[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒

Publié le 5 Juin 2018

 

Sorti en 2010

Réalisé par Benny Chan

Ecrit par Kan Cheung Tsan & Benny Chan

Dure 1h53

 

Avec:

Aaron Kwok: Sunny

Jacky Wu: Sun Hao

Shu Qi : Angel

Zhang Jingchu: Hua

Colin Chou: Chang Tai Chu

Terence Yin : Kai

 

 

Dontesque ?

Des artistes de cirque, dont Sunny est le souffre-douleur, se retrouvent exposés à une susbstance provoquant chez eux une mutation. Les voilà dôtés de superpouvoirs, et ils décdent de s’en servir pour des activités criminelles mais Sunny a la ferme intention de les aider. La ville, petit à petit, sombre dans la panique, et deux experts sont envoyés pour gérer la situation tandis que Sunny, une journaliste, essaie de relancer sa carrière en couvrant l’affaire.

 

 

.oOo.

Encore une fois, Shu Qi = let’s watch this. Et pour le coup, c’est vraiment tout ce que c’était parce que j’ai choisi ce film au pif, et j’ai acheté le dvd (sous le titre Blast) pour pas cher sans vraiment lire le synopsis, purement sur le casting, mais la jaquette ne m’inspirait pas plus que ça (le poster original non plus, du reste). Sérieusement

 

 

On est d’accord que c’est particulièrement pas inspiré, pas vrai ? (et franchement autant X-Men, je capte, autant Matrix, à l’exception d’une cascade à un moment donné, qui dure quelques secondes, je vois juste pas le rapport…) Mais voilà, il s’est trouvé que je suis tombée sur le dvd pour un euro dans un vide-grenier et que vu le casting, ça tombait bien. En lançant le film, néanmoins, j’ai commencé à me dire « oh, okay, ça a l’air pas mal en fait », parce qu’il y avait un peu de Chronicle, un peu de superhéros, un peu de cirque dans le tas, aka que des éléments qui me plaisaient. Et dans l’ensemble, j’ai plutôt apprécié le film, mais je ne sais pas si je dirais que c’est un bon film. C’était inégal, surtout. Et un peu… arf… « ringard, nunuche » sont les traductions que me propose internet pour « cheesy » mais… j’aimerais pouvoir dire la même chose avec une nuance plus bienveillante. « Naïf ». Je pense que c’est ce qui convient le mieux. Et dansl’ensemble, malgré les défauts, j’ai bien aimé. En commençant par le personnage de Shu Qi, notre héroïne. Ce n’est pas qu’elle soit une personne parfaite (elle se montre très opportuniste, notamment), mais…

 

Déjà, j’avais de la compassion pour elle, parce qu’au début du film, elle se voit virée de son travail de présentatrice télé : apparemment, lui annonce son supérieur, elle est devenue trop vieille pour le boulot et n’est donc plus assez agréable à regarder pour les spectateurs (1/ fuck you dude o.o 2/ Shu Qi ? Pas assez agréable à regarder ? HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA laissez-moi mourir dans mes larmes de rire). Ensuite, bien entendu, elle évolue le long du film, dans la bonne direction, et elle fait une demoiselle en détresse assez bad-ass. C’est-à-dire qu’elle se retrouve en position de péril, parce qu’elle est l’être humain sans pouvoirs au milieu d’une guerre entre gens boostés, donc elle est physiquement plus faible, mais elle a pas froid aux yeux et c’était sympa de la voir aussi active. Je veux dire, à un moment donné, elle se la joue quand même carrément Matrix en sautant par une fenêtre (du haut d’un immeuble, donc pas la fenêtre du rez de chaussée) pour tirer sur le grand bad-guy qu’elle a entraîné dans sa chute ! Je sais pas vous, mais perso c’est pas le genre de choses que je me sentirais de faire. Donc oui, c’était agréable de voir que même si elle était entourée d’hommes et femmes soit surpuissants soit très entrainés, elle n’était pas en reste quand il s’agissait de contribuer et foncer. Et aussi elle a ma réplique favorite du film à la fin. Après, je ne dirais pas que c’était un personnage fascinant, mais c’était un personnage sympathique, et dans ce film, c’est surtout ce qu’on trouve, parce que je n’ai trouvé aucun personnage vraiment intriguant ou passionnant. Je n’avais pas envie d’étudier leur cas. Mais j’avais bien envie de les suivre, ce qui m’a suffi.

 

Mon personnage favori a, je pense, été celui de l’experte en mutants. En effet, la police engage deux personnages pour les aider dans cette affaire qui les dépasse, et on se retrouve avec deux agents spécialisés dans la chose, et tous deux entrainés au combat. Autant le monsieur du duo avait la classe  tout en se comportant comme un abruti de temps en temps, autant la madame avait la classe tout en étant sympa, donc… voilà. Encore une fois, les personnages n’ont pas éveillé de passion subite au fond de moi, mais simplement, c’était agréable de les suivre. Le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal le plus longtemps, à vrai dire, c’est Sunny, notre héros.  C’est pas que le personnage soit antipathique, mais par contre je l’ai trouvé agaçant, parce qu’il fait…tellement…de…bruit... et je ne veux pas dire par là qu’il *parle* tout le temps, ou qu’il crie toutes ses répliques, mais à certains moments, et particulièrement au début, c’est comme s’il ne pouvait pas faire un mouvement sans accompagner ça d’un « mmh » ou « ooh » ou « aaah ». Et je vais pas vous le cacher les gens : ça m’a saoulée. Gravement même. Heureusement, ça finit par se calmer (ou alors je me suis désensibilisée ?... non, je crois quand même vraiment que ça se calme au fil du film)(pour être honnête, je sais pas si ça va déranger qui que ce soit d’autre, mais c’est une de mes bêtes noires personnelles), mais au début il m’a agacée, et ça m’a suivie pendant un moment.

[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒
[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒
[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒
[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒

Je me suis heureusement réconciliée avec le personnage au fil du film, et je dois dire qu’il y a quelques passages où j’ai vraiment bien aimé ce que City under Siege en faisait. C’est-à-dire qu’effectivement, le film ne parait pas toujours très fin, et il y a des moments où il vire même assez ridicule (mon passage préféré restant le montage romantique sur fond de musique guimauve, qui fait la récap des scènes plus que limitées que le héros et l’héroïne ont passé ensemble.. on devrait vraiment réserver les récaps de souvenirs aux gens qui ont quelque chose à récapituler…), de même que j’ai trouvé que parfois il ne nous faisait pas sentir suffisamment le passage du temps (surtout au début, où je me suis vraiment demandée comment la situation avait dégénéré à ce point), mais par exemple, j’aime beaucoup le fait qu’à peine découvert, notre héros soit aussitôt « commercialisé ». C’est-à-dire qu’il devient un symbole, une sorte de « Captain Hong Kong », sauf que lui est aussi utilisé pour vendre des rasoirs et des pilules contre la diarrhée. Non seulement le montage est assez amusant, mais en plus je pense sincèrement que c’est le genre de trucs auxquels on serait effectivement capables d’arriver… Il y a de bonnes idées.

 

Néanmoins, je dois bien admettre que je n’ai pas été très impressionnée par le scénario du film, qui ne creusait pas grand-chose, et partait parfois dans des tangentes que je ne comprenais pas trop : par exemple, au début, lorsque le héros obtient ses pouvoirs, il se retrouve foutu à l’eau, et quand il en sort, il est gonflé d’eau et donc en fat-suit (yay =.= les fat-suits sont généralement annonceurs de tas de bonnes choses #sarcasme). Il rencontre l’héroïne, qui ne le trouve pas bien à son goût, et plus tard quand il la rerencontre, elle ne le reconnaît pas tout de suite, mais en trois phrases elle capte que c’est lui, et… rien... du coup, si c’était pour régler la question en deux minutes et ne plus jamais en reparler, est-ce que c’était nécessaire de le faire grossir pendant cinq minutes ? Au-delà du fait que ça permet de faire une blague de merde sur « hihi, il est gros », ce serait pas un peu un gâchis de temps d’écran ? (d’autant que, allez savoir pourquoi, le film profite qu’il est gros pour rajouter encore plus de « mmh » et « aah » et « ooh » chaque fois qu’il bouge, donc… mes nerfs T.T). Bref, je n’ai pas été impressionnée. Et par l’action non plus, d’ailleurs.

 

C’est-à-dire que les combats « basiques » au corps à corps, eux, ils sont plutôt bien foutus. On n’est pas dans ce que j’ai vu de meilleur ou de plus mémorable (en fait c’est surtout qu’ils ne durent pas longtemps, le film préférant se pencher sur les combats plus « boostés » aux super pouvoirs), mais ils m’ont semblé tenir la route, et je les ai donc trouvé agréables et funs à regarder. Non, c’est quand les super pouvoirs interviennent que ça commence à moins marcher (ce qui est dommage, vous en conviendrez), en partie parce que les effets spéciaux ne sont pas excellents, et en partie parce que j’ai trouvé certaines scènes brouillonnes. Par exemple, lorsque notre héros balance une pluie de dagues volantes pour la première fois, on voit les couteaux voler de partout, dans tous les sens, heurter différents objets, ça dure des plombes, on est complètement déroutés. Et bon, c’est pas que  je suis pas fétichiste de regarder des couteaux   casser des trucs, mais en fait… ben… non.  J’ai été déçue, parce que non seulement on a des êtres humains boostés avec des super pouvoirs, mais en plus, à la base ils faisaient partie d’un cirque, donc c’est vrai que je m’attendais  particulièrement à du spectacle, et au final ce sont les deux agents spéciaux que j’ai préféré regarder se battre, parce que le film mettait plus l’accent sur des chorégraphies de corps à corps avec moins de fioritures, et plus réussis. C’est con, parce qu’ils ont un casting qui est quand même bien familier des arts martiaux ! Sauf que le moins habitué, à priori, c’est Aaron Kwok, c’est-à-dire le personnage principal, et j’imagine que ça handicape légèrement. Mais la vérité c’est que je ne suis pas supra familière des acteurs, donc en mettant tout ça de côté, il reste simplement le constat que les combats les plus « simples » sont réussis mais pas bien mis en avant, et que les autres combats sont handicapés par des effets spéciaux peu convaincants, et des chorégraphies brouillonnes et moins impressionnantes, à mes yeux. Petite déception, donc.

 

Malgré tout, j’ai rapidement réalisé que j’avais du mal à être fâchée contre le film. Je ne sais pas bien à quoi ça tient. Je crois que je lui ai trouvé quelque chose de bon enfant qui faisait que… je me suis amusée. Même le méchant de service m’amusait. Oui, ça craignait, les choses qu’il faisait, mais regardez le type :

 

 

C’est dur de le prendre au sérieux, mais c’est aussi dur de ne pas le trouver presque attendrissant.  De même que les effets spéciaux moyens ont eu plus tendance à m’amuser qu’à m’agacer… Ils me faisaient rire. Oui, j’ai été déçue car j’espérais du spectaculaire, mais j’ai passé un moment sympathique malgré tout, à défaut d’avoir trouvé le film impressionnant ou profond. Et je pense que c’est à mettre au crédit du casting, en grande partie, parce que s’ils surjouent tous, ils ont l’air de s’amuser, surtout du côté des antagonistes qui cabotinent à mort.

 

Je ne sais pas si j’irais recommander le film, car je le trouve honnêtement très oubliable, moyen, et dispensable, mais d’un autre côté, je ne peux pas nier avoir passé de bons moments devant (et d'autres moins, certes). Donc… je sais pas. Faites (comme d’hab, en fait) ce que vous voulez.

[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒
[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒
[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒
[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒[Captain Chronicle vs Le Cirque Mutant] City under siege 全城戒

Et sur ce, regardez plus de films avec Shu Qi:

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :