui se plaignent de son célibat, ou les propriétaires de restaurant qui veulent lui trouver un mari.

 

Sans dire que les femmes célibataires ne se prennent pas se genre de choses à la gueule (parce que sans doute que si), l’accumulation est telle, et la subtilité tellement peu présente, qu’à un moment donné, j’ai saturé. Surtout quand l’héroïne crie tout le temps. Et qu’en plus, le drama a une esthétique plutôt sombre. Il y a pas mal de scènes de nuit, ou bien dans des intérieurs pas trop éclairés, les couleurs ne pètent pas vraiment, et le drama en général me laisse une impression de terne qui ajoute à l’aspect pesant du tout.

 

Par ailleurs, le monde de ce drama est peuplé de personnages qui m’agacent. Eric Cho fait rire cinq minutes, mais sa comédie s’use rapidement je trouve, et j’espère que le drama le calmera un peu pour nous montrer quelque chose de plus humain. La famille de l’héroïne est évidemment désagréable, le mari d’une de ses amies me donne envie de lui foutre des baffes, la junior de Seung Joon, Bang Ju Mi (qui n'aime pas sa patronne, ce que je comprends, certes), tape des crises de gamine à la maison et semble prendre beaucoup de plaisir à cracher du venin sur les gens, et j’ai eu envie de m’arracher les oreilles chaque fois que le drama revenait aux trois ahjummas des montagnes : pas parce qu’elles sont méchantes, mais parce qu’apparemment elles ne savent pas parler sur un ton normal, il faut qu’elles gueulent, et des fois que vous n’ayez pas compris, les personnages qui crient tout le temps, ça m’use très très vite. Mais plus sérieusement, le drama manque tristement de personnages vraiment agréables qui permettraient de naviguer dans la mer d’agacement que m’inspirent les autres. On arrive à un stade où le personnage secondaire pour lequel j’ai ressenti le plus de sympathie (ponctuellement, okay) est un meurtrier, bordayl. Bon, et le policier qui va essayer de le choper, aussi.

 

… Voilà, on ne peut clairement pas parler de homerun pour ce drama, pour le moment. Néanmoins, ça peut vous étonner, mais je compte continuer. Bon, je ne pense pas écrire dessus semaine après semaine (et de toute façon je sais pas si je vais le faire, pour aucun drama), mais j’ai des questions sur le tueur, et j’aime bien Kim Kang Woo dans le rôle d’Oh Jak Doo, sans compter que j’ai décidément un faible pour les faux-mariages. Donc pour le moment, je vais regarder la suite, et si le drama finit par me taper vraiment sur les nerfs, il sera toujours temps d’abandonner~

[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)
[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)[Premières Impressions] My Husband Oh Jak Doo  데릴남편 오작두 (épisodes 1 à 4)

Les dramas de Mars 2018 que j'ai testés:

 

Le point à l'épisode 10 (cf. cet article):

Lorsque j’ai commmencé ce drama, mes Premières Impressions étaient plus que mitigées, car je trouvais beauucoup de défauts à ce drama qui, dans l’ensemble, me semblait médiocre. Rapidement, j’aimais Oh Jak Doo lui-même, et le fait que les deux personnages principaux s’apprécient, et je craignais que le drama devienne lourd, que le carré amoureux soit agaçant, qu’il y ait trop de balles avec lesquelles jongler, et j’étais agacée par beaucoup de personnages. Presque à mi-chemin… Ben, je pense toujours certaines choses, notamment que le drama a du mal à gérer tout ce qu’il essaie de faire, mais c’est pas tellement parce qu’il essaie de tout faire à la fois, et plutôt qu’il fait tout passer « en dessous » de l’OTP, donc les considérations professionnelles de Seung Joo ne prennent pas beaucoup de place, la façon dont elle soigne son syndrôme post-traumatique non plus (au-delà du bien que lui fait Jak Doo) et même l’affaire de meurtre est un peu traitée n’importe comment. A mes yeux tout est traité comme un prétexte pour rassembler l’OTP, et dans un sens je comprends parce que l’OTP est ce que le drama a de meilleur, mais d’un autre côté, c’est peut-être justement parce que le drama le fait passer en priorité avant tout le reste (bon y a les acteurs aussi, ok). Il y a du bâclage dans ce drama, et c’est pas que je ne m’y attendais pas, mais c’est dommage.

 

En revanche, une chose à laquelle je ne m’attendais pas : finalement le carré amoureux n’est pas si relou que ça, parce que… ben… il n’y en a pas. C’est-à-dire que la configuration qui se faisait sentir était Eric Jo kiffe => Seung Joo qui kiffe => Jak Doo qui kiffe => Eun Jo (son ancien amour qu’il a été contraint de quitter) qui aurait en fait aussi kiffé Jak Doo, sauf que lui n’aurait pas pu être avec à cause de sa culpabilité. En vérité, Eric Jo a bien le béguin pour Seung Joo (et c’est assez drôle et adorable, finalement), mais Jak Doo semble avoir mis Eun Jo complètement derrière lui, donc on a deux personnages secondaires extérieurs (l’un drôle, l’autre moins mais facile à ignorer) avec un béguin qui n’a (pour le moment) que très peu d’incidence sur les personnages principaux, ce qui évite la reloutittude.

 

Ne vous inquiétez pas (car je vous sens inquiets), néanmoins, on a tout le relou (et le bruit) qu’on veut dans d’autres personnages secondaires (et oui, la mère de Seung Joo est toujours horrible).

 

En clair, il y a deux choses, surtout, que j’aime dans ce drama : l’OTP (même si parfois j’ai des choses à redire à son écriture) et Eric Jo. Je ne pense pas que ce soit assez solide pour vous pousser à vous lancer, mais c’est assez pour me faire regarder la suite.

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :