[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

Publié le 6 Avril 2019

 

Diffusé en 2019

Sur JTBC

 16 épisodes

Réalisé par Kim Jung Hyun

Ecrit par Park Sung Jin

Remake du Jdrama Legal High

 

Avec :

Jin Goo : Go Tae Rim

Seo Eun Su : Seo Jae In

Yoon Park : Kang Gi Suk

Chae Jung An : Min Joo Kyung

Jung Sang Hoon : Yoon Sang Goo

Lee Sun Jae : Goo Se Joong

Jang Yoo Sang : Kim Yi Soo

Kim Byung Ok : Bang Dae Han

Moon Ye Won : Nam Seol Hee

Kim Ho Jung : Pr. Song

etc

 

 

Dontesque ?

Jeune avocate éprise de vérité et de justice, Seo Jae In a désespérément besoin des services de Go Tae Rim, un avocat vénal et désagréable mais imbattable. N’ayant pas d’argent pour le payer, elle signe un contrat avec lui, et la voilà à son service pour les quinze années à venir.

 

 

Fiche Ecrans d'Asie: ICI

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

oOo

Surprise ! J’ai regardé et fini Legal High !!! Et pourtant, c’était pas gagné. Si vous vous souvenez de mes Premières Impressions (en admettant que vous les ayez lues), j’y notais que le drama ne m’inspirait qu’une profonde indifférence. Il ne me faisait pas rire (or c’est en grande partie une comédie), il ne me touchait pas, et il ne m’intriguait pas, donc j’avais résolu de simplement faire ma vie, et ne pas le regarder. Mais un soir, je me suis retrouvée à jour dans tous mes dramas en cours, avec seulement quelques épisodes de Light in your eyes à regarder, et je n’étais vraiment pas d’humeur à m’exploser le cœur. Je n’avais pas envie de commencer encore un autre drama, mon programme étant plutôt chargé, et honnêtement, je voulais juste tuer du temps parce que je n’arrivais pas à dormir, alors je me suis dit « allez, Legal High… ». J’ai regardé l’épisode 5, puis le 6, et puis la semaine d’après, j’ai regardé la suite, et finalement, je n’ai jamais loupé une semaine, et tadam, j’ai terminé le drama. Je ne sais pas si j’avancerais que c’est un très bon drama (okay, en vrai, je sais que non), mais je ne peux (ni ne veux) nier qu’il ma finalement divertie chaque semaine, donc on va en causer.

 

Une note au passage : je l’avais déjà dit dans mes Premières Impressions, mais j’ai vu le Jdrama il y a un sacré bail. Si je suis curieuse de le revoir à présent (mais j’ai beaucoup de choses à voir et revoir), je ne m’en souviens pas du tout suffisamment pour tirer la moindre comparaison, et je le laisse donc complètement de côté.

 

Alors, la grande question : le drama a-t-il fini par me faire rire, et a-t-il fini par me faire ressentir quelque chose ? Eh bien… un peu ? Développons.

 

 

… make ‘em laugh ! (if you can)

 

Je vais être honnête : non, je n’ai jamais fini par trouver le drama hilarant, et il ne s’est clairement jamais imposé comme une de mes comédies dramatesques favorites. Il a des moments amusants, il m’a fait sourire, mais il ne m’a véritablement fait rire que deux fois :

 

• lorsque un des personnages secondaires décide de se venger d’un fils de chaebol cruel, et violent, et tout puissant, en… lui jouant les tours les plus juvéniles possibles (pensez : lui coller un papier qui dit « je suis un c*****d » dans le dos »). La vengeance est tellement infantile par rapport aux crimes commis, mais elle agace tellement sa victime, que je n’ai pas pu m’empêcher de rire.

 

• lorsque, dans l’épisode 5 , après une erreur de jugement de l’héroïne (Jae In), le personnage principal masculin (Go Tae Rim) lui sort « Tu t’en fais plus pour tes adversaires que pour ton propre client. En reconnaissance de ça, nous te décernons ce certificat. Bien joué, de la part de Bloup Bloup, directeur de l’association des poissons rouges »… J’aimerais vous dire que j’étais fatiguée pour celle-là, mais elle me fait toujours rire, même en y repensant. Et même s’il est vrai que je suis fatiguée 90% du temps, je suis aussi juste très immature, et les mots « bloup bloup » me font rire, VOILA.

 

Le reste du temps, le drama allait de "plutôt amusant" à, parfois, "gênant". Certaines blagues ne tapaient simplement pas dans mon sens de l’humour, on n’y peut rien, et du coup elles tombaient à l’eau. D’autres mettaient carrément mal à l’aise, principalement autour du personnage de Sang Goo, qui était un véritable punching bag humain. Non seulement il est victime du pire des abus au travail (physique et moral), mais en plus, le long de la série, il est plusieurs fois humilié, frappé, sans compter kidnappé et poignardé. WHAT LE FUCK DRAMA ?! Qu’est-ce que tu as contre lui !!??? Enfin, à vrai dire, c’est un type mesquin, sexiste et généralement désagréable au début de la série (au bout d’un moment, il devient plus sympathique), mais quand même, il mérite pas ça. Et autant ça peut être drôle qu’un personnage n’ait pas de chance dans la vie, autant là le drama me demandait vraiment de rire de persécutions humiliantes (sauf quand il me demandait de m’en émouvoir… juste avant de me demander d’en rire à nouveau), et c’était juste très malaisant.

[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

Ca, c’était des choses que je soulignais dans mes Premières Impressions et qui n’ont pas bougé. Une qui a évolué le long de la série, en revanche, c’est l’effet qu’avaient sur moi les tirades de Go Tae Rim. Au début, elles ne m’amusaient pas franchement. La blague semblait surtout être qu’il parlait vite, mais au final, c’était juste un type insultant des gens rapidement, et avec des tas d’images absurdes, mais rien de ouf à mes yeux (je me demande si le fait de devoir lire les sous-titres et le décalage culturel a joué). Le long du drama, néanmoins, quelque chose a changé, et c’est dû à deux choses.

 

 

… première étape : apprendre à connaître Go Tae Rim

 

Au début de la série, Go Tae Rim nous est présenté comme un type narcissique et imbuvable, insultant un peu tout le monde. Ses expressions plus sérieuses, plus pensives ne me touchaient pas plus que ça, et ses flash-backs qui se voulaient poignants me semblaient déconnectés d’un personnage qui, dans le présent, ne m’accrochait pas. En clair, je n’étais pas intéressée, et tout son côté « dramatique » me faisait l’effet d’être un ajout maladroit « parce qu’il fallait bien ». Néanmoins, petit à petit, les choses ont fini par progresser, et par s’emboiter.

 

Déjà, au fil des épisodes, il a plus de moments humains. Par exemple, dans l’épisode 5, il va chercher Jae In au poste de police, et alors qu’elle s’attendait à ce qu’il l’engueule, il s’inquiète à la place de savoir si elle va bien. C’est différent d’un flash-back ou d’une expression pensive : il montre des côtés plus cléments avec les autres. Il va essayer d’épargner le travail de Gi Suk (son ex apprenti et collègue, désormais ennemi au tribunal), s’inquiéter de sa nouvelle coéquipière. Ne vous méprenez pas : il ne change clairement pas du tout au tout, mais malgré tout il semble plus humain, et on commence à soupçonner aussi qu’il n’est finalement peut-être pas concentré sur juste l’argent.

 

Néanmoins, le gros tournant se fait dans les épisodes 9 et 10. A vrai dire, déjà dans l’épisode 8, on le voit complètement paniquer de voir Jae In agressée, sans pouvoir rien faire, et c’est là que j’ai réalisé que, peut-être, le traumatisme dont il nous rebattait les oreilles n’était pas juste un écran de fumée, mais peut-être quelque chose de réel (avec lui, on a droit au doute…). Dans les épisodes 9 et 10, on nous confirme qu’en effet, il y a bien eu traumatisme, on nous donne plusieurs éléments sur une affaire précédente l’ayant beaucoup changé, etc. Des choses que je ne développe pas pour ne pas vous spoiler. De toute façon, pour moi, le moment le plus révélateur est une discussion qu’il a avec Gi Suk dans l’épisode 9. Gi Suk lui déballe tous ses sentiments, toute son amertume, lui disant que s’il a quitté le cabinet de Go Tae Rim, c’est à cause de lui. Et Go Tae Rim lui répond avec son attitude habituelle, nonchalant. Sauf que quelques expressions trahissent que ça lui fait quelque chose, d’autant que nous on sait que le départ de Gi Suk l’a blessé (après six mois d’absence, dans l’épisode 2, Go Tae Rim continue de vouloir conserver le bureau de Gi Suk, espérant qu’il revienne), et que ce que Gi Suk prend comme une tentative d’humiliation (avoir sauvé son poste) était en vérité une marque d’affection. Mais Tae Rim ne tombe pas le masque et c’est à ce moment-là que ça a fait « clic » dans ma tête : l’attitude de Go Tae Rim est un mécanisme de défense.

[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

Tae Rim a grandi avec un père abusif qui l’a négligé émotionnellement, et lui a bien foutu dans le crâne que s’il n’était pas numéro 1 tout le temps, il ne valait rien. Ensuite, il a trouvé quelqu’un, mais ce quelqu’un l’a trompé. Dans son ancien cabinet d’avocats, il a été trahi par ses collègues. Puis Gi Suk est parti. Et si sa personnalité présente fait son apparition ici et là dans les flash-backs, même enfant : ce n’est pas tout le temps, et ses anciennes connaissances précisent qu’il n’a pas toujours été comme il est maintenant. Au début, il endossait le masque juste pour se protéger, pour gérer certaines situations, et puis au fil des trahisons, au fil des traumatismes, il l’a juste gardé. Parce que ça marche pour lui, et parce que ça le protège, même si parfois quelque chose de plus authentique ressort (pas qu’il mente nécessairement quand il a le masque, et pas que le masque ne fasse pas partie de sa personnalité, mais néanmoins, ça tient les autres à distance, et c’est l’idée). Son attachement à l’argent fait aussi partie du mécanisme, je pense. Bien sûr, il doit aussi sincèrement aimer vivre dans le luxe, mais l’argent, c’est l’indépendance, c’est le pouvoir de vivre seul, de se protéger aussi, et puis l’argent, ça ne trahit pas. Même s'il y a de l'affection entre lui et sa petite équipe, il y a aussi une relation monétaire (qu'il les paye ou qu'on lui doive de l'argent) et je me demande si ça ne le rassure pas un peu aussi.

- Il ne semble pas ressentir ou agir en humain. Qu’est-ce qu’il a dans la tête ?
- Tu veux savoir ce qu’il a dans la tête ? Je ne sais pas comment ça va sonner, mais… pour utiliser une métaphore, il est comme un champ de ruines et décombres.

Jae In/Mr Gu, ep4

Les épisodes 9 et 10 ont vraiment tracé un lien direct entre son passé, et son présent, et c’est ce dont j’avais besoin. Le personnage (que j’avais déjà commencé à apprécier plus à partir de la fin de l’épisode 5) m’a semblé subitement reconstitué. Ca n’a pas rendu toutes ses tirades forcément drôles, mais j’ai ressenti plus d’empathie pour le personnage, commencé à m’en faire plus pour son sort, et, effectivement, ça l’a rendu plus amusant. C’est comme quand vous devenez ami avec quelqu’un, en quelque sorte : vous commencez à le connaître, il y a une forme de complicité qui s’installe, et ses bizarreries commencent à vous faire sourire. Un même commentaire, un même geste, n’a pas le même effet selon s’il vient d’un inconnu ou de quelqu’un que vous connaissez (y a qu’à voir twitter, pour celles qui ont o.o la moitié des commentaires que font nos amies nous feraient fuir s’ils venaient de gens qu’on ne connait pas). Eh bien, voilà, quand j’ai commencé à vraiment connaître Go Tae Rim, ça a vraiment changé mes réactions à tout ce qu’il faisait (aussi, j’ai fini par vraiment bien aimer Jin Goo dans ce rôle, ça aide… je le verrais bien dans autre chose, du coup !).

 

 

… seconde étape : trouver une égale

 

Au début de la série, je ne ressentais pas grand-chose pour Jae In, notre héroïne. Par principe, j’avais envie de la soutenir, parce qu’elle était l’underdog, et que je ressentais une forme de solidarité féminine à la voir galérer de collègue sexiste en collègue sexiste. Mais si j’avais de la compassion pour elle, elle ne m’enflammait pas non plus. Et puis c’est vrai que si elle était intelligente (pourvu qu’on la tourne dans la bonne direction), une bonne personne et que j’appréciais son envie de se battre, je partageais parfois l’agacement de Tae Rim à son égard parce que c’est vrai qu’elle commence la série bien naïve, et enfoncée dans des biais et préjugés qui ne lui rendent pas service. Les tirades de Go Tae Rim étaient inutilement moqueuse, mais généralement justifiées sur le fond. Bref, elle avait clairement besoin de grandir, et pour son personnage, le tournant s’est fait (pour moi) au début de l’épisode 6, c’est-à-dire au moment où elle finit par reconnaître que, oui, elle a besoin d’apprendre, et qu’elle va donc suivre les leçons de Tae Rim. Certes, sa motivation est qu’elle veut le battre et doit étudier l’ennemi, mais peu importe : elle décide d’évoluer, et commence à écouter ce qu’il raconte (en faisant le tri) et prendre de la graine.

 

Jae In ne perd pas ses idéaux le long de la série, et elle met du temps à assimiler certaines leçons (jusqu’à l’épisode 12 il lui arrive encore d’avoir des vieux réflexes la poussant à croire trop rapidement certaines choses, pourvu qu’elles confirment ses biais) mais elle évolue quand même, et ce faisant, j’ai commencé à l’apprécier un peu plus. Et surtout, ça change sa relation avec Go Tae Rim. Déjà, ils se mettent à s’apprécier plus : elle s’inquiète pour lui, il s’inquiète pour elle, et dans l’épisode 13, alors qu’il semble sur le point de tout abandonner, elle le somme même de ne pas l’abandonner. Rien de romantique à leur relation (je précise : le drama ne part pas dans cette direction… et c’est très bien), mais ils deviennent amis, en plus de devenir des collègues qui fonctionnent bien ensemble.

[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

Et ce faisant : Jae In est de moins en moins intimidée par Tae Rim. Parce qu’elle comprend son fonctionnement, et parce qu’il arrive un stade où ils sont plus sur un pied d’égalité professionnellement parlant. Du coup, dès l’épisode 8, elle est capable de lui renvoyer ses tirades, dans le même style. A la fin de la série, elle est devenue une experte. Elle n’est comme ça qu’avec lui, car elle n’a pas épousé sa personnalité non plus, mais elle a tout entendu, c’est bon, et elle est capable non seulement de se défendre, mais aussi d’attaquer. Et c’est drôle de le voir tout décontenancé de voir sa précieuse rhétorique ne pas fonctionner (et être utilisée contre lui !), mais ça change aussi toute la dynamique. Parce que du coup, ce n’est plus un type qui se moque de quelqu’un, mais deux personnes sur pied d’égalité qui se chamaillent, tout en s’appréciant. Ça change tout, et c’est bien plus amusant à regarder.

 

 

Donc, oui, le drama est devenu plus amusant, même s’il ne m’a jamais fait mourir de rire, et a des moments qui tombent à l’eau. La seconde question est donc : est-ce que j’ai fini par m’impliquer émotionnellement dans cette histoire ? Est-ce que quelque chose me tenait à cœur ? Et la réponse est, encore une fois : un peu.

 

J’étais investie dans le devenir de Tae Rim et Jae In et leur relation, parce que leur évolution avait du sens, mais le drama était souvent bordélique, et ça a pas mal entamé mon investissement.

 

 

… le cas Gi Suk

 

Ce pauvre Yoon Park (l’acteur)… On ne lui a vraiment pas fait de cadeau avec ce personnage…

 

Gi Suk est une girouette humaine. Au début du drama, on nous le présente comme un type plutôt bien. Alors, oui, il s’oppose à Tae Rim et veut le faire perdre, mais il ne semble pas détester Tae Rim (et ça reste vrai jusqu’au bout). A vrai dire, il a même de l’affection pour, mais il est blessé, et inquiet, et amer, et il a un complexe d’infériorité. Malgré tout le drama nous le montre sous un jour généralement attachant, et lance même un début de romance avec Jae In, dans laquelle Gi Suk semble sincère. J’avais de la compassion pour le personnage. Je me suis émue de le voir échouer, et souffrir de ses échecs. Mais finalement, le drama décide qu’il n’est plus si reluisant que ça, et le personnage devient de plus en plus amer et pathétique, jusqu’à ce qu’il semble prendre un nouveau chemin (ce qu’il souligne en voix-off), sauf qu’en fait non, sauf qu’en fait si et OMG DUDE stop. C’est difficile à exprimer parce que je ne veux pas spoiler les retournements de l’intrigue, mais Gi Suk part dans toutes les directions, et au final, ça devient vraiment dur de « saisir » le personnage, et donc de ressentir quoi que ce soit à son sujet, sinon un vague agacement. Et le souci, c’est que dans un drama, les éléments sont liés les uns aux autres, donc le fait que le personnage de Gi Suk soit mal défini signifie que sa relation avec Jae In et Tae Rim n’est pas aussi solide qu’elle pourrait, et qu’un pan de Jae In et Tae Rim est moins efficace.

 

Alors, histoire d’être juste : le drama avait bien introduit dès le début qu’il y avait quelque chose d’un peu faux chez Gi Suk (un peu comme Tae Rim, il n’est pas étranger aux masques), et je pense que je comprends ce que Legal High essayait de faire.

[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

Le personnage lui-même nage en pleine confusion. Au début, il avait peut-être de bonnes intentions, mais il a véritablement un complexe d’infériorité, et un égo meurtri, et cet égo s’en prend plein la gueule encore et encore, chaque fois qu’il échoue, se sent humilié, ou même reçoit des félicitations non méritées qui le font se sentir être un imposteur. Sa motivation devient donc de soigner son égo, mais il ne peut pas l’admettre, ça ne cadre pas avec la personne qu’il voudrait être et ça ne le rendrait pas meilleur que Go Tae Rim, alors il se ment à lui-même et se persuade (et essaie de persuader les autres) qu’il est motivé par l’amour de la justice, et de faire le bien, de rendre les gens heureux. Sans dire qu’il se moque de ces choses-là, elles ne sont pas sa motivation principale. Et forcément, quand il essaie de changer de direction pour remédier à son mal-être, ça ne fonctionne pas : tu ne peux pas guérir une plaie au genou en te mettant un pansement sur le bras. Alors à la place, la situation empire parce que les choses qu’il doit faire pour atteindre son véritable objectif ne cadrent pas avec l’objectif qu’il prétend avoir. Ses actions ne collent pas avec les mensonges qu’il se dit, et tout le monde le souligne, ce qui n’aide pas.

 

… Ce n’est pas une mauvaise idée de personnage ! A vrai dire, c’est même très intéressant comme idée de personnage, surtout que ça colle carrément avec le thème central de Legal High (on en reparle bientôt). Et quand j’écris tout ça dans cet article, ça a l’air clair et simple (enfin, j’espère en tous cas) parce que j’ai organisé les notes que j’ai prises, mais en regardant le drama, surtout semaine après semaine (peut-être qu’en le marathonant ce serait différent ?), j’avais juste le sentiment que le drama n’arrivait pas à se décider sur ce personnage et changeait d’avis toutes les semaines. Et c’était fatiguant, et lassant, et à un moment donné, j’ai même littéralement vérifié que le scénariste n’avait pas changé au milieu du drama (après tout, ça arrive). Et pas juste à cause de Gi Suk ! Parce que bon, s’il n’y avait eu que lui, je me serais peut-être dit « okay, Mila, c’est juste toi qui as mal suivi… », mais…

 

 

… omg, le bordayl

 

Ce drama est plein de changements, et de twists, et de choses qui sont abandonnées en cours de route… J’ai rien contre les twists, et on n’atteint heureusement pas le degré W du twist pour le twist, mais… c’est juste que ça fait vraiment brouillon, d’autant que certaines choses sont vraiment inutiles. Et d’autres, apparemment, n’étaient plus utiles. La tante de Jae In qu’on voit au début de la série ? Elle n’a effectivement droit qu’à une scène et on n’en parle plus. L’entraîneuse de boxe de Jae In (et la boxe en général) ? Un lointain souvenir. Le drama trouve le harcèlement de Sang Goo drôle, puis triste, et lui donne un moyen de se défendre mais après le personnage oublie de s’en servir, et son patron est un méchant, mais a une sortie héroïque, mais un retour de méchant, et ARGH. A un moment donné, le drama décide aussi subitement que maintenant, il y a des fantômes dans son univers, parce que pourquoi pas. Et à vrai dire, ça n’a pas moins de sens que le reste, et c’est même une jolie idée ([spoiler] les fantômes sont une des choses qui font véritablement peur à Tae Rim, mais le fantôme qui le suit en permanence est la petite fille qui s’était prise d’amitié pour lui.  Il se sent terriblement coupable envers elle, mais elle, elle essaie tellement de le soutenir et l’aider… pourquoi elle ne suit pas plutôt son grand-père, je ne sais pas : elle devait sentir que Tae Rim en avait plus besoin, et c’est joli de voir que Tae Rim est hanté et torturé par le souvenir d’une petite fille dont le véritable esprit le hante par affection [/spoiler]). Gi Suk est une girouette humaine, et il n’est pas le seul à prendre des détours. Le drama ne semble pas toujours super décidé sur ses personnages. Et le truc c’est que, pour certaines choses, ce sont juste des détails, et un changement chez un personnage ne serait pas un souci, mais quand on additionne le tout et la façon dont c’est fait… ça parait brouillon.

[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

A la fin, le drama nous sort également un personnage, juste pour l’effet choc, et... arf. Je suppose qu’il n’a pas pu résister. Parce que bon, c’est un Kdrama, et il n’a pas réussi à caser une romance entre ses personnages principaux (il y a de petites romances secondaires, cela dit) alors il n’a pas pu se retenir de, au moins, lier tout le monde dans une grande tragédie passée. Sinon c’est pas drôle. C’était inutile, et ça alourdissait le drama, et à la fois c’était pas traité avec toute l’attention que ça aurait mérité, parce que c’est un peu bazardé comme un twist de dernière minute (en général, la fin ne m’a pas hypra convaincue, en particulier celle après le « saut dans le temps »… Gi Suk restant la plus grosse blague de cette conclusion). Néanmoins, le personnage qui rejoint le drama en fin de parcours sert quand même à faire deux choses (qui auraient pu être faites sans lui, donc je maintiens qu'on aurait pu s epasser de lui) :

 

• d’abord souligner le fait que la famille c’est pourri. Clairement, c’est un thème récurrent du drama ; les mères sont toutes absentes, et tous les pères de personnages centraux qu’on voit sont abusifs (y a une mère dans l'épisode 10, aussi, qui est bien bien grave). Même les figures parentales sont très limites. Mr. Gu est l’exception, mais sinon… c’est la tristesse. Et c’est d’autant plus la tristesse qu’une des choses que j’aimais bien, dans le début de la série, était que Jae In avait peut-être grandi sans père, mais elle était entourée de figures féminines aimantes et pouvant l’inspirer. Sauf qu’au final, certaines disparaissent, certaines interagissent bien moins avec elles qu’on voudrait, et d’autres s’avèrent simplement fausses. Bref, oui, c’est la tristesse, et le message semble être de voir au-delà des apparences et de ne pas faire aveuglément confiance aux grandes figures de nos vies, aux gens qui devraient être de notre côté.

 

• mettre en mots le grand thème principal (à mon avis) de Legal High :

 

 

… les choses auxquelles on s’accroche et leurs dangers

 

Plus que tout, le thème de Legal High, c’est ça, pour moi. Et ce personnage de fin l’exprime ainsi :

Je pense que les gens continuent tous à vivre parce qu’ils ont quelque chose sur quoi s’appuyer. Pour certains c’est l’argent, pour d'autres ce sont leurs principes. […] Je suis désolé, mais […] même si c’est le mauvais choix, je ne peux pas lâcher prise. Parce que lâcher prise reviendrait à nier mon existence entière. Parce que ce serait perdre ma raison de vivre.

ep16

Chaque personnage de ce drama s’accroche à quelque chose. L’argent, la vengeance, la loyauté, l’égo, la justice, la vérité, etc.

 

Mais c’est dangereux, parce qu’à s’accrocher trop longtemps, il devient difficile de lâcher prise. On construit sa vie autour de quelque chose, et on ne peut plus s’en défaire, de peur de détruire tout l’édifice. On peut se tromper sur ce à quoi on s’accroche (cf. Gi Suk), on peut s’accrocher aux mauvaises choses ou aux mauvais gens (cf. tous les personnages loyaux à des gens qui leur font du mal), on peut s’enfoncer dans une route et devenir aveugle au reste (cf. Jae In qui a du mal à se sortir de ses grandes idées préconçues). La raison pour laquelle Go Tae Rim a si souvent le dessus sur les autres est parce qu’il sait autour de quoi tourne sa vie, et qu’il arrive à cerner les gens, leurs biais, ce à quoi ils s’accrochent, et il sait presser les bons boutons en conséquence.

 

La justice et la vérité sont bien entendu des sujets de discussion fréquents dans Legal High, parce que, forcément, beaucoup de personnages en font leurs objectifs. Jae In, en particulier, en parle à longueur de journée. Et la leçon principale de Go Tae Rim à Jae In est que tout le monde a une vision différente de la justice, et que « la vérité »… c’est pas qu’elle n’existe pas, et qu’elle ne lui importe pas (comme on le constate petit à petit), mais qu’elle est facilement déformée par les biais personnels, et peut changer selon les faits qu'on a. Plus d’une fois, quelque chose qui semblait vrai et évident à Jae In était en fait facilement déconstruit en regardant la situation de plus près, un peu plus en profondeur, et en se débarrassant de ses préjugés (à vrai dire, leur première scène dans le train est déjà dans cette veine-là). C’est pour ça que dans un tribunal, l’important c’est ce qu’on peut, ou ne peut pas prouver. S’accrocher à un idéal sans le remettre en question, sans réfléchir aux situations plus loin que son instinct, c’est nocif.

 

En clair, ce drama, pour moi, il parle d’introspection, d’esprit critique, de savoir ce qui nous motive et ce qui nous influence, afin de faire les bons choix et de pouvoir lâcher prise avant de s’enfoncer dans le pire tunnel possible.

 

 

.. en conclusion

 

Ce drama… est bordélique. Il a un thème qui me plait, et maintenant que j’ai remis toutes les pièces dans le bon ordre (je pense), je pense qu’il avait plus de potentiel qu’il n’a véritablement réussi à l’exploiter. Il y a des choses que j’ai aimées dedans, mais le drama n’est pas aussi efficace qu’il pourrait l’être parce que tellement de choses filent entre les doigts (heureusement que j’avais des notes !) Néanmoins, il a fini par me faire sourire, me faire m’intéresser au sort de certains personnages, et me faire réfléchir. Une fois l’épisode 5 passé, il y a très peu de moments où je me suis ennuyée, et j’avais toujours envie de regarder les épisodes la semaine d’après. Donc, clairement, c’est que le drama m’a plu. Néanmoins, je vous avoue que je ne me sens pas de le recommander particulièrement, parce qu’à mes yeux, il y a beaucoup de ratages et je ne suis pas certaines que ses réussites prendront le dessus pour tout le monde. Alors, écoutez, vous faites ce que vous voulez (comme toujours), et moi, je suis contente d’avoir finalement continué. Cela me parait être une solution qui fonctionne pour tout le monde :D

[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이
[Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이 [Connais toi toi-même] Legal High 리갈하이

Sur ce, plus de gens qui doivent apprendre à bosser ensemble, pour une raison ou une autre :

 

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :