[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend 鬼吹燈之尋龍訣

Publié le 3 Août 2018

 

Sorti en 2015

Réalisé par Wuershan

Ecrit par Tianxia Bachang

D’après le roman Ghost blows out the light de Zhang Muye

Dure 2h05

 

Avec :

Chen Kun : Hu Bayi

Huang Bo : Wang Kaixuan

Shu Qi: Shirley Yang

Angelababy: Ding Sitian

Etc

 

Dontesque ?

Trois pilleurs de tombe, des mojins, à la retraite, vivent comme ils peuvent aux Etats-Unis, lorsqu’on leur offre une énorme somme d’argent pour revenir à leurs anciennes activités.

 

 

.oOo.

Shu Qi + poster semblant indiquer un film d’aventure = go. Le synopsis ne me faisait pas spécialement pousser des cris d’enthousiasme, mais au final, je soupçonne la personne ayant écrit le synopsis que j’avais lu de ne pas avoir regardé le film … bon, et puis si je ne poussais pas des cris d’enthousiasme délirant, ça ne signifie pas pourtant que j’étais repoussée, et j’avais bien envie de voir Shu Qi piller des tombes (btw, je suis quasi certaine que ce film était juste une audition de Shu Qi pour Lara Croft, et je suis convaincue)  ! C’est juste que le synopsis disait « notre héros est aux USA avec sa petite-amie quand il découvre que son premier amour qu’il pensait mort n’est en fait pas mort, et il retourne donc en Chine » et je craignais donc le triangle amoureux relou. Heureusement, bonne surprise : pas de ça dans le film (essentiellement parce que si le personnage retourne en Chine, ce n’est absolument pas parce qu’il a découvert que son premier amour est encore en vie… ce qu’elle n’est d’ailleurs pas...wtf synopsis).

 

Autre bonne surprise : s’il n’y a pas de triangle amoureux relou (enfin, si, un peu, mais en flash-back, et ça passe), il y a en revanche… Chen Kun \O/ Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu, si bien que je ne l’ai pas reconnu tout de suite, et me suis simplement dit « tiens, le pilleur de tombes, là, il est fort agréable à regarder », mais une fois que j’ai capté que c’était lui, j’ai été tout de suite ravie. La moins bonne surprise dans cette affaire, c’est que le film est loin d’être excellent, mais au moins le combo Shu Qi/Chen Kun booste le facteur wow.

 

Et puisqu’on parle de ça : Shu Qi. J’ai bien aimé son personnage. Enfin. Un peu ? J’ai aimé son côté kick-ass, apprécié qu’elle refuse d’être laissée pour compte, et ne manque jamais de  remettre les gens à leur place quand ils jouaient au con avec elle (par exemple quand ses copains sous-entendent que s’il y a eu coup d’un soir, c'est forcément qu'on a abusé de son innocence, elle pouvait pas en avoir envie, vous comprenez). En fait, le personnage en soi est agréable, c’est plus sa place dans l’histoire qui m’a laissée sur ma faim. Son seul véritable objectif c’est de suivre Huo Bayi. Les deux autres ont une backstory plus développée, et des raisons un peu plus complexes d’entreprendre cette aventure, mais elle, elle suit. En soi, ce n’est pas une mauvaise motivation de vouloir aider le type qu'elle kiffe et son ami, mais comme les deux protagonistes masculins ont véritablement un passé qui nous est présenté, et qu'on ne sait pas trop comment elle est entrée dans l'équation, elle fait légèrement pièce rapportée, et c’est dommage. Mais au moins, c’est une pièce rapportée sympathique, c'est déjà ça.

 

Et puis, honnêtement, je ne sais pas si on peut dire des autres personnages qu’ils sont réellement développés à fond… enfin, oui, effectivement, on en sait un peu plus sur d’où ils viennent, grâce à des flash-backs nous expliquant ce qui est arrivé à la jeune femme dont ils étaient amoureux tous les deux. On sait pourquoi ils se sont embarqués dans l’affaire, il y a un conflit entre l’un qui pense qu’il est temps de tourner la page, et l’autre qui est bloqué sur le passé, et court après une illusion. Et ses jours de communisme aussi: nos deux personnages masculins et leur amour de jeunesse appartenaient à un groupe de révolutionnaires Maoïstes (si je ne dis pas de conneries) et le long du film, à l’époque présente, maintenant que les personnages vivent leur misère exilés aux USA, on a droit à plusieurs piques à l’égard de ce sale capitalisme américain, le personnage courant après son amour perdu semblant au moins aussi nostalgique de ses jours révolutionnaires. Le film a l’air de vouloir faire passer une idée, mais pour être parfaitement honnête avec vous, ça s’est un peu perdu dans le reste pour moi.

[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣
[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣
[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣
[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣[Tomb Raiders] Mojin : the Lost legend  鬼吹燈之尋龍訣

Enfin, en tout cas, nos personnages masculins principaux ont des motivations et conflits un minimum développés, mais il y a tout de même des trous les concernant.

 

Le film s’ouvre sur un pillage de tombe qui tourne mal, où on nous explique ce que sont les mojins. Puis on rencontre les personnages qui ont abandonné leur occupation de mojins et vendent des artefacts aux USA, vivant très pauvrement. Et dans les flash-backs on nous montre les deux personnages masculins principaux vivre leur jeunesse révolutionnaire et leur triangle amoureux. Là où il y a un gros trou c’est entre les flash-backs révolutionnaires et la reconversion en mojins. Parce que ça nous est quand même présenté comme une grosse organisation, avec des règles, et quelque chose de presque mystique. Les personnages évoquent une histoire de maitre, à un moment donné, mais sinon on ne sait pas trop comment ils sont rentrés dans cette organisation secrète, et j’ai eu le sentiment qu’il nous manquait des bouts d’histoire pour mieux ressentir les relations entre les personnages, et ce que la fonction de mojin (qui donne son nom au film, quand même) représentait à leurs yeux… Ce n’était pas trop gênant, mais je me suis quand même posée des questions.

 

En général, je vous avoue que je n’ai pas trouvé les personnages plus passionnants que ça, et ce ne sont pas les antagonistes qui allaient relever le niveau, car je les ai trouvés oubliables. Donc non, les personnages ne sont pas exactement le point fort de Mojin, même si oui, certains membres du casting ont joué sur mon appréciation.

 

En fait, surtout, j’étais intéressée par la découverte.

 

J’avais envie de voir les personnages explorer les tombes, en déjouer les pièges et déterrer les trésors, simplement parce que moi aussi je voulais savoir ce que renfermaient ces endroits secrets. J’étais curieuse de voir le prochain décor, le prochain objet précieux, possiblement magique, et aussi, le prochain danger. Parce que le film vire parfois un peu « sombre » et violent : on a des zombis qui tuent des gens, des insectes qui les bouffent, et bref, les pièges sont sanglants et ne pardonnent pas. Néanmoins, c’est vrai que j’ai trouvé que le film restait un peu trop entre deux tons. C’est-à-dire que oui, les pièges étaient mortels et pas de façon plaisante, mais (et c’est peut-être une conséquence des effets spéciaux qui, s’ils ne sont pas dégeulasses, ne sont pas exactement convaincants non plus) on ne peut pas dire que le film soit effrayant, ou réellement tendu/sombre… et à la fois, il n’est pas non plus vraiment coloré et fun. Il a une ambiance un peu bâtarde, à vrai dire, qui fait qu’il est difficile, je trouve, de s’y enthousiasmer à fond. De même, j'avais envie de découvrir les prochains décors, mais si j’aimais bien l’architecture de ce qu’ils trouvaient, tout était essentiellement de la même couleur, si bien que tous les décors finissaient par se ressembler un peu. Parfois le film vire plus au rouge, voire au jaune, mais il ne mélange pas beaucoup les couleurs, et reste majoritairement dans le bleu/violet. C'était monotone, j'ai fini par m'ennuyer, alors que j'aimais bien les idées... il aurait juste fallu un peu plus de couleurs.

 

Le seul truc que j’ai apprécié de façon vraiment constante, c’est la musique, que j’ai trouvé sympa, avec un parfum d’aventure appréciable. C’est surtout lors du générique de fin qu’il y a deux chansons en particulier qui m’ont plu, mais malheureusement, je n’ai pas réussi à les retrouver après coup.

 

En général, j’ai plutôt bien apprécié ce film, quand même. Il aurait certainement pu être meilleur, mais malgré que les personnages ne soient pas bien marquants, je les ai trouvés agréables, et j’avais envie de les suivre dans leurs découvertes, même si les découvertes elles-mêmes finissaient par se ressembler un peu toutes. Si vous n’avez pas mes biais pro-Shu Qi et pro-Chen Kun, cela dit, je ne sais pas ce que peut donner le film pour vous, parce que j’admets volontiers que ça a pas mal joué dans mon cas. Ce n’est pas un film que je trouve excellent, et pas un film que je trouve absolument désastreux non plus… je ne vous le recommande pas vraiment, car à mon avis, il y a quand même mieux à voir dans la catégorie « aventure », mais si vous voulez le tenter, je n’essaierai pas de vous décourager non plus, en gros.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :