[A la poursuite des statues de bronze... plus ou moins] Chinese Zodiac 十二生肖

Publié le 30 Mai 2018

 

Sorti en 2012

Réalisé par Jackie Chan

Ecrit par Jackie Chan, Stanley Tong, Frankie Chan & Edward Tang

Dure 2h03

 

Avec:

Jackie Chan : JC

Kwon Sang Woo : Simon

Liao Fan : David

Helen Yao : Coco

Zhang Lanxin : Bonnie

Laura Weissbecker : Catherine de Sichel

et des apparitions de Chen Bo Lin, Daniel Wu et Shu Qi

+ etc

 

Dontesque ?

Une équipe de professionnels sont à la recherche de douze statues de bronze des signes du zodiaque. Les choses ne se passent pas comme prévu.

 

.oOo.

Shu Qi ! Shu Qi ! Shu Qi ! Et cette fois-ci, je savais que Jackie Chan était au casting (cf. Gorgeous) et ça a été une des raisons pour lesquelles j’ai sélectionné ce film. A vrai dire, il n’est pas juste au casting, mais également à la réalisation, et comme ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu (au moment où j’ai sélectionné le film, donc pré-Gorgeous), j’étais enthousiaste. J’ai par ailleurs eu d’autres bonnes surprises niveau casting, déjà parce que c’était sympa d’entendre autant de français dedans, et ensuite parce que Chen Bo Lin a un petit rôle secondaire dans le film (et Chen Bo Lin est toujours un bonus) ce qui a un peu compensé le fait que Shu Qi n’a qu’un caméo très rapide à la fin qui n’était pas bien satisfaisant. Et malheureusement, le film non plus n’était pas très satisfaisant, je me suis souvent ennuyée, et je ne l’ai pas trouvé très bon… mais quelque part, je me sens un peu mal d’écrire ça. Pas coupable, mais un peu triste, parce que…

 

Voyez-vous, à la fin du film, pendant le générique, on a droit à quelques scènes de making-of, et on sent qu’il a été fait avec enthousiasme, et par envie de partager cet enthousiasme avec le public. Le film entier parle d’enterrer la hache de guerre en communiquant, reconnaissant les erreurs passées, apprenant à respecter la culture de l’autre, et c’est fait de façon assez naïve, mais ça part de beaucoup de bons sentiments qui ont l’air sincères, et du coup ça devient vraiment dur pour moi d’en vouloir à ce film. Je veux dire, sérieusement, on termine le film sur une image qui se fige en mode yay, et c’est kitch à mourir, le genre de truc qu’on ne devrait plus pouvoir faire à moins d’être en train de tourner une parodie, mais… c'est tellement enthousiaste, naïf, et kitch, comment vous voulez que je sois fâchée contre ça ? ;A; Et c’est pour ça que je suis un peu triste de ne pas avoir apprécié le film (dans sa majeure partie en tout cas) parce qu’il me donne envie de dire du bien de lui. Donc on va commencer justement par ça : les bonnes choses. Et bien entendu, vu que c’est un film réalisé et joué par Jackie Chan, on s’attend en premier lieu à de la bonne action, ce que le film ne manque pas de procurer.

 

Bon, je suis bien obligée d’admettre que ce n’est pas ce que Jackie Chan a fait de plus impressionnant, peut-être aussi parce qu’il est plus âgé maintenant et qu’il a bien le droit de se reposer un peu (quand même !)… ou peut-être pas (non parce qu’il est 100 fois plus en forme que moi…) à cause de ça, mais c’est clair qu’il a fait des films plus impressionnants, et ici certaines scènes m’ont semblé presque brouillonnes (sans doute parce que les combats étaient entrecoupés de gags qui marchaient plus ou moins selon les moments, comme pendant la scène des pirates), mais il y  a quand même de bonnes choses, avec quelques bonnes chorégraphies. En fait, j’ai surtout vraiment bien aimé le début du film, où Jackie Chan est dans une drôle de combinaison à roulettes et se fait la belle. Le costume fait qu’il est un peu figé, et la scène prête parfois à rire, mais il utilise le costume de plein de façons, et c’était la première fois que je voyais quelque chose comme ça (bien sûr je n’ai pas vu tous les films qui existent). J’ai trouvé ça inventif, si bien que cela m’a beaucoup enthousiasmée de voir toutes les façons dont le costume pouvait servir. C’était neuf. Et à la fin on a droit à plusieurs combats franchement sympa avec des chorégraphies mêlant humour et une bonne utilisation du décor, comme Jackie Chan en a fait sa marque de fabrique (et il est pas le seul à en profiter : il y a aussi un combat féminin bien kick-ass comme il faut). Donc oui, il y a de quoi s’enthousiasmer au niveau de l’action, et donc des moments où je suis vraiment rentrée dans le film. Simplement, il n’y en a pas beaucoup, et les moments que j’ai aimés à ce niveau-là se trouvaient vraiment au tout début et à la toute fin. Entre, il n’y avait plus grand-chose d’impressionnant ou innovant à se mettre sous la dent, et j’ai trouvé le temps long, d’autant que le scénario ne m’a pas convaincue. Néanmoins, juste histoire de rester dans le positif un peu plus longtemps, j’ai apprécié l’inclusion de tous les acteurs francophones. Ils ne sont pas tous excellents, la plupart surjouent à vrai dire, mais ça ne m’a pas dérangée plus que ça car le film étant assez peu fin de toute façon, ça collait à l’ambiance, et ça m’a amusée (et puis ils ont quand même fait l’effort de prendre des gens qui parlent réellement français).

 

Le souci, c’est vraiment que le scénario est un gros bordel, si bien que le film m’a paru super long.

[A la poursuite des statues de bronze... plus ou moins] Chinese Zodiac  十二生肖
[A la poursuite des statues de bronze... plus ou moins] Chinese Zodiac  十二生肖
[A la poursuite des statues de bronze... plus ou moins] Chinese Zodiac  十二生肖
[A la poursuite des statues de bronze... plus ou moins] Chinese Zodiac  十二生肖
[A la poursuite des statues de bronze... plus ou moins] Chinese Zodiac  十二生肖

On commence sur une affaire de statues, puis subitement le film part en tangente, puis revient sur la question des statues (par coïncidence, parce que les personnages tombent par hasard sur les statues au milieu de la tangente) un temps, puis il passe à autre chose… bref c’est le bordel, et en plus, au milieu des tangentes, il y a des parenthèses, comme l’attaque des pirates ou une scène où Jackie Chan (au fait, je sais que j’appelle le personnage par le nom de l’acteur, mais son personnage se fait appeler « J.C. » donc bon) se fait courser par des chiens. Des moments où l’intrigue fait une pause, le temps de s’arrêter sur des gags qui, malheureusement, durent des plombes. Non parce que moi je veux bien qu’il y ait des gags ici et là, j’aime bien l’humour, je dis pas non à un peu de rigolade et tout, mais là ça dure vraiment longtemps, s’étirant jusqu’à ce que les situations n’aient plus rien de drôle, jusqu’à ce qu’elles marquent trop une pause dans l’intrigue dont elles handicapent alors le rythme, et jusqu’à ce qu’on ait juste envie que ça s’arrête. Si on virait tout ce qui était inutile, je pense sincèrement que le film pourrait faire une demi-heure de moins et être meilleur (pourvu qu’on enlève les bonnes choses bien entendu), encore que lui donner aussi une direction un peu plus marquée ne serait pas de trop non plus. Le film n’est pas complexe, pas au niveau du fond en tout cas, mais sa forme est brouillonne, si bien que ça devient difficile de déterminer ce qui est important ou pas par moment, et donc de s’impliquer dans l’histoire. D’autant que les personnages ne sont pas passionnants.

 

Je pense que le bordel ambiant serait mieux passé si les personnages avaient été plus charismatiques, plus intéressants, parce qu’ils auraient pu transcender le reste, mais en l’occurrence, après avoir vu le film, il ne m’en reste pas grand-chose de plus qu’un seul trait de caractère pour chacun. Et quand je dis « chacun », je veux dire « trois personnages » : on a Jackie Chan qui veut se faire de l’argent en récupérant des artefacts, l’héroïne qui trouve que c’est immoral ces affaires de pilleurs et que les artefacts devraient être rendus à leur patrie, et la demoiselle française qui a des sous-vêtements violets (vous pourriez penser que je retiens des détails à la con, mais le film insiste dessus) et veut retrouver les os de son ancêtre. Voilà. Après, sinon, dans la bande à Jackie Chan, il y a des gens avec des problèmes de couple, mais tout le monde est indissociable de son voisin, et bref, personne n’est marquant, et même les personnages dont on se souvient ne sont pas bien complexes. Ils sont, pour la plupart, sympathiques, et ce n’est pas comme si j’avais rechigné à les suivre, mais ils ne sont simplement pas passionnants au point de rattraper le bordel scénaristique qu’il y a à côté.

 

Ce film manque de quelque chose de remarquable qui pourrait me faire dire que je l’ai vraiment apprécié, qui aurait pu maintenir mon intérêt tout le long. Il a ses moments amusants, quelques gags qui fonctionnent dans le tas, de l’action enthousiasmante ici et là, mais ce sont juste des moments dans un tout qui n’est ni très bien rythmé, ni très bien raconté, ni peuplé de gens passionnants, et ça signifie qu’il y avait plus de moments de creux que de moments divertissants à mes yeux. C’est dommage, et ça me rend triste mais… meh.

Et sur ce, plus d'action cool:

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :