[Premières Impressions] The Great Seducer 위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Publié le 24 Mars 2018

 

(épisodes 1 à 8)

 

Diffusé en 2018

Sur MBC

Parti pour faire 32 épisodes

Réalisé par Kang In & Lee Dong Hyun

Ecrit par Kim Bo Yeon

D’après le roman Les Liaisons Dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos

 

Avec :

Woo Do Hwan : Kwon Shi Hyun

Mun Ga Young : Choi Soo Ji

Joy : Eun Tae Hee

Kim Min Jae : Lee Se Joo

Etc

 

 

Dontesque ?

Amis proches et vivant dans un monde riche mais difficile, et en proie à de nombreux drames, trois jeunes gens parient sur la capacité de l’un d’entre eux, Kwon Shi Hyun, à séduire, par vengeance, Eun Tae Hee, une jeune fille n’ayant jamais accepté les avances de qui que ce soit.

 

 

.oOo.

Pour la plupart des dramas que j’ai tentés ce mois-ci, je me suis vraiment lancée à l’aveuglette sans rien en savoir. Pour celui-ci, néanmoins, j’avais une idée un chouïa plus précise d’à quoi m’attendre, car la série est une adaptation libre des Liaisons Dangereuses, comme il ne manque pas de nous le rappeler dans son décor :

Du coup, les gens sur twitter avaient beaucoup exprimé leurs inquiétudes face à cette adaptation. Heureusement, de mon côté, je ne suis pas très à cheval sur les adaptations, et puis de toute façon je n’ai même pas lu le roman, mais juste vu des adaptations justement. Tout de même, j’avais donc une idée générale du pitch, et ça m’intéressait, d’autant que j’avais aussi envie de voir les acteurs, parce que je connaissais la plupart de ces jeunes acteurs sans jamais les avoir vus dans des rôles de front (sauf Joy, et je fais apparemment partie de la minorité dans mon entourage à l’avoir appréciée dans the Liar and his Lover, sans avoir apprécié le personnage lui-même). J’étais curieuse de voir ce qu’ils allaient donner, en particulier Woo Do Hwan, que je n’avais pas manqué de remarquer dans Man living in my house dans un tout petit rôle, mais dont j’ai râté l’explosion de popularité l’année derrnière. Pour le moment, il me plait (beaucoup). Et le drama aussi, donc j’ai décidé de continuer à le suivre (et ce sera le dernier drama que je vais suivre pendant sa diffusion, parce que cinq dramas en cours, ça me parait déjà pas mal, surtout si je veux conserver du temps à côté, ce qui semble déjà plutôt mal barré).

 

Ce qui m’a surtout frappé dans the Great Seducer, c’est son esthétique. Déjà, le format est inhabituel pour un drama. Le ratio de l’image, je veux dire :

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Et j’aime bien l’effet que ça créé. Selon les scènes, cela peut donner le sentiment que les personnages sont plus enfermés, que le monde s’étend à droite et à gauche de l'écran, mais qu'il y a des limites en haut et en bas. Ils sont tassés, et ça créé un effet de pesanteur : « le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle » sur leur esprit gémissant, en gros. Dans certaines scènes, quand les personnages sont chacun à un bout de l’écran, avec l’effet de longueur, ça peut aussi accentuer l’impression de distance, mais surtout, pour moi, de plusieurs façons, ça souligne l’artificialité ambiante. Le format est inhabituel, donc tout de suite, il m’a attiré l’œil, et en plus, c’est vrai qu’il y a le logo de la chaine et le titre du drama à cheval sur l’image et la bande-noire, du coup on a vraiment une impression de cadre, ce qui ne fait que souligner l’aspect très « mis en scène », très arrangé du drama. The Great Seducer n’a rien de naturel, tout est beaucoup trop stylé pour ça. A vrai dire, pendant ces huit premiers épisodes, une réflexion qui n’arrêtait pas de me revenir était que ce drama ressemble énormément à un clip de Kpop. Ou plus exactement, à des clips de Kpop, car selon les scènes, on peut se trouver tour à tour dans différentes ambiances. Mais que les couleurs soient pastels ou vives, je ne serais vraiment pas choquée que les réalisateurs en charge (que je ne connais pas, et je n’ai pas réussi à trouver une filmographie) aient bossé sur des clips avant cette série, parce que c’est vraiment ce à quoi the Great Seducer me fait penser. Tout est sylisé à mort, les couleurs et les lumières sont artificielles, les costumes sont un défilé de mode constant (la garde-robe de Soo Ji me fait rêver), et les décors ressemblent souvent à des décors, pas à des endroits où vivent réellement des gens. Tout est amplifié, arrangé pour être aussi esthétique que possible, de façon pas discrète, et je précise : je n’entends pas ça comme un défaut du tout. J’aime beaucoup l’esthétique de the Great Seducer. Et puis, ça va avec l’histoire, qui elle est aussi est « amplifiée » et semble retirée de la réalité (comme beaucoup de kdramas, et là c’est juste que l’esthétique le souligne d’autant plus). Ou en tout cas, de la mienne, certes.

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Déjà, c’est vrai que la plupart des personnages sont pétés de thunes. Pas Tae Hee, mais on la suit moins que les autres pour le moment, donc on a surtout sous les yeux un monde riche, où nos ados magnifiques conduisent des voitures de ouf et sont des VIP dans les boites de nuit. C’est très glamour, en façade, d’une façon qui, je pense, ne ressemble certainement pas à la réalité de la plupart des spectateurs. Et après il y a l’effet « it’s a small world after all », parce que nos personnages principaux n’ont pas juste tous des problèmes de famille : ils ont des problèmes de famille qui sont tous liés les uns aux autres, avec le parent de l’un qui se fait draguer par l’autre, ou le parent de l’une qui va épouser celui de l’autre qui le trompe avec le parent d’un troisième. Bref, yep, small world. Encore une fois : rien de bien étonnant pour un kdrama, car souvent c’est fou comme le monde semble petit à Dramaland (y a qu’à voir le nombre d’amours d’enfance qui se retrouvent par hasard plus tard, déjà) mais ici c’est vraiment souligné par l’ambiance générale qui joue à fond la carte de la non-réalité, ou plutôt de la réalité sur-esthétisée. En général, ça me plait beaucoup, et il y a juste quelques scènes où, c’est vrai, ça a été un frein à l’émotion, pour moi. Par exemple, lorsque Soo Ji pète vraiment un plomb après une annonce surprise, et que Shi Hyun arrive à la rescousse, la scène a beau être très émotionnelle pour les personnages, moi tout ce que j’arrivais à penser c’était que c’était drôlement joli à regarder, ces couleurs et ces angles de caméra.  Le drama est un plaisir pour les yeux, mais parfois le revers de la médaille est qu’il parait si fardé, que ses apparats étouffent un peu l’émotion brute. Cela dit, c'est seulement lors de quelques scènes, heureusement, et la série m’a déjà touchée plusieurs fois.

 

A vrai dire, un des personnages m'a même déjà un peu brisé le cœur, à savoir Se Joo. Les autres ont peut-être des scènes plus chargées niveau mélodrame, mais Se Joo est celui qui me malmène réellement, parce que, justement, il a une attiutde plus légère en général, je pense. Bien entendu, il est clair depuis le début qu’il y a quelque chose de meurtri chez lui, non seulement vis-à-vis de sa famille, mais aussi vis-à-vis de ses amis. Dans le trio central, de base, il est un peu la troisième roue du vélo. Il apporte de la glace à Soo Ji lorsqu’elle se fait larguer, il offre un toit à Shi Hyun et le protège en prenant la responsabilité d’un accident de voiture qu’il n’a pas causé, tout ça sans qu’on lui demande quoi que ce soit (et il s’efface aussi discrètement quand les deux autres ont besoin de causer), mais pour obtenir quelque chose, il faut qu’il offre quelque chose en retour. Il a une relation proche avec les deux autres, mais clairement il y a quelque chose de particulier entre Shi Hyun et Soo Ji, qui se repose sans arrêt sur lui : lorsqu’elle pose sa tête sur l’épaule de quelqu’un, c’est sur celle de Shi Hyun, et dans le flash-back qu’on voit après la mort de la mère de Shi Hyun, Soo Ji et Se Joo sont tous les deux présents, mais la caméra se concentre bien vite sur Shi Hyun et Soo Ji, et la main de Shi Hyun que tenait Se Joo vient serrer Soo Ji. Lorsque Soo Ji pète un cable, c’est Shi Hyun qu’il faut venir chercher. Ils sont très bons amis tous les trois, et c’est à la vie à la mort, mais la relation centrale est celle entre Shi Hyun et Soo Ji, et Se Joo le sait, si bien qu’il y a de petits moments où on sent que quelque part, ça le blesse. Néanmoins, il a une façade de gaité la plupart du temps, il est exubérant et léger, et il plaisante, il sourit… Or moi, quand ce genre de personnages craquent, ce sont toujours ceux qui me foutent le plus un coup au cœur (cf. Chelemy aussi T.T).

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Pour Se Joo, c’est arrivé progressivement. En plus des petits moments dont je parlais, il y a surtout sa situation familiale : Se Joo est toujours couvert de bleus, parce qu’à la maison (où la tension entre frangins bat son plein) les punitions sont physiques, et déjà, lorsqu’il conseille à Soo Ji de mettre de la glace sur son poignet, parce que sinon ça fera mal le lendemain, et lui dit de lui faire confiance, parce qu’après tout, il s’y connait… je… ouch, drama, ouch. Il continue de sourire et plaisanter, mais c’est juste encore plus triste en fait, et après ça, il y a le moment où il craque véritablement, loin des regards, là où il n’a pas besoin de jouer les braves, et où ressort sa véritable peur, celle de finir par ressembler à son père un jour, de devenir violent aussi, et … non, sérieusement drama, OUCH quoi. J’aime ce que fait l’acteur (Kim Min Jae) de ce rôle, les moments où on voit derrière le masque de bonne humeur (qui est déjà douloureux, parce qu’il est toujours clair que ce n’est qu’un masque justement), et je trouve ça terriblement triste qu’il ne puisse même pas se laisser réellement consoler/aider par les personnes qui lui sont le plus proches. Bref, pour le moment, Se Joo est le personnage qui me remue le plus, et je pressens qu’il ne va que plus me briser le cœur au fil de la série, ce que j’attends avec un mélange d’inquiétude et d’intérêt.

Shi Hyun est bien placé aussi, en grande partie pour une question de casting. Je découvre Woo Do Hwan dans un rôle principal, et il me plait. Je lui trouve énormément de charisme, beaucoup de charme aussi (ses vantardises sur sa capacité à séduire les femmes sont amusantes, et à la fois… oui… je crois que je résisterais pas bien longtemps non plus), il a quelque chose de « magnétique » qui me rappelle l’effet qu’a Woobie sur moi, il a un visage expressif qui le rend bon dans les scènes drôles, et lorsqu’il s’agit de faire ressortir une émotion plus intense, il tape dans quelque chose de très brut qui me parle et me touche. Ce qui signifie que le drama risque d’être dur à regarder dans certains moments, parce que ce personnage parait parti pour se briser méchamment. Enfin. Se briser encore plus, surtout, parce qu’il est déjà bien abîmé par la mort de sa mère, et sa relation avec son père (qui commence le drama par le chasser de la maison, parce qu’il n’est pas son fils biologique, test de parenté à l’appui… j’aime aussi beaucoup le « tu aurais dû te précipiter du haut d’une falaise » :D toujours un bon truc à dire à ton gosse :D). Mais oui, ça pue pour lui, parce que le souci c’est qu’au fond, il est abîmé, certes, mais pas assez « tordu » pour que la voie qu’il a prise lui convienne. Il est trop sincère. Il doit tromper Tae Hee et la manipuler, mais il en est déjà à paniquer de la trouver jolie quand elle sourit, il est tout heureux qu’elle lui aprenne à faire des nouilles, qu’elle passe une écharpe autour de son coup, et ça fout déjà le bordel dans sa relation avec Soo Ji, contre laquelle il s’énerve pour la première fois, sans oublier qu’il finit par observer avec Tae Hee une tradition réservée à Soo Ji jusque là. C’est amusant de le voir user de stratégie pour gagner le cœur de Tae Hee, qu’il s’agisse de poser à l’arrêt de bus (de façon tellement pas naturelle XD) ou de l’appeler et raccrocher avant qu’elle réponde pour attiser sa curiosité, mais il n’est pas du tout fait pour ce jeu, il a déjà perdu, et ça n’a rien de surprenant, parce que même en dehors de ça, c’est évident qu’au fond, il a bien trop bon cœur.

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Il s’en fait sincèrement pour la grand-mère qui a alzheimer (il le dit même tout haut : lorsqu’il brise la poterie qui lui était destinée, il pousse un « pff qui s’en soucie ? » et deux secondes plus tard « arf, moi »… dude xD), et même dans la boite de nuit au début, lorsqu’il séduit la mère de Kyung Joo (mère qui est adorable, au passage… j’aime bien ce personnage, elle est attendrissante, même si complètement immature, et je pense que Shi Hyun pense pareil), il la choisit tout de suite, parce qu’elle a l’air perdue et triste, et après ça il ne laisse passer aucune des tentatives des autres d’humilier sa conquête. Certes, il n’est pas amoureux d’elle (mais en même temps, c’est une rencontre dans un bar, pas des fiançailles), et il n’a peut-être pas l’intention de la fréquenter après ça, mais j’ai quand même senti une certaine compassion non-démentie par la suite du drama (après ça, il est aussi ému par le personnage à cause de sa propre relation avec ses parents, sans doute) et, oui, bref, Shi Hyun, il a le cœur meurtri mais aussi bien trop mou pour le jeu qu’on lui demande de jouer. Du coup, lorsqu’il dit à Tae Hee qu’il a peur de lui faire du mal, non seulement il est sincère, mais en plus, quand enfin elle semble sur le point de craquer et qu’il lui demande si elle ne va pas le regretter, je ne sais même pas si ce n’est pas à lui-même qu’il pose la question. Et Shi Hyun, si, je pense que tu vas le regretter, d’être allé au bout de ce jeu-là (mais avec un peu de chance, ça s’arrangera à la fin ?)(je sais comment fini le roman, en fait, mais le drama s’en éloigne déjà pas mal, donc bon, rien ne dit qu’il finira pareil)

 

Un truc que j’ai trouvé amusant, c’est la réaction des gens aux personnages de Soo Ji et Tae Hee. J’ai rapidement bloqué toutes les mentions du drama sur twitter parce que je voulais aborder le drama avec un œil aussi non-influencé que possible, mais j’ai tout de même vu passer quelques impressions, et il semblait que beaucoup de gens trouvaient Tae Hee peu présente, moins développée que Soo Ji dans les premiers épisodes. Ce qui est vrai, du reste. On voit à peine Tae Hee au début du drama, parce qu’on installe d’abord les trois autres et que Tae Hee ne se fait plus présente qu’au fur et à mesure qu’elle se retrouve de plus en plus mêlée à leurs histoires, via non seulement Shi Hyun (bien sûr) mais aussi Kyung Joo (sa meilleure amie, et j’aime beaucoup toutes les scènes entre les deux jeunes filles) qui est « amie » avec Soo Ji et a le béguin pour Se Joo (et je comprends pas pourquoi Se Joo ne l’aime pas à ce point ?). Tae Hee est sympathique, cela dit. Elle semble être quelqu’un d’agréable, de loyal en amitié, elle a la tête sur les épaules, et bref, c’est une bonne personne, quelqu’un à qui j’ai envie qu’il arrive de bonnes choses. Au fil du drama, on en apprend aussi plus sur sa situation familiale, et j’ai de la compassion pour elle, même si je dois admettre que toutes les histoires d’adultes de ce drama ne m’intéressent pas beaucoup en dehors des conséquences qu’elles ont sur nos personnages principaux. Elle est l’innocente prise au piège, mais elle n’est pas présentée d’une innocence bête, et bref, elle est sympathique.

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Mais clairement elle est moins mise à l’honneur que Soo Ji, et quand je parlais des réactions sur twitter, ce qui m’avait surprise c’était de lire plusieurs fois « Soo Ji vole la vedette à l’héroïne, Tae Hee ! » , « Tae Hee est bien le personnage féminin principal, non ? » et… non ? Enfin, je ne veux/peux pas être catégorique en vérité, car encore une fois, je n’ai pas lu le roman, mais que ce soit dans les adaptations ou même les parodies des Liaisons Dangereuses, le personnage féminin le plus intéressant, et le plus mis en avant, c’est généralement celui de Merteuil/Soo Ji. D’ailleurs, moi qui n’ai pas lu le roman, je ne connais que deux noms de personnages : Valmont (Shi Hyun) et Merteuil. Les analyses que j’ai lues/vues passent souvent plus de temps sur eux deux. Deux choses importantes : je n’ai pas lu le roman (donc encore une fois, je ne veux pas me placer en autorité, et corrigez moi si je dis des conneries), et c’est une adaptation (libre, qui plus est) si bien qu’elle peut mettre l’accent sur ce qu’elle veut, mais c’était rigolo de lire ces réactions, car je n’avais jamais envisagé Merteuil comme un « personnage féminin secondaire » dans les Liaisons Dangereuses, et on ressent bien là l’influence du format Kdramatesque où « poupette innocente dont le lead masculin va tomber amoureux = héroïne », et « manipulatrice bien moins innocente dont le lead masculin va (a priori) se détacher = second rôle ». Maintenant il n’y a plus qu’à voir ce que le drama va nous servir.

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

En tout cas, je suis intriguée par Soo Ji, parce que je ne sais pas bien quoi penser d'elle, je ne sais pas de quel côté de la Force elle se situe (et bien entendu, cela ne rend le personnage que plus intéressant). J’ai de l’empathie et de la compassion à son égard très souvent (à cause de sa relation avec sa mère, et de tous ces types qui la traitent n’importe comment). On sent qu’elle craque, et c’est douloureux à voir par moments, je comprends ses envies de revanche, mais elle se venge clairement sur les mauvaises personnes, et je ne sais donc jamais bien ce que je ressens pour elle (ce qui est très bien). De même, il y a quelque chose de très ambigu à sa relation avec Shi Hyun. Ils sont très proches, ils se soutiennent l’un l’autre, et cette amitié forte est souvent touchante, mais à la fois, dans des moments bien entendu intensifiés par l’esthétique du drama, il apparait souvent une co-dépendance désiquilibrée (car je pense que Soo Ji a plus besoin de Shi Hyun que l’inverse... mais d'un autre côté il semble prisonnier de cette dépendance, par son amour/amitié pour elle mais aussi une forme de devoir ?) qui peut s’avérer toxique. Les limites ne sont pas très claires entre eux non plus, l’amitié étant teintée de sentiments plus complexes. Il y a du désir dans le tas, mais un désir interdit, et d’ailleurs, dans son début d’épisode 4, alors que les personnages sont à deux doigts de s’embrasser, la bande-son nous joue une mélodie rappelant la bande-son d’In the mood for love, un film qui transpire le désir et l’amour interdit, justement. Soo Ji, comme la plupart des autres personnages, semble se diriger tout droit vers un crash affreux, et j’ai peur de l’impact.

 

Mais je vais le regarder venir. Parce que pour le moment, ce drama me parle. Je me soupçonne en partie d’être hypnotisée par l’esthétique de la série et la joliesse ambiante, mais j’ai envie de voir ce qui va advenir des personnages, j’aime beaucoup le casting, et si le drama donne clairement dans le mélodrame, il a aussi plusieurs moments plus légers qui m’ont fait sourire. Je ne sais pas s’il va rester amusant longtemps, par contre. Mais en tout cas, moi, pour le moment, j’ai décidé de regarder.

[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] The Great Seducer  위대한 유혹자 (épisodes 1 à 8)

Les dramas de Mars 2018 que j'ai testés:

 

 

Le point à l'épisode 14 (cf. cet article):

The Great Seducer, à mes yeux, est meilleur dans ses éléments que dans son tout. C’est-à-dire que j’aime toujours beaucoup l’esthétique du drama (qui me donne toujours un sentiment très clipesque Kpopien) ; je trouve que la plupart des acteurs font vraiment du bon boulot et je découvre réellement, grâce à ce drama, le charme et charisme de Woo Do Hwan, mais aussi Kim Min Jae, Moon Ga Young, sans compter l’adorabilitude de Jung Ha Dam (et je n’ai toujours rien contre Joy) ; certains personnages me touchent sincèrement (mon grand favori restant Se Joo, et ce de plus en plus) ; je fonds complètement devant certaines scènes. Etc. Il y a beaucoup de choses que j’apprécie dans ce drama, et je trouve dommage que le tout n’arrive pas à être aussi bon que les « détails ».

 

Faut dire qu’il y a aussi des « détails » qui ne fonctionnent pas pour moi, et comme je le répète depuis plusieurs semaines, les histoires des adultes ne m’intéressent pas, et plus le drama avance et complique sa trame, plus je lève les yeux au ciel et m’endors devant mon écran. Les affaires entre nos adolescents ne sont pas exactement simples non plus, mais au moins on ne nous a pas balancés une maladie incurable et des passés cachés dans le tas (et puis c’est bizarre la façon dont on essaie de me faire m’apitoyer sur le sort de certains… genre le père de Shi Hyun, je… tu espères quoi, drama, à ce stade ?). Je ne dis pas qu’il faut se débarasser de tous les personnages ayant plus de trente ans (d’autant qu’on en a besoin dans l’histoire pour faire pression), mais le drama n’arrête pas de surenchir, et déjà que ça me prenait pas des masses au début… ben ça s’arrange pas.

 

The Great Seducer est inégal. Ce que j’aime, je trouve très bon, mais ça veut pas nécessairement dire que tout est parfaitement utilisé non plus, ou que tout s’imbrique parfaitement. Néanmoins, j’aime quand même ce que j’aime, et il y en a bien suffisamment pour me donner envie de regarder la suite.

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :