[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

Publié le 20 Avril 2019

 

Episodes 1 à 8 (/32)

 

Diffusé en 2019

Sur MBC

Parti pour faire 32 épisodes (de 30 minutes)

Réalisé par Park Won Gook

Ecrit par Kim Ban Di

 

Avec :

Kim Dong Wook : Jo Jin Gab

Kim Kyung Nam : Cheon Duk Gu

Yoo Su Bin : Chef de département, Baek

Kim Si Eun : Assistante du Manager, Oh

Lee Won Jong : Ha Ji Man

Ryu Deok Hwan : Woo Do Ha

Lee Sang Yi : Yang Tae Soo

Kim Min Kyu : Kim Sun Woo

Oh Dae Hwan : Goo Dae Gil

Park Se Young : Joo Mi Ran

Kang Seo Joon : Lee Dong Young

Ahn Sang Woo : Hwang Doo Sik

Lee Na Yoon : Jo Jin A

Seol In A : Go Mal Sook

etc

 

 

Dontesque ?

Ancien judoka et professeur, Jo Jin Gab est doté d’un fort sens de la justice et a du mal à contrôler sa colère, mais depuis qu’il est devenu fonctionnaire et travaille à l’inspection du travail, il essaie de ne plus faire de vagues, bien que, de toute façon, il ne puisse plus vraiment être renvoyé. Néanmoins, face à l’injustice, la moutarde finit par lui monter à nouveau au nez.

 

 

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

 

.oOo.

(On va jouer à un jeu: le long de cet article, regardez les screencaps et essayez de deviner si j'ai un personnage favori)

 

J’ai un peu loupé le coche avec Beautiful World (je voulais le voir, mais j’ai eu moins de temps que je pensais et j’ai raté le timing que je voulais) mais je suis toujours d’humeur à tester plein de trucs, et Special Labor Inspector Jo, qu’on va désormais raccourcir en Inspector Jo, était clairement sur ma liste de choses à tenter, à cause de la scénariste. Et puis, et avec le recul c’était complètement con, j’avais envie de comédies (comme je vous le disais en parlant de My Fellow Citizens) et c’est ce que le poster me faisait pressentir. Sauf que, je répète : c’était complètement con, parce que la scénariste, Kim Ban Di (qui me motivait à regarder le drama, je le rappelle) n’a qu’un seul autre drama à son actif, à savoir Angry Mom (2015, déjà). Or à l’époque je me souviens nettement qu’une grande partie d’entre nous, dramavores, pensait qu’Angry Mom serait une comédie, et qu’on avait tous été surpris de réaliser à quel point le drama pouvait en fait se montrer sombre (et très bon, aussi). Donc j’aurais évidemment dû me douter qu’Inspector Jo ne serait pas tout léger tout rose, mais… je n’apprends rien, que voulez vous. Special Labor Inspector Jo a été écrit par la scénariste d’Angry Mom, et bordayl, ça se sent (et c’est bien ! ou, en tous cas, ça me plait) ! Ne serait-ce que parce que le thème principal est le même, ou, en tous cas, est similaire.

 

 

… harcèlement, persécution, « bullying »

 

Dans Inspector Jo, le grand combat se fait, une fois de plus, contre la victimisation des plus faibles par les plus puissants (souvent ça va dans ce sens, jsais pas si vous avez remarqué…). Contre la persécution, contre le bullying. Dans Angry Mom, on retrouvait ce combat-là (comme dans des tas de fictions, certes), mais ça se passait surtout à l’école, avec un focus sur les enfants, tout en rendant clair que le problème se retrouvait aussi dans le monde adulte, et que les deux étaient forcément liés. Dans Inspector Jo, cette fois-ci, on est plus dans le monde adulte, celui du travail, mais le drama ne manque pas de nous montrer que les problèmes arrivent plus tôt, qu’ils commencent dans l’enfance et, plus particulièrement, à l’école. L’école est souvent présentée comme un microcosme de la société plus large, et après tout, c’est l’endroit où la plupart des enfants apprennent à socialiser. Du coup, s’ils apprennent les mauvaises leçons, forcément, ça va se refléter ensuite dans la société adulte. On a des adultes « tordus » qui tordent les enfants qu’ils éduquent, et ça créé d’autres adultes tordus, en quelque sorte.

 

Au début, cela m’a fait sourire de constater que, dans ce drama, les personnages vivent en gros une « réunion d’anciens d’élèves ». C’est-à-dire que plusieurs de nos principaux joueurs de ces quatre épisodes sortent de la même classe, le personnage principal est leur ancien professeur, et en plus ils sont tous liés à la même affaire s’étant déroulée pendant leur scolarité, dis donc ! It’s a small world after all, comme dirait l’ami Disney. Et, donc, ça m’a fait sourire au début, mais si cela peut sembler un peu forcé, je pense que c’est une bonne illustration de ce que je disais dans le paragraphe précédent : ce qui arrivait continuer d’arriver. Si les enfants n’apprennent pas les bonnes leçons ou, pire, apprennent les mauvaises leçons, ils gardent le même comportement à l’âge adulte. Or, ici, les persécuteurs ont appris qu’ils pouvaient persécuter les plus faibles en paix et s’en sortir sans conséquences, et les victimes ont appris qu’elles ne seraient pas aidées, et même qu’elles seraient punies si elles essayaient d’aider ou de se défendre. Alors Seon Woo, qui était brutalisé à l’école l’est toujours au travail, et même Duk Gu, qui sait castagner et est à la tête de son propre gang, se fait tout petit face à un ancien du lycée qui maintient le vrai pouvoir.

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

Parce que le vrai pouvoir, et donc la vraie menace, ce n’est pas la force physique. Dans Angry Mom, Bok Dong (BOK DONG ;A; ) était peut-être celui qui cognait le plus dur et parlait le plus fort, mais la vraie menace c’était les gosses riches avec les parents pouvant tout couvrir, ou bien les professeurs en position d’autorité. Bref, c’était ceux qui avaient des thunes, des positions et/ou des institutions derrière lesquelles se cacher. Parce que ce sont eux, dans Angry Mom comme dans Inspector Jo, qui peuvent mettre la pression aux autres et s’en sortir en toute impunité (même si on est bien d’accord que les agressions physiques craignent aussi, et que vous ne devriez pas taper vos camarades, s’il vous plait), eux qui semblent « posséder » la vie de ceux qui n’ont rien (dans l’épisode 2, Goo Dae Gil, patron véreux prenant notre héros pour un chauffeur, lui demande « à qui tu appartiens ? ») et donc pouvoir en faire ce qu’ils veulent. Ce qui, bien sûr, est assez dur à regarder parfois (voir le chauffeur de Goo Dae Gil se faire taper par son patron m’a serré le cœur, notamment), nous donne envie de voir tomber les bourreaux, et créé de l’empathie pour les victimes (des raisons de s’impliquer dans le drama, donc !) qui semblent devoir affronter cela toutes seules.

 

Parce que, clairement, elles ne semblent pouvoir compter sur personne, puisque même les personnes expressément chargées de les protéger ne peuvent/veulent pas le faire. A l’école, ce sont les professeurs qui ne font rien, et plus tard ce sont les structures de l’état qui sont censées aider qui ne bougent pas le petit doigt. Certains individus sont corrompus et ne pensent qu’à eux-mêmes (après tout, ils sont fonctionnaires et, comme on nous le répète souvent, leurs postes sont assurés, donc pouvoir prendre des risques ?), certains ont essayé mais ont perdu leur esprit de combativité après des années de défaites à se heurter contre des murs (la charge de travail, les autorités plus hautes), et d’autres sont juste débordés.

Ce n’est pas qu’on ne veut pas aider, mais physiquement, on ne peut pas. Nous sommes chacun chargé de plus de 1000 entreprises différentes. Nous devons toujours gérer plus de 50 plaintes en même temps. Nous ne sommes pas des superhéros. Nous ne pouvons pas nous dédoubler ! C’est juste impossible. Le problème, c’est la structure.

Jo Jin Gab, ep1

- Je suis dans le service public depuis 30 ans, et au Ministère du Travail depuis 20 ans. J’ai trois fois plus d’expérience que toi. Moi aussi, j’ai combattu bec et ongles des patrons d’entreprise. Et j’ai bu des nuits entières en pleurant avec des syndiqués. Mais devine quoi ? Rien ne change. Tu peux pleurer et t’énerver comme tu veux, mais si l’univers est contre, tu n’arriveras à rien. Il faut manger et boire avec les fautifs. Il faut donner et recevoir. Et attendre le bon moment. On se battra la prochaine fois, quand le timing sera bon.
- Quand ? Quand des vies auront été détruites ? Combien de temps encore allons-nous attendre que des vies soient perdues pour agir ?

Ha Ji Man / Jo Jin Gab, ep2

Bref, tout le monde semble avoir abandonné, mais bien sûr c’est là qu’entre en jeu notre underdog, Jo Jin Gap, qui, pour continuer sur ma lancée, a un déclic similaire à celui de Jo Gang Ja dans Angry Mom (au passage ils ont des noms qui ne sonnent pas trop éloignés, et des surnoms pour leur « alter ego » aussi… mais là, honnêtement, je tire un peu sur la corde).

 

 

… sauver les enfants

 

Bien sûr, notre Jo Jin Gap était prédisposé à devenir notre héros. Il a le sens de la justice de base, et veut protéger ceux qui doivent l’être. Et en plus, il gravite vers les « causes perdues », lui reproche son ex-femme, qui elle est d’avis que les gens et le monde ne changent pas. Mais ce sont bien entendu ces traits qui font de Jo Jin Gab un héros attachant, qu’on a envie de soutenir, et un underdog, c’est-à-dire quelqu’un sur lequel on ne parierait pas parce que tout semble aller contre lui. Bon, on sait, nous, qu’il est dans un drama et qu’il est donc probable qu’il va réussir, mais dans sa réalité à lui, il est l’underdog, et qui n’a pas envie de soutenir l’underdog, pas vrai ? (du moment, certes, qu’il se bat pas pour des trucs qui craignent trop)

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

Et le déclic de Jo Jin Gab, ce sont les enfants. Dans Angry Mom, comme l’indique vaguement le titre (quand même), l’héroïne se battait pour sa progéniture (sa fille, en l’occurence) puis, par extension, pour tous les autres gosses injustement délaissés. Et ici, Jo Jin Gab est également motivé par un sens du devoir par rapport à des gosses, ou, en tous cas, des gens dont il se sent responsable. C’est même verbalisé dans l’épisode 1 lorsqu’une jeune fille vient le trouver parce que son patron a refusé de le payer. Il ne lui offre pas l’aide qu’elle cherchait, mais se sent coupable et fait preuve de compassion, ce à quoi elle répond :

Je n’ai pas besoin de votre pitié. Ce dont j’avais besoin, c’était d’un adulte qui prenne ma défense.

Seon Joo, ep1

Jo Jin Gap a loupé le coche sur ce coup-là, mais il retrouve alors Seon Woo, son ancien élève, victime d’un renvoi injuste. Certes, Seon Woo est un adulte à présent, mais aux yeux de Jo Jin Gap, ça reste un de ses élèves, et Jo Jin Gab prenait ses élèves très à cœur. Qu’on adhère ou pas à ses méthodes, Jo Jin Gab s’intéressait à ses élèves, soignait leurs blessures, les nourrissait et passait beaucoup de temps avec eux. Clairement, il était très impliqué, et ses élèves le traitaient un peu en grand frère, finalement. Seon Woo, à ses yeux, reste un de ces « enfants » dont il avait la responsabilité, et un enfant pour lequel il n’a pas été à la hauteur la première fois, puis qu’il n’avait pas su arrêter la persécution dont Seon Woo était victime. Donc le déclic, c’est à la fois une envie de rédemption et un sentiment de responsabilité vis-à-vis des enfants qu’il était censé protéger. Un autre déclic est d’ailleurs sa propre fille, qui est drôlement déçue par son père, et dont il va regagner le respect en passant à l’action. Et c’est une façon de la « sauver » aussi. Il aide directement les travailleurs lésés, donc il y a une aide pratique et matérielle, mais en se positionnant et se battant, il y a aussi toute une aide morale parce qu’il montre aux travailleurs, mais aussi à tous ceux qui suivent l’affaire (dont sa fille) qu’il y a des gens prêts à prendre leur défense. Et il les inspire à faire comme lui, sa fille décidant subitement qu’elle veut marcher dans les traces de son père.

 

Par ailleurs, comme je disais tout à l’heure, il y a un vrai sentiment de « réunion de promo » dans cette affaire. C’est-à-dire qu’il se bat pour un ancien élève, en l’occurrence, mais aussi avec un ancien élève, et contre d’anciens élèves. En clair, il finit par apporter l’aide et donner les leçons qu’il n’avait pas pu apporter/donner lorsqu’il était professeur. C’est donc bien aussi une histoire de rédemption pour lui, et un retour à la forme, parce qu’il avait perdu tout esprit combattif, mais revient à la vie et, ce faisant, retrouve un peu de respect pour lui-même (ainsi que, peut-être, une chance de ressouder sa famille éclatée ?). Il a clairement passé les dernières années de sa vie en mode « veille », et dans la médiocrité, et se battre pour des choses justes à nouveau est un souffle de vie. Pas que pour lui, d’ailleurs ! Car tout comme Kim Hae Il pousse à la révolte et à la colère son entourage dans The Fiery Priest (il a allummmééé le feeeu… hum, pardon), Jo Jin Gab est une pierre qui commence à rouler et, petit à petit, pourrait bien provoquer une avalanche. Il a déjà inspiré sa fille, et soutenu l’esprit de révolte des travailleurs, mais il a également poussé son supérieur à retrouver un peu de son esprit combatif, et même ses potes gangsters expriment qu’ils « s’amusaient au travail pour une fois », sans doute parce qu’ils étaient mus par une vraie cause (mais aussi parce que Jo Jin Gab est fun, certes) et faisaient un travail important, et de façon un peu plus louable que d’habitude.

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

… la véritable force de l’underdog

 

Tout comme notre maman en colère dans Angry Mom (ou même notre prêtre dans Fiery Priest… qui n’a rien à voir avec le schmilblick, mais oh well), Jo Jin Gab surprend son entourage (mais pas nous, parce qu’on a vu l’opening) en étant une bête d’action. C’est un combattant redoutable, qui peut taper sur dix mecs en même temps sans trop de mal. Néanmoins, bien sûr, la force physique, ça peut faire mal et c’est pratique pour se sortir de certaines situations, mais c’est seulement un outil. On l’a dit tout à l’heure : ce n’est pas le vrai pouvoir, et de même que ce n’est pas la vraie grande menace, ce n’est pas non plus la solution aux problèmes et, le long du drama, on note que quand les victimes font preuve de violence physique, ça pourrait bien leur retomber dessus. Malgré tout, le fait que Jo Jin Gab fasse preuve d’une force inattendue illustre, pour moi, le fait qu’il… eh bien… est doté d’une force inattendue.

 

 

 

OUAAAAH REVOLUTION DANS VOTRE TETE.

 

Non, ce que je veux dire c’est que, pour moi, en plus du simple fait qu’il est kick-ass et que c’est pratique et cool à regarder, c’est effectivement une illustration du fait qu’il ne faut pas sous-estimer les gens, parce qu’ils ont parfois des réserves de force auxquelles on ne s’attend pas. Voire même, auxquelles ils ne s’attendent parfois pas eux-mêmes. Ha Ji Man, le supérieur de Jo Jin Gab, est plus fort qu’on ne le pense. Seon Woo, qu’on voit pourtant se faire souvent frapper, et beaucoup pleurer, est plus fort qu’on ne le pense, et surprend lorsqu’il prend une décision difficile par loyauté envers ses collègues souffrants. Duk Gu, qui tremble encore devant les anciens du lycée, est aussi plus fort qu’il ne le pensait, par dévouement à son ancien professeur. A chaque fois, on ne parle pas de force physique, mais de trouver le courage de faire des choix difficiles. Et, souvent, ces personnages font les choix difficiles pour et grâce aux autres. Parce que, comme dit Jo Jin Gab (en parlant de Duk Gu, en l’occurrence), « certaines personnes ne trahissent jamais/nous déçoivent jamais. » Et, bien entendu, c’est là qu’elle est, la vraie force de l’underdog. Elle est dans le fait qu’il n’y a, en vérité, pas un underdog mais des underdogs, et que quand tu les mets tous ensemble, ça fait une sorte de gros underdog, peut-être vaguement difforme, mais… bon, okay, j’ai relu Le Jour du Mange-Poussin y a pas longtemps et j’ai de drôles d’images dans la tête (toi même tu sais, si tu l'as lu). Alors pour citer quelque chose de moins horrifique, Story of a Man :

Être seul, c’est là, la faiblesse. Tu te bats seul, encore et encore, et donc tu perds seul. Tu parlais de jeter un œuf sur un rocher ? C’est vrai, jeter un œuf sur un rocher ne fait aucune différence. Mais si on en jette des centaines de millier, même un rocher peut se fissurer.

Story of a man, ep10

En clair, l’union fait la force, mais j’avais envie de citer Story of a Man.

 

Jo Jin Gab est peut-être bad-ass, mais n’empêche qu’il se trouve plusieurs fois dans des situations délicates, parce que même lui ne peut pas affronter 50 types d’un coup ET remplir son objectif. A chaque fois c’est donc Duk Gu (et son équipe) qui court à la rescousse.

 

J’en profite donc pour dire que Duk Gu est un personnage que j’adore. Il tape dans un de mes gros points faibles : c’est un gangster qui se la raconte, mais est quand même souvent un peu nul, et c’est pas qu’il a un cœur d’artichaut, mais un peu quand même. A la seconde où il se retrouve face à son ancien prof, gang armé jusqu’aux dents derrière lui, et se met d’un coup à chialer « comment vous avez pu disparaître comme ça ? J’étais tellement inquiet T_____T » (avec tout le gang qui se retourne de gêne, du coup, haha), j’ai su que lui et moi, on était faits pour s’entendre. Il s’excuse des erreurs qu’il a commises, Jo Jin Gab lui assure que c’est lui qui n’a pas rempli son rôle de professeur (et donc on en revient à toute la partie 2 de l’article), ils se font un câlin, et moi je salue gaiment cette nouvelle poupinette qui vient grossir les rangs de mon armée de poupinettes (y en a pas mal, oui… je vous niquerais complètement à Risk avec les effectifs que j’ai). Et puis y a-t-il quelque chose de plus Angry Mom-esque qu’un personnage principal avec un meilleur pote gangster au cœur tendre, et ses deux sous-fifres funs ? (que j’aime tous deux également). Non.

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

Par ailleurs, l’inclusion de cette équipe de hors-la-loi ajoute un élément de fun à Inspector Jo. On l’a dit au début : ce drama n’est pas une comédie pure. Il traite de sujets sombres et le fait sérieusement, avec des scènes franchement tristes et amères de gens se faisant exploiter, humilier, etc. Les personnages principaux ont également bien besoin d’un nouveau départ, et la société va clairement mal. Mais, malgré tout, le drama reste très divertissant. Après, c’est le début, donc peut-être qu’il va progressivement se faire de plus en plus sombre, mais Jo Jin Gab est un personnage un peu excentrique qui ne manque pas d’amuser, l’équipe de gangsters qui se la joue espions me fait beaucoup sourire, et il y a plusieurs petits moments que j’ai trouvés amusants. Mon favori étant un passage de l’épisode 1 où une bagarre éclate dans le bureau du supérieur de Jo Jin Gab, et pendant qu’on regarde ça au premier plan, il y a un type dans l’arrière-plan qui ferme les rideaux en mode « blasé », comme si ça arrivait tout le temps et que ça ne valait vraiment pas le coup de s’affoler. C’est un détail, c’est dans le fond, mais du coup ça m’a vraiment fait sourire. Et pour le moment, le drama n’a pas vraiment eu de temps morts pour moi.

 

 

… en conclusion

 

Comme vous avez la perspicacité du morse perspicace, vous avez sans doute remarqué que ce drama me plaisait bien… En plus, en bonus, il réunit plusieurs acteurs et actrices que j’aime bien, et n’avais pas vus depuis un moment. Du drama Faith, on retrouve Ryu Deok Hwan qui, dans Faith, jouait le roi Gongmin, et ici, a un rôle… moins sympathique, mettons (mais du coup, je nage en plein Joon syndrôme parce que mon cœur l’aime instinctivement et ma tête lui dit « mais wtf »). Toujours de Faith, on a également Park Se Young, qui était la reine Noguk et, ici, joue l’ex-femme du héros (dont j’espère avoir plus de scènes à l’avenir…  en général, j’espère voir les personnages féminins prendre plus d’ampleur). Et le personnage principal, Jo Jin Gab, est interprété par Kim Dong Wook, dont j’ai raté toute la carrière (il y a tellement de dramas qui sortent par an que loupez les bons, et…) mais qui jouait la poupinette Ha Rim dans Coffee Prince, aka un de mes persos favoris, au cœur de la scène de ce drama que j’ai le plus regardées (et malgré ça, j’avais absolument pas fait le rapprochement au début, dites donc).

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

En clair, oui, je compte regarder ce drama en entier… mais pas tout de suite. Pour trois raisons :

 

1/ de toute façon, c’était le plan. Je teste des dramas, mais ce n’est qu’une mission de reconnaissance pour plus tard, car

 

2/ je regarde déjà beaucoup trop de choses, et

 

3/ parmi ces choses, mettons qu’il y a des… similitudes. En ce moment, je regarde The Fiery Priest, My Fellow Citizens, City Hunter, et Haechi (et puis Jumong, mais ça compte pas vraiment…). Tous ces dramas ont le thème commun des puissants corrompus qui exploitent/trompent le peuple, des autorités qui ne peuvent/veulent rien y faire, et donc du héros qui doit se soulever et surprendre tout le monde avec son intelligence/sa ruse/son don au combat. Certains ont une vengeance à accomplir en plus (Haechi, City Hunter, Fiery Priest), la plupart doivent opérer en dehors de la loi. Ces dramas ont l’underdog, les businessmen et/ou représentants de l’Etat pourris, les procureurs. Certains ont des mariages à sauver (My Fellow Citizens, et Inspector Jo), certains ont des héros masqués (City Hunter, Fiery Priest) et ils poussent même le vice jusqu’à utiliser les mêmes costumes de camouflage, comme dans The Fiery Priest et Inspector Jo ci-dessous :

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

Bon okay, ce dernier truc, ça n’a pas trop d’incidence, mais ça m’a fait rire.

 

Je ne dis pas que tous ces dramas sont identiques, pas du tout. Mais ils ont des thèmes et des archétypes en commun, et pour être honnête, à un moment donné, je regardais Fiery Priest et je m’attendais à voir Hoo Ja (de My Fellow Citizens) surgir à tout moment. Or je ne veux pas que tout devienne un gros gloubi boulga, moi ! J’aime bien tous ces dramas et ça m’ennuierait de tout mélanger et de ne pas profiter d’eux. Donc non seulement je vais attendre qu’Inspector Jo se termine pour m’y remettre d’une traite, mais je pense même, finalement, faire de même avec My Fellow Citizens, et plutôt tenter ma chance avec Her Private Life (dont j’ai sans doute déjà vu les premiers épisodes au moment où vous me lisez, du coup), qui devrait au moins détonner un peu.

 

Enfin, en tous cas, ce début me parle bien. Et aussi j’ai envie de revoir Angry Mom, un peu. Donc yay !

[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)
[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)[Premières Impressions] Special Labor Inspector Jo 특별근로감독관 조장풍 (Episodes 1 à 8 /32)

 

Mes Premières Impressions des dramas d'Avril et Mai 2019:

     

 

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI