[Premières Impressions] A poem a day 시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)

Publié le 3 Avril 2018

 

(Episodes 1 & 2)

 

Diffusé en 2018

Sur tvN

Parti pour faire ? épisodes

Réalisé par Han Sang Jae

Ecrit par Myung Soo Hyun, Baek Sun Woo & Choi Bo Rim

 

Avec :

Lee Yoo Bi: Woo Bo Young

Jang Dong Yoon: Shin Min Ho

Lee Joon Hyuk: Ye Jae Wook

Shin Jae Ha: Kim Nam Woo

Yoo Dae Joon: Kim Dae Bang

Park Sun Ho: Han Joo Young

Seo Hyun Chul: Yang Myung Cheol

Lee Chae Young: Kim Yoo Joo

Kim Jae Bum: Park Shi Won

Etc

 

Dontesque ?

Travaillant depuis quatre ans dans le même hôpital, Woo Bo Young désespère d’être enfin engagée indéfiniment , et sa vie déjà pas facile ne s’arrange pas lorsque Shin Min Ho, un ancien camarade de classe avec lequel elle ne s’entend pas, entre dans le service et se voit placé sous sa tutelle. Par ailleurs, Ye Jae Wook, un médecin et professeur renommé intègre l’hôpital pour gérer leur équipe.

 

.oOo.

Lentement (mais sûrement ?), nous sommes en train de venir à bout des dramas qui ont commencé en mars 2018 ! Et aujourd’hui, il est donc question d’A poem a day, un drama don pour le coup je ne savais vraiment pas grand-chose, sinon son titre. D’ailleurs, je suis partagée sur le titre. Parce que j’aime bien le titre original « A toi, qui as oublié la poésie », que je trouve justement plus poétique, et plus mélancolique aussi. D’un autre côté « A poem a day », qui fait référence au « An apple a day keeps the doctor away » (« Une pomme par jour, évite de voir le docteur/préserve la santé »), exprime la façon dont l’héroïne utilise la poésie pour supporter la vie, et a aussi un lien avec l’aspect médical du drama. Aspect médical dont je n’avais pas du tout connaissance (heureusement, dans un sens, car sinon je pense que je serais entrée dans le drama à reculon) d’ailleurs, car j’avais apparemment réussi à ne pas reconnaître les uniformes de médecin sur le poster. Pas plus que j’avais reconnu le casting, alors que sans les connaître beaucoup, j’aime bien ces acteurs, en particulier Lee Yoo Bi, que je n’avais pas vue depuis longtemps (et je suppose que ceci explique cela). Je ne connais pas l’équipe de production non plus, et bref j’y entrais parce que je regarde toutes les nouveautés de mars, et mon enthousiasme venait uniquement de l’aspect poésie de la série. Après avoir regardé les deux premiers épisodes, je suis toujours enthousiaste, et c’est toujours surtout pour l’aspect poésie.

 

J’aime beaucoup la façon dont les poèmes sont utilisés dans le drama. Pour le moment, il semble qu’on aura droit à deux poèmes par épisode, un plutôt au début, et un plutôt à la fin, le second répondant au premier, ou étant en tout cas sur un thème simlaire (annoncé par le titre de l'épisode). Dans le premier épisode, « aucune fleur ne fleurit sans être secouée par le vent et la pluie » est suivi de « le vent secoue l’arbre pour que ses racines grandissent et s’accrochent plus solidement au sol » ; et dans le second on commence par « j’ai tout laissé derrière moi, tous mes regrets, et prends un nouveau départ » pour finir sur « chaque moment est précieux, et j’aurai dû les chérir plus, j’ai beaucoup de regrets ». Mon favori est celui de l’arbre et des racines pour le moment. Après avoir regardé les deux épisodes, je suis allée chercher le texte sur internet, pour le recopier… puis j’ai cherché tous les autres poèmes (j’ai bien fait, car ce faisant j’ai réalisé que le drama n’utilise pas toujours les poèmes dans leur intégralité, donc comme ça j’ai pu les lire en entier, et être agéablement surprise de les comprendre) et les ai recopiés aussi. Puis, j’ai commencé à fouiller ma chambre, à la recherche des quelques recueils de poésie que j’ai, et je me suis replongée dans Baudelaire, Victor Hugo et un peu William Blake, aussi. Ce que j’ai particulièrement aimé, dans ce début de drama, en fait, c’est qu’il a réussi à me donner envie de lire de la poésie, moi qui n’en ai pas l’habitude du tout, et qui, pour être honnête, ne sais étonnamment pas comment m’y prendre parfois.

 

Dans la série, les poèmes sonnent et donnent le sentiment de quelque chose qui peut vraiment s’appliquer à la vie et avoir un impact dessus. Bien sûr, en théorie, je savais déjà tout ça, mais au-delà de quelques poèmes que j’aime bien, quand on me donne une poésie, je ne sais souvent pas trop quoi en faire. Ca n’a pas toujours été le cas, cela dit. Jeune, j’aimais la poésie ne serait-ce que pour la façon dont elle sonnait, et j’en écrivais, même, mais à force de commentaires de textes, je crois que j’ai en grande partie désappris à l’apprécier, parce que j’ai eu le sentiment que ma façon (très superficielle) de faire n’était pas la bonne (en quelque sorte, je suis ce « toi qui as oublié la poésie », je suppose… c’est peut-être pour ça que le titre original me plait autant ?). Bon, on va pas rentrer là-dedans (parce que ce serait assez long, à vrai dire), mais ça peut paraître con, et j’ai du mal à l’expliquer, mais A poem a day, à sa façon, fait exactement ce qu’avait fait Fantasia pour la musique classique dans ma jeunesse : il lie quelque chose que je connais peu (ou plutôt, plus) à quelque chose que je connais mieux et sais comment apprécier, et me donne ce faisant un point d’accès. J’aime la façon dont les poèmes sont écrits à l’écran, les hangeuls se fondant joliment dans les décors et ambiances. Ce n’est pas révolutionnaire du tout de mettre le texte à l’écran, mais c’est quand même joliment fait, avec parfois des transitions reflétant le contenu, comme lorsque les caractères s’envolent alors que le poète parle de laisser s’envoler ses regrets. Le drama, dans ses moments calmes, a un ton mélancolique qui se marie bien avec ses poèmes, et j’apprécie beaucoup cet aspect-là.

[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 & 2)

Il y en a un autre cela dit, car A poem a day donne également souvent dans la comédie. D’ailleurs, chaque personne a un « truc ». Qu’il s’agisse d’un gimmick, d’une catchphrase ou d’une façon d’être en général. Par exemple, Park Shi Won, le médecin qui ne cesse d’exploiter notre héroïne, est une fouinne en général. L’héroïne, Woo Bo Young, n’arrête pas d’avoir envie de pleurer et s’évente les yeux de façon comique pour faire passer ça. Joo Young Joo Young, l’étudiant qui semble sérieux passe son temps à faire des pauses et apprendre toutes sortes de choses inutiles. Le professeur Kim Dae Bong est incapable de faire des choix dans la vie, qu’il s’agisse de sélectionner un restaurant ou entre deux chapeaux le faisant ressembler (pense-t-il) soit à Park Bo Gum soit à Lee Jong Suk. Nam Woo est très attaché à son pull lacoste, vestige de sa vie riche d’antan, et son running gag est qu’il a peur que l’alligator finisse par tomber (le gag ne me fait pas spécialement rire mais je ne peux en vouloir à quelqu’un d’être attaché à son alligator… les alligators et les crocodiles, c’est la vie). Le nouveau docteur prestigieux donne des conseils insultants à tout le monde avec un « Je peux vous donner un conseil ? ». Shin Min Oh a hérité de son père sa tendance à dire quelque chose sérieusement pour suivre ça d’un « je déconne » (quitte à être cruel parfois, mais le personnage ne prend rien au sérieux, c'est ce qui le définit pour le moment). Etc. Tout le monde a son truc. Certains personnages s’y limitent quasiment, d’autres commencent à être un peu plus que ça, certains sont drôles, certains m’agacent, certains surjouent un peu trop pour moi (à vrai dire, même Lee Yoo Bi, des fois...). L’humour, c’est un peu du 50-50 dans ce drama pour moi, même si ça tend à s’arranger.

 

Par exemple, au début, j’avais beaucoup de mal avec le professeur Kim Dae Bong, et ses hésitations incessantes (en même temps, oui, il est censé être agaçant pour son entourage… mais il est aussi censé me faire rire ><) ainsi que sa façon légèrement creepy d’appeler Joo Young « Joo Young Joo Young » à grands renforts de « mon petit/mon adorable/mon bébé ». Cela dit, je dois admettre que maintenant, j’ai clairement retenu le nom de Joo Young Joo Young au moins, et que je l’appelle aussi Joo Young Joo Young (JYJY dans mes notes), c’est plus fort que moi. Et à présent, leur dynamique me fait rire, parce que le professeur se fait plus touchant, notamment dans son refus d’accepter que les autres docteurs les prennent de haut, lui et son élève. Et aussi parce que Joo Young Joo Young, qui semblait du genre concentré, froid et arrogant au début, est en train de perdre toute sa superbe, et que le regarder fanboyiser sur le figurant 546 de Drinking Solo et Rude Ms Young Ae (sur lesquels ont bossé l’équipe d’A poem a day), ou danser parfaitement sur du BTS (wouhou), parce qu’il a passé beaucoup trop de temps devant dramas et clips plutôt que bosser… tout ça m’amuse grandement. Je ne sais pas bien comment Kim Dae Bong et Joo Young Joo Young sont liés au reste des personnages (qui, eux, sont tous plus connectés) mais petit à petit, je me suis mise à entrer dans le jeu, donc je me dis que même si pour le moment la comédie ne fonctionne pas toujours sur moi, il y a des chances pour que ça finisse par s’estomper.

[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)

Pour revenir sur mon « comment ces deux-là sont-ils connectés aux autres ? », c’est vrai que dans les deux premiers épisodes, ils semblent peu connectés au reste des personnages (Joo Young Joo Young est un voisin de l’héroïne, certes, mais ils n’ont jamais interagi), mais ils font partie du même hôpital, et la vie à l’hôpital est une part importante du drama, donc je suppose que le lien est là, en fait, tout simplement. Pour l’instant, dans cet hôpital, nous suivons surtout Shin Min Oh, qui vient d’arriver, et Woo Bo Young, qui est là depuis un moment, bien que son futur professionnel ne soit pas sécurisé (elle est en CDD, et désespère d’obtenir un CDI en gros, car son CDD touche à sa fin) commence à fatiguer. Nul doute que Ye Jae Wook (le troisième monsieur sur le poster du drama, interprété par Lee Joon Hyuk) finira par prendre de l’importance, mais dans ces premiers épisodes, on le rencontre à peine et le focus est réellement sur Min Ho, Bo Young, et leur relation passée et présente.

 

Ni l’un ni l’autre ne se destinait véritablement à travailler dans la médecine, mais s’y sont retrouvés à cause de leur famille, pour des raisons différentes. Min Oh, lui, y a été contraint par ses parents riches qui espèrent le voir grandir un peu, et faire quelque chose de sa vie (parce que pour le moment c’est un gamin pourri gâté tout juste bon à faire des caprices). Boo Young, elle, a une famille très pauvre qui s’est retrouvée criblée de dettes à la mort de son père, du coup, elle a dû grandir vite, commencer à travailler jeune, et oublier ses rêves d’écrire de la poésie pour se tourner vers une filière où elle serait sûre de trouver un emploi. Heureusement, elle a appris à apprécier son travail, et à en être fière car, comme elle dit, comme elle travalle sur la rééducation physique des patients, donc elle en est proche, elle peut interagir directement avec eux, et ses patients l’apprécient d’ailleurs énormément. Néanmoins, sa position n’est pas assurée et son statut fait qu’elle est exploitée par ses supérieurs (surtout un, okay), pas respectée par les intérimaires, et en plus de ça, elle doit partager un appartement avec une supérieure, si bien qu’elle n’a pas une minute, un espace pour souffler, et a l’impression d’être a boulot même chez elle. Epuisée et constamment rabaissée, elle a commencé à s’apprécier de moins en moins (cf. son « moi aussi, j serais ennemie avec quelqu’un comme moi » à la fin de l’épisode 2) et à perdre de vue ce qui lui plait dans son travail. Min Ho, lui, n’a pas encore trouvé ce quelque chose. Complètement irresponsable, le long du drama, il va certainement commencer à prendre son travail et la vie au sérieux. En fait, Min Ho doit apprendre à voir ce que Bo Young a un peu perdu de vue (et ça a déjà commencé). Il a aussi ce dont elle rêve et qu’elle lui a toujours envié, à savoir une attitude libre et légère (forcément, il pouvait se la permettre, lui), donc nul doute qu’au fil du drama, les deux personnages déteindront l’un sur l’autre, et finiront par devenir meilleurs et plus heureux. Le premier épisode, intitulé « Les fleurs qui éclosent dans l’adversité » (le second = « Chaque instant est un bourgeon de fleur ») annonce la couleur, et nous allons regarder fleurir toutes ces personnes le long du drama. J’espère bien pour eux qu’elles finiront écloses et parées des plus beaux pétales. Je ne peux pas dire, pour le moment, que je sois attachée à tout le monde (Min Ho me tape un peu sur les nerfs, je vous avoue) mais je ne demande qu’à ce que ça change, et le ton du drama me donne envie de voir ça.

 

Pour le moment, l’aspect poésie est vraiment ce que j’apprécie le plus dans cette série, mais je la sens capable de me toucher et de m'attraper le cœur dans la suite. Je ne vais pas suivre la série pendant sa diffusion, pour une question de temps qui manque, mais je le range gaiment dans la catégorie « à reprendre une fois la diffusion terminée/une fois que j’aurai le temps ».

[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)
[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)[Premières Impressions] A poem a day  시를 잊은 그대에게 (Episodes 1 &amp; 2)

Les dramas de Mars 2018 que j'ai testés: