[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

Publié le 15 Octobre 2019

 

Episodes 1 à 8

 

Diffusé en 2019

Sur MBC

Parti pour faire 32 demi-épisodes de 30 minutes

Donc 16 x 1h

Réalisé par Kim Sang Hyub

Ecrit par In Ji Hye & Song Ha Young

D’après le webcomic de Moo Ryoo

 

Avec :

Kim Hye Yoon : Eun Dan Oh

Ro Woon : Haru

Lee Jae Wook : Baek Kyung

Lee Na Eun : Yeo Ju Da

Jung Gun Joo : Lee do Hwa

Kim Young Dae : Oh Nam Ju

Lee Tae Ri : Jin Mi Chae

Etc

 

Dontesque ?

Riche héritière malade du cœur et fiancée à un jeune homme qu’elle aime depuis son enfance mais qui ne le lui rend pas, Eun Dan Oh découvre soudainement qu’elle est en vérité un personnage de manhwa, dont les actions et le destin sont déterminés par l’auteur qui l’a créé. Pire : elle n’est même pas le personnage principal. Refusant de se soumettre, Dan Oh décide de prendre sa vie en main… si elle peut.

 

Me lire sur tous les épisodes d'Extraordinary You: ICI

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

 

oOo

 

*tremble un peu*

 

Je sais pas pourquoi, je redoute un peu cet article… J’ai l’impression qu’il va être compliqué, parce que j’ai eu du mal à organiser toutes mes notes sans que mon cerveau parte dans tous les sens. Néanmoins, mon enthousiasme prend le pas, et je me lance, parce que j’ai beaucoup aimé ce début de drama. Drama qui a attiré mon attention d’abord avec ses posters que je trouve très beaux :

 

 

Puis grâce à son titre international que je trouve simple mais joli et qui m’émeut bizarrement*, puis enfin parce que son concept m’intriguait énormément. Tout en m’effrayant, parce que c’est typiquement le genre de concept qui peut s’avérer casse-gueule selon qui est aux commandes. Pour le moment, néanmoins, bien que j’aie des tas de questions (mais c’est normal), ça se passe très bien, j’ai dévoré les huit premiers épisodes avec beaucoup de plaisir, et j’ai super hâte de voir la suite, d’autant que le drama traite d’un thème dont j’ai parlé récemment dans mon article sur Legend of the Blue Sea et qui m’intéresse toujours : celui de la lutte contre le destin, de si nous sommes en charge de notre propre vie, de notre libre arbitre. Ici dans le contexte d’un personnage de manhwa qui prend conscience qu’elle n’est, justement, qu’un personnage (et même pas un principal), et que ses actions sont contrôlées par l’auteur qui l’a créée.

 

La situation est même plus cauchemardesque que « juste » prendre conscience d’un chemin tracé pour elle, parce que le monde du manhwa a son propre fonctionnement, différent du nôtre. Pour commencer, quand elle est forcée d’agir, Dan Oh est à présent consciente de ce qu’elle fait, tout en voulant lutter contre. Comme une poupée avec laquelle vous joueriez mais qui, intérieurement, essayait de se battre pour vous échapper (une idée terriblement dérangeante, ramenant à un concept de possession, où le consentement de la victime possédée est entièrement outrepassé). Par ailleurs, quand une scène se termine et qu’une autre commence, toute l’ellipse de temps entre les deux scènes est du temps inexistant, qui se traduit par un vide dans la vie et la mémoire de l’héroïne. Elle est bazardée de scène en scène, de lieu en lieu, sans transition, et c’est bien entendu terrifiant, surtout quand, comme au début, elle n’a encore aucune idée de ce qui se passe et pense donc que c’est son cerveau qui déconne. Elle ne peut avoir aucune certitude sur ses souvenirs ou sur ses relations, parce que chaque personnage participant au manhwa n’est justement qu’un personnage, un rôle interprété par un acteur endormi, utilisé comme une marionnette, voire par un acteur éveillé qui dit les lignes en pensant le contraire. Toutes les relations de l’héroïne se retrouvent donc potentiellement fausses. Et autant la partie sur les trous entre ses moments d’existence semble éloignée de notre réalité**, autant celle sur les relations l’est bien moins, car, après tout, nous ne pouvons pas lire dans les pensées des autres, les gens revêtent différents masques, plus ou moins transparents, selon les situations sociales, et qui peut réellement évaluer la transparence du masque auquel ils ont à faire. C’est une idée angoissante, ici poussée à l’extrême par le concept du drama, même s’il le tourne souvent à la comédie, mettant en opposition ce que pense Dan Oh (l’héroïne, donc) et ce que le manhwa la force à faire.

 

J’aime beaucoup notre héroïne. Après une phase de déni compréhensible, elle finit par accepter qu’elle est bien dans un univers de manhwa, mais en revanche, pas question pour elle d’accepter qu’on contrôle ses faits, gestes et paroles. Elle se rebelle par tous les moyens possibles, avec véhémence et acharnement. Sa ténacité force le respect, que ce soit dans ses tentatives de bouleverser le scénario du manhwa, dans sa quête du figurant qui l’a aidée, ou dans l’enthousiasme avec lequel elle se présente encore et encore à quelqu’un qui semble l’oublier après chacune de leur rencontre. L’actrice, Kim Hye Yoon, a énormément d’énergie, et son jeu est dynamique, souvent drôle et adorable, mais également touchant lorsqu’il faut. J’aime ce qu’elle fait du personnage. Au début, ma seule réserve était son dialogue intérieur constant, parce que vous commencez à savoir que je sature vite quand on ne me laisse pas un peu de silence, mais entendre ses pensées est nécessaire pour illustrer le gouffre entre Dan Oh et le personnage de Dan Oh. En plus, ça prête très souvent à sourire (Dan Oh ayant notamment des opinions très tranchées sur la qualité du manhwa dans lequel elle est coincée), et ça tend également à se calmer maintenant qu’elle a plus de gens avec qui communiquer, ce que j’apprécie grandement, du reste.

 

Déjà parce que ça signifie que les choses progressent, or s’il fallait bien sûr nous montrer toutes les tentatives solitaires et infructueuses de Dan Oh pour changer le scénario pour bien qu’on cerne la situation et sa difficulté, ça allait tout juste commencer à devenir répétitif et plus frustrant que nécessaire. De nouveaux interlocuteurs et un changement de situation interviennent donc pile au bon moment afin d’éviter la lassitude. Et par ailleurs, de nouveaux interlocuteurs, ça signifie aussi du soutien pour Dan Oh, et bordayl, elle en a besoin T.T pauvre poupette T.T

[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

C’était terrible de la regarder n’arriver à rien, et lorsqu’il semble qu’elle va baisser les bras, après avoir été établie si acharnée et combative, j’ai senti mon cœur se serrer méchamment. Le pire c’est que même si elle arrive effectivement à changer le destin qui a été écrit pour elle, le personnage qui semble en savoir le plus sur la situation, Mi Chae (interprété par Lee Tae Ri, que je suis ravie de retrouver) la met en garde que dérégler leur monde pourrait avoir des conséquences désastreuses et empirer la situation. Le drama semble déterminé à ne laisser aucune chance de véritable victoire à notre héroïne, à s’en demander (et elle se le demande) si finalement, il n’aurait pas mieux valu (pour elle) qu’elle ne prenne jamais conscience d’elle-même (pour nous c’est plus intéressant comme ça, d’autant que Dan Oh a raison : le manhwa dans lequel elle est bloquée ne semble pas très inspiré…). Ce n’est pas comme s’il y avait une pilule bleue qu’elle pourrait prendre pour tout désapprendre : elle n’a plus le choix. Son destin dans le manhwa n’a pas l’air heureux mais aurait-il été meilleur de vivre ce triste destin sans le voir venir, ou d’en être consciemment prisonnière sans pouvoir rien y faire, et tout en sachant que toute sa vie jusque là n’a été qu’un mensonge, et qu’elle n’a jamais vécu pour elle-même, puisqu’elle n’est même pas le personnage principal de l’histoire ?

 

Cette affaire de « personnage principal » est d’ailleurs intéressante.

 

Mi Chae sous-entend que Dan Oh n’est pas le premier personnage du manhwa à s’être réveillé, et observe que tout le monde est persuadé d’être le personnage principal de l’histoire, au début. Même Dan Oh qui, en tant que fan de manhwas romantiques, devrait savoir que la fiancée arrangée pétée de thunes a peu de chance d’être l’héroïne, et que miser sur la résiliente jeune femme pauvre dans un lycée de riches est clairement le meilleur pari. Seulement, c’est bien sûr naturel de se croire personnage principal. Ca peut paraitre narcissique, mais après tout, nous sommes le personnage principal de notre propre vie***, parce que notre histoire est la seule que nous suivons réellement. Ce que nous ne percevons pas, pour nous, n’existe pas. Ou pas encore, pas jusqu’à ce que nous en entendions parler. Nous vivons chacun dans le petit univers de notre perception, qui s’étend chaque fois que nous entrons en contact avec quelqu’un d’autre qui partage sa perception avec nous. Les autres, que ce soit notre famille, nos amis ou la personne que vous avez croisée dans la rue ce matin sans vraiment la regarder, sont des personnages secondaires ou des figurants dans notre histoire, mais ils sont leurs propres personnages principaux, ce que le drama nous invite à réaliser : les gens ne sont pas là pour servir notre histoire, ils vivent la leur (dans laquelle nous sommes figurants). C’est un bon rappel à réfléchir aux autres, et aussi une invitation à l’exercice intéressant (et même amusant) d’observer les personnages « survolés » des histoires que nous aimons en nous demandant à quoi leurs vies peuvent ressembler en dehors de la fiction qui nous est proposée, comment est le monde via leurs yeux. Et parce que la fiction (à la télé, dans les livres, les films, les jeux vidéos, etc) est formative, dans les deux cas, c’est un exercice d’empathie, finalement.

 

 

Je vous avais dit que cet article allait me tuer le cerveau, hein. J’ai pas l’habitude d’écrire des trucs sérieux, moi ! (ou qui se veulent sérieux, en tous cas) Mais continuons.

[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

Notre héroïne, Dan Oh, n’a pas la vie facile, mais je crois que 13, ou « Haru » comme il est plus tard appelé par l’héroïne (qui a visiblement EXCELLENT GOÛT en matière de prénoms), a la vie encore plus pourrie… c’est peut-être le personnage masculin de drama qui me rend le plus triste depuis un moment. Autant Dan Oh n’est pas vraiment une figurante mais plutôt un personnage secondaire, autant Haru, lui, est effectivement un figurant, qui n’a même pas eu droit à un visage dans la version dessinée du manhwa. Dans le drama, heureusement, il en a un (et un visage magnifique… Ro Woon, que j’avais déjà croisé dans About Time,  mais qui est particulièrement mis en valeur ici, est une œuvre d’art), ce qui évite de me donner des cauchemars… (mais pose la question de ce qui peut exister en dehors de ce qui a été dessiné ?) Néanmoins, personne ne fait attention à lui, donc finalement, c’est presque comme s’il n’avait pas de visage. Le drama, d’ailleurs, joue là-dessus : au début, on n’en a que des aperçus très bref et partiels, et ce n’est que lorsque l’héroïne prend petit à petit conscience de lui qu’on commence à vraiment en distinguer les traits (j’ai soigneusement choisi mes screencaps pour qu’on ne voie pas son visage en détails, d’ailleurs… ça a été dur, je voulais partager cette merveille avec vous, mais comme ça, vous aurez le plaisir de la découverte)(par contre dans mes articles Cernes futurs, je ne me retiendrai plus^^). Donc : il n’a pas de visage, pas de nom, non plus. Personne ne le remarque, personne ne lui parle, personne n’interagit avec lui. Chaque fois que l’héroïne lui parle ou le touche, il a un air étonné, presque émerveillé, comme s’il découvrait le contact humain. Le manhwa ne lui a probablement écrit ni maison ni famille. Il parle très peu (du coup, je suis tombée amoureuse très vite… mon amour des personnages silencieux a encore frappé), et pendant un long moment, je me suis demandé s’il était simplement muet, parce que l’auteur du manhwa ne lui a sans doute jamais écrit la moindre réplique. C’est une existence affreusement solitaire qu’il vit depuis toujours, et le personnage est adorable, mais chaque fois que je voyais son étonnement d’être remarqué ou que je pensais à l’isolement total dont il a dû être victime, j’avais le cœur qui se brisait pour lui.

 

Paradoxalement, cela dit, cette « insignifiance » de son existence pourrait bien être son super pouvoir, et faire de lui le personnage le plus important, ou en tous cas le plus décisif, du drama. Pensez à Sam et Frodon portant l’Anneau au Mordor : bien sûr, c’est important que Frodon soit moins rapidement corrompu qu’un autre (et serait moins dangereux qu’un autre une fois corrompu, car moins puissant à la base), mais aussi, si on avait envoyé quelqu’un de plus imposant, de plus remarquable, se débarrasser de l’Anneau, il aurait attiré le regard de Sauron, alors que Frodon et Sam, deux hobbits sortis de leur Comté, sont passés complètement sous son radar. Dans Secret, le manhwa à l’intérieur d’Extraordinary You, Haru est un personnage sans visage ni nom, à peine remarqué par l’auteur, et c’est ce qui pourrait faire de lui la clé pour dérégler la machine. Ca me donne de l’espoir, même si chaque fois qu’il agit, il risque de prendre de l’importance, d’être remarqué, et de se retrouver en danger.

 

Mais en attendant, c’est agréable de le voir enfin remarqué, de le voir interagir, et de le voir sourire. Ca me réchauffe le cœur, un peu.

 

Bon, bon, et puis jusque là, je pense que je vous ai peint un tableau généralement sombre du drama, mais en vérité, la série me serre certes le cœur pendant ses épisodes de temps en temps, mais ça se fait malgré tout surtout après coup, quand je commence à décortiquer ce qu’il me dit et à plus réfléchir aux personnages, parce que sinon, je me suis beaucoup amusée devant chaque épisode. Le drama est souvent adorable, enjoué et drôle, même pendant les scènes ramenant à des concepts sombres.

 

Par exemple : toutes les actions de l’héroïne sont écrites pour servir le duo de personnages principaux. Lors d’une scène, elle a une bouteille de yaourt liquide et est ravie de pouvoir la boire, mais il s’avère qu’elle ne peut pas : elle avait juste cette bouteille dans les mains pour pouvoir la donner à l’héroïne. Lorsqu’elle se cogne dans une table, c’est pour faire tomber un stylo qui fasse se frôler les doigts de l’OTP du manhwa. C’est triste et frustrant de voir que ses actions sont manipulées pour servir l’histoire de quelqu’un d’autre, mais les commentaires amers de Dan Oh rendent chacune de ces scènes très drôles. Par ailleurs, je m’amuse aussi beaucoup du gag visuel des éléments dessinés du manhwa faisant leur apparition dans la perception de personnages éveillés très étonnés (ceux qui ne le sont pas ne les voient pas). Par exemple : des fleurs vont commencer à apparaître autour de l’héroïne du manwha, ou un rayon de soleil va la suivre où qu’elle aille, défiant les lois de la physique, au grand damn de Dan Oh. Ca me fait me poser des questions sur pourquoi Dan Oh perçoit ces choses-là comme dessinées dans le manhwa et pas d’autres, mais c’est drôle, alors je prends.

[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

Et, bien évidemment, le drama ne manque pas de s’amuser de clichés romantiques qu’on connait bien. Secret, le manhwa dans le drama, est clairement très fortement inspiré (pour ne pas dire plus) d’Hana Yori Dango. Dans les grandes lignes : une jeune femme pauvre et résiliente dans une école de riches aux prises avec l’idole (et le bully) du lycée, chef de son petit groupe (appelé non pas « F4 » mais « A3 ») ; comme dans les petites, comme la scène où une jeune femme monte sur le toit pour crier sa frustration, réveillant un des A3 qui dormait avec son livre sur le visage, ou comme dans le fait que le second lead masculin, tel l’Hanazawa Rui moyen, évacue ses sentiments en jouant du violon (alors que le personnage à l’intérieur se pose sérieusement la question de pourquoi il est en train d’en jouer, bwhahaha). Jeunes filles jalouses enfermant l’héroïne dans les toilettes, voyage scolaire dans la forêt faisant se rapprocher l’OTP, etc, on est en plein dans des ressorts connus, et présentés de façon volontairement peu inspirée.  Ca permet de se moquer gentiment des ressorts du genre (s’ils n’étaient pas communs et pas familiers, du coup, ça n’aurait plus de sens) tout en évitant de détourner notre attention de la véritable histoire, à savoir celle de Dan Oh. Je m’amuse beaucoup de voir Dan Oh commenter ces scènes qui me sont familières, et c’est même encore plus drôle quand elle a quelqu’un avec qui s’en moquer (ou quand quelqu’un d’éveillé et sachant qu’elle est éveillée aussi s’amuse follement d’une scène à laquelle elle est forcée de participer). D’autant que j’aime beaucoup les personnages avec lesquels elle interagit, même si certains semblent cacher quelque chose. Je pense en fait surtout à Mi Chae, qui me fait beaucoup sourire, mais a quelque chose d’inquiétant à la fois. En même temps, même Haru, que j’aime beaucoup, a un mur rempli de dessins de Dan Oh qui a quelque chose d’un peu « stalker », même si je pense qu’il y a des circonstances qui font que ce n’est pas vraiment ça.

 

Un personnage qui a particulièrement retenu mon attention, dans les épisodes 3 et 4 surtout, c’est Kyung. Dans Secret, il est le fiancé récalcitrant de Dan Oh, qui n’arrête pas de la repousser et l’insulter, et se comporte de façon généralement détestable. La raison pour laquelle il a particulièrement attiré mon attention dans ces deux derniers épisodes est qu’il présente peut-être des signes d’être en train de se réveiller. Ce n’est pas encore évident, et il est possible aussi que ça vienne de l’auteur du manhwa, mais la simple possibilité qu’il puisse se réveiller m’a fait froid dans le dos. Dans Secret, Kyung est un franc (pardon pour l’injure) connard, mais c’est difficile de réellement le détester dans le contexte d’Extraordinary You, puisque, comme on le voit avec Dan Oh, un personnage peut s’avérer très différent de ce qu’il est dans Secret. Et s’il se réveillait, et s’avérait être quelqu’un de bien, il serait en proie avec une forme de torture particulièrement cruelle… Haru doit vivre dans l’isolation totale de son personnage, Dan Oh avec la frustration de devoir participer à une histoire qui ne se finira pas bien pour elle et qui ne correspond pas à ses sentiments… Kyung a un personnage abusif et également maltraité par son père violent. Et on a déterminé que quand un personnage est frappé, « l’acteur » ressent la douleur. Imaginer un innocent être forcé par le marionnettiste à maltraiter régulièrement quelqu’un, puis à être frappé lui-même, c’est glaçant. Ce concept est franchement flippant, et le jour où Kyung va se réveiller, ce sera peut-être lui, finalement, le personnage masculin le plus triste que j’ai vu depuis longtemps…****

[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

Mais je vous assure que le drama est fun ! Je vous jure ! Il y a beaucoup de choses drôles dedans, c’est promis.

 

Et beaucoup de choses qui m’intriguent également. J’ai des tas de questions, et de théories qui me traversent la tête sans arrêt. Par exemple, une question que je me pose, c’est : les personnages pourraient-ils être en fait enfermés dans une boucle ? Et si, finalement, même les personnages qui pensent être éveillés ne l’étaient pas tous ? ***** Et puis j’ai des tas d’interrogations sur qui est déjà éveillé ? Que sont ces sortes de portails inter-dimensionnels qui apparaissent dans l’école ? Est-ce que c’est une porte vers le monde « réel » ? Est-ce que quelqu’un pourrait passer de l’un à l’autre ? Est-ce que c’est même déjà arrivé ? Est-ce que l’auteur est dans le manhwa ? Pourquoi Haru a cette cicatrice ? Comment les gens se réveillent-ils ? Quelle est la signification des fleurs rouges ? Je veux aussi en savoir plus sur comment fonctionnent la « scène » (aka tout ce qui est dans le script du manhwa) et « l’ombre » (tous les lieux, moments, toutes les actions qui ne sont pas dedans). J’ai des questions. Je veux des réponses. GIMME DES REPONSES, DRAMA.

 

Et je ne pense pas qu’on soit dans un cas Abyss où je me pose des questions non prévues. On est évidemment censés s’interroger sur tout ça, donc toutes ces questions ne me frustrent pas : elles m’intriguent fortement et me donnent envie de voir la suite. Par contre, oui, il reste un élément d’inquiétude, parce que l’univers d’Extraordinary You est complexe et plein de questions… donc j’ai toujours peur que la scénariste s’emmêle les pinceaux. C’est toujours le risque avec ce genre de concept. Mais je suis intriguée, divertie, et émue. J’aime les personnages, j’aime les acteurs, je trouve la série super jolie à regarder avec plein de moments presque surréalistes qui m’ont fait du bien aux yeux (tout comme le visage de Ro Woon), et j’ai beaucoup rigolé, et trouvé de choses mignonnes sur lesquelles couiner tel le hamster que j’ai toujours été. Donc forcément, la question « vais-je continuer à regarder ? » ne se pose même pas (mais si elle se posait, la réponse serait « oui », je précise). [pour lire mes impressions sur tous les autres épisodes du drama, cliquez => ICI]

[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

 

 

* Je ne sais exactement pourquoi, mais j’ai un faible pour les titres avec un « you » dedans. Comme In time with you, To you who forgot poetry (même si son titre international est A poem a day), ou encore You who came from the stars . Il y a quelque chose dedans qui me touche instantanément, surtout quand, comme dans les deux derniers, on a presque l’impression de lire le début d’une lettre. Même si le drama n’est pas forcément dans ce ton-là, le titre, lui, me donne un petit sentiment de mélancolie, et… ça me parle. Ici, en ayant vu le début du drama, le titre me mettrait presque la larme à l’œil rien qu’à le lire parce que j’imagine ces mots dans une lettre soit d’Haru à Dan Oh, s’adressant à cet « extraordinaire toi » qui l’a remarqué et a donné du sens à son existence, soit de Dan Oh à Haru, s’adressant à cet « extraordinaire toi » qui lui a redonné l’espoir de prendre véritablement son destin en main. A noter quand même que le titre original est « Haru, trouvé par hasard/chance », « haru » étant le nom du lead masculin mais aussi le mot pour « jour/journée ».  => reprendre la lecture

 

 

 

** Encore que… Vous souvenez-vous de tous les moments de votre existence ?  Pouvez-vous retracer intégralement votre vie ? Pouvez-vous vous prouver à vous-même que tous vos souvenirs sont réels et qu’il y a bien eu quelque chose entre les quelques instants dont vous vous souvenez ? … *cerveau explose* => reprendre la lecture

 

 

 

*** A noter qu’un personnage principal n’est pas forcément le personnage le plus apprécié, qu’il arrive qu’il se fasse voler la vedette, etc. Certaines personnes ont beau vivre leur histoire, ils peuvent se laisser absorber par celle des autres, par manque d’estime de soi, par exemple. => reprendre la lecture

 

 

 

****Au passage, toutes ces considérations sur Kyung m’ont fait me poser des questions sur ce que peuvent ressentir certains acteurs qui se retrouvent « enfermés » dans des rôles qui leur collent à la peau, et dont ils aimeraient peut-être désespérément se défaire. => reprendre la lecture

 

 

 

***** [spoiler] On a vu, dans le drama, que quand un personnage éveillé sort du script et dit quelque chose à un personnage endormi, le personnage endormi va réagir, puis complètement oublier cet écart du script. Si bien que si le personnage éveillé lui redit la même chose une scène plus loin, le personnage endormi va réagir exactement de la même façon, n’ayant aucun souvenir d’avoir déjà reçu cette information. Haru semblait connaître Dan Oh avant qu’elle ne se réveille, c’est comme ça qu’il a déjà tous ces dessins d’elle, et parfois, il semble surpris qu’elle ne connaisse pas quelque chose qu’il lui montre, comme s’il le lui avait déjà montré, dans une vie/scène précédente. Par ailleurs, il a une cicatrice à la main. Ce n’est certainement pas un détail ajouté par l’auteur, qui n’a même pas pris la peine de lui donner un visage, et je ne pense pas que cette cicatrice lui vienne d’un évènement du script, vu que l’auteur ne lui écrit rien d’important. Or on a vu que quand un personnage sortait du script et était blessé, dès qu’il y revenait, il était « remis à neuf ». Le fait que Haru ait toujours sa cicatrice veut dire soit qu’il y a des règles qu’on ne connait pas encore, soit que l’auteur n’a pas remarqué la cicatrice (vu qu’Haru passe sous le radar) mais à mes yeux ça signifie surtout qu’Haru n’a jamais été rebooté.

 

A côté de ça : Mi Chae sous-entend que plusieurs personnages se sont déjà réveillés par le passé, mais… où sont-ils ? Comment se fait-il que l’héroïne ne les croisent pas (vu que le monde entier tourne autour de l’OTP, et est donc restreint) ? Il est possible qu’ils aient accepté leur sort et ne se fassent pas remarquer, mais il est possible aussi qu’ils se soient simplement… rendormis.

 

Donc ma question est la suivante : et si Dan Oh était en train de revivre la même histoire pour la énième fois, ses « visions de l’avenir » étant des souvenirs de choses qu’elle a déjà vécues ? Et si Haru, lui, avait été éveillé tout ce temps, la regardant s’éveiller puis se rendormir en boucle, tombant amoureux d’elle et la perdant en boucle ? ET SI CE DRAMA (ET CE PERSONNAGE) ETAIT ENCORE PLUS AFFREUX QUE CE QU’ON CROYAIT, BORDAYL ? ;A;

 

(On pourrait même aller plus loin, vers la théorie de la matrice dans la matrice, et se demander si Dan Oh n’était en fait réveillée que parce que c’est précisément ce que l’auteur voulait. Parce que l’auteur ne serait pas en train d’écrire Secret mais un manhwa méta dans lequel un personnage se réveille, et se pense faire partie de Secret (en clair il y aura un manhwa dans un manhwa dans un drama). Mais là je commence à avoir mal à la tête, et en plus il y a fort à parier que tout ce que je dis est foireux de toute façon, alors :D) [/spoiler] => reprendre la lecture

[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)
[Premières Impressions] Extraordinary You 어쩌다 발견한 하루 (eps 1-8/32)

 

Mes Premières Impressions des dramas de Septembre et Octobre 2019:

 

Tous mes dramas de 2019 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :