[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu 恋がヘタでも生きてます

Publié le 17 Avril 2018

 

Diffusé en 2017

Sur NTV & YTV

12 épisodes

Réalisé par Otani Kentaro

Ecrit par Yokota Rie

D’après le manga de Fujiwara Akira

 

Avec :

Takanashi Rin : Chigasaki Misa

Tanaki Kei : Ojima Keisuke

Tsuchimura Kaho : Enomoto Chihiro

Fuchikami Yasushi : Hashimoto Tsukasa

Uchida Rio : Sakurai Rikako

Koseki Yuta: Kakitani Shingo

Nonami Maho: Wakui Haruka

 

Fiche Ecrans d’Asie: ici

 

Dontesque ?

Misa est jeune femme bosseuse qui a bon espoir d’être promue à la tête de sa compagnie, mais voit la position lui passer sour le nez et aller à la place à l’inconnu qu’elle a rencontré dans un parc, et qui a déjà exprimé son intérêt pour la jeune femme.

 

Sa colocataire, Chihiro, se destine à devenir femme au foyer, mais découvre que son fiancé lui est infidèle, et doit alors revoir ses plans d’avenir.

 

 

.oOo.

Petit à petit, je regarde plus des dramas que je n’ai pas regardés en 2017, en faisant passer en priorité ceux dont je n’ai pas trop entendu parler, ce qui, soyons honnêtes, veut dire que je regarde surtout des Jdramas (pas que, mais surtout), parce que dans les cercles dans lesquels j'évolue, ce sont souvent les grands oubliés (même les dramas chinois et thaïlandais sont plus mis en avant, maintenant). J’ai en particulier choisi KoiHeta parce que… euh… en fait, je sais pas vraiment trop pourquoi, mais je l’ai commencé, voilà, et si je devais choisir un mot pour le décrire, maintenant que je l’ai regardé en entier, ce serait « frustrant ». Ce drama était frustrant, parce qu’il y a tout un pan de la série que j’aimais beaucoup, tout un autre que je trouvais ennuyeux et agaçant, et que manque de bol, c’était le second qui était mis en avant. Je suis tombée complètement sous le charme d’un personnage pour lequel je m’en vais vous écrire une sorte de déclaration d’amour, mais ça n’aura pas sauvé KoiHeta qui a fini par traîner de la patte au point que j’ai eu du mal à le finir, tant je voulais en passer les deux tiers en accéléré. A l’épisode 9, j’étais saoulée. Et on va donc commencer par discuter de ce qui ne m’a pas plu, pour revenir sur le positif et ce qui a conquis mon cœur plus tard.

 

Mon gros souci avec ce drama, à vrai dire, il est simple : c’est sa foutue romance principale. Qui prend beaucoup de place. De base, ce drama est centré sur ses romances, et plus particulièrement sur celle-là, bien qu'il y en ait une seconde importante, et quelques personnages secondaires qui ne m'ont pas beaucoup accrochée. Donc causons de cette fameuse romance principale. Pour commencer, je n’ai pas accroché du tout à l’héroïne, dont la présence à l’écran s’est faite de plus en plus agaçante pour moi. A certains moments, ça se passait bien (par exemple, la voir répéter ses « okaeri » pour trouver le plus naturel, c’était drôle, et un peu mignon, et sa façon d’essayer de prédire l’avenir m’amusait aussi), et à la base je pensais même que j’allais prendre plaisir à la suivre, parce que c’est quelqu’un d’ambitieux (« Je ne veux pas être la femme du patron, je veux être la patronne ! » nous dit-elle) et que j’ai (comme je l’ai assez répété sur ce blog) un faible pour les personnages féminins ambitieux, mais le problème était qu’elle n’est pas du tout à la hauteur de ses ambitions, et pas parce que c’est voulu par le drama. KoiHeta semble avoir l’illusion d’écrire un personnage doué à son travail, professionnel, et efficace, et par moments, c’est le cas, mais elle fait aussi preuve d’une immaturité telle qu’à plus d’un moment je me suis dit que lui confier la compagnie, c’était couler la compagnie (heureusement, le drama a beau avoir essayé, j’en avais rien à battre de la compagnie, donc elle pouvait bien couler, hein). Je ne trouvais pas le personnage antipathique, mais agaçant (et le fait qu’elle crie souvent n’aidait pas), du coup l’idée de la suivre sur 12 épisodes (bon, plutôt 9-10, car c’est venu progressivement), et de devoir m’intéresser à son sort… mettons que ça ne m’enchantait pas plus que ça. Et j’étais encore moins enchantée par l’idée de suivre le personnage masculin, sa "moitié d’OTP".

 

Je sais que je le dis souvent : non, je n’ai pas besoin de trouver un personnage sympathique pour avoir envie de le suivre. Prenez Secret Love : c’est plein de gens pourris, et j’ai adoré ce drama, dont mon personnage favori est celui de Bae Soo Bin, c’est-à-dire un gros concentré de tout ce que l’humanité peut avoir de très laid. Si un personnage est complexe, intéressant, et/ou charismatique, etc, il n’a pas besoin de m’inspirer de la sympathie. Mais les deux leads de KoiHeta n’étant pas spécialement passionants, alors il fallait qu’ils me donnent envie de les suivre autrement. Bien entendu, mon propos n’est pas qu’un personnage ne peut pas être sympathique ET complexe (il y a des tas de contre exemples, et heureusement), mais parfois l’attrait peut simplement être le charme du personnage, qu’il soit drôle, attendrissant, ou autre et que ça vienne vraiment de l’écriture, ou plus du casting (par exemple : je serais infoutue de vous dire quoi que ce soit sur le personnage principal de Voice, mais il est tellement agréable, que passer un drama en sa compagnie était un plaisir). En fait, pour faire simple : il faut qu’il y ait un angle d’accroche. Ou plusieurs. Mais au moins un, quel qu’il soit. Et pour Misa et Keisuke, il n’y en avait pas, que ce soit niveau complexité de l’écriture, sympathie inspirée par les personnages, charme des interprètes, ou autre. Encore que l’espace d’un épisode, j’ai vaguement ressenti quelque chose pour Tanaka Kei, mais ça s’est rapidement estompé au fur et à mesure que son personnage prenait plus de place.

[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます

Car si j’ai trouvé Misa simplement agaçante, Keisuke, lui, m’était foncièrement antipathique. Il est du genre fade, avec une backstory que j’ai trouvée un peu grotesque et dont l’énormité n’arrive pas à le rendre beaucoup plus intéressant. Il s’introduit rapidement en disant à l’héroïne qu’il obtient toujours ce qu’il veut, dans sa vie professionnelle comme personnelle, et sa version de la séduction n’est ni plus ni moins que du harcèlement pur et dur (et d’une position de pouvoir en plus, vu qu’il est le supérieur de l’héroïne) accompagné de diverses agressions, allant du baiser non-désiré sorti de nulle part, à trouver adorable qu’elle soit mal à l’aise et pas partante pour une partie de jambes en l’air, et donc continuer dans son élan (jusqu’à ce qu’elle finisse par le frapper assez fort pour l’envoyer valser à l’autre bout de la pièce). Maintenant, à sa décharge (pas vraiment)(pas du tout en fait), il est pas seul dans son délire, parce qu’apparemment tous les personnages masculins de ce drama, quand ils ne discutent pas de la vie sexuelle de Misa, semblent penser avoir des droits sur ses lèvres, et le baiser-surprise-non-désiré de Keisuke est loin d’être le seul qu’elle se prend dans la face. Mais bref : Keisuke m’ennuyait la moitié du temps, et m’était antipathique l’autre moitié.

 

Or la série me demande non seulement d’apprécier suffisamment ces personnages pour m’intéresser à leur sort mais aussi de les vouloir ensemble… sauf que leur relation ne marche juste pas, en fait. Et encore une fois, pas de façon voulue. Par exemple, dans Shitsuren Chocolatier, les relations sont complètement dysfonctionnelles et c’est le propos du drama. Dans Slow Dance, les personnages galèrent à communiquer, et c’est intentionnel de la part du drama qui explore cette difficulté. Dans KoiHeta les personnages galèrent aussi à communiquer, mais au bout d'un moment ça donne la désagréable impression de surtout servir à rallonger la sauce, éviter que tout se « pose » trop vite, parce que sinon, vous comprenez, ça ne serait plus intéressant. Le souci, c’est qu’en fait ça m’a juste donné le sentiment que le drama voulait me « vendre » un couple qui ne fonctionnait clairement pas. Bon de base, je comprenais pas trop ce qu’ils se trouvaient l’un l’autre au-delà e « wah, il/elle est joli/jolie », mais après ça ils passent la majeure partie du drama à ne pas se comprendre, donc à se disputer, au point que je me demandais ce qu’il y avait à protéger/souhaiter, entre eux. Et je pense que la meilleure « preuve » de l’incapacité de ce couple à fonctionner est que pour qu’ils soient ensemble, il faut que tout leur entourage s’en mêle tout le temps. Je sais que le titre se traduit par « Je suis nul/le en amour, mais j’aime quand même », mais leur relation ne se fait jamais uniquement entre eux deux, il faut qu’un collègue ou un ami  explique l’un à l’autre pour que ça fonctionne, sinon ils n’arrivent à rien, à tel point que lorsque quelqu’un sort à Keisuke « Tu es la personne qui comprend Misa le mieux au monde », j’ai failli éclater de rire tellement il n’est même pas dans le top des gens qui comprennent Misa. Je n’ai pas ri, parce que j’étais consternée et m’ennuyais fermement, mais j’aurais pu.

 

Bref. Le drama est centré autour d’une romance qui m’a ennuyée dans ses meilleurs moments et agacée dans ses pires. Mais sutout, argh, c’était frustrant parce que toute cette place qu’elle occupait prenait le plat sur des éléments qui m’intéressaient plus, ou avaient du potentiel, notamment dans les relations qu’entretient Misa avec son entourage. Par exemple, je pense qu’il y aurait vraiment eu moyen de développer une amitié intéressante entre elle et Hashimoto. Il y a un peu de ça dans le drama, parce qu’ils ont beau se moquer l’un de l’autre, ils ont des choses en commun, dans leur vie professionnelle et leur résistance à l’idée de couple (bien qu’ils aient des raisons différentes). Il y a quelques scènes sympa entre eux, et je me dis qu’il y a une occasion manquée de ce côté-là.

[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます

Mais surtout… argh… Chihiro… Hashimoto… Chihiro surtout T.T

 

Chihiro, c’était mon rayon de soleil de ce drama. Colocataire et meilleure amie de Misa, j’ai rapidement accroché à la relation entre ces deux jeunes femmes très différentes mais qui se soutiennent et se réjouissent des victoires de l’autre, quand bien même elles n’ont pas la même vision de la « victoire ultime ». Au fil que le drama avance, elles évoluent toutes les deux et le fait de vivre leur histoire chacune de leur côté les éloignent un peu car elles ne peuvent pas tout se dire (enfin… Misa peut, mais Chihiro non, car Misa a tendance à pas mal juger), mais très vite, il m’est apparu clair que tout ce qui allait toucher à Chihiro serait mon aspect favori de cette série. J’ai adoré ce personnage, et je ne comprends pas qu’elle n’ait pas été au cœur du drama, car elle a clairement le parcours le plus intéressant des deux.

 

Au début du drama, Chihiro est « l’épouse parfaite » : elle est douce, gentille, patiente, dévouée, elle a un des sourires les plus lumineux que j’ai vus (en vrai je sais pas si ça fait partie du stéréotype mais je tenais absolument à souligner à quel point j’aime le sourire de Tsuchimura Kaho, il me fait du bien au cœur), elle cuisine, elle repasse, et elle fait passer les autres avant elle. Ca lui vient naturellement, et à vrai dire, elle est quasiment une « femme au foyer » pour Misa. Elle est avec le même type depuis un moment, et s’attend à se marier avec elle, mais voilà, il s’avère qu’il est infidèle, et cette infidélité, une fois découverte, va pousser Chihiro à remettre toute sa vie en question. Et je vais pas vous mentir, j’ai un peu les larmes aux yeux tandis que je tape (c’est nul, mais vraiment, j’aime ce personnage et je suis émotive dans la vie), quand je repense à tout le courage et toute la force qu’on découvre à Chihiro le long du drama. Elle commence par douter d’elle-même, par penser que c’est de sa faute, mais elle se lance sur un chemin vers la confiance en soi, l’indépendance, exister pour elle-même, et à chaque tournant, elle fait preuve de d’une volonté impressionante à sortir hors de sa zone de confort. Si Misa apprend à faire de la place pour « l’autre » dans sa vie (ce qui n’est pas un problème du tout, hein ! le souci c’est l’écriture, pas l’idée), Chihiro, elle, apprend à faire de la place pour elle-même. Elle ne change pas du jour au lendemain, ni du tout au tout, elle conserve sa douceur et son bon cœur, et puis elle fait des erreurs, ce n’est pas quelqu’un de parfait non plus, mais j’ai ressenti énormément d’affection à son égard, et même de la fierté en voyant le chemin parcouru et les risques qu’elle prenait. Si, dans quelques mois, je repense à ce drama avec affection, ce sera parce qu’à mon avis, je vais rapidement oublier les personnages principaux et ne plus me souvenir que d’elle.

[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます

Enfin. Surtout d'elle, mais d'Hashimoto un peu aussi, car j’ai aimé voir leur relation se développer.

 

Hashimoto, un collègue de Misa, est un célibataire convaincu, très apprécié des femmes (faut dire qu’il est… hum… agréable à regarder… sérieusement, où se cachait Fuchikami Yasushi ?!!! Il faut que je voie Double Mints, il a l’air à tomber dedans -et l'autre monsieur me plait aussi, du reste-). Il n’a pas de petites-amies mais des sex-friends, avec lesquelles il est toujours très clair quant à ses intentions. Bien que lui non plus ne soit pas parfait, il se retrouve embarqué dans une amitié avec Chihiro un peu malgré lui (par un concours de circonstances, et parce qu’elle est irrésistible), et il est la première personne à voir sa force et son courage, ce qui force son respect et son admiration. Je dois admettre aussi que j’ai aimé la… façon, dont leur relation progresse : Chihiro, pensant que son petit-ami l’a trompée parce qu’elle ne le satisfait pas au lit, demande (au milieu d’un restaurant, et très fort) à Hashimoto de… ben, lui donner des « leçons », en fait. Le premier pas de Chihiro vers de nouvelles expériences. Et à partir de là, leur partie de l’histoire n’a quasiment été que du bonheur pour moi. De façon génrale, et par rapport, en plus, à ce qu’on me proposait en focus, ça m’a embarquée: les personnages étaient attachants et intéressants, ils fonctionnaient ensemble, et ils étaient capables de communiquer. C’était l’anti-OTP >< Des gens extérieurs se mêlaient bien de leur relation (dont l’ex, et une « rivale amoureuse » malheureusement pas très bien écrite, bien que j’aie aimé certaines de ses scènes dans les derniers épisodes, ce qui me fait me dire qu’il y a eu un autre gâchis de potentiel de ce côté-là) mais en tant que cailloux sur le chemin, et pas « assistance vitale ».  Les personnages, parce que les choses se font progressivement, et vraiment entre eux, semblent développer une inimité qui m’a plu.

 

Si le drama s’était concentré sur eux, et plus principalement sur Chihiro, je pense sincèrement que ç’aurait été un gros coup de cœur. En l’occurrence, je n’ai eu un gros coup de cœur que pour 40% de la série, et un « urgh » pour le reste. Je ne peux donc clairement pas recommander le drama… Mais moi, je suis quand même contente de l’avoir vu, parce que Chihiro forever, parce que j’ai vraiment aimé ce second couple du drama, et parce que j’ai découvert Fuchikami Yasushi et Tsuchimura Kaho, ce qui améliore nettement mon existence. A vous de voir ce que vous ferez de tout ça, maintenant ^-^

[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます
[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます[Chihiro ♥] Koi ga heta, demo ikitemasu  恋がヘタでも生きてます

 

Et sur ce, des romances Jdramatesques que j'aime :