[Premières Impressions] ITEM 아이템 (épisodes 1 à 8)

Publié le 23 Février 2019

 

Episodes 1 à 8

 

Diffusé en 2019

Sur MBC

Parti pour faire 32 épisodes

Réalisé par Kim Sung Wook

Ecrit par Jung Yi Do

D’après un webcomic de Min Hyung et Kim Joon Seok

 

Avec :

Joo Ji Hoon : Kang Gon

Kim Kang Woo : Jo Se Hwang

Jin Se Yeon : Shin So Young

Park Won Sang : Goo Dong Young

Lee Dae Yeon : Shin Goo Cheol

Shin Rin Ah : Kang Da In

Oh Seun Hoon : Seo Yo Han

Kim Yoo Ri : Han Yoo Na

etc

 

 

Dontesque ?

Des meurtres étranges commencent à avoir lieu. Sur l’enquête : Shin So Young, profileuse, et Kang Gon, un procureur ayant déjà été témoin (et victime) de la force surhumaine conférée à un petit criminel par un bracelet très spécial. Apparemment ce bracelet n’est qu’un objet surnaturel parmi d’autres, disséminés dans le pays, et collectionnés par Jo Se Hwang, un homme riche et dangereux qui ne s’embarrasse pas beaucoup de morale pour les récupérer.

 

 

oOo

J’avais vraiment hâte de commencer ce drama. Pour le coup, j’avais lu le début d’un synopsis (pas le synopsis en entier, mais), assez pour savoir que le drama contiendrait du surnaturel, et j’ai un faible pour le surnaturel dans mes dramas, donc c’était déjà une première raison de m’enthousiasmer. Mais, on ne va pas se mentir, mon enthousiasme était surtout une question de casting : Joo Ji Hoon est un acteur que j’aime beaucoup et que je n’avais pas vu dans un drama depuis Mawang (yep, si longtemps… tous les dramas dans lesquels il a joué entre temps soit sont tombés à de mauvais moments, soit ne m’intéressaient simplement pas), et j’avais très envie de retrouver Kim Kang Woo dans un rôle d’antagoniste ! J’aime beaucoup Kim Kang Wo mais aucune de ses performances « du bon côté de la Force » ne m’a autant intéressée et accrochée que son rôle d’antagoniste dans le drama Story of a Man écrit par Song Ji Na (ce qui aide, c’est vrai). Certes, je n’ai pas vu tous ses dramas, du tout, mais je le trouve simplement bon quand il s’agit de jouer des personnages mauvais. Donc, oui, j’étais enthousiaste, et j’avais vraiment envie d’accrocher… Malheureusement, ce n’est pas vraiment arrivé. Au début, j’étais portée par ma hype, mais petit à petit, j’ai réalisé qu’à la fin de chaque épisode, je ne ressentais pas spécialement l’envie de lancer le suivant, et que pendant les épisodes, j’étais souvent un peu distraite. Le drama est très joliment enrobé, et il ne fait rien d’outrageusement mauvais (essentiellement parce qu’il ne prend pas beaucoup de risques), mais une fois qu’on enlève la couche de vernis, je ne suis pas sûre que le moteur tienne la route (ou que ma phrase ait un sens… heureusement, j’ai un article entier pour m’expliquer !).

 

Malgré tout, histoire d’être un peu positive, je vais commencer par parler de ce qui me plait dans ITEM. Parce que quand même, le tableau n’est pas entièrement noir (et je vous spoile, mais j’ai l’intention de regarder la suite, donc il faut bien qu’il y ait des raisons). Et puisqu’on parle de « tableau », justement : le drama est fort joli à regarder. Et non, pas juste parce que le casting est joli (même si c’est très vrai). Il est simplement agréable pour l’œil. Bon, certains effets spéciaux sont un peu maladroits, mais sinon, la plupart du temps, le drama a une bonne esthétique, avec une ambiance mystérieuse, un peu lourde, qui arrive à donner de l’ampleur aux scènes. Les personnages principaux, Gon (Joo Ji Hoon) et So Young (Jin Se Yeon) touchent du doigt un monde dont ils ne soupçonnaient pas l’existence et qui les dépasse (pour le moment), et le drama arrive à rendre ce sentiment de tâtonner dans le noir, et d’être subitement en contact avec quelque chose de large sur lequel on n’a pas de contrôle. Comme chaque plan est très ouvertement calculé (on ne se dit clairement pas qu’on a juste braqué une caméra naturellement sur les acteurs), que ce soit au niveau des angles, des contrastes et/ou des couleurs, il y a aussi un sentiment d’irréalité à l’ensemble, et certains plans (peut-être parce que je suis influencée par l’idée des objets conférant des pouvoirs spéciaux ?) m’ont fait penser à des cases de webcomic (ça tombe bien, le drama en est adapté). En tous les cas, c’est joli à regarder.

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

Et le drama communique beaucoup de choses visuellement. L’antagoniste, par exemple, est souvent placé au centre de plans, tout seul, parce qu’il préside sur son monde, il s’y sent au centre (d’après lui, comme il dit au héros, le pays, c’est lui… carrément) et seul sur le trône.

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

Quand il partage une scène avec d’autres personnages, le drama trouve souvent un moyen de le séparer des autres, parce qu’il est sur une banquette différente,

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

ou parce qu’une « barrière » dans le cadre l’isole, par exemple.

 

 

Et quand il s’approche d’un autre personnage, ce n’est généralement pas bon, et signe de menaces.

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

Gon, au contraire, est bien plus rapproché des autres personnages, et tout particulièrement de sa nièce Da In. La petite fille et lui sont souvent surcadrés. Le drama fait ça aussi avec d'autres personnages,

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

mais surtout avec Da In quand même. Ca renforce, visuellement, leur proximité, ça donne ce sentiment de « eux contre le reste du monde », ça place une sorte de second toit au-dessus de leur tête pour exprimer le sentiment de foyer,

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

et puis dans certains cas, ça nous replace aussi dans notre position de spectateur, comme si on les observait, cachés dans un coin de la pièce ou derrière une porte, et ça donne un sentiment d’intimité. Ils sont juste entre eux.

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

C'est rien de révolutionnaire (déjà si j'ai réussi à repérer tout ça, c'est signe que ce n'est probablement pas subtil, étant moi...) mais, visuellement, ce drama est très plaisant, et je m’en suis vraiment donné à cœur joie sur les screencaps. Et puisqu’on parlait de Gon et sa nièce, c’est clairement là qu’est le cœur du drama à mes yeux. Gon, en soi, n’est pas un personnage que je trouve particulièrement intéressant. C’est un procureur droit, et quelqu’un de bien. Il n’est pas corrompu, il ne compromet pas son sens du devoir et de la justice malgré les menaces des puissants. Bref, il est décent, avec quelques bonnes répliques ici et là, mais il manque de relief à mes yeux, et je n’ai pas pu m’empêcher de noter qu’il utilise finalement assez peu sa tête pour déduire les choses (il utilise des experts, et n'est pas bête non plus, mais...). Il tombe sur un type louche, il lui court après, il y a bagarre, et on rince et on répète. Il a un peu tendance à juste « bien » tomber (pour le scénario… sinon, lui, je suppose qu’il préfèrerait ne pas tomber là où il tombe). Et honnêtement, regarder un personnage juste « tomber » sur le scénario, c’est pas ce qu’il y a de plus excitant. Gon serait un personnage assez plat s’il n’était pas joué par Joo Ji Hoon (que j’aime beaucoup et trouve très charismatique) et s’il n’avait pas Da In, qui lui créé une attache vraiment personnelle dans laquelle on peut, nous, nous s’impliquer. C’est là qu’il trouve véritablement une identité, et une chaleur humaine qui font que je l’apprécie. [spoiler ep6] Et c’est pourquoi je pense que c’était une grosse erreur de la part du drama de mettre Da In dans un coma. Déjà, je trouve que c’est une solution de facilité totale, et vraiment pas originale de motiver le personnage principal, et ensuite c’est vraiment desservir le personnage et le drama. J’espère que Da In va rapidement reprendre conscience, et que la réveiller ne va pas devenir le but/la récompense de fin de Gon, parce que n’est pas l’existence de Da In qui est engageante, mais ses interactions avec Gon. Se débarrasser de cette relation et juste faire de la gamine un objet serait une erreur, et j’espère que le drama rectifiera ça vite. [/spoiler]

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

Du côté des bonnes choses, j’ai le plaisir de vous annoncer que j’apprécie autant Kim Kang Woo que je l’espérais dans le rôle du méchant. Et oui, je vais utiliser le mot « méchant » pour le coup. Jusque là j’étais restée sur « antagoniste », mais Jo Se Hwang n’est pas juste quelqu’un qui s’oppose au protagoniste, en l’occurrence, il est mauvais. Le drama n’est pas allé dans les nuances de ce côté-là. Il y a un peu de gris entre les deux personnages (le prêtre meurtrier semble en plein dedans), mais Gon et Se Hwang sont clairement chacun d’un côté du spectre, avec Gon qui représente le BIEN, et Se Hwang le MAL, en majuscules et tout. Le drama nous montre un flash-back rapide, et quelques lignes de dialogue indiquant qu’il a eu une enfance difficile aux mains d’un père abusif (ce qui explique qu’il s’en venge) mais je ne suis pas certaine que ça suffise à « couvrir » ce qu’il est devenu (ou a toujours été ?), sans compter que ce serait un peu une solution de facilité. En tous les cas, Se Hwang est mauvais, et pas qu’un peu : il aveugle un flic qui faisait juste son boulot, et y prend carrément du plaisir, de même qu’il en prend à terrifier une pauvre gamine innocente. Donc non seulement il est mauvais, et en est conscient, mais en plus, ça l’amuse, parce que Se Hwang appartient à la catégorie « corrompu, riche, et qui s’ennuie profondément ». Tout est bon pour tromper l’ennui (d’où la collection d’objets surnaturels). Le drama n’y est vraiment pas allé mollo, et il nous sort aussi des tas de clichés qui vont avec « Le Méchant » : il a un gros chien noir à caresser quand il parle au héros (c’est vrai, c’est pas un chat), il monologue en jouant aux échecs tout seul, il savoure sa musique classique, noue les cravates des gens pour les menacer, mange des raisins filmés pour faire penser à du sang, sans oublier la sucette… ce sont des éléments que j’ai déjà vus plein de fois, et il cumule, comme si le drama voulait vraiment qu’on n’ait pas de doutes sur qui il est, aka LEMALSERIEUSEMENTILESTMAUVAISBADDUDEBEWARE. Pour le moment, je trouve ça plutôt amusant à vrai dire (mais soyons honnête, on donnerait ce rôle à n'importe quel autre acteur, ça marcherait plus, et même si j'aimerais prétendre que c'est juste une question de talent, je suis aussi biaisée), surtout qu’il a à sa disposition une collection de gadgets qui lui permettent de tromper l’ennui de diverses façons (et qu’il planque derrière le tableau de Bouguereau, Dante et Virgile, représentant ces deux personnages assistant à un combat déchainé dans le huitième cercle de l’Enfer), si bien que je suis curieuse de voir exactement ce qu’il y a dans son coffre à jouets, et comment il va s’en servir. Et puis j’aime beaucoup Kim Kang Woo dans ce rôle, j'y peux rien. En revanche, on a un personnage assez platement mauvais aux prises avec un personnage assez platement bon, et leur relation n’est pas (encore ?) bien compliquée,  pas plus que leur affrontement n’est bien complexe. A défaut d'être vraiment intéressants en tant que personnes, ils pourraient réellement représenter LE BIEN et LE MAL dans une bataille d'idéaux les dépassant, mais ce n'est pas l'effet que ça me fait, et donc je me demande ce que ça va donner sur 16 épisodes, honnêtement.

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

Enfin, puisqu’on en est à parler des personnages principaux, autant compléter le trio, avec Jin Se Yeon, dans le rôle de Shin So Young. Histoire d’aborder la question de la baleine dans le salon, Jin Se Yeon n’a pas la réputation d’être très bonne actrice, et c’est vrai qu’en général, j’ai tendance à ne pas apprécier ses performances (je l'avais bien aimée dans le début de Grand Prince, cela dit). Ici, elle est le maillon faible du casting. Cela dit, si vous voulez bien me pardonner ce petit moment « hors sujet », la haine disproportionnée qu’elle se prend dans la gueule m’attriste énormément (surtout que je ne peux m’empêcher de remarquer que, dans mon cercle social, le ton change drôlement quand il s’agit d’une actrice, et pas d’un acteur…), donc je ne vais pas m’appesantir trop sur le sujet, d’autant que Soo Young, le personnage, est peut-être celui que je trouve le plus engageant. Elle a été taxée d’être trop parfaite, mais en fait, c’est juste qu’elle est un être humain décent, et une professionnelle compétente. C’est pas sa faute si elle est entourée d’imbéciles profonds qui font qu’en contraste, elle a l’air d’être un génie. Mon seul souci avec So Young, ce n’est pas tant le personnage isolé, en soi, mais plus sa place dans l’histoire, parce qu’elle semble écoper du rôle classique de la jeune femme « au milieu ». C’est-à-dire qu’on a deux personnages masculins représentant les deux côtés en conflit, qui se font directement la guerre (et qui vont tous deux avoir des gadgets leur donnant des pouvoirs, alors que pour le moment tout ce qu’on sait pour So Young c’est qu’elle va tomber du haut d’un toit pendant que le héros sauve des centaines de gens... haha si elle était dans Change Ur World de KAT-TUN, elle serait Nakamaru OTL), et au milieu on a So Young. Néanmoins, je ne sais pas si ce schéma va perdurer parce que So Young a quelque chose de personnel en jeu également, donc ma réserve est peut-être juste temporaire. Par ailleurs, c’est le personnage qui a la situation la plus ancrée dans une réalité que je comprends, c’est vrai [spoiler] (Gon avait bien Da In, mais le drama s’en étant -temporairement, espérons-le débarrassé pour pouvoir mieux se lancer dans héros vs super méchant...) [/spoiler] : c’est une femme qui travaille seule dans un environnement masculin où tous ses collègues la détestent d’être plus compétente qu’eux (ce qui n’est pas super difficile en même temps, parce que dans la grande tradition des flics idiots à Dramaland, ceux-là ne sont vraiment pas fut-fut), tout en cherchant à faire le deuil de sa mère et se battant contre ses problèmes d’anxiété.

 

Le plus triste étant que ses collègues idiots sont sans doute les seuls qui ne lui cachent rien… Son père a clairement ses secrets, le seul collègue qui semble l’apprécier et être moins bête que les autres est super louche (à tel point que c’est peut-être juste de la poudre aux yeux, on verra bien), son mentor et ami prêtre a, euh… ses soucis… mettons le comme ça (okay, il sort tuer des gens la nuit -becoz vengeance-, est le serial-killer qu’elle cherche à coincer, et quand il ne s’occupe pas des orphelins à sa charge, il s’auto-flagelle avec un fouet magique VOILA MAIS AUSSI PERSONNE EST PARFAIT OKAY). La pauvre So Young va avoir de quoi avoir les genoux qui flanchent quand tout va lui tomber dessus. Après, c’est le personnage que je trouve le plus engageant, c’est vrai, mais ce n’est pas celui que je prends le plus de plaisir à regarder, parce que les deux autres ont le casting pour eux, et parce que So Young n’est pas non plus un personnage qui me passionne. C’est juste que, un peu comme elle semble géniale par rapport à ses collègues idiots, sur le papier, le personnage de So Young a plus d’intérêt que les deux autres, parce que les deux autres n’en ont pas énormément.

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

J’en reviens à mon histoire de vernis de l’intro : une fois qu’on vire le « bling », je ne sais pas s’il reste grand-chose à ce drama. Le casting, les gadgets surnaturels, et les jolies images forment un bel emballage pour un produit que je trouve sinon plutôt fade, pas très bien rythmé (ça met quand même un bail à vraiment démarrer, cette affaire) et pas franchement original non plus. J’ai l’impression d’avoir un peu tout déjà vu. Pas forcément dans cette exacte forme, et pas avec cet emballage, mais j’ai l’impression d’avoir déjà vu tous ces éléments, et de les avoir vus mieux exécutés (et c’est bien là le souci). Un truc que j’ai remarqué : je prends des notes quand je regarde mes dramas (un peu pendant, pas mal à la fin de chaque épisode), mais pour Item, autant j’avais pris des tas de screencaps, autant je n’avais quasiment aucune note, parce qu’en dehors du visuel et des acteurs, il n’y avait rien qui me marquait spécialement, (quasiment) aucune note d’émotion, très peu de moments de personnalité de la part des personnages, très peu de risques du scénario, très peu de moments de réflexion…

 

Je suis curieuse de savoir d’où viennent tous les gadgets (qui semblent avoir un point d’origine commun), mais bon, pas dévorée par la curiosité non plus. Je ne suis pas non plus spécialement curieuse d’en savoir plus sur la vengeance de notre ami le prêtre : une tragédie est arrivée, des hommes puissants et corrompus ont étouffé l’affaire, what else is new. J’ai une connexion émotionnelle à ce drama, mais je ne sais pas si elle va tenir [spoiler] (ça va dépendre de la durée du coma… parce qu’encore une fois ce sont les interactions Gon/Da In qui étaient touchantes, pas la simple existence de la fillette, et Gon, tout seul, n’est pas un personnage aussi engageant que pouvait l’être, par exemple, Tae Sang dans le drama Two Weeks) [/spoiler]  J’ai aimé la première scène du drama, parce que j’avoue avoir un faible pour les grosses démonstrations, et les super pouvoirs, mais à mon avis c’était surtout une façon d’attirer l’attention, et ça m’étonnerait que tout le drama soit à cette échelle (et c’est pas forcément un mal, parce que par exemple, le fouet du prêtre, là, je trouve souvent les effets assez moyens dessus, et ses mouvements pas très naturels). Bref, voilà, j’ai le sentiment de jolies finitions sur une base plutôt bof, et c’est pourquoi, à la fin de chaque épisode, je n’ai jamais spécialement ressenti l’envie pressante de regarder la suite.

 

Malgré tout, on va pas se mentir, je vais certainement regarder ce drama quand même. Certains diront que c’est une perte de temps, vu tout ce que je vous ai raconté, mais le fait est que les quelques éléments qui me plaisent me retiennent quand même. Je veux voir Joo Ji Hoon faire des trucs à l’écran (je suis pas spécialement difficile sur le quoi), je veux voir evil Kim Kang Woo, découvrir quelques gagdets, et puis je veux savoir ce qui va advenir de Da In. Et So Young un peu aussi. Cela dit, je ne pense pas suivre le drama pendant sa diffusion, parce qu’honnêtement, je ne me sens pas frémir d’anticipation entre chaque épisode. A la place, je vais garder ça pour un marathon. Et si je finis simplement par ne jamais regarder la série, eh bien j’ai envie de vous dire : tant pis. Au moins, j’aurai eu deux semaines de Dark Kim Kang Woo, et ce n’est jamais du temps tout à fait perdu~

[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)
[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)[Premières Impressions] ITEM  아이템 (épisodes 1 à 8)

Et je vais laisser ça ici en bonus, becoz je suis superficielle comme ça:

 

 

Mes Premières Impressions des dramas de Février 2019 (et Janvier 2019, un peu):

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :